La Filière Biomasse: un projet 
mobilisateur pour La Coop fédérée 
Cyrille Néron, B.Sc., agr. 
Directeur principal 
Servic...
2 
Plan de présentation 
1. Réseau La Coop fédérée: Qui sommes-nous? 
2. Biomasse agricole: son potentiel au Québec 
3. La...
Réseau La Coop fédérée 
Qui sommes-nous? 
1
4 
UNE DOUBLE NATURE… 
1 2 
• Grossiste pour les 
coopératives membres. 
• Transformateur de produits 
agricoles. 
• Parte...
5 
RÉSEAU LA COOP 
La Coop fédérée 
5,2 milliards $ 
9 984 employés1 
1,6 milliard $ d’actif 
80 coopératives affiliées* 
...
6 
Nos marques de commerce: 
Unimat et BMR 
Olymel 
Flamingo 
Lafleur 
Élite 
Énergies Sonic 
Sonicarte 
Sonichoix 
La Coo...
Biomasse agricole: son potentiel au 
Québec 
2
8 
La biomasse: définition « populaire » 
 Définition de la biomasse : 
 De manière générale, la biomasse peut être d’or...
9 
Biomasse Agricole: Un potentiel d’approvisionnement 
important ! 
300 000 à 500 000 
ha de terres 
marginales peu 
ou p...
10 
Sans affecter la production alimentaire actuelle et en 
respect du développement durable 
Potentiel total annuel : 
Ag...
11 
Résidus de cultures = tiges de maïs dans le sud du 
Québec 
 Paille de céréales: forte 
demande locale pour le secteu...
12 
Sorgho et betterave: des biomasses complémentaires 
possibles pour une bioraffinerie dans le sud du Québec 
Essais de ...
13 
Cultures dédiées cellulosiques potentielles pour le 
Québec 
 Le panic érigé 
 L’alpiste roseau 
 Le saule à croiss...
14 
Cultures dédiées cellulosiques = production hors 
des zones principales de maïs grain du Québec 
 Coût d’opportunité:...
15 
Stratégie de développement de la filière au Québec 
 Au niveau de l’approvisionnement en biomasse, une 
approche à de...
La valorisation de la biomasse agricole 
à La Coop fédérée 
3
Valorisation de la biomasse  Développement en 2 phases 
17 
 Création du Service Innovation & Croissance en 2008 
 Dès ...
18 
Phase 1: Filière biocombustion : 
Filière biocombustion: un 
incontournable 
Québec, région froide, donc 
besoins tita...
19 
Liés à la grande compétitivité de la biomasse 
1 GJ énergie (*incluant efficacité, sans condensation): 
Propane Mazout...
20 
Phase 2 – Les bioproduits et le bioraffinage 
 Depuis 2008, La Coop fédérée analyse diverses opportunités 
d’affaires...
21 
Bioproduits ??? 
…Définition d’Agriculture & Agroalimentaire 
Canada 
BIOÉNERGIE 
« CHALEUR, 
ÉLÉCTRICITÉ, 
BIOPRODUIT...
Biomasse 
ligno-cellulosique 
(tiges, pailles, bois, etc) 
Chaînes de sucre
23 
Phase 2 – Les bioproduits et le bioraffinage
« Positionner La Coop fédérée comme le leader et un acteur 
incontournable dans l’approvisionnement en biomasse agricole 
...
Projets réalisés et en cours 
4
26 
Partenariat entre la Coop et PBE Group 
 Entente finalisée en décembre 2012 
 Expertises reconnues: 
– Combustion de...
 Système fiable, robuste et performant: + de 135 
réseaux de chaleur au Canada et USA. 
27 
Le Système multicombustible B...
28 
Biocombustibles potentiels 
 Biomasse forestière: 
 Copeaux 
 Planure 
 Écorces 
 Granules de bois 
 Biomasse ag...
29 
L’implication des Énergies Sonic 
Énergies Sonic: nouvelle offre de produits et services dans 
la combustion de la bio...
30 
2 gammes de produit Blue Flame 
 1ière génération de Blue Flame: 
Puissance de : 439 kw (1,5 million BTU) à 6,800 
kw...
31 
Conversions énergétiques à la biomasse par 
Énergies Sonic/Biovaclo Inc. 
 1er projet: Centre de Développement Bioali...
32 
Conversions énergétiques à la biomasse par 
Énergies Sonic/Biovaclo Inc.(Suite) 
• Décembre 2014: sites BRQ 
fibres et...
33 
Innofibre (Trois-Rivières) = Laboratoire unique au 
Québec 
 Projet de RS sur 3 ans: tests de combustion et d’émissio...
Objectif ultime: réseau de chaleur alimenté par des 
biomasses agricoles résiduelles et/ou cultures dédiées 
34 
Agriculte...
35 
Site de RS et DE en valorisation de la biomasse 
agricole située à La Broquerie – Manitoba
36 
Projet de récolte des tiges de maïs avec 
l’Ontario Féd.of Agriculture/AAC 
 Décembre 2013: L’Ontario Federation of A...
37 
Démonstrations de récolte de tiges de maïs Woodstock, ON 
en Septembre 2014 et Alvinston, ON en Novembre 2014
38 
Démonstration de récolte de tiges de maïs (Woodstock, ON) 
- Septembre 2014
39 
Démonstration de récolte de tiges de maïs (Woodstock, ON) 
- Septembre 2014
40 
 2 sites de recherche et de démonstration de cultures 
dédiées: panic érigé, alpiste roseau, saules à croissance 
rap...
41 
En septembre 2014, création d’une Coop Carbone 
LCF = l’un des membres fondateurs
42 
Conclusion 
 Biomasse agricole = vecteur de croissance potentiel important au 
Québec 
 L’approvisionnement en bioma...
MERCI!
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Mr. Cyrille Neron,Director of Innovation & Growth, La Coop Fédérée, Montréal, QC - Bio Refineries

1 089 vues

Publié le

Mr. Neron's presentation at CFGA /ACPF Conference in Bromont, QC, Nov 19/14

Publié dans : Environnement
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 089
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
15
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Mr. Cyrille Neron,Director of Innovation & Growth, La Coop Fédérée, Montréal, QC - Bio Refineries

  1. 1. La Filière Biomasse: un projet mobilisateur pour La Coop fédérée Cyrille Néron, B.Sc., agr. Directeur principal Service Innovation & Croissance à La Coop fédérée Association Canadienne pour les Plantes Fourragères Bromont, Qc 19 novembre 2014
  2. 2. 2 Plan de présentation 1. Réseau La Coop fédérée: Qui sommes-nous? 2. Biomasse agricole: son potentiel au Québec 3. La valorisation de la biomasse agricole: – Filière biocombustion – Filière bioproduits/bioraffinage 4. Projets réalisés ou en cours: – Offre de chauffage à la biomasse d’Énergies Sonic – Tests de combustion et d’émission: Projet Innofibre – Projet de récolte des tiges de maïs avec l’Ontario Féd.of Agriculture/AAC – Vitrines de RS et de démonstration de cultures dédiées – Création de la Coop Carbone 5. Conclusion
  3. 3. Réseau La Coop fédérée Qui sommes-nous? 1
  4. 4. 4 UNE DOUBLE NATURE… 1 2 • Grossiste pour les coopératives membres. • Transformateur de produits agricoles. • Partenariat dans des entreprises complémentaires générant des bénéfices. • Représentation des coopératives membres. • Promotion du modèle coopératif. • Soutien au développement du réseau La Coop: par l’offre de différents services et par la mise en oeuvre de l’intercoopération. Une entreprise commerciale Une fédération de coopératives
  5. 5. 5 RÉSEAU LA COOP La Coop fédérée 5,2 milliards $ 9 984 employés1 1,6 milliard $ d’actif 80 coopératives affiliées* 3 milliards $ 5 385 employés 1,1 milliard $ d’actif Réseau La Coop 8,2 milliards $ 15 369 employés 2,7 milliards $ d’actif Sociétés en participation 1,1 milliards $ Approvisionnement 2,8 milliards $ 1 335 employés1 717 millions $ d’actif …en 2013 Mise en marché 2,4 milliards $ 8 649 employés 857 millions $ d’actif 1- Incluant corporatif
  6. 6. 6 Nos marques de commerce: Unimat et BMR Olymel Flamingo Lafleur Élite Énergies Sonic Sonicarte Sonichoix La Coop
  7. 7. Biomasse agricole: son potentiel au Québec 2
  8. 8. 8 La biomasse: définition « populaire »  Définition de la biomasse :  De manière générale, la biomasse peut être d’origine agricole ou forestière  peut être en compétition ou complémentaire  Sources de biomasse agricole : Résidus de transformation (drêches, huiles déclassées, etc.) Provenance animale (fumier, carcasses, etc.) Grains, oléagineux & fourrages (maïs, soya, foin, etc.) Résidus de culture (pailles, tiges, écailles, etc.) Cultures dédiées (panic érigé, saules, barbon, etc.)
  9. 9. 9 Biomasse Agricole: Un potentiel d’approvisionnement important ! 300 000 à 500 000 ha de terres marginales peu ou pas exploitées au Québec Cultures dédiées (panic érigé, saules, barbon, etc.) Foins de 3e qualité, bandes riveraines, grains déclassés Selon FADQ, 2012 maïs-grain 387 000 ha soya 280 000 ha canola 17 000 ha céréales 232 500 ha Résidus de culture (pailles, tiges, écailles, etc.)
  10. 10. 10 Sans affecter la production alimentaire actuelle et en respect du développement durable Potentiel total annuel : Agricole = 3,2 à 5 millions tms Forestier = 3,2 à 4 millions tms
  11. 11. 11 Résidus de cultures = tiges de maïs dans le sud du Québec  Paille de céréales: forte demande locale pour le secteur des productions animales (litière + fibre alimentaire)  Tiges de soya: faible rendement à l’hectare et durabilité à surveiller  Tiges de maïs:  Superficies importantes et rendement élevé à l’hectare  Durabilité peut être un enjeu: rendement en grain minimum de 9,4 tonnes/ha nécessaire pour envisager récolter les tiges  La logistique de récolte nécessite des efforts d’optimisation
  12. 12. 12 Sorgho et betterave: des biomasses complémentaires possibles pour une bioraffinerie dans le sud du Québec Essais de cultivars 2014 – Vitrine de St-Jean- Baptiste-de-Rouville
  13. 13. 13 Cultures dédiées cellulosiques potentielles pour le Québec  Le panic érigé  L’alpiste roseau  Le saule à croissance rapide  Le miscanthus giganteus  Etc.
  14. 14. 14 Cultures dédiées cellulosiques = production hors des zones principales de maïs grain du Québec  Coût d’opportunité: très élevé dans les principales zones maïs  Terres sous-exploitées, marginales ou en friche: présence importante en:  Abitibi-Témiscamingue  Lac-Saint-Jean  Bas-Saint-Laurent  Complémentarité avec la biomasse forestière: les régions propices aux cultures dédiées cellulosiques au Québec sont aussi des régions forestières… Cultures dédiées cellulosiques + Biomasse forestière
  15. 15. 15 Stratégie de développement de la filière au Québec  Au niveau de l’approvisionnement en biomasse, une approche à deux volets est nécessaire au Québec selon nous: Sud du Québec: validation du potentiel des tiges de maïs, de cultures complémentaires comme le sorgho et la betterave, et des résidus d’usines de transformation Régions plus froides: développement du potentiel des cultures dédiées comme le panic érigé, l’alpiste, le saule, etc., valorisation des terres sous-exploitées, et complémentarité avec la biomasse forestière
  16. 16. La valorisation de la biomasse agricole à La Coop fédérée 3
  17. 17. Valorisation de la biomasse  Développement en 2 phases 17  Création du Service Innovation & Croissance en 2008  Dès 2009, appui du CA de LCF pour trouver de nouveaux vecteurs de croissance permettant de valoriser certaines terres marginales ainsi que les résidus de cultures disponibles au Québec dans un cadre de développement durable. – Constat: La valorisation de la biomasse est l’un des principaux vecteurs de croissance à fort potentiel identifiés.  Phase 1: La Filière biocombustion (première étape dans les bioénergies)  Phase 2: Bioproduits/bioraffinage
  18. 18. 18 Phase 1: Filière biocombustion : Filière biocombustion: un incontournable Québec, région froide, donc besoins titanesques en chauffage
  19. 19. 19 Liés à la grande compétitivité de la biomasse 1 GJ énergie (*incluant efficacité, sans condensation): Propane Mazout léger Gaz naturel Électricité Copeaux de bois 30% hum. Granules de bois à 10% hum. Biomasse agricole 10% hum. Prix Unité 0.45$/l 0.94$/l .33$/m3 .079$/kwh 100$/tms 250$/tms 100$/tms Prix GJ 21.1$/GJ 30.5$/GJ 10.9$/GJ 21.9$/GJ 6.57$/GJ 15.25$/GJ 6.70$/GJ Potentiel de 69.0% 78.5% 39.7% réduction par rapport au bois 70.0%
  20. 20. 20 Phase 2 – Les bioproduits et le bioraffinage  Depuis 2008, La Coop fédérée analyse diverses opportunités d’affaires potentielles dérivées de la transformation chimique et thermochimique de la biomasse  On parle donc de bioraffinage et de bioproduits industriels  Une étude de positionnement réalisée confirme qu’une industrie est en création et que des opportunités d’affaires s’offriront au cours des prochaines années  La Coop fédérée a défini son positionnement et ses objectifs pour la période 2013 – 2017 dans ce domaine
  21. 21. 21 Bioproduits ??? …Définition d’Agriculture & Agroalimentaire Canada BIOÉNERGIE « CHALEUR, ÉLÉCTRICITÉ, BIOPRODUITS BIOGAZ » BIOCARBURANT « BIOÉTHANOL, BIODIESEL » BIOMATÉRIAUX PRODUITS CHIMIQUES BIOSOURCÉS
  22. 22. Biomasse ligno-cellulosique (tiges, pailles, bois, etc) Chaînes de sucre
  23. 23. 23 Phase 2 – Les bioproduits et le bioraffinage
  24. 24. « Positionner La Coop fédérée comme le leader et un acteur incontournable dans l’approvisionnement en biomasse agricole (et forestière) au Québec et au Canada, de la ferme à l’usine de transformation. » Positionnement Bioproduits 2013 -2017
  25. 25. Projets réalisés et en cours 4
  26. 26. 26 Partenariat entre la Coop et PBE Group  Entente finalisée en décembre 2012  Expertises reconnues: – Combustion des biomasses agricoles et forestières – Valorisation des biomasses agricoles 50% 50%
  27. 27.  Système fiable, robuste et performant: + de 135 réseaux de chaleur au Canada et USA. 27 Le Système multicombustible Blue Flame Entrepôt (illustré: fragments de lin) Approvisionnement automatique Système de combustion “Great wall of fire”
  28. 28. 28 Biocombustibles potentiels  Biomasse forestière:  Copeaux  Planure  Écorces  Granules de bois  Biomasse agricole (Si MDDEFP le permet )  Paille (blé, avoine, etc)  Tiges (maïs, tournesol, etc)  Cubes énergétiques  Biomasse agricole densifiée  Résidus de criblure  Et autres… Cubes énergétique Copeaux de bois Fragments de lin Paille Grains Granules de bois
  29. 29. 29 L’implication des Énergies Sonic Énergies Sonic: nouvelle offre de produits et services dans la combustion de la biomasse
  30. 30. 30 2 gammes de produit Blue Flame  1ière génération de Blue Flame: Puissance de : 439 kw (1,5 million BTU) à 6,800 kw (23 millions BTU)  > 300,000 litres mazout ou > 450,000 litres de propane Marchés cibles: institutionnels, industriels, scieries, minières, grands complexes de serre  Nouvelle gamme BF en 2013: Puissance de : 250 kw (850,000 BTU) à 750 kw (2,6 millions BTU)  > 80,000 litres de mazout ou > 120,000 litres de propane Marchés cibles: poulaillers ou serres, petits industriels et bâtiments commerciaux, municipalités
  31. 31. 31 Conversions énergétiques à la biomasse par Énergies Sonic/Biovaclo Inc.  1er projet: Centre de Développement Bioalimentaire du Québec (CDBQ), La Pocatière, Québec (automne 2012) – Production d’énergie (vapeur) à la biomasse résiduelle forestière en remplacement de 240,000 litres de mazout à La Pocatière (système Blue Flame de 1 500 kW) – Partenariat Énergies Sonic et CDBQ 50/50  se répartissant les 60% d’économies d’énergie
  32. 32. 32 Conversions énergétiques à la biomasse par Énergies Sonic/Biovaclo Inc.(Suite) • Décembre 2014: sites BRQ fibres et broyures de Trois- Rivières, Qc (industriel) • Dès janvier 2015, l’Hôpital Notre-Dame-de-Fatima à La Pocatière, QC chauffera également à la biomasse. • Printemps 2015, un centre pour personnes âgés (CSSS) des Etchemins, Qc et une ferme avicole près de St-Hyacinthe. • Fin été 2015, meunerie d’Unicoop de St-Anselme, Qc • Plusieurs autres projets en discussions
  33. 33. 33 Innofibre (Trois-Rivières) = Laboratoire unique au Québec  Projet de RS sur 3 ans: tests de combustion et d’émission  Biomasses agricoles et atypiques (ex: cultures dédiées, résidus de cultures, biomasses forestières résiduelles, etc.)  Nouveau système à 2 chambres de combustion + 2 options de dépoussiérage
  34. 34. Objectif ultime: réseau de chaleur alimenté par des biomasses agricoles résiduelles et/ou cultures dédiées 34 Agriculteurs (Biomasse) Technologie (Centrale) Client (Chaleur) Jusqu’à 5 km (réseau d’eau chaude/vapeur) Jusqu’à 100 km (non-densifiée)
  35. 35. 35 Site de RS et DE en valorisation de la biomasse agricole située à La Broquerie – Manitoba
  36. 36. 36 Projet de récolte des tiges de maïs avec l’Ontario Féd.of Agriculture/AAC  Décembre 2013: L’Ontario Federation of Agriculture (OFA) et La Coop fédérée reçoivent une subvention/participation d’Agriculture et Agroalimentaire Canada pour un projet de démonstration de récolte de tiges de maïs dans l’est du Canada (Québec et Ontario)  Échéancier: déc. 2013 à mars 2015  Marchés visés: sucres cellulosiques, éthanol 2G et produits chimiques biosourcés  Le projet est composé de 3 volets: – Volet 1: Démonstration de la logistique de récolte – Volet 2: Évaluation des niveaux de carbone du sol afin d’évaluer l’impact possible de la récolte des tiges de maïs – Volet 3: Contribution du Canada à un groupe de travail de l’Agence internationale de l’énergie portant sur une analyse socio-économique et les indicateurs de développement durable pour le bioraffinage
  37. 37. 37 Démonstrations de récolte de tiges de maïs Woodstock, ON en Septembre 2014 et Alvinston, ON en Novembre 2014
  38. 38. 38 Démonstration de récolte de tiges de maïs (Woodstock, ON) - Septembre 2014
  39. 39. 39 Démonstration de récolte de tiges de maïs (Woodstock, ON) - Septembre 2014
  40. 40. 40  2 sites de recherche et de démonstration de cultures dédiées: panic érigé, alpiste roseau, saules à croissance rapide, sorgho, betterave à sucre, etc
  41. 41. 41 En septembre 2014, création d’une Coop Carbone LCF = l’un des membres fondateurs
  42. 42. 42 Conclusion  Biomasse agricole = vecteur de croissance potentiel important au Québec  L’approvisionnement en biomasse agricole, une approche à deux volets est nécessaire au Québec: Sud du Québec: validation du potentiel des tiges de maïs, de cultures complémentaires comme le sorgho et la betterave, et des résidus d’usines de transformation Régions plus froides: développement du potentiel des cultures dédiées comme le panic érigé, l’alpiste, le saule, etc., valorisation des terres sous-exploitées, et complémentarité avec la biomasse forestière  Facteurs clés de succès: Travailler simultanément sur l’ensemble de la chaîne de valeur en tenant compte de nos rôles et expertises respectifs Chaque maillon de la chaîne doit être rentable (gagnant-gagnant)
  43. 43. MERCI!

×