HPV : où en sommes-nous ?
92èmes rencontres du CRIPS
Isabelle HEARD
Groupe hospitalier Pitié-Salpétriere,
Institut Pasteur...
Il y a 15 ans, J. Walboomers montrait
que l’ADN de l’HPV était retrouvé
dans 99.7 % des prélèvements de
cancers invasifs d...
Human papillomavirus
• >100 types identified
• 40 anogenital
 Oncogenic types: 16, 18, 45, 31,
33,…
HPV16 (60 %) and HPV1...
Schiffman et al ,2005
Col
normal
Clearance
Infection
HPV
persistance virale
et
progression
Régression
Lésion
Precancéreuse...
Transmission de l’infection HPV
Burchell et al, 2006 ; Winer et al, 2003 Herrero et al, 2005
 Liée aux rapports sexuels
I...
Transmission de l’infection HPV
Le risque cumulatif d’être infectée est supérieur à 80 % à 50 ans
20 à 30% des infection...
Peut-on prévenir l’infection ?
Incidence of Cervical Cancer Worldwide
500,000 cases per annum
Cases/100K
 en France, en 2012,
 3068 cas diagnostiqués et
 1067 décès
 dans le monde, en 2012,
 500 000 nouveaux cas et
 27500...
Schiffman et al ,2005
Col
normal
Clearance
Infection
HPV
persistance virale
et
progression
Régression
Lésion
Precancéreuse...
Le dépistage a entrainé une réduction deLe dépistage a entrainé une réduction de
ll’’incidence du cancer du col en Anglete...
•Repose sur le FROTTIS,
•en France le frottis est recommandé tous les 3 ans de 25 à 65
ans

Le dépistage du cancer du col...
Schiffman et al ,2005
Col
normal
Clearance
Infection
HPV
persistance virale
et
progression
Régression
Lésion
Precancéreuse...
Epidémiologie des maladies associées aux HPV
HPV-HR
Stanley M. Nature 2012, Vol488, S10
Généralités épidémiologiques
sur le cancer du canal anal
1. Incidence augmente chez les hommes et chez les femmes
2. Chez ...
Similitudes biologique / COL utérin
1. Il existe des lésions précancéreuses : AIN2+/ CIN2+
2. HPV à haut risque oncogène :...
Piketty et al, 2012
cART
Les cancers des VADS
• Sixième cancer dans le monde
• Surviennent chez des sujets jeunes : 40-55 ans
• Tabac, alcool : fac...
HPV Oral
(n = 2,642)
Oropharynx
(n = 969)
Larynx
(n = 1,435)
Positif 23.5% 35.6% 24.0%
16 68.2% 86.7% 69.2%
18 34.1% 2.8% ...
Incidence du cancer de
l’amygdale en Suède
Näsman et al, 2009
Tabac
Incidence du cancer de
l’amygdale en Suède
Näsman et al, 2009
Risque de cancer chez les immunodéprimés
Grulich, 2007
En conclusion,
• Infection HPV très fréquente,
• Cause de cancers anogénitaux
• et VADS : Augmentation récente de l’incide...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Données épidémiologiques

1 171 vues

Publié le

Intervention du professeur Isabelle Heard, gynécologue-obstrétricienne, Centre national de référence du papillomavirus à l'Institut Pasteur lors de la 92ème rencontre du Crips Ile-de-France "HPV : où en sommes-nous?"

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 171
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Multiplication liée à la différenciation terminale du kératinocyte hôte
  • Multiplication liée à la différenciation terminale du kératinocyte hôte
  • Multiplication liée à la différenciation terminale du kératinocyte hôte
  • Multiplication liée à la différenciation terminale du kératinocyte hôte
  • Peto J. et al Lancet 2004; 364: 249–56
    Summary
    Background Recent reports suggest that the reduction in mortality achieved by the UK national cervical screening
    programme is too small to justify its financial and psychosocial costs, except perhaps in a few high-risk women.
    Methods We analysed trends in mortality before 1988, when the British national screening programme was
    launched, to estimate what future trends in cervical cancer mortality would have been without any screening.
    Findings Cervical cancer mortality in England and Wales in women younger than 35 years rose three-fold from 1967
    to 1987. By 1988, incidence in this age-range was among the highest in the world despite substantial opportunistic
    screening. Since national screening was started in 1988, this rising trend has been reversed.
    Interpretation Cervical screening has prevented an epidemic that would have killed about one in 65 of all British
    women born since 1950 and culminated in about 6000 deaths per year in this country. However, these estimates are
    subject to substantial uncertainty, particularly in relation to the effects of oral contraceptives and changes in sexual
    behaviour. 80% or more of these deaths (up to 5000 deaths per year) are likely to be prevented by screening, which
    means that about 100 000 (one in 80) of the 8 million British women born between 1951 and 1970 will be saved from
    premature death by the cervical screening programme at a cost per life saved of about £36 000. The birth cohort
    trends also provide strong evidence that the death rate throughout life is substantially lower in women who were
    first screened when they were younger.
    Improvements in screening can lead to a decrease in incidence of invasive cervical cancer.
    Background
    Quinn and colleagues1 assessed the impact of screening on cervical cancer incidence and mortality in women >19 years of age in England.
    The overall incidence of invasive cervical cancer remained stable from 1971 to the mid-1980s (3,900 cases/year on average), when the cervical cancer screening program in England was largely ineffective because of problems with how it was organized.
    Upon instituting improvements in the screening program, including the introduction of the national call and recall system and incentive payments to general practitioners, screening coverage increased to around 85%.
    This resulted in a continuous decline in the incidence of invasive cervical cancer from 1990 onwards. In 1995, the incidence was 35% lower than in the mid-1980s.1
    Reference
    1. Quinn M, et al. BMJ. 1999; 318:904–908.
  • Multiplication liée à la différenciation terminale du kératinocyte hôte
  • Données épidémiologiques

    1. 1. HPV : où en sommes-nous ? 92èmes rencontres du CRIPS Isabelle HEARD Groupe hospitalier Pitié-Salpétriere, Institut Pasteur, Centre national de référence des HPV Paris Absence de conflit d’intérêt
    2. 2. Il y a 15 ans, J. Walboomers montrait que l’ADN de l’HPV était retrouvé dans 99.7 % des prélèvements de cancers invasifs du col.
    3. 3. Human papillomavirus • >100 types identified • 40 anogenital  Oncogenic types: 16, 18, 45, 31, 33,… HPV16 (60 %) and HPV18 (10%) account for the majority of cervical cancers  Non oncogenic types: 6, 11… HPV6 is the most common type associated with genital warts Non-enveloped double stranded DNA virus (papovaviridae family)
    4. 4. Schiffman et al ,2005 Col normal Clearance Infection HPV persistance virale et progression Régression Lésion Precancéreuse Invasion Cancer 30 ans 45 ans15 ans HPV Précancer Cancer Histoire naturelle de l’infection HPV et du cancer du col
    5. 5. Transmission de l’infection HPV Burchell et al, 2006 ; Winer et al, 2003 Herrero et al, 2005  Liée aux rapports sexuels Incidence cumulée à 1 ans : 30 %
    6. 6. Transmission de l’infection HPV Le risque cumulatif d’être infectée est supérieur à 80 % à 50 ans 20 à 30% des infections sont multiples Herrero et al, 2005
    7. 7. Peut-on prévenir l’infection ?
    8. 8. Incidence of Cervical Cancer Worldwide 500,000 cases per annum Cases/100K
    9. 9.  en France, en 2012,  3068 cas diagnostiqués et  1067 décès  dans le monde, en 2012,  500 000 nouveaux cas et  275000 décès >80 % des cas dans les pays en développement Parkin et al, 2013, Le cancer du col de l’utérus
    10. 10. Schiffman et al ,2005 Col normal Clearance Infection HPV persistance virale et progression Régression Lésion Precancéreuse Invasion Cancer 30 ans 45 ans15 ans HPV Précancer Cancer Prévention du cancer du col: dépistage frottis
    11. 11. Le dépistage a entrainé une réduction deLe dépistage a entrainé une réduction de ll’’incidence du cancer du col en Angleterreincidence du cancer du col en Angleterre • Improvements in cervical screening coverage in England have lead to a 35% decrease in cervical cancer cases in under a decade1 1971 1975 1980 1985 1987 1990 1995 Year Percentage Incidencerateper100,000 0 10 12 14 16 18 100 90 80 70 60 50 40 30 20 10 0 Invasive cervical cancer Coverage National call-recall introduced Age-standardised incidence of invasive cervical cancer and coverage of screening, England, 1971–1995 1. Quinn M, et al. BMJ. 1999; 318:904–908.
    12. 12. •Repose sur le FROTTIS, •en France le frottis est recommandé tous les 3 ans de 25 à 65 ans  Le dépistage du cancer du col de l’utérus
    13. 13. Schiffman et al ,2005 Col normal Clearance Infection HPV persistance virale et progression Régression Lésion Precancéreuse Invasion Cancer 30 ans 45 ans15 ans HPV Précancer Cancer Prévention du cancer du col: vaccination VACCIN
    14. 14. Epidémiologie des maladies associées aux HPV HPV-HR Stanley M. Nature 2012, Vol488, S10
    15. 15. Généralités épidémiologiques sur le cancer du canal anal 1. Incidence augmente chez les hommes et chez les femmes 2. Chez les femmes : l’incidence a été multipliée par 2 dans les 30 dernières années aux US 3. Chez les femmes PVVIH – Augmentation significative du risque de cancer – Incidence : 0 à 11 pour 100 000 femmes entre les années 1980 et 2000. 1. Chez les hommes : l’incidence est plus élevée dans certaines sous-populations – HSH – PVVIH Steier al, 2015
    16. 16. Similitudes biologique / COL utérin 1. Il existe des lésions précancéreuses : AIN2+/ CIN2+ 2. HPV à haut risque oncogène : HR HPV 3. Même histoire naturelle Infection AIN2+ Cancer Facteurs de risque ? Moscichi al, 2006 HR HPV HPV16/18 COL 99% 70% Canal anal 80-90% 80%
    17. 17. Piketty et al, 2012 cART
    18. 18. Les cancers des VADS • Sixième cancer dans le monde • Surviennent chez des sujets jeunes : 40-55 ans • Tabac, alcool : facteurs de risque majeurs • Augmentation récente de l’incidence aux USA, en Suède, UK, Hollande, Danemark • Proportion variable des cancers de l’oropharynx attribuable à l’infection HPV Marur et al, 2010
    19. 19. HPV Oral (n = 2,642) Oropharynx (n = 969) Larynx (n = 1,435) Positif 23.5% 35.6% 24.0% 16 68.2% 86.7% 69.2% 18 34.1% 2.8% 17% Kreimer AR et al., 2005 HPV dans les cancers de la tête et du cou
    20. 20. Incidence du cancer de l’amygdale en Suède Näsman et al, 2009 Tabac
    21. 21. Incidence du cancer de l’amygdale en Suède Näsman et al, 2009
    22. 22. Risque de cancer chez les immunodéprimés Grulich, 2007
    23. 23. En conclusion, • Infection HPV très fréquente, • Cause de cancers anogénitaux • et VADS : Augmentation récente de l’incidence aux USA, en Suède, UK, Hollande, Danemark • Diagnostic repose sur la détection de l’ADN (pas de culture, pas de sérologie) • Les vaccins sont efficaces en prévention • Risque de cancer chez les immunodéprimés dans le contexte de l’augmentation de la durée de vie ?

    ×