Vaccination contre les infections HPV
Couverture vaccinale en France
Impact épidémiologique en population
Isabelle Parent ...
Introduction de la vaccination contre les HPV
• Les vaccins bi et quadrivalent HPV sont enregistrés dans plus de 100 pays
...
AUST DNK RU SUE CAN NZ USA ALL
Date introduction 2007 2008 2008 2008 2007 2008 2006 2007
Type programme Ecoles Public (MG)...
La vaccination HPV en France : Recommandations
Quadrivalent (0-2-6 mois)
JF 14 ans
Rattrapage 15-23 ans avant ou
dans l’an...
Couverture vaccinale en France (source: InVS, EGB, mise à jour au 31/12/2013)
Eté 2011
Plusieurs médias remettent en cause...
Inégalités socio-économiques d’accès à la vaccination
contre les infections à papillomavirus humains en France
• Caractéri...
Recommandations des médecins généralistes à propos
de divers vaccins chez différents publics
* HPV : infections à papillom...
Evaluation des vaccins HPV avant et après
l’introduction de la vaccination dans le programme vaccinal
Objectifs Méthodes
A...
Suivre l’impact de l’introduction de la vaccination HPV sur
les conséquences de l‘infection
• Impact à court terme après l...
Impact de la vaccination sur la prévalence HPV
• Prévalence génotypes vaccinaux : 28,7% 6,7% : 5,0% (vaccinées) et 15,8% ...
Impact de la vaccination sur la prévalence HPV
• Femmes de 20-29 ans
• Prélèvements du col: 2007, 2012 et 2013
• 32% des 4...
Ali H et al. BMJ 2013
Australian born women Australian born heterosexual men
Australian born homosexual and bisexual menAu...
Impact de la vaccination sur les condylomes
• Baisse significative entre 2004 et 2011 parmi les femmes éligibles au progra...
Impact de la vaccination sur les lésions précancéreuses
• En Australie, dépistage du CCU recommandé à partir de 18 ans ou ...
Impact de la vaccination sur les lésions précancéreuses
Brotherton JM et al. Lancet 2011; 377: 2085
Analyse de tendance 20...
Efficacité vaccinale sur les lésions précancéreuses selon
l’âge des JF en 2007
Gertig DM, et al. BMC Med 2013
Données du r...
Efficacité vaccinale sur les lésions précancéreuses selon
l’âge des JF en 2007
Lésions de Haut-Grade
EV 3 doses pour la pr...
Discussion/conclusions (1)
• Faibles CV en France et en baisse (1 dose et 3 doses)
• Données préliminaires (enquête ESPS I...
Discussion/conclusions (2)
• Plusieurs études montrent l’efficacité et/ou l’impact positif de la vaccination sur l’infecti...
Estimation des couvertures vaccinales des vaccins HPV en
fonction des cohortes de naissance
Source: EGB-InVS données provi...
D’après Schiller J, Lancet Oncol 2015
AUST DNK RU NZ USA SUE ALL CAN
CV JF (3d) 70% 82% 80% 47% 34% 25%
32%
(>=1d)
75%
Québec
Réduction de la
prévalence HPV
6/1...
Contre quelle maladie ne voudriez-
vous pas être vacciné
Source : Baromètre santé Inpes, 2014
2010 2014
Grippe A(h1n1) 41 ...
Vaccination contre les infections HPV - Couverture vaccinale en Franc, impact épidémiologique en population
Vaccination contre les infections HPV - Couverture vaccinale en Franc, impact épidémiologique en population
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Vaccination contre les infections HPV - Couverture vaccinale en Franc, impact épidémiologique en population

1 296 vues

Publié le

Intervention du médecin Isabelle Parent du Châtelet, épidémiologiste à l'INVS lors de la 92ème rencontre du Crips Ile-de-France "HPV : où en sommes-nous?"

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 296
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Vaccination contre les infections HPV - Couverture vaccinale en Franc, impact épidémiologique en population

  1. 1. Vaccination contre les infections HPV Couverture vaccinale en France Impact épidémiologique en population Isabelle Parent du Chatelet Institut de veille sanitaire Contact : i.parent@invs.sante.fr 92e rencontre du Crips 12/11/2015
  2. 2. Introduction de la vaccination contre les HPV • Les vaccins bi et quadrivalent HPV sont enregistrés dans plus de 100 pays • En 2014, près de 60 pays ont introduit la vaccination HPV des jeunes filles dans leur calendrier vaccinal • L’Australie, les Etats-Unis, le Canada, le RU, la France, l’Allemagne ont été les premiers pays à avoir recommandé la vaccination HPV (2007) • Actuellement 22 pays européens recommandent la vaccination HPV • L’Alliance GAVI (http://www.gavi.org/fr/) devrait accélérer l’introduction des vaccins dans les pays à faibles revenus
  3. 3. AUST DNK RU SUE CAN NZ USA ALL Date introduction 2007 2008 2008 2008 2007 2008 2006 2007 Type programme Ecoles Public (MG) Ecoles Ecoles (2010) Public Ecoles Privé (Public) Privé (Public) Ages cibles F 12–13 12 12 10-12 9-13 11–12 11–12 12–17 Ages cibles G 12-13 (2013) 9-26 1 province 11-12 (2011) Rattrapage F14–26 (≤2009) G14–15 (≥2014) F: 13–15 (2008–2010) F 13-17 F 13-18 F 14-26 F 13–20 (≤2010) F+G 13–21 (≥2011) CV JF (3d) 71% (2011) 82% (2013) 80% (2013) 30% (<2010) >80% (2012) >75% (2014) 56% (2014) 39% (2014) 32% (>=1d) CV G (3d) 60% (2013) 79% (1 province) 14% (2013) Couvertures vaccinales en fonction des types de programme de vaccination
  4. 4. La vaccination HPV en France : Recommandations Quadrivalent (0-2-6 mois) JF 14 ans Rattrapage 15-23 ans avant ou dans l’année suivant le début de l’activité sexuelle Quadrivalent (0-2-6 mois) ou bivalent (0-1-6 mois) Schéma 0-6 mois pour Bivalent JF 11-14 ans Quadrivalent JF 11-13 ans Quadrivalent préférentiel JF 11-14 ans Rattrapage 15-19 ans
  5. 5. Couverture vaccinale en France (source: InVS, EGB, mise à jour au 31/12/2013) Eté 2011 Plusieurs médias remettent en cause la sécurité du vaccin Pétition de professionnels de santé Automne 2011 : Le HCSP réaffirme la balance bénéfices/risques en faveur de la vaccination Année d’anniversaire 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 CV à 15 ans (1 dose) 15,0 % 23,1 % 23,6 % 26,3 % 19,6 % 18,1 % 17,6 % CV à 16 ans (3 doses) 25,8 % 28,3 % 26,9 % 26,4 % 20,1 % 17,2 %
  6. 6. Inégalités socio-économiques d’accès à la vaccination contre les infections à papillomavirus humains en France • Caractéristiques socio-économiques associées au dépistage du CCU (n=4508, 25-65 ans) – Faible revenu du foyer, absence de mutuelle, faible niveau d’études, IMC élevé sont associés à une prévalence plus faible du dépistage • Caractéristiques socio-économiques associées à la vaccination HPV (n=1008, 15-24 ans) – Faible revenu du foyer, absence de mutuelle sont associés à faible CV. CV plus faibles chez les plus jeunes et les plus âgées • Caractéristiques socio-économiques associées à la vaccination HPV parmi les couples mères- filles (n=758, 15-24 ans) – VC HPV 3 doses chez 16-24 ans plus faibles quand les mères n’ont pas d’antécédent de dépistage au cours des 5 dernières années (18.0% vs 41.7%, p<0,01) ou des 3 dernières années (24.8% vs 37.8%, p<0,01) Source: Enquête ESPS 2012, InVS-IRDES). Echantillon aléatoire représentatif des bénéficiaires de l’assurance maladie. JP Guthmann, C Pelat, N Célant, I Parent du Châtelet, N Duport, T Rochereau, D Lévy-Bruhl. Poster HPV 2015, Lisbonne
  7. 7. Recommandations des médecins généralistes à propos de divers vaccins chez différents publics * HPV : infections à papillomavirus humains. Champ • Médecins généralistes de l'échantillon national, données pondérées. Sources • DREES, Union régionale des professions de santé (URPS), observatoire régional de santé (ORS), panel d'observation des pratiques et des conditions d'exercice en médecine de ville, avril-juillet 2014.
  8. 8. Evaluation des vaccins HPV avant et après l’introduction de la vaccination dans le programme vaccinal Objectifs Méthodes Avant Efficacité, tolérance Essais cliniques randomisés Impact « a priori » Modélisation Après Suivi des effets secondaires Pharmacovigilance Impact sur l’infection et la maladie en population Registres / Surveillance / Etudes Efficacité vaccinale en population « Vaccine Effectiveness » Surveillance / Etudes Couverture vaccinale Enquêtes – Données médico- administratives - Registres Attitude et pratiques Enquêtes
  9. 9. Suivre l’impact de l’introduction de la vaccination HPV sur les conséquences de l‘infection • Impact à court terme après l’introduction du vaccin (années) – Prévalence des HPV – Condylomes (vaccin quadrivalent) • Impact à moyen terme après l’introduction du vaccin (années – décennies) – Lésions précancéreuses du col de l’utérus • Impact à long terme après l’introduction du vaccin (décennies) – Cancer du col et autres cancers liés aux HPV • Effets direct et indirect
  10. 10. Impact de la vaccination sur la prévalence HPV • Prévalence génotypes vaccinaux : 28,7% 6,7% : 5,0% (vaccinées) et 15,8% (non vaccinées) • Risque diminué chez non vaccinées (OR 0.42; IC95% 0.19-0.93) suggérant une immunité de groupe • Efficacité vaccinale contre l’infection HPV 16,18,6,11 = 73% (48%-86%) • JF 18-24 ans, centres de planning familial dans grandes 3 villes • 2005-2007 (n=202) vs 2010-2011 (n=404, 57 non vaccinées et 338 vaccinées) B. Donovan d’après Tabrizi SN et al. JID 2012 P <0.001
  11. 11. Impact de la vaccination sur la prévalence HPV • Femmes de 20-29 ans • Prélèvements du col: 2007, 2012 et 2013 • 32% des 4181 femmes ont initié vaccination Prévalence HPV vaccinaux (IC 95%) RP (IC 95%) p Initiation de la vaccination Non 7,6 % (6,7-8,6) ref Oui 3,2 % (2,3-4,2) 0,4 (0,3-0,6) <0,001 Age à la 1ère dose Pas de vaccin 7,6% (6,7-8,6) ref <19 ans 1,0% (0,3-1,7) 0,1 (0,1-0,3) <0,001 >=19 ans 5,8% (3,9-7,6) 0,8 (0,5-1,1) 0,10 • Baisse de la prévalence chez vaccinées avant l’âge de 19 ans D’après Dunne EF et al, JID 2015
  12. 12. Ali H et al. BMJ 2013 Australian born women Australian born heterosexual men Australian born homosexual and bisexual menAustralian born women aged under 21 years Bisexual Homosexual Impact de la vaccination sur les condylomes Réseau de surveillance sentinelles pour suivre l’impact du vaccin sur les condylomes vus dans 8 dispensaires IST
  13. 13. Impact de la vaccination sur les condylomes • Baisse significative entre 2004 et 2011 parmi les femmes éligibles au programme vaccinal • Déclin plus modéré chez femmes 21-30 ans reflet de CV plus basse et âge à la vaccination • Zéro diagnostic chez les JF vaccinés en 2011 • Une diminution des condylomes est observée chez les hommes hétérosexuels (plus marquée chez <21 ans) attribuable à un effet d’immunité de groupe *Ali H et al, BMC Infectious Diseases 2013
  14. 14. Impact de la vaccination sur les lésions précancéreuses • En Australie, dépistage du CCU recommandé à partir de 18 ans ou dans les 2 ans après début de l’activité sexuelle : Taux de participation 61% (/2 ans) à 86% (/5 ans) • Une analyse écologique sur les données du Registre du dépistage, Victoria* – Critère principal d’analyse : CIN2+/AIS • Deux analyses d’efficacité vaccinale en population – Données du registre du dépistage, Victoria et registre du Programme national de vaccination** – Données du registre du dépistage et registre des vaccinations, Queensland*** *Brotherton JM et al. Lancet 2011; 377: 2085 **Gertig DM, et al. BMC Med 2013 ***Crowe E et al. BJM 2014
  15. 15. Impact de la vaccination sur les lésions précancéreuses Brotherton JM et al. Lancet 2011; 377: 2085 Analyse de tendance 2003-2009 pour les lésions de haut grade -38% (IC95%: -61;-16)
  16. 16. Efficacité vaccinale sur les lésions précancéreuses selon l’âge des JF en 2007 Gertig DM, et al. BMC Med 2013 Données du registre du dépistage, Victoria Cohorte rétrospective de JF âgées de 17 ans ou moins en 2007, avec un 1er test de dépistage entre 2007 et 2011 EV pour un schéma vaccinal complet, ajustée sur âge au frottis, statut socio-économique et indice d’éloignement Efficacité vaccinale sur lésions histologiques en fonction de l’âge en 2007 et pour une vaccination complète
  17. 17. Efficacité vaccinale sur les lésions précancéreuses selon l’âge des JF en 2007 Lésions de Haut-Grade EV 3 doses pour la prévention des CIN2+/AIS •46% (IC95%: 33-57) •NS chez 11-14 ans •57% (IC95%: 38-69) chez 15-18 ans •53% (IC95%: 30-68) chez 19-22 ans D’après Crowe E et al. BJM 2014 Tous âges Autres lésions Lésions Haut Grade Nb doses # témoins # ORa (IC95%) # ORa (IC95%) 0 53 032 (55.0) 6521 (59.9) Réf. 729 (68.7) Réf. 1 9535 (9.9) 1230 (11.3) 0,95 (0,89-1,02) 114 (10,7) 0,95 (0,77-1,16) 2 10 850 (11.3) 1123 (10,3) 0,79 (0,74-0,85) 100 (9,4) 0,79 (0,64-0,98) 3 22 987 (23.8) 2013 (18,5) 0,66 (0,62-0,7) 119 (11,2) 0,54 (0,43-0,67) Données du registre du dépistage Queensland JF éligibles à la vaccination en 2007-2009 (12-26 ans) , avec un 1er test entre 2007 et 2011 Etude cas/témoins (Cas1 = CIN2+/AIS Cas2 = autres anomalies Témoins = cytologie normale)
  18. 18. Discussion/conclusions (1) • Faibles CV en France et en baisse (1 dose et 3 doses) • Données préliminaires (enquête ESPS Irdes/InVS) : en faveur d’un recouvrement entre facteurs accès à la vaccination et accès au dépistage (catégories sociales les plus modestes) • Impact épidémiologique des CV insuffisantes en France non évaluable actuellement (délais entre vaccination des adolescentes et survenue des lésions précancéreuses et cancers du col) • Recommandations du HCSP juillet 2014 – Généralisation du dépistage organisé – Mise en place de modalités d’administration de la vaccination pour atteindre CV élevée • Données internationales montrent que les programmes de vaccination avec les CV les plus élevées ont les impacts les plus marqués
  19. 19. Discussion/conclusions (2) • Plusieurs études montrent l’efficacité et/ou l’impact positif de la vaccination sur l’infection, les condylomes et les lésions précancéreuses • Plusieurs études en faveur d’une immunité de groupe induite par la vaccination • Les données d’efficacité en population se rapprochent en théorie des résultats d’efficacité de phase III en « intention de traiter » (incluant des femmes potentiellement infectées) • Limites méthodologiques pour les études écologiques (pas de lien de causalité entre vaccination et baisse d’incidence) et les études basées sur des registres (statut vaccinal parfois inconnu ou déclaratif, erreurs de classification, ajustement sur comportements sexuels/autres facteurs explicatifs pas toujours possible) • L’effet du vaccin en population va augmenter dans les années à venir avec l’arrivée des cohortes de JF vaccinées avant le début de l’activité sexuelle dans le programme de dépistage • Perspectives • Place du vaccin nonavalent (Gardasil 9)? • Extension de la vaccination HPV aux garçons généralisée ou certains groupes à risque ?
  20. 20. Estimation des couvertures vaccinales des vaccins HPV en fonction des cohortes de naissance Source: EGB-InVS données provisoires
  21. 21. D’après Schiller J, Lancet Oncol 2015
  22. 22. AUST DNK RU NZ USA SUE ALL CAN CV JF (3d) 70% 82% 80% 47% 34% 25% 32% (>=1d) 75% Québec Réduction de la prévalence HPV 6/11/16/18 77% JF 18-24 ans 67% HPV16/18 - 56% JF 14-19 ans - - Réduction des verrues génitales (JF) 93% JF<21 ans 90% JF 16-17 ans 63% JF<20 ans 35% JF<21 ans 27% 23% JF 15-19 ans Réduction des anomalies de haut- grade. Oui Oui - Oui - - Immunité de groupe chez les hommes +++ Trop tôt ++ + + - Résumé des principales données précoces d’impact de la vaccination HPV en population (2) Gertig et al. 2011 – Banndrup et al. 2013 – Baldur-Felskov et al. 2014 - Mesher et al. 2013 – Blakely et al. 2014 – Curtis et al. 2014 – Hense et al. 2014 – INSP Québec 2012
  23. 23. Contre quelle maladie ne voudriez- vous pas être vacciné Source : Baromètre santé Inpes, 2014 2010 2014 Grippe A(h1n1) 41 % 7 % Grippes saisonnières (sp) 11 % 19 % Hépatite B / Hépatite 10 % 13 % ROR 1 % 1 % HPV < 1 % 8 % All vaccinations 2 % 2 % * Réponses spontanées parmi l’ensemble des 18-75 ans

×