Rapport Annuel          2011
Rapport Annuel 2011SOMMAIRE           MESSAGE DU PRESIDENT					                      	   4           DISPOSITIF CYCLAMED		...
Message du Président    Chers Amis, Chers Confrères,    L’            année 2011 a été marquée par une crise sans précéden...
L’éco-conception est surement le domaine dans lequel nous avons le moins avancé et son approchereste difficile pour CYCLAM...
Dispositif CYCLAMEDLe fonctionnement         CYCLAMED est une association loi de 1901 à but non lucratif regroupant l’ense...
• La mission de collecte des MNU est obligatoire pour les ph            Les laboratoires pharmaceutiques financent de la l...
ÉTUDESL’enquête barométriquesur les comportements relatifs aux MNU          Confiée à LH2, cette étude a été réalisée en f...
L’Exploration qualitative de la motivation et des freinsdes pharmaciens d’officine dans le dispositif          Suite à l’é...
✓L’affiche sur les produits acceptés/refusés     Elle n’a été mise en place que par une minorité. Bien que considérée comm...
L’ETUDE CEMAGREF          L’étude sur la composition des déchets médicamenteux est réalisée chaque année depuis 1996      ...
POLITIQUE DE COMMUNICATION          Initiée en 2010, la communication institutionnelle s’est fortement développée en 2011....
En 2011, nous avons visité les villes suivantes :Lyon, le 17 janvier • Strasbourg, le 14 février • Besançon, le 14 mars • ...
LA COMMUNICATION AUPRÈS DU GRAND PUBLIC         La campagne télévisée         La télévision est incontestablement le média...
Le partenariat avec les collectivites locales                             Les collectivités locales ont un rôle indéniable...
L’approche avec le SIMV (Syndicat de l’Industrie du Médicament Vétérinaire)           Des contacts ont été pris avec le SI...
Le site Internet professionnelDes accès sécurisés pour les professionnels (pharmacies – grossistes et industriels) existen...
RESULTATS QUANTITATIFSLe bilaN GLOBAL                                                                              2010   ...
LES UNITES DE VALORISATION PARTENAIRES           Pour l’année 2011, cinquante et une unités de valorisation énergétique on...
LA PERFORMANCE REGIONALE PAR HABITANT                   REGION                     Population (milliers)         Quantité ...
TEXTES REGLEMENTAIRES      1. La collecte des MNU par les pharmaciens d’officine est obligatoire      L’article 32 de la l...
LABORATOIRES ADHERENTS 2011     ABBOTT France                          FRESENIUS KABI France                NUTERGIA     A...
RESULTATS FINANCIERSLes principaux commentaires du compte de résultats (€)                                 sont les suivan...
L’engagement des professionnels du médicament        pharmaciens d’officine, grossistes répartiteurs, industrielspour la r...
Cyclamed - Rapport annuel 2011
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Cyclamed - Rapport annuel 2011

1 911 vues

Publié le

Bilan 2011 de la collecte des médicaments non usagés (MNU).

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 911
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
361
Actions
Partages
0
Téléchargements
9
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Cyclamed - Rapport annuel 2011

  1. 1. Rapport Annuel 2011
  2. 2. Rapport Annuel 2011SOMMAIRE MESSAGE DU PRESIDENT 4 DISPOSITIF CYCLAMED 6 • Le fonctionnement • Les outils de collecte ETUDES 8 • L’enquête barométrique sur les comportements relatifs aux MNU • L’exploration qualitative de la motivation et des freins des pharmaciens • L’étude CEMAGREF POLITIQUE DE COMMUNICATION 12 • La communication auprès des professionnels • La communication grand public • Les relations institutionnelles • Les matériels à disposition RESULTATS QUANTITATIFS 18 • Le bilan global • La récupération énergétique • Les unités de valorisation partenaires • La performance régionale par habitant • L’évolution du gisement des emballages TEXTES REGLEMENTAIRES 21 PERSPECTIVES D’AVENIR 21 LABORATOIRES ADHERENTS 22 RESULTATS FINANCIERS 23
  3. 3. Message du Président Chers Amis, Chers Confrères, L’ année 2011 a été marquée par une crise sans précédent des économies occidentales et par un environnement santé et médicament particulièrement difficile. CYCLAMED a continué son développement et a atteint des résultats excellents avec une progression de près de 10% dépassant largement les objectifs fixés dans notre dossier d’agrément (+2%). Dans un marché pharmaceutique ville dont les unités continuent de régresser (-0,6% par rapport à 2010), avec une population qui continue à se développer, pour le plus grand bien de notre pays, et un vieillissement de celle-ci, comment expliquer ces résultats qui mettent en évidence un sens citoyen de plus en plus élevé dans notre pays face à l’environnement et à la santé publique. Nous avons identifié 3 raisons : • Tout d’abord, nous avons modifié de manière significative la destination de notre message télévisé en intensifiant notre action auprès des ménages avec enfants, gros consommateurs de médicaments, complétant ainsi notre action auprès des séniors. • L’obligation faite aux pharmaciens par la loi de récupérer les MNU a rendu plus rare les refus de médicaments non utilisés. • Enfin, la « crise d’image » qu’a connu le médicament a certainement conduit les citoyens à faire le ménage dans leur armoire à pharmacie, rapportant ainsi les périmés et surtout tous les médicaments qu’ils n’avaient plus l’intention d’utiliser. Ces résultats nous permettent donc d’améliorer significativement la performance de notre éco-organisme. Au-delà des résultats quantitatifs, nous nous étions fixés dans le rapport d’activité 2010 des objectifs plus qualitatifs : Nous souhaitions développer l’implication de chacun des acteurs : les résultats quantitatifs confirment la motivation de chacun (patient, pharmacien, grossiste, etc…) de participer à notre protection environnementale et sanitaire. Il reste néanmoins encore des marges de progression importantes, comme le démontrent nos réunions mensuelles en région à la rencontre des acteurs, Autorités et de la Presse (Tour de France) ; de plus les contacts avec nos proches, dans nos familles et nos entreprises, mettent souvent en évidence une méconnaissance du dispositif CYCLAMED et du devenir des médicaments non utilisés. Les Agences Régionales de Santé, par leur directeur et/ou leurs équipes, nous ont réservés un accueil remarquable dans une période très chargée (préparation des plans régionaux de santé). De nombreuses portes se sont ouvertes laissant augurer des actions régionales en 2012. Les « nouveaux produits » : CYCLAMED se veut « ouvert » à une extension de son domaine d’activité et est prêt à apporter son savoir faire. De nouveaux contacts ont été initiés avec le Syndicat de l’Industrie du Médicament Vétérinaire pour la prise en charge des médicaments non utilisés des animaux de compagnie. De plus, nous avons participé, avec l’appui du LEEM, à la réflexion sur le nouvel éco-organisme qui aura en charge les DASRI des patients en auto-traitement.4
  4. 4. L’éco-conception est surement le domaine dans lequel nous avons le moins avancé et son approchereste difficile pour CYCLAMED car nous ne sommes pas en première ligne dans la production demédicaments.ADELPHE : le partenariat ADELPHE/CYCLAMED a été redéfini en 2011. Une nouvelle conventiontripartite a été élaborée, pour les 4 prochaines années, séparant les éco-organismes comme le souhaitaitl’ensemble des institutions et des autorités.Enfin, de nombreuses autres actions ont été réalisées (auprès des Collectivités Locales en novembre2011, participation au groupe de travail « consigne de tri » animé par l’ADEME) permettant àCYCLAMED d’être un acteur considéré de la politique environnementale.Merci donc à tous les acteurs du système (patients, pharmaciens, grossistes répartiteurs,industriels, Autorités), à tous les adhérents, au Conseil d’Administration et à l’équipe de permanentspour leur implication, car sans vous les résultats n’auraient pas été atteints.2012 est une nouvelle année avec de nouveaux objectifs qui doivent montrer l’ambition deCYCLAMED. Nous avons retenu les suivants : • Augmentation de la récolte pour réduire les risques environnementaux et sanitaires domestiques. • Rénover notre communication et développer nos partenariats avec les ARS et les collectivités locales. • Refaire une nouvelle étude du gisement pour mieux mesurer notre performance. • Inclure le médicament vétérinaire des animaux de compagnie dans notre périmètre, ce qui impliquera une modification de notre agrément. • Réfléchir à l’arrivée des nouveaux produits pharmaceutiques qui incluront de nouvelles technologies (patchs iontophorétiques, etc…) dont la valorisation pourrait être complexe. • Sensibiliser les membres des professions de santé (étudiants, industriels etc…) au geste écologique.Tous ces challenges permettront à CYCLAMED de rester à la pointe de l’actualité et de la protectionenvironnementale et sanitaire domestique.Merci à tous d’avance pour votre implication.Thierry MOREAU DEFARGES 5
  5. 5. Dispositif CYCLAMEDLe fonctionnement CYCLAMED est une association loi de 1901 à but non lucratif regroupant l’ensemble de la profession pharmaceutique : pharmaciens d’officine, grossistes répartiteurs et laboratoires pharmaceutiques. L’association, agréée par les pouvoirs publics, a pour mission de collecter et valoriser les Médicaments Non Utilisés (MNU) à usage humain, périmés ou non, rapportés par les patients dans les pharmacies. Dans le cadre de l’accord conclu avec la société ADELPHE (filiale d’ECO-EMBALLAGES), les emballages vides de médicaments sont orientés vers le tri sélectif. Toutes les pharmacies françaises sont obligées de récupérer les MNU des ménages (loi n°2007- 248, parue au Journal Officiel le 27 février 2007). Après contrôle par l’équipe officinale, ces MNU sont placés dans des cartons CYCLAMED et fermés par de l’adhésif « A détruire ». Les cartons pleins sont pris en charge par les grossistes répartiteurs qui les déposent dans des conteneurs fermés situés dans leur agence. Une fois remplis, ces conteneurs sont acheminés par des transporteurs à des unités de valorisation énergétique de proximité partenaires de CYCLAMED. L’incinération des MNU est actuellement la solution qui répond le mieux aux contraintes environnementales et de santé publique compte tenu de la nature des produits à traiter. Les 51 unités retenues et réparties dans chacune des régions sont conformes aux normes environnementales et permettent une récupération énergétique, soit sous forme de chaleur et/ou sous forme d’électricité. MÉNAGES Tri sélectif PHARMACIES COLLECTIVITÉS MNU GROSSISTES FLUX FINANCIER EMBALLAGES VIDES INDUSTRIELS INCINÉRATEURS Valorisation énergétique6
  6. 6. • La mission de collecte des MNU est obligatoire pour les ph Les laboratoires pharmaceutiques financent de la loi n°2007-248,au fonctionnement du Officiel du L’article 32 l’ensemble des coûts liés paru au Journal dispositif par l’intermédiaire de leur cotisationgratuitement les MNU,fonction leurs conditionnem de collecter à CYCLAMED, calculée en dans du nombre particuliers. de boites de médicaments mises sur le marché. Le principe de rétrocession des contributions sur les emballages associés aux MNU versée • La fin de la redistribution humanitaire est confirmée : par ADELPHE à CYCLAMED a été abandonné en 2011 et remplacé par un transfert de Conformément aux dispositions législatives, la redistribution h cotisation pour chaque laboratoire : un avoir produit par ADELPHE a été compensé par une avril 200 décembre 2008 (article 8 de la loi n°2008-337 du 15 cotisation complémentaire appelée par CYCLAMED. 26 février 2007). Un contrat tripartite ADELPHE-CYCLAMED-LEEM a été signé pour assurer un échange d’informations afin de permettre aux producteurspour les emballages deADELPHE enrenouvelée • L’approbation de diminuer leur cotisation à MNU est Les modalités de contrôle du dispositif d’élimination des tenant compte des emballages collectés par CYCLAMED. récupérés par l’association Cyclamed ont été approuvées pour Un Comité de Pilotage se mise tous œuvre du décret n°92-377 l’association à travers portant a réunit en les mois pour suivre l’activité de du 1er avril 1992 sa gestion, ses résultats et sal’abandon desPar ailleurs, une (arrêté du d’Informations et de communication. emballages Commission 3 mars 2009, paru au Jour Réflexions a lieu tous les deux mois pour informer les membres du Conseil d’Administration et • Tout laboratoire pharmaceutique qui exploite des médic réfléchir aux nouvelles orientations possibles. ménages doit pourvoir ou contribuer à la prise en charge Pendant l’année 2011 deux réunions du Conseil d’Administration se sont déroulées les 7 juin et juin 2009, paru au Journal Officiel le 19 juin 2009). 8 décembre et une Assemblée Générale a eu lieu le 22 juin. Le suivi des informations•demandées dans le cahier des charges de notre agrément a été Le dispositif Cyclamed est agréé : scrupuleusement respecté (barème et d’agrément de Cyclamed pour la collecte et la destruc L’arrêté montant des contributions, bilan quantitatif national et régional, actions de communication professionnelle et Grandde l’article R 4211-28 du Code de janvier 2010, en application Public, UIOM partenaires, adhérents…). cahier des charges au Journal Officiel du 5 février 2010. Cet agLes outils de collecte LES OutILS dE cOLLEctE Ces outils sont accessibles gratuitement auprès de tous les grossistes répartiteurs par télétransmission grâce à leur code CIP. Les cartons (CIP 7082099) : 1 314 600 unités ont été utilisées en 2011 par les Ces outils sont accessibles gratuitement auprès de tous les grossist pharmacies françaises et prises en charge par les grossistes répartiteurs pour assurer à leur code CIP. la récupération énergétique. Le poids moyen d’un carton CYCLAMED plein de MNU est de 11,1 Les cartonsétait de 18 Kg en 1995).: • Kg en 2011 (il (CIP 7082099) A partir du 1er novembre, une nouvelle signalétique sur les cartons a été mise par les pharmacie 1.208.670 unités ont été utilisées en 2010 en place mentionnant qu’aucun DASRI, répartiteurs pour assurer layrécupération énergétique. grossistes même dans un collecteur, ne doit être déposé. plein de MNU est de 11,1 Kg en 2010 (il était de 18 Kg en 1 étude pour vérifier l’adéquation de leur taille et tous les acteurs adaptés. • Les adhésifs « À détruire » (CIP 7084247) : TRUIRE IR Plus de 58.000 unités de 100 m de long ont été utilisées en 201 DÉTRUIRE A DÉRUÉT les cartons Cyclamed. E AD UIR ÉTR AD Les adhésifs « A détruire » (CIP 7084247) : plus de 60 000 unités de 100 m de long ont été utilisées en 2011 par les équipes officinales pour fermer les cartons CYCLAMED. 7
  7. 7. ÉTUDESL’enquête barométriquesur les comportements relatifs aux MNU Confiée à LH2, cette étude a été réalisée en février 2011, juste après notre campagne télévisuelle. Son déroulement s’est fait par interviews téléphoniques auprès de 960 personnes âgées de 18 ans et plus. Les principaux enseignements sont les suivants : 1. 72 % des Français déclarent effectuer le retour des MNU en pharmacie et parmi eux 63% le font systématiquement (contre 52% en 2010). Ce sont surtout des femmes (77%), des personnes de 35 ans et plus (78%), ayant au moins un enfant dans le foyer (77%) et habitant en province (74%) dans des communes de moins de 2 000 habitants (78%). Le tri intervient dans 9 cas sur 10 à un moment spécifique dans l’année et non en fin de traitement. 2. La notoriété spontanée de CYCLAMED atteint 13 % et passe à 14% en tenant compte de ceux qui citent les pharmaciens d’officine. 3. La notoriété assistée de CYCLAMED atteint 68 %. Elle monte à 73 % chez les femmes et à 76 % pour les personnes âgées de 50 ans et plus. 4. La connaissance de CYCLAMED est principalement due à la télévision (46%), aux pharmacies (34%) et aux articles de presse (12%). 5. L’adhésion aux valeurs environnementales du dispositif est très forte puisque 92 % de nos concitoyens sont d’accord avec le fait que CYCLAMED « contribue à la protection de l’environnement » ; 92 % que « cela évite que les médicaments finissent dans les décharges » ; et 90% que « cela évite les risques de pollution de l’eau ». 6. Il en est de même avec l’adhésion à la valeur de sécurité sanitaire domestique puisque 84% des personnes interrogées sont d’accord avec l’opinion que CYCLAMED « limite les risques d’intoxication au sein du foyer ». 7. Enfin, après leur avoir parlé de CYCLAMED, 89 % de ceux qui ne déposent pas leurs MNU en pharmacie sont prêts à le faire (ils étaient 87% en 2010).8
  8. 8. L’Exploration qualitative de la motivation et des freinsdes pharmaciens d’officine dans le dispositif Suite à l’étude réalisée en 2010 par l’Institut CSA sur la perception des supports mis à disposition par CYCLAMED auprès des pharmaciens d’officine qui avait mis en évidence leur ressenti d’un manque d’information et une adaptation perfectible de certains matériels, l’association a lancé en 2011 une étude plus approfondie pour mieux connaitre les attentes des pharmaciens sur ce sujet. Cette étude a également été confiée à l’Institut CSA. La méthodologie a retenu deux réunions de groupe : l’une à Tours de sept pharmaciens et l’autre à Paris de six pharmaciens. Ces deux groupes, bien que représentant des petites, moyennes et grandes pharmacies, ne peuvent pas être considérés comme représentatifs de la profession et on ne peut donc pas extrapoler cette étude qualitative pour en tirer des enseignements quantitatifs, néanmoins ils sont un apport très utile à la perception des outils CYCLAMED par nos partenaires officinaux. Ces pharmaciens ont été interrogés sur le contexte, le matériel de communication et les attentes. Au niveau du contexte ✓La collecte des MNU est identifiée d’emblée à CYCLAMED mais il est souligné une faiblesse de relations directes entre les pharmaciens et l’association. ✓Les valeurs de protection de l’environnement et de sécurité sanitaire sont clairement admises mais il est souvent regretté la disparition de la redistribution humanitaire. ✓Bien que l’organisation de la collecte des MNU soit reconnue comme simple et bien rodée, elle est vécue par les pharmaciens comme une contrainte supplémentaire dans leur travail et sans valorisation personnelle. De ce fait, cela ne les pousse pas à s’impliquer davantage dans la collecte des MNU, ce qui engendre un certain désintérêt dans leur rôle à jouer comme relais d’information auprès du grand public. Au niveau du matériel de communication ✓La vitrophanie Bien que l’enquête 2010 signalait une mise en place pour 57% des pharmacies, seulement deux officinaux l’avaient apposée. Ils reconnaissent qu’elle est un moyen d’informer la clientèle mais ils ne veulent pas inciter à plus de retours de MNU. ✓La lettre d’information La majorité des participants se souvient de l’avoir reçue mais une minorité l’a véritablement parcourue. Elle est jugée trop longue à lire et trop dense, ce qui ne permet pas de trouver d’emblée une information intéressante. 9
  9. 9. ✓L’affiche sur les produits acceptés/refusés Elle n’a été mise en place que par une minorité. Bien que considérée comme utile pour informer la clientèle, on la trouve gênante pour les pharmaciens qui récupèrent aussi les produits vétérinaires, les radiographies, voire les DASRI. ✓La Charte Qualité Sécurité Bien que l’enquête 2010 signalait une apposition pour 12% des pharmacies, aucun des participants ne la connaît. Elle est reconnue comme un moyen d’informer sur l’utilisation des MNU et de mieux connaître le mode de financement de l’association mais reste peu convaincante sur l’argument de la valorisation énergétique. ✓Le site Internet Deux participants sont allés le consulter à l’occasion de la réunion. Ils ont le même a priori que vis-à-vis de la lettre d’information en y trouvant des informations globales sur le dispositif mais pas forcément intéressantes pour eux. Au niveau des attentes D’une manière générale, les participants reconnaissent ne pas utiliser le matériel mis à disposition avec comme principales raisons : • Un manque de motivation • Un manque de temps • Un matériel jugé trop dense et vieillot Leurs attentes sont de trois ordres : ✓Faire une campagne de sensibilisation du grand public sur la protection de l’environnement en informant sur les produits acceptés/refusés tout en valorisant le rôle du pharmacien dans le dispositif. ✓Mener une communication valorisante auprès du pharmacien en utilisant des messages sur l’écocitoyenneté et des informations sur le recyclage des MNU. ✓Envisager une refonte et une rationalisation du matériel de communication avec une lettre d’information plus frappante, des visites officinales et un message sur la vitrophanie mieux adapté.10
  10. 10. L’ETUDE CEMAGREF L’étude sur la composition des déchets médicamenteux est réalisée chaque année depuis 1996 par la division « Gestion des Déchets et Environnement » du CEMAGREF de Rennes à la demande de l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maitrise de l’Energie). Les conteneurs de trois grossistes répartiteurs sont sélectionnés dans trois régions en fonction des performances. L’ensemble du territoire français a ainsi été visité à deux reprises. Chaque année, environ 700 cartons CYCLAMED sont concernés. Pour l’étude 2012, les régions retenues ont été la Bretagne, le Centre et le Midi-Pyrénées. Après la pesée de l’échantillon, plusieurs tris ont été effectués entre : ✓Les médicaments et les non médicaments, ✓Les différentes formes galéniques (comprimés – sirops – pommades …), ✓Les différents matériaux d’emballage (verre – carton – plastique – aluminium…). Etude Etude Catégorie 2011 2012 Médicaments Non Utilisés 85,08% 84,70% Emballages Totalement Vides 5,21% 5,20% Emballages de médicaments 47,95% 46,55% Substances médicamenteuses 42,34% 43,35% Déchets médicamenteux 90,29% 89,90% Autres Déchets (non médicamenteux) 9,71%% 10,10% Le tableau montre une très grande stabilité des résultats de l’étude 2011 et celle de 2012 sur les principales catégories de déchets collectés 11
  11. 11. POLITIQUE DE COMMUNICATION Initiée en 2010, la communication institutionnelle s’est fortement développée en 2011. Elle prend ainsi progressivement sa place auprès de la communication qui touche de façon indissociable les professionnels de santé et le grand public.LA COMMUNICATION AUPRÈS DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ La lettre d’information Pour l’année 2011, deux numéros ont été réalisés et diffusés à 26 000 exemplaires à l’ensemble de nos partenaires dont les pharmaciens d’officine, les grossistes répartiteurs, les laboratoires pharmaceutiques, les autorités et la presse. • Le premier numéro d’avril a mis en avant l’évaluation du gisement des MNU des ménages français, les principaux résultats de l’étude sociologique LH2 auprès du grand public vis-à-vis du dispositif et le bilan quantitatif de l’année 2010. • Le deuxième numéro (septembre) a souligné le plan national sur les résidus de médicaments dans l’eau lancé le 30 mai 2011 par les ministères de l’environnement et de la santé qui préconise le retour des MNU en pharmacie et un focus sur la Basse-Normandie a été fait avec un descriptif de l’unité de valorisation énergétique de Caen et une prise de contact avec l’Agence Régionale de Santé. A l’occasion de l’envoi du deuxième numéro, la vitrophanie et l’affiche sur les produits acceptés/ refusés ont également été adressées à tous les pharmaciens d’officine. Les réunions régionales Un « Tour de France » a été effectué dans une dizaine de régions administratives pour présenter les résultats quantitatifs, qualitatifs et les actions de communication réalisées. Animées par les responsables de l’association, ces réunions se déroulent en deux parties : • La première réunit les différents partenaires régionaux impliqués dans le dispositif (Ordre et syndicats de pharmaciens, grossistes-répartiteurs, ARS, ADEME, prestataires et associations de consommateurs). • La deuxième est un point presse réunissant l’ensemble des médias régionaux (presse écrite – radios locales – télévision) qui en relayant l’information auprès de nos concitoyens, les sensibilisent et les remobilisent au « réflexe CYCLAMED ».12
  12. 12. En 2011, nous avons visité les villes suivantes :Lyon, le 17 janvier • Strasbourg, le 14 février • Besançon, le 14 mars • Paris, le 5 avrilNancy, le 9 mai • Rennes, le 30 mai • Caen, le 21 juin • Amiens, le 19 septembreNantes, le 10 octobre • Limoges, le 14 novembre • Rouen, le 12 décembre.Les principaux thèmes abordés dans ces réunions concernent :✓Le tri des MNU à l’officine qui a du mal à se maintenir depuis la fin de l’humanitaire.✓La personnalisation des cartons CYCLAMED qui est de plus en plus demandée par lesgrossistes et effectuée majoritairement par les pharmaciens.✓Le devenir des déchets de produits chimiques officinaux qui ont le plus souvent suivi uneopération de déstockage en faisant appel à des sociétés agréées pour ces déchets.✓Les DASRI dont la récupération est disparate selon les régions et dans l’attente de l’arrivée del’éco-organisme pour ces déchets.✓Les déchets de médicaments vétérinaires qui sont en majorité vendus par les vétérinaires.L’opération de sensibilisation sur les Déchets d’Activités de Soins à RisquesInfectieux Perforants des Patients en Auto-Traitement (DASRIPPAT)En raison de l’entrée en vigueur au 1er novembre 2011 des deux décrets d’application, l’unrelatif à la mise à disposition des collecteurs destinés à recueillir les déchets des patients enauto-traitement et l’autre relatif à la gestion des DASRIPPAT et afin de prévenir tout risqued’accident dans le dispositif CYCLAMED, les responsables de l’association ont pris les mesuressuivantes : • Envoi d’un courrier du Président aux pharmaciens d’officine pour rappeler qu’aucun DASRI ne doit être mis dans un carton CYCLAMED, même s’il est à l’intérieur d’une boite à aiguilles fermée, • Envoi d’un courrier de sensibilisation aux syndicats professionnels et au Conseil National de l’Ordre des Pharmaciens, • Envoi d’un courrier analogue aux Agences Régionales de Santé, • Information sur notre site Internet • Envoi d’un communiqué à la presse pharmaceutique, • Mise à disposition de tous les officinaux du courrier du Président accompagné de 100 feuillets destinés aux patients en auto-traitement par l’intermédiaire des grossistes, • Nouvelle signalétique sur les cartons CYCLAMED mentionnant qu’aucun DASRI, même dans un collecteur, ne doit y être déposé. 13
  13. 13. LA COMMUNICATION AUPRÈS DU GRAND PUBLIC La campagne télévisée La télévision est incontestablement le média le plus puissant pour opérer un changement de comportement de la part de nos concitoyens. Le dispositif CYCLAMED s’en est rendu compte en 2010 en changeant de cible pour la vague TV de juillet en complétant les séniors par les ménagères avec enfants plus détentrices de MNU. La réponse avait été immédiate avec une augmentation de 26% des tonnages collectés sur le mois d’août 2010 par rapport à août 2009. L’association a donc décidé de poursuivre ce choix tout au long de l’année 2011 en retenant quatre vagues de diffusion du spot CYCLAMED sur les chaines hertziennes (TF1 – France 2 – France 3 et M6) : Du 3 au 23 janvier Du 18 avril au 1er mai Du 18 au 31 juillet Du 26 septembre au 9 octobre Le spot de 12 secondes a ainsi été diffusé plus de 200 fois en 2011. Le site internet (www.cyclamed.org) Il a été créé en 2009 et il a obtenu la certification HON CODE (Health On the Net) en 2010 lui conférant une reconnaissance de qualité sur les informations de santé. En moyenne, plus de 2 000 visites mensuelles ont été effectuées en 2011, soit plus de 30% d’augmentation par rapport à 2010. Le temps moyen de consultation est de 3 minutes et les pages les plus regardées concernent les informations de la page d’accueil, la nature des produits acceptés et l’organisation du dispositif. Une trentaine de laboratoires* ont établi un lien réciproque entre leur propre site internet et celui de CYCLAMED. Il en est de même pour une dizaine d’organismes professionnels** (syndicats – grossistes…) et pour cinq ARS***. *Abbott - Almirall - Astrazeneca - BMS - Boiron - Boehringer Ingelheim - Cephalon - Daichi Sankyo - Frésénius Kabi - Genevrier - GSK - Grunenthal - Ipsen - Janssen - Johnson & Johnson - Lilly - Lundbeck - Meda Pharma - Merck Serono - Merck - MSD - Novartis - Pfizer - Roche - Takeda - UCB Pharma - Gemme. **CNOP - LEEM - CSRP - FSPF - UNPF - USPO - APR - LIR - Phoenix Pharma - Ademe. ***Basse-Normandie, Haute-Normandie, Languedoc-Roussillon, Poitou Charentes, Nord/Pas-de-Calais.14
  14. 14. Le partenariat avec les collectivites locales Les collectivités locales ont un rôle indéniable dans la délivrance de l’information de proximité auprès de leurs administrés grâce à leurs supports d’affichage en mairie, dans les centres administratifs ou par les panneaux sur la voie publique. L’association CYCLAMED s’est donc rapprochée des responsables des communes pour qu’ils soutiennent notre filière. Pour cela, une affiche a été réalisée. D’un format de 27 cm x 42 cm, elle reprend les visuels de notre spot TV qui rappelle certains gestes éco-citoyens dont le retour des MNU en pharmacie. Imprimée à 60 000 exemplaires, cette affiche a été encartée dans la revue de l’AMF « Maires de France » à raison de 42 000 exemplaires et distribuée dans la mallette lors du salon des maires les 22 – 23 et 24 novembre 2011 et dans le « journal des communes » tiré à 14 000 exemplaires. Autres partenariats • FILIERIS/CARMI EST a sensibilisé ses 2 000 salariés au dispositif CYCLAMED en utilisant les supports mis à disposition : bandes dessinées, affiches, film institutionnel et en créant un lien avec notre site internet. • La Société ASP LINE, partenaire informatique des officines a diffusé notre spot TV. • Une sensibilisation au dispositif a été faite auprès des étudiants des facultés de pharmacie de Montpellier et de Châtenay-Malabry.LES RELATIONS INSTITUTIONNELLES Le partenariat avec les Agences Régionales de Santé (ARS) Suite à un courrier envoyé aux 26 Agences Régionales de Santé, huit d’entre-elles ont répondu favorablement (Basse-Normandie - Nord/Pas-de-Calais - Haute-Normandie - Corse - Limousin Languedoc-Roussillon - Auvergne - Pays-de-La-Loire) soit sous forme d’entretien téléphonique soit par des rencontres. Des liens se sont ainsi créés au niveau des sites Internet respectifs et de la prise en compte de « critères CYCLAMED » dans le cadre des inspections officinales avec : ✓Le rappel de l’obligation réglementaire de reprise des MNU ✓La vérification du contenu des sacs rapportés entre les MNU et les autres produits non acceptés ✓La personnalisation des cartons CYCLAMED Le partenariat avec ADELPHE Le principe de rétrocession des contributions sur les emballages associés aux MNU entre ADELPHE et CYCLAMED a été abandonné en 2011. Un contrat tripartite ADELPHE/CYCLAMED/LEEM a été signé. Il a pour but d’assurer un échange d’informations afin de permettre aux producteurs de verser leur contribution à ADELPHE en tenant compte des emballages collectés par CYCLAMED et évalués par le CEMAGREF. 15
  15. 15. L’approche avec le SIMV (Syndicat de l’Industrie du Médicament Vétérinaire) Des contacts ont été pris avec le SIMV pour une éventuelle collaboration. Le but étant de prendre en charge les déchets issus de médicaments vétérinaires vendus en officine aux particuliers pour les animaux de compagnie. La plaquette « Médicaments » de l’ADEME Réalisée en étroite collaboration avec CYCLAMED, elle présente les éléments essentiels à travers la règlementation, l’organisation, le marché, la collecte, le traitement (avec les données 2010) et les perspectives. Elle est disponible uniquement en version informatique sur le site internet de l’ADEME.LES MATERIELS A DISPOSITION L’affiche des produits acceptés et refusés Elaborée et diffusée pour la première fois en 2010, cette affiche en format A3 a pour but essentiel de sensibiliser le plus grand nombre de personnes, les équipes officinales mais aussi et surtout le grand public, pour que ne soit collecté dans les cartons CYCLAMED que des MNU à usage humain en provenance des ménages. Cette affiche a été envoyée une seconde fois en 2011 à tous nos fichiers dont les pharmacies en accompagnement de la lettre d’information de septembre. La Charte Qualité Sécurité et la Fiche d’Observation Qualité (FOQ) Elaborés et diffusés pour la première fois en 2010, ces deux documents rappellent les engagements des principaux maillons du dispositif (pharmacies - grossistes - industriels - CYCLAMED) et permet grâce à la FOQ de faire remonter aux responsables de CYCLAMED tout dysfonctionnement au sein du dispositif, principalement au niveau des pharmacies et des grossistes répartiteurs. Ces supports sont distribués régulièrement aux participants des réunions en régions et accessibles sur le site internet. Le film institutionnel Ce court-métrage d’environ cinq minutes permet de découvrir le fonctionnement du dispositif du patient-consommateur jusqu’à l’unité de valorisation énergétique en montrant les engagements du pharmacien, du grossiste et de l’industriel. Ce film est mis à disposition des médias et peut être diffusé lors des congrès et salons. Il est également accessible sur notre site Internet.16
  16. 16. Le site Internet professionnelDes accès sécurisés pour les professionnels (pharmacies – grossistes et industriels) existent depuis2010 et permettent à ceux-ci de disposer d’informations pratiques dans leur domaine decompétence.La vitrophanie Distribué régulièrement aux pharmaciens d’officine, ce support, une fois apposé sur la vitrine ou la porte d’entrée, permet d’être lisible et visible aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur de la pharmacie. Avec le logo et la phrase « Rapporter vos médicaments non utilisés, un geste naturel » la vitrophanie est avant tout un rappel au grand public du retour des MNU en pharmacie.L’affiche collectivités localesDepuis l’opération lancée en partenariat avec l’AMF, elle est régulièrement demandée pardiverses communes et/ou communautés de communes. 17
  17. 17. RESULTATS QUANTITATIFSLe bilaN GLOBAL 2010 2011 Progression Récupération énergétique (en tonnes) 13 402 14 565 + 8,7% Nombre de boites vendues en officine (données GERS) 2,98 milliards 2,96 milliards - 0,6% Progression réelle + 9,3% En 2011, 14 565 tonnes de MNU ont été collectées par les pharmacies françaises et regroupées par les grossistes répartiteurs avant leur valorisation énergétique, soit une progression de 8,7% par rapport à l’année 2010. Du fait de la régression de 0,6% du nombre de boites de médicaments vendues en officine entre 2010 et 2011, la progression réelle pour l’année 2011 est de +9,3%. En tenant compte du gisement de MNU évalué en 2010 à 26 500 tonnes, la performance du dispositif CYCLAMED est de l’ordre de 55%.LA RECUPERATION ENERGETIQUE PAR REGION REGION 2010 (en tonnes) 2011 (en tonnes) Progression (%) Alsace 340 378 +11 Aquitaine 709 726 +2 Auvergne 301 331 +10 Bourgogne 422 440 +4 Bretagne 693 781 +13 Centre 557 641 +15 Champagne-Ardenne 337 379 +12 Corse 48 48 0 Franche-Comté 220 248 +13 Languedoc-Roussillon 582 616 +6 Limousin 222 273 +23 Lorraine 511 586 +15 Midi-Pyrénées 619 672 +9 Nord/Pas-de-Calais 1 049 1 115 +6 Basse-Normandie 302 336 +11 Haute-Normandie 450 478 +6 Ile de France 1 922 2 100 +9 Pays de la Loire 775 850 +10 Picardie 527 578 +10 Poitou-Charentes 437 460 +5 PACA 1 108 1 138 +3 Rhône-Alpes 1 111 1 239 +12 D.O.M. 160 152 -5 TOTAL 13 402 14 565 +9 En 2011, pour assurer la récupération énergétique, il a fallu utiliser 1 314 600 cartons. Le poids moyen d’un carton vide CYCLAMED étant de 706 grammes, le poids total de l’ensemble des cartons utilisés pour la récupération énergétique est donc de 928 tonnes. Les cartons réalisés en matériaux recyclés ont fait eux-mêmes l’objet d’une récupération énergétique avec les déchets médicamenteux qu’ils contenaient.18
  18. 18. LES UNITES DE VALORISATION PARTENAIRES Pour l’année 2011, cinquante et une unités de valorisation énergétique ont été utilisées par CYCLAMED pour assurer la récupération énergétique. Ces unités couvrent tout le territoire national. Elles sont toutes conformes aux normes environnementales et récupèrent l’énergie libérée sous forme de vapeur (pour chauffer des logements) et/ou sous forme d’électricité (pour éclairer des logements). REGION VILLE PARTENAIRE Colmar S.C.C.U. ALSACE Strasbourg C.U.S. Bègles ASTRIA AQUITAINE Cenon SOCOGEST AUVERGNE Bayet RONAVAL Dijon GRAND DIJON BOURGOGNE Nevers SONIRVAL Carhaix NOVERGIE Briec / Odet GEVAL BRETAGNE Dinan Idex Fassa Environnement Rennes SOBREC Blois ARCANTE CENTRE Chartres ORISANE Saran S.N.C. ORVADE Reims REMIVAL CHAMPAGNE-ARDENNE Chaumont SHMVD Montbéliard CAPM FRANCHE-COMTE Lons le Saunier SYDOM Nîmes EVOLIA LANGUEDOC-ROUSSILLON Lunel Viel OCREAL Perpignan CYDEL Brive I.N.O.R. LIMOUSIN Limoges S.T.V.L. Rambervillers S.O.V.V.A.D. LORRAINE Tronville en Barrois MEUSE ENERGIE MIDI-PYRENEES Toulouse SETMI St Saulve CIDEME NORD / PAS-DE-CALAIS Béthune SEMIORA Douchy S.G.T.D. BASSE-NORMANDIE Caen SIRAC Rouen SMEDAR HAUTE-NORMANDIE Le Havre OREADE Evreux ECOVAL Carrières sous Poissy AZALYS Créteil NOVERGIE ILE DE FRANCE Lagny NOVERGIE Plaisir C.N.I.M. Vaux le Pénil GENERIS Le Mans S.E.C. PAYS DE LA LOIRE Nantes ARC EN CIEL Lasse SAVED PICARDIE Villers St Paul ESIANE La Rochelle SETRAD POITOU-CHARENTES Poitiers SETRAD Avignon NOVERGIE P.A.C.A. Toulon C.C.U.A.T. Annecy SILA Grenoble ATHANOR RHONE-ALPES Lyon LYON SUD Villefranche s/Saône SYTRAIVAL DOM Fort de France Martiniquaise De Valorisation 19
  19. 19. LA PERFORMANCE REGIONALE PAR HABITANT REGION Population (milliers) Quantité (tonnes) Masse Valorisée (en g./hab.) Alsace 1 876 378 201 Aquitaine 3 250 726 223 Auvergne 1 364 331 243 Bourgogne 1 663 440 265 Bretagne 3 213 781 243 Centre 2 584 641 248 Champagne-Ardenne 1 357 379 279 Corse 312 48 154 Franche-Comté 1 186 248 209 Languedoc-Roussillon 2 657 616 232 Limousin 753 273 363 Lorraine 2 379 586 246 Midi-Pyrénées 2 910 672 231 Nord/Pas-de-Calais 4 086 1 115 273 Basse-Normandie 1 490 336 226 Haute-Normandie 1 851 478 258 Ile de France 11 936 2 100 176 Pays de la Loire 3 594 850 237 Picardie 1 936 578 299 Poitou-Charentes 1 787 460 257 PACA 5 018 1 138 227 Rhône-Alpes 6 258 1 239 198 DOM 1 890 152 80 Total / Moyenne 65 350 14 565 223 Pour l’année 2011, la valorisation totale des déchets médicamenteux des ménages français atteint 14 565 tonnes correspondant à 223 grammes par habitant.L’EVOLUTION DU GISEMENT DES EMBALLAGES Depuis 2006, les laboratoires pharmaceutiques cotisent à ADELPHE pour les emballages de médicaments à destination des ménages. Leurs déclarations permettent l’évaluation du gisement des emballages de médicaments qui a évolué entre 2009 et 2010 de la façon suivante : 2009 (en tonnes) % 2010 (en tonnes) % Papier / Carton (sans les 27 228 36 25 888 36 notices) Verre 24 447 33 21 393 30 Plastique 18 283 24 18 429 26 Aluminium + autres 5 163 7 5.971 8 TOTAL 75 121 100 71 681 100 Le gisement des emballages de médicaments a régressé de 4,6% principalement lié à la baisse du verre (-12%). Pour l’année 2011, le nombre de boîtes de médicaments vendues en officine ayant diminué de 0,6%, on peut donc s’attendre à un gisement d’emballages de médicaments voisin de celui de 2010.20
  20. 20. TEXTES REGLEMENTAIRES 1. La collecte des MNU par les pharmaciens d’officine est obligatoire L’article 32 de la loi n°2007-248, paru au Journal Officiel du 27 février 2007, impose aux officines de collecter gratuitement les MNU, dans leurs conditionnements, périmés ou non, rapportés par les particuliers. 2. Fin de la redistribution humanitaire Conformément aux dispositions législatives, la redistribution humanitaire des MNU s’est arrêtée le 31 décembre 2008 (article 8 de la loi n°2008-337 du 15 avril 2008 ratifiant l’ordonnance n°2007-613 du 26 février 2007). 3. L’approbation pour les emballages de MNU est renouvelée Les modalités de contrôle du dispositif d’élimination des déchets d’emballages de médicaments récupérés par l’association CYCLAMED ont été approuvées pour une durée de six ans dans le cadre de la mise en œuvre du décret n°92-377 du 1er avril 1992 portant application pour les déchets résultant de l’abandon des emballages (arrêté du 3 mars 2009, paru au Journal Officiel du 14 mars 2009). 4. Tout laboratoire pharmaceutique qui exploite des médicaments à usage humain auprès des ménages doit pourvoir ou contribuer à la prise en charge des MNU (décret n°2009-718 du 17 juin 2009, paru au Journal Officiel le 19 juin 2009). 5. Le dispositif CYCLAMED est agréé L’arrêté d’agrément de CYCLAMED pour la collecte et la destruction des MNU à usage humain du 25 janvier 2010, en application de l’article R 4211-28 du Code de la Santé Publique, a été publié avec son cahier des charges au Journal Officiel du 5 février 2010. Cet agrément a une durée de six ans. 6. La nomination du Censeur d’Etat Conformément à l’article L.541-10 du Code de l’Environnement et par décision du 27 mai 2011, Madame Brigitte KLEIN est nommée Censeur d’Etat auprès de l’association CYCLAMED.PERSPECTIVES D’AVENIR Plusieurs nouvelles actions se mettront en place en 2012 : ✓Une évolution de notre campagne TV grand public qui pourrait s’appuyer sur le parrainage d’une émission de grande audience. ✓La réalisation d’une nouvelle étude du gisement des MNU. ✓ Une relance des visites officinales par des étudiants. Enfin un certain nombre d’actions engagées en 2011 vont se poursuivre sur 2012 avec en particulier le rapprochement avec les ARS ou encore le maintien du partenariat avec les collectivités locales qui le souhaitent. 21
  21. 21. LABORATOIRES ADHERENTS 2011 ABBOTT France FRESENIUS KABI France NUTERGIA ABBOTT PRODUCTS GALDERMA NYCOMED France ACTAVIS France GENEVRIER OMEGA PHARMA ALCON GENZYME OTSUKA PHARMACEUTICAL ALLERGAN France GERDA P.P.D.H. SAS ALMIRALL GIFRER BARBEZAT PFIZER ALTER GILBERT PFIZER Santé Familiale AMGEN GILEAD PHARMA 2000 ARKOPHARMA GLAXOSMITHKLINE . PHARMADEVELOPPEMENT ARROW GENERIQUES GLAXOSMITHKLINE Santé Grand Public PHARMASTRA ASTELLAS PHARMA DU GOMENOL PHARMY II ASTRAZENECA GRANIONS (des) PIERRE FABRE DERMATOLOGIE AXCAN PHARMA GRIMBERG PIERRE FABRE MEDICAMENT BAILLEUL-BIORGA GRUNENTHAL PIONNEAU BAILLY-CREAT GUERBET PROCTER & GAMBLE BAXTER H.R.A PHARMA QUALIMED BAYER SANTE H.R.A. PHARMA FRANCE RATIOPHARM BAYER SANTE FAMILIALE HEPATOUM RECKITT BENCKISER HEALTHCARE BESINS INTERNATIONAL L’HOMME DE FER RICHARD BIOCODEX HORUS PHARMA INNOTECH INTERNATIONAL ROCHE BIODIM INNOTHERA ROSA-PHYTOPHARMA BIOGARAN SAS IPRAD ROTTAPHARM MADAUS BIOGEN France IPRAD-VEGEBOM RPG RANBAXY BIOLUZ IPSEN PHARMA SANDOZ BIOPROJET PHARMA JANSSEN-CILAG SANOFI AVENTIS BOEHRINGER INGELHEIM JOHNSON & JOHNSON Santé Beauté SANOFI AVENTIS – MSD PASTEUR BOIRON JUVISE PHARMACEUTICALS SCHERING-PLOUGH BOUCHARA-RECORDATI KREUSSLER PHARMA S.E.R.P BRACCO IMAGIN France LABCATAL SERVIER BRAUN MEDICAL LABORATOIRE VERNIN SHIRE BRIDE LAPHAL SIGMA-TAU France BRISTOL-MYERS SQUIBB LEHNING SINCLAIR PHARMA France C.A.G. PHARMA LEO S.M.B CARL ZEISS MEDITEC GABRIEL LESOURD SODIA C.C.D. LEURQUIN MEDIOLANUM SOFIBEL CEPHALON LFB BIOMEDICAMENTS STALLERGENES CHAIX & DU MARAIS-LAVOISIER LILLY France CHAUVIN SUNSTAR PHARMADENT LISAPHARM CHIESI SUPER DIET LSH et ROCAL CHUGAI PHARMA FRANCE TAKEDA LUNDBECK CODEPHARMA TECHNI-PHARMA LYOCENTRE COOPER Pharma. Française TEVA SANTE MAYOLY SPINDLER Cosmétique Active Fr. La Roche Posay THEA MCNEIL SGP CRINEX THERABEL LUCIEN PHARMA MEDA PHARMA CSL BEHRING THERAMEX MENARINI DAIICHI SANKYO TOULADE MERCK SERONO DERMOPHIL INDIEN TRADIPHAR MERCK Médication Familiale DEXO UCB PHARMA MERCK SHARP & DOHME-CHIBRET DIETETIQUE et SANTE MONIN-CHANTEAUD UPSA CONSEIL DISSOLVUROL MUNDIPHARMA URGO SOINS & SANTE E.G. LABO EUROGENERICS MYLAN VENIPHARM EISAI NEGMA VIIV HEALTHCARE ELERTE NOGUES WARNER CHILCOTT FRANCE ETHICON NORGINE PHARMA WELEDA EUROPHTA NOVARTIS PHARMA WYETH PHARMACEUTICALS EXPANSCIENCE NOVARTIS Santé Familiale ZAMBON FERRING NOVO NORDISK Pharmaceutique ZYDUS France22
  22. 22. RESULTATS FINANCIERSLes principaux commentaires du compte de résultats (€) sont les suivants :Cotisations : PRODUITS Exercice 2010 Exercice 2011Elles sont obtenues exclusivement Cotisations MNU 4 309 835,04 4 394 799,78des laboratoires pharmaceutiques d’une part Cotisations Emballages 0,00 1 123 363,10en appliquant 0,0014 € HT par boitede médicament et d’autre part, du fait Reversement ADELPHE 2010 1 187 540,08 0,00de l’abandon de la rétrocession d’Adelphe Reversement ADELPHE 2008-2009 71 315,63 0,00à Cyclamed, par un appel complémentaire Cotisations à facturer 60 061,95 59 237,74sur les emballages collectés (7,35%) avec les MNU. TOTAL PRODUITS 5 628 752,70 5 577 400,62 CHARGESAchats : Achats 845 912,66 1 015 003,67Avec 1 015 K€, ils représentent 17% des charges Cartons 780 233,13 945 131,18totales de l’exercice. Les cartons constituentle poste principal avec 93% des achats. Adhésifs 65 679,53 69 872,49Elimination : Elimination 3 144 157,71 3 474 498,74Avec 3 474 K€, l’élimination des MNU Incinération 1 371 700,68 1 526 547,55représente 58% des charges totales de l’exercice.Le coût d’élimination d’une tonne de MNU Location bennes 319 999,24 329 225,29(incinération + location + transport) est de Transport déchets 1 013 472,14 1 173 451,87208 € en 2011, dont 105 € pour l’incinération. Autres Prestations 438 985,65 445 274,03Etudes : Etudes 47 658,20 34 981,00Pour 35 K€, elles correspondent aux mesures d’évaluationdu dispositif tant qualitatives que quantitatives. Communication 960 141,22 1 059 830,80Communication : Campagne grand public 838 412,20 905 336,80Les dépenses s’élèvent à 1 060 K€, soit 18% Communication Interne. 77 760,35 69 902,67des charges totales. 85% d’entre elles ont étéutilisées pour la campagne télévisée grand public. Autres Prestations de Com. 43 968,67 84 591,33Frais de Fonctionnement : Frais de fonctionnement 399 576,56 395 974,38Ils s’élèvent à 396 K€ et représentent un peu Personnel 297 413,92 297 787,59moins de 7% des charges totales de l’exercice. Locaux 42 481,21 35 388,21 Prestations diverses 52 307,81 57 326,56 Impôts et Taxes 3 467,02 3 792,00 Dotation aux amortissements 3 906,60 1 680,02 Dotation aux provisions pour risques 34 664,00 0,00 TOTAL CHARGES D’EXPLOITATION 5 432 110,35 5 980 288,59 RESULTAT D’EXPLOITATION 196 642,35 (402 887,97) RESULTAT FINANCIER 12 948,48 17 352,97 RESULTAT EXCEPTIONNEL 69 401,48 0,00Fonds dédiés : Reprise fonds dédiés 87 797,30 353 841,13Les fonds dédiés constitués en 2010 pour un total Dotation Fonds Dédiés (353 841,13) 0,00de 354 K€ ont été entièrement utilisés en 2011. RESULTAT COMPTABLE 12 948,48 (31 693,87) RESULTAT FISCAL 0,00 0,00 Résultats validés par Commissaires aux Comptes. 23
  23. 23. L’engagement des professionnels du médicament pharmaciens d’officine, grossistes répartiteurs, industrielspour la récupération et la valorisation des Médicaments Non Utilisés 86, rue Thiers - 92100 Boulogne-Billancourt - Tél. : 01 46 10 97 50 www.cyclamed.org

×