Promotion du secteur transport à madagascar

1 323 vues

Publié le

Analyse de la promotion du secteur transport à Madagascar effectué par les étudiants de l'Ecole Supérieur Sacré-Cœur Antanimena (ESSCA)

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 323
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
10
Actions
Partages
0
Téléchargements
20
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Promotion du secteur transport à madagascar

  1. 1. PROMOTION DU SECTEUR TRANSPORT A MADAGASCAR
  2. 2. PRESENTE PAR:  ANDRIANJAKA Arilala Aina n°05  BEHAJAINA Daniella n°08  RANDRIAMBOLA Henintsoa Joel n°23  RANDRIAMISAINA Andry n°24  SOLOFOMANANA Aro n°32
  3. 3. INTRODUCTION  Le secteur transport permet un générateur de croissance pour un développement soutenu et durable et un meilleur distributeur de biens et de revenus envers les producteurs pour l’amélioration des capacités de production et des niveaux de vie.
  4. 4.  « des infrastructures de transport en mauvais état constituent des entraves au développement et sont facteurs de pauvreté »  Problématique: Comment promouvoir le secteur transport à Madagascar?
  5. 5. PLAN Première partie: Problématique et présentation du secteur Deuxième partie: Promotion du secteur pilier
  6. 6. Partie I: Problématique et présentation du secteur
  7. 7. Chapitre 1 : PROBLEMATIQUE  la densité de routes pour Madagascar est de 9,7  44 % des routes nationales sont jugées en mauvais état
  8. 8.  Seul le port de Toamasina, peut accueillir des navires de gros tonnage  La faiblesse des infrastructures aérienne réduit la valeur ajoutée des compagnies aériennes opérant à Madagascar  Le réseau ferré n’a connu aucune extension au cours des 70 dernières années
  9. 9. Section 1 : Secteur Maritime  L’absence d’un Schéma Directeur pour le secteur portuaire qui puisse définir les rôles dévolus à chaque port  Le besoin d’augmenter la capacité du port de Toamasina  La persistance du manque de maintenance  Le manque de sécurité le long des côtes malgaches
  10. 10. Section 2 : Secteur Routier  On estime que durant la période 1970-2000, le pays a perdu en moyenne environ 1.000 km de routes par an, ce qui s’est traduit par une réduction du linéaire routier
  11. 11.  Le réseau rural de 30 000 km souffre d’un manque d’entretien d’autant plus lourd de conséquences que la pluviométrie saisonnière très élevée alors que seulement 22,4 % de la population rurale vit à moins de 2 km d’une route
  12. 12. Section 3 : Secteur ferroviaire  Le réseau Sud s’est détérioré au fil des années, tant au niveau de l’infrastructure (qui comporte 67 ponts, 48 tunnels sur seulement 163 km de ligne) que du matériel roulant.
  13. 13. Section 4 : Secteur aérien  La suppression des certaines lignes jugées moins efficaces par l’Air Madagascar  La faiblesse des infrastructures « Comment promouvoir le secteur transport à Madagascar ? »
  14. 14. Chapitre 2 : PRESENTATION DU SECTEUR  Section 1 : Transport Maritime  Le trafic maritime joue un rôle primordial pour Madagascar: les relations avec l'Extérieur du fait de l'insularité le désenclavement des arrières pays de certaines régions non desservies par la route ou encore où le réseau routier est impraticable durant certaines périodes de l'année.
  15. 15. Section 2 : Transport routier  Le réseau routier peut être classé en:  Route Nationale: 8.528 Km.  Route d'Intérêt Provinciale: 6.786 Km.  Circuit d'Interêt Provincial: 10.524 Km.  Route non classée: 23.999 Km.  Les routes bitumées ont une longueur totale de 5.745 Km  La consommation de carburant dans le secteur routier occupe 58% en volume de l'ensemble des consommations du pays.
  16. 16. Tableau 1: POURCENTAGE DES UTILISATIONS DES TYPES DE TRANSPORT PAR LES TOURISTES A MADAGASCAR Type de transport ROUTIER AERIEN FEROVIERE MARITIME Pourcentage des touristes utilisant chaque mode de transport 42% 47% 4% 7% Source : Ministère du tourisme 2012
  17. 17. Section 3 : Transport ferroviaire  Antananarivo - Antsirabe longue de 159 kms comprenant 13 gares, et reliant Antananarivo à la région industrielle du Vakinankaratra  Moramanga - Lac Alaotra reliant Moramanga de la ligne T.C.E. au Lac Alaotra  Antananarivo-Côte Est longue de 372 kms
  18. 18. Section 4 : Transport aérien  60 aéroports ouverts à la circulation aérienne publique  L'aéroport international d'Antananarivo Ivato peut recevoir des Boeing 747, ceux internationaux de Mahajanga et Toamasina des Boeing 737 pour les vols régionaux  Les aéroports des autres chefs lieux de
  19. 19. Chapitre 3 : SECTEUR PILIER Section 1 : Critiques et analyse des modes de transports  Le transport routier Le réseau routier malgache est de bonne qualité à Antananarivo et dans sa périphérie, mais les autres villes sont beaucoup moins bien desservies, et les régions enclavée
  20. 20.  Le transport ferroviaire Ce mode de transport à un grave problème au niveau des infrastructures et cela conduit à un faible accroissement du secteur de transport
  21. 21.  Le transport aérien Le transport aérien rapporte une énorme valeur ajouté pour l’économie malgache mais cela présente un grand problème au niveau des infrastructures tout comme les autres secteurs
  22. 22.  Le transport maritime Ce secteur subisse actuellement une baisse de son valeur ajouté car le port principal qui se trouve à Toamasina n’arrive plus à charger tout les flux par le manque d’entretien du port et aussi par son étroit superficie
  23. 23. Section 2 : Présentation du transport clé 2-1- Descriptif des vols attribués à la compagnie
  24. 24. Tableau 2: COMPAGNIES AERIENNES DESSERVANT REGULIEREMENT MADAGASCAR (ETE IATA 2013): COMPAGNIES AERIENNES OPERANT DES VOLS DIRECTS VIA CODE SHARE Long courrier 05 03 Régional 05 Domestique vols réguliers : 02 vols à la demande : 11 Source : ACM 2013
  25. 25. Tableau 3 : PAYS DESSERVIS REGULIEREMENT PAR VOLS DIRECTS VIA CODE SHARE Long courrier 04 06 Régional 06 Source : ACM 2013
  26. 26. 2-2- Statistique de trafic Tableau 4 : TRAFICS TRANSPORTES 2012 RESEAUX PASSAGERS FRETS(TONNES) Long courrier 358 080 8 539 Régional 459 903 4 638 TOTAL 817 983 13 177 Source : ACM 2013
  27. 27. 2-3- Quelques opportunités dans le transport aérien  Les accords aériens bilatéraux ◦ 37 accords aériens bilatéraux signés ou paraphés dont :  17 de type traditionnel ;  15 de type libéralisation progressive ;  05 de type open sky. ◦ 13 accords aériens bilatéraux exploités dont :  05 en code share ;  D’une autre coté, il ya l’accord avec le COMESA et la SADEC. ◦
  28. 28. Partie II: Promotion du secteur pilier
  29. 29. Chapitre 1 : MARKETING STRATEGIQUE Segmentation
  30. 30. Figure 1 : Schéma théorique de la segmentation du marché de transport Marché Géographique Objet du transport Type Source : Cours Marketing Stratégique 2012
  31. 31. Figure 2 : Segmentation du mode de transport aérien Régional Boeing Marchandise Aérien Via code share passagers Long courrier Avion privé Source : Auteur 2013
  32. 32. Figure 3 : Segment retenu Aérien Régional Passagers Avion privé Source : Auteur 2013
  33. 33. Ciblage  D’après le segment retenu, notre cible est se focalise sur les déplacements privés vers les régions de Madagascar  Ce ciblage a pour objectif d’aider les voyageurs, d’offrir plus de qualité de service et d’aider de mieux servir personnellement chaque client
  34. 34. Positionnement Par rapport au segment cible, le positionnement du service tien compte de certaine critère concernant le rapport-qualité prix qui répond aux attentes des clients en apportant une forte innovation sur le service offert afin d’améliorer l’image.
  35. 35. Chapitre 2: MARKETING OPERATIONNEL: PLAN MARKETING (7P)  Section 1 : PRODUIT  C’est ce que le service offre qui a de la valeur pour les clients, il s’agit donc de savoir ce qu’il faut faire afin qu'il réponde aux besoins du client
  36. 36.  stratégie de différenciation qui est le premier enjeu marketing pour les entreprises de transport, c'est-à-dire adapter le service selon les demandes de chaque clients pour se différencier des autres  stratégie de fidélisation qui permet de se rapprocher des clients afin de les comprendre, de savoir leurs réelles attentes et besoins.
  37. 37. Section 2 : PRIX  Déterminer l’objectif ◦ Maximisation des profits ◦ Maximisation de la part de marché ◦ Ecrémage ◦ Recherche d’image
  38. 38.  Evaluer la demande Fixer le prix par rapport aux demandes, c'est-à-dire appliquer la théorie du Yield Management. Cette technique pourrait attirer plus de monde à voyager en groupe, surtout les touristes qui viennent à Madagascar.
  39. 39.  Estimer les coûts Pour ce secteur aérien, les coûts sont tous des coûts variables car les dépenses varient selon les trajets et les besoins des clients  Analyser les prix de la concurrence faire une grille de relevé des prix de chaque concurrent
  40. 40.  Choisir une méthode de tarification « LE PRIX DU MARCHE »  Fixer le prix final ◦ politique générale de tarification ◦ l’influence possible des autres intervenants ◦ prix de référence
  41. 41. Section 3 : PLACE Le service est attribué directement aux clients, il est donc nécessaire d’appliquer la stratégie de distribution directe pour ce secteur
  42. 42. Section 4 : PROMOTION  Appliquer la stratégie PUSH  Définir une stratégie de communication qui consiste à:  Définir les objectifs de communication  Identifier les cibles  Positionner dans l’environnement  Formuler le message  Définir les moyens de communication adaptés
  43. 43. Section 5 : PRESONNES  être très sélectifs sur le recrutement des employés  Former les employés  Motiver les salariés
  44. 44. Section 6 : PARTICIPATION CLIENT  Enquêtes de satisfaction  Plaintes  Feed-back  Boîtes à suggestions
  45. 45. Section 7 : PREUVE PHYSIQUE  La qualité du service offert ;  La compétence du personnel ;  La spécialisation du service offert ;  La qualité de l’aérodrome qui suit la norme international.
  46. 46. Chapitre 3 : PLAN D’ACTION  Moderniser les infrastructures de transport par une réhabilitation des terrains d’aviation ;  Définir, mettre en oeuvre, et de contrôler les travaux ;  Évaluer le succès commercial du service;  Procéder à l'analyse de l'image du
  47. 47.  Mesurer le taux de satisfaction des clients ;  Déterminer les avantages concurrentiels à apporter au secteur ;  Imaginer les axes d'une politique de communication et de promotion ;  Élaborer une politique d'informations voyageurs;
  48. 48.  Renforcer le service perçu par le client avec un bon accueil ;  Pratiquer le Yield Management à chaque voyage en famille ou groupe de plus de quatre (04) personnes ;  Faire des promotions en baissant le prix ;  Conclure un contrat de partenariat avec des agences de voyages à
  49. 49. CONCLUSION

×