Cartographie des déplacements
LETTRE DE VEILLE #26
Le voyageur actif
__
39
Information géographique - David Jonglez, ESRI
« Avec l’essor des objets connectés,
données géogra...
Le voyageur actif
__
40
Ainsi les données des mobilités prennent une valeur de
plus en plus importante, dans leurs fonctio...
Le voyageur actif
__
41
MobiGISoffrequantàelleàtraverssasolutionMobiAnalyst
des capacités d’analyse spatiale pour permettr...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

CapDigital-Lettre de veille prospective 26 - Mobilité

165 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
165
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

CapDigital-Lettre de veille prospective 26 - Mobilité

  1. 1. Cartographie des déplacements LETTRE DE VEILLE #26
  2. 2. Le voyageur actif __ 39 Information géographique - David Jonglez, ESRI « Avec l’essor des objets connectés, données géographiques et temps réel se croisent pour donner naissance à de nouveaux services » L’environnemental Systems Research Institute est une entreprise spécialisée dans les systèmes d’information géographique. Fondée en 1969 aux Etats-Unis, c’est une société mondiale présente dans près de 80 pays. David Jonglez, Directeur du Business Development d’ESRI France, a détecté pour nous les dernières tendances en matière d’information géographique. Esri est le leader mondial en matière de Système d’Information Géographique. Nous commercialisons la plateforme ArcGIS dans 200 pays, ainsi que des contenus et des services professionnels pour accompagner nos clients et partenaires dans le déploiement de solutions complètes. Esri France, PME française et société indépendante, distribue les technologies Esri en France et sur 10 pays d’Afrique francophone. Le transport, et la thématique de la mobilité plus globalement, est l’un des secteurs les plus dynamiques de notre activité, en France ou à l’étranger. SIG dans les domaines du transport et de la mobilité Les grands opérateurs de transport (RATP, SNCF, Transdev, Keolis…), autorités organisatrices (STIF, TISSEO, Sytral, … ), exploitants de sociétés d’autoroute (ASF, …), d’Aéroports (ADP, Aéroport de Lyon…) ou de Ports (port de Rouen,..), … exploitent nos solutions pour gérer leurs infrastructures en interaction avec leur environnement, pour planifier les opérations de maintenance, valoriser leur patrimoine, « L’information géographique est devenue l’un des composants principaux du SI des acteurs du transport » cartographier l’ensemble des réseaux (électrique, télécommunications, …) adossés à leurs infrastructures, partager les informations sur leurs réseaux sous différentes formes (cartographique, schématique, …), communiquer avec des tiers, gérer les situations de crise avec les autorités compétentes, informer le voyageur sur l’itinéraire à suivre, … Les usages sont innombrables. L’information géographique est devenue l’un des composants principaux du SI de ces acteurs du transport comme l’avait très bien décrit en 2012 Hubert Dumesnil, alors président de RFF, dans une vidéo. Les grandes évolutions d’usage et de valeur de l’information géographique résident dans la valorisation de cette information de manière transversale à l’organisation, mais également en dehors de ses murs, ainsi que les possibilités offertes par les technologies de la donnée (BigData, Predictive analysis, Analytics, …) et le couplage entre SIG et les autres composants du SI, ce que nous appelons chez Esri le « Location Analytics ». Par ailleurs, l’une de mes convictions c’est que « Le lieu en tant que tel importe peu. C’est ce qu’il s’y passe qui a de la valeur ! » L’âge de la carte laisse place à l’âge des données contextuelles associées aux lieux. La dynamique spatio- temporelle du lieu impacte la nature même des jeux de données géographiques.
  3. 3. Le voyageur actif __ 40 Ainsi les données des mobilités prennent une valeur de plus en plus importante, dans leurs fonctions premières, d’aide à la mobilité, ou dérivées, comme par exemple pour le « Location Based Advertissement » qui est l’une des sources de croissance de revenus les plus importantes pour les GAFA, d’où leurs investissement dans la cartographie grand public ! Enfin, mobilité rime avec géolocalisation. L’accès aux services d’information géographique est d’ores et déjà disponible partout et tout le temps. C’est une conséquence directe de l’accroissement spectaculaire des objets connectés et de leur capacité à être géolocalisés ! Il n’y plus d’Apps sur un smartphone qui n’exploite pas la Géolocalisation. Dernières actualités d’ESRI API et Pay-per-use services L’une des grandes évolutions qu’Esri a connu ces deux dernières années consiste en la mise à disposition de services clé-en-main pour le géocodage, le calcul d’itinéraires, l’optimisation de tournées, le calcul d’isochrones, … de l’accès aux services d’information trafic, d’information météo ou à des contenus démographiques. Tous ces services sont accessibles sous forme d’API sur le portail. C’est un sous-ensemble réduit, mais prêt à l’emploi, de notre offre, accessible en « pay-per-use », beaucoup plus adaptée que l’offre « on premise » sous licence, permettant de répondre à des besoins « de base ». RealTime Geoprocessing, ou la capacité d’analyse spatiale des flux de l’Internet des objets Avec l’essor des objets connectés, données géographiques et données temps réel se croisent pour donner naissance à de nouveaux services. Esri a lancé GeoEvent Processor et ses services Geotrigger offrant les capacités de traiter des flux volumineux de données temps réel pour déclencher des actions en sortie de ces analyses. L’un des nombreux cas d’utilisation pour le transport est celui des GeoFence où l’on définit par exemple des alertes (information voyageurs) lorsqu’un bus arrive à moins de 2’ (isochrone prenant en compte le trafic routier) d’un point d’arrêt. Esri travaille également avec des éditeurs comme OSISoft pour monitorer les flux de données temps réel ou avec Wonderware (racheté par Schneider Electric) et son distributeur Français Factory Systems, sur un couplage intégré entre capteurs, traitement de la donnée et flux d’information géographique. C’est un domaine en pleine maturation et à fort potentiel de croissance ! BigData Geospatial et analyses prédictives Esri s’est interfacé avec la plateforme Hadoop en développant un ensemble de composants logiciels Open Source permettant de stocker les géométries dans Hadoop, de bénéficier d’un certain nombre d’opérateurs spatiaux pour réaliser des fonctions de base dans Hadoop et de s’interfacer dans les Geoprocessing d’ArcGIS. Ces outils permettent à nos utilisateurs ArcGIS de bénéficier des capacités d’Hadoop et réciproquement. ArcGIS, à travers ses connecteurs Python ArcPY, permet également de bénéficier des capacités d’analyse prédictive de librairies comme scikit-learn, en sus de ses fonctions natives d’analyse prédictive basée sur des analyses spatiales. Ces thèmes du BigData et de l’analyse prédictive sont au cœur des enjeux de valorisation des données et de création de valeur des acteurs du transport. Les contenus, source de valeur Esri diffuse depuis de très nombreuses des données de transport et de mobilité, notamment grâce à ses partenaires TomTom ou Here. La nouveauté provient de la production de données socio-démo-économique fine (maille de 50m) permettant d’enrichir des traitements et des analyses. Ces données vont alimenter par exemple les traitements de Machine Learning pour mieux prédire la demande en transportpublic,ladisponibilitédesplacesdestationnement urbain ou d’optimiser les tournées de collecte de déchets. C’est ce que nous appelons le GeoEnrichment. Sur l’ouverture des données de transport Le transport est par nature un secteur fortement impacté par l’OpenData. Il y a plusieurs raisons à cela : la culture de la donnée et de l’interopérabilité est forte dans ce secteur, les plateformesd’informationvoyageurdepremièregénération déjà en grande partie déployées (une centaine en France), mais également la valeur économique des services aval est plus importante que la valeur capitalistique de la donnée elle-même, avec une importante pression des réutilisateurs pour accéder aux données (brutes et temps réel). Depuis l’apparition du mouvement OpenData, Esri a tenu un rôle de facilitateur sur la diffusion et l’exploitation de données ouvertes. A ce titre Esri collabore dans de très nombreux pays avec OpenStreetMap, propose un éditeur intégré à ses produits (ArcGIS editor for OSM), a même intégré une partie des données OSM dans ses BaseMaps pour une quarantaine de pays d’Afrique et propose OSM comme l’un de ses neuf fonds de plan. Nous suivons également de prêt les travaux initiés par OSM et opérés aujourd’hui par ETALAB sur la Base Nationale d’Adresses Ouverte. La BANO aura un impact important sur la qualité des services de mobilité, l’adresse étant par nature LA donnée de base pour aller d’un point à un autre. L’approche conceptuelle imaginée par Christian Quest offre également une grande latitude pour que les acteurs puissent s’approprier la base et définir leur propre XY adossé à un ID unique, sachant que l’adresse a autant de nuances que d’opérateurs sur le territoire (le pied de porte, la boîte aux lettre, le compteur d’électricité, …). Esri a lancé officiellement en juillet 2014 l’extension OpenData de sa plateforme ArcGIS. A ce jour près de 1500 organisations ont adopté ArcGIS OpenData pour diffuser plus de 23 000 jeux de données, en à peine 8 mois. Le succès s’explique par la gratuité de l’application pour les
  4. 4. Le voyageur actif __ 41 MobiGISoffrequantàelleàtraverssasolutionMobiAnalyst des capacités d’analyse spatiale pour permettre d’analyser l’offre et la demande, de calibrer les services de transport, de planifier cette offre et ses évolutions. Dans le cadre de notre programme Startup, Instant System adresse quant à elle le thème de l’information voyageur à travers une application de calcul d’itinéraire multimodal intégrantl’informationtempsréel,lecovoituragedynamique ou encore les parcours pour personnes à mobilité réduite. arxIT développe des plateformes sur-mesure pour les grands opérateurs de réseaux, dernière en date, la plateforme d’information voyageur lancée par TCL. L’information géographique est un véritable Enabler et notre positionnement à travers notre écosystème de partenaires prend tout son sens pour couvrir des besoins métier spécifiques. Usages des SIG hors transports Tous les secteurs sont impactés par la valeur apportée par l’information géographique ! Historiquement, les secteurs les plus dynamiques ont été ceux des collectivités territoriales ou de l’administration publique, de la Défense ou des grands opérateurs de réseaux (Telecom, Eaux & assainissement, Transport Energies, …). Aujourd’hui, les relais de croissance sectoriels sont dans le Retail, la Banque et Assurance, l’immobilier, l’industrie, les services … Les principaux leviers de nos clients historiques sont principalement liés à la gestion de leur infrastructure, dans tout leur cycle de vie : avant-projet et projet, construction, maintenance, valorisation, déconstruction/ renouvellement, … La démocratisation des usages de l’information géographique, son décloisonnement au sein des organisations, l’étendue de l’offre ont ainsi permis de valoriser autrement cette information et ces technologies au sein de secteurs ayant des enjeux complémentaires comme d’analyser les risques (pour les assureurs), de mieux comprendre ses clients et d’adapter son réseau de distribution (pour le Retail ou les banques), de mieux gérer sa supply chain (pour les industriels), d’intégrer les flux de mobilité et les pressions foncières et immobilières (pour les acteurs de l’immobilier). Dans tous ces cas, l’information géographique est un formidable outil d’aide à la décision, mais également source d’innovation de services et d’usage. utilisateurs d’ArcGIS (et accessible à un coût très attractif pour les nouveaux utilisateurs), la simplicité d’usage pour libérer un jeu de données et la parfaite intégration de ce portail OpenData avec la plateforme ArcGIS. Cette action d’Esri envers l’OpenData s’inscrit dans une démarche plus globale inscrite dans son ADN et son histoire, à savoir l’émergence d’un ATLAS mondial vivant et enrichie par ses communautés d’utilisateurs, avec la richesse des thématiques couvertes. A titre d’exemple, sur le transport, plus d’informations sont disponibles ici. A travers cette politique volontariste autour de l’OpenData et plus globalement du partage de la donnée, l’objectif final d’Esri est de maximiser les usages et la valeur qu’un utilisateur peut avoir avec sa plateforme, c’est une valorisation indirecte où la donnée est l’énergie renouvelable pour la création de valeur à travers nos technologies. Opportunités offertes par la Smart City Nous sommes partis du principe et avons validé depuis ce postulat sur le marché avec plus de 200 entretiens réalisés en France, que les SIG sont un Enabler de la ville intelligente. En d’autres termes, les services d’information géographique sont rarement la solution clé-en-main (sauf dans 5% des cas) mais apportent systématiquement de la valeur et de l’intelligence (dans 99% des cas) dans les projets de Smart City. Nous adoptons donc principalement une stratégie de vente indirecte et de valorisation des assets existants (plateforme SIG) des collectivités territoriales et des grands opérateurs de la ville. Pourneparlerqueduthèmedelamobilitéetdutransport, ce thème est l’un des deux thèmes les plus impactant dans le triptyque Environnement/Société/Economie fondateur de la Smart City. Entre 30% et 40% (selon les études) des pollutions atmosphériques urbaines proviennent de la logistique urbaine et des déplacements de personnes. Agir sur ces déplacements, c’est agir pour l’environnement, la qualité de vie et la santé des citadins et la dynamique économique du territoire ! Un partenaire comme The Cosmo Company offre un couplage entre la modélisation de systèmes complexes commelessystèmesdetransportoud’énergieetlacapacité à jouer les résultats des modèles dans un SIG, par exemple pour en représenter des variables comme l’accessibilité aux transports, la pollution de l’air, ou des variables dérivées comme la qualité de vie. C’est par exemple ce que nous avons réalisé pour la ville de Versailles. « Tous les secteurs sont impactés par la valeur apportée par l’information géographique  »

×