Musique numérique et bibliothèques - 2014

5 556 vues

Publié le

La Musique Numérique en Bibliothèques
Présentation proposée à l'ENSSIB le 8 juillet 2014.

0 commentaire
6 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
5 556
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2 654
Actions
Partages
0
Téléchargements
29
Commentaires
0
J’aime
6
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Législation : DADVSI, HADOPI, extension des droits d’auteurs …
    Labellisation (cf. PUR)
    Coût des offres numériques
    Entrée en lice de plateformes indépendantes (Deezer, Spotify, etc …)
    Positionnement faible sur la toile
    Mythe du star-system
    Logique commerciale (multiplication de la production : 270 000 CD en 2003 contre 315 000 en 2010))
    NiN qui s’auto-produit
    Radiohead qui ne fixe pas le prix :
    Circulation des phonogrammes (dissociation du support) sans support
    Diffusion sur plusieurs supports ou formats
    Bouleversement des modèles économiques
  • Téléchargements depuis la fin des années 1990 : le format MP3 (et autres formats) a permis cet essor
    Cf. Napster, Soulseek, Emule, torrents, etc … = Attaques en justice systématiques
    Multiplicité des sources sonores (voitures, téléphones, commerces, etc …)
    Offres de streaming :
    Les plateformes de streaming les plus généreuses rémunèrent en moyenne chaque clic 0,005 €
  • Dans les bibliothèques, chaque livre imprimé est prêté en moyenne 1,4 fois par an. Les documents sonores sont prêtés un peu plus souvent, avec une moyenne annuelle de 2,1 prêts par an. (Observatoire de la lecture publique. rapport 2013)
    Le nombre de dépôts reste élevé (12 505 documents) , il n’a même jamais été aussi haut depuis 2004, à l’exception de 2012 (14669). (BNF. Chiffres du dépôt légal)
  • Dilemme : Proposer du numérique pour faire venir le lecteur ou se positionner sur Internet pour proposer des offres culturelles
    Pas de négociations groupées : CAREL lance une mission sur la Musique
    - Bibliomédias : téléchargement de fichiers chronodégradables avec un logiciel propriétaire et sous DRM
    5 écoutes sur 7 jours maximum …
    Pragmazic : Bornes automazic & minimazic (liées à Dogmazic) sous Creative Commons uniquement
    CristalZik : Numérisation des fonds de la bibliothèque et mise à disposition sur bornes
    Kersonic/Sonolis : Identique à CristalZik
    Polyphonie : Géré par Opsys, Identique à CristalZik
    MusicMe : Expérimentation numérique Médiathèque Départementale du Haut-Rhin avec playlists thématiques alimentées par les discothécaires dans le catalogue + page dédiée = médiation numérique
    Cité de la Musique : Concerts en streaming
    Naxos : Catalogue de musique classique
  • http://www.bibliopedia.fr/
  • http://www.bibliopedia.fr/
  • La technologie évolue à une vitesse exponentielle et le coût inhérent à ces pratiques nouvelles est important : Nous sommes encore liés à l’Industrie
    Les bibliothèques doivent pouvoir rendre ce service : Proposer une offre de découverte et une accessibilité favorisée
    Nécessité de se regrouper afin de négocier (cf. groupe de travail Musique de CAREL)
    Bien définir les offres : au forfait, à l’écoute, au téléchargement, etc …
    Proposer des services parallèles (mise à disposition de fonds spécifiques tels que scène locale, fonds spécifiques, dossiers thématiques)
    Coller à l’actualité musicale : festivals, concerts, évènements culturels
    - Conservation, Archivage
    - Mise en valeur, Valorisation
    - Transmission & Echanges
    - Médiation avec plus-value
  • Musique numérique et bibliothèques - 2014

    1. 1. MUSIQUE NUMÉRIQUE ET BIBLIOTHÈQUES ENSSIB – JUILLET 2014 Jonathan Garry Bibliothécaire Musical Bibliothèque de Caen
    2. 2. 1. Une crise de l’industrie musicale • La fin d’un cycle, • La nécessité de se réinventer, • En observant les pratiques. 2. Et dans les bibliothèques ? • Prise de conscience, • Expérimentations, • Du numérique au sein de la structure • La structure positionnée sur le Web • Entamer une mue numérique
    3. 3. LE CONTEXTE ÉCONOMIQUE UNE INDUSTRIE DÉPASSÉE
    4. 4. LE CONTEXTE ÉCONOMIQUE UNE INDUSTRIE DÉPASSÉE Michel de Souza – 26 mars 2013 lors des Rencontres Nationales des Bibliothécaires Musicaux Crédit :Kampyle
    5. 5. LE CONTEXTE ÉCONOMIQUE UNE INDUSTRIE DÉPASSÉE Source : Economie de la Production Musicale – Edition 2014 | snepmusique.com
    6. 6. LE CONTEXTE ÉCONOMIQUE UNE INDUSTRIE DÉPASSÉE ? VRAIMENT ? Source : Economie de la Production Musicale – Edition 2014 | snepmusique.com
    7. 7. Après 12 années consécutives de baisse, le marché de la musique enregistrée affiche une progression de 2.3 %. En 2013, le marché physique représentait encore 74,5% du marché de la musique enregistrée, la part de marché du téléchargement et du streaming étaient respectivement de 12,71% et de 10,96%. La croissance est tirée par les ventes d’albums, tant sur le physique que sur le numérique, et par les revenus du streaming. Les ventes de vinyles progressent mais restent marginales : 1,6 % du CA des ventes, soit un quasi triplement depuis 2010 (471 000 unités en 2013 & 168 000 en 2010). LE CONTEXTE ÉCONOMIQUE UNE INDUSTRIE DÉPASSÉE ? VRAIMENT ?
    8. 8. LA FIN DES SUPPORTS PHYSIQUES ?
    9. 9. LA FIN DES SUPPORTS PHYSIQUES ? Rouleau de cire (1880) Disque 78 tours (1930) Bande magnétique (1934) Disque 33 tours Disque 45 tours (1950) Cassette magnétique (1962) Le CD ou Compact Disc (1981) 250 milliards d’exemplaires produits DAT et DCC MINI DISC (1992) Le DVD et DVD-RW (1995) Le Blue Ray Disc …
    10. 10. LA FIN DES SUPPORTS PHYSIQUES ?
    11. 11. LA FIN DES SUPPORTS PHYSIQUES ? Fédération internationale de l’Industrie phonographique http://www.ifpi.org/ Parts de marché de la musique enregistrée : physique / numérique (chiffres 2012) Pays Physique Numérique Droits voisins -------------------------------------------------------------------------------- Chine 18% 82% N/A … … … … USA 34% 58% 4% … … … … France 64% 23% 11% … … … … All. 75% 19% 5% … … … … Japon 80% 17% 2%
    12. 12. LE CONTEXTE SOCIOLOGIQUE DES PRATIQUES QUI ÉVOLUENT
    13. 13. LE CONTEXTE SOCIOLOGIQUE DES PRATIQUES QUI ÉVOLUENT Crédits : timtak
    14. 14. LE CONTEXTE SOCIOLOGIQUE DES PRATIQUES QUI ÉVOLUENT Source : Pratiques sur Internet et dépenses culturelles | Hadopi.fr
    15. 15. ET DANS LES BIBLIOTHÈQUES ?
    16. 16. ET DANS LES BIBLIOTHÈQUES ? Une prise de conscience professionnelle • Baisse généralisée des prêts à partir de 2002, • Mais une baisse moins importante que celle de l’industrie musicale (-50%), • Avec 57% des BM possédant un fonds de phonogrammes en 2012 (48% en 2008), • Et une stagnation voire une hausse des prêts depuis 2008 dans certaines structures. Réactions : Mise en place d’expérimentations, Redéfinitions des missions des bibliothécaires musicaux Et Manifeste de l’ACIM sur la place de la Musique En bibliothèques.
    17. 17.  Les offres numériques  Institutionnelles  Fournisseurs (CVS, GAM, Cdmail …)  Gallica / Europeana  Cité de la Musique  Ina.fr  Commerciales  Bibliomédias  Pragmazic / Doob  CristalZik  Kersonic / Sonolis  Polyphonie  Audiotact  MusicMe  Cité de la Musique  Naxos  1D Touch (CD1D) ET DANS LES BIBLIOTHÈQUES ? LES EXPÉRIMENTATIONS EN COURS …
    18. 18.  Les services numériques  Blogs musicaux de bibliothèques  Zikarennes, Amply, BMOL, Tunerdebrest …  Prêts de supports numériques  Prêts de clés USB  Valorisation de la musique libre de droit  Prêts d’Ipod/Ipad  Ateliers/Fablabs  Numérisations de vinyles  Ateliers de Mix, Mash-ups  Formations à la M.A.O. ET DANS LES BIBLIOTHÈQUES ? LES EXPÉRIMENTATIONS EN COURS …
    19. 19. ET DANS LES BIBLIOTHÈQUES ? ET SI ON ALLAIT PLUS LOIN ENCORE ?  « Producteurs » ou « libérateurs » de contenus numériques ?  Numérisation BnF  200 000 disques vinyles 78 et 33 tours  Œuvres sous Creative Commons (Rungis)  Valoriser la scène locale  Zik en Alsace (Festival, captations vidéo)  Sonothèque (Numérisation de la scène locale)  Mettre en avant nos métadonnées, notre savoir- faire, notre réseau, nos fonds, nos services …
    20. 20.  La feuille de route  Nécessité d’une veille technologique continuelle,  Favoriser l’accès à ces technologies nouvelles,  Renouveler les offres numériques,  Se positionner comme médiateur plutôt que comme simple fournisseur de contenus,  Multiplier les partenariats culturels,  Créer des liens sociaux avec les usagers.  Le bibliothécaire musical n’est plus un simple fournisseur de collections, un simple prescripteur, mais devient un passeur musical et technologique. ET DANS LES BIBLIOTHÈQUES ? LES EXPÉRIMENTATIONS EN COURS …

    ×