I. La gestion durable d’un milieu : le cas de Gavarnie
A. Les enjeux de la mise en valeur de Gavarnie
CONSIGNE:
1. À l’aid...
Carte IGN du site naturel de Gavarnie
1. CARACTÉRISTIQUES DU SITE (LOCALISATION ET SITUATION):
Photographie aérienne du site de Gavarnie
Village de Gavarnie
1. CARACTÉRISTIQUES DU SITE (LOCALISATION ET SITUATION):
1. CARACTÉRISTIQUES DU SITE (LOCALISATION ET SITUATION):
Chemin d’accès au cirque Brebis au cœur du cirque de Troumouse
Un paysage magique de montagne posé sur le mont Perdu, un m...
 Naviguez dans l’onglet « Découvrez », dans les rubriques activités
-Présentez les atouts du milieu pour son développemen...
2. LES ENJEUX ENVIRONNEMENTAUX
Extrait d’article de La Dépêche, journal régional, 08/2016
Michel Gabail > Maire de Gavarni...
2. LES ENJEUX SOCIAUX
=> Rubrique patrimoine mondiale de l’UNESCO sur le site internet et docs ci-dessous:
Extrait d’artic...
2. LES ENJEUX SOCIAUX
Prix des forfaits de ski Tarifs pour la location d’une maison
B. Le cirque de Gavarnie, un aménagement discuté
1. En observant les carte IGN et photographies aériennes ci-dessous, rapp...
Photographie aérienne du village de Gavarnie (source: Géoportail)
1. En observant les carte IGN et photographies aériennes...
Carte IGN correspondant à la photographie de la diapo précédente
1. En observant les carte IGN et photographies aériennes ...
http://www.consom-acteur.com/developpement-durable/station-ski/gavarnie-65-hautes-
pyrenees.html
Si le site internet ne fo...
Montrez, à travers les différents documents que les aménagements du site de Gavarnie sont
débattus.
Une image de synthèse ...
Juillet 2016, article du journal La nouvelle République des Pyrénées
France Nature-Environnement salue l'abandon de l'UTN ...
Gavarnie joue son classement
Gavarnie déclassé du patrimoine mondial de l'Unesco pour ne pas s'être conformé à quelques rè...
«Non aux ayatollahs de l'écologie»
« Les Pyrénées sont une montagne vivante qu'il faut développer. On a conscience d'être ...
Etude de cas Gavarnie 1ère Mr Huaulmé
Etude de cas Gavarnie 1ère Mr Huaulmé
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Etude de cas Gavarnie 1ère Mr Huaulmé

160 vues

Publié le

Etude de cas sur le cirque de Gavarnie réalisée à partir de l'aide à la mise en oeuvre des programmes, ouvrage dirigé par Anick Mellina, sceren -CNDP CRDP

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
160
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
0
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Etude de cas Gavarnie 1ère Mr Huaulmé

  1. 1. I. La gestion durable d’un milieu : le cas de Gavarnie A. Les enjeux de la mise en valeur de Gavarnie CONSIGNE: 1. À l’aide des diapositives 1 à 5, présentez les caractéristiques objectives du site du cirque de Gavarnie (altitude, accès, villages) et les caractéristiques subjectives (beauté, paysages…) 2. À l’aide des diapositives 6 à 9 et en navigant sur le site internet http://ete.gavarnie.com/ , vous présenterez les trois enjeux ou contraintes pour la mise en valeur du cirque de Gavarnie: -Les enjeux économiques -Les enjeux environnementaux -Les enjeux sociaux
  2. 2. Carte IGN du site naturel de Gavarnie 1. CARACTÉRISTIQUES DU SITE (LOCALISATION ET SITUATION):
  3. 3. Photographie aérienne du site de Gavarnie Village de Gavarnie 1. CARACTÉRISTIQUES DU SITE (LOCALISATION ET SITUATION):
  4. 4. 1. CARACTÉRISTIQUES DU SITE (LOCALISATION ET SITUATION):
  5. 5. Chemin d’accès au cirque Brebis au cœur du cirque de Troumouse Un paysage magique de montagne posé sur le mont Perdu, un massif calcaire dont le sommet culmine à 3.355 m. Il faut noter que le site entier représente une superficie de 30.639 ha et que du côté espagnol déjà, il est tout à fait exceptionnel. En effet, il existe deux canyons qui sont les plus profonds d'Europe et de ce côté-ci, les trois cirques glaciaires qui complète cette montagne magnifique. Avec le classement au patrimoine mondial, le site peut s'enorgueillir aussi d'avoir préservé son environnement. Il est resté inchangé au XXe siècle dans ce seul endroit des Pyrénées et s'impose comme un témoignage d'une vie d'autrefois dont les vestiges, fermes, hauts pâturages et routes de montagne. Un lieu unique, comme le décrit le guide pratique, «où la nature et les hommes se sont entendus pour offrir le meilleur, un territoire respectueux de s traditions montagnardes et berceau du pyrénéisme». Extrait d’un article « la Dépêche », 27/08/2016 1. CARACTÉRISTIQUES DU SITE (LOCALISATION ET SITUATION):
  6. 6.  Naviguez dans l’onglet « Découvrez », dans les rubriques activités -Présentez les atouts du milieu pour son développement économique, les différents types d’activités et éventuellement les obstacles au développement économique) 2. LES ENJEUX ECONOMIQUES
  7. 7. 2. LES ENJEUX ENVIRONNEMENTAUX Extrait d’article de La Dépêche, journal régional, 08/2016 Michel Gabail > Maire de Gavarnie-Gèdre. Originaire de ce bel endroit, Michel Gabail fait partie des trois têtes qui dirigent la commune avec ses collègues de Gèdre et Gavarnie. Défenseur acharné de son petit coin de paradis, il est intarissable sur les beautés qui l'entourent : «Je suis parti travailler ailleurs mais je suis revenu. Ce site est superbe et le Cirque change toujours tout en restant le même, cela dépend des saisons, des couleurs, du soleil. Ici, les saisons sont toutes belles avec leur diversité. Ici, les touristes viennent pour la beauté du lieu, ils savent ce qu'ils veulent. On vient à Gavarnie comme on va au Mont-Saint-Michel. 90 % des gens savent déjà ce qu'ils veulent voir, ce qu'ils veulent faire. Ils aiment la splendeur des paysages, la promenade est tellement belle. Nous sommes là pour leur expliquer comment on peut visiter, ils découvrent des chemins sur l'ensemble du massif. Pour moi, c'est la plus belle destination des Pyrénées, je dirais même que nous sommes le fleuron des Pyrénées». « . Avec près d'un million de visiteurs par an, les responsables ont aussi eu à gérer la circulation, nocive dès lors que les périodes d'affluence arrivaient. À l'instar d'autres joyaux comme Saint-Cirq-Lapopie dans le Lot, Gavarnie s'est doté d'un parking payant obligatoire et cela fonctionne plutôt bien. Les touristes apprécient vraiment de pouvoir déambuler tranquillement sur le chemin le plus prisé, celui qui mène au Cirque, mais pas seulement : «Bien sûr qu'il y a tout ce qui tourne autour, c'est l'axe depuis le village, on peut aussi le découvrir en balcon depuis les alentours». Depuis trente et un ans, la culture s'est même invitée au beau milieu du Cirque avec le célèbre Festival de Gavarnie qui permet de voir des pièces de théâtre classiques en plein air, au mois de juillet, durant une quinzaine de jours. Le chemin se fait à pied et le retour aux flambeaux. La beauté jusqu'au bout de la nuit.  À partir de cet extrait d’article, identifiez les défis qui se posent en terme d’environnement pour le site de Gavarnie
  8. 8. 2. LES ENJEUX SOCIAUX => Rubrique patrimoine mondiale de l’UNESCO sur le site internet et docs ci-dessous: Extrait d’article de La Dépêche, journal régional, 08/2016 Gavarnie-Gèdre, c'est l'histoire d'une commune qui était, à l'origine, un point de passage et un endroit de pastoralisme : «En 1800, la principale activité était la terre, l'agriculture et les estives. Après, les gens ont commencé à résider sur place mais ici, cela a toujours été un chemin de passage avec le chemin de Saint-Jacques-de- Compostelle. C'est d'ailleurs pour cette raison que la chapelle du Bon-Port, datant du XIIe siècle, de l'église Saint-Jean-Baptiste est classée elle aussi au patrimoine mondial». Un endroit qui est aujourd'hui accessible aux familles avec des activités pour tous les âges, hiver comme été : «Ce que l'on fait l'été, promenades, rando, on peut le faire en hiver avec des balades à raquettes ou du ski de fond, entre autres». Fête des guides de montagne à Heas
  9. 9. 2. LES ENJEUX SOCIAUX Prix des forfaits de ski Tarifs pour la location d’une maison
  10. 10. B. Le cirque de Gavarnie, un aménagement discuté 1. En observant les carte IGN et photographies aériennes ci-dessous, rappelez les contraintes Naturelles (obstacles) à l’aménagement d’un tel site. du site de Gavarnie. Source: geoportail
  11. 11. Photographie aérienne du village de Gavarnie (source: Géoportail) 1. En observant les carte IGN et photographies aériennes ci-dessous, rappelez les contraintes naturelles (obstacles) à l’aménagement d’un tel site).
  12. 12. Carte IGN correspondant à la photographie de la diapo précédente 1. En observant les carte IGN et photographies aériennes ci-dessous, rappelez les contraintes naturelles (obstacles) à l’aménagement d’un tel site).
  13. 13. http://www.consom-acteur.com/developpement-durable/station-ski/gavarnie-65-hautes- pyrenees.html Si le site internet ne fonctionne pas correctement, les deux diapositives ci-dessous vous permettent de répondre en partie. 2. Que peut-on dire de l’engagement de Gavarnie dans le développement durable?
  14. 14. Montrez, à travers les différents documents que les aménagements du site de Gavarnie sont débattus. Une image de synthèse du projet immobilier de Gavarnie Les UTN désignent toute opération de développement touristique, en zone de montagne, ayant certains objets ou effets, en une ou plusieurs tranches. Issu de la loi montagne, ce concept vise à permettre un développement d’opérations touristiques en zone de montagne, dans le souci d’assurer une protection des espaces naturels et d’éviter le développement d’une urbanisation dispersée (Circulaire ministérielle du 29 janvier 2008 relative aux UTN en montagne).
  15. 15. Juillet 2016, article du journal La nouvelle République des Pyrénées France Nature-Environnement salue l'abandon de l'UTN (Unité touristique nouvelle) de Gavarnie. L'annonce dans nos colonnes de l'abandon de l'Unité touristique nouvelle immobilière de Gavarnie, voilà qui résonne comme une victoire pour France Nature-Environnement 65, après dix ans de combat. Le projet prévoyait la réalisation de 1.200 lits, d'une résidence de tourisme. Nous l'avions dit, ce projet disproportionné ne pouvait qu'aboutir rapidement à une friche touristique», rappelle Michel Geoffre, membre de FNE 65. La commune de Gavarnie-Gèdre planche désormais sur un projet de 400 lits. «Nous prenons acte avec intérêt de la nouvelle situation ouvrant à Gavarnie la voie à un autre projet conforme aux particularités de ce village pyrénéen de renommée mondiale. Avec, cette fois, la prise en compte réelle d'un patrimoine exceptionnel distingué par l'Unesco», souligne Michel Geoffre. «Aller vers quelque chose de plus ouvert» En matière d'aménagement de la montagne et de développement du tourisme, «on souffre encore du modèle des années «50-60» et du plan neige, estime Michel Geoffre. Aujourd'hui, il faut aller vers quelque chose de plus ouvert. Il convient de favoriser la plurisaisonnalité et de développer le tourisme culturel… Il y a des exemples à suivre comme les raconteurs d'histoire dans les Highlands. Plus près de nous, la vallée d'Aure fait un bon travail pour valoriser ses sites culturels». Le point de vue de France Nature Environnement sur les Unités touristiques nouvelles
  16. 16. Gavarnie joue son classement Gavarnie déclassé du patrimoine mondial de l'Unesco pour ne pas s'être conformé à quelques règles de stricte observance ! On n'ose le penser, pourtant le débat n'a jamais été aussi vif dans ce dossier qui agite depuis dix ans le Landerneau local. Quand on sait les immanquables retombées économiques liées à un tel classement, on imagine aisément à quelle hauteur se situent les enjeux. Retour sur l'histoire. Quand le site Pyrénées-Gavarnie Mont Perdu a été inscrit au Patrimoine mondial, le 7 décembre 1997, il était le 21e site au monde à bénéficier de la double inscription, paysage naturel-paysage culturel. Mais cette décision n'avait été accordée qu'après avoir obtenu de la France un certain nombre d'engagements, notamment celui de déplacer le Festival de Gavarnie de quelques centaines de mètres au motif qu'il offre en pleine saison touristique une « inadmissible image profanée du paysage consacré… » Chez les hôteliers, les avis sont partagés L'unanimité est en effet loin de se dégager dans ce dossier, déjà chez les professionnels de l'hôtellerie. « Les seules retombées économiques, proviennent du festival, pas du classement à l'Unesco. C'est une contrainte de plus dans un site surprotégé où on ne peut rien faire sinon mourir d'une mort lente comme dans une réserve… » Rose-Marie Gaby, qui dirige depuis 28 ans l'hôtel de l'Astazou, reconnaît qu'elle parle « avec ses tripes ». « Certes, le classement Unesco, c'est une distinction fabuleuse, mais ça ne nous apporte rien. Au moment du festival, mes douze chambres sont toutes louées. Je préférerais que soit conservée une véritable activité culturelle dans ce lieu magique où il est si difficile de vivre et de se maintenir… » Une réflexion que partage, sans plus s'étendre, la responsable salariée de l'hôtel des Cimes, une structure de 20 chambres classée deux étoiles : « Le festival amène incontestablement du monde, même si c'est sur une courte durée. De surcroît, nos clients viennent depuis des années, d'abord pour le festival ; on n'a pas de raison de les décevoir… » Un avis que ne partage pas la gérante de l'hôtel Vignemale : Suite à la prochaine diapo….
  17. 17. «Non aux ayatollahs de l'écologie» « Les Pyrénées sont une montagne vivante qu'il faut développer. On a conscience d'être dans un lieu éminemment touristique, qui plus est dans le département le plus touristique de Midi-Pyrénées. Nous n'avons pas de leçon à recevoir de quelques ayatollahs de l'écologie qui identifient le lieu à un sanctuaire… » Chantal Robin Rodrigo, député PRG et vice-président e de l'Anem, reconnaît que la tenue du festival en juillet représente le « seul point de friction » avec l'Unesco. Si les experts mandatés par l'instance internationale n'ont pas eu de mots assez durs dans leur description du festival et de son image pour l'environnement, l'avis de l'Unesco semble avoir évolué. C'est du moins ce que pense Chantal Robin Rodrigo après qu'une délégation d'élus eut été reçue il y a dix jours par l'ambassadrice de l'organisation culturelle. « On est prêts à nous approprier le site, à faire des efforts. On a fait délibérer toutes les communes pour créer l'association de préfiguration d'un syndicat mixte chargé de l'animation et du développement du site. Nous devons remettre notre rapport avant le 5 février. L'ambassadrice s'est révélée intéressée. On a été entendus, écoutés. Mais pas question de déménager le festival ailleurs qu'à la Courade… » …suite de l’article… « C'est à la commune de s'adapter aux exigences de l'Unesco. Avec mon établissement 3 étoiles, j'ai une clientèle un peu différente, à 80 % d'origine étrangère : Australiens, Japonais… N'oublions pas qu'on est ici au fin fond du monde. Les gens viennent nous voir pour se reposer, pour admirer la nature. En plus, on est à la limite du parc des Pyrénées. Certes, le festival doit subsister, mais il faut sans doute le gérer différemment, le déplacer si besoin. Tout est affaire de gestion. N'oublions pas que notre notoriété, nous la tenons avant tout du classement Unesco et du site dont nous sommes les héritiers. C'est mon point de vue d'hôtelière indépendante paysanne… », conclut la responsable.

×