Test-123

341 vues

Publié le

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
341
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Test-123

  1. 1. 2012-03-20 Divulgation • Conférencière pour les compagnies: • 3M Les métalloprotéases, • Coloplast • Hollister facile de s’y retrouver? • Systagenix • Participante à des comités nationaux: Chantal Labrecque Inf., B.Sc. Inf., M.Sc. Inf. • Hollister Consultante en soins de plaies • Systagenix © CliniConseil inc. © CliniConseil inc. 2 RQSP, Québec – 31 mars 2012 Métalloprotéase ou Objectifs d’apprentissage métalloprotéinase?• Définir les métalloprotéases (MPM) • Enzyme• Discuter des rôles des MPM dans la cicatrisation • Décompose les protéines• Discuter de la terminologie des plaies problématiques• Proposer des pistes d’interventions et de traitements • Sous catégories relatives aux soins de plaies: afin de contrôler le niveau de MPM • Collagénase (MMP-1, MMP-8 et MMP-13)• Énoncer les composantes du nouveau consensus • Gélatinase (MMP-2 et MMP-9) canadien sur les MPM • Stromélysine (MMP-3, MMP-7, MMP-10, MMP-11 et MMP-12) © CliniConseil inc. 3 © CliniConseil inc. 4 Les MMP quoi??? Rôles des métalloprotéases (dans la vie de tous les jours)• MMP-1 • MMP-9 • Développement embryonnaire• MMP-2 • MMP-10 • Menstruations• MMP-3 • MMP-11 • Ovulation• MMP-7 • MMP-12 • Réparation osseuse• MMP-8 • MMP-13 © CliniConseil inc. 5 © CliniConseil inc. 6 1
  2. 2. 2012-03-20 Rôles des métalloprotéases Rôles des métalloprotéases (soins de plaies) (cicatrisation) Phase Rôles des métalloprotéases• Débridement Inflammation • Élimine la MEC endommagée• Élimination des bactéries • Dégrade la membrane basale des capillaires pour l’angiogénèse• Stimulation de la migration cellulaire Prolifération • Contribue au détachement et à la migration• Activation des facteurs de croissance des cellules• Construction du tissu cicatriciel • Aide à la contraction de la MEC cicatricielle Maturation • Participe au remodelage de la MEC cicatricielle MEC: matrice extracellulaire © CliniConseil inc. 7 © CliniConseil inc. 8 Petit rafraîchissement! L’activité des métalloprotéases• Matrice extracellulaire (MEC) Activité des métalloprotéases Fibronectine Glycosaminoglycane Protéoglycane Élastine Temps Cicatrisation Cicatrisation normale anormale © CliniConseil inc. 9 © CliniConseil inc. Source: Systagenix 10Des métalloprotéases…en images!!! Les sources de métalloprotéases? • Fibroblastes • Neutrophiles • Macrophages • Cellules endothéliales • Cellules épithéliales © CliniConseil inc. 11 © CliniConseil inc. 12 2
  3. 3. 2012-03-20 Elles sont uniques!!! Plaies problématiques…• Présence d’un ion métallique • Chronique?• Sécrétion sous une forme inactive • Stagnante?• Séquence identique aux acides aminés • Récalcitrante?• Dégradation des composantes de la MEC • Complexe?• Contrôle exercé par des inhibiteurs particuliers • Difficile à cicatriser? © CliniConseil inc. 13 © CliniConseil inc. 14Les plaies problématiques présentent… N’oublions pas le DIME! D I M E• Des marqueurs inflammatoires élevés Épithélialisation Inflammation/• De haut niveau de métalloprotéases matricielles Infection Maintien de  Débridement • Une activité diminuée des facteurs de croissance Étape de l’humidité Indicateur prédictif de la• Un nombre réduit de cellules dans la plaie stagnation cicatrisation © CliniConseil inc. 15 © CliniConseil inc. 16 Comment réduire les MPM??? Pansements bioactifs • Nettoyage de la plaie • Promogran®/Prisma® • Tegaderm Matrix® • Cellulose oxydée • Ions métalliques • Débridement • Zinc • Collagène bovin • Administration d’anti-inflammatoires • Argent 1% (Prisma®) • Rubidium • Calcium • Utilisation de pansements particuliers: • Inhibe les MPM • Potassium • Antimicrobiens • Inhibe les MPM • Absorbants • Bioactifs © CliniConseil inc. 17 © CliniConseil inc. 18 3
  4. 4. 2012-03-20 Consensus canadien!!! Cercle de Cullen1. Une activité protéasique importante est un facteur clé dans le retard de guérison des plaies complexes, stagnantes et curables. • Cercle de Cullen Source: http://www.frca.systagenix.ca © CliniConseil inc. 19 © CliniConseil inc. 20 Consensus canadien (suite) Regardons ceci…2. Les signes cliniques ne peuvent prédire de façon exacte une activité protéasique excessive de la plaie. • Indicateurs • Marqueurs diagnostiques • Théranostiques © CliniConseil inc. 21 © CliniConseil inc. 22 Et cela… Consensus canadien (suite) 3. Examiner la cause des plaies complexes et stagnantes et répondre aux préoccupations centrées sur les patients avant d’envisager l’utilisation d’un test sur l’activité des protéases. • Examen physique • Histoire de cas • Évaluation des facteurs causals © CliniConseil inc. 23 © CliniConseil inc. 24 4
  5. 5. 2012-03-20 Capacité de cicatrisation Consensus canadien (suite) Facteurs 4. Les cliniciens en soins de plaies ayant les Personne Plaie extrinsèques connaissances et les capacités nécessaires pour• Comorbidité • Étiologie diriger le traitement devraient être ceux qui• Médication • Site anatomique • Milieu de soins ordonnent et interprètent le test sur l’activité des• Nutrition • Dimensions • Personnel soignant protéases. Toute personne adéquatement formée• Âge • Lit de la plaie • Disponibilité des tx peut réaliser le test.• Douleur • Phase de cicatrisation • Prise en charge• Adhérence au tx • Évolution • Choix du tx • Réponse au tx • Formation interprofessionnelle Tiré et adapté de Harding, 2011 • Protocole interne Tx: traitement © CliniConseil inc. 25 © CliniConseil inc. 26 Consensus canadien (suite) Vous avez dit infection? NERDS 5. Évaluer et optimiser les soins locaux des plaies: le STONEES (colonisation critique ou débridement, la gestion de l’infection ou de (infection profonde) infection superficielle) l’inflammation persistante (ex. activité protéasique N Ne guérit pas S Surface augmente trop importante) et l’équilibre de l’humidité. E Exsudat augmente T Température augmente • NERDS R Rouge + friable O Os: palpable ou exposé • STONEES D Débris N Nouvelle plaie • Interrelation entre les métalloprotéases et la population S Senteur E Érythème bactérienne E Exsudat augmente S Senteur © CliniConseil inc. 27 © CliniConseil inc. 28 Consensus canadien (suite) Nouveau!!! 6. Utiliser le test sur l’activité des protéases dans le Personne ayant une plaie stagnante mais curable cadre de l’évaluation des plaies complexes, stagnantes et curables. Soin local de la plaie: Préoccupations centrées Traiter la cause Utiliser le test sur sur la personne l’activité des protéases, • Nouveau paradigme de la préparation du lit de la plaie si nécessaire Débridement du tissu Équilibre de l’humidité L’infection et l’inflammation prolongées peuvent être liées à l’augmentation des niveaux de protéases Source: Sibbald et al., 2011 © CliniConseil inc. 29 © CliniConseil inc. 30 5
  6. 6. 2012-03-20 Consensus canadien (suite) Consensus canadien (suite)7. Intégrer les résultats issus du test sur l’activité des 8. Réévaluer périodiquement l’évolution de la plaie à protéases dans le traitement local et systémique. l’aide du test sur l’activité des protéases, si nécessaire. • Corriger l’environnement inflammatoire de la plaie • Différencier l’infection/inflammation partielle et profonde • Algorithme de Snyder • Utiliser le résultat du test pour améliorer les soins de plaies © CliniConseil inc. 31 © CliniConseil inc. 32 Snyder: Algorithme théorique Références • Armstrong, D.G. et al. (2002). The role of matrix metalloproteinases in wound healing. Journal of the American Podiatric Medical association, vol. 92 (1), 12-8. • Despatis, M. et al. (2008). Complex wounds. Wound Care Canada, vol. 6 (2), p. 24-5. • Gibson, D. et al. (2009). MMPs made easy. Wounds International, vol. 1 (1), p. 1-6. • Gibson, D.J. et al. (2009). Chronic wound diagnostic for matrix metalloproteinase. Wound healing Southern Africa, vol. 2 (2), p. 68-70. • Harding, K. et al. (2011). Rôle des protéases dans le diagnostic des pl plaies. Wounds International. • Kirsner, R.S. et al. (1993). The biology of wound fluid. Source: Sibbald et al., 2011 Wounds, vol. 3, p. 122-8. © CliniConseil inc. 33 © CliniConseil inc. 34 Références• Schultz, G.S. et al. (2005). Extracellular matrix: review of its roles in acute and chronic wounds. World Wide Wounds. www.cliniconseil.ca• Schultz, G.S. et al. (1998). Molecular analysis of the environment of healing and chronic wounds: cytokines, proteases and growth factors. Wounds, vol. 10, p. 1F-9F,• Sibbald, R.G. et al. (2011). Rôle d’un test diagnostique sur l’activité des protéases pratiqué dans le milieu de soins dans la pratique clinique canadienne: un consensus d’experts canadiens. BCS Communications.• Smith, A.P.S. (2003). The role of MMPs in chronic wound edema. Podiatry Today, vol. 16 (8), p. 22-6. • WUWHS (2008). Principles of best practice: diagnostics and cliniconseil@yahoo.ca wounds: A consensus document. London,MEP Ltd. • Wysocki, A.B. (1996). Wound fluids and the pathogenesis of chronic wounds. WOCN, vol. 21 (1), p. 283-9. © CliniConseil inc. 35 © CliniConseil inc. 36 6

×