R
Amygdales Palatines
R
R
R
R
RR
RR
R R
R
R
R
R
R
RR
R
R
Amygdales palatines
Amygdales palatines
Amygdales palatines
Amygdales palatines
Amygdales palatines
Amygdales palatines
Amygdales palatines
Amygdales palatines
Amygdales palatines
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Amygdales palatines

935 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
935
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • L’amygdale palatine est:
    - Oropharyngée, profonde.
    Intercalée latéralement entre l'isthme du gosier et l'isthme pharyngo-nasal.
    Surplombant à distance le versant latéral de la base de langue et de la vallécule.
    Contenue dans la fosse tonsillaire ou loge amygdalienne,
    dont elle n'occupe que la partie supérieure, entre:
    - en avant, le pilier antérieur du voile,
    - en arrière, le pilier postérieur,
    en bas, le fond du sillon glosso-amygdalien et le repli glosso-épiglottique latéral.

  • - amande à grand axe presque vertical, un peu oblique en bas et en arrière.
    - Aplatie de dehors en dedans, avec:
    -une face latérale lisse, c'est la capsule tonsillaire rattachée à la paroi
    pharyngée par :
    - des fibres musculaires pharyngées,
    - de minces faisceaux fibreux,
    -des éléments vasculaires,
    - Une face médiale:irrégulière,parsemée d’orifices irréguliers
    ces orifices, punctiformes ou linéaires, donnent accès dans des diverticules
    intra-amygdaliens ou cryptes.
    - Un pôle supérieur, effilé;
    - Un pôle inférieur, renflé;
    - Deux bords, antérieur et postérieur.
  • l'arc palato-pharyngien ou pilier postérieur
    - Repli muqueux renflé.
    - Il fait suite au bord libre du voile en dehors de la base de l'uvule;
    - Se dirige presque verticalement en bas, légèrement en arrière et en dehors, sur
    un plan plus médial que celui du pilier antérieur, limitant avec son homologue opposé l'isthme pharyngo-nasal ;
    - Il se termine sur la paroi hypopharyngée latérale:
    - en regard du tiers moyen de la grande corne de l'os hyoide,
    - à l'origine de l'insertion pariétale du pli pharyngo-épiglottique.
  • c) -Rapports de la tonsille avec le pilier antérieur :
     
    . Si la tonsille est en position normale, le pilier antérieur recouvre :
    - Le bord antérieur de la tonsille dont il est séparé, dans sa moitié supérieure,par un fin sillon (zone de fistulisation spontanée des suppurations péri-amygdaliennes) ;
    -Le tiers antérieur de la face médiale de la tonsille sur lequel il s'applique étroitement.
     
    . Si la tansille est pédiculée. - Seul son pédicule, hilaire, est masqué par le pilier.
     
    . Si l'amygdale est enchatonnée. - La partie antéro-inférieure de sa face médiale est masquée par non seulement le pilier antérieur mais aussi le pli triangulaire (de His).
    Ce repli est un voile muqueux qui semble se détacher du bord libre du pilier antérieur
    et dont la concavité latérale épouse la partie antéro-inférieure de la tonsille
  • le sillon amygdalo-glosse
    . Oblique en arriêre, en bas et en dedans.
    . Limité:
    - En avant, par le pied du pilier antérieur au niveau de la zone de jonction avec la langue;
    - En dedans, et d'avant en arrière, par :
    - le bord latéral de la base de langue, surélevée par la tonsille linguale, en arrière du V lingual,
    - le pli glosso-épiglottique latéral,
    - En arrière, par le pli pharyngo-épiglottique ;
    - En dehors, par la fosse tonsillaire.
  • 1) Rapports capsulo-pariétaux
    Entre la face latérale de la tonsille, représentée par la capsule tonsillaire et le fascia pharyngo-basilaire, existe un espace décollable péri-tonsillaire.
    . Net dans ses deux tiers supérieurs, où le clivage est facile:
    - Il n'est traversé à ce niveau que par des éléments accessoires: - éléments vasculo-nerveux du hile supérieur, fibres capsulaires du stylo-pharyngien, du palato-pharyngien et du stylo. glosse,;
    - Il constitue le lieu de fusée des suppurations péri-tonsillaires, qui y créent des adhérences pathologiques effaçant la zone décollable.
    . L'espace décollable devient moins net au niveau du tiers inférieur car existent à ce niveau:
    - d'importants éléments vasculaires;
    - de nombreux tractus conjonctifs entre tonsille et paroi pharyngienne
  • 2) Aire de projection
    . La tonsille se projette sur les deux tiers supérieurs de la paroi latérale de la fosse
    tonsillaire (aire tonsillaire) entre:
    - en haut, le bord inférieur du faisceau mylo-hyoïdien du constricteur supérieur;
    - en bas, le bord supérieur du constricteur moyen;
    - en arrière, le bord antérieur du stylo-pharyngien;
    - en avant, le bord postérieur du stylo-glosse.
    . Cette aire présente un point faible en regard du pôle supérieur de la tonsille (fusées purulentes pré-styliennes
  • Amygdales palatines

    1. 1. R Amygdales Palatines
    2. 2. R
    3. 3. R
    4. 4. R
    5. 5. R
    6. 6. RR
    7. 7. RR
    8. 8. R R R
    9. 9. R
    10. 10. R
    11. 11. R
    12. 12. R RR
    13. 13. R
    14. 14. R

    ×