CHU DE MUSTAPHA.
SERVICE D’ORL EST DE CCF.
CHEF DE SERVICE: PR
.DJENNAOUI.
L’ANASTOMOSE HYPOGLOSSO-FACIALE
PRESNTÉ PAR DR
...
PLAN:PLAN:
I) DEFINITION GENERALITÉS:I) DEFINITION GENERALITÉS:
II) RAPPEL ANATOMIQUE :II) RAPPEL ANATOMIQUE :
A-LE NERF F...
I) DEFINITION GENERALITÉS:I) DEFINITION GENERALITÉS:
- C’est une intervention qui rentre dans le cadre de la- C’est une in...
II) RAPPEL ANATOMIQUE :II) RAPPEL ANATOMIQUE :
A) LE NERF FACIALA) LE NERF FACIAL ::
- Le nerf facial est un nerf mixte es...
2) Le facial2) Le facial intrapetreux :intrapetreux :
- Dans sa partie intrapétreuse le nerf facial chemine dans un canal-...
3 ) Nerf facial extracranien3 ) Nerf facial extracranien : :
- Le nerf facial quitte le rocher par le trou stylomastoidien...
B) LE NERF GRAND HYPOGLOSSE:B) LE NERF GRAND HYPOGLOSSE:
-- Le nerf grand hypoglosse, XIIè paire crânienne, est un nerf ex...
- Dans ce chapitre il est utile de décrire les rapports du XII au niveau de la- Dans ce chapitre il est utile de décrire l...
- La courbe du XII est parallèle à celle du IX mais plus externe.- La courbe du XII est parallèle à celle du IX mais plus ...
III) INDICATIONS :III) INDICATIONS :
- Certaines conditions doivent être- Certaines conditions doivent être impérativement...
IV) CONTRE-INDICATIONS :IV) CONTRE-INDICATIONS :
- Atteinte d’autres nerfs crâniens,notamment le X( risque- Atteinte d’aut...
V) PREPARATION DU MALADE :V) PREPARATION DU MALADE :
A)A) BILAN LESIONEL :BILAN LESIONEL :
1-Clinique :1-Clinique :
- Test...
C) ANESTHISIE,POSITION DU MALADE,INSTRUMENTATION :C) ANESTHISIE,POSITION DU MALADE,INSTRUMENTATION :
1-anesthesie :1-anest...
VI) TECHNIQUE PROPREMENT DITE:VI) TECHNIQUE PROPREMENT DITE:
A) TDD:ANASTOMOSE TERMINO-TERMINALE: BOUT DISTAL DU VII ETA) ...
2- LA RECHERCHE DU NERF GRAND HYPOGLOSSE2- LA RECHERCHE DU NERF GRAND HYPOGLOSSE
-- Fait classiquement par la recherche du...
B) AUTRES TECHNIQUES:B) AUTRES TECHNIQUES:
1- ANASTOMOSE AVEC LA BRANCHE DESCENDANTE DU XII:1- ANASTOMOSE AVEC LA BRANCHE ...
VII) RESULTATS :VII) RESULTATS :
-- La restauration du tonus et d’une symétrie de repos se fait généralementLa restauratio...
VIII) INCIDENT ET ACCIDENT:VIII) INCIDENT ET ACCIDENT:
- Suture sous tension.- Suture sous tension.
- Risque vasculaire.- ...
IX) CONCLUSION:IX) CONCLUSION:
- L’anastomose hypoglosso-faciale reste une bonne
alternative pour réanimer la face paralys...
Anastomose hypoglosso-faciale
Anastomose hypoglosso-faciale
Anastomose hypoglosso-faciale
Anastomose hypoglosso-faciale
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Anastomose hypoglosso-faciale

1 446 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 446
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Anastomose hypoglosso-faciale

  1. 1. CHU DE MUSTAPHA. SERVICE D’ORL EST DE CCF. CHEF DE SERVICE: PR .DJENNAOUI. L’ANASTOMOSE HYPOGLOSSO-FACIALE PRESNTÉ PAR DR .HAMANI
  2. 2. PLAN:PLAN: I) DEFINITION GENERALITÉS:I) DEFINITION GENERALITÉS: II) RAPPEL ANATOMIQUE :II) RAPPEL ANATOMIQUE : A-LE NERF FACIAL:A-LE NERF FACIAL: B-LE GRAND HYPOGLOSSE:B-LE GRAND HYPOGLOSSE: III) INDICATIONS :III) INDICATIONS : IV) CONTRE-INDICATIONS :IV) CONTRE-INDICATIONS : V) PREPARATION DU MALADE :V) PREPARATION DU MALADE : VI) TECHNIQUE PROPREMENT DITE:VI) TECHNIQUE PROPREMENT DITE: A- TDD:A- TDD: ANASTOMOSE TERMINO-TERMINALE :BOUT DISTAL DU VII ET BOUTANASTOMOSE TERMINO-TERMINALE :BOUT DISTAL DU VII ET BOUT PROXIMAL DU XII:PROXIMAL DU XII: B- AUTRES TECHNIQUE:B- AUTRES TECHNIQUE: 1- ANASTOMOSE AVEC LA BRANCHE DESCENDANTE DU XII:1- ANASTOMOSE AVEC LA BRANCHE DESCENDANTE DU XII: 2- ANASTOMOSE AVEC UNE FRACTION DU TRONC DU XII :2- ANASTOMOSE AVEC UNE FRACTION DU TRONC DU XII : VII) RESULTATS :VII) RESULTATS : VIII) INCIDENT ET ACCIDENT:VIII) INCIDENT ET ACCIDENT: IX) CONCLUSION:IX) CONCLUSION:
  3. 3. I) DEFINITION GENERALITÉS:I) DEFINITION GENERALITÉS: - C’est une intervention qui rentre dans le cadre de la- C’est une intervention qui rentre dans le cadre de la chirurgie d’anastomose nerveuse en cas de paralysie duchirurgie d’anastomose nerveuse en cas de paralysie du faciale périphérique afin de permettre certainsfaciale périphérique afin de permettre certains mouvements volontaires par reinervation de quelquemouvements volontaires par reinervation de quelque territoire musculaires du faciale.territoire musculaires du faciale. - Elle consiste à anastomoser le bout distale du faciale- Elle consiste à anastomoser le bout distale du faciale avec le bout proximal du grand hypoglosse ou avec saavec le bout proximal du grand hypoglosse ou avec sa branche descendante.branche descendante. --D’autres anastomoses nerveuses ont été décrites dont celles utilisant le spinal, le phrénique et le glosso- pharyngien. Les répercussions défavorables de la section du nerf glosso-pharyngien ou du phrénique ont fait abandonner ces deux techniques au profit des anastomoses spino- ou hypoglosso-faciales.
  4. 4. II) RAPPEL ANATOMIQUE :II) RAPPEL ANATOMIQUE : A) LE NERF FACIALA) LE NERF FACIAL :: - Le nerf facial est un nerf mixte essentiellement moteur .Le nerf facial est un nerf mixte essentiellement moteur . - Il a un trajet intracrânien,intrapétreux et exocrânien- Il a un trajet intracrânien,intrapétreux et exocrânien 1) Le facial1) Le facial intracrânienintracrânien :: - Le nerf facial est composé de deux racines :- Le nerf facial est composé de deux racines : •• Une racine motrice : le facial proprement dit.Une racine motrice : le facial proprement dit. •• Une racine sensitive grêle : l’intermédiaire de WRISBERG.Une racine sensitive grêle : l’intermédiaire de WRISBERG. - C’est deux racines émergent au niveau du sillon bulbo-- C’est deux racines émergent au niveau du sillon bulbo- pontique et se regroupent rapidement avec le VIII en unpontique et se regroupent rapidement avec le VIII en un pédicule acousticofacial tendu transversalement du troncpédicule acousticofacial tendu transversalement du tronc cérébral au méat auditif interne.cérébral au méat auditif interne.
  5. 5. 2) Le facial2) Le facial intrapetreux :intrapetreux : - Dans sa partie intrapétreuse le nerf facial chemine dans un canal- Dans sa partie intrapétreuse le nerf facial chemine dans un canal osseux :l’acqueduc de Fallope ou canal facial suivant un trajet en Z avecosseux :l’acqueduc de Fallope ou canal facial suivant un trajet en Z avec différente portions :différente portions : •• PortionsPortions labyrinthiquelabyrinthique (la première portions ) , est la plus courte.(la première portions ) , est la plus courte. •• LeLe genougenou du facial et la loge du gonglion géniculé.du facial et la loge du gonglion géniculé. •• PortionsPortions tympanique (deuxième portion ).tympanique (deuxième portion ). •• LeLe coudecoude du nerf facial.du nerf facial. •• PortionsPortions mastoïdienne (troisième portion ).mastoïdienne (troisième portion ). - Dans cette partie le nerf facial émet plusieurs collatérales qui pressente un- Dans cette partie le nerf facial émet plusieurs collatérales qui pressente un intérêt dans le diagnostique topographique d’une paralysie faciale :intérêt dans le diagnostique topographique d’une paralysie faciale : •• Le nerf grand pétreux : émerge au sommet du gonglion géniculé destinéLe nerf grand pétreux : émerge au sommet du gonglion géniculé destiné aux glandes lacrymale et muqueuse nasale.aux glandes lacrymale et muqueuse nasale. •• Le nerf petit pétreux :se détache de l’angle latéral du gonglion géniculé →Le nerf petit pétreux :se détache de l’angle latéral du gonglion géniculé → parotide.parotide. •• Le nerf du muscle de l’étrier :naît à milongueure de la portion mastoïdienneLe nerf du muscle de l’étrier :naît à milongueure de la portion mastoïdienne •• La corde du tympan :naît de la portion mastoïdienne à 3mm au dessus duLa corde du tympan :naît de la portion mastoïdienne à 3mm au dessus du foramen stylomastoidien (transporte les fibres gustatives des ⅔ antérieure deforamen stylomastoidien (transporte les fibres gustatives des ⅔ antérieure de la langue,des fibres parasympathiques empreintant le nerf lingual pourla langue,des fibres parasympathiques empreintant le nerf lingual pour parvenir aux glandes sous mandibulaires et sub linguales .parvenir aux glandes sous mandibulaires et sub linguales . - Rameaux anastomotique avec du pneumogastrique : le nerf d’Arnold- Rameaux anastomotique avec du pneumogastrique : le nerf d’Arnold participant à la sensibilité de la zone de Ramsay-hunt avec le facial bis .participant à la sensibilité de la zone de Ramsay-hunt avec le facial bis .
  6. 6. 3 ) Nerf facial extracranien3 ) Nerf facial extracranien : : - Le nerf facial quitte le rocher par le trou stylomastoidien à plus de- Le nerf facial quitte le rocher par le trou stylomastoidien à plus de 02cm de la surface cutanée , alors que chez le nouveau-né le02cm de la surface cutanée , alors que chez le nouveau-né le facial surgit directement dans le tissu sous cutané.facial surgit directement dans le tissu sous cutané. - Le facial traverse rapidement l’espace rétrostylien entre le ventre- Le facial traverse rapidement l’espace rétrostylien entre le ventre postérieure du digastrique(en dehors) et le muscle stylohyoidienpostérieure du digastrique(en dehors) et le muscle stylohyoidien (en dedans).(en dedans). - C’est en avant du rideau stylien, avant sa pénétration dans la- C’est en avant du rideau stylien, avant sa pénétration dans la parotide, que le tronc du nerf facial est repéré chirurgicalement.parotide, que le tronc du nerf facial est repéré chirurgicalement. - C’est après avoir pénétré dans la glande parotide que le tronc du- C’est après avoir pénétré dans la glande parotide que le tronc du nerf va bifurquer en donnant naissance à deux branchesnerf va bifurquer en donnant naissance à deux branches terminales :terminales : •• Une branche temporofaciale, supérieure, horizontale, qui seUne branche temporofaciale, supérieure, horizontale, qui se distribue en rameaux temporaux, zygomatiques et buccauxdistribue en rameaux temporaux, zygomatiques et buccaux supérieurs.supérieurs. •• Une branche cervicofaciale qui descend vers l’angle de laUne branche cervicofaciale qui descend vers l’angle de la mandibule et donne les rameaux buccal inférieur, marginal de lamandibule et donne les rameaux buccal inférieur, marginal de la mandibule (mentonnier) et rameau du cou.mandibule (mentonnier) et rameau du cou.
  7. 7. B) LE NERF GRAND HYPOGLOSSE:B) LE NERF GRAND HYPOGLOSSE: -- Le nerf grand hypoglosse, XIIè paire crânienne, est un nerf exclusivementLe nerf grand hypoglosse, XIIè paire crânienne, est un nerf exclusivement moteur il innerve:moteur il innerve: •• Tous les muscles de la langue.Tous les muscles de la langue. •• Un des 04 muscles du groupe sus hyoïdien: le génio hyoïdien (les autres mUn des 04 muscles du groupe sus hyoïdien: le génio hyoïdien (les autres m sont: le mylo hyoïdien, le stylohyoïdien et le digastrique)sont: le mylo hyoïdien, le stylohyoïdien et le digastrique) •• Tous les muscles du groupe sous hyoïdien (sterno-thyroïden,Tous les muscles du groupe sous hyoïdien (sterno-thyroïden, thyrohyoïdien, sterno cléidohyoïdien, omohyoïdien).thyrohyoïdien, sterno cléidohyoïdien, omohyoïdien). - Il joue un rôle important dans la mastication, la parole et la déglutition.- Il joue un rôle important dans la mastication, la parole et la déglutition. - Prend comme origine apparente le sillon préolivaire entre la pyramide en- Prend comme origine apparente le sillon préolivaire entre la pyramide en dedans et l’olive en dehors.Il est formé par 10 à 12 racinesdedans et l’olive en dehors.Il est formé par 10 à 12 racines - Le XII décrit une large courbe à concavité antéro-supérieure, passant- Le XII décrit une large courbe à concavité antéro-supérieure, passant successivement dans:successivement dans: ▪ L’étage postérieure de la base du crâne,▪ L’étage postérieure de la base du crâne, ▪ Le canal condylien antérieur;▪ Le canal condylien antérieur; ▪ L’espace s/ parotidien postérieure;▪ L’espace s/ parotidien postérieure; ▪ La région bicarotidienne;▪ La région bicarotidienne; ▪ La région hyocarotidienne,▪ La région hyocarotidienne, ▪ La région s/ mandibulaire .▪ La région s/ mandibulaire . ▪ Ilse termine dans la région sub-linguale▪ Ilse termine dans la région sub-linguale
  8. 8. - Dans ce chapitre il est utile de décrire les rapports du XII au niveau de la- Dans ce chapitre il est utile de décrire les rapports du XII au niveau de la région bicarotidienne où il est rechercher .région bicarotidienne où il est rechercher . - Dans cette région le XII est oblique en bas et en avant situé entre l’artère- Dans cette région le XII est oblique en bas et en avant situé entre l’artère carotidienne interne , le nerf X en dedans , et la veine jugulaire interne encarotidienne interne , le nerf X en dedans , et la veine jugulaire interne en dehors .dehors . - Il croise transversalement l’artère carotide interne puis l’artère carotide- Il croise transversalement l’artère carotide interne puis l’artère carotide externe à 01cm au dessus de la bifurcation de la carotide primitive dans unexterne à 01cm au dessus de la bifurcation de la carotide primitive dans un plan très voisin à celui de la grande corne de l’os hyoïde ,il croise 04 nerfs plusplan très voisin à celui de la grande corne de l’os hyoïde ,il croise 04 nerfs plus profondément :profondément : ▪ Nerf cardiaque supérieur du nerf X.▪ Nerf cardiaque supérieur du nerf X. ▪ Nerf cardiaque supérieure du sympathique .▪ Nerf cardiaque supérieure du sympathique . ▪ Nerf laryngé supérieur .▪ Nerf laryngé supérieur . ▪ Les rameaux pharyngiens inférieurs du X.▪ Les rameaux pharyngiens inférieurs du X. - Plus superficiellement il est recouvert par l’aponévrose cervicale superficielle- Plus superficiellement il est recouvert par l’aponévrose cervicale superficielle en avant du bord antérieure du muscle SCM.en avant du bord antérieure du muscle SCM. - Il est en général au dessus de l’origine de l’artère linguale, il est recouvert par- Il est en général au dessus de l’origine de l’artère linguale, il est recouvert par un plan veineux formé par la veine jugulaire interne,qui reçoit le tronc thyro-un plan veineux formé par la veine jugulaire interne,qui reçoit le tronc thyro- linguo-facial.linguo-facial. -On appelle le triangle de farabeuf l’espace formé par:-On appelle le triangle de farabeuf l’espace formé par: ▪ VJI en dehors .▪ VJI en dehors . ▪ XII en haut.▪ XII en haut. ▪ Le tronc thyro-linguo-facial en bas.▪ Le tronc thyro-linguo-facial en bas.
  9. 9. - La courbe du XII est parallèle à celle du IX mais plus externe.- La courbe du XII est parallèle à celle du IX mais plus externe. -Il pressente plusieurs collatérales intracrâniennes ,et-Il pressente plusieurs collatérales intracrâniennes ,et extracraniennesextracraniennes dont la branche descendante qui est une anastomose avec le plexusdont la branche descendante qui est une anastomose avec le plexus cervical,se détache du tronc quand celui-ci croise la face latérale decervical,se détache du tronc quand celui-ci croise la face latérale de l’artère carotide externe; elle chemine en avant de la CE et de lal’artère carotide externe; elle chemine en avant de la CE et de la carotide primitive jusq’au tendon intermédiaire du musclecarotide primitive jusq’au tendon intermédiaire du muscle homohyoidien, la elle se recourbe en dehors et s’anastomose bout àhomohyoidien, la elle se recourbe en dehors et s’anastomose bout à bout avec la branche descendante du plexus cervical qui provient desbout avec la branche descendante du plexus cervical qui provient des 0202iemeieme et 03et 03iemeieme racine cervicale formant l’anse du grand nerfracine cervicale formant l’anse du grand nerf hypoglosse.hypoglosse.
  10. 10. III) INDICATIONS :III) INDICATIONS : - Certaines conditions doivent être- Certaines conditions doivent être impérativement réuniesimpérativement réunies pour envisager une anastomose XII-VII :pour envisager une anastomose XII-VII : •• le nerf facial extracranien doit être intact (stimulationle nerf facial extracranien doit être intact (stimulation électrique).électrique). •• La paralysie faciale permanente doit être définitive,deLa paralysie faciale permanente doit être définitive,de façon certaine,sans aucune chance de récupérationfaçon certaine,sans aucune chance de récupération spontanée.spontanée. •• Les muscles peauciers doivent être intacts ,ainsi que le XII.Les muscles peauciers doivent être intacts ,ainsi que le XII. •• Le patient doit être averti des conséquences deLe patient doit être averti des conséquences de l’interruption du XII ( paralysie et amyotrophie del’interruption du XII ( paralysie et amyotrophie de l’hemilangue) et près psychologiquement à les assumer.l’hemilangue) et près psychologiquement à les assumer. - Dans la pratique ce sont les paralysies faciales massives- Dans la pratique ce sont les paralysies faciales massives secondaire à la chirurgie des grosses tumeurs de l’anglesecondaire à la chirurgie des grosses tumeurs de l’angle ponto-cérébelleux ,où le bout proximal bulbaire du nerf facialponto-cérébelleux ,où le bout proximal bulbaire du nerf facial est souvent non identifiable,la greffe est de fait impossible.est souvent non identifiable,la greffe est de fait impossible.
  11. 11. IV) CONTRE-INDICATIONS :IV) CONTRE-INDICATIONS : - Atteinte d’autres nerfs crâniens,notamment le X( risque- Atteinte d’autres nerfs crâniens,notamment le X( risque de troubles de la déglutition majeurs et irréversible ).de troubles de la déglutition majeurs et irréversible ). - Patient porteurs de neurofibromatoses qui risque de- Patient porteurs de neurofibromatoses qui risque de développer ultérieurement une paralysie sur le XIIdévelopper ultérieurement une paralysie sur le XII controlatéral,ce qui entraînerait une paralysie complète etcontrolatéral,ce qui entraînerait une paralysie complète et définitive de la langue .définitive de la langue . - Paralysie faciale ancienne de plus de 04 ans ( les- Paralysie faciale ancienne de plus de 04 ans ( les muscles peauciers sont amyotrophiémuscles peauciers sont amyotrophié
  12. 12. V) PREPARATION DU MALADE :V) PREPARATION DU MALADE : A)A) BILAN LESIONEL :BILAN LESIONEL : 1-Clinique :1-Clinique : - Testing musculaire de House.- Testing musculaire de House. - Étude de la sécrétion salivaire de la sous mandibulaire (test de Blatt)- Étude de la sécrétion salivaire de la sous mandibulaire (test de Blatt) - Test de Shirmer : étudie de la fonction lacrymale.- Test de Shirmer : étudie de la fonction lacrymale. - Étude de la gustation (⅔ antérieur de la langue ).- Étude de la gustation (⅔ antérieur de la langue ). - Étude de la sensibilité de la zone de Ramsay-Hunt.- Étude de la sensibilité de la zone de Ramsay-Hunt. 2-Paraclinique2-Paraclinique :: - Tests électrique galvaniques- Tests électrique galvaniques - Électromyographie: est le test pour étudier l’activité propre du muscle- Électromyographie: est le test pour étudier l’activité propre du muscle (les fibrillations est le fait d’un muscle sain qui a perdue ses connections(les fibrillations est le fait d’un muscle sain qui a perdue ses connections nerveuses)nerveuses) .. B)B) BILAN PREOPERATOIRE :BILAN PREOPERATOIRE : - Examen ORL complet.- Examen ORL complet. - Examen somatique complet.- Examen somatique complet. - Examen biologiques et radiologique si nécessaire .- Examen biologiques et radiologique si nécessaire .
  13. 13. C) ANESTHISIE,POSITION DU MALADE,INSTRUMENTATION :C) ANESTHISIE,POSITION DU MALADE,INSTRUMENTATION : 1-anesthesie :1-anesthesie : - - Anesthésie générale sous intubation orotrachéale.Anesthésie générale sous intubation orotrachéale. 2-Position du malade :2-Position du malade : - En décubitus dorsal tête tournée du coté opposé.- En décubitus dorsal tête tournée du coté opposé. 3-instrumentation :3-instrumentation : - Bistouris .- Bistouris . - Pinces hémostatiques et à disséquer .- Pinces hémostatiques et à disséquer . - Écarteurs.- Écarteurs. - Dispositif d’aspiration.- Dispositif d’aspiration. - Coagulation bipolaires .- Coagulation bipolaires . - Boite de microchirurgie nerveuse .- Boite de microchirurgie nerveuse . - Microscope- Microscope
  14. 14. VI) TECHNIQUE PROPREMENT DITE:VI) TECHNIQUE PROPREMENT DITE: A) TDD:ANASTOMOSE TERMINO-TERMINALE: BOUT DISTAL DU VII ETA) TDD:ANASTOMOSE TERMINO-TERMINALE: BOUT DISTAL DU VII ET BOUT PROXIMAL DU XII:BOUT PROXIMAL DU XII: 1- INCISION ET RECHERCHE DU NERF FACIAL:1- INCISION ET RECHERCHE DU NERF FACIAL: - On peut utiliser l’incision de la parotidectomie , ou une incision partant de la- On peut utiliser l’incision de la parotidectomie , ou une incision partant de la mastoïde à la partie inférieure du sillon retro-auriculaire et descend verticalement lemastoïde à la partie inférieure du sillon retro-auriculaire et descend verticalement le long du bord antérieure du muscle SCM sur 10CM environ.long du bord antérieure du muscle SCM sur 10CM environ. - Le tronc du nerf facial est classiquement repérer à la sortie du trou stylomastoidien- Le tronc du nerf facial est classiquement repérer à la sortie du trou stylomastoidien comme suit :comme suit : •• La face postérieure de la parotide est clivée de la face osseuse de la mastoïde,La face postérieure de la parotide est clivée de la face osseuse de la mastoïde, repoussée en avant par un écarteur de farabeuf ; elle laisse ainsi apparaître desrepoussée en avant par un écarteur de farabeuf ; elle laisse ainsi apparaître des adhérences fibreuses et petits vaisseaux postérieures.adhérences fibreuses et petits vaisseaux postérieures. •• Il faut dégager complètement la paroi inférieure du CAE (l’os tympanal) et la paroiIl faut dégager complètement la paroi inférieure du CAE (l’os tympanal) et la paroi antérieure de bloc mastoïdien.antérieure de bloc mastoïdien. •• Le tronc du VII se trouve dans l’angle formé par la face inférieure du conduit et leLe tronc du VII se trouve dans l’angle formé par la face inférieure du conduit et le bord antérieure de la mastoïde immédiatement en avant des attaches mastoïdiennesbord antérieure de la mastoïde immédiatement en avant des attaches mastoïdiennes du VPD et en avant de l’apophyse styloïde que l’on suit nettement au doit dans ledu VPD et en avant de l’apophyse styloïde que l’on suit nettement au doit dans le fond.fond. •• Le tronc du facial est souvent masqué par des tractus fibreux qui seront sectionnesLe tronc du facial est souvent masqué par des tractus fibreux qui seront sectionnes sans hésitation étant donné qu le nerf est déjà totalement détruit en amont .sans hésitation étant donné qu le nerf est déjà totalement détruit en amont . •• La branche de section du VII sera alors vite repéré ,si sa découverte est rendueLa branche de section du VII sera alors vite repéré ,si sa découverte est rendue délicate on peut utiliser le stimulateur électriquedélicate on peut utiliser le stimulateur électrique
  15. 15. 2- LA RECHERCHE DU NERF GRAND HYPOGLOSSE2- LA RECHERCHE DU NERF GRAND HYPOGLOSSE -- Fait classiquement par la recherche du triangle de farabeuf aprèsFait classiquement par la recherche du triangle de farabeuf après ouverture de l’aponévrose cervicale on tombe en effet sur le planouverture de l’aponévrose cervicale on tombe en effet sur le plan veineux jugulaire interne et thyro-linguo-facial,le XII oblique en bas et enveineux jugulaire interne et thyro-linguo-facial,le XII oblique en bas et en avant croise la face externe de l’artère carotide externe en parcourantavant croise la face externe de l’artère carotide externe en parcourant l’angle formé par les structures vineuses suscitées.l’angle formé par les structures vineuses suscitées. - Il est disséqué et sectionner en totalité (en fonction de la longueur du- Il est disséqué et sectionner en totalité (en fonction de la longueur du VII afin d’éviter toute tension lors de la suture ) le plus souvent pour êtreVII afin d’éviter toute tension lors de la suture ) le plus souvent pour être suturé en termino-terminal avec le bout distal du VII disséqué sur unesuturé en termino-terminal avec le bout distal du VII disséqué sur une certaine longueur .certaine longueur . 3)-3)-FERMITURE ET SOINS POST OPÉRATOIRES:FERMITURE ET SOINS POST OPÉRATOIRES: - Fermeture en deux plans.- Fermeture en deux plans. - Le malade est mis sous antibiotique et anti-inflammatoire.- Le malade est mis sous antibiotique et anti-inflammatoire. - kinésithérapie afin de maintenir les muscles en bonne condition.- kinésithérapie afin de maintenir les muscles en bonne condition. ● Cette méthode entraîne une paralysie de l’hémilangue et ne récupère● Cette méthode entraîne une paralysie de l’hémilangue et ne récupère pas la mimique,on lui préfère actuellement d’autre techniquespas la mimique,on lui préfère actuellement d’autre techniques
  16. 16. B) AUTRES TECHNIQUES:B) AUTRES TECHNIQUES: 1- ANASTOMOSE AVEC LA BRANCHE DESCENDANTE DU XII:1- ANASTOMOSE AVEC LA BRANCHE DESCENDANTE DU XII: - Section assez loin de la branche descendante,retournement- Section assez loin de la branche descendante,retournement et suture de celui-ci avec le bout distal du VII.et suture de celui-ci avec le bout distal du VII. 2- ANASTOMOSE AVEC UNE FRACTION DU TRONC DU XII :2- ANASTOMOSE AVEC UNE FRACTION DU TRONC DU XII : - On peut également sectionner la moitie du tronc du XII par- On peut également sectionner la moitie du tronc du XII par une coupe longitudinal vers l’amont diviser le nerf en 02 puisune coupe longitudinal vers l’amont diviser le nerf en 02 puis suturer d’une fraction au bout distal du VII , puis aprèssuturer d’une fraction au bout distal du VII , puis après section assez loin de la branche descendante on reconstituesection assez loin de la branche descendante on reconstitue le bout proximal de celle-ci pour aller la suturer surle bout proximal de celle-ci pour aller la suturer sur l’hémitranche de section distale laissé libre sur le tronc du XIIl’hémitranche de section distale laissé libre sur le tronc du XII
  17. 17. VII) RESULTATS :VII) RESULTATS : -- La restauration du tonus et d’une symétrie de repos se fait généralementLa restauration du tonus et d’une symétrie de repos se fait généralement entre 04 et 06 mois.entre 04 et 06 mois. - Les mouvements volontaires se développent jusqu’au- Les mouvements volontaires se développent jusqu’au 18ºmois,prédominant au tiers moyen de la face .18ºmois,prédominant au tiers moyen de la face . - Une rééducation bien menée donne une apparence de sourire normal lors- Une rééducation bien menée donne une apparence de sourire normal lors de la contraction volontaire .de la contraction volontaire . - Les résultats sont d’autant meilleurs que l’intervention a été précoce après- Les résultats sont d’autant meilleurs que l’intervention a été précoce après l’installation de la paralysie faciale.l’installation de la paralysie faciale. - Cependant, la fermeture de l’œil est le plus souvent impossible.- Cependant, la fermeture de l’œil est le plus souvent impossible. - Dans 80- Dans 80٪٪des cas ,existe des syncinésies avec des mouvements en massedes cas ,existe des syncinésies avec des mouvements en masse de l’hémiface,qui donne un faciès grimaçant lors des mouvements réflexesde l’hémiface,qui donne un faciès grimaçant lors des mouvements réflexes ou de la mastication.ou de la mastication. - Dans 15- Dans 15٪٪des cas ces mouvements aboutissent à une hyperactivité ou undes cas ces mouvements aboutissent à une hyperactivité ou un spasme gênant du coté réanimé.spasme gênant du coté réanimé. - L’atrophie de l’hemilangue est variable d’un sujet à l’autre,gênante dans- L’atrophie de l’hemilangue est variable d’un sujet à l’autre,gênante dans 2525٪٪des cas.des cas. - Les meilleures résultats sont obtenus chez des sujets de moins de- Les meilleures résultats sont obtenus chez des sujets de moins de 60ans,opérés dans l’année qui suit l’installation de la paralysie faciale60ans,opérés dans l’année qui suit l’installation de la paralysie faciale..
  18. 18. VIII) INCIDENT ET ACCIDENT:VIII) INCIDENT ET ACCIDENT: - Suture sous tension.- Suture sous tension. - Risque vasculaire.- Risque vasculaire. - Risque nerveux (non considérable).- Risque nerveux (non considérable).
  19. 19. IX) CONCLUSION:IX) CONCLUSION: - L’anastomose hypoglosso-faciale reste une bonne alternative pour réanimer la face paralysée ;elle rentre dans le cadre de la chirurgie palliative qui ne peut récupérer que le tonus et certains mouvements volontaires. - Il faut toujours être sur que l’action sur le tronc du nerf est impossible; en effet , cette dernière est toujours préférable. - Si les muscles n’est plus fonctionnel et qu’aucune récupération nerveuse ne puisse être espérée, il faut faire appel aux méthode palliatives de la chirurgie esthétique.

×