Complications locorégionales des anginesComplications locorégionales des angines
I.I. Introduction:Introduction:
II.II. Ra...
I.I. IntroductionIntroduction::
• Malgré l’avènement des ATBs et leur large utilisationMalgré l’avènement des ATBs et leur...
II.II. Rappel anatomique :Rappel anatomique :
L’amygdale ou tensile palatine se situeL’amygdale ou tensile palatine se sit...
Espace latero-pharyngéeEspace latero-pharyngée::
Divisé par le diaphragme stylien en 2 CompDivisé par le diaphragme stylie...
III.III. Physiopathologie:Physiopathologie:
• L’amygdale palatine est entourée d’une capsule fibreuseL’amygdale palatine e...
IV.IV. Épidémiologie:Épidémiologie:
• La fréquence a diminuer depuis l’avènement desLa fréquence a diminuer depuis l’avène...
V.V. complication locorégionales:complication locorégionales:
V.V. -1 /suppuration intrapharyngée :-1 /suppuration intraph...
• Signe généraux:Signe généraux:recrudescence de la fièvre ; pâleur;recrudescence de la fièvre ; pâleur;
insomnieinsomnie
...
V-2/suppuration péripharyngéeV-2/suppuration péripharyngée::
• Sont plus rares survient en règle au décoursSont plus rares...
2-a/L’abcès prestylien:ou para amygdalien2-a/L’abcès prestylien:ou para amygdalien
• L’adulte et le jeune enfantL’adulte e...
2-b/L’abcès rétrostylien ou sous parotidien post :2-b/L’abcès rétrostylien ou sous parotidien post :
• Clinique:Clinique:
...
V-3/L’abcès rétropharyngéV-3/L’abcès rétropharyngé::
*++enfant*++enfant
**Signe fonctionnelsSigne fonctionnels douleur pha...
VI.VI. DG+:DG+:
• a /DG+de PPM:a /DG+de PPM:
*trismus,latéralisation de la luette*trismus,latéralisation de la luette
*Tum...
• c/ l’abcès rétrostylienc/ l’abcès rétrostylien::
 Signe cervicaux qui précèdent la réapparition de dysphagieSigne cervi...
VI/b :DGVI/b :DG ≠:≠:
• Tumeurs de l’amygdaleTumeurs de l’amygdale
• Tumeur parapharyngée :Tumeur parapharyngée :
age plus...
VII.VII. EVOLUTION:EVOLUTION:
• PPM:PPM:spontanéspontané l’ouverture en 4 - 7 Jl’ouverture en 4 - 7 J
 Les ATB s favori...
• L’abces retostylien :L’abces retostylien :
 Risque évolutif élevéRisque évolutif élevé
 Complications graves du aCompl...
VIII.VIII. TRT:TRT:• 1/ But1/ But:: >>évacuer les collections purulentesévacuer les collections purulentes
>Éviter la diff...
• B)Abcès prestylienB)Abcès prestylien ::
 HospitalisationHospitalisation
 Ponction au maximum de la collection ( une ho...
• D) cellulite diffuse péripharyngé:D) cellulite diffuse péripharyngé:
 Hospitalisation en USI +prise en charge multidisc...
IX.IX. Conclusion:Conclusion:
• Les complication locorégionales des angines sontLes complication locorégionales des angine...
Angine complications locorégionales
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Angine complications locorégionales

487 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
487
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
10
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Angine complications locorégionales

  1. 1. Complications locorégionales des anginesComplications locorégionales des angines I.I. Introduction:Introduction: II.II. Rappel anatomiqueRappel anatomique III.III. PhysiopathologiePhysiopathologie IV.IV. ÉpidémiologieÉpidémiologie V.V. Complications locorégionalesComplications locorégionales *phlegmon périamygdalien*phlegmon périamygdalien *Abcès parapharyngée*Abcès parapharyngée >>Abcès prestylienAbcès prestylien >>Abcès rétrostylienAbcès rétrostylien *Abcès rétropharyngée*Abcès rétropharyngée *cellulite cervicale diffuse*cellulite cervicale diffuse *Oto-mastoidite*Oto-mastoidite * Sinusite* Sinusite VI.VI. DG : a )DG+ b)DGDG : a )DG+ b)DG ≠≠ VII.VII. ÉvolutionÉvolution VIII.VIII. TRTTRT IX.IX. ConclusionConclusion
  2. 2. I.I. IntroductionIntroduction:: • Malgré l’avènement des ATBs et leur large utilisationMalgré l’avènement des ATBs et leur large utilisation les complications locorégionales des angines bien queles complications locorégionales des angines bien que diminuées ,reste d’actualité les conséquences sontdiminuées ,reste d’actualité les conséquences sont due a la diffusion de l’infection de proche en prochedue a la diffusion de l’infection de proche en proche créant un foyer infectieux secondaire qui selon leurscréant un foyer infectieux secondaire qui selon leurs localisation topographique peuvent donner un resortlocalisation topographique peuvent donner un resort grave a une pathologie considéré comme bénignegrave a une pathologie considéré comme bénigne
  3. 3. II.II. Rappel anatomique :Rappel anatomique : L’amygdale ou tensile palatine se situeL’amygdale ou tensile palatine se situe sur la face latérale de l’oropharynx,sur la face latérale de l’oropharynx, constituée de tissus lymphoïde entouréconstituée de tissus lymphoïde entouré d’une capsule qui la sépare ded’une capsule qui la sépare de la paroi pharyngée latérale .la paroi pharyngée latérale . paroi ant= pilier antparoi ant= pilier ant Paroi post = pilier postParoi post = pilier post Paroi laterale 03 plans :Paroi laterale 03 plans : *int= f pharyngobasilaire*int= f pharyngobasilaire *moy= musculature pharyn*moy= musculature pharyn *ext= aponivrose paripharyn*ext= aponivrose paripharyn Espace retropharyngée:Espace retropharyngée: *FACE sup=apohyse basilaire de*FACE sup=apohyse basilaire de l’occipite +l’arc ant de l’atlasl’occipite +l’arc ant de l’atlas *Face ant =l’aponévrose rétropharyngée*Face ant =l’aponévrose rétropharyngée *faces lat=cloisons pharyngo-prévertebrales*faces lat=cloisons pharyngo-prévertebrales de charpyde charpy *Une face post l’aponévrose prévertebrale*Une face post l’aponévrose prévertebrale *Limite inf=art bord inf de c5:cet espace*Limite inf=art bord inf de c5:cet espace est en continuité avec les espacesest en continuité avec les espaces retrovescerales cervico thoraciqueretrovescerales cervico thoracique ContenuContenu :t cellulaire + t lymph:t cellulaire + t lymph c2= ganglion de gillittec2= ganglion de gillitte
  4. 4. Espace latero-pharyngéeEspace latero-pharyngée:: Divisé par le diaphragme stylien en 2 CompDivisé par le diaphragme stylien en 2 Comp bouquet de riolon :bouquet de riolon : Apo styloide ;03 musc styloidien(SP.SG.SH )Apo styloide ;03 musc styloidien(SP.SG.SH ) 03Ligaments styloidiens (SP.SM.SH)03Ligaments styloidiens (SP.SM.SH) a)Espace préstylien:a)Espace préstylien: ContenuContenu :: tissus cellulograisseuxtissus cellulograisseux Parite de la portion medio facialeParite de la portion medio faciale de la parotide +IXde la parotide +IX b)Espace rétrostylien:b)Espace rétrostylien: Contenu: CI. VJI .IX ,X,XI,XI,Contenu: CI. VJI .IX ,X,XI,XI, chaine symp cervicale ,g lymphatiquechaine symp cervicale ,g lymphatique
  5. 5. III.III. Physiopathologie:Physiopathologie: • L’amygdale palatine est entourée d’une capsule fibreuseL’amygdale palatine est entourée d’une capsule fibreuse qui la sépare de la paroi latéral de l’oropharynx et quiqui la sépare de la paroi latéral de l’oropharynx et qui constitue son espace de décollement c’est dans cetteconstitue son espace de décollement c’est dans cette espace que se constitue le phlegmon périamygdalienespace que se constitue le phlegmon périamygdalien • Les muscles palato-glosse (pilier ant) et palato-pharyngienLes muscles palato-glosse (pilier ant) et palato-pharyngien (pilier post ) empêchent la diffusion du phlegmon vers la(pilier post ) empêchent la diffusion du phlegmon vers la paroi ant + postparoi ant + post • L’hiatus entre les muscles constricteurs sup et moyen auL’hiatus entre les muscles constricteurs sup et moyen au niveau de la paroi latéral et la faible épaisseur de cesniveau de la paroi latéral et la faible épaisseur de ces muscles sont a l’origine de la diffusion péripharyngée demuscles sont a l’origine de la diffusion péripharyngée de l’infectionl’infection • Le fascia pharyngobasilaire qui tapisse la face int desLe fascia pharyngobasilaire qui tapisse la face int des muscles de la paroi pharyngée s’oppose moins bien a lamuscles de la paroi pharyngée s’oppose moins bien a la diffusion de l’infection / a son rôle important de barrièrediffusion de l’infection / a son rôle important de barrière contre l’envahissement tumoralecontre l’envahissement tumorale
  6. 6. IV.IV. Épidémiologie:Épidémiologie: • La fréquence a diminuer depuis l’avènement desLa fréquence a diminuer depuis l’avènement des ATB , le PPM est le plus fréquent desATB , le PPM est le plus fréquent des complication suppurativescomplication suppuratives • L’age : adulte jeune ,l’adolescent ,+/- l’enfantL’age : adulte jeune ,l’adolescent ,+/- l’enfant • Agent pathogène :Agent pathogène : • Poly microbien++Poly microbien++ • Bactéries comensales de la flore oropharyngéeBactéries comensales de la flore oropharyngée dominée par les germe anaeroibies: micrococcus,dominée par les germe anaeroibies: micrococcus, fusobacterium,peptostreptococcusfusobacterium,peptostreptococcus • Aérobies:SBGAAérobies:SBGA • Association aero-anerobieAssociation aero-anerobie ++++++++++ • Les staph et cocci G--Les staph et cocci G--  rarement en causerarement en cause (alcool ; diabète )(alcool ; diabète )
  7. 7. V.V. complication locorégionales:complication locorégionales: V.V. -1 /suppuration intrapharyngée :-1 /suppuration intrapharyngée : phlegmon périamygdalienphlegmon périamygdalien :: • Survient surtout chez les patient qui souffre d’uneSurvient surtout chez les patient qui souffre d’une angine récurrente ou d’une amygdalite chroniqueangine récurrente ou d’une amygdalite chronique mal traitémal traité • C’est une collection suppuré intra pharyngée qui se constitue dans laC’est une collection suppuré intra pharyngée qui se constitue dans la zone de clivage ( l’amygdale / p oropharyngée )zone de clivage ( l’amygdale / p oropharyngée ) • Avant l’abcédation il existe une phase purement inflammatoire quiAvant l’abcédation il existe une phase purement inflammatoire qui s’étend souvent a la région oropharyngée ( voile;piliers amygdaliens )s’étend souvent a la région oropharyngée ( voile;piliers amygdaliens ) • L’abcès lorsqu’ il est collecté est le plus souvent situé au pôlesL’abcès lorsqu’ il est collecté est le plus souvent situé au pôles supérieur de l’amygdalesupérieur de l’amygdale • clinique:les signes apparaissent après une brève accalmie des signesclinique:les signes apparaissent après une brève accalmie des signes pharyngée au décours d’une anginepharyngée au décours d’une angine • A)signe fonctionnels:dysphagie ; odynophagie unilatéral vive ;trismus,A)signe fonctionnels:dysphagie ; odynophagie unilatéral vive ;trismus, dysphonie ,otalgie reflex , hypersialorrheédysphonie ,otalgie reflex , hypersialorrheé
  8. 8. • Signe généraux:Signe généraux:recrudescence de la fièvre ; pâleur;recrudescence de la fièvre ; pâleur; insomnieinsomnie • Signes physiques:Signes physiques: *Voile inflammé et tuméfié de façon*Voile inflammé et tuméfié de façon unilateraleunilateraleasymétrie du voile+voussure du pilierasymétrie du voile+voussure du pilier ant refoulant l’amygdale + luette en dedansant refoulant l’amygdale + luette en dedans *Les 2 amygdales augmente de volume ; parfois du*Les 2 amygdales augmente de volume ; parfois du coté du phlegmon elle est masquée par l’oedèmecoté du phlegmon elle est masquée par l’oedème du pilier antdu pilier ant *ADP ou empatement sous angullo-maxillaire*ADP ou empatement sous angullo-maxillaire profond ; parfois unilatéralprofond ; parfois unilatéral *La ponction a l’aiguille a l’aplomb de l’oedème*La ponction a l’aiguille a l’aplomb de l’oedème ramène du pus et confirme le dg .ramène du pus et confirme le dg .
  9. 9. V-2/suppuration péripharyngéeV-2/suppuration péripharyngée:: • Sont plus rares survient en règle au décoursSont plus rares survient en règle au décours d’une angine déjà compliquée ou non d’un PPM,d’une angine déjà compliquée ou non d’un PPM, parfois sont la conséquence d’une infectionparfois sont la conséquence d’une infection amygdalien chroniqueamygdalien chronique • Par rapport au diaphragme stylien on distingue:Par rapport au diaphragme stylien on distingue: l’abcès prestylienl’abcès prestylien etet l’abcès retrostylienl’abcès retrostylien • Il est important de séparer ces 2 localisationIl est important de séparer ces 2 localisation anatomique de l’abcèsanatomique de l’abcès  car leur présentationcar leur présentation clinique , la gravite de l’infection , leur voiesclinique , la gravite de l’infection , leur voies d’abord chir,sont distinctsd’abord chir,sont distincts • Le caractéristique communes sont :Le caractéristique communes sont : fièvre,odynophagie,raideur cervicale ,AEGfièvre,odynophagie,raideur cervicale ,AEG
  10. 10. 2-a/L’abcès prestylien:ou para amygdalien2-a/L’abcès prestylien:ou para amygdalien • L’adulte et le jeune enfantL’adulte et le jeune enfant • Se manifeste par: trismus modéré , fièvre +,tuméfactionSe manifeste par: trismus modéré , fièvre +,tuméfaction pharyngé latéral associé a une tuméfaction cervicalepharyngé latéral associé a une tuméfaction cervicale douloureuse + hypersialorrheédouloureuse + hypersialorrheé • Ex clinique:amygdale refoulé en bas et en dedans avecEx clinique:amygdale refoulé en bas et en dedans avec des signes inflammatoire locaux +oedème (- que PPM)des signes inflammatoire locaux +oedème (- que PPM) • Pas d’oedème de la luette , pas de voussure sur le pilierPas d’oedème de la luette , pas de voussure sur le pilier antant • ADP ou empâtement sous angullo-maxillaireADP ou empâtement sous angullo-maxillaire • La ponction pharyngé peut permettre le DGLa ponction pharyngé peut permettre le DG • Le risque est l’extension de l’infection auxLe risque est l’extension de l’infection aux espaces celluleux de voisinage notamment a laespaces celluleux de voisinage notamment a la region sous maxillaireregion sous maxillaire
  11. 11. 2-b/L’abcès rétrostylien ou sous parotidien post :2-b/L’abcès rétrostylien ou sous parotidien post : • Clinique:Clinique: • signes cervicaux :torticolis,tuméfaction haut située , dysphagiesignes cervicaux :torticolis,tuméfaction haut située , dysphagie • Signes fonctionnels:Signes fonctionnels: douleur latérocervicale importante quidouleur latérocervicale importante qui augmente lors des tentative de mobilisation de la têteaugmente lors des tentative de mobilisation de la tête • OdynophagieOdynophagie • Signe générauxSigne généraux tres important évoquant une toxi-infection +tres important évoquant une toxi-infection + hyperthermie39-40°hyperthermie39-40° • Signe physiqueSigne physique::**torticolis avec une tête inclinéetorticolis avec une tête inclinée ** ADP sous digastrique satellite de l’angine qui augmente deADP sous digastrique satellite de l’angine qui augmente de volumevolume **Absence de trismus absence de l’espace sous parotidien postAbsence de trismus absence de l’espace sous parotidien post ** Oedème du pilier post de l’amygdale refoulé en avantOedème du pilier post de l’amygdale refoulé en avant ** Effacement de l’espace retromandibulaire.Effacement de l’espace retromandibulaire. ** la muqueuse pharyngé est rouge , la diffusion peut se fairela muqueuse pharyngé est rouge , la diffusion peut se faire vers le bas entraînant une dyspnée laryngéevers le bas entraînant une dyspnée laryngée
  12. 12. V-3/L’abcès rétropharyngéV-3/L’abcès rétropharyngé:: *++enfant*++enfant **Signe fonctionnelsSigne fonctionnels douleur pharyngée fébrile ,Dysphagiedouleur pharyngée fébrile ,Dysphagie *Raideur cervicale ,hyper extension cervicale = un torticolis ou une méningite*Raideur cervicale ,hyper extension cervicale = un torticolis ou une méningite *Dyspnée inspiratoire + hypersalivation (/épiglotite)*Dyspnée inspiratoire + hypersalivation (/épiglotite) **signe physiquesigne physique: bombement svt latéralisé de la paroi post du pharynx: bombement svt latéralisé de la paroi post du pharynx • L’atteinte de l’espace prévertibrale par extension de l’infection expose a laL’atteinte de l’espace prévertibrale par extension de l’infection expose a la diffusion de l’inf dans le médiastindiffusion de l’inf dans le médiastin V-4/ cellulite cervicales extensive:V-4/ cellulite cervicales extensive: • 20% d’origine pharyngée20% d’origine pharyngée • Rare , Sévère ; résultant de la contamination transmuqueuse des espacesRare , Sévère ; résultant de la contamination transmuqueuse des espaces celluleux cervicauxcelluleux cervicaux • Les signes généraux et locaux coexiste lors de l’examen initial (synLes signes généraux et locaux coexiste lors de l’examen initial (syn infectieux +fièvre 3°)infectieux +fièvre 3°) • Douleur cervicale , odynophagie , dyspnée laryngée (++), douleur thoraciqueDouleur cervicale , odynophagie , dyspnée laryngée (++), douleur thoracique ( extension médiastinale )( extension médiastinale ) • On distingue 02 formesOn distingue 02 formes :: • Gangreneuse:nécrose tissulaire gazogène ;se manifeste par une crépitationGangreneuse:nécrose tissulaire gazogène ;se manifeste par une crépitation sous cutanésous cutané • Rx:emphysèmeRx:emphysème • rapidité d’évolution , signe généraux importantes : T> 40°, faciès grisâtre ,rapidité d’évolution , signe généraux importantes : T> 40°, faciès grisâtre , sepsissepsis
  13. 13. VI.VI. DG+:DG+: • a /DG+de PPM:a /DG+de PPM: *trismus,latéralisation de la luette*trismus,latéralisation de la luette *Tuméfaction sur le pilier ant dont la ponction exploratrice*Tuméfaction sur le pilier ant dont la ponction exploratrice  affirme la collectionaffirme la collection *EX bactériologique:svt poly microbien ,anaérobies , (SBGA+*EX bactériologique:svt poly microbien ,anaérobies , (SBGA+ anaérobies )est +++anaérobies )est +++ • b/ l’abcès préstylien:b/ l’abcès préstylien: *Trismus modéré ,tuméfaction pharyngée refoulant*Trismus modéré ,tuméfaction pharyngée refoulant l’amygdale en bas et en dedansl’amygdale en bas et en dedans *Pas de voussure sur le pilier ant*Pas de voussure sur le pilier ant *La ponction exploratrice confirme la collection*La ponction exploratrice confirme la collection *EX bactériologique: poly microbien*EX bactériologique: poly microbien *TDM :image d’une masse arrondie a centre hypodense*TDM :image d’une masse arrondie a centre hypodense sans rehaussement après injsans rehaussement après inj *IRM:+ sensible .*IRM:+ sensible .
  14. 14. • c/ l’abcès rétrostylienc/ l’abcès rétrostylien::  Signe cervicaux qui précèdent la réapparition de dysphagieSigne cervicaux qui précèdent la réapparition de dysphagie  TorticolisTorticolis  Pas de trismusPas de trismus  Signe caractéristique:empâtement de la région rétromandibulaire+Signe caractéristique:empâtement de la région rétromandibulaire+ epaississemnt du piler postepaississemnt du piler post  La ponction: délicat complications hémorragiqueLa ponction: délicat complications hémorragique  TDM,IRMTDM,IRM • d/cellulite cervicale diffused/cellulite cervicale diffuse ::  Tuméfaction latérale du cou +syndrome infectTuméfaction latérale du cou +syndrome infect  Crépitation a la palpationCrépitation a la palpation  c gazogène (cl perfringens )c gazogène (cl perfringens )  Rx: petite claireté gazeuse intra-musculaireRx: petite claireté gazeuse intra-musculaire  myonécrosemyonécrose  TDM les tissus infecté prennent le contraste de façon homogèneTDM les tissus infecté prennent le contraste de façon homogène diffuse avec contours mal limitésdiffuse avec contours mal limités  Bactériologique:prélèvement lors de drainage ou pour lesBactériologique:prélèvement lors de drainage ou pour les hémocultureshémocultures
  15. 15. VI/b :DGVI/b :DG ≠:≠: • Tumeurs de l’amygdaleTumeurs de l’amygdale • Tumeur parapharyngée :Tumeur parapharyngée : age plus tardifage plus tardif Caractère évolutifCaractère évolutif Les exploration TDM IRMLes exploration TDM IRM • Anévrysme artériel:aretéreographie , TDMAnévrysme artériel:aretéreographie , TDM • Les pathologies qui posent un problème de DG avec lesLes pathologies qui posent un problème de DG avec les ADP cervicalesADP cervicales
  16. 16. VII.VII. EVOLUTION:EVOLUTION: • PPM:PPM:spontanéspontané l’ouverture en 4 - 7 Jl’ouverture en 4 - 7 J  Les ATB s favorisent les formes atypiquesLes ATB s favorisent les formes atypiques  En cas de récidive la réaction scléreuse du plan deEn cas de récidive la réaction scléreuse du plan de clivage amygdalien localisations moins nette :clivage amygdalien localisations moins nette : Postéro-superieur 15%Postéro-superieur 15% Infero-externe avec un trismus moins marquéInfero-externe avec un trismus moins marqué  Diffusion de l’infection vers les espaces latero-Diffusion de l’infection vers les espaces latero- pharyngéespharyngées • L’abces paramygdalien (prestylien):L’abces paramygdalien (prestylien):  Spontanéouvertures dans le pharynx au dessus du pliSpontanéouvertures dans le pharynx au dessus du pli supérieur de l’amygdalesupérieur de l’amygdale  extension possible aux espaces celluleux de voisinageextension possible aux espaces celluleux de voisinage et a la région sous maxillaireet a la région sous maxillaire
  17. 17. • L’abces retostylien :L’abces retostylien :  Risque évolutif élevéRisque évolutif élevé  Complications graves du aComplications graves du a 1) la présence de la carotide int + jugulaire int,1) la présence de la carotide int + jugulaire int, >>Hémorragie par érosion d’un artère (carotide int )Hémorragie par érosion d’un artère (carotide int ) h extérioriséh extériorisé par la bouche a partir d’une fissure du pilier postpar la bouche a partir d’une fissure du pilier post *Rarement cataclysmique*Rarement cataclysmique  attitude chirurgicale en urgenceattitude chirurgicale en urgence >>Thrombophlébite de V G avec septicémieThrombophlébite de V G avec septicémie  empâtement rougeempâtement rouge douloureux tendu de la gouttière jugulo-carotidienne avec undouloureux tendu de la gouttière jugulo-carotidienne avec un syndrome infectieuxsyndrome infectieux 2)2) La Diffusion de l’infection vers :La Diffusion de l’infection vers : * médiastin* médiastin * Espaces celluleux du cou ( forme tardive )* Espaces celluleux du cou ( forme tardive )  Fistulisation pharyngée derrière le pilier post avec inhalation du pusFistulisation pharyngée derrière le pilier post avec inhalation du pus  La fistulisation cutanée est exceptionnelleLa fistulisation cutanée est exceptionnelle • Cellulite diffuse:Cellulite diffuse:  L’évolution est rapidement gravissimeL’évolution est rapidement gravissime  Septicémie post angineuse( anaérobie ) le +svt spherophorusSepticémie post angineuse( anaérobie ) le +svt spherophorus  Extension médiastinale , pulmonaire syndromes toxi-infectieuxExtension médiastinale , pulmonaire syndromes toxi-infectieux avec:avec: *Détresse respiratoire+ hypoxie*Détresse respiratoire+ hypoxie  Les signes atteignent leur acmé en 2à 3j et rendent le pronosticLes signes atteignent leur acmé en 2à 3j et rendent le pronostic péjoratifpéjoratif
  18. 18. VIII.VIII. TRT:TRT:• 1/ But1/ But:: >>évacuer les collections purulentesévacuer les collections purulentes >Éviter la diffusion de l’infection>Éviter la diffusion de l’infection > Soulager le malade >Éviter les récidives> Soulager le malade >Éviter les récidives  2/ Moyen:2/ Moyen: médicaux : ATB peni G , métronidazole ….médicaux : ATB peni G , métronidazole ….  3/ Indication:3/ Indication: • A)PPMA)PPM: ponction en plein bombement +: ponction en plein bombement + étude bactériologiqueétude bactériologique  Incision au point de ponctionIncision au point de ponction si le phlegmon fluctuentsi le phlegmon fluctuent  TM:ATB peni G 1Mu/6h pdt 10j +métrenidazole 2g/j +/- AINSTM:ATB peni G 1Mu/6h pdt 10j +métrenidazole 2g/j +/- AINS  L’hospitalisation est indiqué si la dysphagie entrave l’alimentation etL’hospitalisation est indiqué si la dysphagie entrave l’alimentation et
  19. 19. • B)Abcès prestylienB)Abcès prestylien ::  HospitalisationHospitalisation  Ponction au maximum de la collection ( une horizontale qui va de laPonction au maximum de la collection ( une horizontale qui va de la racine de luette avec enfoncement plus important que lors du PPMracine de luette avec enfoncement plus important que lors du PPM  si la collection est confirmési la collection est confirmé  on introduit une pince que l’on retireon introduit une pince que l’on retire ouverte et maintenir le drainage pdt 3-4jouverte et maintenir le drainage pdt 3-4j  TM peni G ( a forte dose associe aux Ctc peut éviter la collection auTM peni G ( a forte dose associe aux Ctc peut éviter la collection au stade de début )stade de début )  Autre ATBs……Autre ATBs…… • C)L’abces retrostylien( adenophlégmon):C)L’abces retrostylien( adenophlégmon):  Hospitalisation+ATB ( peni G+ metro )Hospitalisation+ATB ( peni G+ metro )  Si l’abcès est accessible sans danger sur l’axe vasculaire on pratiqueSi l’abcès est accessible sans danger sur l’axe vasculaire on pratique une ponction par voie ext ou endobuccaleune ponction par voie ext ou endobuccale  Si la ponction ramène du pusSi la ponction ramène du pus  une delacération a la pinceune delacération a la pince  Si la ponction ramène du sang mêlé au pusSi la ponction ramène du sang mêlé au pus  il existe une fissurationil existe une fissuration vasculaire= intervention chirurgicale/ voie extvasculaire= intervention chirurgicale/ voie ext  Dans tous les cas la voie ext est la plus indiquée elle permet :Dans tous les cas la voie ext est la plus indiquée elle permet : >>le drainagele drainage >> la mise en place d’un drain (lavage)la mise en place d’un drain (lavage)
  20. 20. • D) cellulite diffuse péripharyngé:D) cellulite diffuse péripharyngé:  Hospitalisation en USI +prise en charge multidisciplinaire ( ORLHospitalisation en USI +prise en charge multidisciplinaire ( ORL ,CTCV , rea),CTCV , rea)  TM peni G(5-20mu)+ metroTM peni G(5-20mu)+ metro céfotaximecéfotaxime clindamycine si allergie aux b lacclindamycine si allergie aux b lac drainage cervicale chirurgicale rapide systématique devant unedrainage cervicale chirurgicale rapide systématique devant une cellulite rapidement extensive avec AEG= on pratique une largecellulite rapidement extensive avec AEG= on pratique une large incision en V puis dissection de tous les espaces celluleux du couincision en V puis dissection de tous les espaces celluleux du cou et exploration du plan prévertebrale jusqu’au médiastin sup avecet exploration du plan prévertebrale jusqu’au médiastin sup avec lavage a l’H2O2lavage a l’H2O2  Dans le cas d’une gangrène rapidement extensiveDans le cas d’une gangrène rapidement extensive  ouverture deouverture de tous les espaces anatomique du cou avec excision de tous lestous les espaces anatomique du cou avec excision de tous les espaces nécrotique et purulente ( gland ;muscul; vx )espaces nécrotique et purulente ( gland ;muscul; vx )  L’oxygynotherapie hyper bar est d’intérêt discutéL’oxygynotherapie hyper bar est d’intérêt discuté • E)l’abces retropharyngé:E)l’abces retropharyngé:  drainage chirurgical doit être prudent risque de passage du pusdrainage chirurgical doit être prudent risque de passage du pus au voie respiratoireau voie respiratoire  Drainage précoce pour éviter les complication respiratoire (dyspnéeDrainage précoce pour éviter les complication respiratoire (dyspnée )) • TMTM
  21. 21. IX.IX. Conclusion:Conclusion: • Les complication locorégionales des angines sontLes complication locorégionales des angines sont dominées par le PPM surtout chez l’adulte jeune etdominées par le PPM surtout chez l’adulte jeune et l’enfantl’enfant • Les autres localisation sont plus rare mais peuventLes autres localisation sont plus rare mais peuvent mettre en jeu le pronostic vital : par obstruction desmettre en jeu le pronostic vital : par obstruction des VA,extension médiastinale,par complication vasculaireVA,extension médiastinale,par complication vasculaire ou septiqueou septique • La présentation clinique est variable selon laLa présentation clinique est variable selon la localisation ainsi que la sévérité de l’atteinte postlocalisation ainsi que la sévérité de l’atteinte post angineuseangineuse • Les germes le + svt rencontré sont SBGA+ anaérobiesLes germes le + svt rencontré sont SBGA+ anaérobies • Le TRT ces complications est médico-chirurgical etLe TRT ces complications est médico-chirurgical et surtout préventif par un TRT adéquat de toute angine.surtout préventif par un TRT adéquat de toute angine.

×