ANKYLOSE TEMPORO-MANDIBULAIRE
PLAN
 INTRODUCTION:
 RAPPEL ANATOMIQUE:
 ANATOMOPATHOLOGIE:
 DIAGNOSTIC POSITIF:
 DIAGNOSTIC DIFFERENTIEL:
 DIAGNOST...
INTRODUCTION:
L’ankylose temporo-mandibulaire s’inscrit
dans le cadre des constrictions
permanentes des maxillaires, qui ...
RAPPEL ANATOMIQUE:
 L’ ATM est une articulation bicondylienne a ménisque intermediaire:
c’est l’élément dynamique de l’ap...
ANATOMOPATHOLOGIE
Le mécanisme des lésions associe deux éléments :
— la destruction du disque ou son déplacement ;
— la mi...
Lesions musculaires:
Macroscopie:
la sangle ptérygo-massétérine, le temporal et les muscles
sus-hyoïdiens deviennent plus ...
DIAGNOSTIC POSITIF:
1/interrogatoire: rechercher dans les ATCD une fracture de la région
articulaire passé inaperçu (polyt...
3/signes généraux: ce blocage retentis sur l’état général ,l’alimentation est fortement
gênée ,avec un enfant chétif sans ...
Ankylose unilatérale droite :coupe
frontale
DG DIFFERENTIEL:
*Asymétrie mandibulaire due a un syndrome du premier arc avec
hypoplasie ou agénésie de la branche montan...
DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE:
*Congénitale: exceptionnelle, se voient dans le cadre de syndrome malformatif touchant
plusieurs a...
TRAITEMENT
Buts: lever l’obstacle et permettre l’ouverture buccale
Eviter les récidives
Moyens: trois volets :chirurgie, m...
Voie pré-auriculaire voie pré et sus auriculaire
Intervention: 3 temps essentiels:
1/Résection du bloc d’ankylose: Consiste a une
résection de l’articulation ankylosée .la...
Dans les ankyloses bilatérales, le geste doit être réalisé
des deux côtés, lors de la même intervention, pour
permettre de...
Voie d’abord pour la coronoidectomie
3/La reconstruction :
L’objectif de la restauration de la hauteur mandibulaire
, de l’interposition ou de la reconstructio...
Greffe dermique interposition en acryl
b/Reconstruction de l’articulation temporo-mandibulaire
 Reconstruction totale par l’articulation sterno-
claviculaire ou...
Greffe costale prothése totale
*Mobilisation de l’ATM:elle repose sur des critères
physiologiques .la mobilité se fait en propulsion par
l’intermediaire ...
Ostéotomie d’asymétrie ostéotomie d’avancé mandibulaire
CONCLUSION
*L’ankylose osseuse temporo-mandibulaire est connue
depuis la plus haute antiquité. Hippocrate conseillait
dans...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Ankylose temporomandibulaire

1 727 vues

Publié le

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 727
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
13
Actions
Partages
0
Téléchargements
24
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Ankylose temporomandibulaire

  1. 1. ANKYLOSE TEMPORO-MANDIBULAIRE
  2. 2. PLAN  INTRODUCTION:  RAPPEL ANATOMIQUE:  ANATOMOPATHOLOGIE:  DIAGNOSTIC POSITIF:  DIAGNOSTIC DIFFERENTIEL:  DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE:  TRAITEMENT:  CONCLUSION:
  3. 3. INTRODUCTION: L’ankylose temporo-mandibulaire s’inscrit dans le cadre des constrictions permanentes des maxillaires, qui se caractérisent par la perte permanente, complète ou incomplète, du mouvement d’abaissement de la mandibule . elle trouve son origine dans la traumatologie dans 2/3 des cas avec une prédominance chez le jeune adulte masculin.
  4. 4. RAPPEL ANATOMIQUE:  L’ ATM est une articulation bicondylienne a ménisque intermediaire: c’est l’élément dynamique de l’appareil articulaire  Elle présentes: deux surfaces articulaire *condyle du temporl *condyle mandibulaire Moyens d’unions *menisque articulaire *capsule articulaire qui s’insére tout autour du condyle articulaire * ligaments propre de l’ATM : LLI,L * ligt accessoires: ligt spheno-maxillaire ligt stylo-maxillaire ligt ptérygo-maxillaire
  5. 5. ANATOMOPATHOLOGIE Le mécanisme des lésions associe deux éléments : — la destruction du disque ou son déplacement ; — la mise en contact des surfaces articulaires dépourvues de fibrocartilage. Lésions ostéo-cartilagineuse: Macroscopie: Dans les traumatismes, l’hypothèse habituellement admise est qu’une hémarthrose se fibrose et évolue vers une ossification, au sein de l’articulation, entre les deux surfaces articulaires. Dans les ankyloses inflammatoires, à point de départ synovial, la prolifération entraîne la destruction du fibrocartilage. Dans les cas de processus infectieux, on note une destruction des structures cartilagineuses et une résorption de l’os sous-jacent, les surfaces articulaires se déforment, le disque est détruit, l’articulation se comble de tissu fibreux. Microscopie: Les chondroblastes prolifèrent pour devenir hypertrophiques, sans organisation en colonnes. A cette matrice cartilagineuse fait suite une calcification avec dégénérescence des chondroblastes qui prennent progressivement l’aspect d’ostéoblastes
  6. 6. Lesions musculaires: Macroscopie: la sangle ptérygo-massétérine, le temporal et les muscles sus-hyoïdiens deviennent plus courts et hypertrophiés en raison des contractions isométriques durant depuis longtemps. Microscopie: dégénérescence des fibres musculaires (accumulation lipidique , dérangement des myo-filaments), jusqu’à des changements majeurs (atrophie musculaire et nécrose), associés à une dégénérescence des fibres nerveuses, touchant surtout les fibres myélinisées.
  7. 7. DIAGNOSTIC POSITIF: 1/interrogatoire: rechercher dans les ATCD une fracture de la région articulaire passé inaperçu (polytraumatisé, petite enfance), d’infection 2/signes physiques: le symptôme le plus fréquent est l’immobilité de la mandibule qui est fixé en occlusion ,signe non pathognomonique .il est par ailleurs exceptionnel que l’immobilité soit absolue il y a toujours un mouvement minime des incisives qui s’écartent de leurs antagoniste de quelques mm. *dans l’ankylose unilatérale la mandibule est atrophiée du coté atteint, alors que le coté opposé continue a évoluer normalement il en résulte une déviation du menton du coté de l’ankylose avec aplatissement de la joue. *dans l’ankylose bilatérale ancienne de l’enfance l’atrophie mandibulaire est particulièrement marquée est symétrique ( profil d’oiseau) * Hypogénésie mandibulaire qui entraine une micrognathie avec apparition d’un syndrome d’apnée du sommeil . *La denture est particuliérement atteinte:perte des dents *Le blocage buccal transforme la cavité buccale en vase clos ou la virulene microbienne peut s’exacerber ainsi ,angine,stomatite recidivante
  8. 8. 3/signes généraux: ce blocage retentis sur l’état général ,l’alimentation est fortement gênée ,avec un enfant chétif sans musculature Les aliments ne sont pas broyés ce qui entraine des troubles digestifs La phonation est perturbée dans l’ampleur et la netteté 4/Examens complémentaires: * L’orthopantomogramme reste indispensable. Il permet de se rendre compte de l’état dentaire et il donne une vue globale et simultanée sur les deux articulations. *TDM: en coupe axiale et coronale qui montre le pincement de l’interligne articulaire évoluant vers une ossification complète dans les formes évoluées, allongement constant de l’apophyse coronoïde du a l’ankylose elle-même ou l’ascension de la branche montante de la mandibule *IRM: permet d’apprecier l’etat des parties molles ménisque LLI,LLE et donne des éléments osseux d’une appréciation satisfaisante *EMG: permet d’apprecier l’ampleur de l’atrophie des muscles masticateurs *etude céphalométrique tridimentionnelle permet d’établir un bilan dysmorphique précis. .
  9. 9. Ankylose unilatérale droite :coupe frontale
  10. 10. DG DIFFERENTIEL: *Asymétrie mandibulaire due a un syndrome du premier arc avec hypoplasie ou agénésie de la branche montante de la mandibule. *Trismus: constriction temporaire des maxillaires. *Les ankyloses extra-articulaires:ce type d'ankylose resulte essentiellement de traumatismes ou de processus tumoraux qui affectent les structures osseuses, musculaires ou fibreuses qui avoisinent l'articulation, empêchant donc son fonctionnement normal: --exostose de l'os malaire avec synostose coronoido-zygomatique . --myosites ossifiantes des muscles masticateurs --L'arthrogrypose multiple congenitale est une maladie caractârisée par de multiples ankyloses articulaires dont l’origine est une contracture musculaire --Condyle bifide --Obstacles mécaniques(Luxation discale, Les cals vicieux) --Cutané (séquelles de brulures graves).
  11. 11. DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE: *Congénitale: exceptionnelle, se voient dans le cadre de syndrome malformatif touchant plusieurs articulations. syndrome ankylose glosso-palatine, syndrome de Moëbius *traumatisme obstétrical *Post-traumatique: représente 90% des cas direct: localisé au niveau de l’articulation Indirect: transmis a l’ATM suite a un choc sur la pointe du menton Les fractures sous condyliennes avec luxation de la téte du condyle en DH sont particulièrement ankylosante *Post-inféctieuse Causes générales: Septicémique: arthrite gonococcique, tuberculose, de la scarlatine, fièvre typhoïde Causes locales: suppuration de l’oreille externe Infection dentaire propagée Ostéomyélite mandibulaire Parotidite *Atteinte dégénérative: PR, SPA, rhumatisme psoriasique; L’arthrite chronique juvénile * Tumeurs condyliennes :ostéochondromes ,myxomes ossifiants, métastase articulaire des tumeurs malignes
  12. 12. TRAITEMENT Buts: lever l’obstacle et permettre l’ouverture buccale Eviter les récidives Moyens: trois volets :chirurgie, mobilisation de l’ATM,kinesithérapie *Chirurgie: ce base sur 3 principes: -Résection du bloc d’ankylose -Faire une coronoidectomie au besoin -Reconstruction par interposition ou reconstruction de l’ATM: *l’intubation est nasotrachéale sous guidage endoscopique : *Voies d’abord: --Sus et pré-auriculaire: pérmet une exposition large de l’ATM --Rétro-auricualaire : n’est pas utilisée expose au risque de sténose du conduit --Sous-angulo-mandubilaire: elle n’expose pas la totalité du bloc d’ankylose, risque d’atteinte du facial --Voie pré-auriculaire avec dissection du facial indiquée si on envisage une reconstruction de l’articulation ,
  13. 13. Voie pré-auriculaire voie pré et sus auriculaire
  14. 14. Intervention: 3 temps essentiels: 1/Résection du bloc d’ankylose: Consiste a une résection de l’articulation ankylosée .la résection articulaire doit étre suffisante afin d’éviter un contact entre les tranches de section lors des mouvement d’ouverture buccale. La notion classique est d’obtenir un écart d’1,5 à 2 cm entre les deux moignons osseux.la limite supérieur est le bord inférieur de la racine transverse du zygoma
  15. 15. Dans les ankyloses bilatérales, le geste doit être réalisé des deux côtés, lors de la même intervention, pour permettre de s’assurer de la bonne libération de l’articulation. 2/La coronoïdectomie : est réalisée à la demande lorsqu’il persiste, après libération totale du bloc d’ankylose, une difficulté à l’ouverture buccale peropératoire. Réalisée par voie buccale complémentaire par incision du bord antérieur de la branche montante .
  16. 16. Voie d’abord pour la coronoidectomie
  17. 17. 3/La reconstruction : L’objectif de la restauration de la hauteur mandibulaire , de l’interposition ou de la reconstruction articulaire est d’éviter la récidive en essayant de barrer la route à la prolifération osseuse. a/interposition: Interpositions biologique: graisses et aponévrose, perichondre, cartilage,épidérme ,muscle Les interpositions synthétiques: lames metalliques,acryl ,polyéthyléne .
  18. 18. Greffe dermique interposition en acryl
  19. 19. b/Reconstruction de l’articulation temporo-mandibulaire  Reconstruction totale par l’articulation sterno- claviculaire ou par prothése.  Reconstruction partielle: 1/Reconstruction de la portion condylienne — Métatarsien : — Articulation costo-vertébrale : — Greffes chondro-osseuses iliaques 2/Reconstruction de la portion glénoide par greffe libre ou pédiculés
  20. 20. Greffe costale prothése totale
  21. 21. *Mobilisation de l’ATM:elle repose sur des critères physiologiques .la mobilité se fait en propulsion par l’intermediaire d’un dispositif intra buccal fixé sur des tiges extra buccal ou seront appliquées des forces propulsives .le dispositif permet de faire des exercices d’ouverture et de fermeture et solliciter les ATM dans le sens antéropostérieur pendants 2ans *kinésithérapie: elle intervient pour mobiliser passivement et activement l’ATM Traitement des séquelles par des ostéotomies d’asymétrie ou d’avancé mandibulaire.
  22. 22. Ostéotomie d’asymétrie ostéotomie d’avancé mandibulaire
  23. 23. CONCLUSION *L’ankylose osseuse temporo-mandibulaire est connue depuis la plus haute antiquité. Hippocrate conseillait dans les cas d’ankylose d’extraire les dents pour permettre l’alimentation du patient. L’étiologie traumatique demeure la plus fréquente *Sa survenue chez l’enfant, entraîne des troubles de la croissance mandibulaire et maxillaire, qui sont d’autant plus marqués que sa survenue s’est effectuée à un stade plus précoce. *Le TRT se base sur la chirurgie et une rééducation précoce

×