Prescrire un antibiotique en
ORL
Introduction
Efficacité inconstante pour cible identique (bactérie)
- Variable selon : «Époque/site/lieu»
Hors angine, p...
Choix d’1 antibiotique
Choix = 3 critères
Foyer infectieux
Diagnostic précis
Pharmacocinétique ATB utilisé
Germe
Conn...
Posologie
● Pas de sous dosage « petite infection »
- Préférer mg/kg de poids
« ne pas sous-doser les sur-poids ! »
- Poso...
Pharmacocinétique/pharmacodynamie
2 grandes familles d’antibiotiques:
1- Concentration- dépendants
Pic élevé >>> CMI
Fl...
Recommandations
AFSSAPS
Agence française de sécurité sanitaire des produits d
...
Antibiothérapie locale en ORL 2004
An...
Sinusite aigue
Sinusites /microbiologie
Epidémiologie: « sinusites non traitées »
 Pneumocoque 20 à 30%
 Haemophilus influenzae 20 à 30...
Site aigue /clinique
 En faveur d’une origine bactérienne
(AFSSAP= au moins 2 /3 critères )
1. Persistance/augmentation «...
ATB = Indications
1e
intention 2e
intention
Dg site maxillaire douteux Non Oui
Site maxillaire typique Oui -
Site maxillai...
Quel schéma?
Site max: 1ere
intention
Amox-ac. clavulanique augmentin®
1g x 2 10j
Céfuroxime axétil 2 Zinoximor®
zinnat®
...
Bases du choix ATB
- Flore Probabiliste + Evolution résistances
- Résistance du pneumocoque (↑= 30 à 50 % )
- Haemophilus ...
Autres sinusites
ATB comme site max sauf ac.Clav+amox=1gx3
Ou fluoroquinolone (pneumocoque)
Lévofloxacine 500 mg 1 x j
M...
Sinusite d’origine dentaire
Soins dentaires +++
Antibiothérapie :
- amoxicilline-acide clavulanique 1g x 3
- ou associat...
Echec ATB=72 h
Observance, adhérence au trt (CSE, trbles digestifs…)
Si pas de réponse ►►
Quinolone antipneumococcique
...
Sinusites de l’enfant
Antibiothérapie si:
- Forme aigue sévère
- Forme prolongée ou échec trt symptomatique
Antibiotique...
Otite moyenne aigue
Résistances des OMA 2001
Pneumocoque: 48 à 76% de SD à la pénicilline
Haemophilus: 48% b-lactamases
Antibiothérapie et OMA
Guérison spontanée : 80 %
Guérison avec antibiotique : 95 %
Bénéfice d’autant plus important :
...
Antibiothérapie
Absence d’orientation :
Amox – ac. Clavulanique: 80mg/Kg/3x/J
Cefpodoxime-proxetil : 4mg/Kg x2
Céfurox...
Cas particuliers
- Ceftriaxone : 50 mg/Kg
Absence de traitement oral possible
Suivi du traitement impossible
Région à f...
Angines
- A. Erythémateuses et érythématopultacées
Enfants : SBHA : 25 à 40 %
Adultes : SBHA : 10 à 25 %
~120 glomerulonéphrite...
ATTITUDE PRATIQUE = TDR
Angine aiguë
TDR+
Antibiotique
-
* Facteurs de risque de RAA :
- antécédent personnel de RAA
- 5 -...
Comment traiter ?
- Privilégier les traitements courts
Péni G 10j: traitement historique
- b-lactamine:
Amoxicilline 1g ...
Antibiothérapie locale
- Otite externe
ATB local recommandé 2 à 4 x / j - 7 j
Aminosides possibles vu la rareté des perf...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Antibiothérapie en ORL

1 400 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 400
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
40
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • C'est la plus faible concentration d'antibiotiques capable d'inhiber toute culture visible de la souche étudiée
    Elle s'exprime en mg/L ou µg/ml
  • La Société de Pathologie Infectieuse de Langue Française est une association loi 1901 regroupant les professionnels de la santé interessés par les maladies infectieuses et tropicales.
  • Antibiothérapie en ORL

    1. 1. Prescrire un antibiotique en ORL
    2. 2. Introduction Efficacité inconstante pour cible identique (bactérie) - Variable selon : «Époque/site/lieu» Hors angine, pas de TDR. Public: syndrome fébrile + signes ORL= ATB Trts symptomatiques pas validés et peu valorisés.
    3. 3. Choix d’1 antibiotique Choix = 3 critères Foyer infectieux Diagnostic précis Pharmacocinétique ATB utilisé Germe Connaissance épidémiologie + résistances [Connaissance microbiologique = lecture ATB] Terrain N-né, vieillard, femme enceinte,immunodépression Tares viscérales Allergies Interférences médicamenteuses
    4. 4. Posologie ● Pas de sous dosage « petite infection » - Préférer mg/kg de poids « ne pas sous-doser les sur-poids ! » - Posologie = vidal,… ● Facteurs d’ajustement - Sensibilité du germe Pneumocoque / fortes doses d’amoxicilline - Pharmacocinétique de l ’ATB Adapter si réduction néphronique ● CMI= mg/L ou µg/ml
    5. 5. Pharmacocinétique/pharmacodynamie 2 grandes familles d’antibiotiques: 1- Concentration- dépendants Pic élevé >>> CMI Fluoroquinolones 2- Temps-dépendants Concentration le plus possible > CMI /24h ◊ Soit: 3-4 administrations / j Bêtalactamines sauf rocéphine, pyostacine ◊ Soit: demi vie longue: 1 à 2 / j Macrolides, kétek, rocéphine
    6. 6. Recommandations AFSSAPS Agence française de sécurité sanitaire des produits d ... Antibiothérapie locale en ORL 2004 Angine 2002 OMA 2001/2002 Sinusite aigue 2001/2002 Rhinopharyngite aigue 1999/2002 SPILF Conférence de consensus 1996
    7. 7. Sinusite aigue
    8. 8. Sinusites /microbiologie Epidémiologie: « sinusites non traitées »  Pneumocoque 20 à 30%  Haemophilus influenzae 20 à 30%  Streptocoques 10 %  Moraxella catarrhalis 0 à 15%  Entérobactéries 0 à 10%  Anaérobies 0 à 15% Fasquelle, Gehanno , Klossek
    9. 9. Site aigue /clinique  En faveur d’une origine bactérienne (AFSSAP= au moins 2 /3 critères ) 1. Persistance/augmentation « douleurs sinusiennes infra orbitaires » ou pas de régression 48h de trt symptomatique 2. Type de la douleur « Unilatérale et/ou pulsatile et/ou augmentée tête penchée en avant et /ou acmé en fin d’après midi ou la nuit » 1. Rhinorrhée= augmentation ou pus  Pas d’Imagerie sauf : doute/échec/sphénoïdale/complication
    10. 10. ATB = Indications 1e intention 2e intention Dg site maxillaire douteux Non Oui Site maxillaire typique Oui - Site maxillaire + infection dentaire Oui - Fièvre > 3j Oui - Site frontale, ethmoïdale, sphénoïdale Oui - Complication Oui -
    11. 11. Quel schéma? Site max: 1ere intention Amox-ac. clavulanique augmentin® 1g x 2 10j Céfuroxime axétil 2 Zinoximor® zinnat® 250mg X 2 5j Cefpodoxime proxétil 3 orélox® 200mg X 2 10j Cefixime Céfotiam héxétil 3 Winex® orokene® takétiam® 200mg X 2 10j Pristinamycine* pyostacine® 1g X 2/3 4j Télithromycine* kétèk® 800mg X 1 5j* Notamment si allergie b-lactamines
    12. 12. Bases du choix ATB - Flore Probabiliste + Evolution résistances - Résistance du pneumocoque (↑= 30 à 50 % ) - Haemophilus bétalactamase (↑ =+ 30%) Ni macrolide, ni C1G
    13. 13. Autres sinusites ATB comme site max sauf ac.Clav+amox=1gx3 Ou fluoroquinolone (pneumocoque) Lévofloxacine 500 mg 1 x j Moxifloxacine 400 mg 1 x j
    14. 14. Sinusite d’origine dentaire Soins dentaires +++ Antibiothérapie : - amoxicilline-acide clavulanique 1g x 3 - ou association [pristinamycine ou céfuroxime axétil ou cefpodoxime proxétil ou céfotiam-hexétil ] +[métronidazole].
    15. 15. Echec ATB=72 h Observance, adhérence au trt (CSE, trbles digestifs…) Si pas de réponse ►► Quinolone antipneumococcique - Lévofloxacine - Tavanic® - Moxifloxacine - Izilox® C3G - Ceftriaxone - Triaxone® (Rocéphine®)
    16. 16. Sinusites de l’enfant Antibiothérapie si: - Forme aigue sévère - Forme prolongée ou échec trt symptomatique Antibiotiques Amoxicilline-clavulanique 80 mg/Kg en 3 prises Cefpodoxime proxetil (orelox® ) 4 mg/Kg x 2 Pristinamycine (> 6ans) 25 mg/Kg x 2 7-10 j
    17. 17. Otite moyenne aigue
    18. 18. Résistances des OMA 2001 Pneumocoque: 48 à 76% de SD à la pénicilline Haemophilus: 48% b-lactamases
    19. 19. Antibiothérapie et OMA Guérison spontanée : 80 % Guérison avec antibiotique : 95 % Bénéfice d’autant plus important : Enfant très symptomatique , otorrhée purulente, Otite à pneumocoque Indications de l’antibiothérapie - OMA purulente Enfant < 2 ans Enfant > 2 ans si symptomatologie « bruyante »  Si abstention: reévaluer à 48-72h
    20. 20. Antibiothérapie Absence d’orientation : Amox – ac. Clavulanique: 80mg/Kg/3x/J Cefpodoxime-proxetil : 4mg/Kg x2 Céfuroxime-axétil :15mg/Kg x 2 (Erythro-sulfafurazole): 50mg/Kg/J si allergie b-lactamines. Si orientation pneumocoque (fièvre et douleur): Même prescription Si orientation H.influenzae (conjonctivite associée) : Id ou Cefixime (oroken) 4mg/Kg x 2 Durée: 8-10 jours si < 2ans et 5 jrs si > 2 ans
    21. 21. Cas particuliers - Ceftriaxone : 50 mg/Kg Absence de traitement oral possible Suivi du traitement impossible Région à forte prévalence PSDP - Otite à pneumocoque résistant : Amoxicilline : 150 mg/J sans dépasser 6 g/j Ceftriaxone : 50 mg/Kg /J pendant 3 jours
    22. 22. Angines
    23. 23. - A. Erythémateuses et érythématopultacées Enfants : SBHA : 25 à 40 % Adultes : SBHA : 10 à 25 % ~120 glomerulonéphrites/an ~10 RAA/an en métropole AMM: Angines documentées à SBHA => Implique la pratique du TDR (ou de la culture) - Pathogènes « tendance » Diphtérie Chancre syphilitique
    24. 24. ATTITUDE PRATIQUE = TDR Angine aiguë TDR+ Antibiotique - * Facteurs de risque de RAA : - antécédent personnel de RAA - 5 - 25 ans et : facteurs environnementaux ou multiplication des épisodes d'angine à streptocoque ou séjours en région d'endémie (Afrique, Antilles…) Traitement symptomatique Facteur de risque de RAA* Pas de facteur de risque de RAA* culture Anti- biotique Traitement sympto- matique + -
    25. 25. Comment traiter ? - Privilégier les traitements courts Péni G 10j: traitement historique - b-lactamine: Amoxicilline 1g (25 mg/kg) x 2 - 6j Cefuroxime 250 mg (10 mg/kg) x 2 - 4j Cefpodoxime 100 mg (4mg/kg) x 2 - 5j Cefotiam 20 mg x 2 - 5j - Macrolides: En 2ème intention (allergie BL) Azithromycine 500 mg (20mg/kg) x 1 - 3j Josamycine 1g (25 mg/kg) x 2 - 5j Clarithromycine 250 mg (7,5 m/kg) x 2 - 5j
    26. 26. Antibiothérapie locale - Otite externe ATB local recommandé 2 à 4 x / j - 7 j Aminosides possibles vu la rareté des perforations hors ATCD Fluoroquinolones - OMA et OSM ATB locale non recommandée: intérêt non démontré - Otorrhrée sur otite chronique à tympan ouvert ATB local en première intention Fluoroquinolones ou autres ATB hors aminosides Echec: prélèvement +/- ATB systémique - Otorrhée sur aérateur Idem (seul l’oflocet à l’AMM) - Perforation traumatique, rhinite, rhinosinusite, angines: Non recommandé

    ×