ANTROTOMIE CHEZ LEANTROTOMIE CHEZ LE
NOURRISSONNOURRISSON
PLANPLAN
I.I. intoductionintoduction
II.II. Rappel anatomiqueRappel anatomique
III.III. IndicationsIndications
IV.IV. Inte...
I-INTRODUCTIONI-INTRODUCTION
 Chez le nourrisson ,la mastoïde n’est pasChez le nourrisson ,la mastoïde n’est pas
encore s...
II-Rappel anatomiqueII-Rappel anatomique
 L’os temporal est divisé en 3 régions anatomocliniques :L’os temporal est divis...
Face externe :face chirugicaleFace externe :face chirugicale
 Épine de HenlÉpine de Henlé:souvent difficileé:souvent diff...
AntreAntre
 Plus grosse et plusPlus grosse et plus
importante cellule de laimportante cellule de la
mastoïde .mastoïde .
...
Troisième segment duTroisième segment du VIIVII
 S’étend de laS’étend de la
pyramide au troupyramide au trou
stylo-mastos...
III-INDICATIONSIII-INDICATIONS
 Otites aigues avecOtites aigues avec
antrite plus au moinsantrite plus au moins
compliqué...
IV-INTERVENTIONIV-INTERVENTION
 A-anesthésie:A-anesthésie:
 L’intervention se fait sous anesthésieL’intervention se fait...
B-instrumentationB-instrumentation
 Bistouri classique, lame interchangeable n°11, 15, 23Bistouri classique, lame interch...
C-Préparation et installation du maladeC-Préparation et installation du malade
 Après vérification du coté à opérer etApr...
IV-INTERVENTION :antrotomieIV-INTERVENTION :antrotomie
chez le nourrisson pour oto-chez le nourrisson pour oto-
antrite ai...
Premier temps:Accés à travers lesPremier temps:Accés à travers les
plans mousplans mous
 1-Incision:1-Incision:
 Est men...
2-Décollement du pavillon et des plans mous2-Décollement du pavillon et des plans mous
 Il faut faire une chirurgieIl fau...
3-Confection d’un lambeau musculo-périosté3-Confection d’un lambeau musculo-périosté
 Incision d’emblée jusqu’à l’osIncis...
4-Rugination4-Rugination
 La rugine est placéeLa rugine est placée
dans la lèvre dedans la lèvre de
l’incision précédente...
5-Mise en place des écarteurs5-Mise en place des écarteurs
 PlacésPlacés
perpendiculairement l’unperpendiculairement l’un...
Deuxième temps: TrépanationDeuxième temps: Trépanation
Une fois la paroi osseuseUne fois la paroi osseuse
exposée ,on note...
trépanationtrépanation
 triangle d’attaque limité:triangle d’attaque limité:
 En haut LTEn haut LT
 En avant EHEn avant...
Attaque des régionsAttaque des régions
superficiéllesuperficiélle
 La trépanation se fait à laLa trépanation se fait à la...
Attaque des régionsAttaque des régions
superficiellesuperficielle
 Elle se poursuit:Elle se poursuit:
 En bas zone sousE...
Attaque des régionsAttaque des régions
superficiellesuperficielle
 La corticale osseuse estLa corticale osseuse est
enlev...
Attaque des régions profondesAttaque des régions profondes
 A la fraise diamantéeA la fraise diamantée
assez large , on p...
Troisième temps: éradication desTroisième temps: éradication des
lésionslésions
 Celles-ci sont constituéesCelles-ci sont...
Deux drains , munis de mandrins pour éviter leurDeux drains , munis de mandrins pour éviter leur
obstruction ,sont places ...
V-SOINS POST-OPERATOIRESV-SOINS POST-OPERATOIRES
 Le petit malade est mis sous antibioquesLe petit malade est mis sous an...
VI-INCIDENTSVI-INCIDENTS
 Sont dues à l’effraction de certainesSont dues à l’effraction de certaines
structures:structure...
VII-INCIDENTS POST-VII-INCIDENTS POST-
OPERATOIRESOPERATOIRES
 Sont dominés par la persistance deSont dominés par la pers...
A-Periantrotomie superficielle:A-Periantrotomie superficielle:
c’est l’ouverture des cellules periantrale superficiellesc’...
ConclusionConclusion
 L’antrotomie est nécessaire nonL’antrotomie est nécessaire non
seulement pour le traitement chirurg...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Antrotomie

365 vues

Publié le

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
365
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Antrotomie

  1. 1. ANTROTOMIE CHEZ LEANTROTOMIE CHEZ LE NOURRISSONNOURRISSON
  2. 2. PLANPLAN I.I. intoductionintoduction II.II. Rappel anatomiqueRappel anatomique III.III. IndicationsIndications IV.IV. InterventionIntervention A.A. anesthésieanesthésie B.B. Préparation et installation du patientPréparation et installation du patient C.C. InstrumentationInstrumentation D.D. Intervention proprement diteIntervention proprement dite V.V. IncidentsIncidents VI.VI. VariantesVariantes VII.VII. ConclusionConclusion
  3. 3. I-INTRODUCTIONI-INTRODUCTION  Chez le nourrisson ,la mastoïde n’est pasChez le nourrisson ,la mastoïde n’est pas encore suffisamment développée, de laencore suffisamment développée, de la sorte que l’antre constitue l’essentiel dusorte que l’antre constitue l’essentiel du système pneumatique mastoidien.Lasystème pneumatique mastoidien.La mastoidectomie se résume donc amastoidectomie se résume donc a l’ouverture de la seule cavité existante:l’ouverture de la seule cavité existante: antre;c’est l’antrotomie .antre;c’est l’antrotomie .  Le temps initial de la mastoLe temps initial de la mastoïïdectomie estdectomie est l’antrotomie.l’antrotomie.
  4. 4. II-Rappel anatomiqueII-Rappel anatomique  L’os temporal est divisé en 3 régions anatomocliniques :L’os temporal est divisé en 3 régions anatomocliniques :  -le bloc mastoidien-le bloc mastoidien  -pramastoide pétreuse-pramastoide pétreuse  -paramastoide squamozygomatique-paramastoide squamozygomatique  La mastoide présente : (pyramide triangulaire)La mastoide présente : (pyramide triangulaire)  -3 faces( ext,int,ant )-3 faces( ext,int,ant )  -base endocranienne-base endocranienne
  5. 5. Face externe :face chirugicaleFace externe :face chirugicale  Épine de HenlÉpine de Henlé:souvent difficileé:souvent difficile a identifier chez le nourisson dua identifier chez le nourisson du fait de l’evasement de l’anglefait de l’evasement de l’angle postero-sup du conduit .postero-sup du conduit .  Zone de ChipaulZone de Chipault:c la zonet:c la zone d’attaque de l’antrotomie.d’attaque de l’antrotomie.  Zone d’insertions musculairesZone d’insertions musculaires  Elle répond à:Elle répond à: - peau- peau -tissus sous cutané-tissus sous cutané - Plan m ap- Plan m ap - périoste- périoste
  6. 6. AntreAntre  Plus grosse et plusPlus grosse et plus importante cellule de laimportante cellule de la mastoïde .mastoïde .  Constamment présenteConstamment présente  Achève son développementAchève son développement vers l’âge de 05 mois.vers l’âge de 05 mois.  Se projette au niveau deSe projette au niveau de l’épine de Henlé à 15mm del’épine de Henlé à 15mm de profondeur environ.profondeur environ.  L’antre chez le nourrissonL’antre chez le nourrisson est beaucoup plusest beaucoup plus superficiel.superficiel.
  7. 7. Troisième segment duTroisième segment du VIIVII  S’étend de laS’étend de la pyramide au troupyramide au trou stylo-mastostylo-mastoïdien surïdien sur environ 13mm c’est leenviron 13mm c’est le plus long segmentplus long segment intra-petreuxintra-petreux  Chez le nouveau néeChez le nouveau née est plus oblique enest plus oblique en dehors et donc plusdehors et donc plus superficiel.superficiel.
  8. 8. III-INDICATIONSIII-INDICATIONS  Otites aigues avecOtites aigues avec antrite plus au moinsantrite plus au moins compliquées(signescompliquées(signes meningéesmeningées ,exteriorisation,exteriorisation mastoidienne, paralysiemastoidienne, paralysie faciale) ;maisfaciale) ;mais actuellement elles sontactuellement elles sont rares .rares .  Otites chroniqueOtites chronique choléstéatomateusecholéstéatomateuse  Premier temps chirurgicalPremier temps chirurgical pour:pour: - séquelles d’otite- séquelles d’otite chronique (ankylosechronique (ankylose tête du marteau )tête du marteau ) -abord du facial-abord du facial -implant-implant -abord du sac-abord du sac endolymphatiqueendolymphatique
  9. 9. IV-INTERVENTIONIV-INTERVENTION  A-anesthésie:A-anesthésie:  L’intervention se fait sous anesthésieL’intervention se fait sous anesthésie générale.générale.
  10. 10. B-instrumentationB-instrumentation  Bistouri classique, lame interchangeable n°11, 15, 23Bistouri classique, lame interchangeable n°11, 15, 23  Pince hémostatiquePince hémostatique  Décolleur à sous muqueuseDécolleur à sous muqueuse  RugineRugine  Ciseaux chirurgicauxCiseaux chirurgicaux  Porte aiguillesPorte aiguilles  Pince à disséquerPince à disséquer  Deux écarteurs auto statiquesDeux écarteurs auto statiques  Pièce à main droite et courbePièce à main droite et courbe  Fraise d’acier et diamantéeFraise d’acier et diamantée  curettecurette
  11. 11. C-Préparation et installation du maladeC-Préparation et installation du malade  Après vérification du coté à opérer etAprès vérification du coté à opérer et rasage du patient.rasage du patient.  Le patient est installé en décubitus dorsalLe patient est installé en décubitus dorsal  Tête penchée du coté opposéTête penchée du coté opposé parfaitement horizontal c’est-à-dire ni enparfaitement horizontal c’est-à-dire ni en hyperflexion ni en hyperextension .hyperflexion ni en hyperextension .
  12. 12. IV-INTERVENTION :antrotomieIV-INTERVENTION :antrotomie chez le nourrisson pour oto-chez le nourrisson pour oto- antrite aigueantrite aigue
  13. 13. Premier temps:Accés à travers lesPremier temps:Accés à travers les plans mousplans mous  1-Incision:1-Incision:  Est menée à distance duEst menée à distance du sillon rétro auriculaire etsillon rétro auriculaire et de la pointe pour éviterde la pointe pour éviter de léser le nerf facial quide léser le nerf facial qui a une émergence trèsa une émergence très superficielle; en pratiquesuperficielle; en pratique cette incision ne doit pascette incision ne doit pas descendre sous une lignedescendre sous une ligne horizontale passant par lehorizontale passant par le bord inferieur du conduitbord inferieur du conduit auditif externe.auditif externe.
  14. 14. 2-Décollement du pavillon et des plans mous2-Décollement du pavillon et des plans mous  Il faut faire une chirurgieIl faut faire une chirurgie plan par plan et cliver laplan par plan et cliver la peau et le cartilage dupeau et le cartilage du pavillon d’oreille despavillon d’oreille des plans musculo-plans musculo- aponevrotique sous-aponevrotique sous- jacent .jacent .  Le décollement duLe décollement du pavillon se fait au dessuspavillon se fait au dessus et en arrière du conduit.et en arrière du conduit.
  15. 15. 3-Confection d’un lambeau musculo-périosté3-Confection d’un lambeau musculo-périosté  Incision d’emblée jusqu’à l’osIncision d’emblée jusqu’à l’os trace un lambeau des planstrace un lambeau des plans mous à charnière antérieure .mous à charnière antérieure .  le long de la linea temporalisle long de la linea temporalis en haut ; oblique de la partieen haut ; oblique de la partie inferieure du conduit ;verticaleinferieure du conduit ;verticale enfin en arrière.enfin en arrière.
  16. 16. 4-Rugination4-Rugination  La rugine est placéeLa rugine est placée dans la lèvre dedans la lèvre de l’incision précédentel’incision précédente afin de détacher lesafin de détacher les feuillets périostiquesfeuillets périostiques du plan osseux.du plan osseux.  ce temps est facile ence temps est facile en haut et difficile en bashaut et difficile en bas du fait de la présencedu fait de la présence d’insertion musculaired’insertion musculaire a ce niveau.a ce niveau.
  17. 17. 5-Mise en place des écarteurs5-Mise en place des écarteurs  PlacésPlacés perpendiculairement l’unperpendiculairement l’un à l’autre exposant la faceà l’autre exposant la face externe de la mastoïde .externe de la mastoïde .  Les écarteurs exposent laLes écarteurs exposent la totalilité de la surfacetotalilité de la surface osseuse d’attaqueosseuse d’attaque chirurgicale ,depuis lachirurgicale ,depuis la pointe jusqu’à a la lineapointe jusqu’à a la linea temporalis en haut ,et entemporalis en haut ,et en avant le conduit ou l’onavant le conduit ou l’on repère l’epine de Henlé.repère l’epine de Henlé.
  18. 18. Deuxième temps: TrépanationDeuxième temps: Trépanation Une fois la paroi osseuseUne fois la paroi osseuse exposée ,on note sesexposée ,on note ses particularitéesparticularitées pathologiques :piquetépathologiques :piqueté hémorragique dans lahémorragique dans la zone retro-meatique,zone retro-meatique, bombement de la facebombement de la face externe de la mastoïdeexterne de la mastoïde ,présence de fistule avec,présence de fistule avec extériorisation de pusextériorisation de pus ostéite ou osteomyelite.ostéite ou osteomyelite.
  19. 19. trépanationtrépanation  triangle d’attaque limité:triangle d’attaque limité:  En haut LTEn haut LT  En avant EHEn avant EH  En arrière une ligneEn arrière une ligne oblique réunissant l’apexoblique réunissant l’apex à la partie post de LTà la partie post de LT
  20. 20. Attaque des régionsAttaque des régions superficiéllesuperficiélle  La trépanation se fait à laLa trépanation se fait à la curette si l’os estcurette si l’os est suffisamment osteitiquesuffisamment osteitique ou a la fraise , l’attaqueou a la fraise , l’attaque est localisée au dessousest localisée au dessous de la linea temporalis , ende la linea temporalis , en arrière et légèrement enarrière et légèrement en haut par rapport a l’epinehaut par rapport a l’epine de Henlé.de Henlé.
  21. 21. Attaque des régionsAttaque des régions superficiellesuperficielle  Elle se poursuit:Elle se poursuit:  En bas zone sousEn bas zone sous antral superficielleantral superficielle  En arr la régionEn arr la région postéro inférieurpostéro inférieur  En ht vers la régionEn ht vers la région postéro supérieurepostéro supérieure
  22. 22. Attaque des régionsAttaque des régions superficiellesuperficielle  La corticale osseuse estLa corticale osseuse est enlevéenlevé progressivement ;il fautprogressivement ;il faut faire attention , car lafaire attention , car la troisième portion du canaltroisième portion du canal de Fallope est a cet âgede Fallope est a cet âge plus oblique en dehorsplus oblique en dehors que chez l’enfant ouque chez l’enfant ou l’adulte .l’antre apparaitl’adulte .l’antre apparait beaucoup plus superficielbeaucoup plus superficiel que sur un rocher adulte.que sur un rocher adulte.
  23. 23. Attaque des régions profondesAttaque des régions profondes  A la fraise diamantéeA la fraise diamantée assez large , on poursuitassez large , on poursuit la trépanation de lala trépanation de la mastoïde autour demastoïde autour de l’antre ainsi dégagé .l’antre ainsi dégagé .  Avec une fraiseAvec une fraise diamantée de petitediamantée de petite demension,on ouvredemension,on ouvre l’aditus et même l’attiquel’aditus et même l’attique sans détruire le pourtoursans détruire le pourtour osseux du conduit auditifosseux du conduit auditif externe .externe . E CL
  24. 24. Troisième temps: éradication desTroisième temps: éradication des lésionslésions  Celles-ci sont constituéesCelles-ci sont constituées de fongosités ,d’osteite etde fongosités ,d’osteite et de pus .un aspirateurde pus .un aspirateur permet de nettoyer lespermet de nettoyer les lésions a fur et a mesurelésions a fur et a mesure de la trépanation .a l’aidede la trépanation .a l’aide d’un coton imbibé ded’un coton imbibé de sérum et porté par unesérum et porté par une pince a glissement , onpince a glissement , on nettoie parfaitement lanettoie parfaitement la cavité mastoidienne ,cavité mastoidienne , tandis que l’aspiration tenutandis que l’aspiration tenu de l’autre main absorbe lesde l’autre main absorbe les fongosités ainsi détachéesfongosités ainsi détachées et assèche le coton.et assèche le coton. NF E SL CL
  25. 25. Deux drains , munis de mandrins pour éviter leurDeux drains , munis de mandrins pour éviter leur obstruction ,sont places dans la région antro-atticale .obstruction ,sont places dans la région antro-atticale . Les sutures sont ensuite effectuées en deux plansLes sutures sont ensuite effectuées en deux plans :sutures ,du plan musculo-aponevrotique et du plan:sutures ,du plan musculo-aponevrotique et du plan cutané superficielle .cutané superficielle . Les drains sont fixés à la peau au niveau de leur pointLes drains sont fixés à la peau au niveau de leur point de sortie .de sortie . Quatrième temps: drainage et sutureQuatrième temps: drainage et suture
  26. 26. V-SOINS POST-OPERATOIRESV-SOINS POST-OPERATOIRES  Le petit malade est mis sous antibioquesLe petit malade est mis sous antibioques par voie générale et locale par instillationspar voie générale et locale par instillations journalières par les drains .journalières par les drains .  Les drains sont enlevé au huitième jourLes drains sont enlevé au huitième jour  La guérison est obtenue après uneLa guérison est obtenue après une semaine.semaine. 
  27. 27. VI-INCIDENTSVI-INCIDENTS  Sont dues à l’effraction de certainesSont dues à l’effraction de certaines structures:structures:  Exceptionnellement nerf facial et le canalExceptionnellement nerf facial et le canal semi circulaire latéral.semi circulaire latéral.  Moins rare la mise à nu de la dure mère .Moins rare la mise à nu de la dure mère .  Ouverture du sinus latéral.Ouverture du sinus latéral.
  28. 28. VII-INCIDENTS POST-VII-INCIDENTS POST- OPERATOIRESOPERATOIRES  Sont dominés par la persistance deSont dominés par la persistance de l’inflammation et de l’infection soit à courtl’inflammation et de l’infection soit à court terme ou à long termeterme ou à long terme  Trois éventualités peuvent l’expliquer:Trois éventualités peuvent l’expliquer:  Oto-mastoOto-mastoïïdite du Bacille de kochdite du Bacille de koch  L’opération était incomplèteL’opération était incomplète  Le cholestéatomeLe cholestéatome
  29. 29. A-Periantrotomie superficielle:A-Periantrotomie superficielle: c’est l’ouverture des cellules periantrale superficiellesc’est l’ouverture des cellules periantrale superficielles ;elle permet de vérifier la perméabilité antroatriale;elle permet de vérifier la perméabilité antroatriale lorsque la mastoïde est très pneumatisée .elle constituelorsque la mastoïde est très pneumatisée .elle constitue une prise d’air neutralisant l’hyperpression induite parune prise d’air neutralisant l’hyperpression induite par la diffusion de protoxyde d’azote dans l’oreille moyenne.la diffusion de protoxyde d’azote dans l’oreille moyenne. Cette hyperpression est parfois gênante lors desCette hyperpression est parfois gênante lors des myringoplastie car elle provoque un bombement etmyringoplastie car elle provoque un bombement et latéralisation de la greffe.latéralisation de la greffe. B- mastoidectomieB- mastoidectomie:: consiste dans l’ouverture aussiconsiste dans l’ouverture aussi complète que possible de l’ensemble des cellulescomplète que possible de l’ensemble des cellules mastoidiennes .mastoidiennes . l’antrotomie est le premier temps de la mastoidectomiel’antrotomie est le premier temps de la mastoidectomie VIII-VARIANTESVIII-VARIANTES
  30. 30. ConclusionConclusion  L’antrotomie est nécessaire nonL’antrotomie est nécessaire non seulement pour le traitement chirurgicalseulement pour le traitement chirurgical des antrdes antrites, mais aussi lors de laites, mais aussi lors de la réalisation des voies d’abord des cavitésréalisation des voies d’abord des cavités posterieures et des voieposterieures et des voie otoneurochirurgical.otoneurochirurgical.  Son apprentissage passe par deSon apprentissage passe par de nombreuses heures d’entraînnements aunombreuses heures d’entraînnements au laboratoires d’anatomielaboratoires d’anatomie

×