Le neurocrâne et le
splanchnocrane
Le crâne est un élément osseux constitué de deux portions distinctes, à
la fois d'un po...
Le crâne osseux.
La mandibule
• La mandibule est un os impair et symétrique qui constitue le massif
facial inférieur. C'est le seul os mobi...
Bases articulaires : l'ATM
• Les ATMLes ATM constituent un complexe anatomo-physiologique
étroitement lié au système denta...
Les muscles élévateurs de
la mandibule.
• Le masséter
• Il s'agit d'un muscle court, épais, de forme quadrilatère et const...
• Innervation - vascularisation :
Elles sont assurées par le nerf massétérin (V3) et l'artère
massétérine (branche de l'ar...
• Le temporal
• Muscle large, occupant la fosse temporale.
• En forme d'éventail dont la base est située en haut et en arr...
• Innervation - vascularisation :
L'innervation est assurée par des branches du V3 ; le
faisceau antérieur reçoit le nerf ...
• Le ptérygoïdien latéral
• Logé dans la région de la fosse infra-temporale.
• En forme d'éventail, dont la base antérieur...
• Le ptérygoïdien médial
• Ce muscle épais présente une forme quadrilatère similaire au
muscle masséter. · Insertions :
- ...
Les muscles abaisseurs de
la mandibule
• Ils sont situés entre l'os hyoïde et la mandibule.
• Cependant, ils appartiennent...
• Le digastrique
• Ce muscle est composé de 2 parties : un ventre antérieur et un ventre
postérieur réunis par un tendon i...
• Le mylo-hyoïdien
Ce muscle constitue le plancher musculaire de la cavité buccale.
Muscle plat, il est disposé en éventai...
• Le génio-hyoïdien
Il s'agit d'un muscle court qui s'étend de la symphyse mandibulaire à
l'os hyoïde.
Insertions
- Son in...
• Le stylo-hyoïdien
Ce muscle cylindrique s'étend du processus styloïde à l'os hyoïde.
Insertions
- Le rocher et le proces...
Crâne osseux
Crâne osseux
Crâne osseux
Crâne osseux
Crâne osseux
Crâne osseux
Crâne osseux
Crâne osseux
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Crâne osseux

1 690 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 690
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
7
Actions
Partages
0
Téléchargements
9
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Crâne osseux

  1. 1. Le neurocrâne et le splanchnocrane Le crâne est un élément osseux constitué de deux portions distinctes, à la fois d'un point de vue anatomique que d'un point de vue embryologique : le neurocrâne et le splanchnocrâne. Le neurocrâne est la boîte osseuse qui enveloppe l'encéphale - la voûte crânienne (d'origine dermique) formée de 6 os : un os frontal, deux os pariétaux, deux os temporaux et un os occipital. - la base du crâne (d'origine enchondrale) constituée de 5 os : la portion orbito-nasale de l'os frontal, l'ethmoïde, le sphénoïde, les portions pétreuses des os temporaux et le corps de l'os occipital Le splanchnocrâne = la face:13 os la constituent : le vomer, les deux maxillaires, les deux palatins, les deux zygomatiques, les deux os propres du nez, les deux os lacrymaux et les deux cornets inférieurs.
  2. 2. Le crâne osseux.
  3. 3. La mandibule • La mandibule est un os impair et symétrique qui constitue le massif facial inférieur. C'est le seul os mobile de la face ; cette mobilité est assurée par l'articulation temporo-mandibulaire (A.T.M.). • Elle se divise en deux portions : - le corps mandibulaire : il s'agit de la partie antéro-inférieure qui supporte les dents mandibulaires. (En fer à cheval) • Les branches ou ramus mandibulaires : ce sont les deux portions latérales et verticales qui vont s'articuler dans leur zone supérieure avec l'os temporal. • Différentes structures anatomiques vont permettre l'insertion de nombreux muscles ; elles seront détaillées lors de l'étude des muscles mobilisateurs de la mandibule.
  4. 4. Bases articulaires : l'ATM • Les ATMLes ATM constituent un complexe anatomo-physiologique étroitement lié au système dentaire • Le disque articulaireLe disque articulaire (ménisque) a une forme biconcave ; il est plus épais dans sa partie postérieure (4-5 mm) que dans sa partie antérieure (2 mm). Il est fixé sur sa périphérie à la capsule articulaire et à l'arrière et à l'avant par les freins discaux • La capsule articulaireLa capsule articulaire est de forme conique à sommet inférieur ; elle englobe les autres éléments articulaires. Elle possède des fibres profondes qui vont s'épaissir pour donner ces freins discaux et des fibres superficielles. • Le disque articulaireLe disque articulaire est placé entre des surfaces articulaires supérieures et inférieures. On distingue au dessus : le tubercule articulaire du temporal (TAT) (condyle temporal) et la fosse mandibulaire (FM) (cavité glénoïde) et en dessous la tête mandibulaire (condyle mandibulaire). • La synoviale va déterminer deux sous-compartiments articulaires : - une articulation supérieure ou temporo-discale. - une articulation inférieure ou disco-mandibulaire. •
  5. 5. Les muscles élévateurs de la mandibule. • Le masséter • Il s'agit d'un muscle court, épais, de forme quadrilatère et constitué de deux faisceaux. • Il est situé au niveau des faces latérales des branches mandibulaires Insertions : - L'insertion supérieure du faisceau superficiel s'effectue en haut au niveau du bord postéro inférieur de l'os zygomatique, de la suture temporo-zygomatique et de la suture maxillo- zygomatique. Sa terminaison s'effectue sur les crêtes osseuses de l'angle goniaque de la mandibule. - Son faisceau profond déborde légèrement vers l'arrière par rapport au faisceau superficiel. Il s'insère sur toute l'étendue du bord inférieur de l'arcade zygomatique.
  6. 6. • Innervation - vascularisation : Elles sont assurées par le nerf massétérin (V3) et l'artère massétérine (branche de l'artère maxillaire de la carotide externe). • Rôle physiologique : - Élévateur de la mandibule. - Propulseur accessoire.
  7. 7. • Le temporal • Muscle large, occupant la fosse temporale. • En forme d'éventail dont la base est située en haut et en arrière et dont le sommet inférieur correspondant au processus coronoïde. • Formé de 3 faisceaux : antérieur (vertical vers le bas), moyen (oblique vers le bas et vers l'avant) et postérieur (horizontal vers l'avant). • Insertions : - Les insertions supérieures s'effectuent sur la ligne temporale inférieure, la fosse temporale et la face médiale de l'aponévrose qui recouvre le muscle sur ces 2/3 supérieurs. - L'insertion inférieure est située sur le processus coronoïde (coroné) où se fixe le tendon résultant de la fusion des 3 faisceaux musculaires.
  8. 8. • Innervation - vascularisation : L'innervation est assurée par des branches du V3 ; le faisceau antérieur reçoit le nerf temporal profond antérieur, le faisceau moyen, le nerf temporal profond moyen et le faisceau postérieur, le nerf temporal profond postérieur. • La vascularisation est originaire du système carotidien par les artères temporales superficielle et maxillaire. • Rôle physiologique : - Élévateur de la mandibule par ses 3 faisceaux. - Rétro propulseur par son faisceau postérieur.
  9. 9. • Le ptérygoïdien latéral • Logé dans la région de la fosse infra-temporale. • En forme d'éventail, dont la base antérieure correspond à la base du crâne et dont le sommet postérieur est l'ATM. • Insertions : Son faisceau sphénoïdal (superficiel) s'insère sur la portion supérieure de la grande aile du sphénoïde et sur la crête sphéno-temporale, ainsi que sur la face latérale de l'aile latérale du processus ptérygoïde dans son 1/3 supérieur. • Son faisceau ptérygoïdien (profond) est fixé à la face latérale de l'aile latérale du processus ptérygoïdien sur son 1/3 inférieur, sur le processus pyramidal de l'os palatin et sur la portion adjacente de la tubérosité maxillaire.
  10. 10. • Le ptérygoïdien médial • Ce muscle épais présente une forme quadrilatère similaire au muscle masséter. · Insertions : - Son insertion supérieure occupe la fosse ptérygoïdienne, la face latérale du processus pyramidal du palatin et la tubérosité du maxillaire. - Son insertion inférieure est située dans la région goniaque. • Innervation - vascularisation : Elles sont assurées par le nerf ptérygoïdien (V3) et l'artère ptérygoïdienne (branche de l'artère maxillaire de la carotide externe). • Rôle physiologique : - Élévateur de la mandibule. - Mouvements de diduction
  11. 11. Les muscles abaisseurs de la mandibule • Ils sont situés entre l'os hyoïde et la mandibule. • Cependant, ils appartiennent à la face sur le plan physiologique et chirurgical. • On identifie 4 muscles comme appartenant à cet ensemble : - les muscles digastrique, - le stylo-hyoïdien, - le génio-hyoïdien, - le mylo-hyoïdien. Ce sont tous des muscles abaisseurs de la mandibule.
  12. 12. • Le digastrique • Ce muscle est composé de 2 parties : un ventre antérieur et un ventre postérieur réunis par un tendon intermédiaire. Il s'étend du processus mastoïde à la mandibule. • Insertions - Son ventre postérieur s'étend de la portion médiale du processus mastoïde, à l'arrière, à l'extrémité postérieure de la petite corne, à l'avant. - Son ventre antérieur fait suite au ventre postérieur ; oblique vers le haut et vers l'avant, il forme avec ce dernier un angle d'environ 120°. Il se termine sur la fossette digastrique de la mandibule, dans la région symphysaire. • Innervation - vascularisation L'innervation fait intervenir deux nerfs, un pour chaque chef musculaire. Le ventre postérieur est donc innervé par le nerf facial (VII), parfois par le nerf glosso-pharyngien (IX), tandis que le ventre antérieur est innervé par le nerf mylo-hyoïdien (branche du V3). La vascularisation est assurée par l'artère maxillaire, issue du système carotidien externe. • Rôle physiologique Comme tous les muscles sous-hyoïdiens, il est abaisseur de la mandibule lorsque l'os hyoïde est fixe, et élévateur de celui-ci lorsque la mandibule est fixe.
  13. 13. • Le mylo-hyoïdien Ce muscle constitue le plancher musculaire de la cavité buccale. Muscle plat, il est disposé en éventail entre l'os hyoïde et la mandibule. · Insertions : - Son insertion supéro-antérieure s'effectue sur la ligne mylo- hyoïdienne à la face médiale du corps mandibulaire. - Son insertion postéro-inférieure s'effectue sur l'os hyoïde. Les fibres antérieures et moyennes, situées d'un côté, vont se diriger vers le côté opposé et constituer, avec le muscle homologue, une structure tendineuse : le raphé médian. Il va s'insérer sur la face antérieure de l'os hyoïde. · Innervation - vascularisation : Ce muscle est innervé par le nerf mylo-hyoïdien (branche du nerf dentaire inférieur, issu du nerf mandibulaire (V3). La vascularisation est assurée par le système carotidien externe. · Rôle physiologique : - abaisseur de la mandibule lorsque l'os hyoïde est fixe - élévateur de l'os hyoïde lorsque la mandibule est fixe.
  14. 14. • Le génio-hyoïdien Il s'agit d'un muscle court qui s'étend de la symphyse mandibulaire à l'os hyoïde. Insertions - Son insertion mandibulaire est située sur l'épine du muscle génio- hyoïdien (apophyse géni inférieure) - Le muscle prend alors une direction oblique vers le bas et l'arrière, et s'insère sur le corps de l'os hyoïde. Innervation - vascularisation Ce muscle est innervé par le nerf hypoglosse (XII) et vascularisé par le système carotidien externe. Rôle physiologique - abaisseur de la mandibule lorsque l'os hyoïde est fixe - élévateur de l'os hyoïde lorsque la mandibule est fixe.
  15. 15. • Le stylo-hyoïdien Ce muscle cylindrique s'étend du processus styloïde à l'os hyoïde. Insertions - Le rocher et le processus styloïde donnent l'insertion postéro- supérieure au muscle. - L'insertion antéro-inférieure est caractérisée par le dédoublement du tendon qui laisse passer entre ses deux branches le tendon intermédiaire du digastrique. Il se fixe, ensuite, à la petite corne de l'os hyoïde. Innervation - vascularisation Ce muscle est innervé par le nerf facial (VII) et vascularisé par l'artère maxillaire du système carotidien externe. Rôle physiologique - abaisseur de la mandibule lorsque l'os hyoïde est fixe - élévateur de l'os hyoïde lorsque la mandibule est fixe.

×