Dysphagie haute
Définition
• Dys: difficulté
• Phagie: manger
• Aphagie
• Odynophagie
• Toute dysphagie même réduite doit être
explorée
Rappel anatomophysiologique
• Physiologie:
• Classiquement divise en trois temps
• 1- temps buccal
• 2-temps pharyngé:
– Occlusion du sphincter vélo-
pharyngé
– Occlusion du sphincter
laryngé
– Ouverture...
• Contrôle neurologique
– Tronc cérébrale :bulbe ;protubérance
– Afférentes(sensitives):IX,X
– Efférentes (motrice):V,VII,...
Mécanismes physiopathologiques
• Deux mécanismes
– Obstacle mécanique(algique ou non)
– Fonctionnelle :paralysie pharyngée
Bilan clinique
• Interrogatoire:++++
– Antécédents
– Caractères
– Signes associes
• Examen physique:
– orl
– Neurologique
...
ORIENTATION DIAGNOSTIQUE
•Toute dysphagie doit faire l’ objet d un bilan
clinique minutieux.
•Doit être distinguee de la b...
Examen ORL
• Examen de la cavité buccal
(levres,denture face interne des
joues ,langue, plancher, voute
palatine, isthme d...
• La nasofibroscopie
• Examen neurologique
–Langue: atrophie fibrillation mobilité
–Vélo pharynx: voyelle « a »
–Constricteur du pharynx: signe...
• Retentissement :
– Conséquence nutritionnelle
• amaigrissement: IMC
• Dénutrition inferieure à 21
sévère à 18
• Perte de...
Examen complémentaires
• FOGD,TOGD, Manométrie, PHmétrie
• Pharyngo-laryngoscopie directe
• Imagerie:
– Radiographie thora...
Etiologies
• Causes ORL et cervicales
– Causes tumorales
• Cancer des VADS
– Causes inflammatoires
• Pharyngite
• Angines
...
– Corps étrangers:
• Enfant adulte vieillard
– Diverticules Pharyngo-
œsophagien Zenker
• Zone de faiblesse sujet âgé
• Ru...
• Causes neurologiques
– Centrale(AVC, tumorale gliome, SEP, SLA,
Parkinson )
– Les nerfs(syndrome de Guillain barre,
neur...
pièges:
Patients qui décrivent mal la dysphagie.
Patients qui mettent en avant l otalgie
reflexe.
Patients qui se plaignen...
A eviter:
Rassurer un patient dysphagique.
Donner un TRT symptomatique aveugle
RASSURER UN PATIENT CONSULTANT
POUR UNE SUS...
Diagnostic différentiel
• Globus hystericae
• Anorexie
• PHAGOPHOBIE
Conclusion
• Tout patient dysphagique doit bénéficie
d’un examen clinique soigneux,
• Recherche toujours une cause
organiq...
Dysphagie
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Dysphagie

1 379 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 379
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
12
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Dysphagie

  1. 1. Dysphagie haute
  2. 2. Définition • Dys: difficulté • Phagie: manger • Aphagie • Odynophagie • Toute dysphagie même réduite doit être explorée
  3. 3. Rappel anatomophysiologique • Physiologie: • Classiquement divise en trois temps
  4. 4. • 1- temps buccal • 2-temps pharyngé: – Occlusion du sphincter vélo- pharyngé – Occlusion du sphincter laryngé – Ouverture du SOS – Propulsion du bol alimentai
  5. 5. • Contrôle neurologique – Tronc cérébrale :bulbe ;protubérance – Afférentes(sensitives):IX,X – Efférentes (motrice):V,VII,IX,X,XII
  6. 6. Mécanismes physiopathologiques • Deux mécanismes – Obstacle mécanique(algique ou non) – Fonctionnelle :paralysie pharyngée
  7. 7. Bilan clinique • Interrogatoire:++++ – Antécédents – Caractères – Signes associes • Examen physique: – orl – Neurologique – retentissement
  8. 8. ORIENTATION DIAGNOSTIQUE •Toute dysphagie doit faire l’ objet d un bilan clinique minutieux. •Doit être distinguee de la boule chez hystérisque « globus hystéricus » caractérisée par une sensation de striction pharyngée permanente cédant à la déglutition des aliments. •L’odynophagie ,douleur ressentie lors de la progression du bol alimentaire dans l’œsophage peut accompagner la dysphagie.
  9. 9. Examen ORL • Examen de la cavité buccal (levres,denture face interne des joues ,langue, plancher, voute palatine, isthme du gosier, amygdale, parois oropharyngées) Examen systematique du cou
  10. 10. • La nasofibroscopie
  11. 11. • Examen neurologique –Langue: atrophie fibrillation mobilité –Vélo pharynx: voyelle « a » –Constricteur du pharynx: signe du rideau –Reflexe nauséeux –Mordre sur un abaisse langue • V, VII, IX, X, XI, XII
  12. 12. • Retentissement : – Conséquence nutritionnelle • amaigrissement: IMC • Dénutrition inferieure à 21 sévère à 18 • Perte de poids supérieure à 10% en 06 mois – Conséquences respiratoires • Pneumopathie d'inhalation, détresse respiratoires, fièvre
  13. 13. Examen complémentaires • FOGD,TOGD, Manométrie, PHmétrie • Pharyngo-laryngoscopie directe • Imagerie: – Radiographie thoracique – TDM IRM cervico-thoracique – TDM IRM cérébrale • Explorations fonctionnelles: – Fibroscopie de la déglutition – Vidéo radioscopie de la déglutitions
  14. 14. Etiologies • Causes ORL et cervicales – Causes tumorales • Cancer des VADS – Causes inflammatoires • Pharyngite • Angines • Phlegmon periamygdalien • Abces retropharyngé • epiglottite
  15. 15. – Corps étrangers: • Enfant adulte vieillard – Diverticules Pharyngo- œsophagien Zenker • Zone de faiblesse sujet âgé • Rumination, halitose, fausse route • Nasofibroscopie palpation • Radiographie, TOGD • Traitement chirurgical
  16. 16. • Causes neurologiques – Centrale(AVC, tumorale gliome, SEP, SLA, Parkinson ) – Les nerfs(syndrome de Guillain barre, neuropathie diabétique, névrite alcoolique) – Plaque motrices(myasthénie, myopathie) • Autres – Dysphagie par sécheresse buco pharyngée – psychogène
  17. 17. pièges: Patients qui décrivent mal la dysphagie. Patients qui mettent en avant l otalgie reflexe. Patients qui se plaignent que de régurgitations alimentaires. Tumeurs chez des patients sans facteurs de risques.
  18. 18. A eviter: Rassurer un patient dysphagique. Donner un TRT symptomatique aveugle RASSURER UN PATIENT CONSULTANT POUR UNE SUSPICION DE CORPS ETRANGER. TENTER UNE DESOBSTRUCTION A L AVEUGLE
  19. 19. Diagnostic différentiel • Globus hystericae • Anorexie • PHAGOPHOBIE
  20. 20. Conclusion • Tout patient dysphagique doit bénéficie d’un examen clinique soigneux, • Recherche toujours une cause organique, en ayant la hantise du cancer des VADS ou de l’œsophage

×