Dyspnée laryngée de l'adulte

590 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
590
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Dyspnée laryngée de l'adulte

  1. 1. Diagnostic D’uneDiagnostic D’une Dyspnée laryngéeDyspnée laryngée De l’aDulteDe l’aDulte
  2. 2. I- Introduction II- Rappel anatomophysiologique III- Diagnostic positif 1/- Clinique a- Signes fonctionnels b- Signes physiques 2/- Examens complémentaires IV- Diagnostic différentiel V- Diagnostic étiologique 1/-Dyspnées laryngées aigues - Oedèmes du larynx -Traumatismes -Corps étrangers du larynx 2/-Dyspnées laryngées chroniques -Causes tumorales -Sténoses laryngées cicatricielles -Causes neurologiques -Causes myogènes VI- Conclusions
  3. 3. I- Introduction - Bradypnée inspiratoire +/-tirage+/-stridor+/- cornage - Dyspnée chronique chez l’adulte
  4. 4. II- Rappel anatomophysiologique
  5. 5. Flux aériens dans le larynx
  6. 6. III- Diagnostic positif
  7. 7. 1/- Clinique a- Signes fonctionnels  Bradypnée inspiratoire  Signes accompagnateurs : -dysphonie : étage glottique -timbre de voix conservé +toux aboyante : sous glotte -Voix étouffée : sus –glotte (dysphagie)  Signes de gravité :asphyxie, sg de lutte
  8. 8. 2/-Signes physiques -Inspection: -Palpation des aires ganglionnaires -Laryngoscopie indirecte (avec prudence) -Examen orl - Nasofibroscopie
  9. 9. 4/-Examens complémentaires *laryngoscopie directe Intérêt diagnostic et thérapeutique ( corps étranger dilatation d’une sténose cicatricielle)
  10. 10. IV- Diagnostic différentiel
  11. 11.  Pathologie buccale :hématome du plancher buccal, abcès amygdalien  Dyspnées pulmonaires BCO : EFR, gazométrie crise d’asthme  Dyspnées trachéo-bronchiques  Pneumothorax suffocant  Dyspnée d’origine CV: OAP ,E.P  Dyspnée par spoliation sanguine  Dyspnées métaboliques:de Kussmaul, de Cheyne-Stokes  Dyspnée neurologique  Dyspnée siné matéria
  12. 12. V- Diagnostic étiologique
  13. 13. 1/- Dyspnées laryngées aigues:  laryngites infectieuses:  laryngite grippale Dans les formes graves dyspnéisantes œdème épiglottique, ulcérations, parfois formes phlegmoneuses TRT: ATB+ CTC  épiglottite de l’adulte: rare , due à haemophilus influenzae, dg par naso. TRT ATB  laryngite diphtérique: intérêt de la sérothérapie  tuberculose laryngée  Laryngite aigue chez l’immunodéprimé (candida) a/-a/- Oedèmes du larynx:Oedèmes du larynx: laryngite sous-glottique
  14. 14.  Laryngites inflammatoires  Œdème angioneurotique familial TRT: prophylactique: dérivés androgéniques  Laryngites allergiques: : (oedème de Quincke) TRT: CTC IV, adrénaline en s/cut +/- intubation  Laryngites par inhalation de vapeurs caustiques: Cl, oxyde d’azote, ammoniaque, acide chlorhydrique donnant un œdème de la margelle et vestibule TRT: ATB+CTC régression<72H si oedème moderé sinon intubation
  15. 15.  Traumatismes externes laryngés : Soit ouverts :inondation bronchique par le sang Soit fermés : *Contusions: dysphagie et dysphonie au 1er plan , dyspnée peut survenir d’où H pd 48h avec CTC *Fractures: dyspnée peut être très importante, dysphonie et odynophagie La palpation est l’examen capital ; emphysème sous-cutané, points douloureux, déformations laryngées LD:bilan des lésions TRT: si fracture instable: tuteur laryngé pd 3 sem  Traumatismes internes: intubation traumatique donnant inflammation du cricoïde, ou une atteinte crico-aryténoidienne b/-b/- Traumatismes:Traumatismes:
  16. 16. c/- Corps étrangers du larynx: Syndrome de pénétration LDS: intérêt diagnostic et thérapeutique
  17. 17.  Cancer de la sous glotte: dyspnée au 1er plan, parfois discrète dysphonie LD: tm surtt infiltrante bombant ds la sous- glotte TDM 2/-2/- Dyspnées laryngées chroniques:Dyspnées laryngées chroniques: a/-a/- TumeursTumeurs::
  18. 18.  Autres kc laryngés touchant les 3 étages  kc de l’hypopharynx dysphagie  Après radiothérapie
  19. 19.  Papillomatose laryngée: fte à l’étage glottique se complique de synéchies et de sténoses  Tumeur d’Abrikossof: Atteint les aryténoides, et le 1/3 post des CV  Chondrome du cricoide: TRT : ablation+ calibrage prolongé  Laryngocèle: se dvpt à partir du saccule ou ventricule de Morgani TRT: endoscopie ou thyrotomie
  20. 20.  Après traum. Accidentel: fractures du cricoïde qui sont sténogènes causes de synéchies  Après trauma.iatrogène: *Après trachéotomie; qd elle est trop haute *Après chirurgie partielle du larynx b/-b/-Sténoses laryngées cicatricielles:Sténoses laryngées cicatricielles:
  21. 21.  Après intubation le +svt sténoses laryngo-trachéales. Lésions: atteinte des parties post.,ischémie par compression du ballonnet
  22. 22. après paralysie laryngée bilatérale en fermeture. 1. Dyspnée permanente:  Paralysie des dilatateurs de la glotte : Sd de Gerhardt: CV en position paramédiane pas d’abd ,add conservée  Diplégie laryngée globale: Sd de Riegel : CV en position paramédiane pas d’abd, ni add  Niveau d’atteinte: -Central -périphérique c/-c/- Causes neurologiques:Causes neurologiques:
  23. 23. 2. Dyspnée intermittente: spasme laryngé en réponse à une irritation laryngée ou lors de maladies neurologiques TRT des paralysies laryngées: aryténoidectomie, aryténoidopéxie, trachéotomie
  24. 24. d/-Causes myogènes:  Myasthénie auto-immune: accès de dyspnée intermittents  Sd myasthéniformes: atteinte des dilatateurs de la glotte non influencée par la néostigmine
  25. 25. VI- Conclusions -Les dyspnées laryngées de l’adulte sont essentiellement d’allure chronique -Les causes les plus fréquentes sont les cancers et les sténoses -La trachéotomie est le seul traitement symptomatique

×