EPISTAXIS
PLAN
• Introduction
• Rappel anatomique
• Clinique
• Diagnostic différentiel
• Étiologie
• Traitement
Introduction
• Saignement spontané gouttes à gouttes
provenant des fosses nasales,souvent
bénin.
• Fréquence élevée
• Cett...
Quatre problèmes se posent
• La reconnaître
• Évaluer sa gravité
• Assurer l’hémostase
• Trouver son étiologie
Rappel anatomique
• Deux réseaux irriguent la muqueuse nasale,carotide
externe(la plus importante)et la carotide interne ....
CLINIQUE
• Saignement souvent modéré, fait de sang
rouge vif d’origine endonasale ou
endosinusienne s’extériorisant par le...
• examen ORL bonne source lumineuse
• Mouchage,anesthésie locale
• Constantes vitales,TA,tégument
• Bilan d’hémostase
Diagnostic différentiel
• Hématémèse (FOGD)
• Hémoptysie(plutôt rouge franc mousseux)
Étiologies
Après enquête étiologique
Tumeurs bénignes
-angiofibrome,femme jeune,épistaxis
répétés et assez abondants,le tr...
fibrome nasopharyngien
Tumeurs malignes
• Souvent peu abondant mais répétés,on
doit toujours rechercher des signes
d’envahissement
- tumeur du ca...
Cancer des sinus
Causes
non tumorales
• Ulcère simple de la tache vasculaire par
grattage.
• Granulome malin de la face qui est un
processu...
Causes générales
• HTA due à la rupture de l’artère sphénopalatine.
• Maladie de RENDU OSLER;autosomique récessive due à l...
Maladie de RENDU OSLER
causes traumatiques
• Traumatismes cranio faciaux
• la fracture du corps sphénoïde responsable de
rupture de carotide inte...
Épistaxis maladie
qui reste un diagnostic
d’élimination.
Traitement
• Buts :assurer l’hémostase et éviter la récidive.
• moyens:
1/hémostase locale
- compression bi digitale
- tam...
TAMPONNEMENT ANTERIEUR
SONDE A BALLONNET
Indications
• 1ère
intention:compression bi digitale ou
tamponnement vestibulaire.
• 2ème
intention tamponnement antérieur...
Epistaxis
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Epistaxis

491 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
491
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Epistaxis

  1. 1. EPISTAXIS
  2. 2. PLAN • Introduction • Rappel anatomique • Clinique • Diagnostic différentiel • Étiologie • Traitement
  3. 3. Introduction • Saignement spontané gouttes à gouttes provenant des fosses nasales,souvent bénin. • Fréquence élevée • Cette fréquence est expliquée par: -la fragilité de la muqueuse et sa riche vascularisation -congestion facile due à la pauvreté des vaisseaux en fibres élastiques .
  4. 4. Quatre problèmes se posent • La reconnaître • Évaluer sa gravité • Assurer l’hémostase • Trouver son étiologie
  5. 5. Rappel anatomique • Deux réseaux irriguent la muqueuse nasale,carotide externe(la plus importante)et la carotide interne . • Ces deux réseaux s’anastomosent entre eux au niveau de la tache vasculaire. • La carotide externe donne lieu à l’artère maxillaire et la faciale. - l’artère maxillaire devient artère sphénopalatine après avoir traverser le trou sphénopalatin. - de l’artère faciale naît l’artère de la sous cloison . Nb:la rupture de la sphénopalatine et ses branches sont les plus graves du fait de leurs diamètres ainsi que leur accès difficile.
  6. 6. CLINIQUE • Saignement souvent modéré, fait de sang rouge vif d’origine endonasale ou endosinusienne s’extériorisant par les narines et/ou par la bouche, qui cède soit spontanément ou à la simple pression • parfois il devient abondant menaçant ainsi le pronostic vital
  7. 7. • examen ORL bonne source lumineuse • Mouchage,anesthésie locale • Constantes vitales,TA,tégument • Bilan d’hémostase
  8. 8. Diagnostic différentiel • Hématémèse (FOGD) • Hémoptysie(plutôt rouge franc mousseux)
  9. 9. Étiologies Après enquête étiologique Tumeurs bénignes -angiofibrome,femme jeune,épistaxis répétés et assez abondants,le traitement est chirurgical . -fibrome nasopharyngien ou fibrome saignant de la puberté masculine hautement hémorragique au moindre traumatisme. -autres;hémangiome,angiohistiocytome.
  10. 10. fibrome nasopharyngien
  11. 11. Tumeurs malignes • Souvent peu abondant mais répétés,on doit toujours rechercher des signes d’envahissement - tumeur du cavum(UCNT) - mélanome - sarcome - épithélioma maxillaire
  12. 12. Cancer des sinus
  13. 13. Causes non tumorales • Ulcère simple de la tache vasculaire par grattage. • Granulome malin de la face qui est un processus inflammatoire ulcéro-nécrosant d’évolution spontanée fatale. • grossesse
  14. 14. Causes générales • HTA due à la rupture de l’artère sphénopalatine. • Maladie de RENDU OSLER;autosomique récessive due à l’absence de fibres musculaires et élastique expliquant les télangiectasies associées . • Maladie de WILLEBRAND;autosomique dominante due à l’anomalie du facteur de willebrand. • Capillarite; PR, Scorbut, diabète…etc. • Purpura thrombopénique ou thrombopathique. Hémophilie, CIVD,AVK • infection, • aviateur,plongeur.
  15. 15. Maladie de RENDU OSLER
  16. 16. causes traumatiques • Traumatismes cranio faciaux • la fracture du corps sphénoïde responsable de rupture de carotide interne après un intervalle libre. • Iatrogène(sonde naso gastrique chirurgie rhino sinusienne) • Fistule artérioveineuse où on peut trouver une amaurose,exophtalmie pulsatile,paralysie oculomotrice,souffle orbitaire
  17. 17. Épistaxis maladie qui reste un diagnostic d’élimination.
  18. 18. Traitement • Buts :assurer l’hémostase et éviter la récidive. • moyens: 1/hémostase locale - compression bi digitale - tamponnement vestibulaire - tamponnement antérieur ou ballonnet - tamponnement postérieur - cautérisation chimique ou électrique 2/hémostase régionale -ligature de l’artère sphéno palatine,maxillaire ou ethmoïdale -embolisation radiologique supra sélective de la maxillaire interne
  19. 19. TAMPONNEMENT ANTERIEUR
  20. 20. SONDE A BALLONNET
  21. 21. Indications • 1ère intention:compression bi digitale ou tamponnement vestibulaire. • 2ème intention tamponnement antérieur ou ballonnet • 3ème intention tamponnement postérieur Si possible coagulation au bistouri • Enfin en cas d’échec on passe à l’hémostase régionale

×