CONDUITE A TENIRCONDUITE A TENIR DEVANTDEVANT
UNE EPISTAXISUNE EPISTAXIS
I.I. DEFINITIONDEFINITION
- L’épistaxis est un saignement d’origine- L’épistaxis est un saignement d’origine
endonasale ta...
II.II. RAPPEL ANATOMIQUERAPPEL ANATOMIQUE
 La vascularisation des fosses nasales dépendLa vascularisation des fosses nasales dépend
pour 80% du système carotidien ...
III.III. CONDUITE A TENIRCONDUITE A TENIR
La démarche est souvent la même ,il faudra:La démarche est souvent la même ,il f...
a.a. L’épistaxis bénigneL’épistaxis bénigne
 Tableau le plus fréquent ,d’apparition brutaleTableau le plus fréquent ,d’ap...
b.b. L’épistaxis graveL’épistaxis grave
 10% des cas ,souvent sujets âgés et tarés.10% des cas ,souvent sujets âgés et ta...
2.2. Apprécier l’abondance et leApprécier l’abondance et le
retentissementretentissement
 Par la clinique : signes d’état...
3.3. Rechercher la causeRechercher la cause
a.a. L’interrogatoire:L’interrogatoire:
- age et sexe.- age et sexe.
- Antécéd...
b.b. L’examen cliniqueL’examen clinique
Examen ORL complet comportant:Examen ORL complet comportant:
- Une rhinoscopie ant...
c.c. Les examens complémentairesLes examens complémentaires
- De routine :FNS, bilan d’hémostase, bilanDe routine :FNS, bi...
Etiologies.Etiologies.
1.1.Causes locales:Causes locales:
Traumatiques:- T.iatrogènes (intubation..).:- T.iatrogènes (int...
 Tumorales :-Tumeurs malignes des fosses:-Tumeurs malignes des fosses
nasales ,des sinus ou du cavum.nasales ,des sinus o...
2.2. Causes généralesCauses générales
 HTA.HTA.
 Maladies hémorragiques:Maladies hémorragiques:
- coagulopathies (hémoph...
•• Maladie de Rendu-OslerMaladie de Rendu-Osler: télangiectasie
hémorragique héréditaire > dysplasie vasculaire autosomiqu...
3.3. Epistaxis essensielleEpistaxis essensielle
 Diagnostic d’exclusion.Diagnostic d’exclusion.
 Fréquente chez l’enfant...
4.4. Assurer l’hémostaseAssurer l’hémostase
 Malade en position assise ,tête penchée en AV.Malade en position assise ,têt...
a.a. Hémostase localeHémostase locale
 Procèdes deProcèdes de
compression:compression:
--compressioncompression
bidigital...
--Tamponnement vestibulaireTamponnement vestibulaire..
--Tamponnement antérieurTamponnement antérieur: permet de: permet d...
-Tamponnement post-Tamponnement post (en cas d’hémorragie(en cas d’hémorragie
haute et post):haute et post):
Tampon de com...
--sondes à double ballonnetssondes à double ballonnets..
• Hémostatiques locaux:Hémostatiques locaux:
Eau oxygénée , thrombase…Eau oxygénée , thrombase…
 Injections intra-muqueus...
b.b. Hémostase régionaleHémostase régionale
 Radiologie interventionnelle:Radiologie interventionnelle:
-embolisation sél...
c.c. Hémostase généraleHémostase générale
 Activateurs de l’hémostase: dicynone,Activateurs de l’hémostase: dicynone,
cap...
Epistaxis
Epistaxis
Epistaxis
Epistaxis
Epistaxis
Epistaxis
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Epistaxis

727 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
727
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
16
Actions
Partages
0
Téléchargements
40
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Epistaxis

  1. 1. CONDUITE A TENIRCONDUITE A TENIR DEVANTDEVANT UNE EPISTAXISUNE EPISTAXIS
  2. 2. I.I. DEFINITIONDEFINITION - L’épistaxis est un saignement d’origine- L’épistaxis est un saignement d’origine endonasale tantôt antérieur extériorisé par lesendonasale tantôt antérieur extériorisé par les narines,tantôt postérieur extériorisé par lesnarines,tantôt postérieur extériorisé par les choanes ,et tantôt antéro-postérieur.choanes ,et tantôt antéro-postérieur. - C’est une urgence fréquente en ORL: richesse- C’est une urgence fréquente en ORL: richesse de la vascularisation des cavités nasales.de la vascularisation des cavités nasales.
  3. 3. II.II. RAPPEL ANATOMIQUERAPPEL ANATOMIQUE
  4. 4.  La vascularisation des fosses nasales dépendLa vascularisation des fosses nasales dépend pour 80% du système carotidien externe parpour 80% du système carotidien externe par l’intermédiaire de l’artère maxillaire interne etl’intermédiaire de l’artère maxillaire interne et l’artère faciale .l’artère faciale .  Le système carotidien interne participe a laLe système carotidien interne participe a la vascularisation par l’intermédiaire des artèresvascularisation par l’intermédiaire des artères éthmoidales antérieures et postérieures,éthmoidales antérieures et postérieures, branches de l’artère ophtalmique.branches de l’artère ophtalmique.  Les branches de ces différentes artèresLes branches de ces différentes artères s’anastomosent au niveau de la partie antéro-s’anastomosent au niveau de la partie antéro- inférieure de la cloison (Tache vasculaire deinférieure de la cloison (Tache vasculaire de KISSELBACH ).KISSELBACH ).
  5. 5. III.III. CONDUITE A TENIRCONDUITE A TENIR La démarche est souvent la même ,il faudra:La démarche est souvent la même ,il faudra: 1.1. Reconnaître l’épistaxis.Reconnaître l’épistaxis.  Eliminer les diagnostics différentielsEliminer les diagnostics différentiels (hématémèse surtout)(hématémèse surtout)  2 tableaux cliniques peuvent se voir:2 tableaux cliniques peuvent se voir:
  6. 6. a.a. L’épistaxis bénigneL’épistaxis bénigne  Tableau le plus fréquent ,d’apparition brutaleTableau le plus fréquent ,d’apparition brutale antérieure , souvent unilatérale, cédantantérieure , souvent unilatérale, cédant rapidement.rapidement.  Son origine est souvent la tache vasculaire;Son origine est souvent la tache vasculaire;
  7. 7. b.b. L’épistaxis graveL’épistaxis grave  10% des cas ,souvent sujets âgés et tarés.10% des cas ,souvent sujets âgés et tarés.  Graves soit par :Graves soit par : - Son abondance .Son abondance . - Sa répétition.Sa répétition. - Sa persistance sous forme d’un écoulementSa persistance sous forme d’un écoulement postérieure dégluti.postérieure dégluti.
  8. 8. 2.2. Apprécier l’abondance et leApprécier l’abondance et le retentissementretentissement  Par la clinique : signes d’état de choc.Par la clinique : signes d’état de choc.  Par la biologie : FNS , hématocrite.Par la biologie : FNS , hématocrite.
  9. 9. 3.3. Rechercher la causeRechercher la cause a.a. L’interrogatoire:L’interrogatoire: - age et sexe.- age et sexe. - Antécédents pathologiques personnels etAntécédents pathologiques personnels et familiaux.( diabète ,hémopathiesfamiliaux.( diabète ,hémopathies HTA,insuffisance rénale…).HTA,insuffisance rénale…). - Prise médicamenteuse (aspirine, AINS,Prise médicamenteuse (aspirine, AINS, anticoagulants,…).anticoagulants,…). - Alcoolisme.Alcoolisme. - Mode de survenue:traumatisme,éxposition auMode de survenue:traumatisme,éxposition au soleil….soleil….
  10. 10. b.b. L’examen cliniqueL’examen clinique Examen ORL complet comportant:Examen ORL complet comportant: - Une rhinoscopie ant.Une rhinoscopie ant. - Une rhinoscopie post.Une rhinoscopie post. - Un examen de la cavité buccale .Un examen de la cavité buccale . - Nasofibroscopie.Nasofibroscopie.
  11. 11. c.c. Les examens complémentairesLes examens complémentaires - De routine :FNS, bilan d’hémostase, bilanDe routine :FNS, bilan d’hémostase, bilan hépatique…hépatique… - En fonction de l’orientation: TDM,En fonction de l’orientation: TDM, artériographie, endoscopie…artériographie, endoscopie…
  12. 12. Etiologies.Etiologies. 1.1.Causes locales:Causes locales: Traumatiques:- T.iatrogènes (intubation..).:- T.iatrogènes (intubation..). - T.maxillo-faciaux (OPN..).- T.maxillo-faciaux (OPN..). - rupture traumatique de la- rupture traumatique de la carotide interne.carotide interne.
  13. 13.  Tumorales :-Tumeurs malignes des fosses:-Tumeurs malignes des fosses nasales ,des sinus ou du cavum.nasales ,des sinus ou du cavum. -- Tumeurs bénignes: -FNPTumeurs bénignes: -FNP (fibrome naso-pharyngien).(fibrome naso-pharyngien). - polype saignant de la- polype saignant de la cloison.cloison.  Infectieuse et inflammatoire: rhinite, sinusite: rhinite, sinusite
  14. 14. 2.2. Causes généralesCauses générales  HTA.HTA.  Maladies hémorragiques:Maladies hémorragiques: - coagulopathies (hémophilie ,Insuffisance- coagulopathies (hémophilie ,Insuffisance hépatique…).hépatique…). -capillarite: P.rhumatoide, diabète, thyphoide.-capillarite: P.rhumatoide, diabète, thyphoide. - purpuras thrombopéniques,- purpuras thrombopéniques, thrombopathiques.thrombopathiques. - maladie de willebrand.- maladie de willebrand.
  15. 15. •• Maladie de Rendu-OslerMaladie de Rendu-Osler: télangiectasie hémorragique héréditaire > dysplasie vasculaire autosomique dominante: angiomatose télangiectasique à la fois cutanée, viscérale et muqueuse (épistaxis, hémorragies digestives, pulmonaires, cérébrales…etc).
  16. 16. 3.3. Epistaxis essensielleEpistaxis essensielle  Diagnostic d’exclusion.Diagnostic d’exclusion.  Fréquente chez l’enfant d’age préscolaire.Fréquente chez l’enfant d’age préscolaire.  Spontanément ou après exposition au soleil.Spontanément ou après exposition au soleil.  Origine: la tache vasculaire.Origine: la tache vasculaire.
  17. 17. 4.4. Assurer l’hémostaseAssurer l’hémostase  Malade en position assise ,tête penchée en AV.Malade en position assise ,tête penchée en AV.  Le rassurer.Le rassurer.  Evacuer les caillots sanguins( mouchage,Evacuer les caillots sanguins( mouchage, aspiration).aspiration).  Méchage a la xylocaine-naphazolinée.Méchage a la xylocaine-naphazolinée.
  18. 18. a.a. Hémostase localeHémostase locale  Procèdes deProcèdes de compression:compression: --compressioncompression bidigitalebidigitale:: compression de lacompression de la pointe du nez entrepointe du nez entre pouce et index.pouce et index.
  19. 19. --Tamponnement vestibulaireTamponnement vestibulaire.. --Tamponnement antérieurTamponnement antérieur: permet de: permet de tamponner les 3/4 ant des F N. Après méchage atamponner les 3/4 ant des F N. Après méchage a la xylo-naphazolinée, on introduit à l’aide d’unela xylo-naphazolinée, on introduit à l’aide d’une pince une mèche dans les FN , qui est tasséepince une mèche dans les FN , qui est tassée d’AR en AV en accordéon.ce tamponnement estd’AR en AV en accordéon.ce tamponnement est réalisé a l’aide de mèches grasses pdt 48 h, ou deréalisé a l’aide de mèches grasses pdt 48 h, ou de mèches résorbables (Surgicel) sous couverturemèches résorbables (Surgicel) sous couverture ATB.ATB.
  20. 20. -Tamponnement post-Tamponnement post (en cas d’hémorragie(en cas d’hémorragie haute et post):haute et post): Tampon de compresse introduit dans le cavumTampon de compresse introduit dans le cavum guidé par une sonde de Nélaton. Unguidé par une sonde de Nélaton. Un tamponnement antérieur est ensuite réalisé.tamponnement antérieur est ensuite réalisé. Gardé pdt 48 h sous couverture ATB.Gardé pdt 48 h sous couverture ATB.
  21. 21. --sondes à double ballonnetssondes à double ballonnets..
  22. 22. • Hémostatiques locaux:Hémostatiques locaux: Eau oxygénée , thrombase…Eau oxygénée , thrombase…  Injections intra-muqueuse:Injections intra-muqueuse: Éthibloc.Éthibloc.  Cautérisation:Cautérisation: Electrique, Chimique (nitrate d’argent…)Electrique, Chimique (nitrate d’argent…) Laser.Laser.
  23. 23. b.b. Hémostase régionaleHémostase régionale  Radiologie interventionnelle:Radiologie interventionnelle: -embolisation sélective.-embolisation sélective. -ballonnets largables.-ballonnets largables.  Ligatures artérielles: A. sphéno-palatine,Ligatures artérielles: A. sphéno-palatine, maxillaire interne, carotide ext.maxillaire interne, carotide ext.
  24. 24. c.c. Hémostase généraleHémostase générale  Activateurs de l’hémostase: dicynone,Activateurs de l’hémostase: dicynone, capramol…capramol…  Produits substitutifs: PPSB, plasma fraisProduits substitutifs: PPSB, plasma frais congelé, concentré plaquettaire…congelé, concentré plaquettaire…

×