EXPLORATION FONCTIONNELLE DEEXPLORATION FONCTIONNELLE DE
L’OREILLEL’OREILLE
II-- ACOUMETRIACOUMETRIEE
A-A- PHONIQUEPHONIQUE
 Voix hauteVoix haute avec oreille controlatérale obstruée par le doigtav...
B-B- INSTRUMENTALEINSTRUMENTALE
1.1. MATERIELMATERIEL
 Au minimum 3 diapasons qui donnent des sons purs:Au minimum 3 diap...
2.2. CONDUITE DE L’EXAMENCONDUITE DE L’EXAMEN
 L’epreuve de WEBERL’epreuve de WEBER
-- Compare l’audition osseuse des 2 o...
3.3. RESULTATSRESULTATS
 L’epreuve de WEBERL’epreuve de WEBER
-- Sujet normal: pas de latéralisation de la sensation sono...
II-II- AUDIOMETRIE SUBJECTIVEAUDIOMETRIE SUBJECTIVE
A-A- AUDIOMETRIE TONNALE LIMINAIREAUDIOMETRIE TONNALE LIMINAIRE
Utilis...
2.2. Conduite de l’examenConduite de l’examen
 -- Tester la meilleure oreille et par la fréquence 1000:Tester la meilleur...
3.3. RésultatsRésultats
 Sujet normal :Sujet normal : les conductions aérienne et osseuse sontles conductions aérienne et...
B-B- AUDIOMETRIE VOCALEAUDIOMETRIE VOCALE
Utilise des mots du langage courant en liste, présentés àUtilise des mots du lan...
III-III- AUDIOMETRIE OBJECTIVEAUDIOMETRIE OBJECTIVE
AA-- ImpédancemétrieImpédancemétrie
 Evalue :Evalue :
-- Directement ...
1.1. TympanométrieTympanométrie::

-- Mesure l’impédance du système tympano-Mesure l’impédance du système tympano-
ossic...
 Résultats:Résultats:
-- Tympanogramme normal:Tympanogramme normal:
• En toit de pagodeEn toit de pagode avec un sommet ...
- Tympanogrammes anormaux- Tympanogrammes anormaux ::
• Plat :Plat :
o Diminution importante de la mobilité tympanique:Dim...
2.2. Manométrie tubaireManométrie tubaire::
 On réalise une dépression dans le conduit auditifOn réalise une dépression d...
3.3. Réflexe stapédien ou réflexe acoustique:Réflexe stapédien ou réflexe acoustique:
 Un son intense ( 85db) provoque un...
 Les voies de ce réflexeLes voies de ce réflexe
-- Stimulation sonoreStimulation sonore
-- CAE et STOCAE et STO
-- Cochlé...
 Ces voies du réflexe stapédien sont toutes situéesCes voies du réflexe stapédien sont toutes situées
dans la partie bass...

-- Dans les surdités de perception endocochléaires, si laDans les surdités de perception endocochléaires, si la
perte au...
B-B- ELECTROCOCHLEOGRAPHIEELECTROCOCHLEOGRAPHIE
 Recueille le potentiel d’action du nerf cochléaire parRecueille le poten...
D-D- P.E.A DU TRONC CEREBRALP.E.A DU TRONC CEREBRAL
1.1. Définition :Définition :
Enregistrement au vertex à partir d’élec...
1.1. Rappel:Rappel:
a- Anatomique:a- Anatomique:
 LesLes voies auditives:voies auditives:
-- Neurone du 1Neurone du 1erer...
b- Physiologique:b- Physiologique:
 Le mouvement de l’étrier produit une onde propagéeLe mouvement de l’étrier produit un...
4.4. Technique d’enregistrement:Technique d’enregistrement:
a-a- Appareillage:Appareillage:
 AmplificateurAmplificateur
...
b-b- Examen standard:Examen standard:
 Dans une cabine isolée électriquement et insonoriséeDans une cabine isolée électri...
5.5. Résultats:Résultats:
a-a- Sujet normal:Sujet normal:
 Seuil physiologique normal = 0 – 20dbSeuil physiologique norma...
3030
Exploration fonctionnelle de l'oreille
Exploration fonctionnelle de l'oreille
Exploration fonctionnelle de l'oreille
Exploration fonctionnelle de l'oreille
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Exploration fonctionnelle de l'oreille

579 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
579
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
11
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Exploration fonctionnelle de l'oreille

  1. 1. EXPLORATION FONCTIONNELLE DEEXPLORATION FONCTIONNELLE DE L’OREILLEL’OREILLE
  2. 2. II-- ACOUMETRIACOUMETRIEE A-A- PHONIQUEPHONIQUE  Voix hauteVoix haute avec oreille controlatérale obstruée par le doigtavec oreille controlatérale obstruée par le doigt Voix haute non perçue distinctement à 6 mVoix haute non perçue distinctement à 6 m →→ HypoacousieHypoacousie Voix haute non perçue distinctement à 1mVoix haute non perçue distinctement à 1m →→ Surdité graveSurdité grave  Voix chuchotéeVoix chuchotée  Voix non perçue distinctement à 1mVoix non perçue distinctement à 1m →→ HypoacousieHypoacousie  Voix non perçue distinctement à 10cmVoix non perçue distinctement à 10cm →→ Hypoacousie profondeHypoacousie profonde
  3. 3. B-B- INSTRUMENTALEINSTRUMENTALE 1.1. MATERIELMATERIEL  Au minimum 3 diapasons qui donnent des sons purs:Au minimum 3 diapasons qui donnent des sons purs: -- Graves, UT2 ( 128 vibrations doubles à la seconde);Graves, UT2 ( 128 vibrations doubles à la seconde); -- Moyens, UT4 (512 vibrations doubles à la seconde);Moyens, UT4 (512 vibrations doubles à la seconde); -- Aigüs, UT6 (2048 vibrations doubles à la seconde).Aigüs, UT6 (2048 vibrations doubles à la seconde).  LesLes sons atteignent la cochlée par:sons atteignent la cochlée par: -- Voie aérienne, directement conduits et amplifiés par leVoie aérienne, directement conduits et amplifiés par le système tympano-ossiculaire.système tympano-ossiculaire. -- Voie osseuse, les sons sont transmis par lesVoie osseuse, les sons sont transmis par les structures osseuses du crane court-circuitant l’appareilstructures osseuses du crane court-circuitant l’appareil de transmission.de transmission.
  4. 4. 2.2. CONDUITE DE L’EXAMENCONDUITE DE L’EXAMEN  L’epreuve de WEBERL’epreuve de WEBER -- Compare l’audition osseuse des 2 oreilles;Compare l’audition osseuse des 2 oreilles; -- Le diapason est appliqué perpendiculairement sur leLe diapason est appliqué perpendiculairement sur le vertex.vertex.  L’epreuve de RINNEL’epreuve de RINNE -- Compare l’audition osseuse et l’audition aérienneCompare l’audition osseuse et l’audition aérienne d’une même oreilled’une même oreille
  5. 5. 3.3. RESULTATSRESULTATS  L’epreuve de WEBERL’epreuve de WEBER -- Sujet normal: pas de latéralisation de la sensation sonore…Sujet normal: pas de latéralisation de la sensation sonore… -- Latéralisation du côté sourdLatéralisation du côté sourd →→ Surdité de transmission.Surdité de transmission. -- Latéralisation du côté sainLatéralisation du côté sain →→ Surdité de perception.Surdité de perception.  L’epreuve de RINNEL’epreuve de RINNE -- Sujet normal: après 20 secondes, le diapason n’est plus perçuSujet normal: après 20 secondes, le diapason n’est plus perçu lorsqu’il est appliqué sur la mastoîde, mais il est encore perçulorsqu’il est appliqué sur la mastoîde, mais il est encore perçu 30 à 40 secondes lorsqu’il est présenté devant le pavillon de30 à 40 secondes lorsqu’il est présenté devant le pavillon de l’oreille. La durée de l’audition par voie aérienne est plusl’oreille. La durée de l’audition par voie aérienne est plus grande que la durée d’audition par voie asseuse. On dit que legrande que la durée d’audition par voie asseuse. On dit que le RINNE est positif.RINNE est positif. -- RINNE négatif:RINNE négatif: le diapason est entendu plus longtemps enle diapason est entendu plus longtemps en conduction osseuse qu’en conduction aérienne,conduction osseuse qu’en conduction aérienne, →→ Surdité deSurdité de transmission.transmission. -- RINNE indifférent: la conduction aérienne et la conductionRINNE indifférent: la conduction aérienne et la conduction osseuse étant égales,osseuse étant égales, →→ Surdité de transmission inférieure àSurdité de transmission inférieure à 30 db.30 db.
  6. 6. II-II- AUDIOMETRIE SUBJECTIVEAUDIOMETRIE SUBJECTIVE A-A- AUDIOMETRIE TONNALE LIMINAIREAUDIOMETRIE TONNALE LIMINAIRE Utilise un audiomètre, qui donne des fréquences enUtilise un audiomètre, qui donne des fréquences en octaves, 125, 250, 500, 1000, 2000, 4000, 8000.octaves, 125, 250, 500, 1000, 2000, 4000, 8000. 1.1. MatérielMatériel  Un générateur d’intensité gradué de 0 à 110 – 120dbUn générateur d’intensité gradué de 0 à 110 – 120db  UUn casque à 2 écouteursn casque à 2 écouteurs  Un vibrateurUn vibrateur
  7. 7. 2.2. Conduite de l’examenConduite de l’examen  -- Tester la meilleure oreille et par la fréquence 1000:Tester la meilleure oreille et par la fréquence 1000: le patient indique la perception du son en levant lele patient indique la perception du son en levant le doigt;doigt; -- On interroge ensuite les fréquences graves (125,On interroge ensuite les fréquences graves (125, 250, 500 Hz).250, 500 Hz). -- Puis on interroge les fréquences aiguës (2000, 4000,Puis on interroge les fréquences aiguës (2000, 4000, 8000).8000).  On procède de la même manière pour l’oreilleOn procède de la même manière pour l’oreille controlatérale.controlatérale.  S’il existe une grande différence d’audition entreS’il existe une grande différence d’audition entre l’oreille sourde et l’oreille saine, il faut assourdir cettel’oreille sourde et l’oreille saine, il faut assourdir cette dernière avec un bruit blanc (souffle), car le maladedernière avec un bruit blanc (souffle), car le malade risque d’entendre avec l’oreille saine par voierisque d’entendre avec l’oreille saine par voie transcranienne.transcranienne.  on procède de la même façon pour la conductionon procède de la même façon pour la conduction osseuse.osseuse.
  8. 8. 3.3. RésultatsRésultats  Sujet normal :Sujet normal : les conductions aérienne et osseuse sontles conductions aérienne et osseuse sont confondues et sont situées sur le 0confondues et sont situées sur le 0  Surdité :Surdité : -- L’intensité liminaire ( du seuil auditif) est obtenue pour uneL’intensité liminaire ( du seuil auditif) est obtenue pour une énergie supérieure à la normale ( 20, 30, 60db…)énergie supérieure à la normale ( 20, 30, 60db…) -- Surdité de transmission:Surdité de transmission: il existe un écart entre les deuxil existe un écart entre les deux courbes aérienne et osseuse, l’aérienne étant plus basse:courbes aérienne et osseuse, l’aérienne étant plus basse: RINNE audiométrique négatif.RINNE audiométrique négatif. -- Surdité de perception:Surdité de perception: les deux courbes sont accoléesles deux courbes sont accolées (RINNE nul) mais ne sont pas au 0.(RINNE nul) mais ne sont pas au 0. -- Surdité mixte:Surdité mixte: les deux courbes ne sont pasles deux courbes ne sont pas superposables et ne sont pas au 0superposables et ne sont pas au 0  WEBER audiométriqueWEBER audiométrique
  9. 9. B-B- AUDIOMETRIE VOCALEAUDIOMETRIE VOCALE Utilise des mots du langage courant en liste, présentés àUtilise des mots du langage courant en liste, présentés à l’oreille du sujet à différentes intensités.l’oreille du sujet à différentes intensités. 1.1. Test d’intelligibilitéTest d’intelligibilité:: -- Indique le retentissement social de la surdité.Indique le retentissement social de la surdité. 2.2. Test d’intégrationTest d’intégration:: -- Mesure l’intelligibilitéMesure l’intelligibilité dans le silence et dans le bruit c’est-dans le silence et dans le bruit c’est- à-dire avec adjonction d’un bruit blanc dans l’écouteur.à-dire avec adjonction d’un bruit blanc dans l’écouteur. -- Un important écart entre les deux intelligibilitésUn important écart entre les deux intelligibilités →→ atteinteatteinte des voies et des centres auditifs.des voies et des centres auditifs.
  10. 10. III-III- AUDIOMETRIE OBJECTIVEAUDIOMETRIE OBJECTIVE AA-- ImpédancemétrieImpédancemétrie  Evalue :Evalue : -- Directement l’oreille moyenneDirectement l’oreille moyenne -- Indirectement la fonction cochléaire et le nerf auditifIndirectement la fonction cochléaire et le nerf auditif  Mesure la mobilité du système tympano-ossiculaireMesure la mobilité du système tympano-ossiculaire  Se pratique dès l’âge de deux moisSe pratique dès l’âge de deux mois
  11. 11. 1.1. TympanométrieTympanométrie::  -- Mesure l’impédance du système tympano-Mesure l’impédance du système tympano- ossiculaireossiculaire -- Le tympan et les osselets ont une masse, uneLe tympan et les osselets ont une masse, une rigidité et une élasticité, paramètres étudiés parrigidité et une élasticité, paramètres étudiés par la typanométrie grâce aux variations dela typanométrie grâce aux variations de pression imposées au tympan parpression imposées au tympan par l’intermédiaire du conduit auditif externe.l’intermédiaire du conduit auditif externe. -- A chaque variation de pression correspondA chaque variation de pression correspond une modification d’impédance, ce qui permet deune modification d’impédance, ce qui permet de tracer un tympanogramme.tracer un tympanogramme.
  12. 12.  Résultats:Résultats: -- Tympanogramme normal:Tympanogramme normal: • En toit de pagodeEn toit de pagode avec un sommet situé autour de 0avec un sommet situé autour de 0 de pressionde pression • Signifie que :Signifie que : o le tympan est intact, de mobilité normalele tympan est intact, de mobilité normale o La pression dans la caisse du tympan est égale àLa pression dans la caisse du tympan est égale à la pression du conduit auditif externe.la pression du conduit auditif externe.
  13. 13. - Tympanogrammes anormaux- Tympanogrammes anormaux :: • Plat :Plat : o Diminution importante de la mobilité tympanique:Diminution importante de la mobilité tympanique: ♦♦ Liquide dans la caisse du tympanLiquide dans la caisse du tympan ♦♦ Tympans retractésTympans retractés • Pic situé dans les pressions négatives:Pic situé dans les pressions négatives: o Dysfonctionnement tubaire importantDysfonctionnement tubaire important • En toit de pagode, mais dont le pic est très abaissé:En toit de pagode, mais dont le pic est très abaissé: o Rigidité typano-ossiculaire:Rigidité typano-ossiculaire: ♦♦ TympanoscléroseTympanosclérose ♦♦ OtospongioseOtospongiose • Tympan anormalement mobile:Tympan anormalement mobile: o Rupture de la chaîne ossiculaireRupture de la chaîne ossiculaire o Membrane péllucideMembrane péllucide
  14. 14. 2.2. Manométrie tubaireManométrie tubaire::  On réalise une dépression dans le conduit auditifOn réalise une dépression dans le conduit auditif externeexterne  On fait déglutir au patient plusieurs gorgéesOn fait déglutir au patient plusieurs gorgées d’eaud’eau  L’absence de modification dans le conduit auditifL’absence de modification dans le conduit auditif externeexterne →→ trompe auditive imperméabletrompe auditive imperméable
  15. 15. 3.3. Réflexe stapédien ou réflexe acoustique:Réflexe stapédien ou réflexe acoustique:  Un son intense ( 85db) provoque une contractionUn son intense ( 85db) provoque une contraction bilatérale du muscle de l’étrier ce qui mobilise labilatérale du muscle de l’étrier ce qui mobilise la chaîne ossiculaire, en modifie la rigidité et enchaîne ossiculaire, en modifie la rigidité et en augmente donc l’impédanceaugmente donc l’impédance
  16. 16.  Les voies de ce réflexeLes voies de ce réflexe -- Stimulation sonoreStimulation sonore -- CAE et STOCAE et STO -- CochléeCochlée Voie afférenteVoie afférente -- Nerf cochléaireNerf cochléaire -- Noyau cochléaire ventralNoyau cochléaire ventral -- Noyau facialNoyau facial Voie efférenteVoie efférente -- Nerf facialNerf facial -- Muscle de l’étrierMuscle de l’étrier
  17. 17.  Ces voies du réflexe stapédien sont toutes situéesCes voies du réflexe stapédien sont toutes situées dans la partie basse du tronc cérébral.dans la partie basse du tronc cérébral.  Les modifications du réflexe acoustique se voientLes modifications du réflexe acoustique se voient dans:dans: -- Tout ce qui entrave la mobilité de la chaîneTout ce qui entrave la mobilité de la chaîne ossiculaire:ossiculaire: o Épanchement liquidienÉpanchement liquidien o Ankylose ossiculaire qui diminue ou négative leAnkylose ossiculaire qui diminue ou négative le réflexe stapédienréflexe stapédien -- Atteintes de la voie afférente (surdité deAtteintes de la voie afférente (surdité de transmission, surdité de perception, atteinte du nerftransmission, surdité de perception, atteinte du nerf auditif),auditif), -- Atteintes de la voie efférente ( atteinte du VII)Atteintes de la voie efférente ( atteinte du VII) -- Atteintes centrales ( atteinte de la partie basse duAtteintes centrales ( atteinte de la partie basse du tronc cérébral)tronc cérébral)
  18. 18.  -- Dans les surdités de perception endocochléaires, si laDans les surdités de perception endocochléaires, si la perte auditive est inférieure à 60 ou 70db, du fait duperte auditive est inférieure à 60 ou 70db, du fait du recrutement, le seuil d’obtention du réflexe stapédien estrecrutement, le seuil d’obtention du réflexe stapédien est normal (95db):normal (95db): o MenièreMenière o PresbyacousiePresbyacousie o Surdité professionnelleSurdité professionnelle o Traumatisme sonore aiguTraumatisme sonore aigu -- Dans les surdités de perception rétrocochléaireDans les surdités de perception rétrocochléaire (neurinome de l’acoustique)(neurinome de l’acoustique) o Pas de recrutementPas de recrutement o Le seuil d’obtention du réflexe stapédien est augmentéLe seuil d’obtention du réflexe stapédien est augmenté (>95db)(>95db) o 20% des neurinomes (<20mm de Ø) échappe à cette20% des neurinomes (<20mm de Ø) échappe à cette évaluationévaluation
  19. 19. B-B- ELECTROCOCHLEOGRAPHIEELECTROCOCHLEOGRAPHIE  Recueille le potentiel d’action du nerf cochléaire parRecueille le potentiel d’action du nerf cochléaire par une électrode active transtympanique appuyée sur leune électrode active transtympanique appuyée sur le promontoirepromontoire  Donne des renseignements quantitatifs et qualitatifsDonne des renseignements quantitatifs et qualitatifs sur le potentiel récepteur apparu au niveau de lasur le potentiel récepteur apparu au niveau de la cochlée et du segment initial du nerf auditif lors de lacochlée et du segment initial du nerf auditif lors de la stimulation auditive par des clics.stimulation auditive par des clics. C-C- AUDIOMETRIE ELECTROENCEPHALOGRAPHIQUEAUDIOMETRIE ELECTROENCEPHALOGRAPHIQUE
  20. 20. D-D- P.E.A DU TRONC CEREBRALP.E.A DU TRONC CEREBRAL 1.1. Définition :Définition : Enregistrement au vertex à partir d’électrodes de surface,Enregistrement au vertex à partir d’électrodes de surface, une série de P.E.A de courtes latence associées à l’activitéune série de P.E.A de courtes latence associées à l’activité successive du VIII et des différents relais auditifs du troncsuccessive du VIII et des différents relais auditifs du tronc cérébral.cérébral.
  21. 21. 1.1. Rappel:Rappel: a- Anatomique:a- Anatomique:  LesLes voies auditives:voies auditives: -- Neurone du 1Neurone du 1erer ordre: de la cochlée au noyauordre: de la cochlée au noyau cochléaire (ventral et dorsal)cochléaire (ventral et dorsal) -- Neurone du 2Neurone du 2èmeème ordre:ordre: ○○ Noyau ventralNoyau ventral →→ Aux 2 complexes olivairesAux 2 complexes olivaires supérieurssupérieurs ○○ Noyau dorsalNoyau dorsal →→ Au complexe olivaireAu complexe olivaire supérieursupérieur controlatéralcontrolatéral -- Neurone du 3Neurone du 3èmeème ordre: vers le thalamusordre: vers le thalamus -- Neurone du 4Neurone du 4èmeème ordre: voie thalamo-corticales=ordre: voie thalamo-corticales= RadiationRadiation auditiveauditive
  22. 22. b- Physiologique:b- Physiologique:  Le mouvement de l’étrier produit une onde propagéeLe mouvement de l’étrier produit une onde propagée sur la membrane basilairesur la membrane basilaire  Les cellules ciliées de l’organe de corti transformentLes cellules ciliées de l’organe de corti transforment l’énergie mécanique des ondes sonores en énergiel’énergie mécanique des ondes sonores en énergie bioélectrique = Potentiel d’action pour le VIIIbioélectrique = Potentiel d’action pour le VIII 3.3. Intérêts :Intérêts :  Mesure du niveau d’auditionMesure du niveau d’audition  Précise la topographie d’une lésion sur le systèmePrécise la topographie d’une lésion sur le système auditifauditif  Diagnostic précoce des surdités chez l’enfantDiagnostic précoce des surdités chez l’enfant
  23. 23. 4.4. Technique d’enregistrement:Technique d’enregistrement: a-a- Appareillage:Appareillage:  AmplificateurAmplificateur  FiltrageFiltrage  MoyenneurMoyenneur
  24. 24. b-b- Examen standard:Examen standard:  Dans une cabine isolée électriquement et insonoriséeDans une cabine isolée électriquement et insonorisée  Sujet allongé, tête sur l’oreiller, relaxé:Sujet allongé, tête sur l’oreiller, relaxé: -- Adulte: Coopérant +++, nerveux : sédatifsAdulte: Coopérant +++, nerveux : sédatifs -- < 6 mois: Périodes post-prandiales< 6 mois: Périodes post-prandiales -- > 6 mois: Prémédication ou anesthésie générale> 6 mois: Prémédication ou anesthésie générale  Montage d’électrodes:Montage d’électrodes: -- Une sur le vertex : électrode positiveUne sur le vertex : électrode positive -- Une sur la mastoïde homolatérale à la stimulation:Une sur la mastoïde homolatérale à la stimulation: électrode négativeélectrode négative -- La masse sur la mastoïde controlatéraleLa masse sur la mastoïde controlatérale  Stimulation auditiveStimulation auditive -- Clic (20/seconde)Clic (20/seconde) o Son bref, comprenant un éventail de fréquences entre 2000etSon bref, comprenant un éventail de fréquences entre 2000et 40004000 o On commence par 100dbOn commence par 100db o Puis on diminue de 10 en 10db jusqu’au seuil du sujetPuis on diminue de 10 en 10db jusqu’au seuil du sujet
  25. 25. 5.5. Résultats:Résultats: a-a- Sujet normal:Sujet normal:  Seuil physiologique normal = 0 – 20dbSeuil physiologique normal = 0 – 20db  SchémaSchéma  Le tracé subit des modifications en fonction de l’intensitéLe tracé subit des modifications en fonction de l’intensité des clics:des clics: -- 70 – 100db :70 – 100db : o 4 ondes constantes: I, II, III, V ( la plus grande)4 ondes constantes: I, II, III, V ( la plus grande) o IV, VI, VII : inconstantesIV, VI, VII : inconstantes -- 40 -50db :40 -50db : o Ondes plus ou moins identifiables sauf l’onde V (toujoursOndes plus ou moins identifiables sauf l’onde V (toujours visible à 100%)visible à 100%) -- < 30db :ne persiste que l’onde V toujours au niveau proche de< 30db :ne persiste que l’onde V toujours au niveau proche de l’onde V.l’onde V.
  26. 26. 3030

×