ASPECTS CLINIQUES,ECHOGRAPHIQUES
DES HYPERTROPHIES DU CORPS
THYROIDE
INTRODUCTION:
Le goitre est une hypertrophie diffuse du
corps thyroïde.
Une thyroïde palpable n’est pas
obligatoirement ...
Trois mesures orthogonales sont
nécessaires pour le calcul d’1volume.
(Un lobe étiré peut avoir un volume
normal).
L’éch...
METHODES D’ETUDES:
Nous avons étudié les dossiers cliniques
de 36 patients hospitalisés au service
d’ORL de l’hôpital ce...
L’examen échographique était pratiqué avec un
appareil LOGIK doté d’une sonde 9MHZ sur un
patient en décubitus dorsal.
Cet...
 L’age des patients varie entre 19 et 57ans avec
une moyenne de 38ans comprenant 34femmes et
2hommes soit un sexe ratio d...
 L examen clinique retrouve:
1.Hypertrophie globale de la thyroïde:20cas
2.Hypertrophie unilatérale:10cas
3. Nodule isolé...
Le dosage des
hormones(FT3,FT4,TSH)constituait
l’essentiel du bilan hormonal ou tous nos
patients été en euthyroidie.
21...
Tous nos patients ont bénéficié d’une cure
chirurgicale dont:
20 thyroïdectomie totale
16 lobo-isthmectomie
L’étude an...
4 Hypertrophies multi
nodulaires
diffuses
4 Hypertrophies hétérogènes multi
nodulaire
16 Hypertrophies
homogènes globales
...
RESULTATS
L’examen échographique montrait:
1515 hypertrophies globales homogèneshypertrophies globales homogènes
0707hy...
DISCUSSION ET COMMENTAIRES:
L’examen échographique est plus sensible
que l’examen clinique pour le bilan d’une
hypertrop...
-Une identification avec localisation précise
des lésions et la découverte des nodules
non palpables cliniquement.
-Mesure...
2-De malignité:
Le caractère isolé du nodule
Présence d’adénopathies
L’hypoéchogénicité
-guider la décision opératoire:...
Conclusion:
Devant une hypertrophie du corps
thyroïdien,l’échographie bien que non spécifique
est plus sensible que l’exam...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Hypertrophie thyroïdienne

851 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
851
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
15
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Hypertrophie thyroïdienne

  1. 1. ASPECTS CLINIQUES,ECHOGRAPHIQUES DES HYPERTROPHIES DU CORPS THYROIDE
  2. 2. INTRODUCTION: Le goitre est une hypertrophie diffuse du corps thyroïde. Une thyroïde palpable n’est pas obligatoirement un goitre. On parle de goitre pour des volumes supérieurs à 20ml chez l’homme,à 18ml chez la femme,et à 16ml chez l’adolescent.
  3. 3. Trois mesures orthogonales sont nécessaires pour le calcul d’1volume. (Un lobe étiré peut avoir un volume normal). L’échographie technique simple et atraumatique s’impose actuellement pour l’exploration morphologique des masses thyroïdiennes.
  4. 4. METHODES D’ETUDES: Nous avons étudié les dossiers cliniques de 36 patients hospitalisés au service d’ORL de l’hôpital central de l’armée entre janvier2005 et juin 2008 pour une prise en charge chirurgicale d’une hypertrophie du corps thyroïde.
  5. 5. L’examen échographique était pratiqué avec un appareil LOGIK doté d’une sonde 9MHZ sur un patient en décubitus dorsal. Cet examen comportait une étude de la taille,l’écho structure de la glande et complété par une étude des parties molles locorégionale.
  6. 6.  L’age des patients varie entre 19 et 57ans avec une moyenne de 38ans comprenant 34femmes et 2hommes soit un sexe ratio de17/1  Les autres symptômes cliniques associés à l’hypertrophie de la thyroïde chez nos patients 1. Douleurs pharyngées:7patients 2. Dysphonie:2patients 3. Dysphagie:10patients 4. Adénopathie:1patient
  7. 7.  L examen clinique retrouve: 1.Hypertrophie globale de la thyroïde:20cas 2.Hypertrophie unilatérale:10cas 3. Nodule isolés:6cas 4. Adénopathies non inflammatoires:1cas
  8. 8. Le dosage des hormones(FT3,FT4,TSH)constituait l’essentiel du bilan hormonal ou tous nos patients été en euthyroidie. 21de nos patients ont bénéficié d’une cytoponction dont: 20 était en faveur d’une lésion bénigne. 1 était en faveur d’une lésion maligne.
  9. 9. Tous nos patients ont bénéficié d’une cure chirurgicale dont: 20 thyroïdectomie totale 16 lobo-isthmectomie L’étude anatomopathologique des pièces opératoires: 33 hyperplasies bénignes thyroïdiennes 3 carcinomes type papillaires
  10. 10. 4 Hypertrophies multi nodulaires diffuses 4 Hypertrophies hétérogènes multi nodulaire 16 Hypertrophies homogènes globales 1 Nodule kystique de l’isthme 13 Hypertrophies homogènes 2 Hypertrophie de l’isthme 10 Hypertrophies unilatérales 2 Nodule solide hyperechogene 1 Nodule kystique 1 Nombreux nodules mixtes 6 Hypertrophies homogènes 6 Nodule unique 1 Nodule mixte 1Nodule kystique 2 Nodules solides hyperechogenes 2 Nodules solides hypoechogenes
  11. 11. RESULTATS L’examen échographique montrait: 1515 hypertrophies globales homogèneshypertrophies globales homogènes 0707hypertrophies unilatéraleshypertrophies unilatérales 1010 nodule unique dontnodule unique dont 0202 solides etsolides et hypoéchogéneshypoéchogénes 0404 hypertrophies multi nodulaires diffuseshypertrophies multi nodulaires diffuses 03types de nodules: Solides:06 cas Mixtes:01cas liquidiens:03 cas La tailles des nodules variait de 7à50mm dont 65% était supérieurs à25mm.
  12. 12. DISCUSSION ET COMMENTAIRES: L’examen échographique est plus sensible que l’examen clinique pour le bilan d’une hypertrophie du corps thyroïde. Cette sensibilité de l’examen échographique va permettre: -la reconnaissance des fausses hypertrophies thyroïdiennes
  13. 13. -Une identification avec localisation précise des lésions et la découverte des nodules non palpables cliniquement. -Mesure et description des aspects des nodules. -mise en évidence des adénopathies cervicales. -Facteurs de présomptions: 1-De bénignité: Hyperéchogénicité Lésions kystiques Lésions multiples
  14. 14. 2-De malignité: Le caractère isolé du nodule Présence d’adénopathies L’hypoéchogénicité -guider la décision opératoire:conservatrice ou totale. Il faut signaler l’apport de la cytoponction écho guidée dont la sensibilité est supérieure.
  15. 15. Conclusion: Devant une hypertrophie du corps thyroïdien,l’échographie bien que non spécifique est plus sensible que l’examen clinique, elle permet un bon bilan diagnostique révélant des critères de présomptions,associée à la cytoponction échoguidée qui améliore la précision diagnostique et oriente la décision opératoire.

×