LIGATURE DE LALIGATURE DE LA
CAROTIDE EXTERNECAROTIDE EXTERNE
PlanPlan::
I.I. GENERALITES.GENERALITES.
II.II. RAPPEL ANATOMIQUE.RAPPEL ANATOMIQUE.
III.III. INDICATIONS.INDICATIONS.
IV....
I.I. GENERALITESGENERALITES ::
--La carotide externe est l’artère de la face et du cou.La carotide externe est l’artère de...
II.II. RAPPEL ANATOMIQUE:RAPPEL ANATOMIQUE:
La CE est la branche de bifurcation ant-intLa CE est la branche de bifurcation...
III.III. INDICATIONS:INDICATIONS:
A.A. But curatif:But curatif:
 Plaie par traumatisme.Plaie par traumatisme.
 Hémorragi...
IV.IV. TECHNIQUE: :TECHNIQUE: :
A.A. PRÉPARATION DU MALADEPRÉPARATION DU MALADE
1.1. Bilan:Bilan:
 Tension artérielle.Ten...
B.B. Matériel:Matériel:
 Bistouri avec porte lame.Bistouri avec porte lame.
 Bistouri électrique.Bistouri électrique.
 ...
C.C. Technique proprement dite:Technique proprement dite: TDD:TDD: ligature de la carotideligature de la carotide
externe ...
2.2. 22ee
temps:temps: exposition de laexposition de la
gaine carotidiennegaine carotidienne..
 Ouverture de la gaine du ...
3.3. 33ee
temps:temps: identification de l’Artère Carotide Externe.identification de l’Artère Carotide Externe.
1.1. Reche...
3.3. Au centre du triangle, on fait saillir la grande corne de l’os hyoïde parAu centre du triangle, on fait saillir la gr...
4.4. 44ee
temps:temps: ligature de la CEligature de la CE::
 L’artère est dénudée par dissection sous-adventicielle après...
5.5. 55ee
temps:temps: fermeturefermeture::
Se fait en 2 plans,Se fait en 2 plans,
 Profond, Catgut n°3.Profond, Catgut n...
V.V. INCIDENTS ET ACCIDENTS OPERATOIRES:INCIDENTS ET ACCIDENTS OPERATOIRES:
Difficulté de la découverte et de l’identific...
VI.VI. PÉRIODE POSTOPÉRATOIRE:PÉRIODE POSTOPÉRATOIRE:
  Soins postopératoires:Soins postopératoires:
Antibiothérapie jus...
VII.VII. VARIANTES:VARIANTES:
1.1. L’incision classique de Farabeuf: L’incision classique de Farabeuf: tracée le long du b...
VIII.VIII. CONCLUSION:CONCLUSION:
La ligature de la carotide externe est un acte chirurgical qui peut être de La ligature ...
Ligature de la carotide externe
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Ligature de la carotide externe

631 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
631
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
9
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Ligature de la carotide externe

  1. 1. LIGATURE DE LALIGATURE DE LA CAROTIDE EXTERNECAROTIDE EXTERNE
  2. 2. PlanPlan:: I.I. GENERALITES.GENERALITES. II.II. RAPPEL ANATOMIQUE.RAPPEL ANATOMIQUE. III.III. INDICATIONS.INDICATIONS. IV.IV. TECHNIQUE.TECHNIQUE. V.V. INCIDENTS ET ACCIDENTS OPERATOIRES.INCIDENTS ET ACCIDENTS OPERATOIRES. VI.VI. PÉRIODE POSTOPÉRATOIRE.PÉRIODE POSTOPÉRATOIRE. VII.VII. VARIANTES.VARIANTES. VIII.VIII. CONCLUSION.CONCLUSION.
  3. 3. I.I. GENERALITESGENERALITES :: --La carotide externe est l’artère de la face et du cou.La carotide externe est l’artère de la face et du cou. -Sa ligature peut se réaliser dans un but-Sa ligature peut se réaliser dans un but curatifcuratif en urgenceen urgence (hémorragie survenant dans un territoire irrigué par la CE ) ou(hémorragie survenant dans un territoire irrigué par la CE ) ou préventifpréventif (dans les interventions ou l’hémostase est difficilement(dans les interventions ou l’hémostase est difficilement réalisée).réalisée). -Elle se fait dans l’air du triangle de FARABEUF limité :-Elle se fait dans l’air du triangle de FARABEUF limité : -en haut: XII.-en haut: XII. -en arrière: veine jugulaire interne.-en arrière: veine jugulaire interne. -en bas: tronc thyro-linguo-pharyngo-facial.-en bas: tronc thyro-linguo-pharyngo-facial. - Entre l’artère thyroïdienne sup et la linguale.Entre l’artère thyroïdienne sup et la linguale. - Elle est de plus en plus délaissée au profit de l’embolisation.Elle est de plus en plus délaissée au profit de l’embolisation.
  4. 4. II.II. RAPPEL ANATOMIQUE:RAPPEL ANATOMIQUE: La CE est la branche de bifurcation ant-intLa CE est la branche de bifurcation ant-int de la CP, destinée à la face et au cou.de la CP, destinée à la face et au cou. -Origine.-Origine. -Trajet.-Trajet. -Rapports.-Rapports.
  5. 5. III.III. INDICATIONS:INDICATIONS: A.A. But curatif:But curatif:  Plaie par traumatisme.Plaie par traumatisme.  Hémorragie spontanée: tumeurs dans le territoire de la carotideHémorragie spontanée: tumeurs dans le territoire de la carotide externe.externe.  Hémorragies provoquées par un acte chirurgical: uneHémorragies provoquées par un acte chirurgical: une amygdalectomie.amygdalectomie.  Hémorragies des cancers de la bouche et du pharynx, des goitresHémorragies des cancers de la bouche et du pharynx, des goitres linguaux.linguaux.  Epistaxis graves (exceptionnelle).Epistaxis graves (exceptionnelle). B.B. But préventif:But préventif: dans la chirurgie de:dans la chirurgie de:  L’oropharynx (exérèse de la langue, pharyngectomies latérales).L’oropharynx (exérèse de la langue, pharyngectomies latérales).  Tumeurs du maxillaire et du cavum (fibrome nasopharyngien).Tumeurs du maxillaire et du cavum (fibrome nasopharyngien).  Parotide (facultative).Parotide (facultative).
  6. 6. IV.IV. TECHNIQUE: :TECHNIQUE: : A.A. PRÉPARATION DU MALADEPRÉPARATION DU MALADE 1.1. Bilan:Bilan:  Tension artérielle.Tension artérielle.  NFS, crase sanguine (TP, TCK), groupage sanguin, urée,NFS, crase sanguine (TP, TCK), groupage sanguin, urée, créatinémie, glycémie.créatinémie, glycémie. 2.2. Position du malade:Position du malade:  Décubitus dorsal.Décubitus dorsal.  Tête en hyperextension.Tête en hyperextension.  Rotation de la tête du côté opposé à la ligature.Rotation de la tête du côté opposé à la ligature. 3.3. Anesthésie:Anesthésie:  Locale: dans le cadre de l’urgence, en cas d’état de choc, infiltrationLocale: dans le cadre de l’urgence, en cas d’état de choc, infiltration à la xylocaïne dans les plans superficiels et profonds.à la xylocaïne dans les plans superficiels et profonds.  Générale sous intubation trachéale.Générale sous intubation trachéale.
  7. 7. B.B. Matériel:Matériel:  Bistouri avec porte lame.Bistouri avec porte lame.  Bistouri électrique.Bistouri électrique.  02 écarteurs de Beckmann (petits).02 écarteurs de Beckmann (petits).  Écarteurs de Farabeuf.Écarteurs de Farabeuf.  Pinces coudées longues (passe fil).Pinces coudées longues (passe fil).  dissecteurs coudés miniaturisés de Redon ou décolleur à cloison.dissecteurs coudés miniaturisés de Redon ou décolleur à cloison.  Clamps vasculaires.Clamps vasculaires.  Des fils résorbables et non résorbables.Des fils résorbables et non résorbables.
  8. 8. C.C. Technique proprement dite:Technique proprement dite: TDD:TDD: ligature de la carotideligature de la carotide externe sous anesthésie générale.externe sous anesthésie générale. 1.1. 11ee temps:temps: incision cutanéeincision cutanée..  Arciforme, dans un pli du cou,Arciforme, dans un pli du cou, partant departant de la région sous lobulairela région sous lobulaire àà la corne supérieure du cartilagela corne supérieure du cartilage thyroïde.thyroïde.  Section du tissu cellulaire sousSection du tissu cellulaire sous cutané et du peaucier du cou.cutané et du peaucier du cou.  La veine jugulaire externeLa veine jugulaire externe serasera reconnue et sectionnée, entre deuxreconnue et sectionnée, entre deux ligatures, surligatures, sur le bord antérieur dule bord antérieur du muscle SCMmuscle SCM en protégeanten protégeant le nerfle nerf auriculaire postérieurauriculaire postérieur..  A la fin de ce temps, le bord ant duA la fin de ce temps, le bord ant du SCM doit être visible sur touteSCM doit être visible sur toute l’étendue de l’incision.l’étendue de l’incision.
  9. 9. 2.2. 22ee temps:temps: exposition de laexposition de la gaine carotidiennegaine carotidienne..  Ouverture de la gaine du SCMOuverture de la gaine du SCM qui a été amorcée, avec laqui a été amorcée, avec la section de VJE, est poursuiviesection de VJE, est poursuivie jusqu’aux deux extrémités dejusqu’aux deux extrémités de l’incision.l’incision.  Le muscle est écarté versLe muscle est écarté vers l’arrière grâce à un écarteurl’arrière grâce à un écarteur de Farabeuf.de Farabeuf.  La face profonde de la gaineLa face profonde de la gaine est ouverte sur toute laest ouverte sur toute la hauteur de l’incision.hauteur de l’incision.  Mise en place de 2 écarteursMise en place de 2 écarteurs de Beckmann.de Beckmann.
  10. 10. 3.3. 33ee temps:temps: identification de l’Artère Carotide Externe.identification de l’Artère Carotide Externe. 1.1. Recherche des 2 autres côtés du triangle antérieur du cou:Recherche des 2 autres côtés du triangle antérieur du cou: -ventre postérieur du digastrique en haut.-ventre postérieur du digastrique en haut. -ventre antérieur de l’omohyoïdien en bas.-ventre antérieur de l’omohyoïdien en bas.  Un écarteur de Farabeuf est placé sous le versant ant de l’incision,Un écarteur de Farabeuf est placé sous le versant ant de l’incision, soulève le pôle inf de la parotide et permet de voir sous sonsoulève le pôle inf de la parotide et permet de voir sous son aponévrose, le ventre post du digastrique.aponévrose, le ventre post du digastrique.  La recherche du ventre ant de l’omo-hyoïdien se fait de dd en dh,La recherche du ventre ant de l’omo-hyoïdien se fait de dd en dh, après avoir repéré la grande corne de l’os hyoïde.après avoir repéré la grande corne de l’os hyoïde. 2.2. Rechercher les éléments du triangle de Farabeuf:Rechercher les éléments du triangle de Farabeuf:  Le tronc TLPF en bas, sous des gg lymphatiques, sera sectionnéLe tronc TLPF en bas, sous des gg lymphatiques, sera sectionné entre 2 ligatures à 3 mm de sa terminaison sous la VJI.entre 2 ligatures à 3 mm de sa terminaison sous la VJI.  La VJI en arrière.La VJI en arrière.  Le XII en haut, un écarteur est placé sous le bord inf du digastriqueLe XII en haut, un écarteur est placé sous le bord inf du digastrique permet l’isolement du nerf.permet l’isolement du nerf.
  11. 11. 3.3. Au centre du triangle, on fait saillir la grande corne de l’os hyoïde parAu centre du triangle, on fait saillir la grande corne de l’os hyoïde par une contre pression sur la grande corne du côté opposé. La saillieune contre pression sur la grande corne du côté opposé. La saillie montre la CE entre la linguale et la thyroïdienne sup. (zone de lamontre la CE entre la linguale et la thyroïdienne sup. (zone de la ligature).ligature).
  12. 12. 4.4. 44ee temps:temps: ligature de la CEligature de la CE::  L’artère est dénudée par dissection sous-adventicielle après infiltrationL’artère est dénudée par dissection sous-adventicielle après infiltration à la xylocaïne 1% sans adrénaline de la région du sinus carotidien.à la xylocaïne 1% sans adrénaline de la région du sinus carotidien.  S’assurer que c’est la CE (collatérales). La CI ne donne pas deS’assurer que c’est la CE (collatérales). La CI ne donne pas de collatérales au niveau du cou.collatérales au niveau du cou.  Grâce au passe-fil, on placera entre l’émergence de la linguale et deGrâce au passe-fil, on placera entre l’émergence de la linguale et de la thyroïdienne sup, soit un fil de soie, soit un monobrin n°3.la thyroïdienne sup, soit un fil de soie, soit un monobrin n°3.
  13. 13. 5.5. 55ee temps:temps: fermeturefermeture:: Se fait en 2 plans,Se fait en 2 plans,  Profond, Catgut n°3.Profond, Catgut n°3.  Superficielle, fils non résorbables.Superficielle, fils non résorbables.
  14. 14. V.V. INCIDENTS ET ACCIDENTS OPERATOIRES:INCIDENTS ET ACCIDENTS OPERATOIRES: Difficulté de la découverte et de l’identification de la CE.Difficulté de la découverte et de l’identification de la CE. Ligature au dessous de la thyroïdienne sup (au niveau de la bifurcationLigature au dessous de la thyroïdienne sup (au niveau de la bifurcation carotidienne) provoque des accidents thrombotiques.carotidienne) provoque des accidents thrombotiques. Accidents d’hyperreflectivité, peuvent être mortels ou disparaître aprèsAccidents d’hyperreflectivité, peuvent être mortels ou disparaître après infiltration du sinus carotidien.infiltration du sinus carotidien.
  15. 15. VI.VI. PÉRIODE POSTOPÉRATOIRE:PÉRIODE POSTOPÉRATOIRE:   Soins postopératoires:Soins postopératoires: Antibiothérapie jusqu’à l’ablation du fil.Antibiothérapie jusqu’à l’ablation du fil. Surveillance de la plaie.Surveillance de la plaie. Anticoagulant sont inutiles.Anticoagulant sont inutiles. Accidents et incidents postopératoires:Accidents et incidents postopératoires: Cpc  encéphaliques  tardives:  qq  semaines  ou  mois  après,  céphalées, Cpc  encéphaliques  tardives:  qq  semaines  ou  mois  après,  céphalées,  vertige.vertige. Surinfection.Surinfection.                                                                                   
  16. 16. VII.VII. VARIANTES:VARIANTES: 1.1. L’incision classique de Farabeuf: L’incision classique de Farabeuf: tracée le long du bord ant du muscle tracée le long du bord ant du muscle  SCM, mesure 8cm et son milieu se situe à la hauteur de la grande SCM, mesure 8cm et son milieu se situe à la hauteur de la grande  corne de l’os hyoïde, le cou étant placé en position opératoire.corne de l’os hyoïde, le cou étant placé en position opératoire. 2.2. Le procédé de L. Hartglas: Le procédé de L. Hartglas: son principe est d’aborder la carotide son principe est d’aborder la carotide  externe par voie rétroveineuse.externe par voie rétroveineuse.  Incision: Incision: 8-10cm sur le face externe du SCM, 1cm en arrière du bord 8-10cm sur le face externe du SCM, 1cm en arrière du bord  ant du muscle, légèrement décalée vers le bas par rapport à celle de ant du muscle, légèrement décalée vers le bas par rapport à celle de  Farabeuf.Farabeuf. On découvre la VJE qui est sectionnée entre deux ligatures. Le bord On découvre la VJE qui est sectionnée entre deux ligatures. Le bord  ant du SCM est ensuite dégagé. ant du SCM est ensuite dégagé.   Dégagement du bord post de la VJI.Dégagement du bord post de la VJI.  Ecartement de la VJI en avant et en dehors.Ecartement de la VJI en avant et en dehors.  Isolement de la CE et sa ligature.Isolement de la CE et sa ligature. Cette technique est intéressante en cas d’ADP volumineuse adhérente à la Cette technique est intéressante en cas d’ADP volumineuse adhérente à la  veine, mais elle ne met pas à l’abri des blessures du XII veine, mais elle ne met pas à l’abri des blessures du XII 
  17. 17. VIII.VIII. CONCLUSION:CONCLUSION: La ligature de la carotide externe est un acte chirurgical qui peut être de La ligature de la carotide externe est un acte chirurgical qui peut être de  sauvetage ou réalisé dans un but préventif. sauvetage ou réalisé dans un but préventif.  On est amené, parfois, à la réaliser dans des conditions dramatiques ce On est amené, parfois, à la réaliser dans des conditions dramatiques ce  qui  exigent  une  précision  et  une  rapidité  d’exécution  que  seule  une  parfaite connaissance de l’intervention permet d’obtenir. Actuellement, elle de plus en plus délaissée au profit de l’embolisation.

×