I.I. GENERALITESGENERALITES
II.II. RAPPEL ANATOMIQUERAPPEL ANATOMIQUE
III.III. INDICATIONSINDICATIONS
IV.IV. TECHNIQUETECH...
I-GENERALITES :I-GENERALITES :
- La carotide externe est l’artère de la face et du cou- La carotide externe est l’artère d...
II- RAPPEL ANATOMIQUEII- RAPPEL ANATOMIQUE ::
 Elle est située à la partieElle est située à la partie
supérieure de la ga...
 Elle donne 2Elle donne 2
branchesbranches
principales :principales :
- Artère temporale- Artère temporale
superficielles...
* Triangle de Farabeuf :* Triangle de Farabeuf :
Limité parLimité par ::
-en haut le grand-en haut le grand
hypoglosse.hyp...
III- INDICATIONS :III- INDICATIONS :
La ligature de la CE permet d’arrêter ou de prévenir uneLa ligature de la CE permet d...
3-Plaie traumatique :3-Plaie traumatique : de la région cervicalede la région cervicale
4-Prévention de l’hémorragie :4-Pr...
IV- TECHNIQUE :IV- TECHNIQUE :
1- Préparation du malade :1- Préparation du malade :
Dans le cadre de l’urgence pour jugule...
3- Position du malade :3- Position du malade :
Décubitus dorsal, tête en hyperextention (billot sous l’épaule)Décubitus do...
5- Intervention proprement dite :5- Intervention proprement dite :
Incision cutanée :Incision cutanée : arciforme dans un ...
Identification :Identification :
-Recherche des deux autres cotés du triangle antérieur du cou-Recherche des deux autres c...
Ligature :Ligature :
-Dénudation de l’artère par-Dénudation de l’artère par
dissection sous adventicielledissection sous a...
VI- INCIDENTS ET ACCIDENTS :VI- INCIDENTS ET ACCIDENTS :
 Difficulté à la découverte et à l’identification de la CE parDi...
VIII- CONCLUSION :VIII- CONCLUSION :
C’est un geste de sauvetage ou à action préventive, laC’est un geste de sauvetage ou ...
Ligature de la carotide externe
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Ligature de la carotide externe

1 424 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 424
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
14
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Ligature de la carotide externe

  1. 1. I.I. GENERALITESGENERALITES II.II. RAPPEL ANATOMIQUERAPPEL ANATOMIQUE III.III. INDICATIONSINDICATIONS IV.IV. TECHNIQUETECHNIQUE V.V. INCIDENTS ET ACCIDENTSINCIDENTS ET ACCIDENTS VI.VI. PERIODE POST OPERATOIREPERIODE POST OPERATOIRE VII.VII. CONCLUSIONCONCLUSION PLAN
  2. 2. I-GENERALITES :I-GENERALITES : - La carotide externe est l’artère de la face et du cou- La carotide externe est l’artère de la face et du cou - C’est un élément important dans la chirurgie cervico- C’est un élément important dans la chirurgie cervico facialefaciale - Sa ligature se fait dans l’air du triangle de FARABEUF :- Sa ligature se fait dans l’air du triangle de FARABEUF : XII en hautXII en haut Veine jugulaire interne en arrièreVeine jugulaire interne en arrière Tronc thyro linguo pharyngo facial en basTronc thyro linguo pharyngo facial en bas - Dans un but- Dans un but curatifcuratif (hémorragie survenant dans un(hémorragie survenant dans un territoire irrigué par la CE ) outerritoire irrigué par la CE ) ou préventifpréventif (dans les(dans les interventions ou l’hémostase est difficilement réalisée)interventions ou l’hémostase est difficilement réalisée)
  3. 3. II- RAPPEL ANATOMIQUEII- RAPPEL ANATOMIQUE ::  Elle est située à la partieElle est située à la partie supérieure de la gainesupérieure de la gaine vasculaire du cou faisantvasculaire du cou faisant suite à la carotide primitivesuite à la carotide primitive après la bifurcation située àaprès la bifurcation située à hauteur de C4hauteur de C4
  4. 4.  Elle donne 2Elle donne 2 branchesbranches principales :principales : - Artère temporale- Artère temporale superficiellesuperficielle -Artère maxillaire-Artère maxillaire interneinterne  Elle donne desElle donne des branchesbranches collatérales :collatérales : 1- thyroïdienne1- thyroïdienne supérieuresupérieure 2- linguale2- linguale 3-3- pharyngiennepharyngienne ascendanteascendante 4- faciale4- faciale 5- occipitale5- occipitale 6-6- auriculaireauriculaire
  5. 5. * Triangle de Farabeuf :* Triangle de Farabeuf : Limité parLimité par :: -en haut le grand-en haut le grand hypoglosse.hypoglosse. -En arrière la jugulaire-En arrière la jugulaire interneinterne -En bas le tronc thyro-En bas le tronc thyro linguo pharyngo facial.linguo pharyngo facial. * reseaux des anastomoses* reseaux des anastomoses arterielles :arterielles : - avec l’artère s/clavière- avec l’artère s/clavière - avec l’atère thyr sup- avec l’atère thyr sup - avec la CI- avec la CI - avec la CE opposée- avec la CE opposée
  6. 6. III- INDICATIONS :III- INDICATIONS : La ligature de la CE permet d’arrêter ou de prévenir uneLa ligature de la CE permet d’arrêter ou de prévenir une hémorragie survenant dans un territoire irrigué par l’une deshémorragie survenant dans un territoire irrigué par l’une des ses branchesses branches 1-Hémorragie spontanée1-Hémorragie spontanée :: consécutive à :consécutive à : - un cancer de la langue et du plancher buccal- un cancer de la langue et du plancher buccal - un cancer de l’oropharynx et du larynx- un cancer de l’oropharynx et du larynx La ligature n’a parfois qu’un effet transitoire en raison de laLa ligature n’a parfois qu’un effet transitoire en raison de la richesse du réseau d’anastomose avec le coté opposérichesse du réseau d’anastomose avec le coté opposé 2-Hémorragie provoquée par un acte chirurgical :2-Hémorragie provoquée par un acte chirurgical : essentiellement lors de l’amygdalectomie, la blessure duessentiellement lors de l’amygdalectomie, la blessure du tronc de la CE au niveau du pôle inférieur de l’amygdale esttronc de la CE au niveau du pôle inférieur de l’amygdale est exceptionnelle mais on peut léser une artère tonsillaire, plusexceptionnelle mais on peut léser une artère tonsillaire, plus rarement la palatine ascendante ou la pharyngiennerarement la palatine ascendante ou la pharyngienne ascendante. La ligature de la CE est le dernier recours.ascendante. La ligature de la CE est le dernier recours.
  7. 7. 3-Plaie traumatique :3-Plaie traumatique : de la région cervicalede la région cervicale 4-Prévention de l’hémorragie :4-Prévention de l’hémorragie : lors d’une intervention oulors d’une intervention ou l’hémostase est difficile à réaliser ; la ligature est effectuéel’hémostase est difficile à réaliser ; la ligature est effectuée dans le premier temps opératoire. Classiquement, on ladans le premier temps opératoire. Classiquement, on la réalise dans :réalise dans : - l’exérèse de la langue en monobloc- l’exérèse de la langue en monobloc - les pharyngéctomies latérales- les pharyngéctomies latérales - les résections du maxillaire- les résections du maxillaire - les fibromes nasopharyngiens- les fibromes nasopharyngiens 5-Dans certains cas :5-Dans certains cas : la ligature s’accompagne de lala ligature s’accompagne de la résection d’un segment de l’artère :résection d’un segment de l’artère : - dans l’évidement ganglionnaire du cou lorsque l’artère est- dans l’évidement ganglionnaire du cou lorsque l’artère est englobée dans la masse néoplasiqueenglobée dans la masse néoplasique - lors de la parotidectomie totale où elle est enlevée sur tout- lors de la parotidectomie totale où elle est enlevée sur tout son trajet intra glandulaireson trajet intra glandulaire 6-Injection intra carotidienne :6-Injection intra carotidienne : de produits carcinolytiques :de produits carcinolytiques : on pratique la ligature de l’artère en aval de la collatérale quion pratique la ligature de l’artère en aval de la collatérale qui irrigue le territoire de la lésion néoplasique que l’on veutirrigue le territoire de la lésion néoplasique que l’on veut traitertraiter 7-Epistaxis grave :7-Epistaxis grave : exceptionnelexceptionnel
  8. 8. IV- TECHNIQUE :IV- TECHNIQUE : 1- Préparation du malade :1- Préparation du malade : Dans le cadre de l’urgence pour juguler une hémorragie, leDans le cadre de l’urgence pour juguler une hémorragie, le bilan se résume au groupage et à l’épreuve de compatibilitébilan se résume au groupage et à l’épreuve de compatibilité sur lame pour installer très vite une transfusion qui serasur lame pour installer très vite une transfusion qui sera poursuivie pendant et après l’interventionpoursuivie pendant et après l’intervention Si la ligature constitue le premier temps d’une interventionSi la ligature constitue le premier temps d’une intervention programmée, bilan pré opératoire complet y comprisprogrammée, bilan pré opératoire complet y compris l’artériographiel’artériographie 2- Matériel :2- Matériel : Les instruments sont ceux de la boite à partie molle auxquelsLes instruments sont ceux de la boite à partie molle auxquels on rajoute :on rajoute : - 2 écarteurs de Beekmann- 2 écarteurs de Beekmann - Pinces coudées longues dites pinces passe fil- Pinces coudées longues dites pinces passe fil - Décolleur à cloison- Décolleur à cloison - Clamps vasculaires- Clamps vasculaires - Les fils : catgut en bobine, résorbable et non résorbables- Les fils : catgut en bobine, résorbable et non résorbables
  9. 9. 3- Position du malade :3- Position du malade : Décubitus dorsal, tête en hyperextention (billot sous l’épaule)Décubitus dorsal, tête en hyperextention (billot sous l’épaule) Tête tournée du coté opposé à la ligature mais sans excèsTête tournée du coté opposé à la ligature mais sans excès L’opérateur se place du coté à opéré, l’aide en faceL’opérateur se place du coté à opéré, l’aide en face 4- Anesthésie :4- Anesthésie : En cas d’urgence : anesthésie locale (infiltration à laEn cas d’urgence : anesthésie locale (infiltration à la xylocaine dans les plans superficiels et profonds)xylocaine dans les plans superficiels et profonds) Dans les autres cas : anesthésie générale complétée à laDans les autres cas : anesthésie générale complétée à la xylocaine lorsqu’on aborde la région carotidienne.xylocaine lorsqu’on aborde la région carotidienne.
  10. 10. 5- Intervention proprement dite :5- Intervention proprement dite : Incision cutanée :Incision cutanée : arciforme dans un pli du cou partant de laarciforme dans un pli du cou partant de la région sous lobulaire au bord inférieur de la cornerégion sous lobulaire au bord inférieur de la corne supérieure du cartilage thyroïdesupérieure du cartilage thyroïde - Section du tissu cellulaire sous cutané et du peaucier du cou- Section du tissu cellulaire sous cutané et du peaucier du cou - Section de la veine jugulaire externe entre deux ligatures sur- Section de la veine jugulaire externe entre deux ligatures sur le bord antérieur du stérno cleido mastoïdien en faisantle bord antérieur du stérno cleido mastoïdien en faisant attention au nerf auriculaire situé en arrière de la VJEattention au nerf auriculaire situé en arrière de la VJE - A la fin de ce temps opératoire, le bord antérieur du SCM doit- A la fin de ce temps opératoire, le bord antérieur du SCM doit être visible sur toute la longueur de l’incisionêtre visible sur toute la longueur de l’incision - Le peaucier du cou est écarté de chaque coté de l’incision- Le peaucier du cou est écarté de chaque coté de l’incision avec les pinces de Kocheravec les pinces de Kocher Exposition de la gaine carotidienne :Exposition de la gaine carotidienne : - Le SCM est écarté vers l’arrière grâce à un écarteur de- Le SCM est écarté vers l’arrière grâce à un écarteur de FarabeufFarabeuf - Ouverture de la face profonde de la gaine carotidienne sur- Ouverture de la face profonde de la gaine carotidienne sur toute la hauteur de l’incisiontoute la hauteur de l’incision - Mise en place d’un ou de deux écarteurs de Beekmann- Mise en place d’un ou de deux écarteurs de Beekmann
  11. 11. Identification :Identification : -Recherche des deux autres cotés du triangle antérieur du cou-Recherche des deux autres cotés du triangle antérieur du cou (ventre postérieur du digastrique en haut, ventre antérieur de(ventre postérieur du digastrique en haut, ventre antérieur de l’omohyoidien en bas)l’omohyoidien en bas) -Dans l’air de ce triangle, rechercher les éléments du triangle de-Dans l’air de ce triangle, rechercher les éléments du triangle de Farabeuf (TTLPF en bas, VJI en arrière, XII en haut)Farabeuf (TTLPF en bas, VJI en arrière, XII en haut) -Au centre de ce triangle, on fait saillir la grande corne de l’os-Au centre de ce triangle, on fait saillir la grande corne de l’os hyoïde par une contre pression pratiquée sur la grande corne duhyoïde par une contre pression pratiquée sur la grande corne du coté opposé, la saillie osseuse montre la carotide externe entrecoté opposé, la saillie osseuse montre la carotide externe entre la thyroïdienne supérieure et la lingualela thyroïdienne supérieure et la linguale
  12. 12. Ligature :Ligature : -Dénudation de l’artère par-Dénudation de l’artère par dissection sous adventicielledissection sous adventicielle après avoir infiltré à la xylocaineaprès avoir infiltré à la xylocaine la région du sinus carotidienla région du sinus carotidien -Avant la ligature, s’assurer qu’il-Avant la ligature, s’assurer qu’il s’agit bien de la carotide externes’agit bien de la carotide externe en sachant que la carotide interneen sachant que la carotide interne ne donne pas de branchesne donne pas de branches collatérales au niveau du coucollatérales au niveau du cou -Grâce au passe fil , on place entre-Grâce au passe fil , on place entre l’émergence de la thyroïdiennel’émergence de la thyroïdienne supérieure et de la linguale unesupérieure et de la linguale une ligature au fil de soie ou filligature au fil de soie ou fil monobrin N°3monobrin N°3 Fermeture :Fermeture : se fait en deux plans :se fait en deux plans : Catgut N°3 pour le plan profondCatgut N°3 pour le plan profond Fil non résorbable pour le planFil non résorbable pour le plan superficielsuperficiel
  13. 13. VI- INCIDENTS ET ACCIDENTS :VI- INCIDENTS ET ACCIDENTS :  Difficulté à la découverte et à l’identification de la CE parDifficulté à la découverte et à l’identification de la CE par adénopathie ou formation cancéreuseadénopathie ou formation cancéreuse  Faute grave : ligature au dessous de la thyroïdienneFaute grave : ligature au dessous de la thyroïdienne supérieure (au niveau de la bifurcation carotidienne) :supérieure (au niveau de la bifurcation carotidienne) : accidents thrombotiques ( zone de turbulence + ligature →accidents thrombotiques ( zone de turbulence + ligature → thrombose)thrombose)  Accidents d’hyperréactivité qui peuvent être mortels ouAccidents d’hyperréactivité qui peuvent être mortels ou disparaître après infiltration du sinus carotidiendisparaître après infiltration du sinus carotidien VII-PERIODE POST OPERATOIRE :VII-PERIODE POST OPERATOIRE : Soins post opératoires : antibiothérapie jusqu’à l’ablation des filsSoins post opératoires : antibiothérapie jusqu’à l’ablation des fils Surveillance de la plaieSurveillance de la plaie Complication post opératoire : complications encéphaliquesComplication post opératoire : complications encéphaliques tardives quelques semaines ou mois après l’intervention :tardives quelques semaines ou mois après l’intervention : vertige, céphalée, hydrocéphalie résiduelle. Des cas mortelsvertige, céphalée, hydrocéphalie résiduelle. Des cas mortels ont été signalésont été signalés
  14. 14. VIII- CONCLUSION :VIII- CONCLUSION : C’est un geste de sauvetage ou à action préventive, laC’est un geste de sauvetage ou à action préventive, la ligature de la carotide externe constitue un acte que toutligature de la carotide externe constitue un acte que tout chirurgien cervico facial doit connaître, car il peut êtrechirurgien cervico facial doit connaître, car il peut être amené à le réaliser dans des conditions parfoisamené à le réaliser dans des conditions parfois dramatiques, conditions qui exigent une précision et unedramatiques, conditions qui exigent une précision et une rapidité d’exécution que seule une parfaite connaissancerapidité d’exécution que seule une parfaite connaissance de l’intervention permet d’obtenir.de l’intervention permet d’obtenir.

×