Définition - généralités :
Complication la plus fréquente, la plus précoce.
Infection des cavités mastoïdiennes : attein...
EtiopathogénieEtiopathogénie
• Fréquence : devenues rares (1 pour 10.000 otites).Fréquence : devenues rares (1 pour 10.000...
EtiopathogénieEtiopathogénie
• Facteurs favorisants:Facteurs favorisants:
1.1. Anatomiques : pneumatisation mastoïdienne,A...
Anatomie pathologiqueAnatomie pathologique
• Macro : os = aspect de sucre mouilléMacro : os = aspect de sucre mouillé
• Mi...
CliniqueClinique
TDD : M. A . de l’enfantTDD : M. A . de l’enfant
• 1-Signes fonctionnels:1-Signes fonctionnels:
– Otalgie...
3- Signes physiques :3- Signes physiques :
a - Inspection :a - Inspection :
 œdème inflammatoire rétroauriculaireœdème in...
C- OtoscopieC- Otoscopie ::
 CAE : pus franc ,épais ,crémeux ,CAE : pus franc ,épais ,crémeux ,
après nettoyage : Chute d...
4- Examens complémentaires:4- Examens complémentaires:
• Radiologie :Radiologie :
- Schuller : Flou mastoïdien- Schuller :...
EvolutionEvolution
1- avec traitement :1- avec traitement :
• Dc et traitée avant 15 jours : MA réversibleDc et traitée av...
Formes cliniquesFormes cliniques
1-1- Formes anatomiquesFormes anatomiques :: extériorisées ( le plusextériorisées ( le pl...
2-Formes selon l’âge :2-Formes selon l’âge :
• Adulte : idemAdulte : idem
• Vieillard : aspect torpide et insidieuxVieilla...
– Forme asthénique ( pédiatre) : Camouflée ,srt 6Forme asthénique ( pédiatre) : Camouflée ,srt 6
premiers mois de la viepr...
DiagnosticDiagnostic
• Dc positifDc positif : facile = SF + ex. clinique + radio,: facile = SF + ex. clinique + radio,
for...
TraitementTraitement
Surtout préventifSurtout préventif
A- Dc avant 15 jours :A- Dc avant 15 jours :
- Paracentèse : aspir...
Complications des otomastoiditesComplications des otomastoidites
GGÉÉNNÉÉRALI TRALI TÉÉSS
LL’’infectioninfection otooto--m...
A – MÉNINGITEA – MÉNINGITE
OTOGÈNE OTOGÈNE 
• Rare ; à tout âge ; secondaire a un foyer otogèneRare ; à tout âge ; seconda...
• Traitement :Traitement :
a- Général : - réanimation du maladea- Général : - réanimation du malade
- ATB à large spectre ...
B-PARALYSIE FACIALE B-PARALYSIE FACIALE 
• Atteinte VII :Atteinte VII : - directement par infection- directement par infec...
C-C- thrombophlébite du sinus latéralthrombophlébite du sinus latéral
•Cp rareCp rare
• Aspects cliniques:Aspects clinique...
•Evolution : sEvolution : s ans traitement : Cp (embolies cérébrales,ans traitement : Cp (embolies cérébrales,
pulmonaires...
D- LABYRINTHITES :D- LABYRINTHITES :
Atteinte de l’Oi à partir de l’OM atteinte de l’audition et deAtteinte de l’Oi à part...
3- Evolution3- Evolution
• a-guérisson : fréquente, si bien traitéea-guérisson : fréquente, si bien traitée
- Vertiges dis...
4- formes cliniques :4- formes cliniques :
• a-Lthe diffuse incomplètea-Lthe diffuse incomplète  : vestibule et cochlée : ...
E – ABCÈS DUE – ABCÈS DU
CERVEAU CERVEAU 
Rare,mais le plus grave. Dû en général à des germesRare,mais le plus grave. Dû e...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Mastoïdite aiguë

744 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
744
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
7
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Mastoïdite aiguë

  1. 1. Définition - généralités : Complication la plus fréquente, la plus précoce. Infection des cavités mastoïdiennes : atteinte osseuse (ostéite) mastoïdisme : simple atteinte de la muqueuse (os sain) Mastoïdites aigues
  2. 2. EtiopathogénieEtiopathogénie • Fréquence : devenues rares (1 pour 10.000 otites).Fréquence : devenues rares (1 pour 10.000 otites). • Age:enfant et adolescentAge:enfant et adolescent • Sexe: indifférentSexe: indifférent • Bactériologie : monobicrobienneBactériologie : monobicrobienne Pneumocoque :Pneumocoque : - prédominant- prédominant++++++ - pouvoir nécrosant et ostéolytique important.- pouvoir nécrosant et ostéolytique important. Plus rarement : Streptocoques pyogènes,Plus rarement : Streptocoques pyogènes, Haemophilus influenzae ,Haemophilus influenzae ,Staphylocoque doréStaphylocoque doré
  3. 3. EtiopathogénieEtiopathogénie • Facteurs favorisants:Facteurs favorisants: 1.1. Anatomiques : pneumatisation mastoïdienne,Anatomiques : pneumatisation mastoïdienne, myringotomie mal placée ou insuffisante,défilémyringotomie mal placée ou insuffisante,défilé antro-attical cloisonné, sténose du CAE.antro-attical cloisonné, sténose du CAE. 2.2. Thérapeutique : traitement inadapté, insuffisantThérapeutique : traitement inadapté, insuffisant en doses ou en durée.en doses ou en durée. 3.3. Terrain fragilisé de l'enfant (diabète).Terrain fragilisé de l'enfant (diabète). 4.4. Virulence du germe : le plus souvent.Virulence du germe : le plus souvent.
  4. 4. Anatomie pathologiqueAnatomie pathologique • Macro : os = aspect de sucre mouilléMacro : os = aspect de sucre mouillé • Micro: toutes les lésions muqueuses sontMicro: toutes les lésions muqueuses sont visiblesvisibles
  5. 5. CliniqueClinique TDD : M. A . de l’enfantTDD : M. A . de l’enfant • 1-Signes fonctionnels:1-Signes fonctionnels: – Otalgie : signe constant, pulsatile continue avecOtalgie : signe constant, pulsatile continue avec paroxysmesparoxysmes – InsomnieInsomnie – HypoacusieHypoacusie – Vertiges : sensation désiquilibreVertiges : sensation désiquilibre – OtorrhéeOtorrhée 2- Signes généraux : enfant pale ,abâttu2- Signes généraux : enfant pale ,abâttu –Fébriule : 38°Fébriule : 38° –AnoréxieAnoréxie –Courbe pondérale : chuteCourbe pondérale : chute L’absence de signes infectieux n’élimine pas leL’absence de signes infectieux n’élimine pas le diagnosticdiagnostic
  6. 6. 3- Signes physiques :3- Signes physiques : a - Inspection :a - Inspection :  œdème inflammatoire rétroauriculaireœdème inflammatoire rétroauriculaire  Comblement du sillon et décollement du pavillon deComblement du sillon et décollement du pavillon de l'oreille : signe de JACQUES (caractéristique)l'oreille : signe de JACQUES (caractéristique)  A un stade ultérieur: tuméfaction fluctuante, témoignant deA un stade ultérieur: tuméfaction fluctuante, témoignant de la présence d'un abcès sous-périosté.la présence d'un abcès sous-périosté. b- Palpationb- Palpation :: douleur d’intensité variabledouleur d’intensité variable
  7. 7. C- OtoscopieC- Otoscopie ::  CAE : pus franc ,épais ,crémeux ,CAE : pus franc ,épais ,crémeux , après nettoyage : Chute de la paroi postéro-supérieureaprès nettoyage : Chute de la paroi postéro-supérieure du conduit avec disparition de l'angle de raccordement :du conduit avec disparition de l'angle de raccordement : signe pathognomonique (rarement retrouvé).signe pathognomonique (rarement retrouvé).  Tympan : plusieurs aspects : épaissi et infiltré, sansTympan : plusieurs aspects : épaissi et infiltré, sans otorrhée.otorrhée. ou bien déformé en pis de vache avec un écoulementou bien déformé en pis de vache avec un écoulement purulent pulsatile à travers une petite perforationpurulent pulsatile à travers une petite perforation postérieure.postérieure. d- Acoumétried- Acoumétrie :: surdité de transmissionsurdité de transmission
  8. 8. 4- Examens complémentaires:4- Examens complémentaires: • Radiologie :Radiologie : - Schuller : Flou mastoïdien- Schuller : Flou mastoïdien Destruction des travées intercellulaires avecDestruction des travées intercellulaires avec lacuneslacunes -Tomodensitométrie :dépistage des cp intracrâniennes-Tomodensitométrie :dépistage des cp intracrâniennes • Audiomètrie : confirme ST :Audiomètrie : confirme ST : • Biologie : N F S + VS: syndrome inflammatoire avecBiologie : N F S + VS: syndrome inflammatoire avec hyperleucocytose à polynucléaires neutrophiles.hyperleucocytose à polynucléaires neutrophiles. • Prélèvement bactériologique (+ antibiogramme) :Prélèvement bactériologique (+ antibiogramme) : -par ponction directe de l'abcès sous-périosté-par ponction directe de l'abcès sous-périosté rétroauriculairerétroauriculaire - par aspiration de l'otorrhée- par aspiration de l'otorrhée -aprés paracentèse.-aprés paracentèse.
  9. 9. EvolutionEvolution 1- avec traitement :1- avec traitement : • Dc et traitée avant 15 jours : MA réversibleDc et traitée avant 15 jours : MA réversible • Au-delà : guérison = mastoidéctomieAu-delà : guérison = mastoidéctomie 2- sans traitement :2- sans traitement : (et /ou trt tardif)(et /ou trt tardif) • PFPF • Abcés cérébralAbcés cérébral • MéningiteMéningite • LabyrhintiteLabyrhintite • Complications veineusesComplications veineuses
  10. 10. Formes cliniquesFormes cliniques 1-1- Formes anatomiquesFormes anatomiques :: extériorisées ( le plusextériorisées ( le plus souvent unilatérales).souvent unilatérales). • La forme rétroauriculaire est la plus fréquenteLa forme rétroauriculaire est la plus fréquente • D'autres formes cliniques peuvent se voir :D'autres formes cliniques peuvent se voir : - extériorisation temporo-zygomatique : région temporo-- extériorisation temporo-zygomatique : région temporo- zygomatique œdémateuse, voire fluctuante, et pavillonzygomatique œdémateuse, voire fluctuante, et pavillon de l'oreille décollé vers le bas (un œdème de la paupièrede l'oreille décollé vers le bas (un œdème de la paupière inférieure peut s'y associer ) ;inférieure peut s'y associer ) ; -extériorisation postérieure : vers la peau ou les muscles-extériorisation postérieure : vers la peau ou les muscles de la nuquede la nuque -extériorisation inférieure (mastoïdite de Bezold). Il existe-extériorisation inférieure (mastoïdite de Bezold). Il existe un torticolis douloureux et un empâtement de la partieun torticolis douloureux et un empâtement de la partie haute du sternocléidomastoïdien.haute du sternocléidomastoïdien. - extériorisation profonde: apex pétreux ( pétrosite)- extériorisation profonde: apex pétreux ( pétrosite)
  11. 11. 2-Formes selon l’âge :2-Formes selon l’âge : • Adulte : idemAdulte : idem • Vieillard : aspect torpide et insidieuxVieillard : aspect torpide et insidieux • Nourrisson :Nourrisson : oto-antriteoto-antrite , 2 formes :, 2 formes : – Forme sthénique ( ORL) :Forme sthénique ( ORL) : FrancheFranche Sd infectieux peu important , EG conservéSd infectieux peu important , EG conservé Signes otologiques marquésSignes otologiques marqués Radio : flou mastoidienRadio : flou mastoidien CAT : -trt médicalCAT : -trt médical -Paracentése bilatérale-Paracentése bilatérale -Antrotomie bilatérale si Dc tardif-Antrotomie bilatérale si Dc tardif
  12. 12. – Forme asthénique ( pédiatre) : Camouflée ,srt 6Forme asthénique ( pédiatre) : Camouflée ,srt 6 premiers mois de la viepremiers mois de la vie Graves désordres de l’EG (DHA, poids chuteGraves désordres de l’EG (DHA, poids chute déséquilibre ionique,fièvre inexpliquée)déséquilibre ionique,fièvre inexpliquée) Parfois Sd digestif et neurologiqueParfois Sd digestif et neurologique Examen ORL + radio : muetsExamen ORL + radio : muets CAT :CAT : hospitalisationhospitalisation -réhydratation H-E-réhydratation H-E -ATB-ATB -Paracentése +Antrotomie bilatérales-Paracentése +Antrotomie bilatérales 3-selon le terrain3-selon le terrain :: diabéte = forme foudroyantediabéte = forme foudroyante
  13. 13. DiagnosticDiagnostic • Dc positifDc positif : facile = SF + ex. clinique + radio,: facile = SF + ex. clinique + radio, forme camouflée : Dc= surveillance du patientforme camouflée : Dc= surveillance du patient • Dc différentiel :Dc différentiel : – Furoncle CAEFuroncle CAE – ADP rétro-auriculaire ( satellite d’une infection deADP rétro-auriculaire ( satellite d’une infection de voisinagevoisinage – OMA avec périostiteOMA avec périostite – OMC réchaufféeOMC réchauffée
  14. 14. TraitementTraitement Surtout préventifSurtout préventif A- Dc avant 15 jours :A- Dc avant 15 jours : - Paracentèse : aspiration des secrétionsParacentèse : aspiration des secrétions instillation antiseptiques locauxinstillation antiseptiques locaux • ATB à large spectre, voie générale ( adaptés aprèsATB à large spectre, voie générale ( adaptés après antibiogramme : nécessitant parfois une fenêtreantibiogramme : nécessitant parfois une fenêtre thérapeutique de 24 à 48 heures, permettant d'identifier unthérapeutique de 24 à 48 heures, permettant d'identifier un germe).germe). B- Dc au delà de 15 joursB- Dc au delà de 15 jours :: urgence chirurgicaleurgence chirurgicale == mastoidéctomiemastoidéctomie
  15. 15. Complications des otomastoiditesComplications des otomastoidites GGÉÉNNÉÉRALI TRALI TÉÉSS LL’’infectioninfection otooto--mastoidiennemastoidienne peut être le point de dpeut être le point de déépart depart de complications par lcomplications par l’’extension du processus vers les rextension du processus vers les réégionsgions voisines ouvoisines ou àà distances.distances. Ces complications peuvent être de 4 ordresCes complications peuvent être de 4 ordres :: ••ComplicationsComplications endotemporalesendotemporales ••ComplicationsComplications exotemporalesexotemporales ••Complications endocrâniennesComplications endocrâniennes ••Complications gComplications géénnééralesrales
  16. 16. A – MÉNINGITEA – MÉNINGITE OTOGÈNE OTOGÈNE  • Rare ; à tout âge ; secondaire a un foyer otogèneRare ; à tout âge ; secondaire a un foyer otogène • Atteinte :Atteinte : voie hématogène = hémophilus influenzeavoie hématogène = hémophilus influenzea Voie préformée ou ostéolyse = pneumocoqueVoie préformée ou ostéolyse = pneumocoque • Clinique :Clinique : ttableau méningitique à débutableau méningitique à début progressif s’aggravant en quelques jours voireprogressif s’aggravant en quelques jours voire quelques heures et aboutissant à un syndromequelques heures et aboutissant à un syndrome méningé completméningé complet • Examens complémentaires :Examens complémentaires : • PL : pus franc, hyperalbumonurachie, hypoglucorachiePL : pus franc, hyperalbumonurachie, hypoglucorachie • FNS /VSFNS /VS
  17. 17. • Traitement :Traitement : a- Général : - réanimation du maladea- Général : - réanimation du malade - ATB à large spectre (ATB gramme)- ATB à large spectre (ATB gramme) b- Local : évidement petromastoidien.b- Local : évidement petromastoidien.
  18. 18. B-PARALYSIE FACIALE B-PARALYSIE FACIALE  • Atteinte VII :Atteinte VII : - directement par infection- directement par infection - ou par réaction à l’œdème de sa- ou par réaction à l’œdème de sa gainegaine • Clinique :Clinique : PF de type périphérique totalePF de type périphérique totale – Asymétrie du visageAsymétrie du visage – Du coté atteint : face inexpressive, font lisse, ridesDu coté atteint : face inexpressive, font lisse, rides effacéeseffacées – Fente papalpébrale ouverteFente papalpébrale ouverte – Commissure labiale et queue du sourcil abaissésCommissure labiale et queue du sourcil abaissés – Hémiface parait déviée du côté sain (le malade neHémiface parait déviée du côté sain (le malade ne peut ni souffler , ni siffler).peut ni souffler , ni siffler). • Traitement :Traitement : urgence chirurgicaleurgence chirurgicale – Evidement pero-mastoidienEvidement pero-mastoidien – Décompression du nerf facial.Décompression du nerf facial.
  19. 19. C-C- thrombophlébite du sinus latéralthrombophlébite du sinus latéral •Cp rareCp rare • Aspects cliniques:Aspects cliniques: peut se présenter :peut se présenter : –Syndrome infectieux général : tableau de septicémieSyndrome infectieux général : tableau de septicémie sans signes de localisationsans signes de localisation –Signes locaux prédominants : douleur tenace au bordSignes locaux prédominants : douleur tenace au bord postérieur de la mastoïde avec discret empattement de lapostérieur de la mastoïde avec discret empattement de la région rétroauriculaire.région rétroauriculaire. –Thrombophlébite de découverte fortuite : lors d’uneThrombophlébite de découverte fortuite : lors d’une interventionintervention •Examens complémentaires :Examens complémentaires : –Schuller : destruction des traînées cellulaires en arrièreSchuller : destruction des traînées cellulaires en arrière avec des cellules intactes en avantavec des cellules intactes en avant –F.O/PL/EEG : normauxF.O/PL/EEG : normaux
  20. 20. •Evolution : sEvolution : s ans traitement : Cp (embolies cérébrales,ans traitement : Cp (embolies cérébrales, pulmonaires)pulmonaires) •Traitement :Traitement : –Préventif : ATBPréventif : ATB – Curatif :Curatif : ATB à doses massivesATB à doses massives anticoagulants discutés : calcipariene en sous-anticoagulants discutés : calcipariene en sous- cutané (bons résultats).cutané (bons résultats). traitement du foyer infectieuxtraitement du foyer infectieux La dissociation des examens complémentaires et deLa dissociation des examens complémentaires et de l’examen clinique fait penser à une thrombophlébite dul’examen clinique fait penser à une thrombophlébite du sinus latéralsinus latéral
  21. 21. D- LABYRINTHITES :D- LABYRINTHITES : Atteinte de l’Oi à partir de l’OM atteinte de l’audition et deAtteinte de l’Oi à partir de l’OM atteinte de l’audition et de l’équilibrationl’équilibration 1 – Clinique :1 – Clinique : TDD labyrinthite aigue diffuse TDD labyrinthite aigue diffuse  début brutal réalisant la grande crise labyrinthiquedébut brutal réalisant la grande crise labyrinthique a - symptômes vestibulaires :a - symptômes vestibulaires : – vertiges :vertiges : signe majeursigne majeur , permanent, très intense, giratoire avec, permanent, très intense, giratoire avec Sx neurovégétatifs (vom.,pâleur , tachycardie)Sx neurovégétatifs (vom.,pâleur , tachycardie) – NystaymusNystaymus b- Sx cochléaires : masqués par le vertigeb- Sx cochléaires : masqués par le vertige – Baisse de l’auditionBaisse de l’audition – B-OB-O 2- Examen clinique :2- Examen clinique : difficiledifficile • otoscopie : otiteotoscopie : otite • Acoumétrie : chute de l’acuité auditiveAcoumétrie : chute de l’acuité auditive • Examen vestibulaire:Examen vestibulaire: – Épreuves statiques : déviation des index, épreuve de RombergÉpreuves statiques : déviation des index, épreuve de Romberg – Épreuves caloriquesÉpreuves caloriques
  22. 22. 3- Evolution3- Evolution • a-guérisson : fréquente, si bien traitéea-guérisson : fréquente, si bien traitée - Vertiges disparaissent, nystaymus diminue- Vertiges disparaissent, nystaymus diminue - mais labyrinthe définitivement détruit :- mais labyrinthe définitivement détruit : Surdité complèteSurdité complète Inexitabilité caloriqueInexitabilité calorique • b- CPL :b- CPL : -Méningite-Méningite -Abcès du cerveau-Abcès du cerveau -Abcès du cervelet-Abcès du cervelet
  23. 23. 4- formes cliniques :4- formes cliniques : • a-Lthe diffuse incomplètea-Lthe diffuse incomplète  : vestibule et cochlée : vestibule et cochlée atteints mais non détruits complètement.atteints mais non détruits complètement. • b- Lthe partielleb- Lthe partielle : soit atteinte vestibulaire seule : : soit atteinte vestibulaire seule : audition normale , soit atteinte cochléiare avec intégritéaudition normale , soit atteinte cochléiare avec intégrité du vestibuledu vestibule • c- Lthe chroniquec- Lthe chronique  : évolue à bas bruit. : évolue à bas bruit. 5 – traitement :5 – traitement : a- médical : ATB+antivertigineuxa- médical : ATB+antivertigineux b- chirurgical : EPM avec trépanation du labyrintheb- chirurgical : EPM avec trépanation du labyrinthe
  24. 24. E – ABCÈS DUE – ABCÈS DU CERVEAU CERVEAU  Rare,mais le plus grave. Dû en général à des germesRare,mais le plus grave. Dû en général à des germes résistants chez des sujets tarés.résistants chez des sujets tarés. • Diagnostic :Diagnostic : – début par des prodrômes : céphalées, vomissements,début par des prodrômes : céphalées, vomissements, obnibulation ,foyer otogène.obnibulation ,foyer otogène. – Etat : triade de Bergman :Etat : triade de Bergman : • Sx de suppuration : T°Sx de suppuration : T° • Sx d’HIC : vomissements en jetsSx d’HIC : vomissements en jets • Signes en foyerSignes en foyer – EEG : platEEG : plat – Pronostic réservéPronostic réservé • Traitement :Traitement : urgence chirurgicale =urgence chirurgicale = HH - trépanation de l’abcès- trépanation de l’abcès - ATB- ATB

×