Otite moyenne aiguë

2 759 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 759
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
19
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Otite moyenne aiguë

  1. 1. Les otites moyennes aigues
  2. 2. I-/ Définitions et généralités - Infection aiguë de la muqueuse de l’OM. - OMA = raison principale de prescription d’ATB chez l’enfant. - Diagnostic (OMA) = Clinique - Clinique: otalgie, fièvre, agitation - TRT : médical +/- ATB
  3. 3. II-/ Rappel anatomophysiologique
  4. 4. Tympans normaux
  5. 5. III-/ Etiopathogénie 1- Étiologies: ■ Épidémiologie: - Plupart des enfants font au moins 1 épisode d’OMA. - Incidence: maximale 6 -11 mois. - Avant 3 ans, 50 à 85 % enfants= OMA - Otite récurrente (3 épisodes d’OMA)= 10 à 20 % avant l’âge de 1 an. ■ Germes: pneumocoque , hæmophilus influenzae , moraxella catarrhalis.
  6. 6. 2- Pathogénie ■ OMA= maladie infectieuse = interférence entre charge microbienne et réaction immunitaire. ■ Facteurs favorisants multiples: mise en évidence = prévention. - Sexe et âge - Hôte (âge, prédisposition génétique, atopie) - Environnement (même fratrie, crèche, saison) - Réponse immunitaire - Dysfonctionnement tubaire - Prédisposition génétique
  7. 7. IV-/ Étude clinique 1- Signes cliniques: • Diagnostic = clinique : - Otalgie d’apparition brutale ou équivalents (frottement ou traction du pavillon, irritabilité et troubles du sommeil avec pleurs inhabituels) - Otorrhée purulente= perforation fait céder l’otalgie • Avant 2 ans = otalgie peut manquer Symptomatologie abdominale (diarrhée, vomissement).
  8. 8. 2- Examen clinique: * Congestion du conduit auditif * Tympan : 3 stades habituellement décrits: - Otite au stade congestif - Otite au stade collecté - Otite au stade perforé
  9. 9. 3- Examens par cliniques: a- Paracentèse: - Seule permet diagnostic de certitude (suppuration + germe causal - Réservée: * Échecs thérapeutiques 5 à 10 % cas. * Récidives 4 jours après 1er épisode b- Autres examens = 0
  10. 10. Point important ►02 critères otoscopiques indispensables au dg: - Épanchement dans l’oreille moyenne - Inflammation de l’oreille moyenne ► Examen bilatéral = nécessaire chez le nourrisson OMA= bilatérale (40 % des cas)
  11. 11. V-/ Diagnostics 1- Diagnostic positif: Clinique+++ 2- Diagnostic différentiel:
  12. 12. VI-/ Formes cliniques 1- Formes de l’adulte 2- OMA récidivantes
  13. 13. VII-/ Évolution et complications 1- Évolution favorable - 4e jour : signes diminuent - 8e jour l’otite a disparue - Parfois liquide résiduel 2- Complications - Mastoïdite - Labyrinthite - OMC - Méningite - Cholestéatome - Paralysie faciale - Complications méningo-encéphaliques
  14. 14. VII/ Traitement 1- Indication de l’antibiothérapie ► ATB probabiliste recommandée d’emblée - Chez enfants < de 2 ans - Si > 2 ans mais à risque infectieux particulier (immunodépression,malformation de la face, antécédent de mastoïdite), ou encas de manifestations bruyantes évoquant une infection par le pneumocoque (fièvre élevée, otalgie aiguë) 2- Durée de l’antibiothérapie - 8 à 10 jours chez l’enfant < 2 ans - 5 jours chez l’enfant > 2 ans ► ATB non recommandée (réévaluation 2-3 jrs): - Age supérieur ou égal à 2 ans sans signes bruyants - OMA congestive ► Antibiothérapie non indiquée C otite séreuse ou séromuqueuse.
  15. 15. 3- Traitement de l’OMA ► Antalgique- antipyrétique : - Paracétamol : 1er intention, 4 à 6 x jrs et - 80 mg/kg/j - Codéine + paracétamol (âge autorisé) si douleur+++ ► Efficacité non démontrée ou absence d’indications: - AINS - Corticoïdes - Gouttes auriculaires contenant des antibiotiques 4- Prévention des récidives Pas de stratégie de prévention
  16. 16. 1] Niemela M, Uhari M, Jounio-Ervasti K, Luotonen J, Alho OP,Vierimaa E. Lack of specific symptomatology in children with acuteotitis media. Pediatr Infect Dis J 1994;13:765-8. [2] AFSSAPS. (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé). Antibiothérapie par voie générale en pratique courante dans les infections respiratoires hautes. Octobre 2005. http://agmed.sante.gouv.fr/pdf/5/rbp/irh_reco.pdf. [3] American Academy of Pediatrics Subcommittee on Management of Acute Otitis Media. Diagnosis and management of acute otitis media.Pediatrics 2004;113:1451-65. [4] Rosenfeld RM, Kay D. Natural history of untreated otitis media. Laryngoscope 2003;113:1645-57. [5] TeeleDW, Klein JO, Rosner B. Epidemiology of otitis media during the first seven years of life in children in greater Boston: a prospective, cohort study. J Infect Dis 1989;160:83-94. [6] Rovers MM, Schilder AG, Zielhuis GA, Rosenfeld RM. Otitis media. Lancet 2004;363:465-73. [7] Joki-Erkkila VP, Laippala P, Pukander J. Increase in paediatric acute otitis media diagnosed by primary care in two Finnish municipalities (1994-5 versus 1978-9). Epidemiol Infect 1998;121:529-34. [8] Auinger P, Lanphear BP, Kalkwarf HJ, Mansour ME. Trends in otitis media among children in the United States. Pediatrics 2003;112(3Pt1):514-20. [9] Bluestone CD. Pathogenesis of otitis media: role of eustachian tube. Pediatr Infect Dis J 1996;15:281-91. [10] Lim DJ, Chun YM, Lee HY, Moon SK, Chang KH, Li JD, et al. Cell biology of tubotympanum in relation to pathogenesis of otitis media: a review. Vaccine 2000;19(suppl1):S17-S25. Bibliographie

×