CAT devant une
paralysie faciale
périphériques
Introduction
- C’est la septième paire crânienne.
- La PF est fréquente (0,5% des urgences).
- Le VII est le nerf de l’émotion et de
l’...
Rappel
anatomique
• Portion intracrânienne:
- dans le parenchyme cérébral.
- intrapétreuse (OI,OM).
• Portion extracrânienne.
Physiologie
du nerf facial
Physiopathologie
du nerf facial
• Les mécanismes de souffrance à
l’échelon du nerf:
Macroscopiquement, le NF peut être:
- sectionné.
- élongé.
- comprimé....
• Les mécanismes de souffrance à l’échelon de la
cellule nerveuse:
CAT aux urgences
1- la reconnaître.
2- la quantifier.
3- la localiser.
4- rechercher une étiologie.
5- décider de la théra...
- PF globale = tout le territoire du nerf facial.
- PF partielle = prédomine sur un territoire.
- PF complète = selon le d...
La reconnaître
• Chez le sujet conscient:
- très facile => asymétrie du visage.
- circonstances d’apparition:
. Fièvre, in...
• A ce stade on doit pouvoir
départager:
- PF périphérique => Tjrs GLOBALE.
- PF centrale => Tjrs PARTIELLE (inf).
•PF périphérique => ORL
•PF centrale => neurologie
La quantifier
• Temps capitale car il constitue
« l’examen de référence » auquel
seront comparé les suivants, et en
terme ...
- 0 : pas de contraction.
- 1 : contraction minime.
- 2 : contraction ample mais sans force.
- 3 : contraction normale.
Te...
La localiser
• A ce stade il est encore difficile de
localiser l’atteinte sauf avec des
éléments d’orientation comme par
e...
Recherche d’une étiologie
• Examen clinique complet:
- examen neurologique.
- examen otologique +++.
- examen de la région...
Le choix thérapeutique initial
• A ce stade on prend la décision d’orienter le
patient:
- PF centrale => (H) en neurologie...
• Cas particuliers:
- le nouveau-né et le petit enfant: Dgc plus
difficile plus évident lors des cries, (H)
systématique e...
Les 24 premières heures
• Dans tous les cas de PF, il faudra:
- TRT protecteur de l’œil (vit A
pom+collyre).
- occlusion p...
• PF post-traumatique.
• PF otogène.
- OMA
- OMC cholestéatomateuse:
- Otite chronique simple
- Otite maligne externe
• PF...
• Le plus souvent due a une fracture du
rocher, sinon trauma balistique, plaie
de la région parotidienne ou trauma
opérato...
PF otogène
• Il existe une OMA: (déhiscence 2ème
portion) :
- srt jeune enfant.
- otoscopie => OMA.
- (H) systématique.
- ...
• Il existe une OMC cholestéatomateuse:
- (H) systématique.
- TDM systématique en urgence.
- indication opératoire est une...
• Il existe une otite chronique simple:
- tjrs craindre une atteinte
tuberculeuse.
- (H) systématique.
- prélèvement systé...
• Il existe une otite maligne externe:
- (H) systématique.
- TDM.
- équilibre du diabète.
- ATB IV active sur le pyocianiq...
PF zostérienne ou maladie de
Ramsay-Hunt
• Récurrence du VZV.
• Snyd infectieux, état grippal => PF.
• Ex: éruption de la ...
Autres PF
• Tumorales:
- PF d’installation progressive sans
récupération.
- EX parotide => Tm
• Autres atteintes infectieuses:
- maladie de Lyme (spirochètes)(PF
frqt).
- VIH.
- polio, rougeole, oreillons, MNI,
syphi...
PF a frigore
• La plus fréquente.
• Étiolopathologie virale est élucidée:
réactivation du virus Herpes Simplex.
• Survenu ...
• TRT:
- PF globale et complète=> (H)+CTC+aciclovir.
- PF globale et incomplète=> TRT ambulatoire
=> CTC+ aciclovir (cp)+ ...
Conclusion
Paralysie faciale périphérique
Paralysie faciale périphérique
Paralysie faciale périphérique
Paralysie faciale périphérique
Paralysie faciale périphérique
Paralysie faciale périphérique
Paralysie faciale périphérique
Paralysie faciale périphérique
Paralysie faciale périphérique
Paralysie faciale périphérique
Paralysie faciale périphérique
Paralysie faciale périphérique
Paralysie faciale périphérique
Paralysie faciale périphérique
Paralysie faciale périphérique
Paralysie faciale périphérique
Paralysie faciale périphérique
Paralysie faciale périphérique
Paralysie faciale périphérique
Paralysie faciale périphérique
Paralysie faciale périphérique
Paralysie faciale périphérique
Paralysie faciale périphérique
Paralysie faciale périphérique
Paralysie faciale périphérique
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Paralysie faciale périphérique

950 vues

Publié le

0 commentaire
3 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
950
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
37
Commentaires
0
J’aime
3
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Paralysie faciale périphérique

  1. 1. CAT devant une paralysie faciale périphériques
  2. 2. Introduction
  3. 3. - C’est la septième paire crânienne. - La PF est fréquente (0,5% des urgences). - Le VII est le nerf de l’émotion et de l’expression du visage => sa paralysie est source de troubles fonctionnels mais aussi psychologiques sévères allant bien au-delà du simple handicape moteur. - Nécessité de connaître l’anatomie et la physiologie du VII afin de bien appréhender la CAT. - ORL = PF périphérique.
  4. 4. Rappel anatomique
  5. 5. • Portion intracrânienne: - dans le parenchyme cérébral. - intrapétreuse (OI,OM). • Portion extracrânienne.
  6. 6. Physiologie du nerf facial
  7. 7. Physiopathologie du nerf facial
  8. 8. • Les mécanismes de souffrance à l’échelon du nerf: Macroscopiquement, le NF peut être: - sectionné. - élongé. - comprimé. . extrinsèque. . intrinsèque (canal de Fallope). - infecté. - dévascularisé.
  9. 9. • Les mécanismes de souffrance à l’échelon de la cellule nerveuse:
  10. 10. CAT aux urgences 1- la reconnaître. 2- la quantifier. 3- la localiser. 4- rechercher une étiologie. 5- décider de la thérapeutique initiale et de l’orientation. (univoque)
  11. 11. - PF globale = tout le territoire du nerf facial. - PF partielle = prédomine sur un territoire. - PF complète = selon le degré du déficit moteur.
  12. 12. La reconnaître • Chez le sujet conscient: - très facile => asymétrie du visage. - circonstances d’apparition: . Fièvre, infection . signes otologiques . ATCD ou atteinte neurologique • Chez le sujet inconscient: - observation de la face. - manœuvre de Pierre Marie Foix.
  13. 13. • A ce stade on doit pouvoir départager: - PF périphérique => Tjrs GLOBALE. - PF centrale => Tjrs PARTIELLE (inf).
  14. 14. •PF périphérique => ORL •PF centrale => neurologie
  15. 15. La quantifier • Temps capitale car il constitue « l’examen de référence » auquel seront comparé les suivants, et en terme de PF c’est de l’évolution clinique que dépendront les indications thérapeutiques à court et moyen terme. • Le testing musculaire de FREYSS ( score sur 30 )
  16. 16. - 0 : pas de contraction. - 1 : contraction minime. - 2 : contraction ample mais sans force. - 3 : contraction normale. Testing musculaire de FREYSS
  17. 17. La localiser • A ce stade il est encore difficile de localiser l’atteinte sauf avec des éléments d’orientation comme par exemple: - une plaie ouverte. - une hyperacousie douloureuse (RS -) - nécessité d’examens topographiques.
  18. 18. Recherche d’une étiologie • Examen clinique complet: - examen neurologique. - examen otologique +++. - examen de la région parotidienne. - examen ORL complet. • Examens paracliniques: - test de Shirmer, RS, gustométrie, sécrétion salivaire. - tests éléctrophysiologiques (stimulation, EMG, ENG). - radiologie : TDM, IRM
  19. 19. Le choix thérapeutique initial • A ce stade on prend la décision d’orienter le patient: - PF centrale => (H) en neurologie. - PF périphérique de Dgc évident par le contexte ( traumatique, infectieux, Tm) ou par l’examen (signes otologiques)=> (H) en ORL. - PF périphérique apparemment isolée, mais sévère car complète => (H) en ORL. - PF périphérique, isolée, et incomplète avec un assez bon tonus => PF « a frigore » (CTC, collyre, RDV contrôle en ORL après qlq jours).
  20. 20. • Cas particuliers: - le nouveau-né et le petit enfant: Dgc plus difficile plus évident lors des cries, (H) systématique en pédiatrie. - le grand enfant: comme chez l’adulte mais l’(H) est systématique en pédiatrie. - la femme enceinte: la PF est assez classique sur ce terrain, problème de TRT, mais bon Pc. - la PF récidivante: hospitalisation systématique, et recherche d’une Tm ou d’un synd de Melkersson-Rosenthal (langue fissurée, chéilite, œdème faciale ou orbitaire)
  21. 21. Les 24 premières heures • Dans tous les cas de PF, il faudra: - TRT protecteur de l’œil (vit A pom+collyre). - occlusion palpébrale passive. • La CAT durant les 24 premières heures va dépendre de l’étiologie.
  22. 22. • PF post-traumatique. • PF otogène. - OMA - OMC cholestéatomateuse: - Otite chronique simple - Otite maligne externe • PF zostérienne ou maladie de Ramsay- Hunt. • Autres PF. • PF a frigore.
  23. 23. • Le plus souvent due a une fracture du rocher, sinon trauma balistique, plaie de la région parotidienne ou trauma opératoire de l’OM. • La prise en charge est CHIRURGICALE en urgence ( sutures si on retrouve les tranches de section sinon greffe ). PF post-traumatique
  24. 24. PF otogène • Il existe une OMA: (déhiscence 2ème portion) : - srt jeune enfant. - otoscopie => OMA. - (H) systématique. - TRT = ATB IV + CTC grle IV + paracentèse.
  25. 25. • Il existe une OMC cholestéatomateuse: - (H) systématique. - TDM systématique en urgence. - indication opératoire est une urgence différée.
  26. 26. • Il existe une otite chronique simple: - tjrs craindre une atteinte tuberculeuse. - (H) systématique. - prélèvement systématique de l’otorrhée avec recherche de TBK. - TRT antituberculeux, et chirurgie a qlq semaines si évolution défavorable.
  27. 27. • Il existe une otite maligne externe: - (H) systématique. - TDM. - équilibre du diabète. - ATB IV active sur le pyocianique en urgence.
  28. 28. PF zostérienne ou maladie de Ramsay-Hunt • Récurrence du VZV. • Snyd infectieux, état grippal => PF. • Ex: éruption de la zone de RH. • TRT doit être précoce et urgent, Pc pas bon. • TRT tjrs médicamenteux: anti-viraux+CTC • Chirurgie: peut être précoce ou tardive selon les auteurs.
  29. 29. Autres PF • Tumorales: - PF d’installation progressive sans récupération. - EX parotide => Tm
  30. 30. • Autres atteintes infectieuses: - maladie de Lyme (spirochètes)(PF frqt). - VIH. - polio, rougeole, oreillons, MNI, syphilis, paludisme, lèpre……. • Maladies générales.
  31. 31. PF a frigore • La plus fréquente. • Étiolopathologie virale est élucidée: réactivation du virus Herpes Simplex. • Survenu brutale (exposition au froid, ……..). • C’est un diagnostic d’ELIMINATION.
  32. 32. • TRT: - PF globale et complète=> (H)+CTC+aciclovir. - PF globale et incomplète=> TRT ambulatoire => CTC+ aciclovir (cp)+ RDV de contrôle ORL indispensable +/- rééducation et acupuncture.
  33. 33. Conclusion

×