PLAN
I- Introduction.
II- Intérêt d’étude:
*intérêt pathologique.
*intérêt des explorations.
III- Rappel anatomo-histologi...
I-Introduction:
-L’ouie l’un des 05 sens est la source de recueil
principale des informations sur le monde extérieur
-en e...
II-Interet d’étude:
1-Interet pathologique:
-compréhension des mécanismes des surdités.
-expliquer l’ototoxicité de certai...
III-RAPPEL ANATOMIQUE ET
HISTOLOGIQUE:
-l’oreille interne est l’organe de la perception auditive.
-elle est former par le ...
→une partie ant.constituée par l’appareil
de l’audition qui correspond au limaçon ou
cochlée.
-La cochlée est un tube rigi...
→canal cochléaire:
-environ 30mm de long,triangulaire à la
coupe
-séparé de la rampe vestibulaire par la
membrane de REISS...
L’organe de CORTI:
c’est l’élément neurosensorielle de l’audition,
repose sur la membrane basilaire.il est très
différenc...
*c.sensorielles:
.c.ciliées internes:au nombre 3500~ disposées en 1
rangée en dds du pilier int.,présente à leur pôle
apic...
 Le canal cochléaire (1), contenant l'endolymphe sécrétée par la
strie vasculaire (7), est isolé de la rampe vestibulaire...
1-Cellule ciliée interne (CCI)
2-Cellules ciliées externes
(CCEs)
3-Tunnel de Corti
4-Membrane basilaire
5-Habenula perfor...
IV-Physiologie de la perception
auditive:
A)physiologie de la cochlée:
-la conception de la physiologie de la cochlée
à ét...
A.1-proprietés physiologiques ds
c.ciliées de l’organe de CORTI:
-les c.ciliées int.et ext.de l’organe de CORTI ne
peuvent...
b)CCE:
-elles sont capable de deux mécanismes actifs:
1.ls contractions rapides qui peuvent suivre
cycle par cycle la fréq...
-la destruction ds CCE ne s’associe pas
à 1 surdité totale mais à 1 hypoacousie
de l’ordre de 50db avec 1 perte ds
proprié...
c)Canaux ioniques ds c.ciliées:
-l’étape de transduction
mecanoelectrique c.a.d la
transduction de l’information
mécanique...
-Divers canaux ioniques ont été décrites:
*canaux ioniques situés dans la membrane apicale
ds stéreocils (100/c.) ;ils son...
d)Potentiels globaux de la cochlée:
le potentiel recueilli est
complexe,comprend:
-le potentiel d’action du nerf
auditif.
...
*la réponse alternative est le potentiel
microphonique cochléaire reproduisant
la fréquence du son stimulant.
-le p.microp...
*la réponse continue est le
potentiel de sommation
essentiellement produit par ls
CCE; amplitude dépend de
nombreux facteu...
A.2)Fonctionnement de la cochlée:
-ls.fibres du nerf auditif pressente
une très grande sélectivité
fréquentielle.
-l’étude...
a)Mécanique passive de l’organe de
CORTI:
-Ls vibrations de l’étrier s’accompagne
de variations de pression acoustique
dan...
-cette memb.basilaire va vibrer selon
1 mode particulier décrit comme
l’onde progressive compte tenu du
temps de propagati...
-L’organe de CORTI suit passivement
ls vibrations qui lui sont imposés par
la vibration de la membrane basilaire.
-la memb...
-prise en cisaillement ls cils ds c.cilées =
m. Réticulaire+m. tectoriale
-transformation de la vibration de la
m.basil ⇒ ...
b)-Mécanique active de l’o.CORTI :
-l’augmentation de la sélectivité
fréquentielle de la cochlée aux stimulus de
faible in...
♦ ls CCE sont le siège d’une transduction
bidirectionnelle.
-cette boucle de rétrocontrôle actif résonant
est capable de m...
B)-Physiologie du nerf cochléaire &
centres de l’audition :
-le N.cochléaire + N.vestibulaire =
VIII paire crânienne.
-for...
-1°relais → N.cochléaire bulbaire dorsal
et ventral.
-ls 02 voies parallèles croisent la ligne
médiane
-01 ou 02 relais ds...
-le rôle ds relais :
• relais bulbaire → intensité,la
durée,et la fréquence ds son
• l’olive> et le colliculus< → la
local...
V)-EXPLORATIONS :
1)interrogatoire
- ls SF :• l’age. • ANTCD • date &
mode de debut.• hypoacousie• BO.
. • circonstances d...
3) Adiometrie:
a) A.subjective:
→ A.tonale liminaire : recueillir le seuil
tonal liminaire pour ≠ fréquence.
- épreuve de ...
-de nombreux testes ont été décrit :
• Le test de la balance de Fowler ⇒
le recrutement = origine endocochléaire
• Tone de...
b) A.objective :
→ Impedancemétrie :
-le réflexe stapidien +++ ⇒ surdité
endo ou rétrocochléaire
→ PEA ⇒ - l’activité eléc...
VI) CONCLUSION :
- la physiologie de l’audition a fait l’objet
de très nombreux travaux depuis 03
décennies, ce qui a fait...
Perception auditive
Perception auditive
Perception auditive
Perception auditive
Perception auditive
Perception auditive
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Perception auditive

621 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
621
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
9
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Perception auditive

  1. 1. PLAN I- Introduction. II- Intérêt d’étude: *intérêt pathologique. *intérêt des explorations. III- Rappel anatomo-histologique. IV- Physiologie de la perception auditive. A) Physiologie de la cochlée. A.1-proprietées physio. ds c. ciliées de l’organe de CORTI . A.2-Fonctionnement de la cochlée. B) Physiologie du nerf cochléaire et ds centres de l’audition. V- Exploration. VI- Conclusion.
  2. 2. I-Introduction: -L’ouie l’un des 05 sens est la source de recueil principale des informations sur le monde extérieur -en effet la vue,le toucher,le goût et l’odorat ne sont pas capable de fournir à l’homme des éléments d’analyses suffisamment complets pour qu’il puisse en abstraire le contenue. -la perception des son est absurdement capitale pour intégrer l’homme dans son environnement ;elle lui permet de s’exprimer et de communiquer avec ses semblables par l’élaboration du langage et de la pensée abstraite.
  3. 3. II-Interet d’étude: 1-Interet pathologique: -compréhension des mécanismes des surdités. -expliquer l’ototoxicité de certains médicaments. -expliquer ls barotraumatismes et ls traumatisme sonores. 2-Interet ds explorations: -audiométrie. -otoemissions acoustiques provoqués. -PEA
  4. 4. III-RAPPEL ANATOMIQUE ET HISTOLOGIQUE: -l’oreille interne est l’organe de la perception auditive. -elle est former par le labyrinthe membraneux enfermé dans le labyrinthe osseux qui est creusé au niveau du rocher. -Elle communique avec OM.par la fenetre ovale et la fenetre ronde et avec l’étage moy.du crâne par le CAI. -le labyrinthe membraneux est formé: *une partie post.constituée par l’appareil vestibulaire: organe de l’équilibre.
  5. 5. →une partie ant.constituée par l’appareil de l’audition qui correspond au limaçon ou cochlée. -La cochlée est un tube rigide enroulé en spirale autour d’un axe central:le columelle. Cette cochlée est séparée en 03 compartiments: .la rampe vestibulaire (ant.),la rampe tympanique(post.),séparés par le canal cochléaire remplie de perilymphe et communiquent entre elles par l’helicotrema à l’extrémité de la cochlée
  6. 6. →canal cochléaire: -environ 30mm de long,triangulaire à la coupe -séparé de la rampe vestibulaire par la membrane de REISSNER -et de la rampe tympanique par la membrane basilaire qui supporte l’organe de CORTI . -et la paroi ext.est formée par le ligament spirale avec une zone vasculaire:stries vasculaires(rôle dans la sécrétion de l’endolymphe) riche en K+ -ce canal est en continuité avec l'espace vestibulaire.
  7. 7. L’organe de CORTI: c’est l’élément neurosensorielle de l’audition, repose sur la membrane basilaire.il est très différencié formé de c.sensorielles, c.de soutiens et de membranes. -c.sensorielles de soutiens : essentiellement .Piliers: situé sur la partie moy.de l’organe disposé en 02 rangées délimitent le tunnel de corti. .c.de DEITERS: c.de soutiens ds c.ciliers disposés de part et d’autre ds piliers
  8. 8. *c.sensorielles: .c.ciliées internes:au nombre 3500~ disposées en 1 rangée en dds du pilier int.,présente à leur pôle apical ds stéreocils disposés en palissade. .c.ciliées ext.:en nombre de 12000 à 16000,disposées en 03 rangées en dhs ds piliers,leur pôle apical est encastré dans la membrane reticulaire et présente ds stereocils disposés en W ouvert vers l’intérieur. -Membrane tectoriale:structure gélatineuse et fibrillaire,joue un rôle important dans le mécanisme de transduction mecanoelectrique. -Membrane réticulaire:réunit ls pôles apicaux ds c.de DEITERS et ds CCE.
  9. 9.  Le canal cochléaire (1), contenant l'endolymphe sécrétée par la strie vasculaire (7), est isolé de la rampe vestibulaire (2) par la membrane de Reissner (4). L'organe de Corti est recouvert par la membrane tectoriale (6) flottant dans l'endolymphe ; il repose sur la membrane basilaire (5) au contact de la rampe tympanique (3). La lame spirale osseuse (9) relie l'organe de Corti au ganglion (8).
  10. 10. 1-Cellule ciliée interne (CCI) 2-Cellules ciliées externes (CCEs) 3-Tunnel de Corti 4-Membrane basilaire 5-Habenula perforata 6-Membrane tectoriale 7-Cellules de Deiters 8-Espaces de Nuel 9-Cellules de Hensen 10-Sillon spiral interne
  11. 11. IV-Physiologie de la perception auditive: A)physiologie de la cochlée: -la conception de la physiologie de la cochlée à été considérablement modifie depuis le début ds années 1980 par la découverte: * l’otoemission acoustique. * et la découverte ds propriétés moléculaire ds divers structure de l’organe de CORTI en particuliers ds canaux ioniques ds c.ciliées.
  12. 12. A.1-proprietés physiologiques ds c.ciliées de l’organe de CORTI: -les c.ciliées int.et ext.de l’organe de CORTI ne peuvent pas se régénérer. a)CCI: -c’est ls seules vraies c.sensorielles auditives. -elle font synapses avec 95% ds axones constituant la voies auditive afférente jusqu’au cerveau. -Elles assurent la transduction mecano-electrique. -leurs réponses electrophysiologiques est très dépendante de la fréquence du son stimulant(elles ont une remarquable sélectivité en fréquence). -leurs disparition complète entraîne une surdité totale.
  13. 13. b)CCE: -elles sont capable de deux mécanismes actifs: 1.ls contractions rapides qui peuvent suivre cycle par cycle la fréquence de la stimulation et ls contractions lentes. 2.Elles sont le support ds otoémissions acoustiques: produit de l’énergie mécanique. -ces mécanismes permettent de: .d’amplifier ls vibrations. .la haute sélectivité fréquentielle. .de protéger ls structures cochléaires contre ls trop fortes intensités sonores:la regidité ds stéreocils est très sensible aux conditions physiopathologiques notamment aux tramauma.sonores
  14. 14. -la destruction ds CCE ne s’associe pas à 1 surdité totale mais à 1 hypoacousie de l’ordre de 50db avec 1 perte ds propriétés de discrimination fréquentielle fine responsable de distorsion importantes de la sensation sonore. -ces c. rendent l’audition forte et claire.
  15. 15. c)Canaux ioniques ds c.ciliées: -l’étape de transduction mecanoelectrique c.a.d la transduction de l’information mécanique (l’onde propager dans ls liquides labyrinthiques) en information électrique (le potentiel récepteur des c.ciliées) est sous la dépendance ds canaux ioniques.
  16. 16. -Divers canaux ioniques ont été décrites: *canaux ioniques situés dans la membrane apicale ds stéreocils (100/c.) ;ils sont de type cationique non spécifiques et ouvert sous l’effet de la déflection ds stéreocils,ils sont bloqués par ls aminosides et les diurétiques. La dépolarisation cellulaire est provoquée par l’entrée de K+ . *canaux calciques de type L: situés sur la membrane basolaterale ds c.ciliées.ils sont activés par la dépolarisation cellulaire, bloqués par ls inhibiteurs calciques.
  17. 17. d)Potentiels globaux de la cochlée: le potentiel recueilli est complexe,comprend: -le potentiel d’action du nerf auditif. -ls réponses électriques ds c.ciliées avec 1 composante alternative,et 1 composante continue:
  18. 18. *la réponse alternative est le potentiel microphonique cochléaire reproduisant la fréquence du son stimulant. -le p.microphonique est produit essentiellement par ls c.ciliées;il est proportionnel à l’amplitude ds déplacements d’une zone réduite de la membrane basilaire.il peut être utilisé comme indicateur à bas fréquence de l’état ds processus de transduction mecanoelectrique dans la cochlée basale.
  19. 19. *la réponse continue est le potentiel de sommation essentiellement produit par ls CCE; amplitude dépend de nombreux facteurs:frqce et intensité du son stimulant, niveau d’enregistrement dans la cochlée.
  20. 20. A.2)Fonctionnement de la cochlée: -ls.fibres du nerf auditif pressente une très grande sélectivité fréquentielle. -l’étude du fonctionnement de la cochlée à pour but de comprendre l’origine de se phénomène et qui semble trouver son origine dans l’analyse de la micromécanique de la membrane basilaire.
  21. 21. a)Mécanique passive de l’organe de CORTI: -Ls vibrations de l’étrier s’accompagne de variations de pression acoustique dans le liquide (incompressible) continue dans la rampe vestibulaire. -la déférence de pression ainsi obtenue entre ls rampe vestibulaire et tympanique est appliquée à la memb.basilaire sur laquelle repose l’organe de CORTI
  22. 22. -cette memb.basilaire va vibrer selon 1 mode particulier décrit comme l’onde progressive compte tenu du temps de propagation . -le mouvement de la memb.basilaire présente 1 retard de phase par rapport au stimulus,retard augmentant avec la distance par rapport à la fenêtre ovale.
  23. 23. -L’organe de CORTI suit passivement ls vibrations qui lui sont imposés par la vibration de la membrane basilaire. -la membrane basilaire et la memb. Tectoriale se comporte comme 02 lames rigides qui pivotent autour de 02 axes parallèle mais décalés. -ls cils ds c.ciliées sont ainsi pris en cisaillement entre la memb.reticulaire et la memb.tectoriale.
  24. 24. -prise en cisaillement ls cils ds c.cilées = m. Réticulaire+m. tectoriale -transformation de la vibration de la m.basil ⇒ mvt. Transversal de cisaillement ds cils ds c.cilées ⇒ ouverture ds canaux ioniques K+ dépendants → dépolarisation. -ce modèle passif reste valable pour ds stimulations d’intensités fortes . -la stimulation d’intensité faible = mécanique active
  25. 25. b)-Mécanique active de l’o.CORTI : -l’augmentation de la sélectivité fréquentielle de la cochlée aux stimulus de faible intensités repose sur : phénomènes intracochleaire → amplification l’onde propagée . -ces mécanismes st. Tendue par CCE = confirmé par l’existence ds otoemisions acoustiques. -ls vibratios de la m.basilaire ⇒ CCE → excitation électrique = transduction mecano-electrique -ls signaux electriq. Produits contrôle la réponse mécanique résonante ds CCE = transd.electro-mecanique.
  26. 26. ♦ ls CCE sont le siège d’une transduction bidirectionnelle. -cette boucle de rétrocontrôle actif résonant est capable de modifié la mécanique cochléaire = amplification sélective ds vibrations mécaniques à la fréquence caractéristique. -CCI ⇒ simple détecteurs passifs ds vibrations . -transmissions de l’excitation mécanique amplifiée ds CCE → CCI ??
  27. 27. B)-Physiologie du nerf cochléaire & centres de l’audition : -le N.cochléaire + N.vestibulaire = VIII paire crânienne. -formé par = • ds fibres afférentes ds CCI (+90%) → C.TYPE I • ds fibres afférentes ds CCE → C.TYPE II -CCI → transduction → PA → fibres cochléaires → centres bulbaires. -ls vois bulbaires sont bilatérales surtout croisée , plusieurs relais.
  28. 28. -1°relais → N.cochléaire bulbaire dorsal et ventral. -ls 02 voies parallèles croisent la ligne médiane -01 ou 02 relais ds le complexe olivaire >= • olive > lat. & medine • N.periolivaires • lemnisque lat. • corps genouillé médian -connexion ds N.cochléaire avec le colliculus < controlatérale. -relais au niveau du thalamus ⇒ cortex auditif ( l’air temporale)
  29. 29. -le rôle ds relais : • relais bulbaire → intensité,la durée,et la fréquence ds son • l’olive> et le colliculus< → la localisation du son dans l’espace. • le corps genouillé int.→ lieu de la convergence ds influx contro et homolaterale . • le thalamus & cortex cérébrale → 1 décodage plus complexe.
  30. 30. V)-EXPLORATIONS : 1)interrogatoire - ls SF :• l’age. • ANTCD • date & mode de debut.• hypoacousie• BO. . • circonstances d’apparition . • s.accompagnateurs. • l’évolution . 2) examen clinique : • otoscopie. • acoumétrie :-test de RINNE. -test de WEBER. • examen ORL.
  31. 31. 3) Adiometrie: a) A.subjective: → A.tonale liminaire : recueillir le seuil tonal liminaire pour ≠ fréquence. - épreuve de WIBER audiometrique. - épreuve de RINNE audiometrique : • ST → RINNE ouvert ou RINNE - • SP → RINNE fermé ou RINNE + → A.tonale supraliminaire : - intensité ds son > seuil auditif. -la gamme fréquentielle :80000- 20000 -utilisé surtout en cas SP
  32. 32. -de nombreux testes ont été décrit : • Le test de la balance de Fowler ⇒ le recrutement = origine endocochléaire • Tone decay test ⇒ une adaptation pathologique = atteinte retrocochléaire → A. automatique : -le seuil d’audition est établi par ls patients. → A.vocale : - mesurer l’audition par la voie. - 02 buts : • le seuil d’intelligibilité. • le pouvoir de discrimination .
  33. 33. b) A.objective : → Impedancemétrie : -le réflexe stapidien +++ ⇒ surdité endo ou rétrocochléaire → PEA ⇒ - l’activité eléctrophysiologique : voies auditives → tronc cérébral - le seuil auditif → eléctrocochléogramme ⇒ l’otoémission acoustique. → Imageries : scanner, IRM
  34. 34. VI) CONCLUSION : - la physiologie de l’audition a fait l’objet de très nombreux travaux depuis 03 décennies, ce qui a fait que plusieurs des constatations anciennes ont été remises en question par la découverte des mécanismes actives endocochléaires supportés par les CCE de l’organe de CORTI. - Même si l’étude de l’oreille int.à été révolutionnaire, il a été de même l’étude de physiologie des centres nerveux auditif qui est actuellement en pleine phase d’essor.

×