Physiologie des récepteurs desPhysiologie des récepteurs des
nerfs vestibulairesnerfs vestibulaires
PLAN DU COURSPLAN DU COURS
I/ Généralités, définitionsI/ Généralités, définitions
II/ Internet d’étudeII/ Internet d’étude...
I/ Définition, généralitésI/ Définition, généralités
La fonction d’équilibration est définie commeLa fonction d’équilibrat...
II/ Intérêt de l’étudeII/ Intérêt de l’étude
Elle nous permet de comprendre lesElle nous permet de comprendre les
phénomèn...
III/III/ RappelRappel::
a)a) AnatomiqueAnatomique: les organes récepteurs de l’équilibration: les organes récepteurs de l’...
b)b) Histologique:Histologique:
Chaque CSC a une portion dilatée appelée ampoule àChaque CSC a une portion dilatée appelée...
III/ PhysiologieIII/ Physiologie
Particularités de l’appareil vestibulaireParticularités de l’appareil vestibulaire
-Fonct...
1-Physiologie de l’organe vestibulaire1-Physiologie de l’organe vestibulaire
périphérique:périphérique:
Les éléments impli...
a)Phénomènes mécaniquesa)Phénomènes mécaniques::
Les CSC par leur disposition tridimensionnelle dansLes CSC par leur dispo...
b/ Les phénomènes électriques et mécano transduction:b/ Les phénomènes électriques et mécano transduction:
-Les cellules s...
-Comme le kinocil est toujours situé du même-Comme le kinocil est toujours situé du même
coté selon la crête du CSC consid...
Les cellules sensorielles sont des mécanorécepteurs,Les cellules sensorielles sont des mécanorécepteurs,
leur rôle est de ...
La régulation se fait par 3 facteurs:La régulation se fait par 3 facteurs:
-1-Phénomène d’adaptation affectant le courant-...
2/ Physiologie de l’organe vestibulaire central2/ Physiologie de l’organe vestibulaire central
Les réflexes vestibulomoteu...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Physiologie des récepteurs des nerfs vestibulaires

416 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
416
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
9
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Physiologie des récepteurs des nerfs vestibulaires

  1. 1. Physiologie des récepteurs desPhysiologie des récepteurs des nerfs vestibulairesnerfs vestibulaires
  2. 2. PLAN DU COURSPLAN DU COURS I/ Généralités, définitionsI/ Généralités, définitions II/ Internet d’étudeII/ Internet d’étude III/ Rappel anatomique et histologiqueIII/ Rappel anatomique et histologique IV/PhysiologieIV/Physiologie 1/Physiologie de l’organe vestibulaire1/Physiologie de l’organe vestibulaire périphériquepériphérique a) Phénomène mécaniquea) Phénomène mécanique b) Phénomène électrique etb) Phénomène électrique et mécanotransductionmécanotransduction 2/ Physiologie de l’organe vestibulaire2/ Physiologie de l’organe vestibulaire centralcentral
  3. 3. I/ Définition, généralitésI/ Définition, généralités La fonction d’équilibration est définie commeLa fonction d’équilibration est définie comme la fonction qui régit les rapports de l’animalla fonction qui régit les rapports de l’animal avec le monde physique et lui permet d’assureravec le monde physique et lui permet d’assurer tout les gestes et les mouvements.tout les gestes et les mouvements. L’appareil vestibulaire et lesL’appareil vestibulaire et les propriorécépteurs sont un ensemble depropriorécépteurs sont un ensemble de structures mécanorécéptrices sensibles auxstructures mécanorécéptrices sensibles aux différentes positions de la tête dans l’espace, ildifférentes positions de la tête dans l’espace, il est le point de départ de réflexes contribuant auest le point de départ de réflexes contribuant au maintien de l’équilibre somatique tant statiquemaintien de l’équilibre somatique tant statique que dynamique.que dynamique.
  4. 4. II/ Intérêt de l’étudeII/ Intérêt de l’étude Elle nous permet de comprendre lesElle nous permet de comprendre les phénomènes intervenant dans le maintien de laphénomènes intervenant dans le maintien de la statique et de l’équilibration et les différentsstatique et de l’équilibration et les différents organes intervenant dans l’équilibration , ce quiorganes intervenant dans l’équilibration , ce qui nous permet de comprendre la physiopathologienous permet de comprendre la physiopathologie des vertigesdes vertiges
  5. 5. III/III/ RappelRappel:: a)a) AnatomiqueAnatomique: les organes récepteurs de l’équilibration: les organes récepteurs de l’équilibration forment l’appareil vestibulaire qui comprend:forment l’appareil vestibulaire qui comprend: -l’utricule-l’utricule -le saccule-le saccule -les canaux semi circulaires-les canaux semi circulaires Qui correspondent au labyrinthe postérieur qui est en rapport avecQui correspondent au labyrinthe postérieur qui est en rapport avec le canal cochléaire du labyrinthe antérieurle canal cochléaire du labyrinthe antérieur le péri lymphe(riche en Na)situé entre le labyrinthe osseux etle péri lymphe(riche en Na)situé entre le labyrinthe osseux et membraneuxmembraneux L’endolymphe(riche en K)est contenu dans le labyrintheL’endolymphe(riche en K)est contenu dans le labyrinthe membraneuxmembraneux Les canaux semi circulaires en nombre de 3 :Les canaux semi circulaires en nombre de 3 : -CSC latéral dans un plan horizontal faisant un angle de-CSC latéral dans un plan horizontal faisant un angle de 30° avec l’horizontale (plan de francfort)30° avec l’horizontale (plan de francfort) -CSC ant et post sont verticaux faisant 45°avec le plan-CSC ant et post sont verticaux faisant 45°avec le plan sagittalsagittal L’utricule occupe les parties post et sup. du vestibule composéL’utricule occupe les parties post et sup. du vestibule composé de 2 segments ant et postde 2 segments ant et post
  6. 6. b)b) Histologique:Histologique: Chaque CSC a une portion dilatée appelée ampoule àChaque CSC a une portion dilatée appelée ampoule à l’intérieur de laquelle se trouve une petite portionl’intérieur de laquelle se trouve une petite portion appelée crête ampullaire qui est formée de cellulesappelée crête ampullaire qui est formée de cellules ciliées(sensorielles) et de cellules de soutien, le toutciliées(sensorielles) et de cellules de soutien, le tout est recouvert d’une substance gélatineuse appeléeest recouvert d’une substance gélatineuse appelée cupule, chaque utricule et saccule possèdentcupule, chaque utricule et saccule possèdent 2macules constituées de cellules ciliées(sensorielles)2macules constituées de cellules ciliées(sensorielles) et de cellules de soutien,recouverte d’une membraneet de cellules de soutien,recouverte d’une membrane otolitique, elle même recouverte d’otolites(cristaux deotolitique, elle même recouverte d’otolites(cristaux de carbonates de Ca)carbonates de Ca) Il existe 2 types de cellules sensorielles:Il existe 2 types de cellules sensorielles: -type 1 piriforme forme des connexions avec les-type 1 piriforme forme des connexions avec les fibres afférentes de grand diamètre à réponsefibres afférentes de grand diamètre à réponse phasique:rôle dynamiquephasique:rôle dynamique -type2 cylindrique forme des connexions avec les-type2 cylindrique forme des connexions avec les fibres afférentes de petit diamètre à réponse tonique,fibres afférentes de petit diamètre à réponse tonique, rôle statiquerôle statique
  7. 7. III/ PhysiologieIII/ Physiologie Particularités de l’appareil vestibulaireParticularités de l’appareil vestibulaire -Fonctionne en permanence y compris pendant-Fonctionne en permanence y compris pendant le sommeil et de façon inconscientele sommeil et de façon inconsciente -Son seuil de stimulation est très bas et sa-Son seuil de stimulation est très bas et sa réponse est très rapide.réponse est très rapide. Le rôle de l’appareil vestibulaire: transcrit lesLe rôle de l’appareil vestibulaire: transcrit les forces provoqués par la gravité et l’accélérationforces provoqués par la gravité et l’accélération en signal biologique ou bioélectrique pouren signal biologique ou bioélectrique pour renseigner les centres sup. sur la position de larenseigner les centres sup. sur la position de la tête et ses déplacements dans l’espace et initietête et ses déplacements dans l’espace et initie certains réflexes nécessaires à la stabilisationcertains réflexes nécessaires à la stabilisation de la tête, du regard et du corpsde la tête, du regard et du corps
  8. 8. 1-Physiologie de l’organe vestibulaire1-Physiologie de l’organe vestibulaire périphérique:périphérique: Les éléments impliqués dans la prise deLes éléments impliqués dans la prise de l’information sensorielle et son transfert sont:l’information sensorielle et son transfert sont: -Les labyrinthes post et les liquides-Les labyrinthes post et les liquides labyrinthiques constituent les deux organeslabyrinthiques constituent les deux organes vestibulaires périphériquesvestibulaires périphériques - les 2nerfs vestibulaires- les 2nerfs vestibulaires
  9. 9. a)Phénomènes mécaniquesa)Phénomènes mécaniques:: Les CSC par leur disposition tridimensionnelle dansLes CSC par leur disposition tridimensionnelle dans l’espace permet la détection de l’accélération angulaire cel’espace permet la détection de l’accélération angulaire ce sont donc des récepteurs de l’équilibration dynamique, cettesont donc des récepteurs de l’équilibration dynamique, cette accélération provoque des mouvement de l’endolympheaccélération provoque des mouvement de l’endolymphe dans les CSC qui correspond au plan de la rotationdans les CSC qui correspond au plan de la rotation induisant l’enfoncement de la cupule et l’inclinaison desinduisant l’enfoncement de la cupule et l’inclinaison des cellules ciliées d’où leur dépolarisation et l’initiation ducellules ciliées d’où leur dépolarisation et l’initiation du potentiel d’action (stimulation des neurones sensitifs).potentiel d’action (stimulation des neurones sensitifs). On distingue 2 types de ….endolymphatiques:On distingue 2 types de ….endolymphatiques: -ampulopète se dirige vers l’utricule-ampulopète se dirige vers l’utricule -ampulofuge s’éloigne de l’utricule.-ampulofuge s’éloigne de l’utricule. Les macules sacculaires et utriculaires sont desLes macules sacculaires et utriculaires sont des récepteurs statiques et dynamiques, L’inclinaison de la têterécepteurs statiques et dynamiques, L’inclinaison de la tête stimule les macules utriculaires alors que la mise de la têtestimule les macules utriculaires alors que la mise de la tête en position irriguée stimule les macules sacculaires eten position irriguée stimule les macules sacculaires et l’accélération linéaire entraîne un déplacement des otolitesl’accélération linéaire entraîne un déplacement des otolites qui entraîne la membrane otolitique qui à son tour entraînequi entraîne la membrane otolitique qui à son tour entraîne les stéréo cils et les fait plier.les stéréo cils et les fait plier.
  10. 10. b/ Les phénomènes électriques et mécano transduction:b/ Les phénomènes électriques et mécano transduction: -Les cellules sensorielles transforment l’énergie-Les cellules sensorielles transforment l’énergie mécanique des mouvements ciliaires en un signalmécanique des mouvements ciliaires en un signal biologiquebiologique -Le kinocil provoque le déplacement de l’ensemble des-Le kinocil provoque le déplacement de l’ensemble des stéréo cils,l’axe morphologique de polarité appeléstéréo cils,l’axe morphologique de polarité appelé vecteur de polarisation passe par le stéréo cil le plusvecteur de polarisation passe par le stéréo cil le plus court et le kinocil.court et le kinocil. -L’orientation du flux endolymphatique par rapport à cet-L’orientation du flux endolymphatique par rapport à cet axe de polarisation détermine le niveau d’activitéaxe de polarisation détermine le niveau d’activité recueilli au niveau des afférences vestibulaires,recueilli au niveau des afférences vestibulaires, l’inclinaison des stéréo cils vers le kinocil induit unel’inclinaison des stéréo cils vers le kinocil induit une augmentation de la décharge des fibres afférentesaugmentation de la décharge des fibres afférentes donc l’excitation alors que l’inverse provoque unedonc l’excitation alors que l’inverse provoque une hyperpolarisation donc une inhibitionhyperpolarisation donc une inhibition
  11. 11. -Comme le kinocil est toujours situé du même-Comme le kinocil est toujours situé du même coté selon la crête du CSC considéré, on peutcoté selon la crête du CSC considéré, on peut définir les différents courants endolymphatiquedéfinir les différents courants endolymphatique selon la loi d’EWALD.selon la loi d’EWALD. -Première loi: dans les CSC latéraux,les-Première loi: dans les CSC latéraux,les ampulopètes sont excitateurs et lesampulopètes sont excitateurs et les ampulofuges sont inhibiteurs.ampulofuges sont inhibiteurs. -Deuxième loi: l’inverse pour les CSC-Deuxième loi: l’inverse pour les CSC verticaux.verticaux. On retrouve les mémes phénomènes au niveauOn retrouve les mémes phénomènes au niveau des macules.des macules.
  12. 12. Les cellules sensorielles sont des mécanorécepteurs,Les cellules sensorielles sont des mécanorécepteurs, leur rôle est de transformer l’énergie initiale duleur rôle est de transformer l’énergie initiale du mouvement ciliaire en un signal électriquemouvement ciliaire en un signal électrique interprétable par le SNC, ce mécanisme dit deinterprétable par le SNC, ce mécanisme dit de transduction mécanoéléctrique s’effectue en 3 étapes:transduction mécanoéléctrique s’effectue en 3 étapes: 1-le stimulus entraîne une déformation au niveau des1-le stimulus entraîne une déformation au niveau des structures annexées à la cellule réceptrice.structures annexées à la cellule réceptrice. 2-déformation mécanique au niveau des stéréo cils2-déformation mécanique au niveau des stéréo cils qui entraîne l’apparition d’un courant entrant de K etqui entraîne l’apparition d’un courant entrant de K et de Ca qui se traduit par un signal électrique appeléde Ca qui se traduit par un signal électrique appelé potentiel récepteur.potentiel récepteur. 3-Le potentiel récepteur induit une dépolarisation de3-Le potentiel récepteur induit une dépolarisation de la cellule ciliée qui est à l’origine dela cellule ciliée qui est à l’origine de neurotransmetteurs(Glutamate) générateur deneurotransmetteurs(Glutamate) générateur de potentiel d’action transmis au SNC par les fibres aff.potentiel d’action transmis au SNC par les fibres aff. La repolarisation se produit par le flux sortant de K et laLa repolarisation se produit par le flux sortant de K et la neutralisation du Ca par les protéines liant le Ca et parneutralisation du Ca par les protéines liant le Ca et par les canaux expulsant le Ca.les canaux expulsant le Ca.
  13. 13. La régulation se fait par 3 facteurs:La régulation se fait par 3 facteurs: -1-Phénomène d’adaptation affectant le courant-1-Phénomène d’adaptation affectant le courant de transduction qui serait sous la dépendancede transduction qui serait sous la dépendance du Cadu Ca 2-Processus impliquant des autorécepteurs2-Processus impliquant des autorécepteurs glutamate sur la membrane pré synaptique,glutamate sur la membrane pré synaptique, leur activation contrôle la libération duleur activation contrôle la libération du glutamate.glutamate. 3-Processus impliquant des fibres efférentes3-Processus impliquant des fibres efférentes qui par la libération de neurotransmetteursqui par la libération de neurotransmetteurs (ACH,sub P) modifient l’état d’excitation de la(ACH,sub P) modifient l’état d’excitation de la cellule sensorielle.cellule sensorielle.
  14. 14. 2/ Physiologie de l’organe vestibulaire central2/ Physiologie de l’organe vestibulaire central Les réflexes vestibulomoteurs consistent à produire unLes réflexes vestibulomoteurs consistent à produire un mouvement compensateur oculaire de sens opposé àmouvement compensateur oculaire de sens opposé à la rotation de la tête qui recentre l’œil dans l’orbite, cela rotation de la tête qui recentre l’œil dans l’orbite, ce mouvement se fait dans le plan du CSC excité, ilmouvement se fait dans le plan du CSC excité, il compense exactement le mouvement de la tête decompense exactement le mouvement de la tête de telle sorte que l ‘énergie reste stabilisée.telle sorte que l ‘énergie reste stabilisée. Pour les mouvements à grande amplitude, lePour les mouvements à grande amplitude, le mouvement de l’œil dans l’orbite ne suffit plus àmouvement de l’œil dans l’orbite ne suffit plus à compenser le mouvement de la tête, il apparaît uncompenser le mouvement de la tête, il apparaît un mouvement de rappel rapide de l’œil dans la directionmouvement de rappel rapide de l’œil dans la direction opposée à la phase lente précédente et la successionopposée à la phase lente précédente et la succession de ses mouvement constitue le nystagmus.de ses mouvement constitue le nystagmus. -La troisième loi d’EWALD : le nystagmus bat du coté-La troisième loi d’EWALD : le nystagmus bat du coté du canal stimulé.du canal stimulé. -La loi de FLOURENS: le nystagmus bat dans le plan-La loi de FLOURENS: le nystagmus bat dans le plan du canal stimulé.du canal stimulé.

×