I. Géneralités.
II. Rappels anatomiques et physiologiques.
III. Épidémiologie.
IV. Etiopathogénie.
V. Anatomopathologie.
V...
 Les plaies de la face constituent un défi lancé au
chirurgien, car le patient attends non seulement
un résultat fonction...
Les structures importantes qui peuvent être lésées:
 les lèvres: avec une partie muqueuse et une partie cutanée
 nerf fa...
Les étiologies les plus fréquentes sont:
 Les chutes et les agressions par armes blanches
 Les morsures: animales ou hum...
1. Choc direct: le plus fréquent.
2. Auto morsure de la lèvre inférieure.
3. Plaie par morsure.
4. Traumatisme balistique....
Trois types de plaies:
1. Plaie franche: provoquée par un objet tranchant,
peuvent atteindre les structures nobles
2. Plai...
TDD: Plaie simple de la lèvre
 Anamnèse: circonstances du traumatisme,
date et heure,
vérifier l’état vaccinal du patient...
1. Plaies simples
 Plaie de l’arcade sourcilière: causée pas un coup de poing
faisant glisser la peau sur l’arcade osseus...
2. 1 Plaies selon leur topographie
1- Plaie palpébrale: nécessite un contrôle systématique du
globe oculaire.
2-Plaie des ...
2. 2 Plaies par morsure
Réalisant des lésions de gravite variable allant de l’érosion
cutanée a l’amputation totale du nez...
Évident devant toute solution de continuité intéressant
une ou plusieurs partie de la face.
1. But : obtenir un bon résultat fonctionnel et esthétique
2. Moyens: 2 volets
 Traitement général:
 Lavage, désinfectio...
 Traitement en fonction du type de la plaie
Plaie simple: suture de la plaie
Plaie nécessitant une PEC spécialisée:
1-pal...
4. Plaie sur le trajet du Stenon:
Si la partie distale est cathéterisée a partir de l’ostium, la
proximale se repère en co...
6. Plaie de l’oreille externe:
Plaie cutanée: suture
Plaie transfixiante: suture + ATB + Vasodilatateurs (risque de
chondr...
8. Plaie par morsure:
Traitement médical:
Antibiothérapie ,sérothérapie antitétanique et +/-
antirabique
Traitement chirur...
 L’ablation des fils se fera vers le 7-10me jours,
 La réaction inflammatoire va augmenté jusqu’à la fin du 2me
mois pou...
la lutte contre les accidents de travail et les traumatismes
sportif.
Protection extra orale:
Casques, masques; écrans, pr...
 Le bon traitement des plaies de la face n’est pas celui qui
consiste en une bonne cicatrisation des parties molles
mais ...
Plaies de la face
Plaies de la face
Plaies de la face
Plaies de la face
Plaies de la face
Plaies de la face
Plaies de la face
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Plaies de la face

891 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
891
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
14
Actions
Partages
0
Téléchargements
10
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Plaies de la face

  1. 1. I. Géneralités. II. Rappels anatomiques et physiologiques. III. Épidémiologie. IV. Etiopathogénie. V. Anatomopathologie. VI. Étude clinique. VII. Formes cliniques. VIII. Diagnostic. IX. Traitement. X. Évolution. XI. Prévention. XII. Conclusion.
  2. 2.  Les plaies de la face constituent un défi lancé au chirurgien, car le patient attends non seulement un résultat fonctionnel mais aussi le meilleur résultat esthétique possible.  La plaie est une solution de continuité dans un tissu, qui peut être simple, ou complexe nécessitant une PEC spécialisée.
  3. 3. Les structures importantes qui peuvent être lésées:  les lèvres: avec une partie muqueuse et une partie cutanée  nerf facial: innerve tous les muscles de la face, il émerge dans la face par le trou stylo mastoïdien pour pénétrer dans la parotide et donner les branches  Temporo faciale  cervico faciale  canal de Stenon: se projette sur une droite passant par le tragus et la levre superieure.  canaux lacrymaux  le revêtement de la face avec le système musculo aponévrotique superficiel et le revêtement cutané.
  4. 4. Les étiologies les plus fréquentes sont:  Les chutes et les agressions par armes blanches  Les morsures: animales ou humaines  Les traumatismes balistiques.  les traumatismes sportifs. Les accidents de la circulation sont en nette baisse comme étiologies de traumatismes de la face grâce au port de la ceinture de sécurité, le casque intégrale et la matière du pare brise.
  5. 5. 1. Choc direct: le plus fréquent. 2. Auto morsure de la lèvre inférieure. 3. Plaie par morsure. 4. Traumatisme balistique. 5. Brûlures. 6. Abrasion.
  6. 6. Trois types de plaies: 1. Plaie franche: provoquée par un objet tranchant, peuvent atteindre les structures nobles 2. Plaie contuse: souvent tangentielle et renfermant des corps étrangers pouvant tatoué la cicatrice. 3. Plaie avec perte de substance.
  7. 7. TDD: Plaie simple de la lèvre  Anamnèse: circonstances du traumatisme, date et heure, vérifier l’état vaccinal du patient …  Examen de la cavité buccale est systématique pour faire un bilan lésionnel.  en général c’est des plaies simples dont les suites sont favorables.  Pas d‘examen complémentaire a demandé si plaie simple.
  8. 8. 1. Plaies simples  Plaie de l’arcade sourcilière: causée pas un coup de poing faisant glisser la peau sur l’arcade osseuse.  Plaie du cuire chevelu: peuvent être très hémorragique. 2. Plaies nécessitant une PEC spécialisée Elles peuvent être par leur topographie ou leurs caractéristiques a l’origine de séquelles importantes, nécessitant de la compétence et de l’expérience. Les plaies du globe oculaires doivent être systématiquement rechercher et traiter en priorité
  9. 9. 2. 1 Plaies selon leur topographie 1- Plaie palpébrale: nécessite un contrôle systématique du globe oculaire. 2-Plaie des voies lacrymales: suspectée si plaie de l’angle interne de l’œil ,confirmée par cathétérisme des voies lacrymales. 3- Plaie avec paralysie faciale: suspectée si plaie latero-faciale, imposant une étude de la mimique faciale. 4- plaie du canal de Stenon: sur la ligne tragus lèvre sup. se manifeste par un écoulement salivaire le Dc est fait par le test au bleue de méthylène éventuellement par sialographie ultérieurement. 5- plaie de l’oreille externe: de la simple plaie cutanée jusqu a l amputation du pavillon. 6-plaie du cuir chevelu: peuvent être très hémorragique
  10. 10. 2. 2 Plaies par morsure Réalisant des lésions de gravite variable allant de l’érosion cutanée a l’amputation totale du nez, du pavillon, des lèvres… leurs pronostic est liée a l’importance du traumatisme mais aussi au risque infectieux. 2. 3 Traumatisme balistique: de systématisation difficile: * Lésion minimes: plaie tangentielle ou perforante sans lésion osseuse de bon pronostic. * Lésion de gravité moyenne: lésions importantes sans perte de substance les fractures seront traité par ostéosynthese. * Lésion majeure: perte de substance importante cutanée musculaire et osseuse 2. 4 Plaie du par brise :plaies multiples. Impaction des fragments a des profondeur variable en fonction de la vitesse et la force du traumatisme.
  11. 11. Évident devant toute solution de continuité intéressant une ou plusieurs partie de la face.
  12. 12. 1. But : obtenir un bon résultat fonctionnel et esthétique 2. Moyens: 2 volets  Traitement général:  Lavage, désinfection de la plaie  Exploration, parage économique  Antibiothérapie et sérum antitétanique  Mise en route d’une sérothérapie antirabique, si morsure par un animal suspect.  Contrôler l’hémorragie et traiter une éventuel état de choc.
  13. 13.  Traitement en fonction du type de la plaie Plaie simple: suture de la plaie Plaie nécessitant une PEC spécialisée: 1-palpebrale: bilan ophtalmologique + suture + collyre antiseptique. 2-voies lacrymales: suture a l’aide d une sonde bi canaliculaire ou mono canaliculaire. 3-avec paralysie faciale: si elle siège loin des 2 tronc, un bon affrontement musculaire permet la récupération motrice. si atteinte tronculaire: réparation micro chirurgicale, si perte de substance nerveuse: greffe nerveuse a partir du plexus cervical superficiel. La surveillance se fait par EMG répétée une vitaminothérapie B sera prescrite
  14. 14. 4. Plaie sur le trajet du Stenon: Si la partie distale est cathéterisée a partir de l’ostium, la proximale se repère en comprimant la glande, la suture se fait sur cathéter a l’aide de lunette grossissante; le cathéter est laissé sur place pendant un mois Si la partie distale n’est pas retrouvée: abouchement de l’extrémité proximale a la face interne de la joue Si aucune extrémité n’est retrouvé: fistulisation intra buccale est réalisé l’aide d’une sonde en silicone 5. Plaie labiale: Suture plan par plan en respectant la ligne cutenao- muqueuse Les pertes de substance seront traité par des lombeaux du grand pectoral, grand dorsal…
  15. 15. 6. Plaie de l’oreille externe: Plaie cutanée: suture Plaie transfixiante: suture + ATB + Vasodilatateurs (risque de chondrite ), Amputation: réparation microchirurgicale sera tentée 7. plaies narinaires: suture soigneuse en plusieurs plans avec parfois maintien d’un conformateur, afin de prévenir le risque de sténose Les plaie de la columelle font courir le risque d’une rétraction secondaire avec chute de la pointe du nez. Les plaies du nez avec perte de substance sont réparés par cicatrisation dirigée, greffe ou lombeaux locorégionaux.
  16. 16. 8. Plaie par morsure: Traitement médical: Antibiothérapie ,sérothérapie antitétanique et +/- antirabique Traitement chirurgical: Prélèvement bactériologique , exploration, parage , désinfection réparation et cicatrisation dirigée 9. Balistique :il faut juguler l urgence vitale puis réparer et reconstruire secondairement. 10. Brûlures :superficielle=soins locaux profondes=excision+greffe de peau précoce.
  17. 17.  L’ablation des fils se fera vers le 7-10me jours,  La réaction inflammatoire va augmenté jusqu’à la fin du 2me mois pour céder ensuite progressivement pendant 6 mois  Le résultat définitif d’une cicatrice ne peut être apprécié avant un an;  Dans ce terme plusieurs méthodes peuvent permettre d’améliorer les cicatrices:  La protection solaire +++  Corticoïde en crème ou en injection locale, si évolution sur le mode hypertrophique; a partir de la 3me semaine.  Kineplastie: massage pétrissage a partir de la fin du premier mois.  Presso thérapie vêtement compressif spécialement adapté  Les moyens physiques: électrothérapie; les ultrasons et l’hydrothérapie
  18. 18. la lutte contre les accidents de travail et les traumatismes sportif. Protection extra orale: Casques, masques; écrans, protégent le crâne et la face Protection intra orale: Les protection dentomaxillaires sont un bon moyen de prévention chez le sportif, a condition:  Isoler les lèvres des dents  Protéger les dents contre les chocs direct  Amortir les contacts occlusaux  Solidariser les deux arcades  Permettre la respiration et la phonation même mâchoire serré  Ne par entraver la phonation et la déglutition.
  19. 19.  Le bon traitement des plaies de la face n’est pas celui qui consiste en une bonne cicatrisation des parties molles mais celui qui restitue aussi les contours, l’élasticité et la plasticité de la peau.

×