Poches de rétractionPoches de rétraction
tympaniquestympaniques
PLANPLAN
1.1. Définition- generalitesDéfinition- generalites
2.2. Rappel anatomique- histologique et physiologiqueRappel a...
2.2. Rappel AnatomiqueRappel Anatomique
 L’L’OMOM comprend:comprend:
– lesles annexes mastoïdiennesannexes mastoïdiennes ...
1.1. Définition - GénéralitésDéfinition - Généralités
 LaLa PDRPDR est une description clinique de la Mb tymp.est une des...
PAROI LATERALEPAROI LATERALE
 Paroi externe de la caisseParoi externe de la caisse
Caisse du TympanCaisse du Tympan
PAROI MEDIALE = LABYRINTHIQUEPAROI MEDIALE = LABYRINTHIQUE
 Séparée en 2 étages par :Séparée en 2 étages par :
– En avt :...
PAROI POSTERIEUREPAROI POSTERIEURE
 ADITUS AD ANTRUMADITUS AD ANTRUM
 FOSSA INCUDIS (brancheFOSSA INCUDIS (branche
court...
PAROI POSTÉRIEUREPAROI POSTÉRIEURE
PAROI ANTERIEUREPAROI ANTERIEURE
 Ostium tympanique de laOstium tympanique de la
trompe d’Eustachetrompe d’Eustache
 Rap...
CONTENUCONTENU
 Systématisation :Systématisation :
– Attique = récessus épitympaniqueAttique = récessus épitympanique
– A...
3.3. ÉpidémiologieÉpidémiologie
 Fréquence:Fréquence:de plus en plus fréquentes,les donnéesde plus en plus fréquentes,les...
4.4. PathogéniePathogénie
 Mécanismes multiples encore méconnus,d’eux semblentMécanismes multiples encore méconnus,d’eux ...
 Fragilité tympaniqueFragilité tympanique::
 Constitutionnelle:Constitutionnelle: deux zones anat pour des raisonsdeux z...
 AcquiseAcquise: fragilisation de la lamina propria ou la: fragilisation de la lamina propria ou la
trame fibreuse qui de...
 Confinement de l’infection et blocage duConfinement de l’infection et blocage du
diaphragme inter-attico-tympaniquediaph...
4.4. Etude anapathEtude anapath
 Tympan flaccide désarme,Tympan flaccide désarme,
myringomalacie(Bremond)myringomalacie(B...
5.5. CliniqueClinique::
 TDD:PDR postero-sup de la pars tensaTDD:PDR postero-sup de la pars tensa
Circonstances de décou...
l’examen cliniquel’examen clinique
– L’examen otoscopique suffit au diagnostic,bilatéralesL’examen otoscopique suffit au ...
A la fin d’examen on doit préciserA la fin d’examen on doit préciser
 Siège.Siège.
 control otoscopique.control otoscop...
 A la fin de cet examen on pourra intégrer cette PDRA la fin de cet examen on pourra intégrer cette PDR
dans une entité p...
 Examens complémentairesExamens complémentaires::
 Audiogramme:Audiogramme: audition parfaitement normale ou surditéaudi...
8.8. Formes cliniquesFormes cliniques
 Selon le siègeSelon le siège::
• PDR epitympanique:10 a 30% marginalPDR epitympani...
7.7. Diagnostic positifDiagnostic positif
 L’examen clinique otoscopique associe a un examenL’examen clinique otoscopique...
8.8. Diagnostic différentielDiagnostic différentiel
 En général facile pose par l’examen otoscopiqueEn général facile pos...
9.9. EvolutionEvolution
 En l’absence de poussées inflammatoires peutEn l’absence de poussées inflammatoires peut
réalise...
6.6. ClassificationClassification
 des différents aspects desdes différents aspects des PDRPDR sont nés desont nés de
mul...
Poches de rétraction de la parsPoches de rétraction de la pars
tensa:tensa:
Sade:Sade:
• Stade1Stade1:poche auto-nettoyan...
Poches de rétraction de la pars flaccidaPoches de rétraction de la pars flaccida
 TOS:TOS:
• Stade 1 :légère rétraction s...
 Classification faisant intervenir examen endoscopique:Classification faisant intervenir examen endoscopique:
 Gersdorff...
Classification simplifiée deClassification simplifiée de Ch.MartinCh.Martin::
 Siège:Siège:
• Pars flaccidaPars flaccida
...
TraitementTraitement
 ButsButs::
 Arrêter l’évolution.Arrêter l’évolution.
 Prévenir le développement d’unPrévenir le d...
 traitement médical :traitement médical :
• traitement antibiotiquestraitement antibiotiques
• Traitement anti-inflammato...
Traitement chirurgicalTraitement chirurgical
 Mise a plat des voies aérienne supérieures.Mise a plat des voies aérienne ...
Chirurgie de renforcement la pocheChirurgie de renforcement la poche ::
 Vise a réséquer la poche et réarmer la membraneV...
Libération de la pocheLibération de la poche
commencer partie la moins fixée(optique 30°, miroir decommencer partie la m...
Libération au niveau de l’attiqueLibération au niveau de l’attique::
• Si limitée a l’attique ext: résection sousSi limit...
 TympanoplastieTympanoplastie::
• Restauration du tympan.Restauration du tympan.
• Reconstruction du cadre tympanique.Rec...
 Restauration du cadre tympaniqueRestauration du cadre tympanique::
 Effet collumelaireEffet collumelaire;;
Type TORP O...
Indications:Indications:
 Poches sans signes de gravitesPoches sans signes de gravites::
 Stable,contrôlable autonettoy...
 Poche fixée mais contrôlablePoche fixée mais contrôlable::
• Selon les doléances du patient.Selon les doléances du patie...
 POCHES COMPORTANT DES SIGNES DE GRAVITES:POCHES COMPORTANT DES SIGNES DE GRAVITES:
• Poche fixée,non contrôlable,véritab...
CONCLUSIONCONCLUSION
 lesles PDRPDR méritent une grande attention carméritent une grande attention car
leurs fréquences e...
BIBLIOGRAPHIEBIBLIOGRAPHIE
 Société Française d’Oto-rhino-laryngologie et deSociété Française d’Oto-rhino-laryngologie et...
Poche de rétraction tympanique
Poche de rétraction tympanique
Poche de rétraction tympanique
Poche de rétraction tympanique
Poche de rétraction tympanique
Poche de rétraction tympanique
Poche de rétraction tympanique
Poche de rétraction tympanique
Poche de rétraction tympanique
Poche de rétraction tympanique
Poche de rétraction tympanique
Poche de rétraction tympanique
Poche de rétraction tympanique
Poche de rétraction tympanique
Poche de rétraction tympanique
Poche de rétraction tympanique
Poche de rétraction tympanique
Poche de rétraction tympanique
Poche de rétraction tympanique
Poche de rétraction tympanique
Poche de rétraction tympanique
Poche de rétraction tympanique
Poche de rétraction tympanique
Poche de rétraction tympanique
Poche de rétraction tympanique
Poche de rétraction tympanique
Poche de rétraction tympanique
Poche de rétraction tympanique
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Poche de rétraction tympanique

1 144 vues

Publié le

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 144
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
19
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Poche de rétraction tympanique

  1. 1. Poches de rétractionPoches de rétraction tympaniquestympaniques
  2. 2. PLANPLAN 1.1. Définition- generalitesDéfinition- generalites 2.2. Rappel anatomique- histologique et physiologiqueRappel anatomique- histologique et physiologique 3.3. ÉpidémiologieÉpidémiologie 4.4. PathogéniePathogénie 5.5. Etude anapathEtude anapath 6.6. CliniqueClinique 7.7. Formes cliniquesFormes cliniques 8.8. Diagnostic positif et différentielDiagnostic positif et différentiel 9.9. EvolutionEvolution 10.10. ClassificationClassification 11.11. TraitementTraitement 12.12. ConclusionConclusion Plan 1.Définition- généralités. 2.Rappel anatomique- histologique et physiologique. 4. Épidémiologie. 5.Pathogénie. 6. Etude anapath. 7. Clinique. 8. Formes cliniques. 9. Diagnostic positif et différentiel. 10. Evolution. 11. Classification. 12. Traitement. 13. Conclusion.
  3. 3. 2.2. Rappel AnatomiqueRappel Anatomique  L’L’OMOM comprend:comprend: – lesles annexes mastoïdiennesannexes mastoïdiennes développées versdéveloppées vers l'arrièrel'arrière – lala CTCT contient lescontient les osseletsosselets de l'ouïede l'ouïe – LaLa TATA qui rejoint vers l'avant le rhinopharynx.qui rejoint vers l'avant le rhinopharynx.  CTCT est constituée:est constituée: – Paroi latéral membraneuse.Paroi latéral membraneuse. – Paroi médial labyrinthique.Paroi médial labyrinthique. – Paroi sup tegmentaleParoi sup tegmentale – Paroi inférieur jugulaire.Paroi inférieur jugulaire. – Paroi ant carotidienne.Paroi ant carotidienne. – Paroi postérieur mastoïdienneParoi postérieur mastoïdienne..
  4. 4. 1.1. Définition - GénéralitésDéfinition - Généralités  LaLa PDRPDR est une description clinique de la Mb tymp.est une description clinique de la Mb tymp.  Collapsus partielCollapsus partiel de lade la CTCT c’est-à-dire rétraction d’unec’est-à-dire rétraction d’une partie plus au moins étendue d’unepartie plus au moins étendue d’une MBMB fragiliséefragilisée..  Le siège de la rétraction de la pars tensa permet d’opposerLe siège de la rétraction de la pars tensa permet d’opposer les atélectasies centrales s’élargissant a partir du l’umbo ales atélectasies centrales s’élargissant a partir du l’umbo a tous le tympan et les atélectasies excentrées outous le tympan et les atélectasies excentrées ou PDRPDR siégeant le plus souvent dans le cadrant postéro- sup.siégeant le plus souvent dans le cadrant postéro- sup.  unun danger potentieldanger potentiel dans bien des cas véritables étatsdans bien des cas véritables états precholesteomateux.precholesteomateux.  Ex clinique tient la plus grande placeEx clinique tient la plus grande place..
  5. 5. PAROI LATERALEPAROI LATERALE  Paroi externe de la caisseParoi externe de la caisse
  6. 6. Caisse du TympanCaisse du Tympan
  7. 7. PAROI MEDIALE = LABYRINTHIQUEPAROI MEDIALE = LABYRINTHIQUE  Séparée en 2 étages par :Séparée en 2 étages par : – En avt : le canal du muscleEn avt : le canal du muscle tenseur du tympantenseur du tympan – En arr : la 2° portion deEn arr : la 2° portion de l’Aqueduc de Fallopel’Aqueduc de Fallope  Etage sup : récessus épitympaniqueEtage sup : récessus épitympanique saillie du canal semi-circulairesaillie du canal semi-circulaire externeexterne  Etage inférieur : atriumEtage inférieur : atrium – Promontoire et Nerf tympaniquePromontoire et Nerf tympanique (Jacobson) : innervation sensitive(Jacobson) : innervation sensitive de la caissede la caisse – Fenêtres : ronde (cochléaire) etFenêtres : ronde (cochléaire) et ovale (vestibulaire)ovale (vestibulaire) 
  8. 8. PAROI POSTERIEUREPAROI POSTERIEURE  ADITUS AD ANTRUMADITUS AD ANTRUM  FOSSA INCUDIS (brancheFOSSA INCUDIS (branche courte de l’enclume)courte de l’enclume)  EMINENCEEMINENCE PYRAMIDALEPYRAMIDALE  SINUS TYMPANISINUS TYMPANI  PROEMINENCEPROEMINENCE STILOIDE DE POLITZERSTILOIDE DE POLITZER
  9. 9. PAROI POSTÉRIEUREPAROI POSTÉRIEURE
  10. 10. PAROI ANTERIEUREPAROI ANTERIEURE  Ostium tympanique de laOstium tympanique de la trompe d’Eustachetrompe d’Eustache  Rapports étroits avec leRapports étroits avec le canal carotidien dans lacanal carotidien dans la partie inféro-internepartie inféro-interne
  11. 11. CONTENUCONTENU  Systématisation :Systématisation : – Attique = récessus épitympaniqueAttique = récessus épitympanique – Atrium = récessus hypotympaniqueAtrium = récessus hypotympanique  Chaîne ossiculaireChaîne ossiculaire  Ligaments et musclesLigaments et muscles
  12. 12. 3.3. ÉpidémiologieÉpidémiologie  Fréquence:Fréquence:de plus en plus fréquentes,les donnéesde plus en plus fréquentes,les données epidemiologiques sont rares.epidemiologiques sont rares. – Haapaniemi et AlHaapaniemi et Al en 1991ont rapporte une étude sur desen 1991ont rapporte une étude sur des enfants de 6 a 15ans d’une ville de 20 000 habitantsenfants de 6 a 15ans d’une ville de 20 000 habitants • 3.7% age de 7ans3.7% age de 7ans • 6,9% age de 13ans6,9% age de 13ans • avec rétraction bilatérales de 32.7%.avec rétraction bilatérales de 32.7%.  Fréquence selon la localisation:Fréquence selon la localisation: – -postero-sup 50 -70%.-postero-sup 50 -70%. – atticale 15-30%.atticale 15-30%. – centro-tymp et ant plus rare.centro-tymp et ant plus rare.
  13. 13. 4.4. PathogéniePathogénie  Mécanismes multiples encore méconnus,d’eux semblentMécanismes multiples encore méconnus,d’eux semblent évidents.évidents. Hypopression de l’OMHypopression de l’OM::  Dysfonctionnement tubaire:hypothèse discutée.Dysfonctionnement tubaire:hypothèse discutée.  Augmentation des échanges gazeux:liée aAugmentation des échanges gazeux:liée a l’inflammation de la muqueuse donc sortie accruel’inflammation de la muqueuse donc sortie accrue de gaz non compensée par l’ouverture de lade gaz non compensée par l’ouverture de la TA,TA, de plus l’insuffisance du volume tamponde plus l’insuffisance du volume tampon mastoïdien constate par Sademastoïdien constate par Sade..
  14. 14.  Fragilité tympaniqueFragilité tympanique::  Constitutionnelle:Constitutionnelle: deux zones anat pour des raisonsdeux zones anat pour des raisons embryologiques présentent des zones de moindres résistances :embryologiques présentent des zones de moindres résistances : • Mb de shrapnellMb de shrapnell: faute de lamina propria constituée que: faute de lamina propria constituée que de 2 couches épithéliales sans armature conjonctive.de 2 couches épithéliales sans armature conjonctive. • Partie postero sup de la pars tensaPartie postero sup de la pars tensa: par anomalie du: par anomalie du développement de l’anneau tympanique osseux oudéveloppement de l’anneau tympanique osseux ou incoordination de son armature aux structures pétreusesincoordination de son armature aux structures pétreuses qui aboutit a un bâillement fragilisant la zone d’attachequi aboutit a un bâillement fragilisant la zone d’attache des fibres tympaniques.des fibres tympaniques.
  15. 15.  AcquiseAcquise: fragilisation de la lamina propria ou la: fragilisation de la lamina propria ou la trame fibreuse qui devient rare et désorganisée par:trame fibreuse qui devient rare et désorganisée par: • Contrainte pressionnelle de l’OM.Contrainte pressionnelle de l’OM. • Nécrose tissulaire ou décours des phénomènesNécrose tissulaire ou décours des phénomènes infectieux aigues.infectieux aigues. • L’activité enzymatiques des effusionsL’activité enzymatiques des effusions seromuqueusesseromuqueuses..
  16. 16.  Confinement de l’infection et blocage duConfinement de l’infection et blocage du diaphragme inter-attico-tympaniquediaphragme inter-attico-tympanique:: • ce processus prédomine dans la région atticale ouce processus prédomine dans la région atticale ou mesotympanique postero-sup en regard dumesotympanique postero-sup en regard du DIATDIAT quiqui constitue un véritableconstitue un véritable goulot d’aspirationgoulot d’aspiration,, automnisant et individualisant des foyersautomnisant et individualisant des foyers inflammatoires dans les cavités postérieurs.inflammatoires dans les cavités postérieurs. • Si blocage complet :pdr atticale.Si blocage complet :pdr atticale. • Si encore perméable:rétraction sousSi encore perméable:rétraction sous ligamentaire antérieure ou postérieure.ligamentaire antérieure ou postérieure.
  17. 17. 4.4. Etude anapathEtude anapath  Tympan flaccide désarme,Tympan flaccide désarme, myringomalacie(Bremond)myringomalacie(Bremond)  il ne persiste que 2 epith dos a dos épiderme enil ne persiste que 2 epith dos a dos épiderme en surface et muq en profondeur qui va évoluant verssurface et muq en profondeur qui va évoluant vers uneune hyperkératosehyperkératose en surface et hyperproliferation enen surface et hyperproliferation en profondeurprofondeur  La myringomalacie prédomine a la région postéro supLa myringomalacie prédomine a la région postéro sup et atticale avec adhérence aux reliefs ossiculaireset atticale avec adhérence aux reliefs ossiculaires entraînant leurs lyse.entraînant leurs lyse.  a un stade chole présence de cellules de lagherhans eta un stade chole présence de cellules de lagherhans et macrophage caractéristique d’un épidermemacrophage caractéristique d’un épiderme cholesteatome.cholesteatome.
  18. 18. 5.5. CliniqueClinique::  TDD:PDR postero-sup de la pars tensaTDD:PDR postero-sup de la pars tensa Circonstances de découvertesCirconstances de découvertes:: variablesvariables.. • Fortuite de découverte otoscopique.Fortuite de découverte otoscopique. • Symptomatique:Symptomatique: • Otorrhée.Otorrhée. • Surdité.Surdité. • Acouphènes.Acouphènes. • Vertige.Vertige.
  19. 19. l’examen cliniquel’examen clinique – L’examen otoscopique suffit au diagnostic,bilatéralesL’examen otoscopique suffit au diagnostic,bilatérales et effectue sous microscope avec utilisation d’optiqueset effectue sous microscope avec utilisation d’optiques à lumière froide 0 et 30°.à lumière froide 0 et 30°. – on demande au patient de faire la manœuvre deon demande au patient de faire la manœuvre de Valsalva,utiliser le spéculum de seigle,réaliser uneValsalva,utiliser le spéculum de seigle,réaliser une politzerisation ou effectuer un aérosol manosonique.politzerisation ou effectuer un aérosol manosonique.
  20. 20. A la fin d’examen on doit préciserA la fin d’examen on doit préciser  Siège.Siège.  control otoscopique.control otoscopique.  Fixité de la poche.Fixité de la poche.  Adhérence.Adhérence.  AAspect.spect.  qualité du revêtement épidermique.qualité du revêtement épidermique.  Présence de niveau liquidienPrésence de niveau liquidien (OSM associée).(OSM associée). • L’état du reste de la membrane tympanique.L’état du reste de la membrane tympanique. • L’état de l’autre tympan.L’état de l’autre tympan. • Examen complet de la sphère orl.Examen complet de la sphère orl.
  21. 21.  A la fin de cet examen on pourra intégrer cette PDRA la fin de cet examen on pourra intégrer cette PDR dans une entité pathologique:dans une entité pathologique: • PDR stablePDR stable: non marginal,épiderme sain,non: non marginal,épiderme sain,non fixée,absence de symptômes.fixée,absence de symptômes. • PDR potentiellement instablePDR potentiellement instable au niveau deau niveau de shrap ou quadrant postero sup,moulant lesshrap ou quadrant postero sup,moulant les reliefs ossiculaires avec signes fonctionnelsreliefs ossiculaires avec signes fonctionnels mineurs.mineurs. • PDR dangereuse pre-cholePDR dangereuse pre-chole avec souffranceavec souffrance épidermique,hyperkératose et lyseépidermique,hyperkératose et lyse osseuse,otorrhée,érosion.osseuse,otorrhée,érosion. • Au delà il s’agit d’unAu delà il s’agit d’un cholesteatomecholesteatome..
  22. 22.  Examens complémentairesExamens complémentaires::  Audiogramme:Audiogramme: audition parfaitement normale ou surditéaudition parfaitement normale ou surdité de transmission habituellement modérée la surdité est moinsde transmission habituellement modérée la surdité est moins importante que ne laisserai supposer l’aspect de la poche. ilimportante que ne laisserai supposer l’aspect de la poche. il n’y a pas den’y a pas de parallélisme audiocliniqueparallélisme audioclinique car la distension ducar la distension du tympan n’altère pas ses capacités vibratoires avec unetympan n’altère pas ses capacités vibratoires avec une myringo-incudopexiemyringo-incudopexie fonctionnellement efficacefonctionnellement efficace..  L’impedancemetrieL’impedancemetrie:: en faveur un dysfonctionnementen faveur un dysfonctionnement tubaire ou épanchement retrotympanique si OSM associée.tubaire ou épanchement retrotympanique si OSM associée.  Scanner:Scanner:dans les cas de PDR non contrôlables au niveaudans les cas de PDR non contrôlables au niveau des cavités postérieures,état pre-cholesteomateux parfoisdes cavités postérieures,état pre-cholesteomateux parfois aide pre-op.aide pre-op.
  23. 23. 8.8. Formes cliniquesFormes cliniques  Selon le siègeSelon le siège:: • PDR epitympanique:10 a 30% marginalPDR epitympanique:10 a 30% marginal • PDR postérieur(postero sup TDD).PDR postérieur(postero sup TDD). • PDR antero-inférieur:en regard de l’orifice tubairePDR antero-inférieur:en regard de l’orifice tubaire témoigne d’un sévère dysfonctionnement tubaire.témoigne d’un sévère dysfonctionnement tubaire.  Selon l’age:Selon l’age: • 1ere enfance:1ere enfance: période d’acquisitions immunitairepériode d’acquisitions immunitaire au prix de rhinopharyngites répètes entretenant unau prix de rhinopharyngites répètes entretenant un état inflammatoire chronique nécessitent uneétat inflammatoire chronique nécessitent une surveillance serrée.surveillance serrée. • Deuxième enfance:8a 10ans en général l’immunitéDeuxième enfance:8a 10ans en général l’immunité acquise l’attitude a adopter proche a celle deacquise l’attitude a adopter proche a celle de l’adulte.l’adulte. • PDR de l’adulte.PDR de l’adulte.
  24. 24. 7.7. Diagnostic positifDiagnostic positif  L’examen clinique otoscopique associe a un examenL’examen clinique otoscopique associe a un examen sous microscope et otoendoscopie suffit au diagnosticsous microscope et otoendoscopie suffit au diagnostic d’une poche de rétraction en précisant ses caractères ded’une poche de rétraction en précisant ses caractères de cette poche de rétraction et surtout les caractères decette poche de rétraction et surtout les caractères de gravites de la PDR qui sont:gravites de la PDR qui sont: – Fixée.Fixée. – MarginalMarginal – ÉtendueÉtendue – Non controlablesNon controlables – RompueRompue – DesquamanteDesquamante – otorrheiqueotorrheique
  25. 25. 8.8. Diagnostic différentielDiagnostic différentiel  En général facile pose par l’examen otoscopiqueEn général facile pose par l’examen otoscopique  L’otite fobro-adhesive.L’otite fobro-adhesive.  Membrane pellucide.Membrane pellucide.
  26. 26. 9.9. EvolutionEvolution  En l’absence de poussées inflammatoires peutEn l’absence de poussées inflammatoires peut réaliser unréaliser un état stableétat stable..  Toute otite seromuqueuse ou sécrétoire est unToute otite seromuqueuse ou sécrétoire est un facteur aggravant responsable de:facteur aggravant responsable de: • Automatisation des lésions postérieuresAutomatisation des lésions postérieures réalisent un foyer d’aspiration.réalisent un foyer d’aspiration. • Fixation de la poche avec lyse osseuse.Fixation de la poche avec lyse osseuse. • Altération progressive de la migrationAltération progressive de la migration épithéliale et de l’autonettoyage de la mbépithéliale et de l’autonettoyage de la mb tympanique.tympanique. • Accumulation deAccumulation de squames,macération,surinfection avecsquames,macération,surinfection avec passage a un cholesteatomepassage a un cholesteatome
  27. 27. 6.6. ClassificationClassification  des différents aspects desdes différents aspects des PDRPDR sont nés desont nés de multiples classifications. leurs nombre traduit lesmultiples classifications. leurs nombre traduit les limites de chacune.limites de chacune.
  28. 28. Poches de rétraction de la parsPoches de rétraction de la pars tensa:tensa: Sade:Sade: • Stade1Stade1:poche auto-nettoyante dont le fond est vu.:poche auto-nettoyante dont le fond est vu. • Stade2Stade2:poche profonde dont le fond est vu:poche profonde dont le fond est vu nécessitent un nettoyage.nécessitent un nettoyage. • Stade3Stade3:poche profonde dont le fond n’est pas vu:poche profonde dont le fond n’est pas vu et nécessitent une dissection.et nécessitent une dissection. • Stade4Stade4:poche très profonde en directions des:poche très profonde en directions des cavités post avec cholesteatome.cavités post avec cholesteatome. CharachonCharachon:: • Stade1Stade1:poche mobile et décollable même si elle:poche mobile et décollable même si elle adhère a l’enclume.adhère a l’enclume. • Stade2Stade2:poche fixée mais controlables moulant la:poche fixée mais controlables moulant la jonction incudo-stapedienne et érodant la BDE.jonction incudo-stapedienne et érodant la BDE. • Stade3Stade3:poche fixée et incontrôlables s ’engageant:poche fixée et incontrôlables s ’engageant dans le retrotympanum.dans le retrotympanum.
  29. 29. Poches de rétraction de la pars flaccidaPoches de rétraction de la pars flaccida  TOS:TOS: • Stade 1 :légère rétraction sans contact avec le colStade 1 :légère rétraction sans contact avec le col du marteaudu marteau • Stade 2: rétraction plus profonde moulant le colStade 2: rétraction plus profonde moulant le col du marteau.du marteau. • Stade3: poche avec début d’érosion osseuse,la mbStade3: poche avec début d’érosion osseuse,la mb de shrapnell semble anormalement agrandie.de shrapnell semble anormalement agrandie. • Stade 4: érosion osseuse plus marquée et atteinteStade 4: érosion osseuse plus marquée et atteinte de la tête du marteau.de la tête du marteau.  CarachonCarachon:: • Stade1: poche mobile et décollable.Stade1: poche mobile et décollable. • Stade2 :poche fixée mais controlables avecStade2 :poche fixée mais controlables avec atticotomie.atticotomie. • Stade: poche fixée incontrôlable: quelques soit laStade: poche fixée incontrôlable: quelques soit la taille et la dimension de l’atticotomie.taille et la dimension de l’atticotomie.
  30. 30.  Classification faisant intervenir examen endoscopique:Classification faisant intervenir examen endoscopique:  GersdorffGersdorff::  Stade1Stade1:poche mobile et décollable.:poche mobile et décollable.  Stade2aStade2a :poche fixée mais dont le fond controlables:poche fixée mais dont le fond controlables slmicro.slmicro.  Stade2bStade2b:poche fixee autonettoyante incontrôlable au:poche fixee autonettoyante incontrôlable au micro mais controlables a l’endoscope.micro mais controlables a l’endoscope.  Stade3:Stade3:poche fixée auto-nettoyante non controlablespoche fixée auto-nettoyante non controlables a l’endoscope.a l’endoscope.  Stade4Stade4:poche non autonettoyante avec accumulation:poche non autonettoyante avec accumulation de débris épidermiques.de débris épidermiques.  Stade5Stade5:poche avec:poche avec otorrhée purulente.otorrhée purulente.
  31. 31. Classification simplifiée deClassification simplifiée de Ch.MartinCh.Martin::  Siège:Siège: • Pars flaccidaPars flaccida • Pars tensa:Pars tensa: • Postérieur ou postero-superieurPostérieur ou postero-superieur • MesotympaniqueMesotympanique • AntérieurAntérieur • TotalTotal  Caractère marginal( oui – non)Caractère marginal( oui – non)  Fixité(oui - non)Fixité(oui - non)  Otite séreuse (oui- non)Otite séreuse (oui- non)  Lyse ossiculaire(oui –non )Lyse ossiculaire(oui –non )  Rétention d’épiderme(oui –non )Rétention d’épiderme(oui –non )  Ecoulement(oui - non)Ecoulement(oui - non)  Fond de la poche visible sous endoscope(oui –non )Fond de la poche visible sous endoscope(oui –non )
  32. 32. TraitementTraitement  ButsButs::  Arrêter l’évolution.Arrêter l’évolution.  Prévenir le développement d’unPrévenir le développement d’un cholesteatome.cholesteatome.  Prévenir la récidive.Prévenir la récidive.  Rétablir l’aération de l’OM.Rétablir l’aération de l’OM.  Préserver la fonction auditive.Préserver la fonction auditive.
  33. 33.  traitement médical :traitement médical : • traitement antibiotiquestraitement antibiotiques • Traitement anti-inflammatoire(CTC par voieTraitement anti-inflammatoire(CTC par voie locale ou générale)locale ou générale) • Traitement local nasal(CTC ouTraitement local nasal(CTC ou vasoconstricteur)vasoconstricteur) • Traitement local otologique si otorrhée.Traitement local otologique si otorrhée.  Aérosol manosoniqueAérosol manosonique  crénothérapie.crénothérapie.  Insufflation tubaireInsufflation tubaire  Rééducation de la trompe auditiveRééducation de la trompe auditive:: • Exercices respiratoires.Exercices respiratoires. • Travail du sphincter velopharynge.Travail du sphincter velopharynge. • Méthodes d’auto- insufflation.Méthodes d’auto- insufflation.
  34. 34. Traitement chirurgicalTraitement chirurgical  Mise a plat des voies aérienne supérieures.Mise a plat des voies aérienne supérieures.  Mise en place d’aérateur transtympanique.Mise en place d’aérateur transtympanique.  Chirurgie de la poche proprement dite.Chirurgie de la poche proprement dite.
  35. 35. Chirurgie de renforcement la pocheChirurgie de renforcement la poche ::  Vise a réséquer la poche et réarmer la membraneVise a réséquer la poche et réarmer la membrane tympaniquetympanique  Restaurer la mb tympanique et l’effet collumelaire.Restaurer la mb tympanique et l’effet collumelaire.  Voie d’abordVoie d’abord:: • Voie du conduit.Voie du conduit. • Voie endaurale.Voie endaurale. • Voie rétro auriculaireVoie rétro auriculaire  Alésage du cadreAlésage du cadre (exposer la totalité du(exposer la totalité du conduit)conduit)
  36. 36. Libération de la pocheLibération de la poche commencer partie la moins fixée(optique 30°, miroir decommencer partie la moins fixée(optique 30°, miroir de zini)zini)  libération au niveau du retrotympanumlibération au niveau du retrotympanum: si extension: si extension jusqu’au recessus facial(si limitée résection sous controljusqu’au recessus facial(si limitée résection sous control endoscopique sinon voie retroauriculaire avec abordendoscopique sinon voie retroauriculaire avec abord transmastoidien et tympanotomie postérieur).transmastoidien et tympanotomie postérieur).  Libération au niveau des fenêtresLibération au niveau des fenêtres:: • Au niveau de la fenêtre cochléaire.Au niveau de la fenêtre cochléaire. • Au niveau de la fenêtre vestibulaire(dissection auAu niveau de la fenêtre vestibulaire(dissection au niveau de BDE,déposition de l’enclume si étrierniveau de BDE,déposition de l’enclume si étrier absent risque d’effraction platinaire).absent risque d’effraction platinaire).
  37. 37. Libération au niveau de l’attiqueLibération au niveau de l’attique:: • Si limitée a l’attique ext: résection sousSi limitée a l’attique ext: résection sous control endoscopique.control endoscopique. • si poche étendue masto-anto-atticotomie avecsi poche étendue masto-anto-atticotomie avec résection de la tête du marteau, si chaînerésection de la tête du marteau, si chaîne cplte(désarticulation incudo-stapedienne.)cplte(désarticulation incudo-stapedienne.) Libération au niveau du protympanum et de laLibération au niveau du protympanum et de la fossette sus tubairefossette sus tubaire
  38. 38.  TympanoplastieTympanoplastie:: • Restauration du tympan.Restauration du tympan. • Reconstruction du cadre tympanique.Reconstruction du cadre tympanique. • réalisation d’un effet collumelaire.réalisation d’un effet collumelaire. Prélèvement du cartilagePrélèvement du cartilage (tragien ou conchale)(tragien ou conchale) Taille du cartilageTaille du cartilage (partielle ou totocartilage)(partielle ou totocartilage) Position du cartilagePosition du cartilage:: • Le bord périphérique doit jouxter le cadre.Le bord périphérique doit jouxter le cadre. osseux ou remonter sur les parois du conduit.osseux ou remonter sur les parois du conduit. • Lame silastic sur le fond de la caisse.Lame silastic sur le fond de la caisse.
  39. 39.  Restauration du cadre tympaniqueRestauration du cadre tympanique::  Effet collumelaireEffet collumelaire;; Type TORP OU PORP.Type TORP OU PORP. Myringostapedopexie cartilagineuse, car leMyringostapedopexie cartilagineuse, car le cartilage ne génère pas d’ankylosecartilage ne génère pas d’ankylose
  40. 40. Indications:Indications:  Poches sans signes de gravitesPoches sans signes de gravites::  Stable,contrôlable autonettoyante,non fixe:Stable,contrôlable autonettoyante,non fixe: • Surveillance (chez un adulte deux examens a 1an d’intervalle)Surveillance (chez un adulte deux examens a 1an d’intervalle) • traitement médical si poussée d’otite aigue.traitement médical si poussée d’otite aigue. • .Si OSM associe (trt médical si échec mise en place d’un ATT.Si OSM associe (trt médical si échec mise en place d’un ATT si récidive rapide après ATT chirurgie).si récidive rapide après ATT chirurgie). • Mise a plat des voies aérienne supérieureMise a plat des voies aérienne supérieure • Crénothérapie.Crénothérapie. • Rééducation respiratoire.Rééducation respiratoire. • AMSA.AMSA. • Traitement du terrain.Traitement du terrain.
  41. 41.  Poche fixée mais contrôlablePoche fixée mais contrôlable:: • Selon les doléances du patient.Selon les doléances du patient. • Poche centrale c’est une surveillance stricte.Poche centrale c’est une surveillance stricte. • Poche marginale:surveillance ou intervention siPoche marginale:surveillance ou intervention si fixation a la BDE voir l’étrier.fixation a la BDE voir l’étrier. • Chirurgie si lésions bilatérales,atteinte auditiveChirurgie si lésions bilatérales,atteinte auditive bilatérales.bilatérales.
  42. 42.  POCHES COMPORTANT DES SIGNES DE GRAVITES:POCHES COMPORTANT DES SIGNES DE GRAVITES: • Poche fixée,non contrôlable,véritable état préPoche fixée,non contrôlable,véritable état pré cholestomateux:l’indication chirurgicale etcholestomateux:l’indication chirurgicale et formelle pour éviter l’évolution a unformelle pour éviter l’évolution a un cholelesteatome:cholelesteatome: • Si poche limitée exerese sous endoscope .Si poche limitée exerese sous endoscope . • Si poche étendue:Si poche étendue: TFTF OUOU TOTO SI lésions trèsSI lésions très étendueétendue ..  En cas de doute sur le caractère complet de l’exerese unEn cas de doute sur le caractère complet de l’exerese un deuxième temps sera envisage dans un délai de 12 à 18moisdeuxième temps sera envisage dans un délai de 12 à 18mois selon les cas,sinon et par sécurité un scanner voir IRMselon les cas,sinon et par sécurité un scanner voir IRM demande pour déceler un éventuel chole résiduel oudemande pour déceler un éventuel chole résiduel ou récidivant.récidivant.
  43. 43. CONCLUSIONCONCLUSION  lesles PDRPDR méritent une grande attention carméritent une grande attention car leurs fréquences est en net augmentation etleurs fréquences est en net augmentation et peuvent constituer un véritable état prépeuvent constituer un véritable état pré cholesteomateux avec toute ses complications.cholesteomateux avec toute ses complications.  Leurs diagnostic facile, clinique, impliquantLeurs diagnostic facile, clinique, impliquant une surveillance régulière et prolongée à laune surveillance régulière et prolongée à la recherche de signes de gravites pouvantrecherche de signes de gravites pouvant conduire a une intervention chirurgicale afinconduire a une intervention chirurgicale afin d’éviter une destruction ossiculaire et surtoutd’éviter une destruction ossiculaire et surtout un cholesteatome constitue.un cholesteatome constitue.
  44. 44. BIBLIOGRAPHIEBIBLIOGRAPHIE  Société Française d’Oto-rhino-laryngologie et deSociété Française d’Oto-rhino-laryngologie et de chirurgie de la face et du cou.chirurgie de la face et du cou.  Les monographies du CCA Wagram.Les monographies du CCA Wagram.

×