LES RHINOPHARYNGITES DELES RHINOPHARYNGITES DE
L’ADULTEL’ADULTE
I- DéfinitionI- Définition
A- La cryptolymphoidite de l’Ad...
I- DEFINITIONI- DEFINITION
 Affection fréquente,le plus souvent laAffection fréquente,le plus souvent la
conséquence d’un...
A- La cryptolymphoidite de l’adulteA- La cryptolymphoidite de l’adulte
1- Les signes fonctionnels:1- Les signes fonctionne...
B- Rhinopharyngite aigueB- Rhinopharyngite aigue
1- Étiologie1- Étiologie::
Virale ou Bactérienne.Virale ou Bactérienne.
2...
C- Rhinopharyngite chroniqueC- Rhinopharyngite chronique
1- Etiolgies:1- Etiolgies:
l’hygrométrie de la muqueuse du rhinop...
C- Rhinopharyngite chroniqueC- Rhinopharyngite chronique
2- Clinique2- Clinique::
a/ SF :a/ SF :
. Sensation de plénitude,...
C- Rhinopharyngite chroniqueC- Rhinopharyngite chronique
3/ Traitement:3/ Traitement:
Est essentiellement étiologique.Est ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Rhinopharyngite de l'adulte

566 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
566
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
7
Actions
Partages
0
Téléchargements
9
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Rhinopharyngite de l'adulte

  1. 1. LES RHINOPHARYNGITES DELES RHINOPHARYNGITES DE L’ADULTEL’ADULTE I- DéfinitionI- Définition A- La cryptolymphoidite de l’AdulteA- La cryptolymphoidite de l’Adulte B- Rhinopharyngite aigueB- Rhinopharyngite aigue C- Rhinopharyngite chroniqueC- Rhinopharyngite chronique
  2. 2. I- DEFINITIONI- DEFINITION  Affection fréquente,le plus souvent laAffection fréquente,le plus souvent la conséquence d’une anomalie nasosinusienne.conséquence d’une anomalie nasosinusienne.  C’est une inflammation de la muqueuseC’est une inflammation de la muqueuse rhinopharyngée.rhinopharyngée.  Elle peut être l’élément d’une atteinte pharyngéeElle peut être l’élément d’une atteinte pharyngée diffuse,sauf pour la cryptolymphoidite qui estdiffuse,sauf pour la cryptolymphoidite qui est plus rare résultant de reliquats adénoïdiens quiplus rare résultant de reliquats adénoïdiens qui sont responsables d’accidents de rétentionsont responsables d’accidents de rétention mucopurulente.mucopurulente.
  3. 3. A- La cryptolymphoidite de l’adulteA- La cryptolymphoidite de l’adulte 1- Les signes fonctionnels:1- Les signes fonctionnels: . Écoulement muqueux ou mucopurulente. Écoulement muqueux ou mucopurulente . Céphalées médianes postérieures,. Céphalées médianes postérieures, . Otites OMC à tympan fermé,secondaire. Otites OMC à tympan fermé,secondaire à un dysfonctionnement tubaire.à un dysfonctionnement tubaire. 2- Examen clinique:2- Examen clinique: Examen du cavum est examen clé par rhinoscopieExamen du cavum est examen clé par rhinoscopie postérieure.postérieure. 3- Traitement:3- Traitement: Adénoïdectomie avec examen ana pathologique.Adénoïdectomie avec examen ana pathologique.
  4. 4. B- Rhinopharyngite aigueB- Rhinopharyngite aigue 1- Étiologie1- Étiologie:: Virale ou Bactérienne.Virale ou Bactérienne. 2- Clinique2- Clinique:: a/ SFa/ SF :: . Brûlure derrière le voile du palais,. Brûlure derrière le voile du palais, . Obstruction nasale,. Obstruction nasale, . Sensation d’oreille bouchée, toux sèche,. Sensation d’oreille bouchée, toux sèche, voix enroué.voix enroué. b/ Examen ORLb/ Examen ORL : doit être complet.: doit être complet. 3- Traitement:3- Traitement: est médicalest médical . ATB + AINS + Instillations nasale.. ATB + AINS + Instillations nasale.
  5. 5. C- Rhinopharyngite chroniqueC- Rhinopharyngite chronique 1- Etiolgies:1- Etiolgies: l’hygrométrie de la muqueuse du rhinopharynxl’hygrométrie de la muqueuse du rhinopharynx est tributaire du bon fonctionnement nasal.est tributaire du bon fonctionnement nasal. . Trouble de la ventilation nasale par déviation. Trouble de la ventilation nasale par déviation CN, rhinite hypertrophique.CN, rhinite hypertrophique. . Tabac, poussières d’origine professionnelle.. Tabac, poussières d’origine professionnelle. . Atteinte nasosinusienne chronique.. Atteinte nasosinusienne chronique. . Abus de thérapeutique local.. Abus de thérapeutique local.
  6. 6. C- Rhinopharyngite chroniqueC- Rhinopharyngite chronique 2- Clinique2- Clinique:: a/ SF :a/ SF : . Sensation de plénitude, raclage. Sensation de plénitude, raclage matinal ou hemage chronique.matinal ou hemage chronique. b/ Examen ORL :b/ Examen ORL : . Doit être complet, état de la. Doit être complet, état de la muqueuse et recherche de sécrétionmuqueuse et recherche de sécrétion purulente.purulente.
  7. 7. C- Rhinopharyngite chroniqueC- Rhinopharyngite chronique 3/ Traitement:3/ Traitement: Est essentiellement étiologique.Est essentiellement étiologique. . Rétablir une bonne perméabilité nasale,. Rétablir une bonne perméabilité nasale, . Traitement de l’infection sinusienne. Traitement de l’infection sinusienne chronique,chronique, . Arrêt du tabac,. Arrêt du tabac, . Amélioration du poste du travail.. Amélioration du poste du travail. En plus des ATB + AINS et cure thermale.En plus des ATB + AINS et cure thermale.

×