Diagnostic des surditésDiagnostic des surdités
de perceptionde perception
I- définitions-Généralités.I- définitions-Généralités.
II- Rappel anatomo-physiologique.II- Rappel anatomo-physiologique.
...
I- Définitions-Généralités:I- Définitions-Généralités:
Les surdités de perception sont liées à une atteinte deLes surdités...
II- Rappel anatomo-physiologique:II- Rappel anatomo-physiologique:
L’appareil auditif est divisé en 3 segments:L’appareil ...
III- Diagnostic positif:III- Diagnostic positif:
1- interrogatoire:1- interrogatoire:
- ATCD familiaux de trouble ou surdi...
3- Examen vestibulaire:3- Examen vestibulaire:
- Nystagmus spontané.Nystagmus spontané.
- Déviation des index.Déviation de...
b- Acoumétrie instrumentale:b- Acoumétrie instrumentale:
L’examen au diapason permet un diagnosticL’examen au diapason per...
5- Audiométrie:5- Audiométrie:
- L’ATL permet de préciser l’importance du déficit auditifL’ATL permet de préciser l’import...
6- Audiométrie tonale supraliminaire:6- Audiométrie tonale supraliminaire:
a- Distorsion en intensité:a- Distorsion en int...
- Le 1er point donne le seuil d’intelligibilité qui traduit la valeurLe 1er point donne le seuil d’intelligibilité qui tra...
9- Electro-cochléogramme9- Electro-cochléogramme::
recueille les phénomènes électriques de l’oreille interne par unerecuei...
IV- Diagnostic différentiel: Il vise a éliminer:IV- Diagnostic différentiel: Il vise a éliminer:
1-1- Une surdité de trans...
V- Diagnostic étiologique:V- Diagnostic étiologique:
A- les SP endocochléaire: caractérisés par la présence d’unA- les SP ...
->-> Occlusion vasculaire par athérosclérose.Occlusion vasculaire par athérosclérose.
-> Labyrinthite virale.-> Labyrinthi...
b- Surdité par traumatisme chirurgical:b- Surdité par traumatisme chirurgical:
- Chirurgie platinaire qui comporte un risq...
- Les germes responsables retentissent sur l’oreille interne sansLes germes responsables retentissent sur l’oreille intern...
- Le western blot est le test d’immunité humorale qui aLe western blot est le test d’immunité humorale qui a
donné les rés...
2- Surdité d’apparition progressive2- Surdité d’apparition progressive
1- Presbyacousie:1- Presbyacousie:
- Atteinte bilat...
- L’audiométrie haute fréquence explore les fréquencesL’audiométrie haute fréquence explore les fréquences
élevéélevé
(800...
3- Surdité provoquée par le bruit:3- Surdité provoquée par le bruit:
- D’origine professionnelle.D’origine professionnelle...
- Audiogramme tonal montre une perte auditive prédominanteAudiogramme tonal montre une perte auditive prédominante
sur les...
B- Les SP rétrocochléaire:B- Les SP rétrocochléaire:
- Se caractérisent par:Se caractérisent par:
Absence de recrutement.A...
Les infections: syphilis, oreillon, zona, méningite, diphtérie, grippe.Les infections: syphilis, oreillon, zona, méningite...
C- Les SP centrales:C- Les SP centrales:
Le diagnostic s’appuie sur:Le diagnostic s’appuie sur:
- Les signes neurologiques...
4- Surdité de l’enfant:4- Surdité de l’enfant:
5- Autres surdités de perception:5- Autres surdités de perception:
- Dégéné...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Surdité de perception

695 vues

Publié le

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
695
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
14
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Surdité de perception

  1. 1. Diagnostic des surditésDiagnostic des surdités de perceptionde perception
  2. 2. I- définitions-Généralités.I- définitions-Généralités. II- Rappel anatomo-physiologique.II- Rappel anatomo-physiologique. III- Diagnostic positif.III- Diagnostic positif. IV- Diagnostic différentiel.IV- Diagnostic différentiel. V- Diagnostic étiologique:V- Diagnostic étiologique: A- Surdité endocochleaire.A- Surdité endocochleaire. B- Surdité rétrocochleaire.B- Surdité rétrocochleaire. C- Surdité centrale.C- Surdité centrale. VI- ConclusionVI- Conclusion
  3. 3. I- Définitions-Généralités:I- Définitions-Généralités: Les surdités de perception sont liées à une atteinte deLes surdités de perception sont liées à une atteinte de l’appareil auditif dit de réception pouvant intéresserl’appareil auditif dit de réception pouvant intéresser l’oreille interne les voies nerveuses cochléo-vestibulairel’oreille interne les voies nerveuses cochléo-vestibulaire ou les noyaux centraux.ou les noyaux centraux. On peut avoir ainsi des sp endocochlaire, radiculaire ouOn peut avoir ainsi des sp endocochlaire, radiculaire ou centrales leurs diagnostic reste dominé par la recherchecentrales leurs diagnostic reste dominé par la recherche du neurinome de l’acoustique.du neurinome de l’acoustique.
  4. 4. II- Rappel anatomo-physiologique:II- Rappel anatomo-physiologique: L’appareil auditif est divisé en 3 segments:L’appareil auditif est divisé en 3 segments: - L’un assure la transmission mécanique de l’onde sonore:L’un assure la transmission mécanique de l’onde sonore: Oreille externe, oreille moyenne, et une partie de l’oreilleOreille externe, oreille moyenne, et une partie de l’oreille interne.interne. - L’appareil neuro-sensoriel constituant la cochlée, lesL’appareil neuro-sensoriel constituant la cochlée, les cellules sensorielles se situent au niveau de l’organe decellules sensorielles se situent au niveau de l’organe de corti ou s’effectue le codage des messages sonores.corti ou s’effectue le codage des messages sonores. - Le système nerveux assurent la transmission de l’influxLe système nerveux assurent la transmission de l’influx nerveux ainsi crée gagnant successivement:nerveux ainsi crée gagnant successivement: Le nerf auditif.Le nerf auditif. Les noyaux cochléo-bulbaires.Les noyaux cochléo-bulbaires. Les corps genouillés interne (centre auditif sous cortical).Les corps genouillés interne (centre auditif sous cortical). L’aire auditive corticale située a la partie moyenne de laL’aire auditive corticale située a la partie moyenne de la 1ere circonvolution temporale.1ere circonvolution temporale.
  5. 5. III- Diagnostic positif:III- Diagnostic positif: 1- interrogatoire:1- interrogatoire: - ATCD familiaux de trouble ou surdité familiale.- ATCD familiaux de trouble ou surdité familiale. - ATCD personnels: notion de traumatisme, infection,- ATCD personnels: notion de traumatisme, infection, profession, notion de vertige, bourdonnement d’oreille.profession, notion de vertige, bourdonnement d’oreille. 2- Examen ORL:2- Examen ORL: - Aspect du tympan.Aspect du tympan. - Mobilité au spéculum de seigle.Mobilité au spéculum de seigle. - Le reste de l’examen ORL recherche une atteinte tubo-Le reste de l’examen ORL recherche une atteinte tubo- tympanique qui peut agir en tant que vecteur de l’atteintetympanique qui peut agir en tant que vecteur de l’atteinte labyrinthique.labyrinthique.
  6. 6. 3- Examen vestibulaire:3- Examen vestibulaire: - Nystagmus spontané.Nystagmus spontané. - Déviation des index.Déviation des index. - Signe de Romberg.Signe de Romberg. - Epreuve vestibulaire.Epreuve vestibulaire. 4- Acoumétrie:4- Acoumétrie: a- Acoumétrie phonique:a- Acoumétrie phonique: examen à la montre et à la voix chuchoté.examen à la montre et à la voix chuchoté. La voix chuchoté n’est pas perçue.La voix chuchoté n’est pas perçue. La voix haute est mal perçue si elle n’est pas entenduLa voix haute est mal perçue si elle n’est pas entendu d’un mètre.d’un mètre.
  7. 7. b- Acoumétrie instrumentale:b- Acoumétrie instrumentale: L’examen au diapason permet un diagnosticL’examen au diapason permet un diagnostic topographique.topographique. L’épreuve de Schwabach: Compare la COR de l’oreilleL’épreuve de Schwabach: Compare la COR de l’oreille examinée à celle de l’examinateur supposée normaleexaminée à celle de l’examinateur supposée normale (durée 20sec).(durée 20sec). dans la SP la COR est raccourci.dans la SP la COR est raccourci. L’épreuve de Rinne compare la CA et la CO.L’épreuve de Rinne compare la CA et la CO. Dans la SP: CA>CO ->Rinne positif.Dans la SP: CA>CO ->Rinne positif. L’épreuve de weber: Etude de la CO, le son est entenduL’épreuve de weber: Etude de la CO, le son est entendu du coté sain ou du coté le moins sourd.du coté sain ou du coté le moins sourd. Le bing aubry: compare la COR et COA.Le bing aubry: compare la COR et COA. SP ou normal: COA>COR.SP ou normal: COA>COR.
  8. 8. 5- Audiométrie:5- Audiométrie: - L’ATL permet de préciser l’importance du déficit auditifL’ATL permet de préciser l’importance du déficit auditif elle consiste a déterminer pour chaque fréquenceelle consiste a déterminer pour chaque fréquence l’intensité minimale perçue par le malade, permet del’intensité minimale perçue par le malade, permet de confirmer la surdité de perception et d’établir une courbeconfirmer la surdité de perception et d’établir une courbe selon les cas:selon les cas: Les deux courbes sont accolées ou très proche avecLes deux courbes sont accolées ou très proche avec chute sur les fréquences aigues.chute sur les fréquences aigues. Le Rinn audiométrique est fermé ou positif.Le Rinn audiométrique est fermé ou positif. Le weber audiométrique est latéralisé du coté sain.Le weber audiométrique est latéralisé du coté sain.
  9. 9. 6- Audiométrie tonale supraliminaire:6- Audiométrie tonale supraliminaire: a- Distorsion en intensité:a- Distorsion en intensité: c’est la recherche du recrutement, pour un sonc’est la recherche du recrutement, pour un son d’intensité déterminée l’oreille perçoit plus fort qu’elle ned’intensité déterminée l’oreille perçoit plus fort qu’elle ne devrait par rapport a une seuil minimum.devrait par rapport a une seuil minimum. b- Distorsion dans le temps: c’est le relapse qui réalise uneb- Distorsion dans le temps: c’est le relapse qui réalise une détérioration du seuil tonal, pour une oreille saine, undétérioration du seuil tonal, pour une oreille saine, un son pur continu liminaire et normalement perçu pendantson pur continu liminaire et normalement perçu pendant 1min, dans certain cas la réception de ce son disparaît1min, dans certain cas la réception de ce son disparaît très vite et pour le faire réapparaître il faut augmentertrès vite et pour le faire réapparaître il faut augmenter l’intensité c’est l’épreuve de distorsion du seuil tonal.l’intensité c’est l’épreuve de distorsion du seuil tonal. 7- Audiométrie vocale:7- Audiométrie vocale: Sert a mesurer l’audition du sujet par la voix, elleSert a mesurer l’audition du sujet par la voix, elle recherche le niveau d’intensité pour obtenir 50% derecherche le niveau d’intensité pour obtenir 50% de l’intelligibilité et le niveau nécessaire pour obtenir le maxl’intelligibilité et le niveau nécessaire pour obtenir le max d’intelligibilité.d’intelligibilité.
  10. 10. - Le 1er point donne le seuil d’intelligibilité qui traduit la valeurLe 1er point donne le seuil d’intelligibilité qui traduit la valeur de la sensibilité de l’oreille.de la sensibilité de l’oreille. - Le 2ème point donne : pouvoir de discrimination quiLe 2ème point donne : pouvoir de discrimination qui correspond au % des mots convenablement répétés à unecorrespond au % des mots convenablement répétés à une intensité de 30db au dessus de seuil d’intelligibilité, la courbeintensité de 30db au dessus de seuil d’intelligibilité, la courbe sera en pente ou en plateau dans la majorité des cas.sera en pente ou en plateau dans la majorité des cas. L’intelligibilité sera modifiée et diminuée dans la sp.L’intelligibilité sera modifiée et diminuée dans la sp. 8- Impédancemétrie:8- Impédancemétrie: Comporte 2 épreuves la tympanométrie et la recherche duComporte 2 épreuves la tympanométrie et la recherche du RS.RS. Le seuil du RS est normalement obtenue par une stimulationLe seuil du RS est normalement obtenue par une stimulation auditive comprise entre 80 et 95 db au dessus du seuil auditif.auditive comprise entre 80 et 95 db au dessus du seuil auditif. L’intervalle entre le seuil auditif et le seuil stapédienL’intervalle entre le seuil auditif et le seuil stapédien représente le champs stapédien.représente le champs stapédien.
  11. 11. 9- Electro-cochléogramme9- Electro-cochléogramme:: recueille les phénomènes électriques de l’oreille interne par unerecueille les phénomènes électriques de l’oreille interne par une électrode placée à travers le tympan sur le promontoire S/AG.électrode placée à travers le tympan sur le promontoire S/AG. 10- Potentiels d’action du tronc cérébral:10- Potentiels d’action du tronc cérébral: peut être pratiqué dès lapeut être pratiqué dès la naissance .naissance . 11- Dosage ionique et protéique des liquides périlabyrinthique.11- Dosage ionique et protéique des liquides périlabyrinthique. 12- TDM, IRM12- TDM, IRM - Ainsi on distingue:Ainsi on distingue: - Les sp endocochléaire: les lésions siège au niveau de l’organe deLes sp endocochléaire: les lésions siège au niveau de l’organe de corti (phénomène de recrutement).corti (phénomène de recrutement). - Les sp rétrocochléaire: par lésion radiculaire, il n’y a pas deLes sp rétrocochléaire: par lésion radiculaire, il n’y a pas de recrutement.recrutement. - Les sp centrales: la surdité est bilatérale sans recrutement.Les sp centrales: la surdité est bilatérale sans recrutement.
  12. 12. IV- Diagnostic différentiel: Il vise a éliminer:IV- Diagnostic différentiel: Il vise a éliminer: 1-1- Une surdité de transmission:Une surdité de transmission: - L’interrogatoire, l’examen clinique, l’acoumétrie, l’audiométrieL’interrogatoire, l’examen clinique, l’acoumétrie, l’audiométrie permettent de faire le diagnostic:permettent de faire le diagnostic: Un shwabach allongé.Un shwabach allongé. Un Rinn négatif.Un Rinn négatif. Un Weber latéralisé du coté atteint.Un Weber latéralisé du coté atteint. ATL: atteinte de la CA, indice de sullivan<20.ATL: atteinte de la CA, indice de sullivan<20. ATSL: Courbe normale.ATSL: Courbe normale. 2- Surdité psychogène: le diagnostic repose sur l’inconstance2- Surdité psychogène: le diagnostic repose sur l’inconstance des résultats obtenus au moyen des différentes épreuves,des résultats obtenus au moyen des différentes épreuves, l’examen neuro-psychiatrique est essentiel.l’examen neuro-psychiatrique est essentiel. 3- La simulation: le diagnostic se fera grâce a la combinaison3- La simulation: le diagnostic se fera grâce a la combinaison des différentes épreuves.des différentes épreuves.
  13. 13. V- Diagnostic étiologique:V- Diagnostic étiologique: A- les SP endocochléaire: caractérisés par la présence d’unA- les SP endocochléaire: caractérisés par la présence d’un recrutement et l’existence de troubles vestibulaires associés.recrutement et l’existence de troubles vestibulaires associés. 1- Surdité d’apparition brutale:1- Surdité d’apparition brutale: Surdité brusque:Surdité brusque: - Habituellement unilatérale.Habituellement unilatérale. - Correspond à une baisse brutale de l’audition.Correspond à une baisse brutale de l’audition. - Pouvant survenir à tout âge.Pouvant survenir à tout âge. - La surdité peut être isolée ou accompagnée d’acouphène, sansLa surdité peut être isolée ou accompagnée d’acouphène, sans syndrome vertigineux.syndrome vertigineux. - Les épreuves liminaires et supraliminaire montre la natureLes épreuves liminaires et supraliminaire montre la nature endocochléaire de la surdité qui prédomine sur les fréquencesendocochléaire de la surdité qui prédomine sur les fréquences aigue.aigue. - Le recrutement est net, les épreuves vestibulaire retrouvent uneLe recrutement est net, les épreuves vestibulaire retrouvent une hypo ou aréflexie.hypo ou aréflexie. - A l’origine de ces surdités 2 causes sont communément évoquées:A l’origine de ces surdités 2 causes sont communément évoquées:
  14. 14. ->-> Occlusion vasculaire par athérosclérose.Occlusion vasculaire par athérosclérose. -> Labyrinthite virale.-> Labyrinthite virale. Surdité fluctuante:Surdité fluctuante: - Episode de surdité brusque se répétant avec récupérationEpisode de surdité brusque se répétant avec récupération plus ou moins complète entre les crises.plus ou moins complète entre les crises. - Le bilan est similaire à ce lui d’une surdité brusque isolé.Le bilan est similaire à ce lui d’une surdité brusque isolé. - Lorsque ces surdités s’accompagnent de vertige elle peutLorsque ces surdités s’accompagnent de vertige elle peut rentrer dans un syndrome de Ménière ou d’une fistulerentrer dans un syndrome de Ménière ou d’une fistule labyrinthique.labyrinthique. Surdité de perception traumatique:Surdité de perception traumatique: a- Surdité par traumatisme accidentel:a- Surdité par traumatisme accidentel: - Direct par objectif pénétrant.Direct par objectif pénétrant. - Indirect par fracture du rocher.Indirect par fracture du rocher.
  15. 15. b- Surdité par traumatisme chirurgical:b- Surdité par traumatisme chirurgical: - Chirurgie platinaire qui comporte un risque de labyrinthisation.Chirurgie platinaire qui comporte un risque de labyrinthisation. - Le fraisage prolongé de l’oreille moyenne lors d’un évidementLe fraisage prolongé de l’oreille moyenne lors d’un évidement rétromastoidien peut provoquer une labyrinthisation.rétromastoidien peut provoquer une labyrinthisation. c- Surdité par traumatisme acoustique:c- Surdité par traumatisme acoustique: - Surdité par déflagration réalisant le blast auriculaire avecSurdité par déflagration réalisant le blast auriculaire avec otalgie aigue, par fois vertige, otorragie, succèdentotalgie aigue, par fois vertige, otorragie, succèdent rapidement les acouphènes et surtout une hypoacousie.rapidement les acouphènes et surtout une hypoacousie. Surdité de perception d’origine infectieuse:Surdité de perception d’origine infectieuse: a- Cause bactériènne:a- Cause bactériènne: - Les labyrinthites aigues traduisant une réaction irritative duLes labyrinthites aigues traduisant une réaction irritative du labyrinthe en rapport avec un foyer infectieux de voisinage, enlabyrinthe en rapport avec un foyer infectieux de voisinage, en règle une OMA ou OMC.règle une OMA ou OMC.
  16. 16. - Les germes responsables retentissent sur l’oreille interne sansLes germes responsables retentissent sur l’oreille interne sans l'envahir, par diffusion des toxines à travers la FO ou FR.l'envahir, par diffusion des toxines à travers la FO ou FR. - A cette hypoacousie peuvent s’associer des acouphènes et deA cette hypoacousie peuvent s’associer des acouphènes et de discrets vertiges qui témoignent d’une irritation labyrinthique.discrets vertiges qui témoignent d’une irritation labyrinthique. b- Cause virale:b- Cause virale: - Les labyrinthites virales peuvent s’observer après: rougeole,Les labyrinthites virales peuvent s’observer après: rougeole, oreillon, MNI, rubéole, zona, leurs tableaux clinique s’apparente àoreillon, MNI, rubéole, zona, leurs tableaux clinique s’apparente à des surdités brusque, mais la présence de signe cliniquedes surdités brusque, mais la présence de signe clinique caractéristiques du virus en cause permettront de poser lecaractéristiques du virus en cause permettront de poser le diagnostic.diagnostic. Surdité auto-immune:Surdité auto-immune: - Dans un cadre isolé ou associé à une maladie de système.Dans un cadre isolé ou associé à une maladie de système. - SP bilatérale dans 80% des cas.SP bilatérale dans 80% des cas. - Associée à une atteinte vestibulaire dans 70% des cas.Associée à une atteinte vestibulaire dans 70% des cas. - Concerne les femmes dans 65% des cas.Concerne les femmes dans 65% des cas. - C’est un diagnostic d’élimination.C’est un diagnostic d’élimination.
  17. 17. - Le western blot est le test d’immunité humorale qui aLe western blot est le test d’immunité humorale qui a donné les résultats les plus intéressants permettantdonné les résultats les plus intéressants permettant d’évoquer le rôle possible de la protéine du choqued’évoquer le rôle possible de la protéine du choque thermique dans le mécanisme de la réactionthermique dans le mécanisme de la réaction immunologique.immunologique. - Le traitement repose essentiellement sur laLe traitement repose essentiellement sur la corticothérapie a forte dose.corticothérapie a forte dose. - Le traitement immuno suppresseur reste discuté.Le traitement immuno suppresseur reste discuté.
  18. 18. 2- Surdité d’apparition progressive2- Surdité d’apparition progressive 1- Presbyacousie:1- Presbyacousie: - Atteinte bilatérale en règle symétrique.Atteinte bilatérale en règle symétrique. - Correspond à un vieillissement de l’oreille interne.Correspond à un vieillissement de l’oreille interne. - Survient en générale après 50ans.Survient en générale après 50ans. - Débute sur les fréquences aigues.Débute sur les fréquences aigues. - Classiquement le déficit auditif est isolé sans acouphène ni vertige.Classiquement le déficit auditif est isolé sans acouphène ni vertige. 2- Surdité d’origine toxique:2- Surdité d’origine toxique: - Atteinte généralement bilatérale, définitive, d’où l’importance de laAtteinte généralement bilatérale, définitive, d’où l’importance de la prévention.prévention. - L’atteinte débute par un déficit prédominant sur les fréquencesL’atteinte débute par un déficit prédominant sur les fréquences élevée.élevée. - Le degré d’atteinte est variable pouvant aboutir à la cophose.Le degré d’atteinte est variable pouvant aboutir à la cophose. - La présence d’acouphène et de trouble de l’équilibre est fréquent.La présence d’acouphène et de trouble de l’équilibre est fréquent.
  19. 19. - L’audiométrie haute fréquence explore les fréquencesL’audiométrie haute fréquence explore les fréquences élevéélevé (8000-16 000) et permet une analyse extrêmement(8000-16 000) et permet une analyse extrêmement précise de l’audition d’un patient destiné a prendre unprécise de l’audition d’un patient destiné a prendre un traitement potentiellement toxique.traitement potentiellement toxique. - Les principales classes médicamenteuses en causeLes principales classes médicamenteuses en cause sont:sont: Les ATB de la famille des aminoglycosides.Les ATB de la famille des aminoglycosides. Diurétique de l’anse.Diurétique de l’anse. Antimitotique de type cisplatine.Antimitotique de type cisplatine. Les dérivés de la quinine.Les dérivés de la quinine. Acide acetyl salicylique.Acide acetyl salicylique.
  20. 20. 3- Surdité provoquée par le bruit:3- Surdité provoquée par le bruit: - D’origine professionnelle.D’origine professionnelle. - Due a une exposition au bruit répétée ou prolongée.Due a une exposition au bruit répétée ou prolongée. - Atteinte le plus souvent bilatérale et symétrique et débute sur lesAtteinte le plus souvent bilatérale et symétrique et débute sur les fréquences élevées.fréquences élevées. - Un scotome sur les 4000 hz est souvent noté au début deUn scotome sur les 4000 hz est souvent noté au début de l’évolution.l’évolution. - L’association d’acouphènes invalidants est fréquente.L’association d’acouphènes invalidants est fréquente. - Irréversible et peut s’installer en moins d’un mois.Irréversible et peut s’installer en moins d’un mois. 4- Maladie de ménière:4- Maladie de ménière: - Liée à un hydrops labyrinthique d’origine inconnue.Liée à un hydrops labyrinthique d’origine inconnue. - Cette hypertension intéresse la totalité du labyrinthe membraneux,Cette hypertension intéresse la totalité du labyrinthe membraneux, cochléaire et vestibulaire associant vertige, acouphène et surdité decochléaire et vestibulaire associant vertige, acouphène et surdité de perception.perception.
  21. 21. - Audiogramme tonal montre une perte auditive prédominanteAudiogramme tonal montre une perte auditive prédominante sur les basses fréquences ou une courbe plate.sur les basses fréquences ou une courbe plate. - Les crises se produisent à intervalle variable avec tendance àLes crises se produisent à intervalle variable avec tendance à l’installation d’une surdité permanente sévère.l’installation d’une surdité permanente sévère. - L’atteinte est rarement bilatérale.L’atteinte est rarement bilatérale. 5- Surdité de perception congénitale:5- Surdité de perception congénitale: - Peuvent s’intégrer dans le cadre d’un syndromePeuvent s’intégrer dans le cadre d’un syndrome polymalformatif.polymalformatif. - Ce type de surdité doit dans tout les cas bénéficier d’uneCe type de surdité doit dans tout les cas bénéficier d’une étude morphologique scanographique à la rechercheétude morphologique scanographique à la recherche d’anomalie de l’oreille interne.d’anomalie de l’oreille interne.
  22. 22. B- Les SP rétrocochléaire:B- Les SP rétrocochléaire: - Se caractérisent par:Se caractérisent par: Absence de recrutement.Absence de recrutement. Trouble vestibulaire associé.Trouble vestibulaire associé. 1- Névrite du VIII:1- Névrite du VIII: - Le début est brusque marqué par la triade: acouphène,Le début est brusque marqué par la triade: acouphène, vertige, surdité, hypo ou inexcitabilité labyrinthique à laquellevertige, surdité, hypo ou inexcitabilité labyrinthique à laquelle s’associe céphalée, parésie.s’associe céphalée, parésie. - La surdité est souvent bilatérale, symétrique, s’accompagneLa surdité est souvent bilatérale, symétrique, s’accompagne d’acouphène les étiologies sont variables:d’acouphène les étiologies sont variables:
  23. 23. Les infections: syphilis, oreillon, zona, méningite, diphtérie, grippe.Les infections: syphilis, oreillon, zona, méningite, diphtérie, grippe. Intoxication: Pb tabac alcool, arsenic.Intoxication: Pb tabac alcool, arsenic. Les intoxications endogènes: diabète insuffisance rénale.Les intoxications endogènes: diabète insuffisance rénale. Les avitaminoses: ACDE.Les avitaminoses: ACDE. 3- Neurinome de l’acoustique:3- Neurinome de l’acoustique: - Etiologie la plus fréquente des surdités retrocochléaire, incidenceEtiologie la plus fréquente des surdités retrocochléaire, incidence 1/100 000.1/100 000. - Surdité unilatérale.Surdité unilatérale. - Souvent accompagné: céphalée, vertige, signes vestibulairesSouvent accompagné: céphalée, vertige, signes vestibulaires disharmonieux.disharmonieux. - Nystagmus battant du coté de la lésion.Nystagmus battant du coté de la lésion. - Inexcitabilité labyrinthique du coté atteint.Inexcitabilité labyrinthique du coté atteint. - IRM est l’examen de référence pour le diagnostic avec uneIRM est l’examen de référence pour le diagnostic avec une sensibilité a 100%.sensibilité a 100%. 4- Neurinome du facial.4- Neurinome du facial. 5- Méningiome.5- Méningiome. 6- Choléstéatome du rocher.6- Choléstéatome du rocher. 7- Gliome.7- Gliome.
  24. 24. C- Les SP centrales:C- Les SP centrales: Le diagnostic s’appuie sur:Le diagnostic s’appuie sur: - Les signes neurologiques d’accompagnement.Les signes neurologiques d’accompagnement. - L’audiométrie tonal et vocal, les PEA, TDM, IRM.L’audiométrie tonal et vocal, les PEA, TDM, IRM. 1- Atteinte du tronc cérébral:1- Atteinte du tronc cérébral: - Lésion localisée: liée a une atteinte tumorale ou vasculaireLésion localisée: liée a une atteinte tumorale ou vasculaire rarement infectieuse.rarement infectieuse. - La surdité est rare dans la lésion bulbaire, plus fréquenteLa surdité est rare dans la lésion bulbaire, plus fréquente dans la région protubérantiel (siège des noyaux cochléaire).dans la région protubérantiel (siège des noyaux cochléaire). - Intérêt du PEA précoce.Intérêt du PEA précoce. 2- lésion du corps genouillé: surtout affection tumorale.2- lésion du corps genouillé: surtout affection tumorale. 3- Les surdités corticale: association fréquente à une aphasie de3- Les surdités corticale: association fréquente à une aphasie de cause vasculaire ou tumorale, conservation relative de lacause vasculaire ou tumorale, conservation relative de la perception auditive.perception auditive.
  25. 25. 4- Surdité de l’enfant:4- Surdité de l’enfant: 5- Autres surdités de perception:5- Autres surdités de perception: - Dégénérative: surdité labyrinthique, héréditaire, tardive,Dégénérative: surdité labyrinthique, héréditaire, tardive, progressive, irréversible, se manifeste à l’age de 4-5ans.progressive, irréversible, se manifeste à l’age de 4-5ans. - SP d’emblé sévère: surdi-mutité.SP d’emblé sévère: surdi-mutité. - SP par labyrinthisation de l’otospongiose.SP par labyrinthisation de l’otospongiose. - SP de certaine otopathie crânienne telle que la maladie deSP de certaine otopathie crânienne telle que la maladie de paget.paget. ConclusionConclusion Le diagnostic des SP est relativement facile chez l’adulteLe diagnostic des SP est relativement facile chez l’adulte grâce a l’audiométrie par contre la recherche de l’étiologiegrâce a l’audiométrie par contre la recherche de l’étiologie pose certaine difficultés.pose certaine difficultés. Plusieurs mécanismes sont le plus souvent hypothétique etPlusieurs mécanismes sont le plus souvent hypothétique et leur pronostic est sensiblement amélioré par l’avènement deleur pronostic est sensiblement amélioré par l’avènement de l’implant cochléaire.l’implant cochléaire.

×