ETAT ACTUEL DE LA SURDITE DEETAT ACTUEL DE LA SURDITE DE
PERCEPTION EN ALGERIEPERCEPTION EN ALGERIE
étude épidémiologique ...
IntroductionIntroduction
– La surdité est l’un des handicaps sensoriels les plusLa surdité est l’un des handicaps sensorie...
– Ces discriminations légales, ont disparus de nos jours,Ces discriminations légales, ont disparus de nos jours,
mais elle...
Analyse de la situation dans le mondeAnalyse de la situation dans le monde
– L’OMS estime à 278 millions, le nombre de per...
– Les nouveaux programmes de dépistage desLes nouveaux programmes de dépistage des
nouveaux-nés ont montré que lorsqu’on p...
Situation en AlgérieSituation en Algérie
– En Algérie, on estime à 700 le nombre de nouveauxEn Algérie, on estime à 700 le...
– Ce qui représente :Ce qui représente :
• 0,21% de la population générale.0,21% de la population générale.
• 4,02% de la ...
La surdité selon le sexeLa surdité selon le sexe
– Ce recensement a comptabilisé parmi la populationCe recensement a compt...
La surdité selon l’âgeLa surdité selon l’âge
– La surdité n’épargne aucune tranche d’âge.La surdité n’épargne aucune tranc...
Enquête algérienne sur la santé de laEnquête algérienne sur la santé de la
famille 2002famille 2002
– Une enquête menée en...
Étude anotomo-cliniqueÉtude anotomo-clinique
– En Algérie, aucune enquête étiopathogéniqueEn Algérie, aucune enquête étiop...
– Pour l’adulte :Pour l’adulte :
• La surdité brusque.La surdité brusque.
• La surdité évolutive du jeune.La surdité évolu...
Surdités neurosensorielles de
l’enfant
20-30%
Causes extrinsèques
30-40%
Cas sporadique de cause
génétique non évidente
30...
– Les surdités syndromiquesLes surdités syndromiques représentent environ 10représentent environ 10
à15% des surdités neur...
– Les surdités non syndromiquesLes surdités non syndromiques sont de loin les plussont de loin les plus
fréquentes des sur...
– Dans environ 20 à 30% des cas, la surdité est deDans environ 20 à 30% des cas, la surdité est de
cause extrinsèquecause ...
– Les surdités de cause périnatale quant à elles sontLes surdités de cause périnatale quant à elles sont
dues à la combina...
– Environ 11% des surdités sont post-natales et sont laEnviron 11% des surdités sont post-natales et sont la
conséquence d...
Prise en charge de la surdité en AlgériePrise en charge de la surdité en Algérie
En Algérie, on recense :En Algérie, on re...
– On dispose également de 31 écoles pour handicapésOn dispose également de 31 écoles pour handicapés
auditifs, sous tutell...
RecommandationsRecommandations
− Initier un dépistage systématique des nouveaux-nés.Initier un dépistage systématique des ...
ConclusionConclusion
– La surdité en Algérie est un véritable problème deLa surdité en Algérie est un véritable problème d...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Surdité de perception

530 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
530
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Surdité de perception

  1. 1. ETAT ACTUEL DE LA SURDITE DEETAT ACTUEL DE LA SURDITE DE PERCEPTION EN ALGERIEPERCEPTION EN ALGERIE étude épidémiologique et anatomo-cliniqueétude épidémiologique et anatomo-clinique
  2. 2. IntroductionIntroduction – La surdité est l’un des handicaps sensoriels les plusLa surdité est l’un des handicaps sensoriels les plus fréquents notamment chez l’enfant.fréquents notamment chez l’enfant. – Les conséquences sur le langage, de la surdité deLes conséquences sur le langage, de la surdité de perception congénitale ou pré linguale profonde, a faitperception congénitale ou pré linguale profonde, a fait d’elle un handicap majeur mal connu et mal compris.d’elle un handicap majeur mal connu et mal compris. – En effet, le sourd-muet était autrefois privé de sesEn effet, le sourd-muet était autrefois privé de ses droits civiques et considéré comme incapable au sensdroits civiques et considéré comme incapable au sens juridique du terme.juridique du terme.
  3. 3. – Ces discriminations légales, ont disparus de nos jours,Ces discriminations légales, ont disparus de nos jours, mais elles persistent dans l’esprit de la plupart de nosmais elles persistent dans l’esprit de la plupart de nos contemporains y compris certains de nos confrères.contemporains y compris certains de nos confrères. – La réhabilitation des surdités neurosensorielles resteLa réhabilitation des surdités neurosensorielles reste un challenge pour l’ORL malgré les énormes avancéesun challenge pour l’ORL malgré les énormes avancées techniques réalisées au cours de la dernière décennietechniques réalisées au cours de la dernière décennie notamment en matière de suppléance auditive.notamment en matière de suppléance auditive.
  4. 4. Analyse de la situation dans le mondeAnalyse de la situation dans le monde – L’OMS estime à 278 millions, le nombre de personnesL’OMS estime à 278 millions, le nombre de personnes souffrant d’une perte auditive bilatérale, dont 120souffrant d’une perte auditive bilatérale, dont 120 millions souffrant de surdité invalidante.millions souffrant de surdité invalidante. – Le chiffre de 1 nouveau-né atteint de surdité sur 1000Le chiffre de 1 nouveau-né atteint de surdité sur 1000 naissances est le plus souvent rapporté dans lanaissances est le plus souvent rapporté dans la littérature.littérature.
  5. 5. – Les nouveaux programmes de dépistage desLes nouveaux programmes de dépistage des nouveaux-nés ont montré que lorsqu’on prend ennouveaux-nés ont montré que lorsqu’on prend en compte les surdités unilatérales ou bilatérales,compte les surdités unilatérales ou bilatérales, moyennes à profondes, la prévalence réelle desmoyennes à profondes, la prévalence réelle des surdités néonatales est de 1,5 à 2,7 pour 1000.surdités néonatales est de 1,5 à 2,7 pour 1000. – Une enquête réalisée en France en 1995 a révélé queUne enquête réalisée en France en 1995 a révélé que 7% de la population étaient concernés par la7% de la population étaient concernés par la malentendance. Parmi eux 10% étaient atteints demalentendance. Parmi eux 10% étaient atteints de surdité sévère et 5% de surdité profonde.surdité sévère et 5% de surdité profonde.
  6. 6. Situation en AlgérieSituation en Algérie – En Algérie, on estime à 700 le nombre de nouveauxEn Algérie, on estime à 700 le nombre de nouveaux cas de surdité profonde par an.cas de surdité profonde par an. – Le recensement général de la population en 1998, aLe recensement général de la population en 1998, a permis une première analyse de la situation:permis une première analyse de la situation:  Sur une population globale de 29.272.343Sur une population globale de 29.272.343 habitants.habitants.  1.590.466 étaient handicapés.1.590.466 étaient handicapés.  Le nombre d’handicapés auditifs était de 63.963.Le nombre d’handicapés auditifs était de 63.963.
  7. 7. – Ce qui représente :Ce qui représente : • 0,21% de la population générale.0,21% de la population générale. • 4,02% de la population handicapée.4,02% de la population handicapée. • 11,09% de la population handicapée en excluant les11,09% de la population handicapée en excluant les maladies chroniques.maladies chroniques. 39,2 25,51 24,18 11,09 0 10 20 30 40 moteur visuel mental auditif Handicaps selon RGPH 98
  8. 8. La surdité selon le sexeLa surdité selon le sexe – Ce recensement a comptabilisé parmi la populationCe recensement a comptabilisé parmi la population malentendante :malentendante :  24.905 Femmes soit 38,93%.24.905 Femmes soit 38,93%.  39.058 Hommes soit 61,07%.39.058 Hommes soit 61,07%. – Donc nette prédominance masculine avec un sex-Donc nette prédominance masculine avec un sex- ratio de 1,56.ratio de 1,56. la surdité selon le sexe RGPH 98 FemmesHommes
  9. 9. La surdité selon l’âgeLa surdité selon l’âge – La surdité n’épargne aucune tranche d’âge.La surdité n’épargne aucune tranche d’âge. – Un petit pic de fréquence chez les sujets de 9 à 19 ans.Un petit pic de fréquence chez les sujets de 9 à 19 ans. – Pratiquement 60% de la population des sourds enPratiquement 60% de la population des sourds en Algérie ont moins de 50 ans (contre 40% en France parAlgérie ont moins de 50 ans (contre 40% en France par exemple). Ceci est vraisemblablement expliqué par laexemple). Ceci est vraisemblablement expliqué par la jeunesse de la population algérienne.jeunesse de la population algérienne. 9,9 14,6 13,7 12,05 9,7 8,27 10,81 9,79 6,44 4,74 [0-9] [10-19] [20-29] [30-39] [40-49] [50-59] [60-69] [70-79] [80-+] ND
  10. 10. Enquête algérienne sur la santé de laEnquête algérienne sur la santé de la famille 2002famille 2002 – Une enquête menée en 2002 sous l’égide du MSPRH,Une enquête menée en 2002 sous l’égide du MSPRH, de l’ONS et de la ligue des états arabes, a permisde l’ONS et de la ligue des états arabes, a permis d’illustrer encore mieux l’importance de la surdité end’illustrer encore mieux l’importance de la surdité en Algérie.Algérie. – Cette enquête a concerné un échantillon composé deCette enquête a concerné un échantillon composé de 19.233 ménages, soit 121.153 personnes.19.233 ménages, soit 121.153 personnes. – Les personnes handicapées ont représenté 2,34%Les personnes handicapées ont représenté 2,34% (2.835 personnes).(2.835 personnes). – Les handicapés auditifs ont représenté quant à euxLes handicapés auditifs ont représenté quant à eux 14,8% de la population handicapée (420 personnes).14,8% de la population handicapée (420 personnes).
  11. 11. Étude anotomo-cliniqueÉtude anotomo-clinique – En Algérie, aucune enquête étiopathogéniqueEn Algérie, aucune enquête étiopathogénique complète n’a été réalisée à ce jour. Nous nouscomplète n’a été réalisée à ce jour. Nous nous sommes donc inspirés des études faites dans lessommes donc inspirés des études faites dans les pays développés.pays développés.
  12. 12. – Pour l’adulte :Pour l’adulte : • La surdité brusque.La surdité brusque. • La surdité évolutive du jeune.La surdité évolutive du jeune. • Les surdités traumatiques.Les surdités traumatiques. • Les labyrinthites otogènes ou virales.Les labyrinthites otogènes ou virales. • Les tumeurs de l’angle ponto-cerebelleux.Les tumeurs de l’angle ponto-cerebelleux. Sont les principales pathologies pourvoyeuses deSont les principales pathologies pourvoyeuses de surdité profonde.surdité profonde.
  13. 13. Surdités neurosensorielles de l’enfant 20-30% Causes extrinsèques 30-40% Cas sporadique de cause génétique non évidente 30-40% Cause génétique évidente 20-35% Surdité non syndromique familiale 10-15% Surdité syndromique −Ces dernières années, le développement rapide du diagnostic moléculaire a bouleversé la donne : −On estime à environ ¾, les surdités neurosensorielles de l’enfant d’origine génétique. Proportion probablement plus importante en Algérie où la consanguinité est plus répandue.
  14. 14. – Les surdités syndromiquesLes surdités syndromiques représentent environ 10représentent environ 10 à15% des surdités neurosensorielles de l’enfant.à15% des surdités neurosensorielles de l’enfant. – Plusieurs centaines de syndromes génétiquesPlusieurs centaines de syndromes génétiques associant une surdité à des pathologies variées ontassociant une surdité à des pathologies variées ont été décrits, et plus de 100 gènes sont identifiés.été décrits, et plus de 100 gènes sont identifiés.
  15. 15. – Les surdités non syndromiquesLes surdités non syndromiques sont de loin les plussont de loin les plus fréquentes des surdités génétiques.fréquentes des surdités génétiques. – Les formes familiales représentent 20 à 35% desLes formes familiales représentent 20 à 35% des surdités neurosensorielles de l’enfant.surdités neurosensorielles de l’enfant. – Les formes sporadiques 30 à 40%.Les formes sporadiques 30 à 40%. – Depuis 1994, plus de 70 gènes, responsable chacunDepuis 1994, plus de 70 gènes, responsable chacun d’une forme de surdité isolée, ont été identifiés.d’une forme de surdité isolée, ont été identifiés. – Le gène de la connexine 26 est le plus fréquemmentLe gène de la connexine 26 est le plus fréquemment incriminé dans ces surdités : il est mis en causeincriminé dans ces surdités : il est mis en cause dans 30 à 40% des surdités sporadiquesdans 30 à 40% des surdités sporadiques congénitales en France.congénitales en France.
  16. 16. – Dans environ 20 à 30% des cas, la surdité est deDans environ 20 à 30% des cas, la surdité est de cause extrinsèquecause extrinsèque.. – Dans les causes prénatales :Dans les causes prénatales : • La rubéole congénitale est la plus impliquée.La rubéole congénitale est la plus impliquée. • L’infection à cytomégalovirus est probablementL’infection à cytomégalovirus est probablement entrain de devenir l’étiologie prénataleentrain de devenir l’étiologie prénatale prédominante.prédominante. • Les autres infections, comme la toxoplasmose,Les autres infections, comme la toxoplasmose, sont plus rares, de même que l’exposition à dessont plus rares, de même que l’exposition à des médicaments ototoxiques pendant la grossesse.médicaments ototoxiques pendant la grossesse.
  17. 17. – Les surdités de cause périnatale quant à elles sontLes surdités de cause périnatale quant à elles sont dues à la combinaison de plusieurs facteurs :dues à la combinaison de plusieurs facteurs : • Poids de naissance < 2000gr et/ou âge gestationnelPoids de naissance < 2000gr et/ou âge gestationnel < 34 semaines.< 34 semaines. • Asphyxie néonatale sévère.Asphyxie néonatale sévère. • Pathologie respiratoire néonatale sévère.Pathologie respiratoire néonatale sévère. • Traitement ototoxique.Traitement ototoxique. • Hyper bilirubinémie ayant nécessité uneHyper bilirubinémie ayant nécessité une exsanguino-transfusion.exsanguino-transfusion.
  18. 18. – Environ 11% des surdités sont post-natales et sont laEnviron 11% des surdités sont post-natales et sont la conséquence de méningite bactérienne et deconséquence de méningite bactérienne et de l’administration de médicaments ototoxiques.l’administration de médicaments ototoxiques. – Plus rarement, on incrimine les oreillons, lesPlus rarement, on incrimine les oreillons, les labyrinthites infectieuses, les otites chroniques, leslabyrinthites infectieuses, les otites chroniques, les fractures du rocher, les traumatismes sonores oufractures du rocher, les traumatismes sonores ou pressionnel et les causes tumorales.pressionnel et les causes tumorales.
  19. 19. Prise en charge de la surdité en AlgériePrise en charge de la surdité en Algérie En Algérie, on recense :En Algérie, on recense : – 411 chirurgiens ORL :411 chirurgiens ORL : • 67 dans 29 SS67 dans 29 SS • 68 dans 13 CHU68 dans 13 CHU • 276 dans le secteur privé.276 dans le secteur privé. – On compte aussi 87 psychologues orthophonistes etOn compte aussi 87 psychologues orthophonistes et 8 audio-phonologistes dans le secteur public.8 audio-phonologistes dans le secteur public.
  20. 20. – On dispose également de 31 écoles pour handicapésOn dispose également de 31 écoles pour handicapés auditifs, sous tutelle du ministère de la solidaritéauditifs, sous tutelle du ministère de la solidarité nationale, qui prennent en charge environ 5000 élèves.nationale, qui prennent en charge environ 5000 élèves. – L’apprentissage de la langue des signes et de laL’apprentissage de la langue des signes et de la lecture labiale constitue l’essentiel de cette prise enlecture labiale constitue l’essentiel de cette prise en charge.charge. – L’Algérie dispose aussi d’un seul centre d’implantL’Algérie dispose aussi d’un seul centre d’implant cochléaire, qui a vu le jour en 2003 dans le servicecochléaire, qui a vu le jour en 2003 dans le service d’ORL de l’hôpital Mustapha ou 28 malades à ce joursd’ORL de l’hôpital Mustapha ou 28 malades à ce jours ont été opérés.ont été opérés.
  21. 21. RecommandationsRecommandations − Initier un dépistage systématique des nouveaux-nés.Initier un dépistage systématique des nouveaux-nés. – Impliquer impérativement les médecins généralistes etImpliquer impérativement les médecins généralistes et les pédiatres dans le dépistage.les pédiatres dans le dépistage. – Développer des centres d’exploration fonctionnelleDévelopper des centres d’exploration fonctionnelle auditive et de diagnostic moléculaire.auditive et de diagnostic moléculaire. – Dynamiser la formation d’audiologistes,Dynamiser la formation d’audiologistes, d’audioprothésistes et d’orthophonistes.d’audioprothésistes et d’orthophonistes. – Maintenant qu’un programme national de lutte contre laMaintenant qu’un programme national de lutte contre la surdité vient d’être créé, veiller à son application sur lesurdité vient d’être créé, veiller à son application sur le terrain.terrain. – Vulgariser l’implant cochléaire, et créer des centresVulgariser l’implant cochléaire, et créer des centres d’implants couvrant tout le territoire national.d’implants couvrant tout le territoire national.
  22. 22. ConclusionConclusion – La surdité en Algérie est un véritable problème deLa surdité en Algérie est un véritable problème de santé publique.santé publique. – Ceci est particulièrement vrai pour la surdité deCeci est particulièrement vrai pour la surdité de l’enfant qui est rarement diagnostiquée avant 2 ans.l’enfant qui est rarement diagnostiquée avant 2 ans. – Il est donc plus que jamais d’actualité, de tout mettreIl est donc plus que jamais d’actualité, de tout mettre en œuvre, à travers le programme national de lutteen œuvre, à travers le programme national de lutte contre la surdité, pour prendre en charge, de façoncontre la surdité, pour prendre en charge, de façon précoce et rigoureuse ce problème.précoce et rigoureuse ce problème.

×