SYNDROME DE DYSFONCTIONNEMENT DE
L’ARTICULATION TEMPORO-MANDIBULAIRE
plan
 Introduction
 Rappels :- anatomique
 - physiologique
 Epidémiologie:
 Diagnostic : anamnèse
 clinique
 examen...
introducton
ADAM(Algies et Dysfonctions de l’Appareil
Manducateur)puis SADAM(Syndrome Algo-
Dysfonctionnel de l’Appareil M...
Le SADAM est le résultat d’une dysfonction qui
peut être une anomalie ou une perturbation
intervenant dans le fonctionneme...
-Rappel anatomique :
La forme anatomique des constituants de l'articulation temporomandibulaire
ainsi d'ailleurs que la mo...
De nombreux muscles dits masticateurs s'insérent sur les différentes
structures . osseuses, ligamentaires et discales .
.
...
- Physiologie
Si l'articulation temporo-mandibulaire n‘échappe pas la biomécanique ostéoarticulaire
sa caractéristique pri...
Lors de l'ouverture buccale, le condyle effectue, dans un premier temps et
sous l'action des muscles abaisseurs, une rotat...
épidémiologie
Ce syndrome, extrêmement fréquent, se rencontre dans
les deux sexes et à tout âge
avec toutefois une prépond...
Facteurs psycho-sociaux =
• Stress émotionnel
• Hyper-vigilance à cause de l’activation du sympathique
• Expériences antér...
DIAGOSTIC POSITIF : le diagnostic du SADAM est un diagnostic d
élimination
Anamnèse :
C'est un temps capital dans l‘elabor...
.
La sémiologie clinique est dominée par la douleur et par des
signes directs et indirects d'une perturbation de la dynami...
Signes articulaires : ATM
- Douleur à l’ouverture buccale
- Bruits
- Craquements
- Crépitements
- Ressauts : perceptibles ...
Signes musculaires
- Spasmes musculaires ou sensibilité induite par une
interférence dentaire ou par tension psychique.
- ...
Les signes neurologiques et autres
- Insomnies
- Algies faciales
- Céphalées
- Migraine
- Acouphènes
- - Cervicalgies, dor...
examens complementaire:
RADIOLOGIE
incidence de Schuller :
Elle permet de visualiser l’ATM de profil Elle est réalisée bou...
IRM :
C’est la méthode la plus performante car elle est non-invasive, elle donne
une excellente visibilité méniscale dans ...
DIAGOSTIC DIFFERETIEL
1. Douleurs des muqueuses faciales et
Buccales :
Gingivite ulcéro-nécrotique (stressé ,tabagique)
Ab...
3 .autres pathologies douloureuses des ATM
– Arthrose activée
_ Arthrites inflammatoires (P.R., S.P.A, psoriasique )
Arthr...
4. Douleurs orofaciales originaires de structures voisines tel que
mâchoires, cou, yeux ,oreilles , cavum.
5. Douleurs neu...
DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE
L’étiologie du SADAM se définit comme
tout élément perturbateur de l’équilibre
physiologique de l’A...
. Prothèses mal posées et mal adaptées,
. DDM et DDD (Dysharmonies Dento-Maxilliaires et
Dento-Dentaires).
ingressions d’u...
2 Etiologies psychologiques
La tension psychique due aux frustrations sociales.
Ces patients ne présentent généralement pa...
TRAITEMENT
Deux volets entrent dans le traitement du SADAM :
1. Volet prophylactique
2. Volet curatif.
Traitement prophyla...
Au niveau psychologique
- Eviter de serrer les dents parce qu’on a des
«soucis»
- Eviter les tics (morsures labiales et ju...
Traitement curatif
Au niveau occlusal
- Meulages sélectifs des facettes d’usure,
- Port de gouttière occlusale nocturne
- ...
Traitement médical
- Myorelaxant,
- Anxiolytique,
- Infiltration d’anesthésique local dans la zone
rétro molaire du haut.
...
Soit : une intervention féministe ayant pour objectif le
rétablissement de l’estime de soi et la confiance de
la femme pou...
CONCLUSION
Le SADAM est un syndrome douloureux. Soigner un
malade souffrant de cette pathologie c’est avant tout le
soulag...
Dans le traitement du SADAM, nous savons
donner de bons soins dentaires, nous savons
prescrire les myorelaxants,les anxiol...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Syndrome algo-dysfonctionnel de l'appareil manducateur ou SADAM

1 255 vues

Publié le

0 commentaire
5 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 255
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
51
Commentaires
0
J’aime
5
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Syndrome algo-dysfonctionnel de l'appareil manducateur ou SADAM

  1. 1. SYNDROME DE DYSFONCTIONNEMENT DE L’ARTICULATION TEMPORO-MANDIBULAIRE
  2. 2. plan  Introduction  Rappels :- anatomique  - physiologique  Epidémiologie:  Diagnostic : anamnèse  clinique  examens complémentaires  Diagnostic différentiel  Diagnostic étiologique  Traitement  conclusion
  3. 3. introducton ADAM(Algies et Dysfonctions de l’Appareil Manducateur)puis SADAM(Syndrome Algo- Dysfonctionnel de l’Appareil Manducateur), plus récemment «DCM» (Dysfonctions Cranio- Mandibulaires) ou encore Myoarthropathie (MAP) LeSADAM est une pathologie douloureuse complexe qui atteint le fonctionnement de plusieurs organes qui forment l’appareil manducateur. .
  4. 4. Le SADAM est le résultat d’une dysfonction qui peut être une anomalie ou une perturbation intervenant dans le fonctionnement de l’un ou de deux, ou de tous les éléments composant cet appareil. cette pathologie est généralement appelée la Dysfonction de l’ATM, car la symptomatologie est essentiellement localisée au niveau de l’articulation temporomandibulaire.
  5. 5. -Rappel anatomique : La forme anatomique des constituants de l'articulation temporomandibulaire ainsi d'ailleurs que la morphologie dentaire occlusale semblent répondre aux besoins physiologiques de la mastication, fonction trés variablement développée au sein du monde animal ; parmi les vertebrés, les mammiféres se distinguent entre autres par cette articulation . Arrivée à son plein développement vers l‘age de vingt ans, l'articulation temporo-mandibulaire est constituée de structures osseuses temporales et mandibulaires recouvertes de fibro-cartilage et unies par un systéme Ligamentaire un disque est interposé entre les surfaces articulaires tapissées par une membrane synoviale . .
  6. 6. De nombreux muscles dits masticateurs s'insérent sur les différentes structures . osseuses, ligamentaires et discales . . Muscle ptérygoédien externe Muscle ptérygoedien interne Muscle masséter Muscle temporal Muscles sus-hyoidiens
  7. 7. - Physiologie Si l'articulation temporo-mandibulaire n‘échappe pas la biomécanique ostéoarticulaire sa caractéristique principale est d'être couplée de manière rigide mais dynamiquement fonctionnelle . La mandibule est le seul os de l'organisme humain à posséder ses extrémités fonctionnelles deux articulations parfaitement identiques. Cette fonction articulaire très complexe est étroitement liée aux structures dentaires, aux structures osseuses de l'articulation et ses déterminants neurophysiologiques . Sous l'effet des contractions et des décontractions musculaires déterminées par des influx nerveux d'origines diverses, le condyle mandibulaire coiffé de l'appareil capsulo-discal va effectuer deux types de mouvements : une rotation, qui se produit dans l'articulation disco-condylienne, et une translation antérieure, qui se produit dans l'articulation disco-temporale . L'intensité de ces mouvements est limitée et contrôlée par des récepteurs proprio- et nociceptifs . La fonction masticatrice est étroitement liée à l'intégrité fonctionnelle de l'articulatio .
  8. 8. Lors de l'ouverture buccale, le condyle effectue, dans un premier temps et sous l'action des muscles abaisseurs, une rotation pure autour d'un axe passant par les pôles internes des deux condyles mandibulaires en relation centrée Dans un second temps, le condyle effectue, sous l'action des muscles abaisseurs et des ptérygoïdiens externes, non seulement une rotation mais aussi une translation antérieure, ce qui aboutit à une ouverture buccale maximale de 40 à 45 mm,
  9. 9. épidémiologie Ce syndrome, extrêmement fréquent, se rencontre dans les deux sexes et à tout âge avec toutefois une prépondérance chez la femme jeune (20 à 40 ans). Une personne sur deux en est atteinte, mais une personne sur dix consulte, essentiellement celle qui souffre facteurs prédisposant = Facteurs généraux • Génétiques • Hormonaux • Troubles de la posture • Troubles du sommeil
  10. 10. Facteurs psycho-sociaux = • Stress émotionnel • Hyper-vigilance à cause de l’activation du sympathique • Expériences antérieures de la douleur • Dépression • Hyper-anxiété Facteurs dentaires = • Troubles du développement de la mâchoire • Macro-traumatisme (accidents) • Microtraumatisme (problèmes d’occlusion) • Interventions dentaires
  11. 11. DIAGOSTIC POSITIF : le diagnostic du SADAM est un diagnostic d élimination Anamnèse : C'est un temps capital dans l‘elaboration du diagnostic La pathologie fonctionnelle est de loin la plus fréquente . Etant donné le rôle des facteurs psychiques et psychosomatiques dans la genèse et dans l'entretien de cette pathologie, le dialogue avec le patient se révèle primordial, afin d‘établir une relation privilégiée . Le moment d'apparition des symptômes - essentiellement douloureux - est souvent déterminant, car il est lié par exemple à une thérapeutique dentaire o une situation de stress Les caractéristiques des manifestations douloureuses ou des bruits articulaires seront recherchées . Les antécédents personnels et familiaux - essentiellement ostéoarticulaires doivent être notés. .
  12. 12. . La sémiologie clinique est dominée par la douleur et par des signes directs et indirects d'une perturbation de la dynamique articulaire De nombreuses manifestations secondaires constituent aussi autant de signes d'appel de la pathologie articulaire L’examen clinique le plus simple à réaliser en première intention est le suivant: asseoir le patient bouche fermée, dents en contact (dans les cas extrêmes, le simple contact dentaire est insupportable), se placer derrière lui, poser les index juste en avant des conduits auditifs externes sur la tête du condyle mandibulaire et y exercer une légère pression, demander au patient d’exercer lentement des mouvements d’ouverture-fermeture. Le test positif se traduit par une douleur TOUJOURS unilatérale. Une palpation douloureuse des muscles masticateurs évoquera ce diagnostic. Faire un examen endobuccal , un examen ORL complet et enfin un examen neurologique et somatique général L’examen clinique:
  13. 13. Signes articulaires : ATM - Douleur à l’ouverture buccale - Bruits - Craquements - Crépitements - Ressauts : perceptibles à la palpation - Trismus
  14. 14. Signes musculaires - Spasmes musculaires ou sensibilité induite par une interférence dentaire ou par tension psychique. - Altération des mouvements mandibulaires avec limitation de l’ouverture buccale normale 42 mm chez l’homme et 38 mm chez la femme Signes dentaires - Grincements, - Usures des facettes dentaires - Tics - Morsures des joues - Micro-fractures
  15. 15. Les signes neurologiques et autres - Insomnies - Algies faciales - Céphalées - Migraine - Acouphènes - - Cervicalgies, dorsalgies, lombalgies, - Perte d’appétit
  16. 16. examens complementaire: RADIOLOGIE incidence de Schuller : Elle permet de visualiser l’ATM de profil Elle est réalisée bouche ouverte et fermée Incidence face de l’ATM Cette incidence est moins fréquente. Elle se réalise aussi bouche ouverte et fermée Orthopantomogramme (OPG): On l’appelle également panoramique dentaire. C’est le cliché de base dans l’investigation radiologique des ATM. Il offre une vision d’ensemble des maxillaires et des dents y compris les deux processus condylaires. Arthrographie Cette technique invasive nécessitant l’injection de produit de contraste intra-capsulaire permet la visualisation du ménisque permettent d‘éliminer toute atteinte ostéo-articulaire organique.
  17. 17. IRM : C’est la méthode la plus performante car elle est non-invasive, elle donne une excellente visibilité méniscale dans tous les plans. Les tissus mous sont également bien visibleS de même que d’éventuels épanchements articulaires. TDM : Cette technique permet principalement l‘étude des muscles masticateurs (densité, volume, insertions), du disque (position et densité) et de la pathologie osseuse (ankyloses, malformations, tumeurs ) autres examens : EMG des muscles masticateurs : est de plus en plus souvent utilisé comme technique d'appoint diagnostique du SADAM . Elle permet de mettre en évidence des troubles de la coordination des activités musculaires masticatrices
  18. 18. DIAGOSTIC DIFFERETIEL 1. Douleurs des muqueuses faciales et Buccales : Gingivite ulcéro-nécrotique (stressé ,tabagique) Abcès parodontal chronique Péricoronarite (dent de sagesse désincluse ++) Alvéolite sèche après extraction 2. Douleurs musculo-squelettales: – douleurs myo-fasciales – Myosite – Fibromyalgie
  19. 19. 3 .autres pathologies douloureuses des ATM – Arthrose activée _ Arthrites inflammatoires (P.R., S.P.A, psoriasique ) Arthrites micro-cristallines (pseudo-goutte) Chrondromatose synoviale 4. Douleurs orofaciales originaires de structures voisines tel que cou, yeux ,oreilles , cavum. 5. Douleurs neurovasculaires .Douleurs neuropathiques chroniques • Névrome traumatique • Névralgie trigéminale traumatique • Herpès Zoster
  20. 20. 4. Douleurs orofaciales originaires de structures voisines tel que mâchoires, cou, yeux ,oreilles , cavum. 5. Douleurs neurovasculaires .Douleurs neuropathiques chroniques • Névrome traumatique • Névralgie trigéminale traumatique • Herpès Zoster
  21. 21. DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE L’étiologie du SADAM se définit comme tout élément perturbateur de l’équilibre physiologique de l’ATM. 1. Etiologies occlusales - Les édentassions non compensées sont à l’origine du SADAM dans 25 % des cas - Les malpositions dentaires : . Rotation, . Version, . Obturations défectueuses, mal faites
  22. 22. . Prothèses mal posées et mal adaptées, . DDM et DDD (Dysharmonies Dento-Maxilliaires et Dento-Dentaires). ingressions d’une ou de plusieurs dents, - Les réductions de fractures ne respectant pas l’occlusion - Altération du trajet de propulsion et de diduction
  23. 23. 2 Etiologies psychologiques La tension psychique due aux frustrations sociales. Ces patients ne présentent généralement pas de causes occlusales et leur symptomatologie est dominée par les : - Craquements - Algies faciales - Algies cervicales et dorsales - Insomnies,
  24. 24. TRAITEMENT Deux volets entrent dans le traitement du SADAM : 1. Volet prophylactique 2. Volet curatif. Traitement prophylactique 1. Au niveau occlusal - Faire des reconstitutions correctes, des obturations et des prothèses qui respectent l’articulé dentaire, - Limiter autant que possible les extractions dentaires, - Faire les extractions des dents de sagesse en mauvaise position, - Corriger les DDM chez les enfants
  25. 25. Au niveau psychologique - Eviter de serrer les dents parce qu’on a des «soucis» - Eviter les tics (morsures labiales et jugales) - Eviter les interpositions d’objet entre les dents (cigarettes, fils de couture, etc...). Les dents dans leur position de repos ne doivent pas rentrer en contact serré celles du haut et celles du bas, il y a toujours un espace à respecter
  26. 26. Traitement curatif Au niveau occlusal - Meulages sélectifs des facettes d’usure, - Port de gouttière occlusale nocturne - Corriger les dysharmonies, - Réaliser des prothèses pour les édentés.
  27. 27. Traitement médical - Myorelaxant, - Anxiolytique, - Infiltration d’anesthésique local dans la zone rétro molaire du haut. Psychothérapie Soit en dirigeant le malade vers : - Le psychologue, - Le psychiatre, - Le neurologue,
  28. 28. Soit : une intervention féministe ayant pour objectif le rétablissement de l’estime de soi et la confiance de la femme pour une meilleure affirmation de sa personnalité et de son autodétermination, c’est le processus de la dé victimisation
  29. 29. CONCLUSION Le SADAM est un syndrome douloureux. Soigner un malade souffrant de cette pathologie c’est avant tout le soulager de la douleur. Le traitement du SADAM est donc d’abord le traitement de la douleur, on le sait : la douleur n’est pas qu’un phénomène physiologique. Elle se situe d’une manière particulière entre le sujet, sa personnalité et sa culture et interpelle le soignant dans sa relation thérapeutique et dans sa relation à des questions aussi délicates que l’acharnement thérapeutique et les fondements du système social dans lequel il vit.
  30. 30. Dans le traitement du SADAM, nous savons donner de bons soins dentaires, nous savons prescrire les myorelaxants,les anxiolytiques et les anesthésiques, mais le volet psychologique le facteur favorisant le plus important dont nous devons absolument prendre en compte devant une malade ne présentant aucune étiologie occlusale et la diriger vers un spécialiste en psychothérapie ou vers un traitement de dévictimisation

×