LA TRACHEE CERVICALE
LA TRACHEE CERVICALE
LE PLAN:
I) GÉNÉRALITÉS &DEFINITION:
II) INTÉRÊT D’ÉTUDE :
1/Anatomique
2/Physiologique
3/Pathologiqu...
I) GENERALITES DEFINITIONS:
- La trachée est la portion des voies
respiratoires comprise entre le
larynx et les branches s...
II) INTERET D’ETUDE:II) INTERET D’ETUDE:
1-ANATOMIQUE1-ANATOMIQUE : par ses rapports avec :: par ses rapports avec :
● En ...
2- PHYSIOLOGIQUE:2- PHYSIOLOGIQUE:
● La fonction aérienne de la trachée : la seule
voie de passage de l’aire vers les alvé...
3-PATHOLOGIQUE :3-PATHOLOGIQUE :
● Malformations et sténoses ( aplasie , agénésie ,
trachéocèles ).
● Fistules trachéo-oes...
4-CHIRURGICAL:4-CHIRURGICAL:
● Siége de la trachéotomie .
● Intérêt des rapports dans la chirurgie thyroïdienne ,
du laryn...
III) EMBRIOLOGIE:III) EMBRIOLOGIE:
- Il est intéressant de souligner que le
développement embryologique da la trachée et
d...
IV)-HISTOLOGIE:IV)-HISTOLOGIE:
- La trachée est un tube flexible, constitué de
tissu conjonctif fibroélastique et
de carti...
a - Les anneaux cartilagineux :a - Les anneaux cartilagineux :
►► (8à10) disposés(8à10) disposés régulièrement les uns au-...
b - GAINE FIBRO-ELASTIQUEb - GAINE FIBRO-ELASTIQUE :: LA LAME TRACHÉALE:LA LAME TRACHÉALE:
Gaine cylindrique qui entoure l...
V) ANATOMIE DESCRIPTIVE :V) ANATOMIE DESCRIPTIVE :
- La trachée est un conduit impaire et médian situé en avant de l’œsoph...
4-Fixité:4-Fixité:- La trachée est un organe extensible (dans le sens longitudinal)- La trachée est un organe extensible (...
VI) RAPORTS :VI) RAPORTS :
A) RAPPORTS ANTERIEURES :
La face antérieure est chirurgicale . Elle repend de dehors en dedans...
4- ISTHME DU CORPS THYROIDE4- ISTHME DU CORPS THYROIDE :: situé au dessous de l’aponévrosesitué au dessous de l’aponévrose...
B) RAPPORTS POSTERIEURSB) RAPPORTS POSTERIEURS
la trachée répond à l’oesophage qui déborde sur son bord
gauche : ils sont ...
3-Les nerfs récurrents :3-Les nerfs récurrents :
-- NRD : après avoir décrit une anse sous l’artère sous claviere droite ,...
VII) VASCULARISATION ET INNERVATIONVII) VASCULARISATION ET INNERVATION
1- le système artériel :
- Surtout par l’artère thy...
4- innervation :4- innervation : dépend des 02 nerfsdépend des 02 nerfs
pneumogastriques et du plexus sympathique:pneumoga...
VIII) EXPLORATIONS :VIII) EXPLORATIONS :
1-clinique :1-clinique : inspection et palpation du couinspection et palpation du...
IX) VOIES D’ABORDIX) VOIES D’ABORD
1-1- Externe :Externe : plusieurs incisions sont décritesplusieurs incisions sont décri...
X) CONCLUSION :X) CONCLUSION :
la trachée cervicale est un conduitla trachée cervicale est un conduit
aérifère fibrocartil...
Trachée cervicale
Trachée cervicale
Trachée cervicale
Trachée cervicale
Trachée cervicale
Trachée cervicale
Trachée cervicale
Trachée cervicale
Trachée cervicale
Trachée cervicale
Trachée cervicale
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Trachée cervicale

3 833 vues

Publié le

0 commentaire
3 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 833
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
26
Commentaires
0
J’aime
3
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Trachée cervicale

  1. 1. LA TRACHEE CERVICALE
  2. 2. LA TRACHEE CERVICALE LE PLAN: I) GÉNÉRALITÉS &DEFINITION: II) INTÉRÊT D’ÉTUDE : 1/Anatomique 2/Physiologique 3/Pathologique 4/chirurgical III) EMBRYOLOGIE ET DÉVELOPPEMENT IV) HISTOLOGIE: V) ANATOMIE DESCRIPTIVE VI) RAPPORTS: A/ Rapports antérieurs B/ Rapports postérieurs C/ Rapports latéraux VII) VASCULARISATION ET INNERVATION IX) EXPLORATIONS X) VOIES D’ABORD XI) CONCLUSION
  3. 3. I) GENERALITES DEFINITIONS: - La trachée est la portion des voies respiratoires comprise entre le larynx et les branches souches. - On la divise arbitrairement en deux parties: la trachée cervicale qui s’étend jusqu manubrium sternal ,et la trachée thoracique qui prend suite jusqu’ à la caréna. - C’est un conduit fibro-cartilagineux impaire,médian situé en avant de l’œsophage tout au long de son trajet.
  4. 4. II) INTERET D’ETUDE:II) INTERET D’ETUDE: 1-ANATOMIQUE1-ANATOMIQUE : par ses rapports avec :: par ses rapports avec : ● En arrière : l’œsophage.● En arrière : l’œsophage. ● Latéralement : lobes thyroïdiens , parathyroïdes ,● Latéralement : lobes thyroïdiens , parathyroïdes , paquet vasculo-nerveux du cou (CP,VJI,X) chaînepaquet vasculo-nerveux du cou (CP,VJI,X) chaîne lymphatique jugulaire interne , nerfs récurrents.lymphatique jugulaire interne , nerfs récurrents. ● En haut : la larynx.● En haut : la larynx. ● En avant : - l’isthme du corps thyroïde , vaisseaux● En avant : - l’isthme du corps thyroïde , vaisseaux thyroïdiens inférieurs.thyroïdiens inférieurs. - plus superficiellement ; avec- plus superficiellement ; avec l’aponévrose cervicale moyenne , les muscles sousl’aponévrose cervicale moyenne , les muscles sous hyoïdiens , l’espace sous sternal , aponévrosehyoïdiens , l’espace sous sternal , aponévrose superficielle et les téguments.superficielle et les téguments.
  5. 5. 2- PHYSIOLOGIQUE:2- PHYSIOLOGIQUE: ● La fonction aérienne de la trachée : la seule voie de passage de l’aire vers les alvéoles pulmonaires , modulant avec le larynx la pression sous glottique. ● La fonction de drainage de la trachée : par son revêtement muqueux cilié , elle permet l’évacuation des secrétions vers le larynx spontanément ou au cours du reflex de toux. Protection des voies respiratoires sous jacentes ● La fonction immunitaire de la trachée : par la présence d’amas lymphoïdes pariétaux , elle participe à la défense spécifique des voies respiratoires. ● Trachée et phonation : ● Trachée et déglutition :
  6. 6. 3-PATHOLOGIQUE :3-PATHOLOGIQUE : ● Malformations et sténoses ( aplasie , agénésie , trachéocèles ). ● Fistules trachéo-oesophagiennes . ● Sténose post-intubation ou post-trachéotomie. ● Inflammation et infection : trachéites ● Corps étrangers trachéo-bronchiques. ● Traumatismes. ● Tumeurs bénignes : adénome , fibrome , lipome , chondrome , neurinome , hémangiome , papillome . ● Tumeurs malignes : cylindrome , carcinome…
  7. 7. 4-CHIRURGICAL:4-CHIRURGICAL: ● Siége de la trachéotomie . ● Intérêt des rapports dans la chirurgie thyroïdienne , du larynx , œsophage. ● Résection anastomose dans la chirurgie des sténose et des tumeurs. ● Prothèses dilatatrices . ● Dans le curage ganglionnaire .
  8. 8. III) EMBRIOLOGIE:III) EMBRIOLOGIE: - Il est intéressant de souligner que le développement embryologique da la trachée et de l’œsophage dérive de la même portion céphalique de l’intestin primitif. - Le développement du système laryngo-trachéal débute durant la 4°semaine in utero . - Par la suite elle subit une excroissance et une différentiation épithéliale - Entre 26°et 28° jour survient la séparation de l’œsophage et la trachée par l’apparition d’un septum qui résulte de l’accolement sur la ligne médiane de 2 masses cellulaire latérales.
  9. 9. IV)-HISTOLOGIE:IV)-HISTOLOGIE: - La trachée est un tube flexible, constitué de tissu conjonctif fibroélastique et de cartilage, permettant dilatation et élongation pendant l'inspiration, le relâchement passif durant l'expiration - La trachée est constitué de 02 tuniques concentriques : 1)- tunique externe: fibro-musculo- cartilagineuse: - Formée par la superposition d’anneaux cartilagineux compris dans une gaine fibroblastique ; et par des fibres musculaires lisses située à la face postérieure .
  10. 10. a - Les anneaux cartilagineux :a - Les anneaux cartilagineux : ►► (8à10) disposés(8à10) disposés régulièrement les uns au-dessus des autres ,ilsrégulièrement les uns au-dessus des autres ,ils présentent :présentent : ● 02 faces : - face interne → concave● 02 faces : - face interne → concave - face externe → convexe- face externe → convexe ● 02 bords : à peu prés parallèle● 02 bords : à peu prés parallèle ►►Ils sont séparés parIls sont séparés par des intervalles occupés par la tunique fibreuse qui constitue ledes intervalles occupés par la tunique fibreuse qui constitue le ligament inter annulaire . Au sein de ces espaces peuvent existerligament inter annulaire . Au sein de ces espaces peuvent exister des îlots cartilagineux : cartilages intercalaires de Luschka.des îlots cartilagineux : cartilages intercalaires de Luschka. ►►Le premier anneau s’individualise par sa grande hauteurLe premier anneau s’individualise par sa grande hauteur (6à7mm) , souvent soudé au cricoïde par 02 apophyses latérales et(6à7mm) , souvent soudé au cricoïde par 02 apophyses latérales et des ligaments crico-trachéaux.des ligaments crico-trachéaux. ►►Le rôle de ses anneaux est triple :Le rôle de ses anneaux est triple : - assurent la liberté de se conduit .- assurent la liberté de se conduit . - renforce la stabilité de la lame fibreuse étendue entre les- renforce la stabilité de la lame fibreuse étendue entre les anneaux.anneaux. - offrent un point d’appui à la portion membraneuse postérieure- offrent un point d’appui à la portion membraneuse postérieure dans les mouvement de contractions (toux , déglutition).dans les mouvement de contractions (toux , déglutition).
  11. 11. b - GAINE FIBRO-ELASTIQUEb - GAINE FIBRO-ELASTIQUE :: LA LAME TRACHÉALE:LA LAME TRACHÉALE: Gaine cylindrique qui entoure la trachée et relie les éléments cartilagineux entre eux en arrière et lui confère son élasticité . c - LE MUSCLE TRACHÉALE : Situé sur la face postérieure de la trachée , constitué de faisceaux de fibres musculaire lises transversales , relie les extrémités postérieures des cartilages trachéaux 2) - LA TUNIQUE INTERNE : constituée d’une muqueuse de type respiratoire qui comporte : - un épithélium cilié prismatique stratifié. - glandes trachéales tubulo-acineuses situé dans l’épaisseur du chorion . - chorion conjonctif riche en fibres élastiques .
  12. 12. V) ANATOMIE DESCRIPTIVE :V) ANATOMIE DESCRIPTIVE : - La trachée est un conduit impaire et médian situé en avant de l’œsophage auquel elle reste en rapport dans toute l’étendue de son trajet . 1-SITUATION : fait suite au larynx du bord inférieure du cartilage cricoïde au bord supérieur du sternum. 2 – DIRECTION : oblique en bas et en arrière descend verticalement du cou vers le thorax → trachéotomie haute est plus facile que trachéotomie basse. - Le plan cutané s’éloigne du plan trachéal au fur et à mesure de cette descendants le thorax . L’intervalle peau trachée est de 18mm à l’origine , et de 40à45mm au niveau de l’échancrure sternale. - La trachée est légèrement dévié à droite par la crosse de l’aorte. 3 – DIMENTIONS : - Longueur : variable et dépend des mouvements rachidiens , la respiration , la déglutition → s’allonge pendant l’extension cervical ou l’ascension du larynx et diminue dans les mouvements contraires . - Chez l’adulte tête en rectitude la longueur de la trachée est de 6 à 9cm ; chez le nourrisson la longueur varie de 6 à 8cm de l’age de 03 mois à 18 mois. - Calibre : variable suivant : ▪ notamment l’état du muscle trachéal qui tend de rapprocher les extrémités postérieures des anneaux cartilagineux → différence de calibre trachéal entre le cadavre (16 à 18cm) et le vivant (12 à 14cm) . ▪ selon les mouvements respiratoires . ▪ selon l’age : - 6mm: enfant de 1 à 4 ans - 8mm: enfant de 4 à 8 ans - 10mm: enfant de 8 à 12 ans - 13 à15mm:: chez l’adolescent - 16 à 18mm: chez l’adulte 
  13. 13. 4-Fixité:4-Fixité:- La trachée est un organe extensible (dans le sens longitudinal)- La trachée est un organe extensible (dans le sens longitudinal) et élastique .et élastique . -Très mobile transversalement lors des influences mécaniques divers .-Très mobile transversalement lors des influences mécaniques divers . -Elle est fixé verticalement en haut par le larynx dont elle suit les-Elle est fixé verticalement en haut par le larynx dont elle suit les mouvements , en bas par les bronches souches dont elle est solidaire .mouvements , en bas par les bronches souches dont elle est solidaire . 5- Anatomie endoscopique de la trachée :5- Anatomie endoscopique de la trachée : sous bronchoscope la trachéesous bronchoscope la trachée se présente comme :se présente comme : - Un tube avec une série de saillies transversales → les anneaux- Un tube avec une série de saillies transversales → les anneaux trachéauxtrachéaux - Au niveau de la bifurcation on observe une crête sagittale- Au niveau de la bifurcation on observe une crête sagittale →→ la carène :la carène : mince , luisante .mince , luisante . - La muqueuse à une coloration rose pale sur ses parois antérolatérales- La muqueuse à une coloration rose pale sur ses parois antérolatérales avec des bandes plus claireavec des bandes plus claire →→ saillies cartilagineuses des anneaux .saillies cartilagineuses des anneaux . - Sur la paroi postérieure la coloration est plus foncée .- Sur la paroi postérieure la coloration est plus foncée . La contraction des muscles trachéaux fait apparaître des plis muqueuxLa contraction des muscles trachéaux fait apparaître des plis muqueux longitudinaux : plis de ZUCLERKANDEL .longitudinaux : plis de ZUCLERKANDEL . - Présence d’empreinte qui déforme la trachée : saillie pulsatile sur le- Présence d’empreinte qui déforme la trachée : saillie pulsatile sur le flanc gauche de la trachée de la crosse aortique .flanc gauche de la trachée de la crosse aortique .
  14. 14. VI) RAPORTS :VI) RAPORTS : A) RAPPORTS ANTERIEURES : La face antérieure est chirurgicale . Elle repend de dehors en dedans au : 1- PLAN CUTANE : - La peau et le panicule adipeux . - Fascia superficialis: engainant latéralement le peaucier du cou contenant le tissu cellulaire sous cutané , la branche transverse du plexus cervical superficielle , les 02 jugulaire antérieures 2- L’APONÉVROSE CERVICALE SUPERFICIELLE : - Lame triangulaire à sommet inférieur sternal, limité latéralement par les 02 SCM qu’elle engaine en se dédoublant , se fixe en bas au bord antérieure de la base du manubrium sternal et suit la clavicule . -Sur sa ligne médiane , elle est confondue sur une partie de sa hauteur avec l’aponévrose cervicale moyenne → ligne blanche du cou. -Vers le bas les deux aponévroses se séparent formant l’espace sus sternal de GRUBER. 3- LE PLAN MUSCULO-APONEVROTIQUE: -Aponévrose cervicale moyenne : lame fibreuse qui s’insert en haut sur l’os hyoïde , en bas sur le manibrium sternal et la clavicule , se dédouble en dehors pour engainé les muscles sous hyoïdiens . -04 muscles présentent des rapports avec la trachée : ▪ 02 sterno-cléido-hyoidiens : les plus superficiels se dirigent en bas et en dedans. ▪ 02sterno-thyroidiens sous jacents se dirigent en haut et en dehors. les 04 muscles limitent par leurs bords interne : le losange intermusculaire antérieure du cou → losange de la trachéotomie.
  15. 15. 4- ISTHME DU CORPS THYROIDE4- ISTHME DU CORPS THYROIDE :: situé au dessous de l’aponévrosesitué au dessous de l’aponévrose cervicale moyenne .les rapports avec la face antérieure de la trachée amenantcervicale moyenne .les rapports avec la face antérieure de la trachée amenant à étudier 03 segments :à étudier 03 segments : → le segment retro-isthmique: l’isthme thyroïdien est intimement lié à→ le segment retro-isthmique: l’isthme thyroïdien est intimement lié à la face antérieure de la trachée par l’intermédiaire d’un ligament fibreux : lela face antérieure de la trachée par l’intermédiaire d’un ligament fibreux : le ligament médian de GRUBER. il recouvre en générale 2 à 3 anneaux , parfoisligament médian de GRUBER. il recouvre en générale 2 à 3 anneaux , parfois 4. se plan est facilement clivable chirurgicalement .4. se plan est facilement clivable chirurgicalement . → segment sus isthmique : ne comporte que le premier anneau trachéal→ segment sus isthmique : ne comporte que le premier anneau trachéal sur lequel se projette l’anastomose sus isthmique des artères thyroïdiennessur lequel se projette l’anastomose sus isthmique des artères thyroïdiennes supérieures .supérieures . → segment sous isthmique : en arrière de l’aponévrose cervicale→ segment sous isthmique : en arrière de l’aponévrose cervicale moyenne et en avant de la trachée se trouve l’espace prés sternal ou lesmoyenne et en avant de la trachée se trouve l’espace prés sternal ou les rapports à se niveau sont surtout vasculaire ; on y rencontre :rapports à se niveau sont surtout vasculaire ; on y rencontre : ▪ plan veineux sous isthmique : dont les veines d’origine proviennent▪ plan veineux sous isthmique : dont les veines d’origine proviennent du bord inférieur de l’isthme thyroïdien . Le plexus directement appliqué surdu bord inférieur de l’isthme thyroïdien . Le plexus directement appliqué sur la face antérieure de la trachée se draine dans le système veineux thyroïdienla face antérieure de la trachée se draine dans le système veineux thyroïdien inférieur .inférieur . ▪ Anastomose sous isthmique des 02 artères thyroïdiennes inférieures▪ Anastomose sous isthmique des 02 artères thyroïdiennes inférieures et leurs veines satellites .et leurs veines satellites . ▪ Ganglions lymphatiques pré trachéaux : reçoivent des▪ Ganglions lymphatiques pré trachéaux : reçoivent des lymphatiques issus du larynx et de l’isthme thyroïdien .lymphatiques issus du larynx et de l’isthme thyroïdien . ▪ Le tronc veineux brachio-céphalique gauche.▪ Le tronc veineux brachio-céphalique gauche.
  16. 16. B) RAPPORTS POSTERIEURSB) RAPPORTS POSTERIEURS la trachée répond à l’oesophage qui déborde sur son bord gauche : ils sont unis par les ligaments trachéo-oesophagiens de LUSCHKA . Cette asymétrie dans la situation de la trachée et l’oesophage explique la différence des rapports de ces organes avec les nerfs récurrents : → le nerf récurrent droit est retro-trachéal et latero- oesophagien. → le nerf récurrent gauche est latero-trachéal et pré oesophagien. C) Rapports latéraux : Contractent plusieurs rapports dont les plus important : 1- les lobes latéraux du corps thyroïde : s’appliquent par leur face interne sur les cotés de la trachée , recouvrant les 2/3 supérieurs des faces latérales de la trachée cervicale ; ils sont unis par les tractus fibreux s’individualisant au niveau de l’artère thyroïdienne inférieure formant les ligaments latéraux internes de GRUBER . 2- les parathyroïdes : situées à la face postérieure des lobes thyroïdiens , ont des rapports lointains.
  17. 17. 3-Les nerfs récurrents :3-Les nerfs récurrents : -- NRD : après avoir décrit une anse sous l’artère sous claviere droite ,NRD : après avoir décrit une anse sous l’artère sous claviere droite , croise l’artère thyroïdienne inférieure par l’avant au niveau de soncroise l’artère thyroïdienne inférieure par l’avant au niveau de son tronc , il monte ensuite retro-trachéal et latero-oesophagien.tronc , il monte ensuite retro-trachéal et latero-oesophagien. - NRG : après avoir cravaté la crosse aortique,monte dans l’angle oeso-- NRG : après avoir cravaté la crosse aortique,monte dans l’angle oeso- trachéal , se dirige vers le larynx .trachéal , se dirige vers le larynx . - A droite comme à gauche les nerfs récurrents sont accompagnées des- A droite comme à gauche les nerfs récurrents sont accompagnées des chaînes lymphatiques recurrentielles .chaînes lymphatiques recurrentielles . - Leurs rapports avec l’artère thyroïdienne inférieure :- Leurs rapports avec l’artère thyroïdienne inférieure : ▪ A droite : le nerf croise l’artère devant elle , plus rarement il croise▪ A droite : le nerf croise l’artère devant elle , plus rarement il croise ses branches de devisions.ses branches de devisions. ▪ A gauche l’artère thyroïdienne inférieure est en avant du NRG.▪ A gauche l’artère thyroïdienne inférieure est en avant du NRG. - De chaque coté les nerfs récurrents atteint le bord inférieurs du cricoïde- De chaque coté les nerfs récurrents atteint le bord inférieurs du cricoïde après avoir été au contact du ligament latéral du GRUBER ;il pénètreaprès avoir été au contact du ligament latéral du GRUBER ;il pénètre ensuite dans le larynx en passant sous la petite corne du cartilageensuite dans le larynx en passant sous la petite corne du cartilage thyroïde .thyroïde . 4- Paquet vasculo-nerveux du cou :4- Paquet vasculo-nerveux du cou : constitué :constitué : - En dedans : CP .- En dedans : CP . - En dehors : VJI .- En dehors : VJI . - En arrière : X.- En arrière : X. l’ensemble est continue dans une gaine aponévrotique commune .l’ensemble est continue dans une gaine aponévrotique commune .
  18. 18. VII) VASCULARISATION ET INNERVATIONVII) VASCULARISATION ET INNERVATION 1- le système artériel : - Surtout par l’artère thyroïdienne inférieure qui se termine par 03 branches de division destiné à l’œsophage et à la trachée - Indirectement par l’artère thyroïdienne supérieure grâce à des anastomoses intr-glandulaires avec l’artère thyroïdienne inférieure. 2- Les veines : Les veines trachéales naissent du riche plexus sous muqueux et du réseau péri glandulaire. - Elle se drainent ensuite dans le système cave inférieur par l’intermédiaire des veines thyroïdiennes et oesophagiennes. 3-Les lymphatiques : Dans la portion cervicale ils se dirigent en arrière et latéralement pour rejoindre les nœuds lymphatiques qui s’échelonnent sur les parties latérales de la trachée et de l’œsophage , ce sont les nœuds lymphatiques récurrentiels en rapport avec le nerf récurrent. Il sont de petite taille , au nombre de 3 à 6 et gagnent plus bas les nœuds lymphatiques trachéo-bronchique
  19. 19. 4- innervation :4- innervation : dépend des 02 nerfsdépend des 02 nerfs pneumogastriques et du plexus sympathique:pneumogastriques et du plexus sympathique: - X innerve la trachée par l’intermédiaire du nerf recurent- X innerve la trachée par l’intermédiaire du nerf recurent et du plexus pulmonaire .et du plexus pulmonaire . - Les filets nerveux sympathiques issus des ganglions- Les filets nerveux sympathiques issus des ganglions cervicaux et des 03 trois premiers ganglionscervicaux et des 03 trois premiers ganglions thoraciques.thoraciques. → ces 02 systèmes assurent une triple fonction :→ ces 02 systèmes assurent une triple fonction : ▪ motrice destinée au muscle trachéal .▪ motrice destinée au muscle trachéal . ▪ Sensitive pour l’ensemble de la trachée.▪ Sensitive pour l’ensemble de la trachée. ▪ Sécrétoire pour les glandes trachéales.▪ Sécrétoire pour les glandes trachéales.
  20. 20. VIII) EXPLORATIONS :VIII) EXPLORATIONS : 1-clinique :1-clinique : inspection et palpation du couinspection et palpation du cou en dessous du cricoïde.en dessous du cricoïde. 2- Paraclinique :2- Paraclinique : → imagerie : - radiographie simple .→ imagerie : - radiographie simple . - TDM .- TDM . - IRM .- IRM . → endoscopie : par un fibroscope souple→ endoscopie : par un fibroscope souple ou une optique rigide .ou une optique rigide . → LDS (laryngoscopie directe en→ LDS (laryngoscopie directe en suspension)suspension) 3- Chirurgicale :3- Chirurgicale : trachéoscopie.trachéoscopie.
  21. 21. IX) VOIES D’ABORDIX) VOIES D’ABORD 1-1- Externe :Externe : plusieurs incisions sont décritesplusieurs incisions sont décrites donnant l’accès à la trachée cervicale :donnant l’accès à la trachée cervicale : - Incision cutanée cervicale arciforme la plus- Incision cutanée cervicale arciforme la plus classique.classique. - On peut lui associer une incision médiane- On peut lui associer une incision médiane verticale vers le bas → aspect en "coup deverticale vers le bas → aspect en "coup de champagne".champagne". -Incision cutanée verticale médiane entre l’os-Incision cutanée verticale médiane entre l’os hyoïde et le manibrium sternal.hyoïde et le manibrium sternal. -La trachéotomie : est l’ouverture temporaire de la-La trachéotomie : est l’ouverture temporaire de la trachée cervicale : incision trachéale qui réalise untrachée cervicale : incision trachéale qui réalise un volet à charnière inférieure un I vertical ou un Hvolet à charnière inférieure un I vertical ou un H couché voire une simple ouverture horizontale intercouché voire une simple ouverture horizontale inter cartilagineuse.cartilagineuse. 2- Interne :2- Interne : endoscopique : biopsie + chirurgie auendoscopique : biopsie + chirurgie au laserlaser
  22. 22. X) CONCLUSION :X) CONCLUSION : la trachée cervicale est un conduitla trachée cervicale est un conduit aérifère fibrocartilagineux renforcéaérifère fibrocartilagineux renforcé par les anneaux cartilagineux destinépar les anneaux cartilagineux destiné à maintenir sa lumière béante ; leurà maintenir sa lumière béante ; leur destruction entraîne son affaissementdestruction entraîne son affaissement et son rétrécissement à l’origineet son rétrécissement à l’origine d’une gène respiratoire pouvantd’une gène respiratoire pouvant conduire à l’asphyxieconduire à l’asphyxie ..

×