HOPITAL DE
MUSTAPHA BACHA
Janvier 2009
Physiologie de laPhysiologie de la
tromPe auditivetromPe auditive
HOPITAL DE
MUSTAPHA BACHA
Janvier 2009
Plan
11
22
33
55
44
RappelsRappels
ExplorationsExplorations
Physiologie de la tromp...
HOPITAL DE
MUSTAPHA BACHA
Janvier 2009
1. Introduction
La trompe auditive, appelée trompe d'Eustache dans l'ancienne
nome...
HOPITAL DE
MUSTAPHA BACHA
Janvier 2009
1. Introduction
Le milieu aérien de la caisse du tympan en équilibre avec le
milie...
HOPITAL DE
MUSTAPHA BACHA
Janvier 2009
Plan
11
22
33
55
44
RappelsRappels
ExplorationsExplorations
Physiologie de la tromp...
HOPITAL DE
MUSTAPHA BACHA
Janvier 2009
2. Rappels: Morphogenèse
La muqueuse de la
trompe auditive provient
d’une évaginat...
HOPITAL DE
MUSTAPHA BACHA
Janvier 2009
2. Rappels: Morphogenèse
Le cartilage tubaire apparait au 4eme mois autour du segm...
HOPITAL DE
MUSTAPHA BACHA
Janvier 2009
2. Rappels: Histologie
 Au niveau de la trompe cartilagineuse :
La muqueuse est ép...
HOPITAL DE
MUSTAPHA BACHA
Janvier 2009
2. Rappels: Histologie
 Au niveau de la trompe osseuse :
La muqueuse est plus minc...
HOPITAL DE
MUSTAPHA BACHA
Janvier 2009
2. Rappels: Anatomie
Direction:
Chez le nourrisson:
Rectiligne, presque horizonta...
HOPITAL DE
MUSTAPHA BACHA
Janvier 2009
2. Rappels: Anatomie
Constitution:
Segment postéro-latéral
osseux: Protympanum
S...
HOPITAL DE
MUSTAPHA BACHA
Janvier 2009
2. Rappels: Anatomique
Appareil ostéo fibro cartilagineux
 Protympanum:
Est cons...
HOPITAL DE
MUSTAPHA BACHA
Janvier 2009
2. Rappels: Anatomique
Appareil ostéo fibro cartilagineux
Trompe fibro cartilagin...
HOPITAL DE
MUSTAPHA BACHA
Janvier 2009
2. Rappels: Anatomique
Appareil musculo-aponévrotique tubaire:
La TA a des rapport...
HOPITAL DE
MUSTAPHA BACHA
Janvier 2009
Plan
11
22
33
55
44
RappelsRappels
ExplorationsExplorations
Physiologie de la tromp...
HOPITAL DE
MUSTAPHA BACHA
Janvier 2009
3. Explorations de la trompe auditive
Evaluation clinique de la fonction tubaire
...
HOPITAL DE
MUSTAPHA BACHA
Janvier 2009
3. Explorations de la trompe auditive
Manœuvres spécifiques
La realisation de manœu...
HOPITAL DE
MUSTAPHA BACHA
Janvier 2009
3. Explorations de la trompe auditive
L’ENDOSCOPIE
Permet d’apprécier l’ensemble d...
HOPITAL DE
MUSTAPHA BACHA
Janvier 2009
3. Explorations de la trompe auditive
Impédancemetrie
C’est le moyen le plus util...
HOPITAL DE
MUSTAPHA BACHA
Janvier 2009
3. Explorations de la trompe auditive
Tubomanométrie
La tubomanomètrie est un syst...
HOPITAL DE
MUSTAPHA BACHA
Janvier 2009
3. Explorations de la trompe auditive
Méthode du caisson
L’étude de la fonction t...
HOPITAL DE
MUSTAPHA BACHA
Janvier 2009
3. Explorations de la trompe auditive
Imagerie
Radiographie standard
TDM
Opacif...
HOPITAL DE
MUSTAPHA BACHA
Janvier 2009
Plan
11
22
33
55
44
RappelsRappels
ExplorationsExplorations
Physiologie de la tromp...
HOPITAL DE
MUSTAPHA BACHA
Janvier 2009
4. Physiologie
La trompe auditive a trois fonctions physiologiques
majeurs:
Une fo...
HOPITAL DE
MUSTAPHA BACHA
Janvier 2009
Fonction de protection immunitaire
Le mucus et les cils vibratiles forment un tapis...
HOPITAL DE
MUSTAPHA BACHA
Janvier 2009
4. Physiologie: Fonction de protection
On peut comparer la TA et les cavités
de l’O...
HOPITAL DE
MUSTAPHA BACHA
Janvier 2009
4. Physiologie: Fonction de protection
Les conditions théoriques favorisant le refl...
HOPITAL DE
MUSTAPHA BACHA
Janvier 2009
4. Physiologie: Fonction de protection
4. La perforation des parois du récipient (p...
HOPITAL DE
MUSTAPHA BACHA
Janvier 2009
4. Physiologie: Fonction de protection
 Ces principes si ils s’appliquent à un réc...
HOPITAL DE
MUSTAPHA BACHA
Janvier 2009
4. Physiologie: Fonction de drainage
Fonction mucociliaire
Elle permet l’éliminat...
HOPITAL DE
MUSTAPHA BACHA
Janvier 2009
4. Physiologie: Fonction de drainage
1. La Muqueuse
L’épithélium cilié est très pr...
HOPITAL DE
MUSTAPHA BACHA
Janvier 2009
4. Physiologie: Fonction de drainage
2. Le tissu graisseux
d’OSTMAN
son rôle est do...
HOPITAL DE
MUSTAPHA BACHA
Janvier 2009
4. Physiologie: Fonction équipressive
Elle est assurée par un mécanisme complexe f...
HOPITAL DE
MUSTAPHA BACHA
Janvier 2009
4. Physiologie: Fonction équipressive
1. Trompe auditive
La trompe auditive va agi...
HOPITAL DE
MUSTAPHA BACHA
Janvier 2009
4. Physiologie: Fonction équipressive
a. Ouverture de trompe auditive
La TA s’ouvr...
HOPITAL DE
MUSTAPHA BACHA
Janvier 2009
4. Physiologie: Fonction équipressive
Une action combinée et
complémentaire des mus...
HOPITAL DE
MUSTAPHA BACHA
Janvier 2009
4. Physiologie: Fonction équipressive
Les mouvements qui entrainent l’action des de...
HOPITAL DE
MUSTAPHA BACHA
Janvier 2009
4. Physiologie: Fonction équipressive
b. Fermeture de trompe auditive
En position d...
HOPITAL DE
MUSTAPHA BACHA
Janvier 2009
4. Physiologie: Fonction équipressive
3. Fonctionnement
Le passage de l’air se fait...
HOPITAL DE
MUSTAPHA BACHA
Janvier 2009
4. Physiologie: Fonction équipressive
3. Fonctionnement
Cette équipression est indi...
HOPITAL DE
MUSTAPHA BACHA
Janvier 2009
4. Physiologie: Fonction équipressive
Sens de variation de la pression
 Lors d’une...
HOPITAL DE
MUSTAPHA BACHA
Janvier 2009
4. Physiologie: Fonction équipressive
 Lors d’une variation positive de pression (...
HOPITAL DE
MUSTAPHA BACHA
Janvier 2009
4. Physiologie: Fonction équipressive
Vitesse de variation de la pression
Chez un s...
HOPITAL DE
MUSTAPHA BACHA
Janvier 2009
4. Physiologie: Fonction équipressive
2. Cavités de l’oreille moyenne
Par 2 mécanis...
HOPITAL DE
MUSTAPHA BACHA
Janvier 2009
4. Physiologie: Fonction équipressive
3. Réservoir mastoïdien
 Les cellules mastoï...
HOPITAL DE
MUSTAPHA BACHA
Janvier 2009
Plan
11
22
33
55
44
RappelsRappels
ExplorationsExplorations
Physiologie de la tromp...
HOPITAL DE
MUSTAPHA BACHA
Janvier 2009
5. Conclusion
Il a été possible de définir 3 groupes d’individus:
1er
groupe: 33% d...
HOPITAL DE
MUSTAPHA BACHA
Janvier 2009
5.Conclusion
La trompe auditive a un rôle physiologique très important:
Equipréssi...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Trompe d'eustache

895 vues

Publié le

0 commentaire
4 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
895
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
22
Commentaires
0
J’aime
4
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Dr Abdellaoui
  • Dr Abdellaoui
  • Dr Abdellaoui
  • Dr Abdellaoui
  • Dr Abdellaoui
  • Dr Abdellaoui
  • Dr Abdellaoui
  • Dr Abdellaoui
  • Dr Abdellaoui
  • Dr Abdellaoui
  • Dr Abdellaoui
  • Dr Abdellaoui
  • Dr Abdellaoui
  • Dr Abdellaoui
  • Dr Abdellaoui
  • Dr Abdellaoui
  • Dr AbdellaouiSi l'on applique sur la base de l'apophyse masto'ide le stéthoscope garni de son obturateur, ou mieux encore, muni d'un obturateur d'un demi-pouce seulement de diamètre à son extrémité qui doit être creusée en forme de pavillon, et si l'on recommande en même temps à la personne sur laquelle on fait cette expérience de boucher avec le doigt la narine du côté opposé, et de souffler un peu Fortement par celle qui reste libre, on entend distinctement un souffle qui indique la pénétration de l'air dans les cellules mastoïdiennes.
    S'il se trouve un peu de mucosité dans la trompe d'Eustache ou dans la caisse du tambour, on entend un gargouillement fort analogue au râle muqueux, et l'on distingue facilement s'il est dans la trompe d'Eustache, dans la caisse ou les cellules mastoïdiennes. Ce phénomène s'observe fréquemment chez les personnes affectées d'un coryza, même léger; il n'est pas toujours accompagné de dureté de l'ouïe.
    Si la mucosité vient à obstruer complètement la trompe, on n'entend plus rien jusqu'au moment où elle se débouche par les efforts indiqués ci-dessus.
    L'inspiration très-forte par le nez remue également la masse d'air contenu dans lessinus des fosses nasales et dans les cavités de l'oreille, et fait entendre un bruit fort semblable à celui de la respiration bronchique.
    De même que les mouvements de l'air dans les cellules mastoïdiennes et dans lessinus des fosses nasales produisent un bruit qui est perceptible à l'auscultation, de même on peut, à l'aide de ce procédé, connaître la perméabilité de ces parties en auscultant à leur voisinage le retentissement des bruits de la voix. Plus ils sonlpronoucés, plus la libre circulation de l'air est marquée.
    De ces faits on peut conclure que l'auscultation deviendra un moyen sur de reconnaître l'oblitération de la trompe d'Eustache.
  • Dr Abdellaoui
  • Dr AbdellaouiCet examen est réalisé de manière non invasive et non traumatisante. Utilisation possible chez l’adulte et chez l’enfant à partir de cinq ans.
    PRINCIPE : L’application d’une surpression calibrée au niveau du rhinopharynx au début du temps réflexe de la déglutition déclenche l’ouverture de la trompe auditive et un transfert d’air du rhinopharynx vers l’oreille moyenne. L’appareil détecte automatiquement le début de la déglutition et libère de façon instantanée un embol d’air dont le volume dépend de la consigne (consigne : niveau de surpression que l’on a choisi de délivrer, entre 30, 40 ou 50 mbar) dans un espace clos figuré par les tubulures du dispositif, les fosses nasales et le cavum fermé par le voile du sujet.
  • Dr Abdellaoui
  • Dr Abdellaoui
  • Dr Abdellaoui
  • Dr Abdellaoui
  • Dr Abdellaoui
  • Dr Abdellaoui
  • Dr Abdellaoui
  • Dr Abdellaoui
  • Dr Abdellaoui
  • Dr Abdellaoui
  • Dr Abdellaoui
  • Dr Abdellaoui
  • Dr Abdellaoui
  • Dr Abdellaoui
  • Dr Abdellaoui
  • Dr Abdellaoui
  • Dr Abdellaoui
  • Dr Abdellaoui
  • Dr Abdellaoui
  • Dr Abdellaoui
  • Dr Abdellaoui
  • Dr Abdellaoui
  • Trompe d'eustache

    1. 1. HOPITAL DE MUSTAPHA BACHA Janvier 2009 Physiologie de laPhysiologie de la tromPe auditivetromPe auditive
    2. 2. HOPITAL DE MUSTAPHA BACHA Janvier 2009 Plan 11 22 33 55 44 RappelsRappels ExplorationsExplorations Physiologie de la trompe auditivePhysiologie de la trompe auditive ConclusionConclusion IntroductionIntroduction
    3. 3. HOPITAL DE MUSTAPHA BACHA Janvier 2009 1. Introduction La trompe auditive, appelée trompe d'Eustache dans l'ancienne nomenclature, relie l'oreille moyenne aux voies aériennes supérieures, son fonctionnement actif complexe est indispensable à la physiologie de l'audition et explique son rôle fondamentale dans la pathologie de l’oreille moyenne. Elle possède trois fonctions essentielles: Fonction équipressive: Indispensable au fonctionnement normal du système ossiculaire. Fonction de drainage mucociliaire: Visant à éliminer de la caisse les secrétions muqueuses et de les évacuer dans la lumière pharyngée. Fonction de protection: Immunitaire et mécanique.
    4. 4. HOPITAL DE MUSTAPHA BACHA Janvier 2009 1. Introduction Le milieu aérien de la caisse du tympan en équilibre avec le milieu atmosphérique permet: Au tympan de vibrer avec un maximum d’intensité. A la caisse des osselets de se situer dans des conditions normale d’inertie et de suspension. Une protection de l’oreille interne contre les bruits violents et brusques.
    5. 5. HOPITAL DE MUSTAPHA BACHA Janvier 2009 Plan 11 22 33 55 44 RappelsRappels ExplorationsExplorations Physiologie de la trompe auditivePhysiologie de la trompe auditive ConclusionConclusion IntroductionIntroduction
    6. 6. HOPITAL DE MUSTAPHA BACHA Janvier 2009 2. Rappels: Morphogenèse La muqueuse de la trompe auditive provient d’une évagination endodermique de la 1ere fente ento-branchiale.
    7. 7. HOPITAL DE MUSTAPHA BACHA Janvier 2009 2. Rappels: Morphogenèse Le cartilage tubaire apparait au 4eme mois autour du segment proximal. La trompe osseuse provient, au 5eme mois, de l’organisation autour du segment distal de l’ébauche du tympanal et du rocher. Le développement de la trompe se poursuit après la naissance. A la 20ème semaine, toutes les structures tubaires de l'adulte sont visibles. Au 9ème mois, la cavité tubo-tympanique se poursuit dans la portion mastoïdienne de l'os temporal constituant l'antre. De la 28ème semaine à la 36ème semaine, le cartilage tubaire est bien différencié des autres tissus de voisinage.
    8. 8. HOPITAL DE MUSTAPHA BACHA Janvier 2009 2. Rappels: Histologie  Au niveau de la trompe cartilagineuse : La muqueuse est épaisse et comporte : 1. Un épithélium prismatique cilié pseudostratifié contenant des cellules à mucus parfois groupées en glandes muqueuses intra-épithéliales. 2. Un chorion, très développé dans la portion pharyngée, contenant: Ce sont les corps graisseux d'Ostmann qui s'interposent entre la trompe proprement dite et les éléments péri-tubaires. de très nombreuses fibres élastiques; de nombreux vaisseaux, surtout veineux; des glandes séro-muqueuses de type tubulo-acineux; du tissu lymphoïde, disséminé dans le chorion, principalement au niveau de l'ostium pharyngé. du tissu graisseux parfois bien individualisé au niveau du tiers antérieur de la trompe:
    9. 9. HOPITAL DE MUSTAPHA BACHA Janvier 2009 2. Rappels: Histologie  Au niveau de la trompe osseuse : La muqueuse est plus mince, avec: un épithélium à cellules moins hautes, à cils plus rares; un chorion moins épais, aux glandes peu développées, sans tissu lymphoïde. C'est une muqueuse de transition avec celle de la caisse.
    10. 10. HOPITAL DE MUSTAPHA BACHA Janvier 2009 2. Rappels: Anatomie Direction: Chez le nourrisson: Rectiligne, presque horizontale; très perméable, sans rétrécissement isthmique. courte: 15 mm à la naissance, 30 mm à 4 ans. Tous ces éléments favorisent l'infection de l'oreille moyenne. Chez l'adulte:Chez l'adulte: Oblique en dedans, en avant et en bas.Oblique en dedans, en avant et en bas. forme un angle de 45° environ avec lesforme un angle de 45° environ avec les plans sagittal et horizontal.plans sagittal et horizontal. LongueurLongueur:: 36 mm (un tiers pour le36 mm (un tiers pour le protympanum, deux tiers pour la trompeprotympanum, deux tiers pour la trompe cartilagineuse)cartilagineuse)
    11. 11. HOPITAL DE MUSTAPHA BACHA Janvier 2009 2. Rappels: Anatomie Constitution: Segment postéro-latéral osseux: Protympanum Segment antero-medial fibro- cartilagineux: Trompe auditive proprement dite Isthme tubaire Les deux segment sont en formes de deux troncs de cônes aplatis transversalement et opposés par leur sommet.
    12. 12. HOPITAL DE MUSTAPHA BACHA Janvier 2009 2. Rappels: Anatomique Appareil ostéo fibro cartilagineux  Protympanum: Est constitué : Orifice posterieur ou tympanique Canal tubaire Orifice anterieur
    13. 13. HOPITAL DE MUSTAPHA BACHA Janvier 2009 2. Rappels: Anatomique Appareil ostéo fibro cartilagineux Trompe fibro cartilagineuse: Le cartilage tubaire: Lame médiale (postéro-médiale) Lame latérale (supérieure) La fibreuse tubaire: Paroi antero-latérale Plancher
    14. 14. HOPITAL DE MUSTAPHA BACHA Janvier 2009 2. Rappels: Anatomique Appareil musculo-aponévrotique tubaire: La TA a des rapports étroits avec la musculature du pharynx: Les m. élévateur et tenseur du voile forment une boutonnière dans laquelle s’engage la trompe: Le tenseur du voile du palais dilate la partie postero-laterale de la trompe. l’élévateur du voile du palais ouvre l’orifice pharyngien. Le m. palato-pharyngien facilite l’action d’ouverture tubaire de l’élévateur du voile.
    15. 15. HOPITAL DE MUSTAPHA BACHA Janvier 2009 Plan 11 22 33 55 44 RappelsRappels ExplorationsExplorations Physiologie de la trompe auditivePhysiologie de la trompe auditive ConclusionConclusion IntroductionIntroduction
    16. 16. HOPITAL DE MUSTAPHA BACHA Janvier 2009 3. Explorations de la trompe auditive Evaluation clinique de la fonction tubaire Otoscopie: C’est l’examen le plus simple Il permet de visualiser le déplacement de la membrane tympanique lors des manœuvres d’auto insufflations tubaire. Speculum de Siegle Permet d’exercer des hyperpressions au niveau du conduit auditif externe et d’observer les mouvements du tympan. Il renseigne plus sur l’état de la caisse que sur la perméabilité tubaire elle même.
    17. 17. HOPITAL DE MUSTAPHA BACHA Janvier 2009 3. Explorations de la trompe auditive Manœuvres spécifiques La realisation de manœuvres spécifiques lors de l’examen permet d’apprecier le passage de l’air à travers de la TA dans le sens cavum – Oreille moyenne: Manœuvre de valsalva Manœuvre de toynbee Manœuvre de Frenzel Manœuvre de politzer
    18. 18. HOPITAL DE MUSTAPHA BACHA Janvier 2009 3. Explorations de la trompe auditive L’ENDOSCOPIE Permet d’apprécier l’ensemble du cavum, parfois l’ouverture tubaire permet de voir toute la trompe cartilagineuse, une insufflation d’air conjointe à l’endoscopie permet d’observer la dynamique tubaire et sa perméabilité.
    19. 19. HOPITAL DE MUSTAPHA BACHA Janvier 2009 3. Explorations de la trompe auditive Impédancemetrie C’est le moyen le plus utilisé actuellement Dans la tympanometrie, le tympan est soumis à des variation de pression de + 200 mm Hg à -600mmHg Le tympanogramme résultant permet d’évaluer: La pression de la caisse La qualité fonctionnelle de la trompe auditive La souplesse tympano-ossiculaire
    20. 20. HOPITAL DE MUSTAPHA BACHA Janvier 2009 3. Explorations de la trompe auditive Tubomanométrie La tubomanomètrie est un système d’exploration clinique de la fonction équipressive de la trompe auditive. Elle permet, grâce à une surpression appliquée au cours de la déglutition, d’analyser les modalités: • de la contraction du voile du palais • de l’ouverture tubaire • et du transfert de l’air du rhinopharynx vers la cavité tympanique.
    21. 21. HOPITAL DE MUSTAPHA BACHA Janvier 2009 3. Explorations de la trompe auditive Méthode du caisson L’étude de la fonction tubaire équipréssive fait appel aux possibilités pour celle-ci d’équilibrer un gradient de pression entre l’oreille moyenne et la pression atmosphérique. Ce gradient peut être obtenu à l’aide d’un caisson. Utilisée surtout pour les professions exposées aux brusques variations de pression (sous mariniers et aviateurs). Sonotubométrie Elle est basée sur la mesure de la conduction sonore au travers de la trompe auditive. Elle consiste à enregistrer avec un microphone placé dans le CAE les variations d’amplitude d’un son continu émis dans les fosses nasales lors de l’ouverture de la TA.
    22. 22. HOPITAL DE MUSTAPHA BACHA Janvier 2009 3. Explorations de la trompe auditive Imagerie Radiographie standard TDM Opacification tubaire couplée à la TDM IRM Etude de la fonction de drainage de l’oreille moyenne Méthodes radiologiques Test à la fluorescéine Méthodes scintigraphiques Etude éléctromyographique des muscles intervenant dans le fonctionnement de la TA
    23. 23. HOPITAL DE MUSTAPHA BACHA Janvier 2009 Plan 11 22 33 55 44 RappelsRappels ExplorationsExplorations Physiologie de la trompe auditivePhysiologie de la trompe auditive ConclusionConclusion IntroductionIntroduction
    24. 24. HOPITAL DE MUSTAPHA BACHA Janvier 2009 4. Physiologie La trompe auditive a trois fonctions physiologiques majeurs: Une fonction de protection Une fonction de drainage mucociliaire Une fonction d’équipression
    25. 25. HOPITAL DE MUSTAPHA BACHA Janvier 2009 Fonction de protection immunitaire Le mucus et les cils vibratiles forment un tapis roulant qui se déplace de l’oreille moyenne vers le cavum. Il est riche en Ig secrétés localement (surtout IgG, IgA, IgM et IgE) dont le taux augmente avec l’infiltration ganglionnaire lors des obstructions tubaires. Le surfactant est une substance tensioactive formant une mince couche liquidienne qui exerce: • Un rôle de protection physique • Un rôle de protection biologique par des lysozymes et les phosphatases acides qu’il contient • Il empêche ainsi le collapsus de la TA • C’est la première ligne de défense contre l’infection 4. Physiologie: Fonction de protection
    26. 26. HOPITAL DE MUSTAPHA BACHA Janvier 2009 4. Physiologie: Fonction de protection On peut comparer la TA et les cavités de l’OM à un récipient dont: la bouche: orifice pharyngé le col allongé et étroit: représente la trompe et le ventre: cavité tympanique et les cellules mastoïdiennes. l’écoulement de fluide dans le col dépend de la pression à chacune de ses extrémités, de sa langueur, de son diamètre et de la viscosité du liquide. Fonction de protection mécanique
    27. 27. HOPITAL DE MUSTAPHA BACHA Janvier 2009 4. Physiologie: Fonction de protection Les conditions théoriques favorisant le reflux de liquide dans le récipient et par assimilation du nasopharynx à l’oreille moyenne sont au nombre de 5: 1. Un col anormalement large (trompe béante) 2. Un col anormalement court (l’enfant) 3. Le facteur gravitaire (décubitus dorsal favorisant l’accumulation des secrétions au contact de l’orifice pharyngé tubaire)
    28. 28. HOPITAL DE MUSTAPHA BACHA Janvier 2009 4. Physiologie: Fonction de protection 4. La perforation des parois du récipient (paracentèse, perforation tympanique) 5. Une pression négative dans le récipient (oreille moyenne) ou une pression positive au niveau de la bouche (oropharynx) (mouchage, déglutition bouche fermée, plongée sous marine)
    29. 29. HOPITAL DE MUSTAPHA BACHA Janvier 2009 4. Physiologie: Fonction de protection  Ces principes si ils s’appliquent à un récipient dont le col est rigide, doit en ce qui concerne la TA tenir compte de deux réalités: 1. La TA est un conduit organique doué d’activité élastique, et lors d’une variation brusque de pression la trompe peut se bloquer 2. Le conduit est tapissé d’un revêtement mucociliaire, et lorsque l’on supprime la dépression intra tympanique (mise d’un aérateur), l’épanchement tympanique s’évacue du fait pressionnel mais aussi de la fonction mucociliaire.
    30. 30. HOPITAL DE MUSTAPHA BACHA Janvier 2009 4. Physiologie: Fonction de drainage Fonction mucociliaire Elle permet l’élimination des sécrétions normales ou pathologiques de toute les structures de l’OM vers le cavum cependant elle ne peut être isolée du rôle de ventilation de la TA . ces 02 fonctions ne se font pas au même endroit dans la trompe,il faut distinguer 02 zones: La région du toit qui est plus impliquée dans la fonction ventilatoire. Le plancher qui lui est impliqué dans la fonction de drainage. Elle est assurée par différents éléments anatomiques: La muqueuse Le tissu graisseux Les villosités
    31. 31. HOPITAL DE MUSTAPHA BACHA Janvier 2009 4. Physiologie: Fonction de drainage 1. La Muqueuse L’épithélium cilié est très présent au niveau du plancher et diminue à mesure que l’on remonte vers le toit. L’extrémité des cils vibratiles entre en contact, au cours de la phase active de leurs battements avec la couche viscoélastique des sécrétions. Du fait de son action de transport vers l’orifice pharyngé, la fonction muco- ciliare induit le développement d’une pression négative dans l’OM
    32. 32. HOPITAL DE MUSTAPHA BACHA Janvier 2009 4. Physiologie: Fonction de drainage 2. Le tissu graisseux d’OSTMAN son rôle est double : Statique sur le tube, la graisse maintiendrait au repos la lumière collabée, favorisant la fonction muco- ciliaire Dynamique lors de l’ouverture tubaire, il s’opposerait à l’ ouverture de la partie basse, protégeant la fonction muco-ciliaire. 3. Les villosités Elles augmentent la surface de la muqueuse ciliés. Elles sont moins développées chez l’enfant que l’adulte.
    33. 33. HOPITAL DE MUSTAPHA BACHA Janvier 2009 4. Physiologie: Fonction équipressive Elle est assurée par un mécanisme complexe faisant intervenir toutes de l’oreille moyenne: 1. La trompe auditive notamment par son rôle de transfert des fluides. 2. La caisse du tympan, siège d’une diffusion gazeuse constante, entre son revêtement muqueux et ses capillaires sanguins. 3. Le système de pneumatisation des cavités de l’oreille moyenne jouant un rôle pressionnel tampon.
    34. 34. HOPITAL DE MUSTAPHA BACHA Janvier 2009 4. Physiologie: Fonction équipressive 1. Trompe auditive La trompe auditive va agir à la façon d’une valve, en ouvrant ou fermant son orifice pharyngé, de façon à ce que la pression soit toujours la même de part et d’autre de la membrane tympanique
    35. 35. HOPITAL DE MUSTAPHA BACHA Janvier 2009 4. Physiologie: Fonction équipressive a. Ouverture de trompe auditive La TA s’ouvre uniquement sous l’effet du muscle tenseur du voile du palais Le muscle élévateur du voile facilite l’action du tenseur, mais sa contraction isolée n’ouvre pas la TA Deux processus d’ouverture: contraction du tenseur du voile qui attire le cartilage tubaire en dehors contraction de l’élevateur du voile qui dilate l’orifice pharyngé
    36. 36. HOPITAL DE MUSTAPHA BACHA Janvier 2009 4. Physiologie: Fonction équipressive Une action combinée et complémentaire des muscles tenseur et l’élévateur du voile pour ouvrir l’orifice pharyngé vers le haut: le tenseur du voile formant un angle droit avec le cartilage tubaire, attire lors de sa contraction la lame cartilagineuse latérale dans un plan inféro-latérale Le muscle élévateur attire la lame médial vers le haut et en dedans
    37. 37. HOPITAL DE MUSTAPHA BACHA Janvier 2009 4. Physiologie: Fonction équipressive Les mouvements qui entrainent l’action des deux muscles et l’ouverture de la trompe auditivesont : Déglutition Braillement Toux, hoquet La phonation n’ouvre pas la trompe, car même si le voile peut atteindre un niveau de surélévation comparable à celui obtenu lors de la déglutition, il n’est pas mis en en tension par le muscle tenseur du voile.
    38. 38. HOPITAL DE MUSTAPHA BACHA Janvier 2009 4. Physiologie: Fonction équipressive b. Fermeture de trompe auditive En position de repos les parois de la trompe se collabent délimitant ainsi une lumière virtuelle, cette fermeture passive est liée: A l’élasticité et la forme du cartilage Aux tension superficielles du revêtement muqueux A la pression hydrostatique du système vasculaire influencée par la position de la tête et par la pression du milieu environnant
    39. 39. HOPITAL DE MUSTAPHA BACHA Janvier 2009 4. Physiologie: Fonction équipressive 3. Fonctionnement Le passage de l’air se fait le plus souvent du nasopharynx vers l’oreille moyenne et ceci dans le sens du gradient de pression entre ces 2 milieux. Les différences de pression sont responsable de l’ouverture de la trompe:  L’air présent dans l’oreille moyenne est progressivement réabsorbé par les cellules de la muqueuse  Il se produit alors une dépression dans la caisse responsable d’un arc reflexe qui induira la déglutition de salive provoquant ainsi l’ouverture de la T.A.
    40. 40. HOPITAL DE MUSTAPHA BACHA Janvier 2009 4. Physiologie: Fonction équipressive 3. Fonctionnement Cette équipression est indispensable au fonctionnement normal du système ossiculaire et elle est fonction de divers facteurs:  Sens de la variation de pression  Vitesse de la variation de pression  Durée de l’ouverture tubaire
    41. 41. HOPITAL DE MUSTAPHA BACHA Janvier 2009 4. Physiologie: Fonction équipressive Sens de variation de la pression  Lors d’une variation négative de pression (par diminution de la pression ambiante): Surpression à l’intérieur du tympan Bombement du tympan vers l’extérieur (impression de tension auriculaire) Dés que le déséquilibre de pression atteint 2 millibars, s’effectue l’ouverture passive de la TA rétablissant ainsi l’équipression par un passage d’air dans le sens OM vers rhinopharynx
    42. 42. HOPITAL DE MUSTAPHA BACHA Janvier 2009 4. Physiologie: Fonction équipressive  Lors d’une variation positive de pression (par élévation de la pression ambiante): Surpression du CAE Dépression intratympanique: tympan rétracté et aspiré dans la caisse La trompe s’ouvre pour rétablir l’équipression (elle entraine un passage de l’air du cavum vers l’OM). Une dépression intratympanique est continuellement provoqueée par La consommation permanente de l’air par la muqueuse du tympan. La consommation d’O2 par la muqueuse tympanique est compensée par un léger passage d’air lors de la déglutition: celle-ci en dehors des repas a lieu 1 fois/mn . à l’état de sommeil la déglutition se fait toutes les 5mn.
    43. 43. HOPITAL DE MUSTAPHA BACHA Janvier 2009 4. Physiologie: Fonction équipressive Vitesse de variation de la pression Chez un sujet exposé à une variation de pression, le temps dont il dispose avant que la différence de pression ne soit dépassée est de quelques 10eme secondes. Durée d’ouverture tubaire Pour que la trompe auditive joue son rôle dans l’équipréssion, il faut que son ouverture ne dépasse pas 0.5 seconde. La trompe s’ouvre 1000 fois par jour, chaque ouverture est de 0,2 sd en moyenne, la durée totale de l’ouverture de la trompe n’excède pas 4 minutes par jour.
    44. 44. HOPITAL DE MUSTAPHA BACHA Janvier 2009 4. Physiologie: Fonction équipressive 2. Cavités de l’oreille moyenne Par 2 mécanismes:  Réactions aux variations soudaine de pression par le tympan qui constitue une paroi latérale déformable, il rend ainsi le volume de la caisse du tympan plus ou moins extensible  Diffusion des gaz à travers la muqueuse
    45. 45. HOPITAL DE MUSTAPHA BACHA Janvier 2009 4. Physiologie: Fonction équipressive 3. Réservoir mastoïdien  Les cellules mastoïdiennes constituent un réservoir aérien de volume variable oscillant de 2 à 7 cm3  La mastoïde joue un important rôle de tampon pressionnel dans l’oreille moyenne, et une bonne pneumatisation mastoïdienne procure un espace supplémentaire qui compenserait et modérerait une modification de pression.
    46. 46. HOPITAL DE MUSTAPHA BACHA Janvier 2009 Plan 11 22 33 55 44 RappelsRappels ExplorationsExplorations Physiologie de la trompe auditivePhysiologie de la trompe auditive ConclusionConclusion IntroductionIntroduction
    47. 47. HOPITAL DE MUSTAPHA BACHA Janvier 2009 5. Conclusion Il a été possible de définir 3 groupes d’individus: 1er groupe: 33% des sujets Possèdent une trompe perméable, qui s’ouvre normalement lors de la déglutition. La fonction équipressive est parfaite et la dépression endotympanique ne dépasse jamais 1 cm d’eau, la trompe compensant immédiatement et rapidement la résorption gazeuse. 2eme groupe: 38% des sujets La trompe est moyennement perméable la dépression endotympanique peut augmenter plus ou moins vite et la compensation peut être différée car la trompe ne s’ouvre que pour un gradient de pression important entre la caisse et le cavum. 3eme groupe: 29% des sujets La trompe auditive est étroite la dépression endotympanique augmente rapidement et va mettre en cause la physiologie de l’oreille moyenne
    48. 48. HOPITAL DE MUSTAPHA BACHA Janvier 2009 5.Conclusion La trompe auditive a un rôle physiologique très important: Equipréssive Drainage Protection Et son dysfonctionnement retenti sur l’oreille moyenne.

    ×