Principes d’exérèse
et de réparation
des tumeurs cutanées faciales
Objectifs du traitement
 Eradication de la tumeur
 Fonction faciale
 Esthétique faciale
satisfaisantes
Principes chirurgicaux guidés
par les éléments pronostics [EOA basocellulaire]
« Le critère objectif d ’évaluation du pron...
ANAES 2004
« La chirurgie...
 reste le traitement de choix…
 permet un taux élevé de guérison…
 par le contrôle histolo...
Marges d’exérèse
 Profonde
 tissu graisseux sous-cutané
 atteindre l’aponévrose (front), le périchondre (oreille, nez),...
Technique opératoire
 Dessin au feutre fin
 de la tumeur et des marges (règle millimétrique)
 axe parallèle aux lignes ...
Technique opératoire
 Infiltration anesthésique (Xylocaïne adrénalinée)
 sous-cutanée, sans « baver sur le dessin »
 te...
Technique opératoire
 Incision au bistouri lame 15
 perpendiculaire à la peau
 d ’un trait
 jusqu’au plan sous-cutané
Technique opératoire
 Ablation de la tumeur
 aux ciseaux, dans un plan de dissection
sous-cutané
 ne pas toucher la tum...
2 Questions
- place de la biopsie extemporanée ?
- réparation immédiate ou différée ?
 « B.E. a une bonne valeur si elle ...
Principes de réparation
 Respect de la vascularisation cutanée de
la face
 Selon les axes de moindre tension
cutanée
 I...
unités et sous-unités de la face
Principes de réparation
Du plus simple au plus compliqué
 Cicatrisation dirigée
 Suture directe
 Greffe de peau
 Lambe...
Cicatrisation dirigée
Comment ?
Préparation d’un bourgeon propice
 par pansements gras pro-inflammatoires (Tulle gras, va...
Cicatrisation dirigée
Quand ?
Dans des situations particulières :
 techniques : lésions petites, terrain difficile
 anat...
Suture directe
Comment ?
 Décollement des berges dans un plan sous-cutané
 Suture en deux plans
 sous-cutané : nœud inv...
Suture directe
Quand ?
La plupart du temps
 technique : chaque fois que la tension cutanée le
permet
 anatomiques : joue...
Greffe de peau
Comment ?
Après une phase de cicatrisation dirigée ou d’emblée
 par peau mince ou totale ++ (auriculaire, ...
Greffe de peau
Quand ?
Dans des situations :
 techniques : suture impossible et lambeau complexe
 anatomiques : cuir che...
Lambeaux locaux
Comment ?
Apport d ’un tissu vascularisé
 selon un axe vasculaire « cutanés axiaux »:
 cutané : lambeau ...
Lambeaux locaux
Quand ?
Dans des situations :
 techniques : suture directe impossible, risque greffe
disgracieuse
 anato...
Suites opératoires
 Pansements : selon importance
 quotidiens : Bétadine, sérum et gras
 Ablation des points : 7ème jou...
Conclusion
 Connaître les limites d’exérèse…et ses limites chirurgicales
 Privilégier une technique simple et/ou éprouvé...
Références bibliographiques
 Pratique de la chirurgie cutanée. Swanson, Arnette éditeur
 Exérèse-suture cutanée. Chretie...
Tumeurs cutanées faciales chirurgie
Tumeurs cutanées faciales chirurgie
Tumeurs cutanées faciales chirurgie
Tumeurs cutanées faciales chirurgie
Tumeurs cutanées faciales chirurgie
Tumeurs cutanées faciales chirurgie
Tumeurs cutanées faciales chirurgie
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Tumeurs cutanées faciales chirurgie

1 730 vues

Publié le

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 730
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
10
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Tumeurs cutanées faciales chirurgie

  1. 1. Principes d’exérèse et de réparation des tumeurs cutanées faciales
  2. 2. Objectifs du traitement  Eradication de la tumeur  Fonction faciale  Esthétique faciale satisfaisantes
  3. 3. Principes chirurgicaux guidés par les éléments pronostics [EOA basocellulaire] « Le critère objectif d ’évaluation du pronostic est le risque de récidive » (ANAES 2004)  Localisation  risque élevé : péri-orificiel (nez, paupières, oreilles, lèvres)  risque moyen : front, joue, menton, cuir chevelu  Taille  risque élevé > 1 cm  risque moyen > 2 cm  Formes mal limitées (sclérodermiforme)  Formes récidivées
  4. 4. ANAES 2004 « La chirurgie...  reste le traitement de choix…  permet un taux élevé de guérison…  par le contrôle histologique des marges : l’exérèse doit être carcinologique »
  5. 5. Marges d’exérèse  Profonde  tissu graisseux sous-cutané  atteindre l’aponévrose (front), le périchondre (oreille, nez), le périoste (cuir chevelu)  Latérale, en fonction du risque de récidive  élevé (péri-orificiel) de 5 à 10 mm  intermédiaire (front, joue, menton, cuir chevelu) > 4 mm
  6. 6. Technique opératoire  Dessin au feutre fin  de la tumeur et des marges (règle millimétrique)  axe parallèle aux lignes de tension  adapté à la réparation décidée : le + souvent en fuseau
  7. 7. Technique opératoire  Infiltration anesthésique (Xylocaïne adrénalinée)  sous-cutanée, sans « baver sur le dessin »  test d’aspiration
  8. 8. Technique opératoire  Incision au bistouri lame 15  perpendiculaire à la peau  d ’un trait  jusqu’au plan sous-cutané
  9. 9. Technique opératoire  Ablation de la tumeur  aux ciseaux, dans un plan de dissection sous-cutané  ne pas toucher la tumeur  Repérage de la tumeur fils simple et double sur 2 berges  Remplir le bon d’examen anatomo- pathologique de manière claire et complète avec un dessin
  10. 10. 2 Questions - place de la biopsie extemporanée ? - réparation immédiate ou différée ?  « B.E. a une bonne valeur si elle est orienté par le chirurgien... (mais)… ne permet l ’examen que d ’un faible pourcentage des marges »  « La réalisation d ’une chirurgie d ’exérèse en deux temps - constitue une alternative (à la BE)… - est particulièrement indiquée en cas de fermeture nécessitant une greffe ou un lambeau et rendant la reprise chirurgicale difficile »
  11. 11. Principes de réparation  Respect de la vascularisation cutanée de la face  Selon les axes de moindre tension cutanée  Individualisation des unités ou sous-unités esthétiques
  12. 12. unités et sous-unités de la face
  13. 13. Principes de réparation Du plus simple au plus compliqué  Cicatrisation dirigée  Suture directe  Greffe de peau  Lambeau local  Lambeau régional  Lambeau à distance
  14. 14. Cicatrisation dirigée Comment ? Préparation d’un bourgeon propice  par pansements gras pro-inflammatoires (Tulle gras, vaseline) pour que le bourgeon affleure les berges pour l ’épithélialisation  par pansements anti-inflammatoires (Corticotulle) si trop important  Pansements quotidiens et contrôle régulier
  15. 15. Cicatrisation dirigée Quand ? Dans des situations particulières :  techniques : lésions petites, terrain difficile  anatomiques : canthus interne, aile du nez, front  histologiques : en attente histologie définitive
  16. 16. Suture directe Comment ?  Décollement des berges dans un plan sous-cutané  Suture en deux plans  sous-cutané : nœud inversant  cutané, sans tension : points éversants ou surjet  Pansement adapté : Stéri-strips®
  17. 17. Suture directe Quand ? La plupart du temps  technique : chaque fois que la tension cutanée le permet  anatomiques : joue, cuir chevelu, lèvres, paupières  histologique : permet de ne pas se «couper les ponts»
  18. 18. Greffe de peau Comment ? Après une phase de cicatrisation dirigée ou d’emblée  par peau mince ou totale ++ (auriculaire, sus-claviculaire)  bourdonnet pdt 5/7 j
  19. 19. Greffe de peau Quand ? Dans des situations :  techniques : suture impossible et lambeau complexe  anatomiques : cuir chevelu, paupières  histologiques : doute sur la qualité de l ’exérèse
  20. 20. Lambeaux locaux Comment ? Apport d ’un tissu vascularisé  selon un axe vasculaire « cutanés axiaux »:  cutané : lambeau naso-génien vertical  sous-cutané : lambeau frontal  profond : lambeau en îlot  au hasard : quelque soit le dessin  proportions à ne pas dépasser 3/1  cad une longueur < trois fois la largeur
  21. 21. Lambeaux locaux Quand ? Dans des situations :  techniques : suture directe impossible, risque greffe disgracieuse  anatomiques : nez, lèvres, paupières  histologiques : exérèse complète et totale
  22. 22. Suites opératoires  Pansements : selon importance  quotidiens : Bétadine, sérum et gras  Ablation des points : 7ème jour  Prévention d’une cicatrice disgracieuse  prévenir le patient de l ’évolution naturelle  auto-massages répétés  protection solaire ++ (écran total, lunettes…)  jet d’eau
  23. 23. Conclusion  Connaître les limites d’exérèse…et ses limites chirurgicales  Privilégier une technique simple et/ou éprouvée  Ne pas oublier de surveiller le patient en collaboration avec le dermatologue et d’envoyer le compte-rendu opératoire
  24. 24. Références bibliographiques  Pratique de la chirurgie cutanée. Swanson, Arnette éditeur  Exérèse-suture cutanée. Chretien-Marquet et coll. EMC techniques chirurgicales-Chirurgie Plastique, 45-015, 1994  Cicatrices cutanées inesthétiques. Chretien-Marquet et coll. EMC techniques chirurgicales-Chirurgie Plastique, 45-012, 1995  Tumeurs cutanées de la région cervico-faciale et du cuir chevelu. Ricbourg et coll. EMC Stomatologie, 22-065-E-10, 1993  Les lambeaux : Revol M, Servant JM. (cours téléchargeable +++ http://www.cicatrisation.info/cours/Lambeaux.pdf

×