DIAGNOSTICDIAGNOSTIC
D’UNE ULCERATIOND’UNE ULCERATION
AMYGDALIENNEAMYGDALIENNE
PLAN DU COURSPLAN DU COURS
• Généralité définitionGénéralité définition
• Interet de la questionInteret de la question
• R...
I) Définition généralitéI) Définition généralité
C’est une perte de substance allons de la simple érosionC’est une perte d...
II) Interet de la questionII) Interet de la question
Les ulcération amygdalienne sontLes ulcération amygdalienne sont
fréq...
III) RAPPEL ANATOMO HISTOLOGIQUEIII) RAPPEL ANATOMO HISTOLOGIQUE
a)anatomiea)anatomie::
Les amygdales palatine sont des fo...
b)Histologie :b)Histologie :
Amygdale comporte :Amygdale comporte :
1° surface médiale endobuccale forme par un1° surface ...
IV) DIAGNOSTIC POSITIF :IV) DIAGNOSTIC POSITIF :
a) interrogatoire :a) interrogatoire :
- age - sexes- age - sexes
- ATCD ...
b) Examen clinique :b) Examen clinique :
1° inspection : se pratique à l’aide d’un éclairage et1° inspection : se pratique...
c) Examens complémentaires :c) Examens complémentaires :
* FNS* FNS
* ECB DES SECRETIONS* ECB DES SECRETIONS
* IDR A LA TU...
V) DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE :V) DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE :
a)Tumorale maligne :a)Tumorale maligne :
Les carcinomes de la régio...
-clinique:-clinique:
le signe révélateur sont multiple dont le plusle signe révélateur sont multiple dont le plus
fréquent...
-exploration:-exploration:
* endoscopie:a la recherche d’autre localisation .* endoscopie:a la recherche d’autre localisat...
b) causes infectieuses:b) causes infectieuses:
1/l’angine de Vincent:1/l’angine de Vincent:
due a une infection bactérienn...
--l’examen:l’examen:
la baisse langue montre une ulcération profondela baisse langue montre une ulcération profonde
unilat...
Ulcération de VincentUlcération de Vincent
2/ ulcération sephilitique :2/ ulcération sephilitique :
c,est une MST due au tréponème pale qui sec,est une MST due au tr...
3/ ulcération de MNI :3/ ulcération de MNI :
la MNI est due au virus ebstein baar,la MNI est due au virus ebstein baar, in...
Angine de la MNIAngine de la MNI
3/autre causes infectieuses :3/autre causes infectieuses :
- ulcération tuberculeuse :petite ulcération AMG , +/-- ulcérat...
c) causes hématologiques:c) causes hématologiques:
1/agranulocytose: ce défini par l’absence de1/agranulocytose: ce défini...
2/pancytopenie aigue:2/pancytopenie aigue:
C’est la diminution des trois lignes circulant du sang , lesC’est la diminution...
VI)DIAGNOSTIC DIFFERENCIEL :VI)DIAGNOSTIC DIFFERENCIEL :
-plaie de l’amygdale-plaie de l’amygdale
-tout angine pultacé ou ...
VII)CONCLUSION:VII)CONCLUSION:
vue la fréquence et le mauvais pronostic de lavue la fréquence et le mauvais pronostic de l...
VIRUS
PHLYGMENT
Ulcération amygdalienne
Ulcération amygdalienne
Ulcération amygdalienne
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Ulcération amygdalienne

1 026 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 026
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
12
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Ulcération amygdalienne

  1. 1. DIAGNOSTICDIAGNOSTIC D’UNE ULCERATIOND’UNE ULCERATION AMYGDALIENNEAMYGDALIENNE
  2. 2. PLAN DU COURSPLAN DU COURS • Généralité définitionGénéralité définition • Interet de la questionInteret de la question • Rappel anatomique et histologiqueRappel anatomique et histologique • Diagnostic positifDiagnostic positif • Diagnostic étiologiqueDiagnostic étiologique 1) tumorales1) tumorales 2) infectieuses2) infectieuses 3)hématologiques3)hématologiques • Diagnostic différentielDiagnostic différentiel • ConclusionConclusion
  3. 3. I) Définition généralitéI) Définition généralité C’est une perte de substance allons de la simple érosionC’est une perte de substance allons de la simple érosion jusqu’à la destruction plus au moin complète dujusqu’à la destruction plus au moin complète du chorion et du tissu sous jascent , elles sont de taillechorion et du tissu sous jascent , elles sont de taille variablevariable Cette ulcération peut touche la loge amygdalienne :Cette ulcération peut touche la loge amygdalienne : - pilier antérieur- pilier antérieur - pilier postérieur- pilier postérieur -parenchyme amygdalien-parenchyme amygdalien Comme elle peut siège sur le sillon amygdalo-glosse etComme elle peut siège sur le sillon amygdalo-glosse et remonté sur le voile du palais , on parle d’atteinteremonté sur le voile du palais , on parle d’atteinte amygdalo-velaireamygdalo-velaire
  4. 4. II) Interet de la questionII) Interet de la question Les ulcération amygdalienne sontLes ulcération amygdalienne sont fréquemment rencontrées enfréquemment rencontrées en pathologiepathologie ORL ET POSENT UN PROBLEME DEORL ET POSENT UN PROBLEME DE DIAGNOSTIC ETIOLOLGIQUEDIAGNOSTIC ETIOLOLGIQUE ELLES PEUVENT ETRE DE CAUSESELLES PEUVENT ETRE DE CAUSES VARIABLES ,DONT LA PATHOLOGIEVARIABLES ,DONT LA PATHOLOGIE TUMORALE EST LA PLUS FREQUENTETUMORALE EST LA PLUS FREQUENTE ET LA PLUS REDOUTABLEET LA PLUS REDOUTABLE
  5. 5. III) RAPPEL ANATOMO HISTOLOGIQUEIII) RAPPEL ANATOMO HISTOLOGIQUE a)anatomiea)anatomie:: Les amygdales palatine sont des formations lymphoïdes quiLes amygdales palatine sont des formations lymphoïdes qui constituent les éléments lymphatiques d l’anneau de valdayerconstituent les éléments lymphatiques d l’anneau de valdayer plaque contre le paroi latérale du pharynxplaque contre le paroi latérale du pharynx La tonsille palatine est oro pharyngée intercalée latéralementLa tonsille palatine est oro pharyngée intercalée latéralement entre l’isthme de gosier et l’isthme pharyngo nasaleentre l’isthme de gosier et l’isthme pharyngo nasale s’implantant a distance du versant latéral de la base de las’implantant a distance du versant latéral de la base de la langue et de la vallécule contenue dans la loge amygdaliennelangue et de la vallécule contenue dans la loge amygdalienne L’amygdale présente : -uneL’amygdale présente : -une face latérale lisse c’est la capsule tonsillaireface latérale lisse c’est la capsule tonsillaire -une face médiale mamelonnée et parsemée d’orifices-une face médiale mamelonnée et parsemée d’orifices irréguliersirréguliers -pôle supérieur effile-pôle supérieur effile -pôle inférieur ronfle-pôle inférieur ronfle -deux bords antérieur et postérieur-deux bords antérieur et postérieur
  6. 6. b)Histologie :b)Histologie : Amygdale comporte :Amygdale comporte : 1° surface médiale endobuccale forme par un1° surface médiale endobuccale forme par un revêtement épithélial pavimenteux stratifie non keratinse quirevêtement épithélial pavimenteux stratifie non keratinse qui tapisse également les cryptes tonsillairetapisse également les cryptes tonsillaire 2° surface latérale pharyngé formé par une capsule2° surface latérale pharyngé formé par une capsule constitue d’:constitue d’: - réseau de fibres élastiques denses- réseau de fibres élastiques denses - de fibres musculaires stries- de fibres musculaires stries -un riche plexus vasculaire intracapsulaire-un riche plexus vasculaire intracapsulaire 3°un parenchyme formé :3°un parenchyme formé : - une nappe de tissu conjonctif- une nappe de tissu conjonctif -des follicules lymphatiques-des follicules lymphatiques
  7. 7. IV) DIAGNOSTIC POSITIF :IV) DIAGNOSTIC POSITIF : a) interrogatoire :a) interrogatoire : - age - sexes- age - sexes - ATCD : * notion d’ alcoolo tabagisme- ATCD : * notion d’ alcoolo tabagisme * mauvaise hygiène dentaire* mauvaise hygiène dentaire * notion d’exposition professionnelle* notion d’exposition professionnelle ** notion de contage tuberculeuxnotion de contage tuberculeux * état infectieux contemporain* état infectieux contemporain - date de début- date de début - mode de début et d’évolution: aigue ou chronique- mode de début et d’évolution: aigue ou chronique - signes accompagnateurs :- signes accompagnateurs : *dysphagie , odynophagie*dysphagie , odynophagie *otalgie réflexe*otalgie réflexe *crachat sanglant , odeur fétide de l’haleine
  8. 8. b) Examen clinique :b) Examen clinique : 1° inspection : se pratique à l’aide d’un éclairage et1° inspection : se pratique à l’aide d’un éclairage et abaisse langue , avec inspection de la cavité buccaleabaisse langue , avec inspection de la cavité buccale et de l’oropharynxet de l’oropharynx 2° palpation :avec porte coton et palpation bidegitale2° palpation :avec porte coton et palpation bidegitale : -dureté -souplesse -infiltration au plan prefond: -dureté -souplesse -infiltration au plan prefond -sensibilité -extension -sa mobilité-sensibilité -extension -sa mobilité - saignement au contacte- saignement au contacte - état de l’ amygdale controlatérale- état de l’ amygdale controlatérale il faut faire un examen ORL complet : RA , RP, LIil faut faire un examen ORL complet : RA , RP, LI ,OTOSCOPIE ,palpation des aires gonglionnaires en,OTOSCOPIE ,palpation des aires gonglionnaires en particulier le s/digastrique , retrospinal ,particulier le s/digastrique , retrospinal , et sus claviculaireet sus claviculaire Un examen général : - retentissement sur l’état généraleUn examen général : - retentissement sur l’état générale - HPM , SPM- HPM , SPM - MST , tuberculose- MST , tuberculose
  9. 9. c) Examens complémentaires :c) Examens complémentaires : * FNS* FNS * ECB DES SECRETIONS* ECB DES SECRETIONS * IDR A LA TUBERCULINE* IDR A LA TUBERCULINE * VS* VS * SEROLOGIE SEPHYLITIQUE* SEROLOGIE SEPHYLITIQUE * MNI TEST* MNI TEST * BIOPSIE EXERESE AMYGDALIENNE* BIOPSIE EXERESE AMYGDALIENNE * TLT* TLT * TDM* TDM * IRM* IRM
  10. 10. V) DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE :V) DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE : a)Tumorale maligne :a)Tumorale maligne : Les carcinomes de la région amygdalienne sont parmisLes carcinomes de la région amygdalienne sont parmis les plus fréquentes des voies aerodigestif sup ,les plus fréquentes des voies aerodigestif sup , représente 13% dont 94% sont représentées par desreprésente 13% dont 94% sont représentées par des épithéliomas , les autres sont des hematosarcomes ,épithéliomas , les autres sont des hematosarcomes , cylindromescylindromes Age de servenue moyen se situe entre 50 et 70 ansAge de servenue moyen se situe entre 50 et 70 ans avec prédominance masculine 92% ,le tabac etavec prédominance masculine 92% ,le tabac et l’alcool représentent les principaux facteurs de risquesl’alcool représentent les principaux facteurs de risques , certaines exposions professionnelle ont été, certaines exposions professionnelle ont été rapportéesrapportées Le type histologique le plus fréquent :carcinomeLe type histologique le plus fréquent :carcinome epidermoide différencierepidermoide différencier
  11. 11. -clinique:-clinique: le signe révélateur sont multiple dont le plusle signe révélateur sont multiple dont le plus fréquent est la dysphagie unilatérale au début c’estfréquent est la dysphagie unilatérale au début c’est une gène a la déglutition des salives et aux alimentsune gène a la déglutition des salives et aux aliments puis elle devient douloureuse et s’accompagnepuis elle devient douloureuse et s’accompagne d’otalgie réflexe et crachat sanglante,une adénopathied’otalgie réflexe et crachat sanglante,une adénopathie cervicale peut être révélatrice .cervicale peut être révélatrice . a l’inspection on retrouve une ulcérationa l’inspection on retrouve une ulcération irrégulière grisâtre saignant au contacte de tailleirrégulière grisâtre saignant au contacte de taille variable .variable . a la palpation on retrouve la notion de douleur.a la palpation on retrouve la notion de douleur. les tumeurs intra cryptique sont dépister par le seuleles tumeurs intra cryptique sont dépister par le seule toucher , l’exploration au porte coton ramène dutoucher , l’exploration au porte coton ramène du sang,c’est un signe d’alarme.sang,c’est un signe d’alarme. l’ulcération du sillon amygdalo-glosse est évoquél’ulcération du sillon amygdalo-glosse est évoqué devant la douleur et l’infiltration lors de la palpation.devant la douleur et l’infiltration lors de la palpation.
  12. 12. -exploration:-exploration: * endoscopie:a la recherche d’autre localisation .* endoscopie:a la recherche d’autre localisation . * TDM IRM pour apprécier les limite et l’extension* TDM IRM pour apprécier les limite et l’extension de la tumeur .de la tumeur . *biopsie ,voir biopsie exerce pour confirmer le*biopsie ,voir biopsie exerce pour confirmer le diagnostic.diagnostic. *examen général ,TLT et échographie abdominale*examen général ,TLT et échographie abdominale a la recherche de métastase .a la recherche de métastase . -traitement:-traitement: la tumeur sera classer selon la classification TNM.la tumeur sera classer selon la classification TNM. on utilise: la radiothérapie .on utilise: la radiothérapie . la chimiothérapie.la chimiothérapie. la chirurgie.la chirurgie.
  13. 13. b) causes infectieuses:b) causes infectieuses: 1/l’angine de Vincent:1/l’angine de Vincent: due a une infection bactérienne par unedue a une infection bactérienne par une association fuso-spirillaire (association deassociation fuso-spirillaire (association de bactérie anaérobie:le fuso-bacteriumbactérie anaérobie:le fuso-bacterium necrophorum et spirochète :le triponemanecrophorum et spirochète :le triponema vincentii). C’est le principal diagnostic a évoquévincentii). C’est le principal diagnostic a évoqué devant une angine ulcèro-necrotique unilatéraledevant une angine ulcèro-necrotique unilatérale elle touche le sujet jeune dont l’hygièneelle touche le sujet jeune dont l’hygiène dentaire est défectueuse ,le syndrome fébriledentaire est défectueuse ,le syndrome fébrile est peu intense contrastant avec une asthénieest peu intense contrastant avec une asthénie marqué ,l’haleine est particulièrement fétide.marqué ,l’haleine est particulièrement fétide.
  14. 14. --l’examen:l’examen: la baisse langue montre une ulcération profondela baisse langue montre une ulcération profonde unilatérale recouverte d’un enduit blanc grisâtreunilatérale recouverte d’un enduit blanc grisâtre facilement détachable et friable ,facilement détachable et friable , le contour dele contour de l’ulcération est irrégulière et le fond est atone.l’ulcération est irrégulière et le fond est atone. l’amygdale est souple a la palpation protégé ,unel’amygdale est souple a la palpation protégé ,une adénopathie cervicale satellite sensible au toucher.adénopathie cervicale satellite sensible au toucher. le diagnostic sera confirmer par l’examen direct dele diagnostic sera confirmer par l’examen direct de prélèvement de gorge .prélèvement de gorge . l’angine de Vincent au fusobacterum necrophoruml’angine de Vincent au fusobacterum necrophorum peu se complique de thrombo-phlebite jugulaire avecpeu se complique de thrombo-phlebite jugulaire avec risque d’embolie pulmonaire septique,réalisant lerisque d’embolie pulmonaire septique,réalisant le syndrome angine infarctus pulmonaire de lemierre .syndrome angine infarctus pulmonaire de lemierre . -traitement: est baser sur la pénicilline G ou V et/ou la-traitement: est baser sur la pénicilline G ou V et/ou la mitronidazol ,des soins dentaire seront souventmitronidazol ,des soins dentaire seront souvent nécessaire une fois l’épisode jugulée .nécessaire une fois l’épisode jugulée .
  15. 15. Ulcération de VincentUlcération de Vincent
  16. 16. 2/ ulcération sephilitique :2/ ulcération sephilitique : c,est une MST due au tréponème pale qui sec,est une MST due au tréponème pale qui se manifeste par :manifeste par : * chancre sephilitique prémaire : ulcération* chancre sephilitique prémaire : ulcération unilatérale qui s,accompagne d,une hypertrophieunilatérale qui s,accompagne d,une hypertrophie amygdalienne avec otalgie réflexe , ulcération a desamygdalienne avec otalgie réflexe , ulcération a des contours +/- régulier tapissé d’un enduit grisâtre , aveccontours +/- régulier tapissé d’un enduit grisâtre , avec une base indurée a la palpation , une adénopathieune base indurée a la palpation , une adénopathie satilite est souvent retrouvésatilite est souvent retrouvé *syphilis tertiaire : c’est la gomme circonscrite*syphilis tertiaire : c’est la gomme circonscrite ulcère , AMG se présente comme une masse rougeulcère , AMG se présente comme une masse rouge sombre , infiltre présentant une ulcération ferme ausombre , infiltre présentant une ulcération ferme au touche sans adénopathietouche sans adénopathie dgc + par prélèvement de gorge et sérologiedgc + par prélèvement de gorge et sérologie trt: pénicillinetrt: pénicilline
  17. 17. 3/ ulcération de MNI :3/ ulcération de MNI : la MNI est due au virus ebstein baar,la MNI est due au virus ebstein baar, incubation de 7 a 8 semaine , le débutincubation de 7 a 8 semaine , le début marqué l’association d’angine , asthénie , poly adénopathies cervicale post , +/-marqué l’association d’angine , asthénie , poly adénopathies cervicale post , +/- SPM oedeme de la luette et purpura du voile ++SPM oedeme de la luette et purpura du voile ++ L’aspect caractéristique est ce luis d’une angine ulcero-membraneuse avecL’aspect caractéristique est ce luis d’une angine ulcero-membraneuse avec otalgie ,dysphagie ,haline fétide ,asthénie,syndrome infectieuse ,ADP souple .otalgie ,dysphagie ,haline fétide ,asthénie,syndrome infectieuse ,ADP souple . -Diagnostique positif:-Diagnostique positif: * FNS: leucocytose modère,* FNS: leucocytose modère, +granulocyte mononucléaires hyper basophiles+granulocyte mononucléaires hyper basophiles avec lymphocyte atypiquesavec lymphocyte atypiques une Hépatite biologique est frequamentune Hépatite biologique est frequament retrouve(cytolyse et cholestaseretrouve(cytolyse et cholestase * réaction de paul bunnell davidson :+au 7 jour et se négative en quelques* réaction de paul bunnell davidson :+au 7 jour et se négative en quelques semainessemaines * MNI TEST:* MNI TEST: *sérologie d’EBV spécifique*sérologie d’EBV spécifique -traitement : trt symptomatique,repos antipyrétique , antibiothérapie non-traitement : trt symptomatique,repos antipyrétique , antibiothérapie non systématique on évitant les pénicillines ; corticothérapie en cas d’asthéniesystématique on évitant les pénicillines ; corticothérapie en cas d’asthénie intense , amygdalite obstructive ,manifestation systémiqueintense , amygdalite obstructive ,manifestation systémique
  18. 18. Angine de la MNIAngine de la MNI
  19. 19. 3/autre causes infectieuses :3/autre causes infectieuses : - ulcération tuberculeuse :petite ulcération AMG , +/-- ulcération tuberculeuse :petite ulcération AMG , +/- souple au toucher avec ADP satellite.souple au toucher avec ADP satellite. -diphtérie maligne .-diphtérie maligne . - ulcération amygdalienne au cours de la scarlatine.- ulcération amygdalienne au cours de la scarlatine. - ulcération amygdalienne au cours de la thyphoide.- ulcération amygdalienne au cours de la thyphoide. -ulcération amygdalienne au cours de sida.-ulcération amygdalienne au cours de sida.
  20. 20. c) causes hématologiques:c) causes hématologiques: 1/agranulocytose: ce défini par l’absence de1/agranulocytose: ce défini par l’absence de polynucléaire circulant ou par neutropénie inférieur apolynucléaire circulant ou par neutropénie inférieur a 500500EE /mm3.souvent secondaire a une prise/mm3.souvent secondaire a une prise médicamenteusemédicamenteuse Le début de la symptomatologie est brutale marquée parLe début de la symptomatologie est brutale marquée par une fièvre ,AEG,angine ulcero-necrotique avec desune fièvre ,AEG,angine ulcero-necrotique avec des ulcération extensive débordant sur le palais,le voile ,laulcération extensive débordant sur le palais,le voile ,la luette et la parois postérieur de pharynx etluette et la parois postérieur de pharynx et éventuellement la muqueuse gingivo-labio-éventuellement la muqueuse gingivo-labio- jugale,l’absence d’hémorragie et l’absencejugale,l’absence d’hémorragie et l’absence d’adénopathie ,SPM,HPM oriente vers le diagnostic.d’adénopathie ,SPM,HPM oriente vers le diagnostic. Le diagnostic repose sur :Le diagnostic repose sur : *l’hémogramme qui objective une leucopénie*l’hémogramme qui objective une leucopénie intense avec PNN de 1% à 2%.intense avec PNN de 1% à 2%. *mèdulogramme :disparition des éléments*mèdulogramme :disparition des éléments granuleux et leur précurseurs .granuleux et leur précurseurs . traitement: arrêt de médicament en causetraitement: arrêt de médicament en cause
  21. 21. 2/pancytopenie aigue:2/pancytopenie aigue: C’est la diminution des trois lignes circulant du sang , lesC’est la diminution des trois lignes circulant du sang , les ulcérations amygdalienne deviennent hémorragiqueulcérations amygdalienne deviennent hémorragique Le bilan hématologique :anémie ,leucopénie ,thrombopénie .Le bilan hématologique :anémie ,leucopénie ,thrombopénie . 3/leucose aigue :3/leucose aigue : Caractérise par la prolifération anormale des cellules immatureCaractérise par la prolifération anormale des cellules immature myéloïde (LAM) ou lymphoïde (LAL) qui se manifeste par unemyéloïde (LAM) ou lymphoïde (LAL) qui se manifeste par une anémie ,thrombopénie ,fièvre avec aphte bucale et ulcérationanémie ,thrombopénie ,fièvre avec aphte bucale et ulcération amygdalienne .amygdalienne . Le diagnostic positif se pose sur :Le diagnostic positif se pose sur : *hémogramme :anémie,thrombopénie, leucopénie,*hémogramme :anémie,thrombopénie, leucopénie, *mudellogramme:présence de plus de 30% de blaste*mudellogramme:présence de plus de 30% de blaste Traitement:chimiothérapie d’induction,Traitement:chimiothérapie d’induction, chimiothérapie de consulédationchimiothérapie de consulédation
  22. 22. VI)DIAGNOSTIC DIFFERENCIEL :VI)DIAGNOSTIC DIFFERENCIEL : -plaie de l’amygdale-plaie de l’amygdale -tout angine pultacé ou fausse-tout angine pultacé ou fausse membranemembrane -amygdalite cryptique-amygdalite cryptique
  23. 23. VII)CONCLUSION:VII)CONCLUSION: vue la fréquence et le mauvais pronostic de lavue la fréquence et le mauvais pronostic de la tumeur de l’amygdale, tout aspect suspectetumeur de l’amygdale, tout aspect suspecte doit bénéficier d’une biopsie qui permisdoit bénéficier d’une biopsie qui permis d’affirmer le diagnostic histologique, étiologiqued’affirmer le diagnostic histologique, étiologique et nous permis une meilleure prise en chargeet nous permis une meilleure prise en charge du patient.du patient.
  24. 24. VIRUS
  25. 25. PHLYGMENT

×