 C’est une hypertrophie de l’amygdale pharyngée de
LUSCHKA
 On parle de VA si l’amygdale pharyngée > 4 mm
d’épaisseur ch...
A) ENBROYOLOGIQUE :
L’apparition de l’amygdale pharyngée est très précoce au 2ème
moi sous forme de deux replis sagittaux ...
1 - Sphénoïde
2 - Sinus sphénoïdal
3 - Fosse nasale
4 - Cornets
5 - Tonsille ou amygdale
pharyngée
6 - Torus ou bourrelet
...
1- Vascularisation: assurée par 3 artères dont la plus
importante est la pharyngienne ascendante , artère vidienne et
pter...
les manifestation pathologique surviennent par petites
épidémies a prédominance hivernale.
90 % des enfants qui présente...
T DD : forme obstructive des VA
A) Age de survenue : entre 5 – 6 mois a 7 – 8 ans
B) Présentation de l’enfant : « faciès a...
C) Motif de consultation : c’est l’insuffisance nasale
qui se traduit par une respiration buccale avec
renflement nocturne...
A) Rhinoscopie antérieure: elle apporte surtout des
arguments négatifs : fosse perméable.
B) Rhinoscopie postérieure: rare...
A) Radiologie de profil du cavum : montre deux
aspects :
 Aspect en lunette biconcave (hypertrophie diffus )
Aspect conc...
A) Formes compliquées :
1. Formes fébriles : risque de convulsion chez le NRS.
2. Forme suppurative: a type d’adéno- phleg...
B) Formes selon l’age :
1. Formes du Nné : l’obstruction est plus nasale que pharyngée qui
peut entraîner une détresse res...
C) formes selon l’étiologie:
1. Infection ORL: rhinopharyngite
2. Rougeole, grippe
3. Malformation crânien : petit cavum
4...
A) Les affections du cavum :
 Perforation choanale unilatérale
 Les néoformations du cavum:
- fibrome nasopharygien
- ky...
Adénoïdectomie +++
A) But :
 mécanique, enlevant l’obstruction rhinopharyngée
 biologique, en ôtant un tissu altéré par ...
B) Technique anesthésique: sont intubés les enfants
 ASA 2 et au-delà,
 ASA 1 de moins de 1 an (à cause du réflexe archa...
C) Matériel:
 un ouvre-bouche de Doyen ou de Jennings ;
 un abaisse-langue métallique coudé ;
 un adénotome sans griffe...
D) Techniques :
 Décubitus dorsal
 L’opérateur est placé à la droite de l’enfant
 Mise en place l’ouvre-bouche
 L’abai...
 L’adénotome, pris dans la main droite (index au-dessus, pouce
en dessous), est engagé sagittalement derrière le voile. I...
Ces derniers sont alors instantanément aspirés par
l’aspiration rigide tenue par l’anesthésiste. À ce moment
de l’interven...
E) Autres techniques : depuis l’avènement des systèmes
optiques, il est possible de réaliser cette intervention sous
contr...
F) Complications de l’adénoidectomie :
1. Complications immédiates :
 Hémorragie
 Inhalation de sang avec asphyxie
 Pla...
Végétations adénoïdes
Végétations adénoïdes
Végétations adénoïdes
Végétations adénoïdes
Végétations adénoïdes
Végétations adénoïdes
Végétations adénoïdes
Végétations adénoïdes
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Végétations adénoïdes

1 414 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 414
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
11
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Végétations adénoïdes

  1. 1.  C’est une hypertrophie de l’amygdale pharyngée de LUSCHKA  On parle de VA si l’amygdale pharyngée > 4 mm d’épaisseur chez l’enfant et le nourrisson.  C’est une maladie fréquente généralement de bon pronostic.  âge de survenue entre 6 mois et 7 – 8 ans .
  2. 2. A) ENBROYOLOGIQUE : L’apparition de l’amygdale pharyngée est très précoce au 2ème moi sous forme de deux replis sagittaux séparés par un sillon médian. B) ANATOMIQUE :  L’amygdale pharyngée de Luschka constitue le segment dorsal de l’anneau de Waldeyer  C’est une importante formation lymphoïde développée dans l’épaisseur de la muqueuse de la voûte du cavum, elle occupe la plus grande partie de la paroi de la voûte mais reste a distances du bord postérieur du vomer.
  3. 3. 1 - Sphénoïde 2 - Sinus sphénoïdal 3 - Fosse nasale 4 - Cornets 5 - Tonsille ou amygdale pharyngée 6 - Torus ou bourrelet tubaire 7 - Orifice pharyngien de la trompe auditive 8 - Voile 9 - Oropharynx
  4. 4. 1- Vascularisation: assurée par 3 artères dont la plus importante est la pharyngienne ascendante , artère vidienne et pteryo palatine Les veines sont très développées, groupées en 2 plexus l’un sous muqueux et l’autres est peri pharyngien 2- Lymphatiques: deux voies: - latérale, vers les nœuds cervicaux profonds superieurs (jugulo- digastriques++). - postérieure, vers les nœuds rétro-pharyngiens. C) HISTOLOGIE: dans l’amygdale de Luschka l’épithlium est stratifie cubique
  5. 5. les manifestation pathologique surviennent par petites épidémies a prédominance hivernale. 90 % des enfants qui présentent des végétations adénoïdes ont été sous allaitement artificiel.
  6. 6. T DD : forme obstructive des VA A) Age de survenue : entre 5 – 6 mois a 7 – 8 ans B) Présentation de l’enfant : « faciès adénoïde » Aplatissement transversal du nez Effacement des plis naso-geniens et naso malaire Saillis des yeux Raccourcissement de la lève supérieure Bouche ouverte
  7. 7. C) Motif de consultation : c’est l’insuffisance nasale qui se traduit par une respiration buccale avec renflement nocturne. Dans les forme très obstructive on a une voix nasonnée Les signes associer:  Toux d’irritation nocturne  insomnie , les terreurs nocturne
  8. 8. A) Rhinoscopie antérieure: elle apporte surtout des arguments négatifs : fosse perméable. B) Rhinoscopie postérieure: rarement pratiquer chez l’enfant. C) Toucher Rhino pharyngien : très douloureux et met en évidence le paquet des végétations adénoïdes.
  9. 9. A) Radiologie de profil du cavum : montre deux aspects :  Aspect en lunette biconcave (hypertrophie diffus ) Aspect concave en haut B) Prélèvement des sécrétions pharyngées C) Sérologie virale D) Naso-fibroscopie : elle permet de faire des biopsie
  10. 10. A) Formes compliquées : 1. Formes fébriles : risque de convulsion chez le NRS. 2. Forme suppurative: a type d’adéno- phlegmon ou phlegmon rétro pharyngien secondaire a la diffusion bactérien ne dans l’espace prés verticale 3. Forme Bronchitique 4. Forme Sinusien ne: Ethmoidite 5. Forme Otitique Bilatérale 6. Forme Laryngée 7. Forme Digestive 8. Forme Ventilatoire: Sd d’apnée du sommeil qui peut entraîner la mort subite 9. Forme phonatoire : * rhinolalie fermée * rhinolalie ouverte peut se révélée après une adénoidectomie sur un voile court.
  11. 11. B) Formes selon l’age : 1. Formes du Nné : l’obstruction est plus nasale que pharyngée qui peut entraîner une détresse respiratoire 2. Formes du NRS : * Respiration bruyante * Fréquence et gravité des poussées infectieuses 3. Formes de l’adulte : rare mais peut être a l’origine de crypto- lymphoidite chronique qui peut se manifester par une:  une sensation de cuisson ou prurit pharyngé  une simple gène douloureuse L’examen du cavum montre : une zone peu rouge; surtout des sécrétions muco-purulente
  12. 12. C) formes selon l’étiologie: 1. Infection ORL: rhinopharyngite 2. Rougeole, grippe 3. Malformation crânien : petit cavum 4. Thymus hyperplasique 5. Torticolis rhinopharyngées
  13. 13. A) Les affections du cavum :  Perforation choanale unilatérale  Les néoformations du cavum: - fibrome nasopharygien - kyste ou polype  Les atrésies du cavum B) Infections naso sinusiennes: C) Allergies naso sinusiennes D) Les déformations de la cloison traumatique ou congénitale.
  14. 14. Adénoïdectomie +++ A) But :  mécanique, enlevant l’obstruction rhinopharyngée  biologique, en ôtant un tissu altéré par une inflammation chronique autoentretenue et susceptible d’abriter un gîte infectieux chronique
  15. 15. B) Technique anesthésique: sont intubés les enfants  ASA 2 et au-delà,  ASA 1 de moins de 1 an (à cause du réflexe archaïque de fermeture du larynx),  ASA 1 de plus de 6 ans, et  Chaque fois que l’on peut penser à une difficulté en terme d’airway.
  16. 16. C) Matériel:  un ouvre-bouche de Doyen ou de Jennings ;  un abaisse-langue métallique coudé ;  un adénotome sans griffe ;  un adénotome de Moure à paniers dont les griffes retiennent les débris adénoïdiens;  une pince coudée dite « à débris » de type hémostase ;  une paire de ciseaux longs ;  deux canules d’aspiration, une rigide pour le pharynx (typeYankauer), une souple pour les fosses nasales et le cavum;
  17. 17. D) Techniques :  Décubitus dorsal  L’opérateur est placé à la droite de l’enfant  Mise en place l’ouvre-bouche  L’abaisse-langue tenu dans la main gauche expose largement la paroi postérieure du pharynx en aplatissant la base de langue
  18. 18.  L’adénotome, pris dans la main droite (index au-dessus, pouce en dessous), est engagé sagittalement derrière le voile. Il prend contact avec le bord postérieur du vomer et remonte jusqu’à sa partie supérieure pour atteindre le toit du cavum.  un mouvement de pivot est effectué sans brutalité vers le bas, autour du poignet, ce qui permet la pénétration des crochets de l’adénotome dans la masse adénoïdienne  Cette manoeuvre est répétée de façon identique à l’aide d’un adénotome sans griffe, selon le même axe, mais aussi dans un axe parasagittal droit et gauche afin d’éliminer des fragments résiduels de végétations adénoïdes
  19. 19. Ces derniers sont alors instantanément aspirés par l’aspiration rigide tenue par l’anesthésiste. À ce moment de l’intervention, la deuxième aspiration souple est introduite par la fosse nasale et l’index de l’opérateur reprend le chemin de l’adénotome pour vérifier la vacuité du cavum et écraser les débris adénoïdiens pouvant rester au contact des bourrelets tubaires.
  20. 20. E) Autres techniques : depuis l’avènement des systèmes optiques, il est possible de réaliser cette intervention sous contrôle de la vue.  Le microdébrideur  L’électrocoagulateur  Kesystème d’aspiration-coagulation
  21. 21. F) Complications de l’adénoidectomie : 1. Complications immédiates :  Hémorragie  Inhalation de sang avec asphyxie  Plaies de la luette et du voile 2. Complications secondaires :  Hémorragie  Complications infectieuses 3. Complications à long terme  Insuffisance vélaire (enfants a voile court => rhinolalie ouverte)  Récidives

×