Quelques questions…
A quoi sert un
prof de langues ?
L'identité du
prof de
langues
Le mythe
de
l'immersion
Du bain de
lang...
Le site www.fle.fr , la librairie
pédagogique du FLE et l’Ecole
communautaire
Le site www.fle.fr , la librairie
pédagogique du FLE et l’Ecole
communautaire
« Nous avons concrétisé un vieux
rêve : appo...
Le site www.fle.fr , la librairie
pédagogique du FLE et l’Ecole
communautaire
Dossier métiers du FLE
05/12/2013Martine DUBREUCQ 6
2/12/2013Martine DUBREUCQ 7
Art et ingénierie
02/12/2013Martine DUBREUCQ 8
Compétences
relationnelles
implicites
Compétences
d’ingénierie
pédagogique
• « Ne vous inquiétez pas des erreurs, n’étudiez pas la
grammaire, parlez et chattez avec des natifs,
regardez des films, ...
• « Est-il encore nécessaire d’apprendre
alors que tout le savoir est au bout des
doigts, cliquable, téléchargeable de
faç...
Faut-il de la progression ?
02/12/2013Martine DUBREUCQ 11
http://www.youtube.com/watch?v=JKtdvSqQx3k&hd=1
• « Pas assez de guidage fait
prendre des risques aux
apprenants ». François Mangenot,
Recherches et applications juillet
...
Pistes ?
• La méthodologie TANDEM revisitée
avec les sites d’apprentissage mutuels
• Des outils spécifiques pour du sur-
m...
Références
• Recherches et applications
« Mutations technologiques nouvelles pratiques sociales
et didactique des langues ...
Références :
• Articles THOT
Faire passer la pillule de l’effort :
http://cursus.edu/article/17539/faire-passer-pilule-
ef...
Un prof de langues, à quoi ça sert ?
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Un prof de langues, à quoi ça sert ?

568 vues

Publié le

Communication colloque UPLEGESS 2013

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
568
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
23
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Carole et Cécile m'ont demandé d'intervenir aujourd'hui en partant de l'article que j'ai écrit pour  Thot-cursus, la revue québécoise en ligne sur la culture numérique et l'éducation "À quoi sert un prof de langues ?" et ce, à partir de mon expérience de veille pédagogique sur le FLE et le numérique. Pour info, c'est Christine Vaufrey qui en est la rédactrice en chef, personnalité bien connue en particulier pour son rôle moteur dans le premier MOOC francophone ITYPA. Je m'occupe des ressources pédagogiques du site fle.fr  et je coordonne les formations de formateurs et les rencontres et ateliers qui sont organisés au sein de la Librairie pédagogique du FLE (ATTICA) à Paris. Je vous invite à visiter nos pages PRO : nous venons de sortir un dossier sur les métiers du FLE qui peut être utile aux gens qui souhaitent évoluer dans la carrière du FLE. Ce dossier sera suivi en mars par un volet spécifique sur les filières de formation universitaires et privées en FLE.
  • Cette question, on est amenés à se la poser de façon plus insistante aujourd’hui où la place du prof est redéfinie, bousculée, pour ne pas dire menacée par de nouveaux dispositifs qui mettent l’apprentissage, l’apprenant, l’utilisateur, quelquefois le consommateur au centre de leurs préoccupations. L’enseignant a perdu son rôle central, et on ne peut que se féliciter des rôles de facilitateur, animateur, tuteur, accompagnateur qu’il a à tenir aujourd’hui. De dispensateur d’un savoir magistral il est passé à une fonction d’orchestrateur des apprentissages.
  • L’identité du prof de langues oscille entre deux pôles : l’art et l’ingénierie
     
    Il y a dans le métier une grande part de compétences relationnelles implicites : sens de l'écoute ou de l'empathie, intelligence émotionnelle, toutes liées à la faculté de partager ses intérêts. Enthousiasme, passion et énergie…
     
    Mais la profession reste encore fortement liée à la programmation des contenus, à ce qu’on appelle la progression pédagogique, et à l’évaluation. Rappelons ce que sont les compétences d’ingénierie pédagogique : concevoir des activités particulières, pour des objectifs et des contextes particuliers, les mettre en œuvre et les réguler, évaluer les apprenants
     
    Or ces compétences d’ingénierie sont-elles sollicitées dans les nouveaux environnements d’apprentissage personnels qui se dessinent et comment ?
  • « Ne vous inquiétez pas des erreurs, n’étudiez pas la grammaire, parlez et chattez avec des natifs, regardez des films, écoutez la radio, lisez et ça va rentrer tout seul. Seulement après vous ferez un peu de grammaire. »
    « Pas vraiment la peine de mémoriser, d'« engrammer », dès l'instant où tu sais que c'est devenu inutile puisque ce que tu as besoin de te souvenir, c'est enregistré quelque part en dehors de toi. Il faut juste savoir où, ou bien savoir comment le retrouver, et évidemment, y avoir accès techniquement ».
     
    Cette identité professionnelle peut-être menacée en effet par un discours de plus en plus prégnant aujourd’hui, qui est celui de l’apprentissage « naturel » comme pour une langue maternelle. Une bonne plate-forme où tout déposer, avec des compartiments bien étiquetés pour les « ressources pédagogiques », et le tour est joué ! Or l’accès aux ressources ne suffit pas, « n’a pas un effet direct » comme le dit André Tricot, psychologue de l’apprentissage, encore faut-il engager les interactions entre apprenants, que ce soit un groupe classe ou des partenaires mis en relation en tandem ou dans des réseaux. Cette dynamique réfléchie, préparée et bien cohérente avec une évaluation reste toujours la part fondamentale du travail du prof.
  • « Ne vous inquiétez pas des erreurs, n’étudiez pas la grammaire, parlez et chattez avec des natifs, regardez des films, écoutez la radio, lisez et ça va rentrer tout seul. Seulement après vous ferez un peu de grammaire. »
    « Pas vraiment la peine de mémoriser, d'« engrammer », dès l'instant où tu sais que c'est devenu inutile puisque ce que tu as besoin de te souvenir, c'est enregistré quelque part en dehors de toi. Il faut juste savoir où, ou bien savoir comment le retrouver, et évidemment, y avoir accès techniquement ».
     
    Cette identité professionnelle peut-être menacée en effet par un discours de plus en plus prégnant aujourd’hui, qui est celui de l’apprentissage « naturel » comme pour une langue maternelle. Une bonne plate-forme où tout déposer, avec des compartiments bien étiquetés pour les « ressources pédagogiques », et le tour est joué ! Or l’accès aux ressources ne suffit pas, « n’a pas un effet direct » comme le dit André Tricot, psychologue de l’apprentissage, encore faut-il engager les interactions entre apprenants, que ce soit un groupe classe ou des partenaires mis en relation en tandem ou dans des réseaux. Cette dynamique réfléchie, préparée et bien cohérente avec une évaluation reste toujours la part fondamentale du travail du prof.
  • Christine Vaufrey en févier 2013 est venue présenter les MOOCs à la librairie pédagogique du FLE et je voulais vous montrer cet extrait où elle évoque les MOOCs en langue.
    « On va créer un « bain de langue » et aux apprenants de créer des conversations. Ils nous en donnent des traces et on voit si ça marche ou si ça marche pas. Mais comment mesurer la progression ? Oui, mais faut-il de la progression ? »
    Alors quelle différence entre un MOOC et un réseau social bien connu ?
    « Dans un MOOC tu vas avoir établi ton programme « entre guillemets »
    Tu opères des choix sur les ressources que tu vas proposer. Tu les prépares toi-même si nécessaire ».
    http://www.youtube.com/watch?v=JKtdvSqQx3k&hd=1
     
    Ces compétences d’ingénierie sont devenues invisibles, un peu comme la didactique invisible dont parle Christian Ollivier. Ce que l’on voit donc se développer, ce sont des compétences « artistes », des ruses pour ne pas montrer ses ficelles pédagogiques et pour amener l’apprenant vers l’apprentissage sans en avoir l’air.
  • Quid du guidage ?
    « Pas assez de guidage fait prendre des risques aux apprenants » dit François Mangenot récemment dans un article de la revue de didactique du français dans le Monde « Recherche et applications où il analyse les pratiques pédagogiques dans les formations hybrides. Que ces pratiques plus ou moins informelles soient encadrées comme dans les projets d’écriture avec Wikipédia, avec des blogs tels que Babelweb, ou bien encore dans les expériences de jeux massifs multi-joueurs ou qu’elles soient « libres » et informelles comme la participation à des jeux sur Facebook, sur « War of Warcraft », ou encore les activités sur les sites d’apprentissage mutuel comme Livemocha, Busuu, Babbel.
     
    Comment accompagner sans casser l’ambiance ?
  • Un prof de langues, à quoi ça sert ?

    1. 1. Quelques questions… A quoi sert un prof de langues ? L'identité du prof de langues Le mythe de l'immersion Du bain de langue au programme Quid du guidage ?
    2. 2. Le site www.fle.fr , la librairie pédagogique du FLE et l’Ecole communautaire
    3. 3. Le site www.fle.fr , la librairie pédagogique du FLE et l’Ecole communautaire « Nous avons concrétisé un vieux rêve : apporter un ancrage physique à notre site et trouver un lieu de référence pour les activités et les échanges que nous générons »
    4. 4. Le site www.fle.fr , la librairie pédagogique du FLE et l’Ecole communautaire
    5. 5. Dossier métiers du FLE 05/12/2013Martine DUBREUCQ 6
    6. 6. 2/12/2013Martine DUBREUCQ 7
    7. 7. Art et ingénierie 02/12/2013Martine DUBREUCQ 8 Compétences relationnelles implicites Compétences d’ingénierie pédagogique
    8. 8. • « Ne vous inquiétez pas des erreurs, n’étudiez pas la grammaire, parlez et chattez avec des natifs, regardez des films, écoutez la radio, lisez et ça va rentrer tout seul. Seulement après vous ferez un peu de grammaire. » • « Pas vraiment la peine de mémoriser, d'« engrammer », dès l'instant où tu sais que c'est devenu inutile puisque ce que tu as besoin de te souvenir, c'est enregistré quelque part en dehors de toi. Il faut juste savoir où, ou bien savoir comment le retrouver, et évidemment, y avoir accès techniquement ». 02/12/2013Martine DUBREUCQ 9
    9. 9. • « Est-il encore nécessaire d’apprendre alors que tout le savoir est au bout des doigts, cliquable, téléchargeable de façon instantanée, accessible, googlisable, wikipédiable ? ». 02/12/2013Martine DUBREUCQ 10
    10. 10. Faut-il de la progression ? 02/12/2013Martine DUBREUCQ 11 http://www.youtube.com/watch?v=JKtdvSqQx3k&hd=1
    11. 11. • « Pas assez de guidage fait prendre des risques aux apprenants ». François Mangenot, Recherches et applications juillet 2013. Comment accompagner sans casser l’ambiance ? 08/07/2013Martine DUBREUCQ 12
    12. 12. Pistes ? • La méthodologie TANDEM revisitée avec les sites d’apprentissage mutuels • Des outils spécifiques pour du sur- mesure à la volée (Quizlet, Vocarro, Teachem)pour favoriser la production des apprenants en ligne. • … 08/07/2013Martine DUBREUCQ 13
    13. 13. Références • Recherches et applications « Mutations technologiques nouvelles pratiques sociales et didactique des langues ». Le Français dans le monde, juillet 2013 Article de François Mangenot : « Internet social et perspective actionnelle » p. 41 • Revue ALSIC in Vol. 15, n°1 | 2012 : Médias sociaux et apprentissage des langues : (r)évolution ? Christian Ollivier : Approche interactionnelle et didactique invisible – Deux concepts pour la conception et la mise en œuvre de tâches sur le web social http://alsic.revues.org/2402 05/122013Martine DUBREUCQ 14
    14. 14. Références : • Articles THOT Faire passer la pillule de l’effort : http://cursus.edu/article/17539/faire-passer-pilule- effort/ Les cours de langues sont-ils vraiment si nuls ? http://cursus.edu/dossiers-articles/dossiers/39/les- langues-les-tice-communaute/articles/17482/les- cours-langues-sont-ils-vraiment/ 08/07/2013Martine DUBREUCQ 15

    ×