EXERCICE 01.10
Pour faciliter l'accès aux fichiers et initier le travail collaboratif, le responsable informatique
d'une P...
L'utilisateur sollicite le progiciel au travers de son navigateur favori. Lorsqu'il déclare une note
de frais, un formulai...
3. Imaginez le dialogue pour que le tableur puisse récupérer des données disponibles
dans la Base de Données, afin de les ...
EXERCICE 04.10
Vous venez de créer un cabinet d'expertise comptable et allez proposer à vos clients un service
de télédécl...
la DGI ? la DGI.
EXERCICE 06.10
Lors de la procédure de dématérialisation des factures faut-il toujours que le fournisseur...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

3008

470 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
470
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
23
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

3008

  1. 1. EXERCICE 01.10 Pour faciliter l'accès aux fichiers et initier le travail collaboratif, le responsable informatique d'une PME a mis en place l'architecture suivante : Chaque collaborateur est doté d'un ordinateur individuel sous système d'exploitation Windows. Le dossier « Mes documents », seul dossier auquel l'utilisateur peut avoir accès, est redirigé vers un dossier personnel sur le serveur de fichiers de l'entreprise. Sur le serveur de fichiers, chaque service (Comptabilité, Ventes, Production) dispose d'un dossier partagé dont le contenu est organisé par le chef de service et qui sert à échanger les fichiers sur lesquels tous les employés du service peuvent travailler. Travail à faire 1. A quel mode d'Architecture de Client / Serveur (au sens du Gartner Group) rattachez- vous l'organisation mise en place dans cette entreprise. 2. Quelle en est son principal intérêt? 3. Peut-on parler d'Intranet? CORRIGE 01.10 1. A quel mode d'Architecture de Client / Serveur (au sens du Gartner Group) rattachez- vous l'organisation mise en place dans cette entreprise. On est en présence d'une gestion des données déportées. Le poste client réalise les traitements des logiciels bureautiques et des progiciels métiers en local et travaille sur les données enregistrées sur le serveur de fichiers. Le serveur de fichiers n'est sollicité que pour l'organisation des données. 2. Quelle en est son principal intérêt? L'organisation mise en place n'est qu'un embryon de travail collaboratif. Le responsable réseau a surtout pensé à la facilité des sauvegardes des données des utilisateurs. Les avoir centralisées sur un serveur, lui permet d'assurer un service de haute qualité en cas de perte de données. 3. Peut-on parler d'Intranet? Non! Il s'agit de la mise en place d'un service disponible au niveau des systèmes d'exploitation réseau. Dans ce mode d'architecture, le service sollicité est le « Transfert de Fichiers ». Pour qu'il ait intranet, il faut que les protocoles de communication entre machines soient ceux de l'internet, que les services de base de l'internet soient implantés (courriel, Web, Transfert de fichiers, travail collaboratif, ...) avec un accès réservé au personnel de l'entreprise. EXERCICE 02.10 La même entreprise vient d'acquérir un progiciel de gestion des notes de frais qui tourne sur une plate-forme Linux-Apache-Postgresql (Système d'exploitation, Serveur Web, SGBD) ©Éditions Foucher – Expertise comptable
  2. 2. L'utilisateur sollicite le progiciel au travers de son navigateur favori. Lorsqu'il déclare une note de frais, un formulaire lui est proposé. S'il oublie de remplir une zone, il obtient un message d'erreur instantané lorsqu'il valide sa saisie. Travail à faire 1. A quel mode d'Architecture de Client / Serveur (au sens du Gartner Group) rattachez- vous le fonctionnement de la plate-forme nécessaire pour faire tourner cet applicatif? 2. Quel composant logiciel (navigateur ou serveur) génère à votre avis l'avertissement délivré à l'utilisateur? CORRIGE 02.10 On est dans le cas d'une architecture Client / Serveur Déportée puisque le progiciel de gestion utilise un Client Web, qui est capable d'effectuer des traitements en local en JavaScript. Dans le cas présent le navigateur ne se contente pas d'interpréter le langage à balises qu'il reçoit pour afficher les informations ; il est aussi capable de réaliser un contrôle de validité des données saisies dans le formulaire. Il serait toutefois possible de faire assurer le contrôle du formulaire par le serveur, mais cela ralentirait les transactions, puisqu'il faudrait dans un premier temps envoyer les données erronées au serveur, qui après traitement, les renverraient au client, qui devrait à nouveau afficher le formulaire et demander une nouvelle saisie. Si ce nombre de transactions étaient fréquentes, et à grande échelle, elles ralentiraient terriblement le trafic du réseau. EXERCICE 03.10 Un utilisateur peut accéder à partir de son tableur à la base de données de l’entreprise. Pour permettre cet accès, les informaticiens ont installé sur son poste de travail, un logiciel qualifié de « Middleware », dont le rôle est de traduire en langage SQL, les requêtes émises par le tableur. Travail à faire 1. L’architecture décrite est-elle peut-elle être qualifiée de 2-tier ou de 3-tier ? Expliquez ! 2. A quel type de Client-serveur (selon la classification du Gartner Group) cette architecture vous fait-elle penser ? Expliquez ! ©Éditions Foucher – Expertise comptable
  3. 3. 3. Imaginez le dialogue pour que le tableur puisse récupérer des données disponibles dans la Base de Données, afin de les synthétiser dans un tableau à double entrée (rapport de tableau croisé dynamique sous Ms Excel). 4. CORRIGE 03.10 1. L’architecture est de type 3 tier. Il faut compter le nombre d’applications et non le nombre de machines. Le poste client possède 2 applicatifs complémentaires qui vont permettre de communiquer avec le moteur de Base de Données. 1 applicatif sur la machine « serveur » et 2 applicatifs (Middleware et Tableur) sur la machine cliente traduisent 3 niveaux de communication. 2. La machine « Serveur » héberge la Base de Données et le moteur de traitement SQL. Selon la typologie du Gartner group, la machine serveur assure donc la « Gestion de Données » et une partie de la « Logique Applicative ». La machine « Cliente » assure, ne serait ce qu’au niveau du Tableur, la partie « Logique Applicative » avec le calcul des formules, ainsi que la partie « Présentation ». On est donc en présence d’une Architecture « logique distribuée ». Si des données autres que celles se trouvant sur la Base de Données sont stockées sur le Tableur, on passe alors dans un type de « Gestion de Données Distribuées ». 3. Dialogue Le tableur utilise une fonction « DB.. » qui demandent les données selon certains critères (formalisation des Filtre Elaborés) Cette requête est envoyée par le « client tableur » au serveur de premier niveau que constitue le « Middleware ». Le Middleware traite la demande du tableur en la convertissant en requête SQL (Logique Applicative ». Il transmet cette requête au moteur SQL du SGBD : le middleware devient alors « Client ». Le serveur de Base de Données, exécute la requête SQL et obtient une Table. Le serveur de Base de Données renvoie la table au Middleware. Le Middleware reçoit les Données et les converties dans un format compréhensible par le Tableur. Le middleware envoie les données au tableur. Le tableur traite les Données (Logique Applicative) Le Tableur affiche le tableau à double entrée (Présentation) ©Éditions Foucher – Expertise comptable
  4. 4. EXERCICE 04.10 Vous venez de créer un cabinet d'expertise comptable et allez proposer à vos clients un service de télédéclaration EDI-TDFC pour leur compte. Quelles démarches devez vous faire? CORRIGE 04.10 Vous devez dans un premier temps devenir Partenaire EDI du service des impôts. Il faut pour cela se signaler aux impôts et obtenir une habilitation. Il faut signer avec son client une convention de droit privé : le mandat global de transmission. Le client de son coté est tenu de déclarer à l'administration fiscale l'identité du partenaire EDI mandaté. EXERCICE 05.10 Toute entreprise peut choisir de télédéclarer la TVA selon une procédure EFI ou EDI. Réalisez un tableau répondant aux questions suivantes pour chacune des procédures. 1. Comment déclarer? 2. Qui déclare? 3. Comment s'acquitter de la TVA? 4. Qui adresse la déclaration et le paiement à la DGI? CORRIGE05.10 Tableau de comparaison entre EFI et EDI pour télédéclarer la TVA. EFI (par internet) EDI (par envoi de fichiers) Comment adhérer ? Il faut : • avoir l'équipement informatique nécessaire ; • acquérir un certificat numérique et l'installer l’ordinateur ; • remplir en ligne le dossier de souscription, l'imprimer puis le remettre au service des impôts des entreprises dont dépend l’organisation. Il faut : • posséder un logiciel ayant obtenu une attestation de conformité aux messages EDIFACT ; • mandater un partenaire EDI ou devenir un partenaire ; • remplir le dossier de souscription puis le remettre au service des impôts des entreprises dont dépend l’organisme. Qui déclare ? Le souscripteur ou toute personne mandatée pour cette fonction (expert-comptable, membre de la société, etc) La déclaration est saisie sur un formulaire en ligne bénéficiant de contrôles et d'une aide en ligne. Le souscripteur ou toute personne mandatée pour cette fonction (expert-comptable, membre de la société, etc) La déclaration est saisie sur un logiciel mettant les données au format de transmission (EDIFACT). Comment s'acquitter de la TVA ? Les informations nécessaires au paiement sont saisies à la suite de la déclaration. Les informations nécessaires au paiement sont intégrées dans le fichier déclaratif. Qui adresse la déclaration et le paiement à Le souscripteur ou toute personne mandatée pour cette fonction Le partenaire EDI. Il recueille les fichiers, vérifie leur conformité au format EDIFACT puis les adresse à ©Éditions Foucher – Expertise comptable
  5. 5. la DGI ? la DGI. EXERCICE 06.10 Lors de la procédure de dématérialisation des factures faut-il toujours que le fournisseur envoie à son client un exemplaire papier? Pour vous aider à répondre vous pouvez consulter le livre blanc de la facture électronique à l'adresse : http://www.ebg.net/Facture_electronique.pdf CORRIGE06.10 « La notion de « facturation dématérialisée » désigne tous les modes de traitement de la facturation par les Entreprises sur support électronique. La facturation est dite dématérialisée car le support papier est éliminé des processus de traitement opérationnel. Cependant, s’il n’y a pas dématérialisation fiscale, un exemplaire papier doit toujours être envoyé par le Fournisseur à son Client pour servir de support aux contrôles fiscaux portant sur la TVA (c’est l’original fiscal). Cet exemplaire n’entrera pas dans le processus opérationnel de l’Entreprise et sera archivé dès sa réception en prévision des dits contrôles fiscaux. Par contre, il conviendra de s’assurer que les données échangées électroniquement sont conformes à celles présentes sur les factures papier . S’il y a « dématérialisation fiscale », cet exemplaire papier disparaît car l’administration fiscale effectue alors ses contrôles sur les factures électroniques qu’elle considère comme les factures originales. La facturation s’effectue alors totalement sans papier. Cette dématérialisation fiscale est faite selon les règles précisées par la réglementation fiscale. » (source : le livre blanc de la facture électronique) Pour l'administration fiscale cette dématérialisation ne peut avoir force probante que si la facture électronique a été signée à l'aide d'un certificat. ©Éditions Foucher – Expertise comptable

×