GUIDE PRATIQUE POUR LA CONSTRUCTION ET LA RENOVATION DURABLE DE PETITS BATIMENTS
- RECOMMANDATION PRATIQUE MAT11 -

MATE...
 

	
  
TYPES DE BRUIT (voir fiche CSS05 « assurer le confort acoustique »)
> Bruit aérien
Le cri d’un enfant, une alarme,...
 

	
  
INDICATEURS
> Indicateurs d’affaiblissement acoustique
Les exigences acoustiques applicables aux bâtiments constru...
 

	
  
Important : La correction acoustique n’isole pas du bruit mais estompe l’écho et la
réverbération. La présence de ...
 

	
  
Matériaux de parachèvement
(voir tableau2)

Cloison ossature
simple

- Plaques en terre
- Plaques en fibres de boi...
 

	
  
Matériaux de maçonnerie
(voir tableau 1)

Doublage sur mur
massif

- Briques creuses en terre cuite
- Blocs de sil...
 

	
  
Matériaux d’isolation
(voir tableau 3)

Plancher léger isolé
par le dessous

- Laine de mouton
- Laine de plume
- ...
 

	
  

Tableau 1 – matériaux de maçonnerie
MATERIAUX
Blocs de béton

Classement NIBE2010

Valeur d’isolation*

 déconse...
 

	
  
Les matériaux de parachèvement participent à la réalisation de complexes masse-ressortmasse. Leur performance sera...
 

	
  
Tableau 3 – Matériaux d’isolation
MATERIAUX

Classement NIBE2010
pour une application en
murs

 1b à 2a : choix b...
 

	
  
Tableau 3 – Matériaux d’isolation
Classement NIBE2010
pour une application en
murs

MATERIAUX
Cellulose soufflée

...
 

	
  
	
  
Mousses synthétiques
De nombreuses mousses synthétiques sont commercialisées sur le
marché de la construction...
 

	
  
Inversement, dans certains locaux on peut souhaiter placer des résonateurs pour augmenter le
temps de réverbératio...
 

	
  
ASPECTS ECONOMIQUES
> Facilité de mise en œuvre
La facilité de mise en œuvre influence beaucoup le prix de revient...
 

	
  
ASPECTS SOCIAUX ET CULTURELS
> Problèmes de santé liés à la pose des laines isolantes
La pose des laines minérales...
 

	
  
En Wallonie :
Les principaux points de vente sont affiliés au Cluster Éco-Construction
(http://clusters.wallonie.b...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Materiaux d'isolation acoustique - Guide IBGE

19 112 vues

Publié le

Le confort acoustique est un élément souvent négligé des espaces intérieurs. Or le bien être psychologique des habitants et la productivité au travail des travailleurs y est intimement lié.

Source Bruxelles Environnement : http://www.bruxellesenvironnement.be

La première chose à analyser est la nature et la source du bruit non désirable. Le choix d’une technique acoustique en dépendra. La fiche CSS05 « Assurer le confort acoustique » décrit les principes spatiaux et architecturaux permettant de penser le confort acoustique des bâtiments.

Elle propose des principes et solutions constructives permettant de composer et réaliser des éléments acoustiques et constitue un guide dans le choix d’une technique appropriée.

Publié dans : Développement personnel
0 commentaire
3 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
19 112
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
8 602
Actions
Partages
0
Téléchargements
202
Commentaires
0
J’aime
3
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Materiaux d'isolation acoustique - Guide IBGE

  1. 1.   GUIDE PRATIQUE POUR LA CONSTRUCTION ET LA RENOVATION DURABLE DE PETITS BATIMENTS - RECOMMANDATION PRATIQUE MAT11 - MATERIAUX D'ISOLATION ACOUSTIQUE: CHOISIR DES MATERIAUX SAINS, AVEC UN ECOBILAN FAVORABLE Limiter l’impact environnemental des matériaux d’isolation acoustique PRINCIPES DEMARCHE Le confort acoustique est un élément souvent négligé des espaces intérieurs. Or le bien être psychologique des habitants et la productivité au travail des travailleurs y est intimement lié. La première chose à analyser est la nature et la source du bruit non désirable. Le choix d’une technique acoustique en dépendra. La fiche CSS05 « Assurer le confort acoustique » décrit les principes spatiaux et architecturaux permettant de penser le confort acoustique des bâtiments. Elle propose des principes et solutions constructives permettant de composer et réaliser des éléments acoustiques et constitue un guide dans le choix d’une technique appropriée. Dans cette fiche-ci, nous reprenons les principes de composition d’éléments acoustiques de la fiche CSS05 en guidant cette fois le choix des matériaux requis vers des options à écobilan favorable, ceci dans le but que le choix des matériaux et les détails techniques soient toujours liés. Il est douteux de fonder une stratégie contre le bruit sur la base uniquement du choix d’un produit idéal puisque tout matériau peut, à prime abord, jouer un rôle acoustique. Plus que la performance des matériaux, c’est la qualité de mise en œuvre de ceux-ci qui détermine la qualité des performances acoustiques. À la lecture de cette fiche, on doit comprendre toute suggestion de matériau dans son association aux techniques précédemment décrites. La fiche MAT05 « Isolation thermique : choisir des matériaux sains et écologiques » décrit l’ensemble des matériaux d’isolation thermique et leurs propriétés. Ces informations sont complémentaires à cette fiche, surtout dans le cas où l’isolant joue à la fois un rôle acoustique et thermique, ce qui est souvent le cas. ETAPES DU CHOIX DES MATERIAUX ACOUSTIQUES 1. Adopter une stratégie acoustique appropriée au type de bruit (aérien, d’impact ou technique) à atténuer, son volume et sa longueur d’onde et des fonctionnalités/destinations du bâtiment existant 2. Choisir les matériaux à écobilan favorable, sur la base de leur rôle dans l’ensemble acoustique PAGE 1 SUR 16 – MATERIAUX D'ISOLATION ACOUSTIQUE: CHOISIR DES MATERIAUX SAINS, AVEC UN ECOBILAN FAVORABLE – JUILLET 2010 GUIDE PRATIQUE POUR LA CONSTRUCTION ET LA RENOVATION DURABLE DE PETITS BATIMENTS RECOMMANDATION PRATIQUE MAT11
  2. 2.     TYPES DE BRUIT (voir fiche CSS05 « assurer le confort acoustique ») > Bruit aérien Le cri d’un enfant, une alarme, la circulation automobile et le passage des avions produisent des bruits dit « aériens ». Ce sont des sons qui se propagent dans l’air. L’atténuation efficace des bruits aériens passe par une composition de type « masse / ressort / masse » et une bonne étanchéité à l’air, même entre locaux intérieurs. > Bruit d’impact : ex- objet qui tombe sur le sol… Dans une structure, les impacts sont transmis dans la matière même, par les poutres, les colonnes, les murs et les planchers. Ce sont des vibrations qui se propagent d’éléments en éléments. On peut s’en protéger par la désolidarisation des éléments et en créant des bris de conductibilité. > Bruit technique Les appareils ménagers, la ventilation, les conduites d’eau et autres installations mécaniques du bâtiment transmettent aux structures et aux parois des vibrations qui sont souvent la source d’inconfort sonore. Des fourreaux pour canalisation, fixations anti-vibratoires et autres bris sonores permettent de s’en protéger. STRATEGIES DE PERFORMANCE DES ELEMENTS D’ISOLATION ACOUSTIQUE Ces stratégies sont complémentaires. (voir fiche CSS05 « assurer le confort acoustique ») o Créer de la masse Principe connu sous le nom de « loi de masse » qui démontre l’impact bénéfique des matériaux massifs dans l’acoustique architecturale. Plus un matériau est dense, plus il isole. La présence de masse est particulièrement efficace dans l’atténuation des bruits aériens, puisque les ondes se propageant dans l’air auront plus de difficulté à faire vibrer un élément lourd. o Déphaser les ondes Le spectre des ondes sonores comporte toute une série de fréquences et de longueurs d’ondes différentes. Chaque matériau, par ses propriétés physiques et sa masse, absorbe ces ondes de façon sélective La création d’un complexe de couches hétérogènes est donc particulièrement efficace dans le captage de la globalité des phases du son. Il s’agit de varier l’épaisseur et la densité volumique des matériaux employés dans l’élément d’isolation acoustique. C’est le principe Masse/Ressort/Masse. Il importe ici de respecter l’ordre de disposition des matériaux. Placer le ressort avant la masse n’aura pas du tout le même effet acoustique et réduira de beaucoup l’efficacité de la paroi. o Étanchéifier Cette stratégie est la plus importante d’entre toutes. Une mauvaise étanchéification peut ruiner les efforts acoustiques de toute une paroi. Une très grande attention est nécessaire afin de limiter les transmissions parasites en rebouchant les fissures, passages de gaines, joints et châssis. Il suffit de très peu. C’est simple : là où l'air passe, le bruit passe. Un bon isolement aux bruits aériens suppose nécessairement une bonne étanchéité à l'air, étanchéité qui ne doit pas s’opérer aux dépens d’une ventilation saine des espaces. o Désolidariser Afin d’empêcher que le bruit se propage par vibration dans une structure, il faut s’assurer de désolidariser les éléments. Par exemple, un mauvais raccord d’un châssis à la maçonnerie occultera ses performances acoustiques de beaucoup. Ces coupures peuvent par exemple être réalisées à l’aide de bandes résilientes au périmètre des cloisons, par des joints de dilatation et par des suspentes antivibratoires. Les liaisons mécaniques rigides sont source de propagation du bruit. PAGE 2 SUR 16 – MATERIAUX D'ISOLATION ACOUSTIQUE: CHOISIR DES MATERIAUX SAINS, AVEC UN ECOBILAN FAVORABLE – JUILLET 2010 GUIDE PRATIQUE POUR LA CONSTRUCTION ET LA RENOVATION DURABLE DE PETITS BATIMENTS RECOMMANDATION PRATIQUE MAT11
  3. 3.     INDICATEURS > Indicateurs d’affaiblissement acoustique Les exigences acoustiques applicables aux bâtiments construits en Belgique sont axées sur le bâtiment fini. Pour connaître les valeurs d’isolement entre locaux, il faut procéder par une mesure sur chantier. C’est elle qui permet de certifier ou non la conformité d’une paroi acoustique à la norme belge NBN S 01-400-1. Deux indices sont à considérer : l’affaiblissement aux bruits aériens et l’amortissement des bruits d’impact. o L’indice d’affaiblissement acoustique aux bruits aériens ( indice Rw ) L’indice d’affaiblissement acoustique, c’est la différence des niveaux sonores enregistrés de part et d’autre d’une paroi ou d’un matériau. Cette valeur (Rw) se calcule en laboratoire et s’exprime en décibels (dB). Plus l’indice (Rw) d’un matériau est élevé, meilleure est sa capacité d’atténuer les bruits. À noter, le calcul de l’indice d’affaiblissement acoustique d’une paroi depuis les valeurs Rw individuelles des matériaux qui la compose donne une mesure indicative théorique de la performance de la paroi, mais pas du taux d’isolement acoustique entre deux locaux. En effet, des paramètres connexes tels que la présence de murs perpendiculaires influencent ce taux d’isolement, qui ne dépend donc pas que de l’indice d’affaiblissement acoustique de la paroi mitoyenne. Remarquons que les fabricants ne fournissent les valeurs acoustiques de leurs produits qu’en regard de l’ensemble d’une paroi type. Ces valeurs s’appliquent à toute la paroi. Il est donc important de demander au fabricant de mentionner dans quel assemblage la performance acoustique de leur matériau peut atteindre telle ou telle valeur. o L’amortissement des bruits d’impact (indice L’n,t,w ) Lecture Unité Indicateurs d’affaiblissement acoustique Valeur L’n,t,w représente le niveau de pression (en dB), et donc le « niveau de bruit » dans un local consécutif à un bruit de choc standardisé généré dans un autre local. Il s’agit donc d’une valeur mesurée in-situ, pondérée par le temps de réverbération du local où s’effectue la mesure. L’objectif du concepteur est d’obtenir une valeur la plus basse possible, et en tous les cas sous les prescriptions de la norme. Les matériaux sont souvent caractérisés par le coefficient d'amélioration aux bruits d’impact ∆Lw ; ce qui signifie la capacité du matériau à diminuer la valeur « L’n,t,w ». Indice d’affaiblissement aux bruits aériens Rw dB Indice d’amortissement des bruits d’impact L’n,t,w dBi Plus l’indice (Rw) d’un matériau est élevé, meilleure est sa capacité d’atténuer les bruits. plus le résultat en dB est bas, meilleure est l’isolation aux bruits d’impact. > Indicateur de correction acoustique : Le coefficient d’absorption (α W) Le coefficient d'absorption acoustique (αw) indique la capacité d'un revêtement à absorber l'énergie d'une onde sonore. Ce chiffre varie de 0 à 1. Plus il est grand, plus le matériau est absorbant. Le calcul de l’absorption d’une paroi est le produit de αw et de la surface de cette paroi. PAGE 3 SUR 16 – MATERIAUX D'ISOLATION ACOUSTIQUE: CHOISIR DES MATERIAUX SAINS, AVEC UN ECOBILAN FAVORABLE – JUILLET 2010 GUIDE PRATIQUE POUR LA CONSTRUCTION ET LA RENOVATION DURABLE DE PETITS BATIMENTS RECOMMANDATION PRATIQUE MAT11
  4. 4.     Important : La correction acoustique n’isole pas du bruit mais estompe l’écho et la réverbération. La présence de matériaux absorbants dans un espace améliore l’esthétique du son mais ne réduit en rien le niveau sonore perçu dans les espaces voisins. OBJECTIFS A ATTEINDRE  Minimum : o o Choisir une stratégie acoustique adaptée à la nature et à la source du bruit (voir fiche CSS05 « Assurer le confort acoustique » ) Appliquer intégralement la stratégie acoustique choisie. Chaque élément d’un détail acoustique joue un rôle essentiel à l’efficacité de l’ensemble.  Conseillé : o Choisir, selon la stratégie acoustique adoptée (murs creux, isolation entre chevrons, etc.), des matériaux écologiques à la place des matériaux courants : plutôt que des laines minérales, on choisira des laines végétales ou animales, ou des isolants à base de cellulose.  Optimum : o o Utiliser, dans des stratégies acoustiques complètes et bien adaptées, des matériaux écologiques. S’assurer que les dispositifs de correction et d’isolation acoustique sont réversibles, permettant le démontage séquentiel et le triage sélectif des matériaux et composants lors d’une éventuelle démolition. ELEMENTS DE CHOIX ASPECTS TECHNIQUES > Identification des types de composition de paroi selon leur indice d’affaiblissement Rw Nous confrontons ici différents modes constructifs de paroi et leur ordre de grandeur de performance acoustique. Les sections suivantes présenteront des listes de matériaux permettant de réaliser ces différents complexes, en mettant en avant la qualité environnementale des matériaux. Remarque : dans les tableaux qui suivent, des valeurs Rw sont indiquées. Celles-ci sont en général la valeur la plus haute des différentes variantes techniques possibles. Or les valeurs peuvent varier de 15 à 20%, notamment en fonction de la masse volumique et de l’épaisseur des matériaux. Le lecteur se réfèrera aux fiches techniques fournies par les fabricants pour confirmer les compositions envisagées. Mur massif simple Conditions de mise en oeuvre : Matériaux de maçonnerie (voir tableau1) • Finition sur les 2 faces - Briques creuses en terre cuite - Blocs de silico-calcaire - Blocs de plâtre - Blocs d’argile expansé - Blocs de béton cellulaire - Blocs de béton • Bande de désolidarisation et étanchéité au périmètre Rw ≈ 44 dB * *Exemple de performance acoustique avec blocs de béton 140 mm. Source : Action Acoustique PAGE 4 SUR 16 – MATERIAUX D'ISOLATION ACOUSTIQUE: CHOISIR DES MATERIAUX SAINS, AVEC UN ECOBILAN FAVORABLE – JUILLET 2010 GUIDE PRATIQUE POUR LA CONSTRUCTION ET LA RENOVATION DURABLE DE PETITS BATIMENTS RECOMMANDATION PRATIQUE MAT11
  5. 5.     Matériaux de parachèvement (voir tableau2) Cloison ossature simple - Plaques en terre - Plaques en fibres de bois - Plaques en fibro-plâtre - Plaques en carton-plâtre Conditions de mise en œuvre : Matériaux d’isolation (voir tableau3 – p.9-10 ) • Bande de désolidarisation et étanchéité au périmètre • Plaques de plâtre posée à joints alternés Rw ≈ 52 dB Sans laine Rw ≈ 45 dB* *Exemple de performance acoustique pour une cloison 120 mm avec plaques de carton plâtre (2 x 12 mm) + (2 x 12 mm) et 70 mm de laine de roche. Rapport de synthèse CSTB : source SNIP, source schéma Isover - Laine de mouton - Laine de plume - Laines de chanvre et lin - Laines en fibres de bois - Polyester recyclé - Cellulose souffée - Laine de verre ou laine de roche Matériaux de parachèvement (voir tableau 2) Cloison à ossature double - Plaques en terre - Plaques en fibres de bois - Plaques en fibro-plâtre - Plaques en carton-plâtre Conditions de mise en oeuvre : • Bande de désolidarisation et étanchéité au périmètre Matériaux d’isolation (voir tableau3 ) • Ossatures de doublage décalées • Épaisseur du vide minimum 7 cm Rw ≈ 53 dB * *Exemple de performance acoustique pour une cloison 120 mm à ossature double avec plaques de carton plâtre (1 x 12 mm) + (1 x 15 mm) et 45 mm de laine de roche. Source calcul et schéma Isover - Laine de mouton - Laine de plume - Laines de chanvre et lin - Laines en fibres de bois - Polyester recyclé - Cellulose souffée - Laine de verre ou laine de roche Matériaux de maçonnerie (voir tableau 1) Mur massif double - Briques creuses en terre cuite - Blocs de silico-calcaire - Blocs de plâtre - Blocs d’argile expansée - Blocs de béton cellulaire - Blocs de béton Conditions de mise en oeuvre : • Finition sur les deux faces • Bande de désolidarisation et étanchéité au périmètre Matériaux d’isolation (voir tableau 3) • Papier protégeant l’isolant du mortier Rw ≈ 73 dB * *Exemple de performance acoustique pour une cloison 350 mm en briques creuses (1 x 200 mm) + (1 x 35 mm) avec isolant en laine de verre semirigide 100mm. Source : PV CSTB AC 02-126/1, - Laine de mouton - Laine de plume - Laines de chanvre et lin - Laines en fibres de bois - Polyester recyclé - Cellulose soufflée - Laine de verre ou laine de roche PAGE 5 SUR 16 – MATERIAUX D'ISOLATION ACOUSTIQUE: CHOISIR DES MATERIAUX SAINS, AVEC UN ECOBILAN FAVORABLE – JUILLET 2010 GUIDE PRATIQUE POUR LA CONSTRUCTION ET LA RENOVATION DURABLE DE PETITS BATIMENTS RECOMMANDATION PRATIQUE MAT11
  6. 6.     Matériaux de maçonnerie (voir tableau 1) Doublage sur mur massif - Briques creuses en terre cuite - Blocs de silico-calcaire - Blocs de plâtre - Blocs d’argile expansée - Blocs de béton cellulaire - Blocs de béton Conditions de mise en oeuvre : • Finition sur la face extérieure du mur massif Matériaux d’isolation (voir tableau 3) • Bande de désolidarisation et étanchéité au périmètre - Laine de mouton - Laine de plume - Laines de chanvre et lin - Laines en fibres de bois - Polyester recyclé - Laine de verre ou laine de roche • Lame d’air entre isolant et plaque de plâtre : 18mm • Épaisseur du vide derrière parachèvement minimum 7 cm Matériaux de parachèvement (voir tableau2) Rw ≈ 68 dB * *Exemple de performance acoustique pour une cloison double en briques creuses (1 x 200 mm) et plaque de carton plâtre (1 x 12 mm) vissés sur fourrures avec isolant en laine de verre semi-rigide 100mm. Source :PV CSTB AC 02-127, source schéma : Isover - Plaques en terre - Plaques en fibres de bois - Plaques en fibro-plâtre - Plaques en carton-plâtre Chape flottante sur plancher massif Conditions de mise en œuvre : • Interposition d’un film étanche entre l’isolant et la chape flottante Matériaux résilients (voir tableau 4) - Plaque de liège aggloméré - Feutres de chanvres et lin - Panneaux poreux en cellulose - Perlite expansée - Vermiculite expansée - Mousses en caoutchouc - Mousses synthétiques • Bande de désolidarisation au périmètre Rw ≈ 65 dB * *Exemple de performance pour une dalle de béton 140 mm, avec chape flottante 40 mm et panneaux en laine de roche 20 mm. Essai CSTB AC 04138, PAGE 6 SUR 16 – MATERIAUX D'ISOLATION ACOUSTIQUE: CHOISIR DES MATERIAUX SAINS, AVEC UN ECOBILAN FAVORABLE – JUILLET 2010 GUIDE PRATIQUE POUR LA CONSTRUCTION ET LA RENOVATION DURABLE DE PETITS BATIMENTS RECOMMANDATION PRATIQUE MAT11
  7. 7.     Matériaux d’isolation (voir tableau 3) Plancher léger isolé par le dessous - Laine de mouton - Laine de plume - Laines de chanvre et lin - Laines en fibres de bois - Polyester recyclé - Laine de verre ou laine de roche Conditions de mise en oeuvre : • Faux-plafond supporté par des suspentes antivibratoires • Bande de désolidarisation au périmètre du fauxplafond Matériaux de parachèvement (voir tableau 2) • La présence d’une lame d’air entre le plancher et le faux-plafond améliore les résultats acoustiques - Plaques en terre - Plaques en fibres de bois - Plaques en fibro-plâtre - Plaques en carton-plâtre Rw (C) ≈ 51 dB* * Exemple de performance pour un plancher avec solives 230 mm et panneau 22 mm. Le plafond est constitué de plaques de carton plâtre (1x 12 mm) vissés sur fourrures suspendues avec laine de verre 100 mm et pare-vapeur Kraft. Source : Cated, Matériaux d’isolation (voir tableau 3) - Laine de mouton - Laine de plume - Laines de chanvre et lin - Laines en fibres de bois - Polyester recyclé - Laine de verre ou laine de roche Toiture à versant Conditions de mise en oeuvre : • Panneau de finition supporté par des suspentes antivibratoires Matériaux de parachèvement (voir tableau 2) Rw ≈ 53 dB* * Exemple de performance pour une toiture avec panneau de sous-toiture en fibre de bois 25 mm, isolant en laine de bois 180 mm et plaques de fibroplâtre 32mm. Source : Acoustix test Cedia 06-4861 - Plaques en terre - Plaques en fibres de bois - Plaques en fibro-plâtre - Plaques en carton-plâtre ASPECTS ENVIRONNEMENTAUX > Choisir des matériaux d’isolation acoustique Les tableaux qui suivent décrivent les caractéristiques environnementales des différents matériaux pouvant être utilisés pour réaliser les complexes de parois présentés précédemment. Pour les matériaux de maçonnerie, vu leur impact important dans la performance globale de la paroi, nous reprenons des indiquons des valeurs de Rw permettant de mettre en balance la performance acoustique et les caractéristiques environnementales présentées. Attention, comme précédemment, les valeurs d’affaiblissement au bruit aérien Rw indiquées ne sont qu’indicatives de performances minimales. Des variations de densité peuvent les améliorer considérablement. PAGE 7 SUR 16 – MATERIAUX D'ISOLATION ACOUSTIQUE: CHOISIR DES MATERIAUX SAINS, AVEC UN ECOBILAN FAVORABLE – JUILLET 2010 GUIDE PRATIQUE POUR LA CONSTRUCTION ET LA RENOVATION DURABLE DE PETITS BATIMENTS RECOMMANDATION PRATIQUE MAT11
  8. 8.     Tableau 1 – matériaux de maçonnerie MATERIAUX Blocs de béton Classement NIBE2010 Valeur d’isolation*  déconseillé - 5a Rw ≈ 40 dB Le béton traditionnel est un matériau massif composé de sable, d’eau et d’un réactif, le ciment (7 à 15% du contenu). Les nuisances environnementales du béton proviennent essentiellement du procédé de fabrication de la poudre de ciment qui dégage des polluants nocifs (anhydrides sulfureux, dioxyde d’azote et d’importants rejets de CO2). Cette pollution diminue lorsque la poudre de ciment de type Portland est partiellement remplacée par du laitier de haut fourneau ou de la cendre volante. Les concassés de béton sont recyclables. Source images : www.creargos.com Blocs de plâtre  choix moins bon - 4a Rw ≈ 40 dB Les blocs de plâtre sont composés de poudre de plâtre, de sable et d’eau. La fabrication de la poudre de plâtre demande beaucoup d’énergie. Les blocs de plâtre permettent une mise en oeuvre rapide par emboîtement de modules de grande taille. Exemples : Promonta, Knauf, etc. Source image : www.promonta.com Briques creuses en terre cuite  choix moins bon - 4c Rw ≈ 47 dB La brique d’argile cuite possède une grande masse et une excellente durée de vie. Les cavités contribuent à la légèreté et aux performances thermiques des briques. Cependant, du fait de sa masse supérieure, les briques pleines isoleront mieux du bruit que les briques alvéolées pour une même épaisseur. Le principal impact environnemental des briques provient de leur cuisson à haute température. En outre, certains fabricants utilisent des microbilles de polystyrène pour en favoriser la porosité, ce qui est source de pollution de l’air. Les fabricants utilisant des matières cellulosiques sont préférables à cet égard. Exemples : Porotherm, Monomur Source image : www.wienerberger.be Blocs de béton cellulaire  acceptable - 3C Rw ≤41dB ** Le béton cellulaire est constitué de ciment de sable, d’eau et d’air qui forment un produit minéral solide aux caractéristiques d’un isolant. Au niveau acoustique, sa faible masse est compensée par sa structure cellulaire et procure de très bonnes performances d’isolation au bruit. Du fait de sa légèreté, de sa facilité de découpe et des emboîtements, ce matériau est très facile à mettre en œuvre.. Exemple : bloc Ytong. Source image : www.h2lr.fr Blocs en silico-calcaire  acceptable - 3C Rw ≈ 41 dB Les blocs en silico-calcaire se composent de sable, d’eau et de chaux. C’est un bloc de maçonnerie parmi les moins consommateurs pour sa fabrication car il n’est pas cuit mais étuvé. Les blocs sont lourds, d’où leur pouvoir d’isolation acoustique élevé. La pose s’effectue par collage. Exemple : bloc Silka. Source image : www.xella.be non repris dans le classement Ce matériau est composé de billes d'argile expansé et/ou de billes de verre expansé. Les blocs ne subissent aucune adjonction chimique. D’origine minérale, ils sont très résistants et insensibles à l’eau au gel ou au feu tout en permettant une pose et découpe facile. Les cavités jouent davantage un rôle thermique qu’acoustique, la loi de masse prévalant. Exemple : Argex Blocs d’argile expansée Rw ≈ 41 dB Source image : www. domus-materiaux.fr * pour une paroi 9 cm enduite sur les deux faces ; données fournies par les fabricants ** variable selon la densité et la texture notamment. La valeur donnée ici est un maximum obtenu par des blocs de 10cm d’épaisseur de densité C4/06 PAGE 8 SUR 16 – MATERIAUX D'ISOLATION ACOUSTIQUE: CHOISIR DES MATERIAUX SAINS, AVEC UN ECOBILAN FAVORABLE – JUILLET 2010 GUIDE PRATIQUE POUR LA CONSTRUCTION ET LA RENOVATION DURABLE DE PETITS BATIMENTS RECOMMANDATION PRATIQUE MAT11
  9. 9.     Les matériaux de parachèvement participent à la réalisation de complexes masse-ressortmasse. Leur performance sera proportionnelle à leur masse, mais surtout à la bonne exécution du principe masse-ressort-masse, excluant toute liaison rigide entre les composants. Il en va de même pour les matériaux type laine isolante présentés par après. Tableau 2 – Matériaux de parachèvement MATERIAUX Classement NIBE2010 non repris dans le Plaques en terre classement Ce panneau est réalisé en terre et argile sèche armé de fibres végétales et solidarisé entre deux toiles de jute. Il résiste au feu et permet de réguler l’humidité de l’air. La plaque en terre s’utilise avec des enduits à la chaux ou à la terre et peut être fixé mécaniquement sur tout support. Exemple : Panneaux Claytec Source image : www.escalebio.com Plaques en fibre de bois  acceptable - 3a Ce sont des panneaux en fibre de bois de forte densité liées par des résines naturelles et / ou synthétiques ( latex). Leur fabrication récupère les déchets de l’industrie du bois. Ces plaques comportent une grande rigidité, mais résistent moins à l’humidité que les plaques de plâtre. La composition du liant est le point environnemental à surveiller pour ce type de panneaux. (comme pour les panneaux agglomérés de bois) On favorisera les liants à base de résine naturelle (lignine, amidon, parafine) ou à base de magnésie, chacun exempts de formaldéhydes nuisibles à la santé. Exemple : Celit 3D 4D, Gutex, Steico, PXD, Pavatex Source image : www.escalebio.com Plaques en Fibro-plâtre  choix moins bon Il s’agit d’une plaque de gypse (80 %) renforcé par des fibres de cellulose tiré du papier recyclé (20%). Elles sont pourvues d’une grande rigidité et possèdent de meilleures performances acoustiques que les plaques de carton-plâtre conventionnelles. Toutes deux demandent cependant beaucoup d’énergie de fabrication. Les plaques en fibro-ciment offrent aussi une excellente résistance au feu. Exemple : Fermacell Source image : www.xella.be Plaques en Carton-plâtre  choix moins bon Couramment appelé panneau de Gypse, ce matériau est le plus utilisé en construction intérieure. Il s’agit de gypse solidarisé entre deux couches de carton. En raison des additifs et de sa composition, c’est un matériau qui respire peu et résiste mal à l’humidité, sauf dans le cas de plaques spéciales en ciment et sable. Le gypse garantit par contre une bonne résistance au feu. Exemple : Gyproc. Source image : www.bpbplaco.com PAGE 9 SUR 16 – MATERIAUX D'ISOLATION ACOUSTIQUE: CHOISIR DES MATERIAUX SAINS, AVEC UN ECOBILAN FAVORABLE – JUILLET 2010 GUIDE PRATIQUE POUR LA CONSTRUCTION ET LA RENOVATION DURABLE DE PETITS BATIMENTS RECOMMANDATION PRATIQUE MAT11
  10. 10.     Tableau 3 – Matériaux d’isolation MATERIAUX Classement NIBE2010 pour une application en murs  1b à 2a : choix bon à meilleur La laine de roche est fabriquée à partir d’un mélange de minéraux (pierre volcanique, basalt, dolomite, scories) chauffé, fondu puis étiré. Une résine vient ensuite lier les fibres. La production de la laine de verre suit un procédé analogue, cette fois à partir de sable ou de verre recyclé, de calcaire et de soude calcinée. On leur reproche l’émanation, pendant les manipulations, de fines fibres agressives à la peau, aux muqueuses et aux voies respiratoires. Leur efficacité acoustique n’est pas supérieure aux autres laines. Laine de verre et laine de roche* Source image : Energie + Laine de mouton  1b : meilleur choix Fabriquée naturellement, la laine de mouton demande très peu d’énergie pour sa production. La laine repousse l’humidité, résiste aux impuretés et s’enflamme très difficilement. La plupart des problèmes environnementaux associés aux laines sont attribuables aux additifs chimiques contre les moisissures ou le feu alors qu’elle leur résiste naturellement. Choisir une laine sans additifs est donc un choix logique. Exemple : Daemwool, Doscha, Source image : www.doscha.nl non repris dans le Laine de plume classement Constitué à 70 % de plumes, 10 % de laine et 20 % de fibres textiles thermofusibles, l’isolant de plume associe performance, santé et respect de l'environnement. Les plumes sont traités à 150°C et débarrassées de toute substance allergène. La souplesse du matériau est très favorable à l’isolation acoustique. Exemple : Bâtiplum Source image : www.batiplum.com Laines de chanvre et lin  3a : choix acceptable L’isolant en chanvre est réalisé par un mélange de chanvre et de jute. Il est soit tissé soit lié par du polyester fondu. Les laines à fibres végétales sont non-irritantes et régulent l'humidité intérieure. Elles sont par ailleurs imputrescibles et répulsives aux insectes et rongeurs. Parmi les isolants à fibres végétales (chanvre, coco, lin, cotton), la laine de chanvre domine largement le marché pour des raisons économiques. Exemples : Isonat Chanvre, Batichanvre, Terrachanvre, Thermolin, Natilin Source image : www.escalebio.com Laines en fibre de bois non repris dans le classement Laine en fibres de bois obtenues à partir de papier journal recyclé ou directement du bois. Un traitement au sel de bore les protège des attaques d’insectes, des champignons et du feu. La laine de bois est souple et résiliente et sa pose est facile et saine. On préfèrera les produits dont la fibre est non traitée chimiquement et collée avec sa propre résine. En outre, elle peut réguler l’humidité de l’air intérieur. Exemples : Gutex, Inthermo, Pavatex, Steico, Homatherm, Panterre Source image : www.homatherm.be Polyester recyclé  : 2b : bon choix Il existe des laines isolantes fabriqués à partir de plastique (PET) provenant des contenants recyclés, dont les performances avoisinent celles des laines de verre tout en étant non-irritantes. Il s’agit de plastique refondu en fibres puis retissé sur lui-même par aiguillage. Puisque aucune substance autre que le polyester ne s’y retrouve, cet isolant est entièrement recyclable en fin de vie. Il maintiendra sa forme et ses propriétés avec le temps. Exemples : Deltafiber Source image : www.insulco.be PAGE 10 SUR 16 – MATERIAUX D'ISOLATION ACOUSTIQUE: CHOISIR DES MATERIAUX SAINS, AVEC UN ECOBILAN FAVORABLE – JUILLET 2010 GUIDE PRATIQUE POUR LA CONSTRUCTION ET LA RENOVATION DURABLE DE PETITS BATIMENTS RECOMMANDATION PRATIQUE MAT11
  11. 11.     Tableau 3 – Matériaux d’isolation Classement NIBE2010 pour une application en murs MATERIAUX Cellulose soufflée  1c : meilleur choix Isolants à souffler composés de fibres de cellulose sans liants, obtenues à partir de papier journal recyclé et/ou de fibres de bois. Un traitement au sel de bore les protège des attaques d’insectes, des champignons et du feu. La pose nécessite cependant une protection respiratoires anti-poussière. Exemples : Isofloc, Thermofloc, Homatherm Source image : www.ageka.fr *En acoustique, il n’y a pas de supériorité significative de performance entre les différentes laines Tableau 4 – Matériaux résilients MATERIAUX Plaque de liège aggloméré Voir tableau 5 - liège Voir tableau 3 - laine en fibres de bois Voir tableau 3 – laines de chanvre et lin Feutres en cellulose-lin Feutres de chanvre Panneaux poreux en cellulose Panneaux poreux composés de cellulose, ou autres fibres végétales comme le lin. Plusieurs fabricants n’utilisent que des liants naturels de sorte qu’ils ne contiennent pas de formaldéhydes. Les panneaux présentent une configuration poreuse, mais néanmoins une structure très robuste, ils résistent au poinçonnement et peuvent être fortement sollicités. Dans certains cas, les panneaux sont adossés sur une plaque de plâtre. Pour des raisons de désolidarisation essentielle au recyclage ultérieur, il est préférable d’éviter ces doublures collées. Exemples : Pavatex-pavapor-pavastep, Steico unterboden, Pan-terre, AcoustixSource image : www.pavatex.fr Perlite expansée La perlite est une roche volcanique expansée par chauffe formant des granules poreuses. La matière première est importée de Grèce. Ce matériau est stable, inerte et résistant à la compression. Les propriétés acoustiques ne sont cependant pas particulièrement intéressantes. Exemples : Fesco Board, Sibli Source image : http://www.travellersgarden.com Vermiculite expansée La vermiculite est une roche obtenue à partir du mica, importé d’Afrique. Parfois exfoliée (enrobée de bitume) ou expansée (gonflée), on favorisera la seconde pour des raisons environnementales évidentes. On évitera également les produits contenant des fibres d’asbeste. Entièrement minérale, la vermiculite est stable, inerte et résistante à la compression. Exemple : Sibli. Les propriétés acoustiques ne sont cependant pas particulièrement intéressantes. Source image : http://aggie-horticulture.tamu.edu Mousses en caoutchouc Il existe des mousses composées de caoutchouc naturel sous forme de flocons de mousse agglomérés et liés avec une colle. La nature synthétique des colles et des additifs ajoutés trompe cependant l’origine naturelle du matériau de base : le caoutchouc. Ce matériau offre toutefois de très bonnes performances acoustiques. Exemples : Accorub Source image : www.isola.be PAGE 11 SUR 16 – MATERIAUX D'ISOLATION ACOUSTIQUE: CHOISIR DES MATERIAUX SAINS, AVEC UN ECOBILAN FAVORABLE – JUILLET 2010 GUIDE PRATIQUE POUR LA CONSTRUCTION ET LA RENOVATION DURABLE DE PETITS BATIMENTS RECOMMANDATION PRATIQUE MAT11
  12. 12.       Mousses synthétiques De nombreuses mousses synthétiques sont commercialisées sur le marché de la construction depuis plus de 20 ans. Composés de polyester, polyéthylène, fibre de verre, bitume et autres, ces matériaux ont en commun un écobilan défavorable, principalement en raison de leur attachement à la filière pétrochimique et leur incapacité à se dégrader sans danger dans l’environnement. D’autant plus que souvent posés sous une chape de finition en béton coulé, les isolants minces de sous-plancher ont peu de chance d’être propre à la récupération en fin de vie. Source image : www.insulco.be > Choisir des matériaux et systèmes de correction acoustique Dans les locaux inconfortables à cause du bruit généré à l’intérieur, on peut souhaiter augmenter l’absorption acoustique des parois pour limiter le temps de réverbération. Le principe d’un matériau absorbant est d’atténuer la réverbération en empêchant la réflexion du son sur une paroi. C’est un phénomène de surface qui s’obtient avec des matériaux à structure ouverte. Les matériaux fibreux et les matériaux à porosité ouverte (moquette, rideaux, vêtements, lièges…) possèdent de très bonnes caractéristiques au niveau de l’absorption du son. Chaque matériau absorbe, suivant sa nature, des fréquences de sons différentes. La solution pour couvrir l’ensemble du spectre sonore consiste à employer dans une même pièce un assemblage de matériaux d’absorption et de dimensions différentes. o o o Hautes fréquences : matériaux poreux, fibreux, textiles Moyennes fréquences : épaisseur des matériaux Basses fréquences : résonateurs (matériau perforé espacé de la paroi) Il y a donc une multitude de matériaux poreux, qui peuvent apporter une correction acoustique dont le mobilier et les revêtements de sol. Cependant, en voici trois, plus spécifiquement conçu comme tel. Tableau 5 – Matériaux d’absorption acoustique MATERIAUX Classement NIBE2010 Plaque de liège aggloméré  meilleur choix Le liège, matériau tiré de l’écorce du chêne-liège, est un matériau produit naturellement. Il résiste bien à l’humidité et au feu tout en ayant d’excellentes qualités acoustiques vu l’irrégularité de sa surface. Sa valeur environnementale dépendra du liant utilisé dans les panneaux. Il faut éviter les lièges ajoutés de liants synthétiques non-biodégradables. De manière générale, on favorisera les lièges recyclés. Exemples : Van Avermaet, Le Petit Liège, T&G Source image : escalebio.com Panneaux poreux en cellulose  Voir tableau 4 – panneaux poreux en cellulose Mousses synthétiques  à proscrire e Absorbants en mousse polyuréthane, mélamines ou polyester, aux formes creuses ou ondulantes, ils sont plutôt à éviter du point de vue environnemental. Issus de la chimie du pétrole, ils ne sont pas biodégradables et difficilement recyclables. Les mousses polyuréthanes sont les moins chères mais jaunissent et sont inflammables. Les mousses de mélamine sont 50% plus absorbantes, plus résistantes aux UV et au feu mais aussi plus onéreuses. PAGE 12 SUR 16 – MATERIAUX D'ISOLATION ACOUSTIQUE: CHOISIR DES MATERIAUX SAINS, AVEC UN ECOBILAN FAVORABLE – JUILLET 2010 GUIDE PRATIQUE POUR LA CONSTRUCTION ET LA RENOVATION DURABLE DE PETITS BATIMENTS RECOMMANDATION PRATIQUE MAT11
  13. 13.     Inversement, dans certains locaux on peut souhaiter placer des résonateurs pour augmenter le temps de réverbération. Il s’agit de plaques perforées placées à une certaine distance d’une paroi, souvent employées en faux-plafond acoustique. La fréquence des sons absorbés variera selon le diamètre des trous. Pour couvrir l’ensemble du registre, c’est la diversification des matériaux et dimensions dans une pièce qui compte. La juste proportion de perforations conditionne également l’efficacité des résonateurs. Parfois le boîtier, composé de l’ensemble plaque/paroi, est recouvert de matériaux absorbant sur sa face intérieure. De nombreux systèmes sont vendus sur le marché, et pour guider un choix plus écologique voici quelques critères à observer : o Nature du matériau ( de préférence organique ) o Homogénéité du matériau ou possibilité de dissocier les éléments ( pour le recyclage en fin de vie ) Enfin, dans certains locaux particuliers, on peut souhaiter réfléchir un son sur certaines surfaces pour augmenter le temps de réverbération (petits auditoires par exemple). Il est à considérer que l’efficacité du panneau acoustique provient davantage de son positionnement judicieux dans l’espace par rapport à la source que de sa matérialité. Ceci dit, le bois convient très bien comme dispositif de réflexion sonore par sa combinaison de rigidité et flexibilité. De plus, c’est un matériau potentiellement à haute valeur environnementale, pour autant que l’origine et le traitement du bois soient adéquats et que le panneau composé ne dégage pas de polluant chimique. Pour approfondir ces questions, nous recommandons la lecture des fiches MAT08 « Choisir un bois en fonction de son origine et de sa mise en œuvre », CSS08 « Limiter les sources de pollution intérieure : pollution chimique et physique » et CSS09 « Colles et peintures : tenir compte de leur impact sur la santé et l’environnement ». > Remarque : distinguer Isolation acoustique et isolation thermique Vu la similitude des matériaux utilisés on pourrait supposer que l’isolation thermique produit de facto de l’isolation acoustique. Or, une isolation thermique n'est pas toujours acoustique. On doit s’assurer que le matériau en question est employé adéquatement dans une composition acoustique d’ensemble de la paroi (créer de la masse, déphaser, étanchéifier, désolidariser). Les isolants synthétiques ci-dessous (polyuréthanes et polystyrènes) sont souvent utilisés comme isolants thermiques. Ils peuvent dans certains cas jouer un rôle acoustique mais cela peut être obtenu par des matériaux plus écologiques. De gauche à droite : polyuréthane, polystyrène expansé, polystyrène extrudé, Source : Energie + > Remarque : précaution environnementale envers les « complexes de doublages » Il existe sur le marché de nombreux produits combinant des matériaux jouant le rôle de masse à des plaques fibreuses servant de ressort acoustique. C’est par exemple le cas des panneaux de fibres ou laines collés sur plaque de plâtre. Pour des raisons de recyclage et de gestion des déchets, il convient en général d’éviter les complexes de doublages. Le collage nuit à la dissociation des matériaux, essentielle au recyclage, et présente également des risques pour la santé des occupants (voir fiche CSS09 « Colles et peintures : tenir compte de leur impact sur la santé et l’environnement »). De gauche à droite : Fermacell sol ; laine de roche ou fibre de bois sur fibro-plâtre Gyproc ; laine de verre sur carton-plâtre, Source : www.fermacell.be, www.bpbbelgium.be PAGE 13 SUR 16 – MATERIAUX D'ISOLATION ACOUSTIQUE: CHOISIR DES MATERIAUX SAINS, AVEC UN ECOBILAN FAVORABLE – JUILLET 2010 GUIDE PRATIQUE POUR LA CONSTRUCTION ET LA RENOVATION DURABLE DE PETITS BATIMENTS RECOMMANDATION PRATIQUE MAT11
  14. 14.     ASPECTS ECONOMIQUES > Facilité de mise en œuvre La facilité de mise en œuvre influence beaucoup le prix de revient d’une solution. Ceci est particulièrement vrai dans le cas des murs maçonnés qui demandent souvent une main d’œuvre coûteuse. Le choix de blocs plus légers et facile à la pose comme ceux en silicocalcaire ou argile expansé, bien que généralement plus chers, peut se justifier ainsi. > Comparaison du coût des matériaux Sur base du catalogue UPA 2009, voici des indications de prix pour différents matériaux cités dans cette fiche. Ce catalogue n’inclut que peu de solutions écologiques. Pour ces derniers, nous recommandons donc de prendre contact avec des fournisseurs spécialisés. Ces derniers peuvent être identifiés par exemple via le cluster éco-construction bruxellois, qui regroupe les professionnels, entreprises et revendeurs du secteur de l’éco-construction (http://www.ecobuildinbrussels.be ). Le tableau ci-dessous pourra alors servir de point de référence pour une confrontation des coûts. MATERIAUX Coûts €/m² Liste 1 – Matériaux de maçonnerie (19cm) Blocs de béton 54 à 68 Briques creuses en terre cuite 62 à 74 Blocs de béton cellulaire collé 50 à 65 Blocs en silico-calcaire 64 à 76 Bloc d’argile expansé 58 à 77 Liste 2 – Matériaux de parachèvement Carton-plâtre (12mm) sur lattage 30 à 37 MDF sur structure bois 139 à 169 Liste 3 – Matériaux d’isolation Laines de verre (12 cm) 16 à 21 Laines de roche (12 cm) 21 à 32 Cellulose soufflée 15 à 20 panneaux en fibre de bois 12 à 16 Laines de chanvre (6 cm) 14 à 19 Liste 4 – Matériaux résilients Mousse PE 3mm 7.5 à 8 Mousse PE 5mm 8à9 Fibre organique 5à7 Liège expansé plaque 4cm 7 à 13 PAGE 14 SUR 16 – MATERIAUX D'ISOLATION ACOUSTIQUE: CHOISIR DES MATERIAUX SAINS, AVEC UN ECOBILAN FAVORABLE – JUILLET 2010 GUIDE PRATIQUE POUR LA CONSTRUCTION ET LA RENOVATION DURABLE DE PETITS BATIMENTS RECOMMANDATION PRATIQUE MAT11
  15. 15.     ASPECTS SOCIAUX ET CULTURELS > Problèmes de santé liés à la pose des laines isolantes La pose des laines minérales est irritante pour les voies respiratoires et les yeux. Les précautions d’emploi des fabricants doivent être scrupuleusement suivies. Une fois installées, elles ne sont normalement pas en contact avec l’air ambiant et sont donc inoffensives. Dans une logique d’architecture durable, le critère de santé plaide une fois de plus en faveur des laines isolantes végétales ou animales (coton, laine, chanvre, plume) DANS LA PRATIQUE Des mesures doivent être prises aux différentes phases de développement et de réalisation du projet : PHASE DE CONCEPTION o Planifier les éléments acoustiques en prévoyant des indices d’affaiblissement acoustique supérieurs d’au moins 5dB aux performances d’affaiblissement visées de façon à prendre en compte les imperfections de réalisation. SUIVI ET SURVEILLANCE DES TRAVAUX o Accorder le plus haut soin à la mise en oeuvre des éléments acoustiques. Des défauts d’étanchéité, des bris de désolidarisation, même infimes, peuvent engendrer d’importantes pertes de performances acoustiques. o Privilégier des liaisons mécaniques souples. Les liaisons mécaniques rigides sont en acoustique l'équivalent d'un pont thermique en isolation thermique. Il faut les éviter. o Dans le cas des doublages de panneaux de plâtre ou autres, il est très important de chevaucher les panneaux de façon à obtenir des joints alternés. Ceci réduira la propagation du son. Il faut également s’assurer que les plaques sont espacées d’environ 5 mm des parois adjacentes (remplissage avec joint souple ). o Mesurer et valider in situ les performances d’isolement des locaux construits de façon à s’assurer du respect des normes et des performances attendues. > Sur chantier - L’isolation aux bruits aériens ( valeur DnT,w ) Les exigences acoustiques applicables aux bâtiments construits en Belgique sont axés sur le bâtiment fini. Pour connaître les valeurs d’isolement entre locaux, il faut procéder par une mesure sur chantier. C’est elle qui permet de certifier ou non la conformité d’une paroi acoustique à la norme belge NBN S 01-400-1. L’isolation acoustique est exprimée en décibels (dB) par l'indice DnT,w(C; Ctr). Les conditions de réalisation sur chantier ne sont jamais celles des laboratoires où les tests ont été faits. Pour s’assurer d’atteindre en chantier les valeurs prescrites par les normes, il est essentiel de prévoir, lors du choix des techniques et matériaux acoustiques, une performance qui soit au moins 5dB supérieure aux résultats d’essai en laboratoire. INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES DISPONIBILITE DES MATERIAUX ECOLOGIQUES À Bruxelles : EcoBuild, le cluster éco-construction bruxellois, qui regroupe les professionnels, entreprises et revendeurs du secteur de l’éco-construction (http://www.brusselsgreentech.be/fr/page.php?menu_ID=39.) En Flandre : Les points de vente de matériaux écologiques sont affiliés à l’association VIBE ( http://www.vibe.be/ ) PAGE 15 SUR 16 – MATERIAUX D'ISOLATION ACOUSTIQUE: CHOISIR DES MATERIAUX SAINS, AVEC UN ECOBILAN FAVORABLE – JUILLET 2010 GUIDE PRATIQUE POUR LA CONSTRUCTION ET LA RENOVATION DURABLE DE PETITS BATIMENTS RECOMMANDATION PRATIQUE MAT11
  16. 16.     En Wallonie : Les principaux points de vente sont affiliés au Cluster Éco-Construction (http://clusters.wallonie.be/ecoconstruction/fr/) AUTRES ELEMENTS A GARDER A L’ESPRIT Autres fiches liées au choix des matériaux d’isolation acoustique : o CSS05 - Assurer le confort acoustique o CSS08 - Limiter les sources de pollution intérieure : pollution chimique et physique o CSS09 - Colles et peintures : tenir compte de leur impact sur la santé et l’environnement o MAT05 - Isolation thermique: choisir des matériaux sains et écologiques o MAT08 - Choisir un bois en fonction de son origine et de sa mise en œuvre REFERENCES Documentation : o THOELEN Peter et Pierre SIBILLE. Une isolation acoustique des matériaux bioécologiques ?, état des lieux du marché belge des matériaux bio-écologiques destinés à l’isolation acoustique, Rapport rédigé par VIBE pour l’IBGE, mai 2005 o HAMAYON Loïc. REUSSIR L'ACOUSTIQUE D'UN BATIMENT, Le moniteur, 2006, 238 p. o CSTC. La nouvelle norme NBN S 01-400-1. Critères acoustiques pour les immeubles d'habitation o TISSEYRE & ASSOCIES – Logiciels en ligne de calcul acoustiques http://www.planete-acoustique.com/global.htm o CSTC, Les toitures vertes, Note d’Information Technique 229, 2006 o Sur internet : o Bruxelles Environnement. Code de bonnes pratiques relatif aux normes et techniques d’isolation acoustique des bâtiments d’habitation, dans le cadre de l’arrêté du 13-062002 de la Région Bruxelles-Capitale. 25p. disponible sur : http://www.curbain.be/fr/renovation/information o Action acoustique, Principes de base: ce que vous devez savoir http://www.actionacoustique.be/isolation_principes_types_bruits.html o Le Centre Urbain, Dossier sur l’acoustique architecturale, http://www.curbain.be/fr/renovation/information/notionsdacoustique_IAC.php o La norme acoustique en vigueur - L’antenne Norme du CSTC http://www.bbri.be/antenne_norm/akoestiek/fr/index.htm o Guide pratique de l'ADEME, La lutte contre le bruit, http://www.ademe.fr/particuliers/Fiches/bruit/index.htm o Le Réseau Eco-consommation, Les matériaux d'isolation : les connaître pour bien les choisir, http://www.ecoconso.be/article260.html o Anah - Fiche technique acoustique http://www.anah.fr/technique/tech-frameset.htm o Sobane – réduction des bruits dans les milieux de travail http://www.sobane.be/fr/bruit.html o DbStop, Portail des fabricants et fournisseurs en acoustique, http://www.dbstop.com/ o IRC-CNRC, Facteurs modifiant la perte de transmission du son, Guide CBD-239-F, http://irc.nrc-cnrc.gc.ca/pubs/cbd/cbd239_f.html o AcouStiff, Logiciel de prévision d'indice d'affaiblissement acoustique, http://www.acoustique-gamba.fr/logiciels/acous_stiff.htm o Acoubat V4.0, Logiciel d’aide à la conception acoustique des bâtiments http://software.cstb.fr o Dossier sur l’acoustique architecturale sur le site du fabricant de laine de roche Isover, http://www.isover.fr/doc/acoustique/20.html PAGE 16 SUR 16 – MATERIAUX D'ISOLATION ACOUSTIQUE: CHOISIR DES MATERIAUX SAINS, AVEC UN ECOBILAN FAVORABLE – JUILLET 2010 GUIDE PRATIQUE POUR LA CONSTRUCTION ET LA RENOVATION DURABLE DE PETITS BATIMENTS RECOMMANDATION PRATIQUE MAT11

×