Lachapelle rené presentation-actes-colloquetsi2014-v2

298 vues

Publié le

Les métiers du développement territorial: entre mouvements sociaux et institutions - Une approche France-Québec
Le développement local a d'abord été une action de revendication des communautés locales en difficulté, mais la crise du modèle de développement libéral productiviste a suscité une institutionnalisation des démarches territoriales. Aux militants qui ont initié ces actions et ont été les premiers professionnels du développement, ont succédé des intervenantes et intervenants professionnels dont le nombre s’est multiplié à la faveur de l’évolution des programmes. Les contextes politiques français et québécois sont différents, mais les enjeux qui confrontent celles et ceux qui pratiquent les métiers du développement, sont largement partagés. Organisatrices et organisateurs communautaires en CSSS, agentes et agents de développement rural dans les CLD, coordonnatrices et coordonnateurs d’organismes de développement et autres agents de programme dans les collectivités locales partagent une culture, une posture et un essentiel de métier avec celles et ceux qui exercent des fonctions similaire en France. Le Congrès des développeurs territoriaux qui a réuni 450 personnes à Valence en France à l’été 2013 a été l’occasion de mettre en évidence des enjeux partagés par celles et ceux qui exercent un métier de passeur au frontière des institutions et des communautés locales. Ce congrès marquait l’aboutissement d’une démarche de recherche-action sur les compétences et la formation des agents de développement de territoire menée de 2011 à 2013 conjointement dans cinq régions de France et en Estrie au Québec. Si les formations académiques des divers agents sont multiples, le travail social occupe une position avantageuse pour préparer à l’intervention collective en développement territorial. La communication vise à présenter les résultats de la recherche réalisée en partenariat avec les acteurs estriens et l’essentiel des échanges au Congrès de Valence. La communication mettra en évidence les enjeux identifiés et les défis que présente, dans le contexte des politiques publiques actuelles, la contribution de l’organisation communautaire au changement social.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
298
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Lachapelle rené presentation-actes-colloquetsi2014-v2

  1. 1. Entre mouvements et institutions Une approche France – Québec des métiers du développement territorial René Lachapelle UQÀM - 14 Mars 2014
  2. 2. Plan de la communication 1. La recherche-action France-Québec et le Congrès des développeurs territoriaux (Valence) 2. Du développement local au développement territorial 3. Intervenir avec les gestionnaires et les élus 4. Des métiers aux frontières: être passeurs 5. Le territoire comme espace dʼintégration en contexte de mondialisation
  3. 3. Valence (France) 3-4 juillet 2013
  4. 4. Un aboutissement de la recherche-action France-Québec �Le Congrès de Valence a réuni 451 personnes intervenant en développement territorial, à 54 % des femmes animatrices, chargées de projet ou de mission, mais aussi gestionnaires et chefs de projet avec quelques élus et des universitaires �Il a mis à profit les résultats de deux années de recherche-action sur les compétences et les expertises des agents de développement territorial � Dans 5 régions en France : Île-de-France, Auvergne, Midi-Pyrénées, Rhône-Alpes et Languedoc-Roussillon � En Estrie au Québec
  5. 5. Contextes différents et enjeux partagés �La troisième vague de décentralisation en France �Les MRC : une décentralisation inachevée au Québec �Les développeurs territoriaux sont confrontés aux effets de la mondialisation �Est-il possible quʼils se reconnaissent comme partageant une mune mune mune mêmemememe professionprofessionprofessionprofession et se donnent les moyensles moyensles moyensles moyens de mettrede mettrede mettrede mettre à profitprofitprofitprofit la diversité de leurs expertises?
  6. 6. Du développement local au développement territorial �Développement local : une action de revendication de communautés locales en difficulté portée par des pratiques issues de dynamiques citoyennes �Pratiques reconnues par des programmes dans lesquels lʼÉtat se fait partenaire �La crise du modèle libéral productiviste fait basculer ces modèles vers lʼinstitutionnalisation des partenariats Source: Bourque, 2008
  7. 7. Intervenir dans le contexte des logiques de programmes �Tension entre lʼaspiration locale à agir sur le vivre-ensemble et la technicisation engendrée par les programmes publics et des fondations �Quelles perspectives dʼavenir pour les développeurs territoriaux ? � Le triomphe de la gestion axée sur les résultats définis par les programmes ? � Lʼembellie communautaire renforce lʼautonomie locale ? �Le métier des développeurs de territoire
  8. 8. Intervenir avec les gestionnaires et les élus �Les directions locales des grands réseaux institutionnels gèrent des établissements qui sont souvent les plus gros employeurs locaux �Ils sont soumis à des programmes définis dans une logique de secteur �Les élus ont une légitimité démocratique pour réguler les choix locaux �Les uns et les autres sont des relais essentiels pour que les collectivités locales aient accès aux ressources publiques http://www.congres-developpeurs-territoriaux.fr /discours/
  9. 9. Hybrider les logiques �Les développeurs territoriaux sont des faiseurs de ponts sur le terrain politique : � Ils doivent informer les gestionnaires et les élus de la réalité locale � Ils doivent faire reconnaître la complémentarité de leur fonction �Ils ont besoin dʼautonomie dans le temps et dans lʼespace pour être passeurs http://www.congres-developpeurs-territoriaux.fr /discours/
  10. 10. Des métiers aux frontières
  11. 11. Trois défis des passeurs �Produire une culture commune autour des enjeux auxquels ils sont confrontés plutôt que des particularités sectorielles de leurs méthodes dʼintervention �Assumer une posture dʼagent de changement alors que les institutions leur demandent plutôt de gérer des programmes �Mettre de lʼavant le terrain et les attentes locales de façon à réaffirmer le cœur de leurs métiers: leurs fonctions de passeur et dʼensemblier
  12. 12. Le territoire comme espace dʼintégration http://www.congres-developpeurs-territoriaux.fr /discours/
  13. 13. Des milieux imprégnés de culture et dʼhistoire �La multiplication des réseaux dʼentreprises dʼéconomie sociale et solidaire et lʼadoption par plusieurs pays de lois reconnaissant ces pratiques indiquent une reconnaissance de lʼimportance de relier économie et société �Ces percées sociétales ont besoin des processus complexes du développement territorial pour se traduire en réalisations dans les pays du Nord comme dans ceux du Sud http://www.congres-developpeurs-territoriaux.fr /discours/
  14. 14. La pierre de touche �« La famille des développeurs territoriaux partage un socle de compétences […] mais surtout des valeurs communes forgées au creuset de lʼéducation populaire » (Hélène Schwartz, UNADEL) �En organisation communautaire, « le contenu participatif » (Gérald Doré) constitue une marque distinctive �Faire reconnaître cette spécificité comme une identité partagée et base dʼune communauté de pratiques http://www.congres-developpeurs- territoriaux.fr/caricatures-de-mohammed- chahid/
  15. 15. MERCI ! http://www.congres-developpeurs- territoriaux.fr/caricatures-de-mohammed-chahid/

×