Présentation mathieu roy, mouvement ouvrier bolivie version finale.pptx (1)

345 vues

Publié le

Syndicalisme et action collective en Bolivie. Cas des mineurs de Potosi et des Zafreros à Pando, par Mathieu Roy, École de travail social, UQAM

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
345
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Présentation mathieu roy, mouvement ouvrier bolivie version finale.pptx (1)

  1. 1. Syndicalisme et action collective en Bolivie Cas des mineurs de Potosí et des zafreros à Pando Présentation : Mathieu Roy Suite au cours TRS3650 – Travail social comparé Québec-Bolivie 2014 Dans cadre des Journées des savoirs et de la recherche en travail social École de travail social, 19 mars 2015 (UQAM)
  2. 2. Plan de la présentation 1. Syndicalisme en Bolivie: pourquoi ce thème? 2. Démarche intellectuelle 3. Expérience du séjour et observations 4. Analyse: mineurs de Potosí et zafreros à Pando 5. Conclusion et discussion
  3. 3. 1. Syndicalisme en Bolivie: Pourquoi choisir ce thème?
  4. 4. Histoire ouvrière en Bolivie • Forte empreinte de l’exploitation coloniale • Révolution populaire de 1952 menée en grande partie par la Federación Sindical de Trabajadores Mineros de Bolivia : création de la Central Obrera Boliviana (Chaplin, 2010). • Pluralisation de l’organisation syndicale via la COB (associations communautaires, étudiantes, culturelles, etc.) • Leadership historique des organisations syndicales dans les mouvements sociaux
  5. 5. Le syndicalisme Bolivien: modèle d’ organisation à l’action collective? • Dans quel(s) milieu(x) s’actualise l’action collective? • Qui sont les acteurs investis dans l’action collective en Bolivie? • Dans quel(s) type(s) d’organisation trouve-t-on des formes d’actions collectives en Bolivie? • Quelle est l’influence du mouvement ouvrier Bolivien sur l’actualisation de l’action collective? • L’action collective en Bolivie est-elle investie par le travail social?
  6. 6. 2. Démarche intellectuelle
  7. 7. Utilisation du modèle de Karen Healy (2005) Social work theories in context: creating framework for practice • Situe l’intervenantE (i.e. le/la travailleur/travailleuse socialE) au centre des interactions entre les différentes sphères sociales (Macro,méso,micro) construisant la définition des problèmes sociaux • Permet de relier le discours de l’intervenant au contexte macrosocial pour expliquer la construction et la définition des problèmes sociaux • Permet de contextualiser les discours des intervenantEs sur leur(s) pratique(s) • Met l’accent sur l’importance du contexte politique, législatif, historique et culturel dans lequel évolue un/une intervenantE sur la l’orientation du travail qu’elle/il fait.
  8. 8. Préparation et outils de production de l’ analyse • Lectures préalables et durant le séjour sur l’histoire des mouvements sociaux et le travail social en Bolivie • Utilisation de notes manuscrites prises lors de toutes les rencontres effectuées • Production de réflexion sur différents mouvements/organisations rencontrés (Entrées de blogue sur la grève étudiante à Cochabamba et sur l’organisme Hormigón Armado) • Rencontres et discussions informelles avec des intervenantEs, des étudiantEs, des citoyenNEs, des guides touristiques, etc. • Visites de différents organismes, institutions et lieux historiques.
  9. 9. Expérience du séjour et observations
  10. 10. Portée du mouvement ouvrier et discours syndicaliste • Organisations de femmes (Federación Nacional de Mujeres Campesinas de Bolivia – Bartolina Sisa) • Federación de Juntas Vecinales (Assemblées de voisinages) dans les villes • Syndicat des Zafreros et défense de l’environnement • Coopératives de mineurs à Potosí • Cocaleros • Organisations étudiantes (exemple de Cochabamba) • Confederación Sindical Única de los Trabajadores Campesinos de Bolivia (organisation autochtone) • COB • Unión de Niños y Adolescentes Trabajadores de Bolivia (Unatsbo)
  11. 11. Analyse de deux cas: Les mineurs de Potosí et les zafreros de la noix du Brésil à Pando
  12. 12. 2 contextes sociogéographiques différents
  13. 13. Mineurs de Potosí: Visite des mines historiques du Cerro Rico • Organisés en coopératives de mineurs • Luttent pour maintenir leur mode de vie, malgré les conditions de travail difficiles • Appropriation des richesses minières • Propriétaires des mines exploitées • Travail offrant de meilleurs revenus dans l’environnement andin que le travail de ferme • Traditions autochtones ancrées dans les pratiques quotidiennes • Lutte contre la privatisation (et parfois l’étatisation) des mines • Luttent pour le droit au sol Zafreros à Pando: Entrevue avec un leader syndical, Rodolfo Guayao Bate • Organisés au sein d’un unique syndicat • Réclament le droit de maintenir leur mode de vie (récolte de la noix du Brésil) des deux côtés de la frontière boliviano-brésilienne • Luttent pour la protection de l’ environnement garantissant leur mode de vie • Malgré les conditions difficiles du travail, résistance à l’industrialisation • Traditions et identités autochtones très fortes • Réclament le droit à la terre qu’ils occupent • Importance de la structure syndicale pour la défense de leurs droits, peu importe leurs types
  14. 14. L’organisation syndicale et ouvrière à la défense des droits environnementaux et sociaux • Les exemples de Potosí et de Pando nous démontrent un investissement plus large du mouvement ouvrier et de l’organisation de type syndicale dans la défense des droits • Des organisations qui permettent une définition des besoins et du changement (ou conservation) social par les personnes-mêmes qui vivent des problématiques • Permet la prise de pouvoir non seulement sur leur vie, mais aussi sur leur environnement et l’économie locale • Organisations qui témoignent et respectent des traditions historiques et culturelles, favorisant possiblement l’identité communautaire et la cohésion entre les membres. • Se présentent comme défendant plus que simplement ses membres
  15. 15. Conclusion et discussion
  16. 16. Considérations personnelles de ce travail d’analyse • Construction sociale des problèmes sociaux • Rôle du contexte dans la définition de la pratique du travail social • Capacités d’introspection • Importance du discours et du langage dans la définition des problèmes sociaux et de la pratique et des savoirs du travail social • La posture d’étudiant permet la curiosité et l’ouverture à un contexte fondamentalement différent
  17. 17. Perspectives: Que le travail social investisse le mouvement syndical au Québec • Bien que souvent membres d’organisations syndicales, les travailleuses sociales et travailleurs sociaux au Québec ne s’y investissent pas nécessairement dans une visée de transformation social • Le mouvement syndical a le pouvoir de rejoindre les gens dans ce qui occupe le plus leur vie: le travail • Peut permettre de ramener à l’avant-plan la sphère occupationnel (professionnel) dans l’étude des problèmes sociaux et la question du changement social • Transférer la pratique de l’organisation communautaire dans l’espace syndical et ouvrier pourrait transformer les rapports du travail social face à l’État (sortir de la posture d’«appareil idéologique d’État, (Althusser, 1995)) • Expérience de stages au Centre des travailleurs et travailleuses immigrants stimulant cette question
  18. 18. Bibliographie sélective • Chaplin, A. (2010). Movimientos sociales en Bolivia: de la fuerza al poder. Community Development Journal, 45 ( 3), Oxford University Press, p. 346- 355. DOI: 10.1093/cdj/bsq028. • Cúneo, M. et Gascó, E. (2013). Bolivia. Dans Crónicas del Estallido: Viaje a los movimientos sociales que cambiaron América Latina. Barcelone: Icaria Editorial, p. 77-124. • Do Alto, H. et Stefanoni, P. (2008). Nous serons des millions: Evo Morales et la gauche au pouvoir en Bolivie. Paris: Raisons d’agir. • Galeano, E. (2001). Les veines ouvertes de l’Amérique latine. Paris: Pocket. • Healey, K. (2005). Social work theories in context: Creating framework s for practice. Basingstoke: Palgrave. • Webber, J.R. (2006). Movimiento obrero y movimientos sociales y políticos en Bolivia: la lucha por una democracia radical. Dans Movimientos obreros de hoy: Monthly Review – Selecciones en castellano, n°5. Barcelone: Hacer Editorial y Món-3, p. 137-151.

×