Good purpose 2012

1 011 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 011
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
10
Actions
Partages
0
Téléchargements
18
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • http://lexpansion.lexpress.fr/carriere/responsabilite-sociale-des-entreprises-le-modele-allemand_285293.html
  • http://www.boursorama.com/actualites/les-bourses-soutiennent-le-reporting-developpement-durable-selon-aviva-81d8e7f6ad838b6d1be819cb7ac00c1c
  • http://www.agencebio.org/default.asphttp://www.quinzaine-commerce-equitable.fr/http://www.agissons.developpement-durable.gouv.fr/Habillez-moi-ethique-pas-qu-unhttp://affichage-environnemental.afnor.org/http://www.eco-sapiens.com/http://www.novethic.fr/novethic/rse_responsabilite_sociale_des_entreprises,pratiques_commerciales,greenwashing,le_greenwashing_en_perte_vitesse,137285.jsp
  • http://www.agencebio.org/default.asphttp://www.quinzaine-commerce-equitable.fr/http://www.agissons.developpement-durable.gouv.fr/Habillez-moi-ethique-pas-qu-unhttp://affichage-environnemental.afnor.org/http://www.eco-sapiens.com/http://www.novethic.fr/novethic/rse_responsabilite_sociale_des_entreprises,pratiques_commerciales,greenwashing,le_greenwashing_en_perte_vitesse,137285.jsp
  • L’étude goodpurpose® est la recherche annuelle mondiale en propriété intellectuelle qui, sur cinq années, analyse les attitudes des consommateurs autour d’une motivation sociale, y compris leur engagement envers des questions sociétales spécifiques et leurs attentes vis-à-vis des marques et des entreprises. Cette enquête a été menée dans 16 pays auprès de 8 000 adultes (de 18 ans et +), et est la seule étude mondiale et longitudinale de cette sorte.
  • Increase typesize
  • Increase typesize
  • Increase typesize
  • Increase typesize
  • Good purpose 2012

    1. 1. Edelman goodpurpose® Etude 2012CINQUIEME ENQUETE ANNUELLE MONDIALE CONSOMMATEURS
    2. 2. UN MONDE EN TRANSITION Les succès et échecs des entreprises sont de plus en plus visibles et doivent être justifiés auprès des consommateurs Le mécontentement face aux “anciens régimes” croît. Le pouvoir est entre les mains de populations, qui peuvent conduire le changement social.
    3. 3. Dans le monde,UN MARCHE MONDIAL EN EVOLUTION 87 % des consommateurs croient que l’entreprise a besoin d’accorder au moins le même poids aux intérêts de la société qu’aux intérêts de l’entreprise- +33% par rapport à lan dernier Chipotle, une chaîne américaine d’alimentation rapide, a utilisé une approche basée sur la valeur en créant une annonce animée montrant une ferme familiale passant d’abord à la ferme industrielle, puis à l’approche durable pour une meilleure santé et plus de bien-être pour les consommateurs et les animaux. Cette publicité est devenue virale et a été diffusée lors des Grammy Awards.
    4. 4. UN MARCHE MONDIAL EN EVOLUTION Bionade, la fabrique de limonade dOstheim vor der Rhön, à lest de Francfort, est devenue populaire grâce à son discours environnemental (200 millions de bouteilles au sureau, litchi, gingembre-orange, vendues en 2007). Et soutient le plus emblématique de ces projets : son fondateur, Peter Kowalsky, retiré des affaires en janvier 2012 après avoir cédé son entreprise de boissons au géant de lalimentaire Oetker, pousse un cran plus loin le concept des business angels en y incluant une dimension durable. Les sustainable business angels accompagneront pendant douze mois des créateurs dentreprise sur la voie de la RSE. A terme, les PME qui auront bénéficié de ce coaching auront des avantages financiers, tels que des concours bancaires à taux bonifiés verts, normalement réservés aux entreprises longuement établies.
    5. 5. UN MARCHE MONDIAL EN EVOLUTION Rédigé par Responsible Research, ce nouveau rapport a pour objet dévaluer les progrès réalisés concernant la promotion du développement durable auprès des entreprises en interrogeant 27 des plus grandes entités de marché au monde. Le rapport montre que 76 % des bourses (contre 71 % en 2010) reconnaissent désormais quelles ont un rôle crucial à jouer auprès des entreprises pour que celles-ci accroissent leur responsabilité globale.
    6. 6. UN MARCHE FRANCAIS EN EVOLUTIONCoeur de Nature, àBrétigny-sur-Orge: lenouveau pari dAuchan, quise lance dans laventure dusupermarché bio . Lagrande distributionconsidère le bio comme unmarché porteur. Le marchéalimentaire du bio aquadruplé en dix ans pouratteindre 4 milliards deurosen 2011, selon lAgence Bio.
    7. 7. UN CONSOMMATEUR FRANCAIS EN EVOLUTION– “LE CONSOM-ACTEURENGAGÉ” Les entreprises et produits soutenant (et ne soutenant pas) le développement durable, le commerce équitable, le commerce éthiqueet / ou la responsabilité sociale sont visés online par les consommateurs français et la moitié des consommateurs français (50%) utilisent Internet pour promouvoir ou aborder les questions sociétales.
    8. 8. Comment les consommateurs français et internationaux ont-ils évolué depuis l’année dernière?
    9. 9. Cinquième étude mondiale consommateursCe que les consommateurs ont à dire… CANADA INDE 500 500 BRESIL CHINE 500 500 US JAPON 500 500 EAU UK 500 500 FRANCE ALLEMAGNE 500 500 ITALIE PAYS-BAS 500 500 INDONESIE BELGIQUE 500 500 MALAISIE SINGAPOURE 500 500Edelman’s StrategyOne a sondé 8 000 consommateurs âgés de 18+ dans 16 pays
    10. 10. QUATRE AXES SUR LESQUELS LES CONSOMMATEURS ONT ÉVOLUÉL’ANNÉE PASSÉELES FORTES ATTENTES DES CONSOMMATEURS L’IMPACT DU RALENTISSEMENTDONNENT AUX ENTREPRISES UN « PERMIS DE ECONOMIQUELEADER »LE “CONSOM-ACTEUR“ LE NOUVEAU ROLE DE L’ENTREPRISE
    11. 11. LES FORTES ATTENTES DES CONSOMMATEURS DONNENT AUXENTREPRISES UN « PERMIS DE LEADER »Les consommateurs sont très exigeants cette année. Selon eux, lesentreprises peuvent, et devraient, soutenir une cause tout en étantrentables, néanmoins la visibilité de telles entreprises est limitée.
    12. 12. LES CONSOMMATEURS VEULENT QUE L’ENTREPRISE ACCORDE LE MÊMEPOIDS AUX INTÉRÊTS DE LA SOCIÉTÉ QU’À SES PROPRES INTÉRÊTS% QUI CROIENT QUE L’ENTREPRISE DOIT ACCORDER AU MOINS AUTANT DE POIDS AUXINTERETS DE LA SOCIETE QU’AUX INTERETS DE L’ENTREPRISE Indonesia 94% 90% des Brazil 91% consommateurs Malaysia 90% français estiment France 90% Canada 89% que l’entreprise Global 87% doit accorder au China 87% Belgium 87% moins le même Italy 87% poids aux intérêts Germany 87% de la société qu’à US 86% UAE 85% ses propres Singapore 84% intérêts ;Netherlands 84% UK 84% India 83% Japan 79%
    13. 13. SOUTENIR UNE BONNE CAUSE DEVIENT UNE PRATIQUE COURANTE JE PENSE QUE LES MARQUES PEUVENT A LA FOIS SOUTENIR DE BONNES CAUSES ET GAGNER DE L’ARGENT +51% +33% d’augmentation d’augmentation entre 2008 et entre 2008 et 2012 2012 Monde (75% d’accord) France (68% d’accord) En France, une forte augmentation de 51% entre 2008 et 2012 dans la conviction que lesQ24A-Q26B. (Split sample) Global (excludes UAE) marques peuvent à la fois soutenir une cause et gagner de l’argent.
    14. 14. POURTANT, LA CONSCIENCE QUE CE TYPE D’ENTREPRISES EXISTE ESTINFÉRIEUR À LA NORME, À LA FOIS AU NIVEAU MONDIAL ET EN FRANCE JE CONNAIS LES MARQUES QUI ACCORDENT AUTANT OU PLUS D’IMPORTANCE AUX BONNES CAUSES QU’A LEUR RENTABILITE +33% d’augmentation des +51% personnes d’augmentation convaincues que les des personnes marques peuvent convaincues que 31% soutenir une cause et les+51% marques gagner de l’argent Awareness +33% Increase peuvent soutenir une cause et Increase gagner de2008 from l’argent from 2008 +31% de 11% to 2012 conscience Awareness to 2012 +11% de conscience Monde FranceQ24A-Q26B. (Split sample) Global (excludes UAE)
    15. 15. NOUS CONSTATONS CETTE ANNÉE DES ATTENTES TRÈS ÉLEVÉES DE LAPART DES CONSOMMATEURS FRANÇAIS L’écart de 90% performance estiment que les risque d’entraîner entreprises doivent désillusion, déseng accorder autant agement et une d’importance aux intérêts sociétaux véritable méfiance qu’aux intérêts de de la part des leur entreprise consommateurs. Seuls13% jugent que les entreprises sont performantes sur les questions sociétales
    16. 16. LORSQUE LES ATTENTES NE SONT PAS SATISFAITES, LES CONSOMMATEURSFRANÇAIS SE SENTENT MOINS AUTORISÉS À CHANGER LES CHOSESPAR RAPPORT A IL Y A 5 ANS, « LES GENS COMME MOI » ONT MAINTENANT PLUS DE Quelles sont lesPOUVOIR ET D’INFLUENCE POUR CHANGER LES CHOSES conséquences de la India 77% désillusion, du Brazil 73% désengagement et Malaysia 66% de la méfiance des Singapore 58% UAE 57% consommateurs? China 57% Indonesia 47% Outre moins Global 44% d’achats, nous Italy 41% constatons que US 39% Germany 37% seulement 20% Canada 36% s’accordent sur le Japan 29% fait que les gens UK 26% comme eux peuventNetherlands 21% changer les Belgium 20% France 20% choses, contre 44% au niveau mondial.
    17. 17. LES EFFETS DU RALENTISSEMENT ECONOMIQUELes habitudes de consommation ont également été affectées par leralentissement économique à la fois au niveau local et global.
    18. 18. LES IMPACTS ECONOMIQUES – GLOBALEMENT MOINS DE DÉPENSES; DESDÉPENSES PLUS RÉFLÉCHIESLA RÉCESSION ÉCONOMIQUE MONDIALE VOUS A-T-ELLE TOUCHÉ D’UNE MANIERE OUD’UNE AUTRE SUIVANTE ? 61% des 51% REDUCED LEISURE SHOPPING 61% consommateurs 38% REDUCED USE OF ELECTRICITY IN MY HOME 40% français ont réduit 33% REDUCED SPENDING ON FOOD 37% leurs dépenses en 28% DROVE LESS FREQUENTLY 40% raison du 28% ralentissement STOPPED SAVING MONEY 31% 27% économique. WAS UNABLE TO DONATE AS MUCH MONEY … 20% 26% REDUCED CONSUMPTION OF WATER 19% 37% De plus, 40% ont MY SALARY DECREASED 23% 18% indiqué quils WAS UNABLE TO PAY SOME OR ALL OF MY… 11% 12% conduisent moins HAD LESS TIME TO VOLUNTEER FOR A… 6% 12% Global souvent et cest làWAS UNABLE TO PAY MEDICAL EXPENSES OR… 11% 11% que nous voyons le LOST MY JOB OR GOT LAID-OFF 9% France 8% plus grand écart MOVED INTO A SMALLER HOME 3% 5% entre la France et MOVED IN WITH FRIENDS OR FAMILY 3% dans le monde.
    19. 19. Le “CONSOM-ACTEUR“Limpact combiné d’attentes élevées de la part des marques et desdépenses plus réfléchies ont créé un "CONSOM-Acteur" 2012 qui al’intention dutiliser son pouvoir dachat à bon escient et à debonnes fins.
    20. 20. LES CONSOMMATEURS AGISSENT POUR SOUTENIR LES MARQUES À VOCATION SOCIALE FRANCE “• Je changerais de marque si 75% +8 une marque différente de même MONDE 73% qualité soutenait une bonne cause.” FRANCE “Je recommanderais davantage 69% +16 une marque qui soutient une MONDE 72% bonne cause qu’une marque qui ne le fait pas.” Plus de 7 consommateurs sur 10 agirait pour soutenir FRANCE “J’achèterais leurs produits ou les marques à vocation 69% +6 MONDE services s’il y avait une bonne sociale. 76% cause derrière eux.”Q16. (Top 2 box, Agree)
    21. 21. FRÉQUENCE D’ACHAT EN AUGMENTATION (“LES ACHATS MENSUELS ONTAUGMENTÉ ENTRE 2010 ET 2012) EN MOYENNE, A QUELLE FREQUENCE ACHETEZ VOUS UNE MARQUE QUI SOUTIENT UNE BONNE CAUSE? En hausse 47% AU MOINS de En hausse MENSUELLEMENT 15 points +51% de 37% MOINS +33% Increase MENSUELLEMENT 9 points Increase from 2008 from 2008 to 2012 to 2012 Monde France En France, les achats mensuels de produits / services de marques soutenant une causeQ24A-Q26B. (Split sample) Global (excludes UAE) sociétale ont augmenté de 9 points entre 2010 et 2012.
    22. 22. LE CONSOMMATEUR FRANCAIS EN 2012 – LE SOCIAL PURPOSE EST UN FACTEUR CLÉ D’ACHAT Quand il faut choisir entre deux 55% marques de qualité et prix équivalent… Le social purpose continue 25% d’être classé comme le facteur 20% déterminant numéro un pour les consommateurs français avant le design, linnovation et la fidélité à la marque.Q23. (First ranked response) Global (excludes UAE)
    23. 23. BEST PRATIQUE– LE MOUVEMENT E.LECLERC E.Leclerc utilise des approches multiples et innovantes à des fins sociétales. Il a été le premier distributeur en France à supprimer les sacs de caisse gratuits et il continue dagir pour le développement durable dans les collectivités locales. En outre, sachant que lorsque la qualité et le prix sont équivalents, les consommateurs ont tendance à se diriger vers les marques à valeur sociétale, E.Leclerc a également mis en place un dispositif de comparaison des prix pour assurer une plus grande transparence et la confiance sur la concurrence.
    24. 24. LE CONSOMMATEUR FRANCAIS 2012 – COMPASSION ET COLERE SONTEGALEMENT DES FACTEURS DE MOTIVATION0QUEL PRISE DE CONSCIENCE VOUS MOTIVERAIT A VOUS MOBILISER POUR UN ENJEU DE SOCIETE? REALIZING THAT SOCIETY OVERALL WOULD IMPROVE 58% 46% REALIZING THAT THE LIVES OF MY FRIENDS AND FAMILY WOULD IMPROVE 50% 44% REALIZING THAT MY OWN LIFE WOULD IMPROVE 49% 40% BEING PERSONALLY AFFECTED BY A SOCIETAL ISSUE 44% 40% BEING ANGRY THAT MORE IS NOT BEING DONE 30% 34% WANTING TO WORK AGAINST PEOPLE AND/OR GROUPS THAT OPPOSE A 21% SOCIETAL ISSUE I CARE ABOUT 26% RECEIVING A TANGIBLE INCENTIVE, SUCH AS COUPONS, MONETARY 21% REWARDS AND FREE PRIZES 21% RECEIVING PRAISE OR RECOGNITION FROM FAMILY, FRIENDS OR 18% Global COLLEAGUES 8% France RECEIVING CRITICISM OR RIDICULE FROM FAMILY, FRIENDS OR COLLEAGUES 9% FOR NOT ADDRESSING A SOCIETAL ISSUE 5%Lorsqu’il décide de se mobiliser pour un enjeu de société, le consommateur met sur pied d’égalité ce quiaméliorerait la société en général et ce qui améliorerait sa vie et celle de ses proches. En plus de lacompassion, la colère suscite aussi la motivation du consommateur français (34% s’occupent dunecause sociale, par colère que rien ne soit fait vs 30% au niveau mondial)
    25. 25. LE CONSOMMATEUR FRANCAIS 2012 – COMPASSION ET COLERE SONTEGALEMENT DES FACTEURS DE MOTIVATION0 QUEL POINT TENEZ-VOUS PERSONNELLEMENT AUX CAUSES SUIVANTES ?A IMPROVING THE QUALITY OF HEALTHCARE 91% PROTECTING THE ENVIRONMENT 87% ENSURING ACCESS TO SAFE DRINKING WATER 87% EQUAL OPPORTUNITY TO EDUCATION 86% STOPPING RELATIONSHIP VIOLENCE AND ABUSE 81% REDUCING POVERTY 87% AIDING IN DISASTER RELIEF 85% ALLEVIATING HUNGER AND HOMELESSNESS 85% SUPPORTING HUMAN AND CIVIL RIGHTS 89% ENCOURAGING TOLERANCE FOR PEOPLE WHO ARE DIFFERENT FROM YOU 79% FIGHTING THE SPREAD OF GLOBAL DISEASE AND PANDEMICS 84% HELPING TO RAISE PEOPLES SELF-ESTEEM 68% SUPPORTING ANIMAL RIGHTS 71% SUPPORTING THE CREATIVE ARTS (MUSIC, ART, LITERATURE, ETC) Global France 57%En France, les causes auxquelles les Français sont le plus réceptifs sont l’amélioration de laqualité des soins de santé à 91%. 89% s’attachent au respect des droits de l’homme et ducitoyen et à la réduction de la pauvreté à 87%. La protection de l’environnement estégalement importante, mais moins en 2012 avec – 6 points entre 2008 et 2012.
    26. 26. LE CONSOMMATEUR FRANÇAIS EN 2012 – SOUTENIR LES DROITS COMMENCE AVEC CEUX DES SALARIÉSUne autre action importante est de bien traiter ses employés. Comme cest le cas au niveaumondial, Agree) de la moitié des consommateurs français (56%) sont très concernés par les Q16. (Top 2 box, plusdroits des travailleurs et un bon environnement de travail.
    27. 27. BEST PRACTICE – FERRERO GAGNE LE “BEST WORKPLACE” FRANCE En plus des initiatives pour le développement durable et lenvironnement, le respect des droits de lhomme et des communautés sont au cœur de la stratégie de Ferrero. Grâce à des initiatives régulières en direction de ses employés, Ferrero continue à remporter le trophée de « best workplace » en France, trophée attribué par l’Institut Great Place to Work® - cabinet international de conseil, recherche et formation RH, qui aide les organisations à développer une culture d’entreprise où règne la confiance, fondée sur 25 ans de recherche et collecte de données via le Trust Index © Employee Suvrey, réalisé auprès de 10 millions demployés chaque année dans le monde.
    28. 28. LE NOUVEAU ROLE DE L’ENTREPRISEComment les entreprises peuvent-elles répondre à ces nouvelles attentesdes consommateurs de 2012? Pour la France, la réponse est plus quunsimple don dune partie des bénéfices – c’est avancer vers un autre modèleconstruit directement sur ​le good purpose, la confiance et la responsabilité.
    29. 29. AU NIVEAU MONDIAL ET EN FRANCE, LES ENTREPRISES SERONT LOUÉES OUPUNIES POUR LEUR ENGAGEMENT Les consommateurs loueront… et puniront
    30. 30. POUR LA FRANCE, CRÉER DES PRODUITS QUI RÉPONDENT À DES ENJEUX DESOCIÉTÉ EST ESSENTIELLEQUE DEVRAIT FAIRE LES ENTREPRISES POUR RESOUDRES LES PROBLEMES SOCIAUX? CREATING NEW PRODUCTS OR SERVICES THAT HELP ADDRESS A SOCIETAL ISSUE 45% DONATING A PORTION OF PROFITS 44% ORGANIZING EVENTS THAT CONSUMERS CAN PARTICIPATE IN 41% PARTNERING WITH NON-GOVERNMENTAL ORGANIZATIONS 41% DONATING PRODUCTS OR SERVICES 41% COLLABORATING WITH OTHER COMPANIES THAT PRODUCE SIMILAR… 38% PROVIDING EDUCATIONAL INFORMATION 35% OFFERING PROGRAMS FOR EMPLOYEES TO PARTICIPATE IN ADDRESSING A… 34% ENABLING EMPLOYEES TO HAVE THE TIME TO VOLUNTEER 29% WORKING WITH THE GOVERNMENT 29% OFFERING PROGRAMS FOR EMPLOYEES TO RAISE MONEY 18% HAVING A PAGE ON A SOCIAL NETWORKING SITE, SUCH AS… 11% CREATING SOFTWARE APPLICATIONS OR MOBILE APPS THAT ALLOW… 7% CREATING SOFTWARE APPLICATIONS OR MOBILE APPS THAT ALLOW… 6% France GlobalEnviron la moitié des personnes interrogées considèrent que les organisations doivent créerde nouveaux produits qui répondent à des enjeux de société (45%), tandis que 44%pensent que les entreprises devraient faire don dune partie de leurs bénéfices.
    31. 31. POUR LA FRANCE L’ENGAGEMENT A LONG TERME EST UNE NÉCESSITÉWhat should CEOs or corporate leaders be doing to address societal issues in a genuine way? MAKING A LONG-TERM COMMITMENT TO ADDRESS SOCIETAL ISSUES 53% CREATING INNOVATIVE PRODUCTS THAT ARE SOCIALLY RESPONSIBLE 51% CLEARLY COMMUNICATING THEIR COMPANYS EFFORTS TO ADDRESS 48% SOCIETAL ISSUES PUBLICALLY SUPPORTING SOCIETAL ISSUES 40%ISSUING COMPANY REPORTS THAT MEASURE AND DEMONSTRATE THEIR 37% COMPANYS ENVIRONMENTAL AND SOCIALLY RESPONSIBLE EFFORTS MOTIVATING EMPLOYEES TO TAKE PART IN ADDRESSING SOCIETAL 37% ISSUES USING REVENUE TO PRODUCE ADVERTISEMENTS AND PROMOTIONAL 21% MATERIALS THAT RAISE AWARENESS FOR SOCIETAL ISSUES OTHER 2% CEOS SHOULD NOT BE DOING ANYTHING TO ADDRESS SOCIETAL ISSUES 1% France Global IN A GENUINE WAYLa plus grande attente de la part des dirigeants est qu’ils s’engagent sur le long terme pourrépondre aux enjeux de société (53%), et créer des produits innovants qui sont socialementresponsables (51%)
    32. 32. BEST PRACTICE– LES PRODUITS INNOVANTS ET L’ENGAGEMENT Pour Yves Rocher, le goodD’YVES ROCHER purpose n’est pas accessoire; l’implication dans le développement durable et les produits éthiques est au cœur de son modèle de développement. Ainsi, des produits innovants (tels que leur ligne de produits cosmétiques végétaliens) et des initiatives à long terme qui permettent au consommateur de s’engager (comme « Plantons pour la planète ») sont comme une seconde nature pour cette marque française populaire et rentable. Ce qui leur permet de communiquer de façon transparente auprès des Français.

    ×