Solvay                                           Ernest Solvay                                            Ernest Solvay es...
Lhistoire de Solvay                                                           L‟histoire de Solvay a commencé en 1861     ...
Avec l‟acquisition du français Rhodia, annoncée en avril 2011, ce patron polyglotte et discret a vrai-semblablement accomp...
Le Congrès SolvayEn 1911, Ernest Solvay ouvre le "Congrès Solvay", conférences scientifiques en physique et en chimiequi r...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Solvay historique

2 172 vues

Publié le

Solvay historique

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 172
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Solvay historique

  1. 1. Solvay Ernest Solvay Ernest Solvay est né en 1838 à Rebecq-Rognon, en Belgi- que. Il était passionné par la physique, la chimie et lhistoire naturelle. Ernest sera pourtant entravé dans sa quête de connaissance lorsquune grave maladie lempêche dentrer à lUniversité. Autodidacte, il commence à travailler à 21 ans dans lusine à gaz de son oncle en y apportant maints perfectionnements, notamment la récupération de lammoniaque. Son invention a permis une avancé considérable dans le monde de lindustrie car le prix de la soude s„élevait de 650 à 700 francs la tonne en 1850. Le procédé Solvay l‟a, en 1914, fait descendre à 100 francs la tonne. Il croyait profondément au rôle positif que la science et l‟industrie jouaient dans le société. Il a également innové dans le domaine social (domaine dans lequel il possédait une longueur davance sur ses contemporains) en créant la retraite pour les employés de Solvay en 1878, une journée de travail de 8 heures en 1897, les congés payés en 1913, longtemps avant que ces pratiques soient acceptées dans d‟autres sociétés occidentales.C‟est à Couillet en 1863, où il installe sa première usine, qu‟Ernest Solvay jette avec son frère Alfredet leur associé, l‟avocat Eudore Pirmez, les bases de ce qui allait devenir un empire de la chimie.Fondateur de lInstitut de Physiologie et de celui de Sociologie à lULB, ainsi que des Instituts interna-tionaux de Physique et de Chimie, il est convaincu que le bonheur des hommes ne peut provenir quede la diffusion du savoir. Tous les 3 ans, il réunit à Bruxelles un Conseil dune vingtaine de spécialistes(le Congrès Solvay) qui discutent, entre eux, pendant une semaine, dun problème dactualité soigneu-sement préparé.Ce self-made man à la réussite prodigieuse, nhésita pas lorsquil reçu loccasion de sengager dans lavie politique du pays. Il sera sénateur, puis ministre dEtat en 1918.Il était aussi et surtout un hommedu savoir, convaincu que la société devait être gouvernée par la raison et par la science.
  2. 2. Lhistoire de Solvay L‟histoire de Solvay a commencé en 1861 quand Ernest Solvay a découvert un nouveau procédé pour la production industrielle de la soude. Le jeune homme fait breveter une première fois en 1861 une méthode économi- que de son invention pour fabriquer du carbo- nate de soude trop rare à létat naturel, un procédé à lammoniac qui permet la fabrica- tion industrielle du carbonate de sodium à partir de chlorure de sodium et de calcaire, connu depuis lors sous le nom de procédéSolvay. Le carbonate de sodium est un composé essentiel dans de nombreuses applications industriel-les, notamment la fabrication du verre, la métallurgie et la détergence.La première usine Solvay fut créée en 1863 près de Bruxelles (à Couillet) par les deux frères deCharleroi. Ernest était plutôt le moteur sur les aspects techniques et la création du brevet pour la fabri-cation de la soude, tandis quAlfred soccupait de laspect financier.Après un départ difficile, la Société Solvay & Cie prend progressivement une dimension internationaleet devient lun des géants de lindustrie chimique avec des usines un peu partout dans le monde. De200 kg en 1865, la production journalière passe à 3 tonnes en 1867. En 1900, 95% de la productionmondiale de soude provient du “procédé Solvay”. Son entreprise Solvay & Cie devient, à la fin du 19esiècle, une référence mondiale de lindustrie chimique.De 1870 à 1880, Solvay assure son expansion mondiale. Les usines sont implantées en Belgique, enFrance, en Angleterre, en Allemagne, en Russie et aux Etats-Unis.Aujourd‟hui, Solvay est un groupe industriel international actif en chimie qui regroupe 3 secteursd‟activité : Chimie, Plastiques et Rhodia, Rhodia étant la dernière acquisition du Groupe en septembre2011.Solvay est présent dans plus de 50 pays. Le groupe développe ses activités sur les marchés émergents :Amérique du Sud, Russie / CEI (communauté des états indépendants), Asie (Thaïlande, Inde, Chine et Corée du Sud). Lactuel président de Solvay se nomme Christian Jour- quin. Pur produit de la maison Solvay, Christian Jour- quin a pris les commandes de la multinationale belge voici cinq ans et demi. Estimant que le du développe- ment de nouvelles molécules, il a revendu en 2009 sa branche pharmaceutique, qui lui assurait 50 % de ses profits, à l‟américain Abbott pour 5,2 milliards d‟euros. Jean-Pierre Clamadieu et Christian JourqinCette décision visionnaire mais difficile à prendre pour celui qui avait lancé la pharmacie chez Solvaylui avait valu de faire partie des candidats au titre de Manager de l‟Année 2009.
  3. 3. Avec l‟acquisition du français Rhodia, annoncée en avril 2011, ce patron polyglotte et discret a vrai-semblablement accompli son dernier coup de maître. Ce rachat, d‟une valeur de plus de 6 milliardsd‟euros, permet en effet à Solvay de doubler de taille et d‟accentuer sa présence sur les marchés émer-gents tout en réglant, au passage, la question de sa succession. En mai 2013, c‟est le Français Jean-Pierre Clama- dieu, le CEO de Rhodia, qui le remplacera à la tête du nouveau groupe. L‟annonce du mariage a été saluée par les marchés financiers, qui ont propulsé l‟action du groupe belge au-delà des 100 euros avant la dégringolade des Bourses de lété 2011.Lactuel PDG de Rhodia sera aussi le premier non-Belge à diriger lun de nos derniers fleurons indus-triels qui fêtera cette année-là ses 150 ans.Ingénieur des mines dorigine savoyarde, Jean-Pierre Clamadieu (53 ans) a été le conseiller de MartineAubry lorsque cette dernière était ministre du Travail. Entré en 1993 chez Rhône-Poulenc, il a dirigéles activités latino-américaines, entre 1996 et 1999, de ce qui était alors sa branche chimique. En 2003, il est nommé directeur général de toute la branche chimie de Rhône-Poulenc, mise en Bour-se sous le nom Rhodia. A cette époque, celle-ci est au bord de la faillite .Jean-Pierre Clamadieu procède à un recentrage sur les activités de spécialités chimiques les plus. Mis-sion réussie. En 2008, lhomme, réputé pour son opiniâtreté (trop grand attachement à son opinion) etrompu au dialogue social, est promu PDG du groupe qui a engrangé des résultats 2010 «record». Quelques chiffres Chiffre d’affaires : 12,448 milliards d‟euros Résultat net : 487 millions d‟euros Résultat opérationnel : 1,817 milliards deuros Cash flow (différence des encaissements (recettes) et des décaissements (dépenses) engendrés par lactivité dune organisation.) : 1,131 milliards deurosSolvay est coté sur Euronext à Bruxelles (Euronext : SOLB.BE - Bloomberg: SOLB.BB - Reuters:SOLB.BR).
  4. 4. Le Congrès SolvayEn 1911, Ernest Solvay ouvre le "Congrès Solvay", conférences scientifiques en physique et en chimiequi regroupe plusieurs quelques un des plus grands scientifiques de lépoque.Les Conseils Solvay sont organisés depuis la Seconde Guerre mondiale selon un cycle de trois ans :conseil de physique la première année, aucune conférence la deuxième et conseil de chimie la troisiè- me. Ce cycle a cependant été parfois perturbé. Le Conseil le plus connu fut proba- blement le cinquième Conseil interna- tional Solvay, en octobre 1927, dont le thème intitulé « Électrons et Pho- tons » portait principalement sur la mécanique quantique : dix-sept des vingt-neuf personnalités présentes à ce congrès (soit plus de la moitié) étaient ou allaient devenir lauréats du prix Nobel. (A. Einstein par exemple). Cest à cette occasion queurent lieu Cinquième conseil en 1927 les échanges entre les représentants del« école de Copenhague » (Bohr, Heisenberg, Ehrenfest, etc.) et dautres physiciens (Einstein, Schrö-dinger, de Broglie notamment).Le congrès Solvay de 1927 est particulièrement célèbre car il est considéré comme lévenement fonda-teur de la mécanique quantique.Ce congrès se déroula à lInstitut de physiologie du parc Léopold, aujourdhui bâtiment principal duLycée Émile Jacqmain, près du Parlement européen à Bruxelles.

×