Une approche intégrée de 
santé publique pour les alertes 
santé liées aux extrêmes 
météo Québec/Afrique 
Pierre Gosselin...
Contexte: 
¡ Le plan d’action en changements climatiques 
(PACC) 2006-2012 du gouvernement du 
Québec incluait un volet a...
Page 3 
PACC volet santé 
Cadre: 
Soutien aux quatre 
phases de l’intervention 
de sécurité civile et aux 
rôles prévus po...
Notre approche inclut depuis le début: 
Préparation aux urgences/ 
Recherche/ 
Actions préventives 
Page 4 
PACC volet san...
Le PACC, fin 2007, prévoit implanter des 
systèmes d’alerte/surveillance améliorés 
§ Pour les vagues de chaleur (2010) 
...
¡ Nouveau guide d’intervention Santé lors 
de canicules (2007); mise à jour prévue 
pour 2014 
¡ Outils informationnels ...
Page 7 
Une plateforme commune 
¡ Orientations de plateforme commune, et 
de logiciels libres. 
¡ Temps réel ou quasi-ré...
Page 8 
Une plateforme commune 
¡ La clientèle visée partage une même 
base scientifique et le paradigme 
scientifique co...
¡ Travail sur les seuils d’alerte en lien avec 
la surmortalité, pour tenir compte des 
petits nombres de décès quotidien...
Page 10 
Research Projects
La recherche 
¡ Notion de température extrême (données 
historiques avec mortalité ≥60% p/r 
moyenne), plutôt que l’humid...
Page 12 
Une plateforme commune 
¡ Revues systématiques de la littérature 
pour déterminer les impacts connus et 
les ind...
Page 13 
Une plateforme commune 
¡ Grand intérêt partout pour l’outil appelé 
SUPREME, y compris chez nos collègues qui 
...
¡ Indicateurs actuels: toutes alertes météo; alertes feux 
de forêt, inondations, smog; pollution atmosphérique; 
îlots d...
Page 15
Page 16
Page 17 
Distribu(on 
régionale 
du 
nombre 
moyen 
annuel 
des 
aver(ssements 
et 
des 
vagues 
de 
chaleur, 
Québec, 
20...
¡ Outil de requête de vulnérabilité 
développé dans SUPREME 
¡ Analyses par régions/tout le Québec 
¡ Paramétrisation d...
Page 19
Page 20
Page 21
¡ Le programme de recherche IRIACC-FACE 
($ fédéral-provincial-CRDI-universités) nous 
permet de continuer la R&D utile p...
• Projet S4 : Développement d’un système l’alerte et de 
surveillance des extrêmes météorologiques et de leurs 
conséquenc...
• Intérêt initial manifeste 2011 pour SUPREME 
• Implantation débutée fin 2012: tous les acteurs ont 
changé sur le terrai...
Quelques leçons apprises ces dernières 
années: 
¡ Portail SUPREME très utile et apprécié (selon les 
évaluations menées)...
Quelques leçons apprises ces dernières 
années: 
¡ Nécessité de vendre et ajuster nos seuils dans les 
deux premières ann...
Quelques leçons apprises ces dernières 
années: 
¡ Le problème de collaborations inter-institutionnelles 
et d’accès aux ...
Page 29 
Merci bien 
pierre.gosselin@inspq.qc.ca
Une approche intégrée de santé publique pour les alertes santé liées aux extrêmes météo Québec/ Afrique
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Une approche intégrée de santé publique pour les alertes santé liées aux extrêmes météo Québec/ Afrique

356 vues

Publié le

Pierre GOSSELIN
Université Laval
Roland Pierre NGOM
INRS-ETE
Une approche intégrée de santé publique pour les alertes santé liées aux extrêmes météo Québec/ Afrique

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
356
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Une approche intégrée de santé publique pour les alertes santé liées aux extrêmes météo Québec/ Afrique

  1. 1. Une approche intégrée de santé publique pour les alertes santé liées aux extrêmes météo Québec/Afrique Pierre Gosselin, MD, MPH Roland-Pierre Ngom PhD ACFAS 15-16 mai 2014
  2. 2. Contexte: ¡ Le plan d’action en changements climatiques (PACC) 2006-2012 du gouvernement du Québec incluait un volet adaptation avec de nombreux projets en santé publique ¡ Le programme de recherche IRIACC-FACE 2011-2016 prévoit un volet santé et des actions d’adaptation aux CC Page 2
  3. 3. Page 3 PACC volet santé Cadre: Soutien aux quatre phases de l’intervention de sécurité civile et aux rôles prévus pour le réseau santé Constat principal: Faible accès aux données et données déficientes en 2007, notamment Prévention
  4. 4. Notre approche inclut depuis le début: Préparation aux urgences/ Recherche/ Actions préventives Page 4 PACC volet santé
  5. 5. Le PACC, fin 2007, prévoit implanter des systèmes d’alerte/surveillance améliorés § Pour les vagues de chaleur (2010) § Pour les autres extrêmes météo (2012) Clientèle: les responsables de santé publique et leurs partenaires municipaux dans le cadre de protection civile déjà établi. Page 5 Préparation aux urgences
  6. 6. ¡ Nouveau guide d’intervention Santé lors de canicules (2007); mise à jour prévue pour 2014 ¡ Outils informationnels (2008+) ¡ Nouveau guide d’intervention Santé lors d’inondations (2014) ¡ Et une plateforme commune… Page 6 Préparation aux urgences
  7. 7. Page 7 Une plateforme commune ¡ Orientations de plateforme commune, et de logiciels libres. ¡ Temps réel ou quasi-réel. Données accédées à distance (intranet/internet) ¡ Alertes automatiques (courriel et sms) ¡ L’intégration pour l’utilisateur final est le concept clé que nous avons utilisé ¡ Coûts très bas et gestion interne ¡ Base scientifique est l’élément le plus coûteux qui est préalable au système.
  8. 8. Page 8 Une plateforme commune ¡ La clientèle visée partage une même base scientifique et le paradigme scientifique comme base à l’action, de façon dominante ¡ Sauf certains de leurs patrons qu’il a fallu convaincre progressivement…
  9. 9. ¡ Travail sur les seuils d’alerte en lien avec la surmortalité, pour tenir compte des petits nombres de décès quotidiens, à réviser bientôt vu les tendances récentes Page 9 La recherche
  10. 10. Page 10 Research Projects
  11. 11. La recherche ¡ Notion de température extrême (données historiques avec mortalité ≥60% p/r moyenne), plutôt que l’humidex de 40 d’Environnement Canada souvent utilisé ailleurs au Canada ¡ Pondéré sur 3 jours en mode prévisionnel avec trois niveaux régionaux Page 11 ▪ Tmax 33°C Tmin 20°C ▪ Tmax 31°C Tmin 18°C ▪ Tmax 31°C Tmin 16°C
  12. 12. Page 12 Une plateforme commune ¡ Revues systématiques de la littérature pour déterminer les impacts connus et les indicateurs qui seront intégrés au système, multithématique (aléas) ¡ Approbation des indicateurs par usagers finaux ¡ Recherche évaluative en continu sur satisfaction, utilisation, et impact sur pratiques
  13. 13. Page 13 Une plateforme commune ¡ Grand intérêt partout pour l’outil appelé SUPREME, y compris chez nos collègues qui l’utilisent maintenant pour diverses applications
  14. 14. ¡ Indicateurs actuels: toutes alertes météo; alertes feux de forêt, inondations, smog; pollution atmosphérique; îlots de chaleur/fraîcheur urbains à 20 m; zones inondables; extrêmes historiques; densité de population; index de maladies chroniques; indice de défavorisation; structure d’âge; proportion d’immigrants récents; taux climatisation par AD; localisation des piscines, centres de rafraîchissement; espaces verts; qualité des logements; localisation de toutes les institutions publiques; décès quotidiens, hospitalisations, visites urgence; appels Info-Santé; appels ambulance; étapes implantées des plans d’urgence; informations géographiques diverses. Page 14 La surveillance
  15. 15. Page 15
  16. 16. Page 16
  17. 17. Page 17 Distribu(on régionale du nombre moyen annuel des aver(ssements et des vagues de chaleur, Québec, 2010-­‐2013
  18. 18. ¡ Outil de requête de vulnérabilité développé dans SUPREME ¡ Analyses par régions/tout le Québec ¡ Paramétrisation des variables ¡ Proportions ou nombres ¡ Résultat: l’aire de diffusion (AD) qui répond aux critères (p.ex. 10% supérieur) ¡ En développement: requête sur polygone pour services existants/établissements… Page 18 La prévention
  19. 19. Page 19
  20. 20. Page 20
  21. 21. Page 21
  22. 22. ¡ Le programme de recherche IRIACC-FACE ($ fédéral-provincial-CRDI-universités) nous permet de continuer la R&D utile pour améliorer les prévisions et leur utilisation dans nos réseaux ici et en Afrique (Maroc et Niger) ¡ Signalons notamment une évaluation en cours sur l’impact de prévisions améliorées sur les pratiques terrain Page 23 La recherche
  23. 23. • Projet S4 : Développement d’un système l’alerte et de surveillance des extrêmes météorologiques et de leurs conséquences sanitaires : Responsables : A. Kamga (ACMAD), P. Gachon (UQAM) • Projet T1 : La création d’un réseau de compétences en adaptation aux CC : Responsables : B. Motulsky, D. Bélanger (CRCHUQ), A. Barkia (Ministère de la santé du Maroc) • Projet T2 : Interventions ciblées pour les zones et les populations les plus vulnérables : Responsables : P. Gosselin (INSPQ), P. Michel (Université de Montréal), D. Ouazar (EMI) ¡ Page 24 La recherche Niger/Maroc
  24. 24. • Intérêt initial manifeste 2011 pour SUPREME • Implantation débutée fin 2012: tous les acteurs ont changé sur le terrain • Cahier de charges début 2013; un an d’attente pour raisons inconnues et autres • Stratégie de relance début 2014 sur tous les fronts • Implantation débutée en mars et complétée en mai, d’un SUPREME light, maintenant fonctionnel au Niger • Formation intensive et marketing juillet 2014 à Niamey • Suite à venir… ¡ Page 25 La recherche Niger/Maroc
  25. 25. Quelques leçons apprises ces dernières années: ¡ Portail SUPREME très utile et apprécié (selon les évaluations menées) comme source commune d’infos et d’alertes, de zones à risque (p.ex. ICU) et de vulnérabilités (âge, logement…); utilisé pour la fonction urgence ET pour la prévention (p.ex zones à verdir en priorité) ¡ Quand on voit, on croit: SUPREME est devenu le géoportail de santé publique pour le Québec ¡ Autres partenaires externes intéressés, volet internet presque prêt. Page 26
  26. 26. Quelques leçons apprises ces dernières années: ¡ Nécessité de vendre et ajuster nos seuils dans les deux premières années (service après-vente); prévoir le rodage; ajustements en continu; relances périodiques de marketing ¡ Nécessité de passer d’une gestion réactive (attendre les décès) à une gestion préventive (agir sur prévisions fiables à 24 h): toujours en cours ¡ Bulletins saisonniers à l’essai avec EC Page 27
  27. 27. Quelques leçons apprises ces dernières années: ¡ Le problème de collaborations inter-institutionnelles et d’accès aux données demeure dominant en Afrique ¡ Mais quand on voit, on croit, là-bas aussi, et on s’enthousiasme! ¡ Le contact personnel initial demeure crucial, du moins au début des projets, et c’est souvent à recommencer, car la culture du courriel est différente d’un continent à l’autre J Page 28
  28. 28. Page 29 Merci bien pierre.gosselin@inspq.qc.ca

×