peur et humour
“ ce n'est pas que j'ai peur de la mort, je
veux juste ne pas être là quand ça arrivera
                                  ...
on oublie souvent que la peur est une émotion
et que lutter contre elle signifie éliminer cette
émotion tout en la transformant en une autre
lorsque nos
 craintes ont
 cessé d’être
adaptatives...
lorsqu’elles nous limitent au lieu de nous protéger...
il faut attaquer notre angoisse et la
substituer par un autre sentiment plaisant
le contenu de notre pensée
   n’a aucune importance
on peut
  continuer à
  penser à la
    mort, par
exemple, si on
  le fait d’une
 façon qui ne
  résulte plus
    limitati...
rire est le meilleur antidote contre l’angoisse
   excessive face à notre propre disparition
on peut continuer à aborder ce
 sujet si l’on arrive à ironiser
rire est
 clarificateur
parce que rire
c’est changer
 l’état d’âme
et cela nous met en
disposition d’affronter
 plus facilement les
      problèmes
parfois le
problème est la
peur que nous
provoque le fait
de penser à la
   situation,
beaucoup plus
que la situation
  el...
Épictète, le philosophe grec, disait que ce qui
      nous rend tristes ce ne sont pas les
événements, mais la vision que ...
voilà pourquoi le sens de l’humour est parfait
   pour sortir de raisonnements circulaires
et l’inéluctabilité de la mort est la
pensée sans issue par excellence
à ce propos, nos sérieux, analytiques
  et transcendentaux arguments ne
   servent qu’à tourner en cercle...
c’est vrai que personne n’échappe
     à l’impitoyable faucheuse
et malgré tout on peut continuer à en rire
pour y
  arriver,
  certes,
    nous
 devons
éliminer la
  frayeur
   que le
    sujet
    nous
provoque
et la changer contre un
puissant sens de l’humour
au cinéma:

  All that jazz
        et
Golpe de estadio
dans All that jazz,
   le film de Bob
     Fosse, nous
    trouvons une
personne qui, sur le
point de mourir, se
 met à rir...
intégrant en choréographie sa négociation
  avec dieu sur la date de sa mort, sa vie
sentimentale catastrophique, ses hain...
et après en avoir bien ri il fait un adieu
     tranquille et résigné à la vie
grâce à ce discours le film devient un exemple
     de mise en scène lucide de la mort
20 ans plus tard, en plein conflit armé en
Colombie, le cinéaste Sergio Cabrera réalisa
 un film, Golpe de estadio, dans leq...
dans ce film, ce
  qui finit par unir
les deux factions
  qui mènent une
    longue lutte
 fratricide c’est le
       footba...
les 2 films soulevèrent une vive polémique pour
la forme insouciante avec laquelle ils abordaient
des situations ayant la m...
les 2 réalisateurs ont dû défendre,
dans de nombreuses interviews, la
  pertinence de leur point de vue
Sergio Cabrera,
   par exemple,
 répondait ainsi à
    ceux qui le
 critiquaient pour
      sa forme
d’aborder le sujet:
“
non seulement le rire apaise, le rire voit
non seulement le rire apaise la
douleur mais permet de la voir
le rire est intelligent
il faut utiliser le rire pour prouver à
ceux que croient encore à l’humour
      que nous n’avons pas peur
que nous sommes disposés à traverser
les frontières paralysantes de la crainte
et à déclencher l’ imaginaire pour la paix
je n’aime pas penser que la paix en Colombie
 puisse se faire de manière facile ou magique
parce qu’en fait je pense tout le contraire
la paix sera le
résultat d’un rude
et pénible procès
 de réconciliation
et je ne veux pas faire de la
  démagogie pacificatrice
cependant, si la démagogie consiste à donner une
  réponse simple à des problèmes complexes...
il faut rappeler que nous fermons souvent
les yeux à des solutions uniquement parce
           qu’elles sont trop simples
et voilà qui
est stupide
c’est pour cela que la lecture de Golpe de
estadio est simple: mes personnages, qui
        sont des héros courants...
deviennent des héros pour de
vrai en faisant justement ce qu’ils
  ne devraient pas faire: la paix
ce qui est une autre façon
 de dire ce que soulignait
le Comandant Marcos, de
   l’Armée Zapatiste, en
   parlant de l’esp...
“
    contre l’horreur, l’humour...
il faut beaucoup
rire pour que ce
     monde ne
  devienne pas
 carré, et puisse
      tourner
“
le rire apaise.
parce que le sens de l’humour
    se trouve au centre de
         l’humanisme
il nous permet de résister à la brutalité, à l’injustice
l’humour,
     cette
expression
irréductible
de l’ étique




               Daniel Pennac
histoire dingue:

la couleur du cristal
l’un des récits les plus connus de H.P.Lovecraft,
le maître de la terreur cosmique, portait comme
       titre La couleur ...
et c’est justement ce qui arriva aux
 habitants de Puerto Reconquista,
    un petit village en Argentine
ils vivaient tranquillement lorsque tout à coup...
une couleur leur est tombée dessus
une boule brillante d’un bleu assez
verdâtre se precipita sur le village
pour la plupart d’eux,
c’était l’événement le
plus étrange de leurs
    paisibles vies
ils accoururent donc à l’endroit où
l’objet était tombé et essayèrent de
       découvrir ce que c’était
pour l’instant, ce qu’ils observèrent c’est que
 le truc fondait, tout en se transformant en
   inquiétant liquide couleur...
certains, plus scientifiques, decidèrent d’en
garder des morceaux dans leurs congélateurs
histoire de réaliser une analyse postérieure
mais il y eut d’autres personnes qui ne voulurent
   pas attendre les résultats des examens:
ils mirent en marche leur pensée magique
et commencèrent à créer des légendes à
      propos de l’étrange matériau...
quand cela ne faisait pas partie d’un ovni...
c’était l’étrange couleur qui démontrait
        son origine mystérieuse...
le pas suivant fut, évidemment, celui
d’appliquer la pensée par association:
cette couleur tombée du ciel ne pouvait
     présager qu’un avenir difficile
ainsi donc, malgré les avertissements de la
rationnelle et judicieuse maîtresse du village
les mauvais augures firent leur beurre
en pronostiquant des malheurs et des
 calamités aux dimensions cosmiques
la peur commença à s’emparer de
       Puerto Reconquista.
mais la pensée magique dut
 finir avec sa mission de
   compléter les trous...
...lorsque la réalité s’appliqua à
       démentir la fantaisie
un biochimiste analysa ce
qui restait de la chose et
    révéla le mystère:
le bleu c’était du liquide désinfectant
     et le vert c’était... de l’urine
la couleur tombée du ciel sur les habitants
    de Puerto Reconquista c’étaient...
les déchets des toilettes d’un avion
un matériau qui pourrait
 difficilement effrayer
mais la peur survécut chez de
nombreux habitants du village
et d’ici peu on verra
probablement apparaître
d’ inquiétantes légendes
qui comporteront une
perturbatrice couleur bleu
 verdâtre enveloppant le
          tout...
notre pensée magique occupe une
place beaucoup plus importante de
       ce que nous croyons:
par exemple, beaucoup de nos
raisonnements fonctionnent par similitude
si quelque chose semble
préjudiciable, c’est que ça l‘est
si une chose
 apparaît sous
   un aspect
 aimable, c’est
qu’elle n’est pas
    nuisible
si quelque chose présente une couleur
déterminée, alors c’est évident, cela répondra au
 stéréotype que nous nous sommes c...
un exemple: les méchants des films sont
    toujours plus laids que les bons
c’est comme si on espérait que les
méchants nous feront le plaisir de le
paraître, de prévenir physiquement
et tandis que
nous essayons
de détecter les
méchants grâce
 à leur visage
 d’assassins...
quelques charmants psychopathes se baladent
    tranquillement parce qu’ils sont beaux
nous sommes plus irrationnels de ce que nous croyons
et nos actes sont souvent guidés
     par des motifs insensés
moralité: pour ne pas nous laisser emporter par
   des phobies complètement "magiques"
il ne suffit pas d’être informé du caractère
      inoffensif de l’objet de la phobie
il faut
  attaquer
  l’aspect
 emotionnel
du problème:
si quelque chose nous fait peur,
   il faut changer ce sentiment
ce que les habitants de Puerto Reconquista
pourraient faire de mieux c’est de transformer
        la peur en une autre émo...
dans ce cas-là, le rire est un bon candidat
un village qui raconterait des blagues avec le vert
pipi et le bleu désinfectant serait un village heureux
les couleurs impliquées seraient les mêmes
mais la couleur du cristal à travers lequel
regardaient les habitants effrayés aurait changé
épilogue
“
En réalité, je préfère la science à la religion.
  Si l’on me fait choisir entre Dieu et l’air
         conditionné, je ...
crédits

Elena Moltó, à propos de Perder el miedo al
    miedo, de Luis Muiño, Espasa 2007
 son blog: www.elhabitatdelunic...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

peur et humour

2 431 vues

Publié le

comment combattre des angoisses terribles comme la peur à la mort, à l'inconnu, à l'incertitude? les solutions simples peuvent être brillantes et révolutionnaires :-)

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 431
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
76
Actions
Partages
0
Téléchargements
44
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

peur et humour

  1. 1. peur et humour
  2. 2. “ ce n'est pas que j'ai peur de la mort, je veux juste ne pas être là quand ça arrivera Woody Allen
  3. 3. on oublie souvent que la peur est une émotion
  4. 4. et que lutter contre elle signifie éliminer cette émotion tout en la transformant en une autre
  5. 5. lorsque nos craintes ont cessé d’être adaptatives...
  6. 6. lorsqu’elles nous limitent au lieu de nous protéger...
  7. 7. il faut attaquer notre angoisse et la substituer par un autre sentiment plaisant
  8. 8. le contenu de notre pensée n’a aucune importance
  9. 9. on peut continuer à penser à la mort, par exemple, si on le fait d’une façon qui ne résulte plus limitative
  10. 10. rire est le meilleur antidote contre l’angoisse excessive face à notre propre disparition
  11. 11. on peut continuer à aborder ce sujet si l’on arrive à ironiser
  12. 12. rire est clarificateur parce que rire c’est changer l’état d’âme
  13. 13. et cela nous met en disposition d’affronter plus facilement les problèmes
  14. 14. parfois le problème est la peur que nous provoque le fait de penser à la situation, beaucoup plus que la situation elle-même
  15. 15. Épictète, le philosophe grec, disait que ce qui nous rend tristes ce ne sont pas les événements, mais la vision que nous en avons
  16. 16. voilà pourquoi le sens de l’humour est parfait pour sortir de raisonnements circulaires
  17. 17. et l’inéluctabilité de la mort est la pensée sans issue par excellence
  18. 18. à ce propos, nos sérieux, analytiques et transcendentaux arguments ne servent qu’à tourner en cercle...
  19. 19. c’est vrai que personne n’échappe à l’impitoyable faucheuse
  20. 20. et malgré tout on peut continuer à en rire
  21. 21. pour y arriver, certes, nous devons éliminer la frayeur que le sujet nous provoque
  22. 22. et la changer contre un puissant sens de l’humour
  23. 23. au cinéma: All that jazz et Golpe de estadio
  24. 24. dans All that jazz, le film de Bob Fosse, nous trouvons une personne qui, sur le point de mourir, se met à rire de tout
  25. 25. intégrant en choréographie sa négociation avec dieu sur la date de sa mort, sa vie sentimentale catastrophique, ses haines...
  26. 26. et après en avoir bien ri il fait un adieu tranquille et résigné à la vie
  27. 27. grâce à ce discours le film devient un exemple de mise en scène lucide de la mort
  28. 28. 20 ans plus tard, en plein conflit armé en Colombie, le cinéaste Sergio Cabrera réalisa un film, Golpe de estadio, dans lequel il ironisait sur la tragégie
  29. 29. dans ce film, ce qui finit par unir les deux factions qui mènent une longue lutte fratricide c’est le football
  30. 30. les 2 films soulevèrent une vive polémique pour la forme insouciante avec laquelle ils abordaient des situations ayant la mort comme protagoniste
  31. 31. les 2 réalisateurs ont dû défendre, dans de nombreuses interviews, la pertinence de leur point de vue
  32. 32. Sergio Cabrera, par exemple, répondait ainsi à ceux qui le critiquaient pour sa forme d’aborder le sujet:
  33. 33. “ non seulement le rire apaise, le rire voit
  34. 34. non seulement le rire apaise la douleur mais permet de la voir
  35. 35. le rire est intelligent
  36. 36. il faut utiliser le rire pour prouver à ceux que croient encore à l’humour que nous n’avons pas peur
  37. 37. que nous sommes disposés à traverser les frontières paralysantes de la crainte
  38. 38. et à déclencher l’ imaginaire pour la paix
  39. 39. je n’aime pas penser que la paix en Colombie puisse se faire de manière facile ou magique
  40. 40. parce qu’en fait je pense tout le contraire
  41. 41. la paix sera le résultat d’un rude et pénible procès de réconciliation
  42. 42. et je ne veux pas faire de la démagogie pacificatrice
  43. 43. cependant, si la démagogie consiste à donner une réponse simple à des problèmes complexes...
  44. 44. il faut rappeler que nous fermons souvent les yeux à des solutions uniquement parce qu’elles sont trop simples
  45. 45. et voilà qui est stupide
  46. 46. c’est pour cela que la lecture de Golpe de estadio est simple: mes personnages, qui sont des héros courants...
  47. 47. deviennent des héros pour de vrai en faisant justement ce qu’ils ne devraient pas faire: la paix
  48. 48. ce qui est une autre façon de dire ce que soulignait le Comandant Marcos, de l’Armée Zapatiste, en parlant de l’esprit des Chiapas mexicains:
  49. 49. “ contre l’horreur, l’humour...
  50. 50. il faut beaucoup rire pour que ce monde ne devienne pas carré, et puisse tourner
  51. 51. “ le rire apaise.
  52. 52. parce que le sens de l’humour se trouve au centre de l’humanisme
  53. 53. il nous permet de résister à la brutalité, à l’injustice
  54. 54. l’humour, cette expression irréductible de l’ étique Daniel Pennac
  55. 55. histoire dingue: la couleur du cristal
  56. 56. l’un des récits les plus connus de H.P.Lovecraft, le maître de la terreur cosmique, portait comme titre La couleur tombée du ciel
  57. 57. et c’est justement ce qui arriva aux habitants de Puerto Reconquista, un petit village en Argentine
  58. 58. ils vivaient tranquillement lorsque tout à coup...
  59. 59. une couleur leur est tombée dessus
  60. 60. une boule brillante d’un bleu assez verdâtre se precipita sur le village
  61. 61. pour la plupart d’eux, c’était l’événement le plus étrange de leurs paisibles vies
  62. 62. ils accoururent donc à l’endroit où l’objet était tombé et essayèrent de découvrir ce que c’était
  63. 63. pour l’instant, ce qu’ils observèrent c’est que le truc fondait, tout en se transformant en inquiétant liquide couleur bleu verdâtre
  64. 64. certains, plus scientifiques, decidèrent d’en garder des morceaux dans leurs congélateurs
  65. 65. histoire de réaliser une analyse postérieure
  66. 66. mais il y eut d’autres personnes qui ne voulurent pas attendre les résultats des examens:
  67. 67. ils mirent en marche leur pensée magique et commencèrent à créer des légendes à propos de l’étrange matériau...
  68. 68. quand cela ne faisait pas partie d’un ovni...
  69. 69. c’était l’étrange couleur qui démontrait son origine mystérieuse...
  70. 70. le pas suivant fut, évidemment, celui d’appliquer la pensée par association:
  71. 71. cette couleur tombée du ciel ne pouvait présager qu’un avenir difficile
  72. 72. ainsi donc, malgré les avertissements de la rationnelle et judicieuse maîtresse du village
  73. 73. les mauvais augures firent leur beurre en pronostiquant des malheurs et des calamités aux dimensions cosmiques
  74. 74. la peur commença à s’emparer de Puerto Reconquista.
  75. 75. mais la pensée magique dut finir avec sa mission de compléter les trous...
  76. 76. ...lorsque la réalité s’appliqua à démentir la fantaisie
  77. 77. un biochimiste analysa ce qui restait de la chose et révéla le mystère:
  78. 78. le bleu c’était du liquide désinfectant et le vert c’était... de l’urine
  79. 79. la couleur tombée du ciel sur les habitants de Puerto Reconquista c’étaient...
  80. 80. les déchets des toilettes d’un avion
  81. 81. un matériau qui pourrait difficilement effrayer
  82. 82. mais la peur survécut chez de nombreux habitants du village
  83. 83. et d’ici peu on verra probablement apparaître d’ inquiétantes légendes
  84. 84. qui comporteront une perturbatrice couleur bleu verdâtre enveloppant le tout...
  85. 85. notre pensée magique occupe une place beaucoup plus importante de ce que nous croyons:
  86. 86. par exemple, beaucoup de nos raisonnements fonctionnent par similitude
  87. 87. si quelque chose semble préjudiciable, c’est que ça l‘est
  88. 88. si une chose apparaît sous un aspect aimable, c’est qu’elle n’est pas nuisible
  89. 89. si quelque chose présente une couleur déterminée, alors c’est évident, cela répondra au stéréotype que nous nous sommes créé sur les choses ou les êtres de cette couleur
  90. 90. un exemple: les méchants des films sont toujours plus laids que les bons
  91. 91. c’est comme si on espérait que les méchants nous feront le plaisir de le paraître, de prévenir physiquement
  92. 92. et tandis que nous essayons de détecter les méchants grâce à leur visage d’assassins...
  93. 93. quelques charmants psychopathes se baladent tranquillement parce qu’ils sont beaux
  94. 94. nous sommes plus irrationnels de ce que nous croyons
  95. 95. et nos actes sont souvent guidés par des motifs insensés
  96. 96. moralité: pour ne pas nous laisser emporter par des phobies complètement "magiques"
  97. 97. il ne suffit pas d’être informé du caractère inoffensif de l’objet de la phobie
  98. 98. il faut attaquer l’aspect emotionnel du problème:
  99. 99. si quelque chose nous fait peur, il faut changer ce sentiment
  100. 100. ce que les habitants de Puerto Reconquista pourraient faire de mieux c’est de transformer la peur en une autre émotion
  101. 101. dans ce cas-là, le rire est un bon candidat
  102. 102. un village qui raconterait des blagues avec le vert pipi et le bleu désinfectant serait un village heureux
  103. 103. les couleurs impliquées seraient les mêmes
  104. 104. mais la couleur du cristal à travers lequel regardaient les habitants effrayés aurait changé
  105. 105. épilogue
  106. 106. “ En réalité, je préfère la science à la religion. Si l’on me fait choisir entre Dieu et l’air conditionné, je garde l’air”.
  107. 107. crédits Elena Moltó, à propos de Perder el miedo al miedo, de Luis Muiño, Espasa 2007 son blog: www.elhabitatdelunicornio.net

×