Rapport_de_stage

15 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
15
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Rapport_de_stage

  1. 1. Mention de master binational PHILOSOPHIE DE LA CULTURE ET DE LA PRAXIS CULTURELLE Mention délivrée de façon conjointe par LE DEPARTEMENT DE PHILOSOPHIE DE L’UNIVERSITE DE PARIS 8 et par L’INSTITUT DE PHILOSOPHIE DE L’UNIVERSITE DE STUTTGART Programme soutenu par l’Université Franco-Allemande de Sarrebruck R A P P O R T D E S T A G E S Assistante de recherche et d’édition GROUPE D’ETUDES ET DE RECHERCHES SUR LES MONDIALISATIONS Maître de stage : Dr. Jens Badura ; Université Paris 8 Référent de stage : François de Bernard, Président du GERM Paris, août – octobre 2007 Assistante de rédaction, d’édition et de maquette REDAKTION VAN UFFELEN, VERLAG BRAUN Maître de stage: Dr. Ulrike Ramming ; Universität Stuttgart Référent de stage : Christian van Uffelen, MA Stuttgart, mars – mai 2008 Étudiante No 229559, Boursière de la Fondation Alexander S. Onassis : CHRYSOULA NTAOUSANI
  2. 2. 2 S O M M A I R E Avant-propos.................................................................................................. 3 Stage A : GERM ............................................................................................. 5 A1. Remerciements............................................................................... 6 A2. Introduction................................................................................... 7 A3. Le GERM et son secteur d’activité................................................... 8 A3.1 Descriptif organisationnel du GERM................................... 8 A3.2 Thèses du GERM sur les mondialisations........................... 9 A3.3 Objectifs du GERM et domaines d’intérêt ......................... 10 A3.4 Axes de travail du GERM.................................................. 11 A4. Le cadre du stage ......................................................................... 13 A4.1 Nature du poste occupé.................................................... 13 A4.2 Outils à disposition .......................................................... 14 A4.3 Exemples concrets de recherche....................................... 15 A4.4 Apports du stage.............................................................. 16 A5. Conclusion................................................................................... 18 Stage B : Bureau d’Edition VAN UFFELEN .................................................. 20 B1. Remerciements ............................................................................ 21 B2. Introduction................................................................................. 22 B3. Le Bureau van Uffelen et son secteur d’activité............................. 23 B3.1 Christian van Uffelen – vita .............................................. 23 B3.2 Bureau van Uffelen – descriptif organisationnel................ 25 B3.4 Objectifs, domaines d’intérêt et axes de travail ................. 25 B3.3 Projets de livre et publications.......................................... 27 B4. Le cadre du stage ......................................................................... 28 B4.1 Nature du poste occupé ................................................... 28 B4.2 Outils à disposition.......................................................... 30 B4.3 Exemples concrets de recherche....................................... 30 B4.4 Apports du stage.............................................................. 31 B5. Conclusion................................................................................... 33 Epilogue ....................................................................................................... 34 Sources......................................................................................................... 36 Bibliographie....................................................................................... 36 Sources-Internet.................................................................................. 37 CD-Rom .............................................................................................. 39
  3. 3. 3 A V A N T – P R O P O S Selon la charte pédagogique du parcours Master Binational « Philosophie de la culture et de la Praxis culturelle », mention délivrée de façon conjointe par le Département de philosophie de l’Université de Paris 8 et par l’Institut de philosophie de l’Université de Stuttgart, le stage vise à l’expérimentation de la pensée critique dans le monde culturel ainsi qu’à des expériences au-delà du cadre universitaire1. Etant libre de choisir le format, la nature spécifique, la durée et le lieu de mon stage, j’ai ainsi décidé de profiter de mes séjours annuaires aux deux villes prévues au sein du programme binational, Paris et Stuttgart respectivement, pour bien réaliser un stage à chaque ville et même dans des secteurs différents. Plus précisément, mon souhait d’accomplir ce double stage a été mené par deux raisons essentielles. En premier lieu, ma volonté personnelle de m’intégrer aux milieux de travail et de recherche, largement différents dans les deux pays, France et Allemagne, pas seulement quant à leur structure sociale et administrative mais aussi relativement à leur espace culturel et tradition philosophique, s’avère elle-même expérimentale, au moment où cette expérience déclenche en tant que praxis (trans)culturelle la pensée critique dans le monde contemporain, soit-il multi-, trans- ou interculturel. En seconde lieu, le stage consiste pour moi une clé importante de ma formation destinée à structurer mes compétences linguistiques et académiques en matière de médiation, de gestion et de critique culturelle, et conséquemment, à inaugurer mon expérimentation professionnelle dans les domaines des sciences et des techniques, de la production, critique et diffusion des arts, des structures et manifestations culturelles. Dans ce sens, le premier stage, réalisé au sein du GERM (Groupe d’Etudes et de Recherches sur les Mondialisations) à Paris m’a permis la confrontation avec des problématiques internationales et des conceptions nouvelles du monde présent et futur, en partant sur des pistes tant philosophiques que politiques ou institutionnelles ; tandis que le deuxième stage, effectué dans le bureau d’édition Chris van Uffelen à Stuttgart, visait plutôt à m’introduire aux milieux de l’édition et de la presse, restant pourtant aux projets de livre qui présupposent une vision critique de l’action et production artistique et culturelle de nos jours. 1 Université Paris 8 Vincennes / Saint-Denis; UFR Arts, Philosophie et Esthétique ; Département de Philosophie (2006-2007). Mention de master binational « Philosophie de la culture et de la Praxis culturelle », dans la Brochure Master Recherche « Philosophie et critiques contemporaines de la culture », p. 118.
  4. 4. 4 L’élaboration de ce rapport a comme objectif d’une part la présentation de tous les deux stages accomplis dans le cadre du master binational pendant les deux années universitaires, 2006-2007 et 2007-2008 respectivement, et d’autre part l’analyse des connaissances et expériences acquises, ainsi que leur évaluation menant à la concrétisation d’un parcours individualisé quant à l’orientation future professionnelle. Finalement, le but scientifique de ce rapport se concentre pas seulement au déploiement des nouveaux parcours de la pensée critique contemporaine relativement aux domaines de recherches innovants, avec lesquels j’ai été mise en contact en tant que stagiaire aux deux pays, mais aussi à leur description, conceptualisation et articulation à travers des méthodes de travail apprises et exercées au-delà du cadre universitaire pendant ces stages. ♦ ♦ ♦
  5. 5. 5 Chrysoula Ntaousani étudiante R A P P O R T S U R L E S T A G E effectué du 20 août 2007 au 12 octobre 2007 Assistante de recherche et d’édition au sein du : à Paris (siège social) Référent de stage : François de Bernard, Président du GERM Mention de master binational PHILOSOPHIE DE LA CULTURE ET DE LA PRAXIS CULTURELLE Année universitaire 2006-2007 UFR: ARTS, PHILOSOPHIE, ESTHÉTIQUE DÉPARTEMENT DE PHILOSOPHIE Maître de stage : Dr. Jens Badura
  6. 6. 6 S T A G E A : G E R M A1 REMERCIEMENTS Avant tout développement sur cette expérience professionnelle, il apparaît opportun de commencer ce rapport par des remerciements, à ceux qui m’ont beaucoup appris au cours de ce stage, et même à ceux qui ont eu la gentillesse de faire de ce stage un moment très profitable. Je tiens à remercier dans un premier temps, Monsieur Dr. Jens Badura, mon responsable de stage et coordinateur de la formation binationale « Philosophie de la culture et de la praxis culturelle » à l’Université Paris 8 Vincennes-Saint Denis (année universitaire 2006-2007), pour avoir assuré la partie théorique de celle-ci, ainsi que pour l’aide pédagogique et ses conseils concernant le choix et les missions évoquées du poste stagiaire, qu’il m’a apporté lors des différents suivis. Je remercie également Monsieur François de Bernard, Président du Groupe d’Etudes et de Recherches sur les Mondialisations, et je tiens de lui témoigner toute ma reconnaissance, pour l’expérience enrichissante et pleine d’intérêt qu’il m’a fait vivre durant ces deux mois du stage, pour m’avoir intégré si rapidement au sein de l’équipe du GERM et pour m’avoir accordé toute sa confiance dès mon arrivée dans l’association. Enfin, je remercie l’ensemble du personnel du GERM, et tout particulièrement Silvano Mendes, Julia Guimer et Patrizia Atzei, pour leur accueil sympathique et leur coopération professionnelle, ainsi que pour le temps qu’ils m’ont consacré tout au long de cette période, sachant répondre à toutes mes interrogations ; sans oublier les conseils qu’ils ont pu me prodiguer au cours de ces deux mois. ♦ ♦ ♦
  7. 7. 7 A2 INTRODUCTION Du 20 août 2007 au 12 octobre 2007, j’ai effectué un stage au sein du GERM (Groupe d’Etudes et de Recherches sur les Mondialisations), association régie par la loi de 1901 et située à Paris (siège social). Au cours de ce stage en tant qu’Assistante de recherche et d’édition, j’ai pu m’intéresser à la diversité culturelle, au phénomène de la globalisation comme projet économique et surtout à la problématique des mondialisations en cours dans tous les champs, en particulier ceux de l’éducation, des cultures et des sciences. Plus largement, ce stage a été l’opportunité pour moi d’approfondir mes connaissances relatives à l’idée de culture et son histoire, ainsi qu’aux théories critiques de son concept contemporain. Par ailleurs, l’intérêt que je porte à la philosophie de l’interculturalité, un autre module compris dans la formation du programme binational que je suis actuellement, m’a permis d’appréhender un débat international tant philosophique que politique sur l’interculturel, le transculturel et le multiculturalisme. Au-delà d’enrichir mes connaissances théoriques, ce stage m’a permis de comprendre dans quelle mesure je m’intéresse à (ou bien je suis capable de) structurer mes compétences académiques et les mettre en pratique dans l’avenir au sein des organismes internationaux ou des ONG culturelles ; autrement dit, dans le domaine de l’action sociale, politique ou culturelle. Le GERM regroupant plusieurs activités différentes et relativement peu connues du grand public, je m’emploierai dans un premier temps à en préciser ses caractéristiques puis à cerner les projets, propositions et actions, dirigés par le réseau, d’un point de vue philosophique, organisationnel et communicatif. L’élaboration de ce rapport ayant pour principale source la pratique journalière des tâches auxquelles j’étais affectée, je présenterai les différentes missions que j’ai réalisées au cours de cette période, seule ou bien en collaboration avec des autres membres de l’équipe du GERM, j’exposerai les outils mis en disposition ou bien la méthodologie employée pour effectuer chacune de ces missions et j’analyserai les résultats détaillés de ces dernières. Ce dossier permettra donc de découvrir d’une façon globale la position actuelle du GERM sur des débats philosophiques, ainsi que sur des problématiques internationales du monde contemporain de la culture de la politique, et surtout d’identifier quelles sont les perspectives d’avenir s’offrant à ce réseau à but non lucratif pour atteindre ses objectifs, élargir son champ d’activité et assurer sa pérennité et sa reconnaissance.
  8. 8. 8 A3 LE GERM ET SON SECTEUR D’ACTIVITE En vue de rendre compte de manière fidèle et analytique des deux mois passés au sein du GERM, il apparaît logique dans un premier temps de présenter à titre préalable la nature de l’association, l’organisation générale et l’historique du groupe, ainsi que son champ d’activité et d’intérêt ; sans oublier sa situation actuelle et ses perspectives d’évolution. A3.1 : Descriptif organisationnel du GERM Fondé en 1999, le GERM (Groupe d’Etudes et de Recherches sur les Mondialisations) est une association à but non lucratif de droit français (loi de 1901), présidée par François de Bernard et ayant son siège à Paris, au Parc de la Villette, qu’il l’a accueillie jusqu’au mois d’octobre 2007 et avec lequel elle a collaboré sur des projets communs2. Son réseau, œuvrant dans les domaines de la recherche, de l'éducation et de la formation, est représenté dans une soixantaine de pays et plus de 200 universités, organismes internationaux, centres de recherche, institutions scientifiques ou établissements culturels. Son collectif international est principalement composé de nombreux chercheurs, de personnalités politiques, culturelles, juridiques ou économiques, d’artistes, d’intellectuels, d’enseignants et d’étudiants. En 2004, le GERM a conséquemment décidé de rendre un hommage particulier à cents "Membres d'honneur", « qui ont été ainsi désignés soit en raison de leur contribution à ses travaux depuis sa création, soit en raison de leur rayonnement international dans ses domaines d'intérêt »3. A part de ses membres et membres d’honneur, qui participent aux projets et initiatives du réseau ou bien qui lui confient des documents photographiques, sonores et audiovisuels sur des thématiques liées aux mondialisations en cours, le GERM réussit à organiser son activité pluridisciplinaire grâce à son équipe des employés et des stagiaires, laquelle travaille au siège social de l’association sous les directives du conseil d’orientation ainsi que du conseil scientifique du GERM. 2 GERM (2002α). ‘G E R M Groupe d'Etudes et de Recherches sur les Mondialisations’ dans le Dictionnaire critique de la mondialisation. Paris : Editions le Pré aux Clercs, p. 15. 3 GERM (2006α). ‘Membres d’honneur du GERM’ dans http://www.mondialisations.org/ php/public/art.php?id=17154&lan=FR; 18.08.2008.
  9. 9. 9 Alors que les vingt-huit membres du Conseil scientifique, tous étant institutions universitaires ou chercheurs individuels œuvrant dans les secteurs des sciences humaines, sociales, économiques et juridiques4, ont plutôt un rôle de consultant quant à la croissance et l’action de l’association, le Conseil d’orientation du GERM (huit membres) constitue son principal organe d’inspection et de contrôle. Présidé par Madame Louise Beaudoin, ancienne Ministre des Relations internationales et de la Culture du Québec, par ailleurs professeure associée à l’Université du Québec à Montréal, ce Conseil définit, sur une base annuelle, les orientations stratégiques générales du GERM, soutient directement ou indirectement ses initiatives et réalisations, et contribue finalement à l’expansion du réseau ainsi qu’à la consolidation de ses liens avec les organismes multilatéraux, les gouvernements, les institutions culturelles ou scientifiques, les centres de recherche ou des diverses fondations5. A3.2 : Thèses du GERM sur les mondialisations Le GERM est plutôt conçu, d’après son président François de Bernard, en tant que laboratoire sur la diversité culturelle pour mieux comprendre les rapports délicats entre la globalisation économique et la pluralité des mondialisations en cours dans tous les champs, en particulier ceux de l’éducation, des cultures et des sciences6. Dans un premier temps, le GERM refuse à traiter « la mondialisation » en tant que « fait » ou en tant que « réalité » uniformisante, imposée et achevée. Il met en question la notion d’une telle mondialisation, qui détruit toutes les identités et les différences sur son passage, en dépassant sa réduction simpliste au seul secteur économique (ou même à sa pure dimension technologique) et en s’intéressant surtout aux mondialisations en cours dans tous les champs, le fer de lance étant donc la diversité et non pas la normalisation, le rapport dialectique entre le local et le global et non plus la dominance exterminatrice d’un imaginaire du global, où l’autre n’a apparemment aucune place. 4 GERM (2006b). ‘Conseil scientifique du GERM’ dans http://www.mondialisations.org/ php/public/art.php?id=13919&lan=FR; 18.08.2008. 5 GERM (2006c). ‘Conseil d’orientation’ dans http://www.mondialisations.org/php/public/ art.php?id=14102&lan=FR; 18.08.2008. 6 De Bernard, François (2001). ‘Le GERM : un laboratoire de la diversité culturelle pour comprendre «la globalisation» et les mondialisations’ dans http://www.mondialisations.org/ php/public/art.php?id=2218&lan=FR; 19.08.2008.
  10. 10. 10 Dans un deuxième temps, le GERM étend distinguer substantiellement « la globalisation » de la notion « des mondialisations », car la diversité culturelle ne pourrait jamais être conçu avec l’aide de la première, même si on arriverait un jour à élargir son sens au-delà du secteur économique et inclure d’autres champs, comme ceux des sciences et des cultures. Autrement dit, quand on parle de « la globalisation au champ de l’éducation », on ne se débarrasse pas des rapports capitalistes, qui rendent les expressions culturelles produits industrialisés à l’échelle globale et qui subordonnent par conséquent le processus de la création à une règle mathématico-financière7 ; seule la « mondialisation éducative et culturelle » met en acte la redécouverte et la diffusion des patrimoines culturels les plus éloignés, résiste à la production des œuvres industriels uniformisés et promeut la diversité essentielle des formes artistiques, culturelles et pédagogiques, laquelle conduit vers la reconnaissance de l’autre et ainsi vers la découverte du soi à travers de son semblable. « Ce qui est important par rapport à la diversité culturelle est de former une imaginaire ; une imaginaire, où l’autre a sa place. Et… vous savez en Allemagne on a le mot ‘Bildung’ pour éducation et c’est relié à l’image. Alors éducation pour nous c’est la construction des images intérieures. Et ça, si vous voulez, ça met l’accent sur l’importance de l’imaginaire et met l’accent sur le rôle des arts (…) » Cristoph Wulf8 A3.3 : Objectifs du GERM et domaines d’intérêt Ayant conçu le projet de mettre en place un programme de recherche et de formation sur la « diversité culturelle », le GERM a donc pour objectifs : (i) de restituer la question de la « diversité culturelle » à un niveau plurinational ou même mondial (quant à l’origine des acteurs et analystes de la culture, des arts, de l’éducation, de la recherche et de la formation, établissant le collectif du GERM ainsi que quant à leur représentation continentale équilibrée) et de faire progresser la recherche pluridisciplinaire (philosophie, anthropologie, ethnologie, histoire, esthétique, sociologie, économie…) des « mondialisations » en cours au sein de ses champs différents (musique, cinéma, littérature, arts plastiques, peinture, spectacles vivants, etc.)9 ; 7 Ibid. 8 Wulf, Cristoph (2003). ‘L’avenir de la diversité’ dans GERM (2005), CD-ROM Le son de la diversité, lors de l’Université des Mondialisations de juin 2003, Grande Halle de la Villette. La transcription du texte a été effectuée pendant mon stage. 9 De Bernard, François (2001). Op.cit.
  11. 11. 11 (ii) de former les étudiants et les professionnels de tout secteur de recherche et de travail à leur prise en compte (théorique et pratique) dans leurs activités respectives ou quotidiennes et de contribuer au moyen des études, des rapports, des analyses, des monographies, des déclarations officielles, des annonces de colloques ou des autres documents sonores, photographiques et audiovisuels, sélectionnés et archivés par le réseau, à l’autoformation à vocation académique, professionnelle, ou simplement personnelle10; (iii) d’élaborer des outils innovants et des propositions visant à une meilleure maîtrise et à une diffusion élargie tant des processus stimulés par le réseau que des résultats des problématiques étudiées par son espace éditorial, lesquels sont soit adressés à l’ensemble des citoyens soit formulés à destination des organismes multilatéraux, des administrations nationales, des ONG ou bien des autres établissements culturels11. A3.4 : Axes de travail du GERM Afin d’œuvrer dans la direction des objectifs définis ci-dessus, le GERM articule son programme de travail (recherches et formation) autour d’au moins quatre axes de nature différente : l’échange et l’expérimentation (quant à la recherche), la diffusion et l’autoformation (quant à l’éducation au sens de ‘Bildung’, c’est-à-dire quant à la construction des images intérieures). Dans un premier temps, il s’agit de proposer, organiser ou participer à des colloques, des rencontres, des conférences, des manifestations culturelles ou des débats au niveau régional, national, européen et multilatéral, ainsi que de concevoir des projets innovants de mettre en place en commun avec ses principaux partenaires scientifiques, artistiques et culturels. D’une part, le GERM en tant que réseau international et interdisciplinaire, fondé en 1999 à l’initiative d’artistes, d’universitaires, de chercheurs et de consultants français et représenté aujourd’hui dans une cinquantaine de pays, essaie d’élargir son cercle des collaborateurs et d’amplifier ses liens académiques, culturels, scientifiques, gouvernementaux, juridiques ou économiques, pendant qu’il vise à encourager l’échange des idées et surtout à soutenir leur diversité. 10 GERM (2008). ‘Pourquoi ce site sur les mondialisations ?’ dans Le GERM, http://www.mondialisations.org/php/public/art.php?id=14433&lan=FR; 20.08.2008. 11 GERM (2005α). ‘Groupe d'Etudes et de Recherches sur les Mondialisations - Présentation succincte’ dans http://www.mondialisations.org/php/public/art.php?id=60&lan=FR; 18.08.2008.
  12. 12. 12 D’autre part, le GERM en tant que laboratoire expérimental sur les mondialisations et la diversité culturelle, essaie de concevoir des parcours de recherche innovants, en mettant à l’épreuve des initiatives comme la création en 2005 de l’Observatoire des Mondialisations12, la rédaction en 2001 d’un Dictionnaire critique de la mondialisation et son publication en version papier en 200213, ou bien la constitution d’une Université des Mondialisations, l’organisation de son première édition en 2003 (en partenariat avec les Ministères français de l’Education nationale, des Affaires étrangères, de la Culture et de la Communication, le programme Leonardo da Vinci, l’UNESCO, l’Etablissement Public Parc et Grande Halle de La Villette et l’Université Paris 8 – Saint-Denis)14 ainsi que la publication de ses actes en 2005 sous titre Europe, Diversité Culturelle et Mondialisations15. Dans un deuxième temps, afin d'assurer une diffusion large et internationale des travaux de son réseau, le GERM lance depuis 2001 un site sur les mondialisations, étant donné qu’ « aucun outil n’est aujourd’hui plus efficace que l'Internet : média mondialisé et mondialisant, aux capacités d’archivage et de diffusion multilingue presque illimitées »16. Accessible sous aucune forme de « péage » en 5 langues (espagnol, anglais, portugais, allemand et français)17, son base des données offre au public plus de 20000 documents essentiels pour mieux appréhender les formes de mondialisation et constitue ainsi (grâce à son moteur de recherche, en particulier) pas seulement un excellent moyen d’autoformation, mais aussi un large espace éditorial qui stimule tant l’exploitation ultérieure des ressources que l’échange des idées sur des nouveaux outils de recherche en rapport avec les problématiques étudiées. ♦ ♦ ♦ 12 GERM (2005b). ‘Le GERM annonce la création de l’Observatoire des Mondialisations’ dans http://www.mondialisations.org/php/public/art.php?id=17808&lan=FR; 20.08.2008. 13 GERM (2002b). ‘Publication du 1er volume du Dictionnaire critique de "la mondialisation" (en français)’ dans http://www.mondialisations.org/php/public/art.php?id=2907&lan=FR; 20.08.2008. 14 GERM (2003). ‘Diversité culturelle, mondialisations et globalisation (4-5-6 juin 2003) - Présentation’ dans http://www.mondialisations.org/php/public/art.php?id=6802&lan=FR; 20.08.2008. 15 GERM (2005c). ‘Publication de l’ouvrage Europe, Diversité Culturelle et Mondialisations’ dans http://www.mondialisations.org/php/public/art.php?id=20621&lan=FR; 20.08.2008. 16 GERM (2008). Op.cit. 17 GERM (2005a). Op.cit.
  13. 13. 13 A4 LE CADRE DU STAGE Au cours de ce stage, j’ai eu l’opportunité de découvrir un laboratoire d’études et de recherche sous toutes ses formes et de comprendre de manière globale les difficultés que les chercheurs pouvaient rencontrer dans leur travail ou relativement à la diffusion et la reconnaissance de leurs idées, conceptions ou résultats de recherche. Pour une meilleure compréhension des tâches que j’ai pu effectuer, il apparaît approprié de présenter en premier lieu la nature et les missions du poste occupé, puis d’exposer les outils mis à ma disposition et finalement de traiter de manière détaillée des exemples concrets de recherche que j’ai réalisés afin d’analyser les apports de ce stage bimensuel. A4.1 : Nature du poste occupé Comme il a été précisé en introduction, j’ai travaillé pendant deux mois (août – octobre 2007) en tant que stagiaire au sein du GERM, en occupant le poste d’une Assistante de recherche et d’édition. Dans le cadre de ce poste, différentes sortes des missions m’ont été confiées : (i) la recherche de documents d’informations et d’analyse, photographiques, sonores, audiovisuels ou en papier, c’est-à-dire de rapports, critiques, études ou monographies, de déclarations officielles ou autres documents publics, ainsi que d’annonces de colloques, de forums ou de séminaires, toujours sur des problématiques liées aux mondialisations en cours ; (ii) la rédaction de notes thématiques, soit la mise en forme des résultats individuels ou collectifs d’une recherche sur un sujet définis afin d’être clairs, denses, efficaces et bien exploitables pour une conférence, une intervention dans un débat ou même pour un rapport à rédiger dans l’avenir ; (iii) la mise à jour quotidienne du site principal www.mondialisations.org, en s’occupant en particulier de la revue presse et hors presse en français, anglais et allemand, ce qui implique l’exploration des sources de presse internationale ainsi que des sources publiques, gouvernementales ou ONG, d’une part, et la sélection des articles appropriés pour le portail du GERM, d’autre part ; (iv) la contribution, par des suggestions précises, à la réflexion collective sur l’évolution de la maquette et le réaménagement du site internet, relativement tant à l’enrichissement du contenu de certaines rubriques qu’à la suppression, création ou redéploiement de quelques autres rubriques ou sous-rubriques.
  14. 14. 14 Au cours de mon stage, j’ai pu également effectuer quelques tâches qui se situent à la périphérie des missions principales de mon poste. Dès lors qu’elles m’ont permis d’apprendre différents aspects d’édition, d’archivage et de diffusion de documents, il paraît approprié de s’y attarder. Il s’agit : (i) de l’élaboration de textes en trois langues, ce qui implique notamment la transcription de documents sonores en anglais ou français, la traduction et évaluation de textes, études ou rapports allemands ainsi que la rédaction du résumé de leur contenu en français ; (ii) du traitement de la base des données, lequel comprend l’enregistrement de textes, sources et vidéos, la modification ou correction d’articles en codage html, la proposition de classement et d’ archivage pour les articles sélectionnés selon l’arborescence existante des rubriques en ligne et hors ligne, le « nettoyage » des liens périmés, ainsi que la mise en ligne de documents en plusieurs langues et sous des formes diverses (liens internes, pdf, renvoi direct). A4.2 : Outils à disposition Afin de pouvoir accomplir les diverses missions et tâches présentées ci- dessus, j’ai passé la première dizaine de jours de mon stage à me familiariser avec les outils qui étaient mis en ma disposition et à m’intégrer à l’équipe du GERM, soit à son rythme et méthode de travail. Dans un premier lieu, j’ai eu l’opportunité de consacrer le plus clair de ce temps préparatoire à explorer les archives en papier, le matériel sonore ou audiovisuel et surtout la vaste base de données du GERM, d’une part pour venir en contact avec les problématiques et les sources de recherche et d’analyse les plus contemporaines liées aux mondialisations, et d’autre part pour appréhender les thèses du réseau sur les questions de rencontre des cultures, de métissage, de diversité culturelle, de dialogue interculturel et de réhabilitation des patrimoines et expressions culturels en danger. Dans un second lieu, j’assistais dès mon arrivée au GERM à la réunion régulière hebdomadaire entre les membres de l’équipe éditoriale et le président du réseau, visant à la distribution des responsabilités au sein de travail collectif, à l’échange d’idées et d’informations sur des projets en cours ou encore à la redéfinition des tâches et des buts. Mon intégration à l’équipe était pourtant essentiellement acquise à partir du moment où j’ai pu participer aux meetings exceptionnels, faisant le point sur des sujets précis, parfois urgents, comme sur la préparation d’une intervention dans un débat imminent.
  15. 15. 15 A4.3 : Exemples concrets de recherche Parmi les tâches qui m’ont été confiées pendant mon stage en tant qu’Assistante de recherche et d’édition, celle qui m’a attiré l’intérêt le plus grand se référait à la recherche de sources d’informations et de documents d’analyses ciblée sur un sujet bien défini et toujours lié aux mondialisations en cours, ainsi qu’à la production des notes thématiques, individuelles ou collectives, dans un délai précis et parfois très court. Au cours de ces deux mois au sein du GERM, j’ai eu donc l’opportunité de m’impliquer au pas moins de cinq tels projets de recherche, visant à la rédaction des notes : (i) sur les mondialisations et la globalisation, pour l'intervention du Président du GERM à l'atelier "La mondialisation a-t-elle une vraie définition?" de la quatrième demi-journée de l'Université d'Eté du MEDEF 2007 - "Jouer le jeu" (radiodiffusé en direct sur BFM et animé par Vincent Giret, 31 août 2007)18 ; (ii) sur les énoncés critiquables du rapport de Hubert Védrine "pour le Président de la République sur la France et la mondialisation" (Paris, septembre 2007)19, pour un commentaire critique du rapport à rédiger par le GERM dans l’avenir ; (iii) sur la Diversité Culturelle pour l’intervention du Président du GERM à l’Alliance Française de Buenos Aires (octobre 2007), relative aux différents étapes, à l’état actuel, ainsi qu’à la projection de l’évolution à l’horizon 2010 du processus de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles de l’UNESCO20 (entrée en vigueur le 18 mars 2007) ; (iv) sur le rôle de "la culture" dans l' "intégration" (comparaison entre l'UE et le Mercosur) tant comme texte complémentaire pour l’intervention du Président du GERM à l’Alliance Française de Buenos Aires (octobre 2007) que comme document instructif pour l’archive du réseau quant à l’enrichissement de la problématique générale Régions / Mondialisations de la relativement nouvelle rubrique Régions du site internet ; 18 MEDEF (2007). ‘L’Université d’été du MEDEF, Campus HEC, 29, 30, 31 août 2007 - Ateliers et plénières : les intervenants’ dans le MEDEF (Mouvement des Entreprises de France), http://www.medef.fr/main/core.php?pag_id=112745; 22.08.2008. 19 Védrine, Hubert (2007). ‘Rapport pour le Président de la République sur la France et la mondialisation’ dans IRIS France (Institut de Relations Internationales et Stratégiques), http://www.iris-france.org/docs/pdf/rapport-mondialisation-2007.pdf; 22.08.2008. 20 UNESCO (2005). ‘Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles’ dans UNESCO (Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture), http://unesdoc.unesco.org/images/0014/001429/142919f.pdf; 22.08.2008.
  16. 16. 16 (v) sur les divers aspects du terrorisme contemporain (énergie nucléaire, cyberterrorisme, l’intégrisme et le fanatisme, la guerre de l’information ou "bataille des médias", la guerre globale au terrorisme) sous prétexte de la diffusion d'une vidéo du leader d'Al-Qaïda Oussama ben Laden21 - la première en près de trois ans – adressé au peuple américain à la veille du 11 septembre 2007 et donc du sixième anniversaire des attentats22. A4.4 : Apports du stage Les missions et les responsabilités qui m’ont été confiées tout au long de mon stage au sein du GERM, les tâches journalières accomplies et surtout les projets collectifs de recherche, auxquels j’ai participés, m’ont beaucoup appris. Dans ce sens, les apports que j’ai tirés de cette expérience professionnelle peuvent être regroupés autour de trois idées principales : les compétences acquises, les difficultés rencontrées, ainsi que le travail en équipe. Les compétences que j’ai pu mieux cerner lors de mon stage se réfèrent notamment au développement tant du savoir académique sur la diversité culturelle que du savoir procédural lié à l’exercice de la recherche et de l’édition. - Quant au niveau théorique, je n’ai pas seulement enrichi mes connaissances par rapport aux auteurs, philosophes ou intellectuels des mondialisations (perspective philosophique), mais je suis également arrivée à élargir mes horizons en partant sur des pistes de géopolitique, de géoéconomie et de gouvernance mondiale (perspective politique, juridique, institutionnelle). - Quant au niveau empirique et pratique, j’ai appris de bien explorer les sources de presse internationale ainsi que les sources publiques hors presse, de sélectionner des documents appropriés pour le portail et l’archive du GERM, de proposer leur classement par rapport à l’arborescence existante des rubriques en ligne et hors ligne, de traiter la base de données avec l’aide du codage html en y enregistrant ces documents, les modifiant et les mettant en ligne, et finalement, de réaliser des notes thématiques en mettant en forme claire, dense, efficace et bien exploitable les résultats d’une recherche. 21 SITE Intelligence Group (2007). ‘The Solution – A Video Speech from Usama bin Laden Addressing the American People on the Occasion of the Sixth Anniversary of 9/11 – 9/2007’ dans Counterterrorism Blog, http://counterterrorismblog.org/site-resources/images/SITE- OBL-transcript.pdf; 22.08.2008. 22 RTL.fr (2007). ‘Oussama ben Laden réapparaît sur Internet’ dans RTL.fr (Radio généraliste française), http://www.rtl.fr/info/article.asp?dicid=560897; 22.08.2008.
  17. 17. 17 Par ailleurs, les difficultés que j’ai rencontrées en faisant la recherche en cinq langues et en rédigeant de résumés, de notes ou de commentaires en français, allemand ou anglais, m’ont permis, d’une part d’améliorer mon niveau linguistique personnel et de m’intégrer à une ambiance pluriculturelle, et d’autre part d’explorer la divergence des traductions ainsi que de rendre compte et appréhender la diversité du sens des mots qui désignent des notions en apparence respectives, dans le cas des langues différentes. De toute façon, ce stage au sein du GERM n’a pas été instructif seulement quant à l’accomplissement des missions qui m’ont été confiées ou relativement à la confrontation des difficultés rencontrées. Au-delà de l’activité personnelle, j’ai pu apprendre comment s’articulent les différents secteurs intervenants d’une telle association, comment se fait l’échange des idées et la redéfinition des buts au niveau collectif, ainsi que comment se distribuent les diverses tâches quand il s’agit de l’étude d’une thématique et/ou de la recherche ciblée sur un sujet, visant à la production des rapports, des commentaires ou des notes pour la participation du GERM dans une publication ou sa représentation dans une conférence ou un débat imminent. En effet, tant le partage des responsabilités que le travail collaboratif se dépendent inévitablement beaucoup de relations humaines entre les différents employés ou stagiaires d’une association. J’ai ainsi constaté que l’activité d’un tel réseau de recherche est plus performante dans une atmosphère chaleureuse et bienveillante et que la hiérarchie des fonctions ne joue pas le rôle le plus décisif, dans la mesure où les résultats de chaque activité en cours sont diffusés à tous les membres de l’équipe, sur la base hebdomadaire, de manière à ce qu’ils soient impliqués dans cette circulation de l’information. Au travers de cette convivialité au sein de l’ambiance chaleureuse du GERM, j’ai pu explorer systématiquement tant les ressources critiques de la pensée contemporaine que les pratiques humaines et sociales capables de mettre en évidence les questions actuelles qui se posent sur l’avenir du monde quant aux rapports entre l’espace culturel, politique, juridique et économique. J’ai également développé une base méthodologique et théorique forte qui me permettra de m’engager dans l’avenir dans des recherches novatrices interdisciplinaires et des produire des intelligibilités nouvelles au sujet des objets étudiés par l’investigation en s’aidant de la conceptualité philosophique contemporaine sous les noms de science, de politique et d’esthétique. ♦ ♦ ♦
  18. 18. 18 A5 CONCLUSION Ce stage a dès le début été une opportunité pour moi de percevoir comment une association à but non lucratif, comme le GERM, regroupe ses activités différentes et élabore des diverses outils ou propositions afin de « mettre en place un programme de recherches et de formation sur la diversité culturelle, susceptible de contribuer positivement au débat national, européen et multilatéral »23 et accessible à l’ensemble des citoyens. Au-delà d’enrichir mes connaissances théoriques, ce stage m’a ainsi offert une expérience de praxis culturelle très instructive pas seulement dans le cadre de la formation binationale « Philosophie de la culture et de la praxis culturelle » que je suis, mais aussi en tant qu’expérimentation professionnelle par rapport à mon parcours futur éventuel au sein d’organismes internationaux ou d’ONG culturelles ; autrement dit, dans le domaine de l’action sociale, politique ou culturelle. ♦ ♦ ♦ 23 De Bernard, François (2001). Op.cit.
  19. 19. 19
  20. 20. 20 Chrysoula Ntaousani étudiante R A P P O R T S U R L E S T A G E effectué du 1er mars 2008 au 31 mai 2008 Assistante de rédaction, d’édition et de maquette au sein du : Bureau REDAKTION VAN UFFELEN aux projets de livre de la maison d’édition à Stuttgart Référent de stage : Christian van Uffelen, M.A. Mention de master binational PHILOSOPHIE DE LA CULTURE ET DE LA PRAXIS CULTURELLE Année universitaire 2007-2008 Maître de stage : Dr. Ulrike Ramming
  21. 21. 21 S T A G E B : B U R E A U V A N U F F E L E N B1 REMERCIEMENTS Avant tout développement sur mon expérience professionnelle au sein du Bureau Van Uffelen, il m’apparaît opportun de commencer ce deuxième rapport de stage par des remerciements, à ceux qui m’ont beaucoup appris au cours des trois mois que j’ai passés dans le domaine de l’édition, et même à ceux qui ont eu la gentillesse de faire de ce stage un moment très profitable. Je tiens à remercier dans un premier temps, Madame Dr. Ulrike Ramming, mon responsable pédagogique de stage et coordinatrice de la formation « Praxisorientierte Kulturphilosophie » (Philosophie de la culture et de la praxis culturelle) à l’Université de Stuttgart (année universitaire 2007-2008), pour avoir assuré le choix du poste stagiaire, ainsi que pour son aide administrative et ses conseils qu’elle a pu me prodiguer au cours de mon séjour entier et parcours académique à Stuttgart. Je remercie également et je témoigne toute ma reconnaissance au Monsieur Chris van Uffelen, historien de l’art, auteur et maître de mon stage, pas seulement pour m’avoir intégré si rapidement au sein de son équipe éditoriale et pour m’avoir accordé toute sa confiance dès mon arrivée dans son bureau, mais aussi et surtout pour l’expérience enrichissante et pleine d’intérêt qu’il m’a fait vivre durant ces trois mois du stage ; sans oublier le temps qu’il a consacré lors de cette période, sachant répondre à toutes mes interrogations. Enfin, je tiens à remercier l’ensemble de l’équipe éditoriale, et tout particulièrement Georgia van Uffelen, pour l’accueil sympathique et la coopération professionnelle, encouragée par la création et le maintien d’une ambiance chaleureuse tout au long de mon stage trimensuel. ♦ ♦ ♦
  22. 22. 22 B2 INTRODUCTION C’est avec enthousiasme que j’effectue ma deuxième année de la formation professionnelle franco-allemande, menant au double diplôme de master « Philosophie et critique contemporaine de la culture », au sein de l’Université de Stuttgart. Comme il a été déjà expliqué en avant-propos, j’avais décidé de profiter de mon séjour annuaire en Allemagne, pour bien réaliser un deuxième stage afin d’acquérir de compétences interculturelles, ainsi que de venir en contact avec un univers de référence culturel, linguistique et bibliographique différent. Du 1er mars 2008 au 31 mai 2008, j’ai eu donc la chance d’accomplir un stage au sein du Bureau « Redaktion van Uffelen », situé à Stuttgart, en collaboration avec la Maison d’édition Braun (siège à Berlin). Au cours de ce stage en tant qu’Assistante de rédaction, d’édition et de maquette, j’ai été impliquée dans deux projets de livre différents : un guide architectural de Paris et un volume illustré de 1000 exemples internationaux de l’architecture contemporaine de paysage. Plus largement, ce stage a été une opportunité pour moi d’approfondir mes connaissances dans le domaine de la critique culturelle, fondée sur l’investigation des processus scientifiques, artistiques, techniques et technologiques de l’histoire et du présent, faisant œuvre tant dans un milieu strictement régional (Paris : The architecture guide) que dans un espace inter-, trans- ou multiculturel à l’échelle internationale (1000 x landscape architecture). Au-delà d’enrichir mes connaissances théoriques, cette expérience professionnelle m’a permis de comprendre dans quelle mesure je m’intéresse à (ou bien je suis capable de) structurer mes compétences académiques au sein des maisons d’édition, des journaux ou des publications périodiques dans l’avenir; autrement dit, dans le domaine de l’édition et de la presse, toujours relativement à la mise en pratique de la critique culturelle, en s’aidant de la conceptualité philosophique sous les noms de science, technique et esthétique. Ce stage regroupant plusieurs activités différentes quant à la mise en épreuve de la pensée critique dans le monde architectural, je m’emploierai en premier lieu à en préciser les principales caractéristiques puis à développer tous les étapes de travail au sein du bureau van Uffelen d’un point de vue philosophique, organisationnel et communicatif. En second lieu, l’élaboration de ce rapport ayant pour principale source la pratique journalière des tâches auxquelles j’étais affectée, je présenterai les différentes missions réalisées au cours de cette période, j’analyserai les résultats détaillés de ces dernières et j’exposerai les outils mis en disposition ainsi que la méthodologie utilisée.
  23. 23. 23 B3 LE BUREAU VAN UFFELEN ET SON SECTEUR D’ACTIVITE En vue de rendre compte de manière fidèle et analytique des trois mois passés au sein du bureau d’édition « van Uffelen », il apparaît logique dans un premier temps de présenter à titre préalable pas seulement l’éditeur Chris van Uffelen, mais aussi le champ d’activité et d’intérêt de son bureau, la nature des projets de livre qu’il réalise ainsi que le mode de son travail. B3.1 : Christian van Uffelen - vita Né le 19 décembre 1966 à Offenbach am Main, Christian van Uffelen est un historien d’art, auteur et éditeur indépendant. Son intérêt se concentrant sur l'architecture médiévale, la modernité classique et la construction contemporaine, il a déjà écrit plusieurs livres et articles de journaux sur ces matières aussi bien qu'un grand nombre d'articles sur l'histoire d'art et d'architecture en général pour des encyclopédies24. Bien qu’il ait été mis au monde en Allemagne, Chris van Uffelen est un citoyen néerlandais. Il a grandi dans la région Rhin-Main et à Amsterdam, alors qu’il a fait ses études d’Histoire de l’Art à l’Université Westfälische Wilhelms à Münster en premier lieu et puis à l’Université Johannes Gutenberg à Mayence, où il s’est spécialisé tant dans l’architecture médiévale et moderne que dans les arts visuels contemporains25. Afin de pouvoir effectuer des investigations pour sa dissertation sur l’architecture de l’Ecole d’Amsterdam (1915-1930)26, il s’est ensuite installé à Amsterdam. D’ailleurs, il a commencé à s’impliquer aux divers projets à côté de son travail sur la dissertation, surtout avec Markus Golser27, ainsi qu’à composer une existence freelance comme traducteur (néerlandais – allemand), auteur spécialisé et commentateur indépendant. Après un temps à Tübingen, il vit aujourd’hui à Stuttgart, siège actuel de son bureau d’édition. 24 Verlaghaus Braun. ‘Chris van Uffelen’ dans http://www.verlagshaus-braun.de/ index.php?id=135&L=1; 25.08.2008. 25 ArchINform. ‘Christian van Uffelen’ dans http://deu.archinform.net/arch/5212.htm; 25.08.2008. 26 Van Uffelen, Christian (1995). ‘Eingangslösungen der Amsterdamer Schule’, dans Detail 6/1995, p. 1030–1033. cf. Detail. de (das Architekturportal), http://www.detail.de/ rw_5_Archive_De_HoleArtikel_1102_Artikel.htm; 25.08.2008. 27 Guff (Golser – van Uffelen). http://www.guff.de/index.html; 26.08.2008. Cf. aussi ‘Markus Golser, Kunst- und Architekturgeschichte’, dans http://www.markusgolser.de/; 26.08.2008.
  24. 24. 24 A part de son activité éditoriale au sein de son bureau, Chris van Uffelen écrit au cours des dernières années de nombreux articles concernant l’histoire de l’architecture et de l’art, d’une part pour Data Becker28, un dictionnaire CD- Rom international et bien connu, d’autre part pour ArchINform29, la base de données la plus importante sur l’architecture ; sans oublier le pool de savoir Bertelsmann Media Worldwide, c’est-à-dire d’une des plus grandes entreprises médias30 dans le monde entier. Par ailleurs, il travaille sur les deux projets internet31 qu’il a conçus et lancés en collaboration avec Mark Golser, son compagnon d’études à Mayence. Le premier site www.idencity.de vise à mettre en place des diverses villes sur internet (Amsterdam déjà réalisé32) et à présenter tant leur profil urbain culturel que leurs administrations municipales ou des entreprises domiciliées, un plan de ville, accompagné par de photos et de textes explicatifs, apportant accès géographique aux différentes constructions et attractions33. Au contraire, le deuxième projet In-effigie34 se concentre exclusivement à un catalogue d’images dont la priorité thématique recouvre principalement l’architecture européenne, mais aussi des autres sujets les plus divers. Stockées et rangées par ordre alphabétique ou ordonnées hiérarchiquement sous des mots clés, les environ 10.000 photos de cette vaste base de données s’adressent surtout aux éditeurs, auteurs ou étudiants qui cherchent des illustrations pour leurs publications, et sont disponibles en résolution 300dpi (20 x 30 cm dans le règle) ou même prêtes à l’impression en plus haute résolution, précisée par le client35. 28 Data Becker, dans http://www.databecker.de/; 27.08.2008. 29 ArchINform. Internationale Architektur-Datenbank, dans http://deu.archinform.net/?ga=xp; 27.08.2008. 30 Bertelsmann Media Worldwide, dans http://www.bertelsmann.de; 27.08.2008. Cf. aussi Red Hat Entreprise Linux, dans http://www.lexikonverlag.de/; 27.08.2008. 31 Guff. Guff-Projekte, dans http://www.guff.de/PROJEKTE/projekte.html; 27.08.2008. 32 Idencity. Amsterdam, dans http://www.idencity.de/Demos/Amsterdam/Amsterdam.htm; 27.08.2008. 33 Guff Projekte. Idencity, dans http://www.guff.de/PROJEKTE/idencity/idencity.html; 02.09.2008. 34 In-effigie (2005). In-effigie Bilddatenbank : Architektur, Topographie und Sonstiges, dans http://www.in-effigie.de/Willkommen/willkommen.html; 02.09.2008. 35 Clients connus de l’In-effigie sont, par exemple, le magazine Detail (cf. DETAIL – Architektur Portal / Informationen für Architekten und Bau-Interessierte zu Konstruktion, http://www.detail.de/; 02.09.2008) , Mein EigenHeim (cf. Mein EigenHeim – Bauen Wohnen Leben http://www.mein-eigenheim.de/; 02.09.2008) et Planet Internet (cf. http://www.planetinternet.de/; 02.09.2008). Dans Guff Projekte. In-effigie, http://www.guff.de/PROJEKTE/in-effigie/in-effigie.html; 02.09.2008.
  25. 25. 25 B3.2 : Bureau van Uffelen – descriptif organisationnel L’activité éditoriale de Chris van Uffelen date plutôt du début des années 2000 et comprend plus qu’une dizaine des publications en allemand ou en anglais en collaboration avec des grandes maisons d’édition, comme te Neues Publishing Group36 ou DuMont Literatur & Kunst, Kalender- und Reiseverlag37. Ayant son siège actuel à Stuttgart, son bureau collabore les dernières années presque exclusivement avec la maison d’édition Braun38, fondée en 2000 à Berlin, sur des projets de livre communs et même multilingues, distribués aux plusieurs pays à l’échelle internationale. Le collectif du bureau est principalement composé par de rédacteurs, de traducteurs et de graphistes, tandis qu’il comprend également de linguistes, d’architectes, d’auteurs spécialisés, d’historiens de l’art ou bien de philosophes, lesquels contribuent à la critique contemporaine de l’esthétique et de la création architecturale. Œuvrant dans les domaines tant de la recherche que de la rédaction, de l’édition et de la maquette, le bureau « Redaktion van Uffelen » réussit pourtant à organiser son activité pluridisciplinaire grâce à son équipe des employés et des stagiaires, laquelle travaille soit sur place à Stuttgart soit électroniquement à distance sous les directives de Chris van Uffelen. B3.3 : Objectifs, domaines d’intérêt et axes de travail Le bureau van Uffelen est plutôt conçu, d’après son fondateur, en tant que laboratoire de la pensée critique sur le monde architectural contemporain pour mieux comprendre pas seulement les rapports dialectiques entre le local et le global, mais aussi les rapports délicats entre les créations du passé et celles du présent, entre l’évaluation artistique ou esthétique de l’histoire et la pluralité des processus techniques ou technologiques d’aujourd’hui. 36 Cf. van Uffelen, Chris (2003). and: guide Berlin, architecture & design. Te Neues Publishing Group (édition multilingue). Dans http://www.teneues.com/teneuesshop/view_product~ id~84548.htm ; 03.09.2008. Cf. aussi: Van Uffelen, Chris / Kunz, Martin Nicholas (2004). and: guide Paris, architecture & design. Te Neues Publishing Group (édition multilingue). Dans http://www.teneues.com/ teneuesshop/view_product~id~84573.htm ; 03.09.2008. 37 Cf. Adam, Hubertus / Elser, Olivier / Golser, Markus / Paul, Joachen / van Uffelen, Christian (2001). Höhepunkte der Weltarchitektur. Ostfildern : DuMont Reiseverlag. 38 Cf. Braun, Verlaghaus. ‘Chris van Uffelen’ dans Verlaghaus Braun: Authors, http://www.verlagshaus-braun.de/index.php?id=135&L=1 ; 03.09.2008.
  26. 26. 26 En premier lieu, le bureau « Redaktion van Uffelen » entreprend de rédiger, illustrer et éditer des guides touristiques et architecturales, des calendriers thématiques, des abrégés d’histoire de l’art ou de l’architecture d’une certaine période ou d’un certain lieu (pays, ville), des albums collectifs ou même des volumes illustrés avec des exemples à l’échelle régionale ou internationale, tout en obéissant aux lois - et en s’adaptant aux nécessités - du marché mondialisé et mondialisant, afin d’assurer une diffusion élargie, multilingue et multiculturelle de son travail. En seconde lieu, l’équipe éditoriale du bureau étend distinguer substantiellement la « réalité » uniformisante, imposée par la globalisation exterminatrice (que ce soit économique ou technologique) et la marchandisation de l’art contemporain, de la notion de diversité culturelle, de métissage, de rencontre des cultures ou bien de redécouverte, diffusion et réhabilitation des patrimoines architecturaux les plus éloignés ainsi que des expressions culturelles en danger. Autrement dit, il s’intéresse aux mondialisations en cours, tout comme le GERM (Groupe d’Etudes et de Recherches sur les Mondialisations)39, et les soutient dans tous les champs, en particulier ceux de l’éducation, des cultures, des arts et des sciences, mais en suivant une voie largement divergente de celle de l’espace éditorial du GERM. Dans ce sens, les projets de livre du bureau van Uffelen contribuent à l’épreuve et la promotion de la pensée critique multi-, trans- ou interculturelle dans le milieu architectural contemporain d’une part, et d’autre part servent en tant que moyen d’autoformation à vocation académique, professionnelle, ou simplement personnelle sur les villes et les paysages d’aujourd’hui dans le monde entier, offrant tant aux professionnels, étudiants et spécialistes qu’au large public du matériel visuel et textuel bien sélectionné, dans une époque, où la circulation de l’information s’effectue si rapidement que l’individu se bombarde sans pouvoir retenir à la limite aucune information ou connaissance ; l’essentiel non plus. D’un point de vue communicatif, l’équipe éditoriale vient en contact pas seulement avec des sociétés immobilières, des bureaux d’architecture et de paysage ou des organismes publiques et privés les plus grands dans le monde entier, comme des aéroports, des gares ou bien des centres commerciaux, mais aussi avec des associations de patrimoine culturel, des artistes, des historiens de l’art, des photographes, des architectes, des dessinateurs industriels, des paysagistes et des urbanistes ; dit-on, avec des personnalités extrêmement importantes ou pas vraiment encore reconnus à l’échelle internationale. 39 Cf. chapitre A3.2, p. 9.
  27. 27. 27 B3.4 : Projets de livre et publications En articulant son programme de travail autour des axes et des domaines d’intérêt déjà décrits et visant à œuvrer dans la direction des objectifs définis ci- dessus, le bureau « Redaktion van Uffelen » a réalisé depuis 2005 de diverses publications en collaboration avec la maison d’édition Braun et travaille actuellement sur des nouveaux projets de livre, pendant qu’il conçoit d’autres futures idées qui semblent s’annoncer bien. La liste des publications déjà lancées comprend des titres tant en anglais qu’en allemand : (i) van Uffelen, Christian (2006α). Pläne - Projekte - Bauten. Architektur und Städtebau in Düsseldorf 2005 bis 2015. Verlaghaus Braun. (ii) van Uffelen, Chris (2006b). 2 :0 0 :6 Die Stadien. Verlaghaus Braun. (iii) van Uffelen, Chris (2007α). Offices. Verlaghaus Braun. (iv) Braun, Verlaghaus (2007). 1000 x European Architecture. (v) van Uffelen, Chris (2007b). 1000 x European Hotels. Verlaghaus Braun. (vi) van Uffelen, Chris (2008α). Pure Plastic. New Materials for Today’s Architecture. Verlaghaus Braun. (vii) van Uffelen, Chris (2008b). Malls & Department Stores. Verlaghaus Braun. Lors de la période trimensuelle de mon stage (de mars à mai 2008), le bureau travaillait sur deux projets de livre importants avec l’intention de les sortir presque simultanément au mois d’octobre 2008: un guide architectural sur Paris (Paris – the Architecture Guide)40 et un volume illustré avec des 1000 exemples d’architecture de paysage (1000 x Landscape Architecture)41 ; alors qu’il organisait son activité éditoriale du futur, en se préparant pour d’autres projets déjà convenus avec la maison d’édition, les suivants : (i) van Uffelen, Chris (déc 2008). Clear Glass. Creating New Perspectives. Verlaghaus Braun. (ii) van Uffelen, Chris (déc 2008). Factory Design. Verlaghaus Braun. (iii) van Uffelen, Chris (oct 2009). Stadiums & Arenas. The Architecture of Games. Verlaghaus Braun. 40 Cf. Braun, Verlaghaus. ‘Paris – the Architecture Guide’ dans Verlaghaus Braun: Program, Books, Announced titles http://www.verlagshaus-braun.de/index.php?id=36&L=1&tx_ ttproducts_pi1[backPID]=36&tx_ttproducts_pi1[product]=99&tx_ttproducts_pi1[cat]=5&cHas h=f1780a50dd ; 04.09.2008. 41 Cf. Braun, Verlaghaus. ‘1000 x Landscape Architecture’ dans Verlaghaus Braun: Program, Books, Announced titles, http://www.verlagshaus-braun.de/index.php?id=36&L=1&tx_ ttproducts_pi1[backPID]=36&tx_ttproducts_pi1[product]=149&tx_ttproducts_pi1[cat]=5&cHa sh=8f06d8ef2a; 04.09.2008.
  28. 28. 28 B4 LE CADRE DU STAGE Au cours de ce stage, j’ai eu l’opportunité de découvrir pas seulement un « laboratoire » de la pensée critique sur le monde architectural contemporain, mais aussi tous les aspects d’un bureau d’édition. D’ailleurs, j’ai pu connaître de manière globale les difficultés que l’éditeur indépendant peut rencontrer aux diverses étapes de son travail ou relativement tant à la reconnaissance qu’au déploiement de ses idées et conceptions, en particulier quand il acte à la fois en tant que chercheur, historien, critique, traducteur et auteur spécialisé. Pour une meilleure compréhension des tâches que j’ai pu effectuer, il apparaît approprié de présenter en premier lieu la nature et les missions du poste occupé, puis d’exposer les diverses outils qui étaient mis à ma disposition et finalement de traiter de manière détaillée quelques exemples concrets de recherche que j’ai pu accomplir afin d’analyser les apports de ce stage. B4.1 : Nature du poste occupé Comme il a été précisé en introduction, j’ai travaillé pendant trois mois (de mars à mai 2008) en tant que stagiaire au sein du bureau « van Uffelen », en occupant le poste d’une Assistante de rédaction, d’édition et de maquette. Dans le cadre de ce poste, différentes sortes des missions m’ont été confiées, relativement aux deux projets de livre, auxquels j’ai été impliquée dès le début ; et plus spécifiquement : A. Quant au guide « Paris – The Architecture Guide » (i) la recherche de documents d’information et d’analyse, photographiques, visuels ou textuels, sur des monuments et des projets urbains en cours dans la région parisienne, l’investigation sur des artistes ou des bureaux architecturaux importants, ainsi que la vérification minutieuse de l’exactitude des éléments historiques (comme par exemple, la date de construction, le nom de l’architecte ou du sculpteur etc.) ; (ii) l’évaluation des projets trouvés et la sélection de ceux œuvres architecturaux qui sont tant représentatifs du paysage multiforme et pluriculturel parisien qu’appropriés pour être inclus au livre, d’une part, et la rédaction de notes thématiques d’autre part, soit la mise en forme des résultats de la recherche ci- dessus afin d’être claires et bien exploitables pour la préparation future des divers chapitres du livre éventuellement par un autre membre de l’équipe.
  29. 29. 29 B. Quant au volume illustré « 1000 x Landscape Architecture » (i) l’investigation sur les tendances contemporaines de l’architecture du paysage, ce qui implique la recherche en premier lieu des interventions plastiques, des créations paysagistes, des œuvres artistiques, des constructions architecturales ou des projets urbanistiques, et en seconde lieu, des land-artistes, des bureaux architecturaux ou des urbanistes importants dans le monde entier (en s’occupant pourtant en particulier de l’Europe) ; (ii) la vérification d’exactitude ainsi que l’évaluation du matériel fourni par les architectes, constructeurs ou artistes indépendants et ensuite la sélection des œuvres qui participeront à la publication, tout en sauvegardant l’équilibre par rapport tant à leur diversité stylistique qu’à leur dispersion géographique et chronologique dans ce projet de livre, divisé de toute façon en cinq parties, soit une pour chaque continent ; (iii) l’édition, la correction, le raccourcissement ou la traduction de résumés français, allemands ou grecs en anglais, afin de rédiger les textes de la présentation succincte de chaque œuvre sélectionné pour le volume illustré, lesquels seront directement utilisés à la mise en page finale ; (iii) la contribution, par des suggestions précises, à la réflexion collective sur l’évolution de la maquette, d’une part, et d’autre part, la réalisation complète des certaines pages de l’album, ce qui comprend le contrôle de la qualité des images fournies par le créateur de chaque projet, leur sélection et éventuel perfectionnement, et finalement leur mise en page, toujours en accord avec les légendes et le texte de présentation. Au cours de mon stage, j’ai pu également effectuer quelques tâches qui se situent à la périphérie des missions principales de mon poste, surtout en ce qui concerne le deuxième projet du livre (1000 x Landscape Architecture), auquel j’ai été impliquée. Dès lors que ces tâches m’ont permis d’apprendre différents aspects du travail d’un à la fois éditeur indépendant, chercheur et auteur spécialisé, soit les diverses facettes et difficultés de l’activité freelance, il paraît approprié de s’y attarder. Il s’agit : (i) de la mise en contact avec des land-artistes, des architectes ou des urbanistes importants dans le monde entier, ce qui implique pas seulement la rédaction d’un texte standardisé, introductif au travail du bureau van Uffelen et son envoi sous forme de message électronique en tant que première approche et invitation pour participation à l’album, mais aussi l’échange de matériel avec les paysagistes et leur soutien technique tout au long de la collaboration du bureau d’édition avec eux ;
  30. 30. 30 (ii) du traitement de la liste organisationnelle du projet, ce qui comprend le téléchargement de fichiers par le serveur du bureau, le classement et archivage du matériel envoyé par les paysagistes (textes, images, dessins ou photos) selon l’arborescence existante des projets sélectionnés ou non-sélectionnés pour la publication, l’enregistrement des sources, des projets, de la date de soumission et du nom du créateur sous un numéro de référence individualisé, ainsi que le « nettoyage » des liens périmés ou des données de contact qui n’existent plus. B4.2 : Outils à disposition Afin de pouvoir accomplir les diverses missions et tâches présentées ci- dessus, j’ai passé pas plus qu’une dizaine de jours de mon stage à me familiariser avec les outils qui étaient mis en ma disposition et à m’intégrer à l’équipe éditoriale, en particulier à son rythme et méthode de travail. Dans un premier lieu, j’ai eu l’opportunité de consacrer le plus clair de ce temps préparatoire à explorer les livres du bureau déjà publiés, les sources de recherche, les archives en papier et le matériel électronique, d’une part pour venir en contact avec les tendances liées au monde architectural contemporain et d’autre part pour appréhender les axes et le mode de travail du bureau. Dans un second lieu, j’ai été introduite dès mon arrivée à la « Redaktion van Uffelen » aux moyens électroniques de rédaction, de maquette (layout), de perfectionnement d’images, d’archivage du matériel et d’organisation des projets de livre les plus modernes. D’ailleurs, Chris et Georgia van Uffelen ont souvent fait le point au niveau collectif ou personnel sur l’usage des programmes Adobe Photoshop CS2, Adobe Bridge CS2 et InDesign CS2, sachant répondre à toutes mes interrogations concernant, parmi d’autres, le travail sur Macintosh. B4.3 : Exemples concrets de recherche Parmi les tâches qui m’ont été confiées pendant mon stage en tant qu’Assistante de rédaction, d’édition et de maquette, celle qui m’a attiré l’intérêt le plus grand se référait à la recherche ciblée sur des sujets définis et toujours liés à la pensée critique sur l’architecture contemporaine ou la diversité de ses expressions et, à la suite, à l’élaboration des pages ou même des chapitres entiers pour les deux publications, auxquels j’ai été impliquée.
  31. 31. 31 Au cours de ces trois mois au sein du bureau van Uffelen, j’ai eu donc l’opportunité d’accomplir au moins deux tels projets de recherche, visant à: (i) la réalisation complète d’un chapitre entier du livre Paris – The Architecture Guide, intitulé « Cafés in Paris », en s’occupant, dans un premier temps, de la recherche, évaluation et sélection du matériel et, dans un deuxième temps, la traduction, rédaction ou édition des textes respectifs en anglais ; (ii) le traitement exclusif de la partie du livre 1000 x Landscape Architecture se référant aux projets de paysage réalisés en Europe, quant à l’investigation sur des œuvres contemporaines appropriés pour la publication, la recherche des données de contact des créateurs, la communication avec les derniers, leur soutien technique et même la collection, la vérification, le classement, l’enregistrement et l’archivage du matériel fourni ; (iii) l’élaboration finale des projets de paysage situés en France et en Grèce, pour la partie européenne du livre 1000 x Landscape Architecture, ce qui comprend d’une part la sélection des créations participantes parmi tous les œuvres disponibles aux deux pays, le contrôle de la qualité du matériel, le perfectionnement des images, la rédaction d’un texte explicatif et critique en anglais, et d’autre part la mise en page de chaque projet afin d’être prêt à imprimer, tout en insistant à l’équilibre globale du chapitre. B4.4 : Apports du stage Les missions et les responsabilités qui m’ont été confiées tout au long de mon stage au sein du bureau « Redaktion van Uffelen », les tâches journalières accomplies et surtout les projets de recherche, auxquels j’ai participés, m’ont beaucoup appris. Dans ce sens, les apports que j’ai tirés de cette deuxième expérience professionnelle peuvent être regroupés autour de trois idées principales : les compétences acquises au niveau personnel, les difficultés rencontrées dans la réalisation de chaque projet de livre, ainsi que l’aspect communicatif du travail aux éditions en général. Les compétences que j’ai eu l’opportunité de mieux cerner lors de mon stage trimensuel se réfèrent notamment au développement tant du savoir académique sur la diversité des expressions culturelles et la pluralité des patrimoines architecturaux dans le monde entier que du savoir procédural ou bien exécutif, lié à l’exercice de la recherche, de la pensée critique, de la rédaction et de l’édition.
  32. 32. 32 - Quant au niveau théorique, je n’ai pas seulement enrichi mes connaissances par rapport aux artistes, urbanistes, paysagistes, aménageurs, architectes, intellectuels, historiens ou auteurs spécialisés sur le monde architectural contemporain (perspective esthétique - philosophique), mais je suis également arrivée à élargir mes horizons en partant sur des pistes de la technologie, des nouveaux matériaux et de méthodes de croquis ou de construction innovatrices (perspective technique - technologique). - Quant au niveau empirique et pratique, j’ai appris de bien explorer les sources internet, de sélectionner d’œuvres appropriés pour les publications du bureau, de traiter la liste organisationnelle (.xls) des projets de livre en y enregistrant les créateurs participants et leur données de contact, d’archiver, classer, vérifier et évaluer le matériel fourni, de rédiger des textes thématiques et critiques, et finalement, d’utiliser des diverses programmes auxiliaires pour l’édition, comme Adobe Photoshop, Abode Bridge et InDesign, afin de mettre en page les éléments respectifs sous forme finale et de façon cohérente. Par ailleurs, les difficultés que j’ai rencontrées en rédigeant de résumés, de commentaires et des textes courts en anglais, tandis que le bureau était purement germanophone et que moi, je faisais la recherche et je communiquais avec des organismes, artistes ou bureaux architecturaux en quatre langues (français, grec, allemand et anglais), m’ont permis, d’une part d’améliorer mon niveau linguistique personnel, et d’autre part d’explorer des univers de référence culturels et conceptuels différents ainsi que de rendre compte la divergence des traductions, indiquant la diversité du sens des mots qui désignent des notions en apparence respectives, dans des langues différentes. De toute façon, ce stage s’avère très instructif même au-delà de mon activité personnelle chez le bureau van Uffelen, car il m’a surtout appris comment s’articulent les différents secteurs intervenants dans le milieu de l’édition, comment se fait l’échange des idées au niveau collectif et la distribution des tâches quand il s’agit de l’étude d’une thématique et/ou de la recherche ciblée sur un sujet, visant à l’élaboration d’un projet de livre, ainsi que comment s’organise ce dernier dès sa conception jusqu’à sa sortie. En effet, tant le partage des responsabilités que le travail collaboratif se dépendent beaucoup de relations humaines entre les différents employés ou stagiaires de l’équipe. J’ai ainsi constaté qu’au sein de l’ambiance chaleureuse et bienveillante du bureau van Uffelen, tout comme chez GERM, la hiérarchie des fonctions ne joue pas le rôle le plus décisif, dans la mesure où les résultats de chaque activité en cours sont diffusés à tous les membres de l’équipe, de manière à ce qu’ils soient impliqués dans cette circulation de l’information.
  33. 33. 33 B5 CONCLUSION Ce deuxième stage a été une opportunité pour moi de percevoir comment un historien d’art, chercheur et auteur spécialisé, comme Chris van Uffelen, regroupe ses activités différentes et élabore des diverses outils ou propositions afin de diriger un bureau de rédaction et d’édition indépendant, qui met en œuvre la pensée critique dans le monde architectural. Au-delà d’enrichir mes connaissances théoriques, ce stage m’a ainsi offert une expérience de praxis culturelle très instructive pas seulement dans le cadre de la formation binationale « Philosophie de la culture et de la praxis culturelle » que je suis, mais aussi en tant qu’expérimentation professionnelle par rapport à mon parcours futur éventuel au sein des maisons d’édition, des journaux ou des publications périodiques, lequel pourrait également valoriser ma formation d’architecte et la combiner avec la mise en pratique de la critique culturelle. Autrement dit, j’ai pu développer au travers de ce stage une base méthodologique et théorique forte qui me permettra de m’engager probablement dans l’avenir dans le milieu de l’édition et de la critique architecturale, toujours avec l’aide de la conceptualité philosophique sous les noms de science, de technique et d’esthétique. ♦ ♦ ♦
  34. 34. 34 E P I L O G U E Présentant les stages effectués pendant mes séjours annuaires aux deux villes prévues au sein du programme binational « Philosophie de la culture et de la Praxis culturelle », Paris et Stuttgart respectivement, ce rapport a pu en premier lieu analyser les compétences empiriques et les connaissances théoriques ou méthodologiques acquises, et en seconde lieu désigner cette double expérience professionnelle en tant que praxis expérimentale de la pensée critique dans le monde contemporain. Autrement dit, il ne s’agit pas seulement d’explorer deux milieux de travail et de recherche largement différents, soit d’une part une association à but non lucratif s’occupant de la recherche et de l’action sociale ou culturelle (GERM), et d’autre part un bureau d’édition indépendant, soumis aux lois de marché globalisant, se concentrant à la critique de la production architecturale contemporaine (Redaktion van Uffelen). En effet le double stage effectué aux univers de structure sociale ou administrative et de référence linguistique, historique, méthodologique ou philosophique différents a plutôt constitué lui- même une expérimentation de praxis culturelle au delà du cadre universitaire, cherchant à explorer les rapports culturels, institutionnels et économiques, ainsi qu’à percevoir l’espace contemporain, pluri-, multi-, trans- ou interculturel. Quant à l’aspect scientifique, les deux stages m’ont mis en contact avec des notions et problématiques nouvelles du monde présent et futur, en partant sur des pistes de recherche innovatrices et pluridisciplinaires, tandis que la divergence de tradition conceptuelle aux deux pays, France et Allemagne, m’a permis de rendre compte que la critique culturelle n’a pas de base théorique fixe qui pourrait être imposée, achevée, enregistrée ou au moins enseignée dans le cadre de n’importe quel programme de formation. Elle reste au contraire pour toujours une praxis et, en tant que telle, elle consiste sans doute à une manière d’autoformation dynamique, alors qu’ elle se montre inséparablement liée à l’univers de référence qui caractérise chaque fois non pas l’espace culturel d’une ville ou d’un pays, les limites interpénétrables duquel n’étant plus facile à définir, mais plutôt l’espace transcendantal du chercheur, intellectuel, critique ou auteur spécialisé, soit le milieu transculturel et unique que ses connaissances théoriques, ses voyages, ses contacts amicaux, ses expériences diverses ou ses origines philosophiques, ont créé, développé et continuent à modifier tout au long de sa vie.
  35. 35. 35 Quant à la vocation professionnelle, le double stage accompli pendant les années universitaires 2006-2007 et 2007-2008 m’a introduit dans les milieux de l’édition, de la presse, de l’action sociale, ainsi que de la critique et diffusion des arts et m’a, conséquemment, aidé de concevoir des nouveaux parcours de la pensée critique contemporaine qui pourraient également combiner ma formation d’architecte et la praxis culturelle, relativement aux domaines de recherche pluridisciplinaires et innovateurs, comme par exemple la sociologie de l’espace ou la philosophie de l’esthétique architecturale. Pour conclure, les deux stages ont constitué pour moi une clé importante de ma formation destinée à structurer mes compétences linguistiques et académiques en matière de médiation, de gestion et de critique culturelle, et ont d’ailleurs contribué au développement d’une vision critique de l’action sociale et production artistique de nos jours, ce qui s’avère tant nécessaire qu’utile pour l’organisation future de mon parcours individualisé professionnel. ♦ ♦ ♦
  36. 36. 36 S O U R C E S Bibliographie ADAM, Hubertus / ELSER, Olivier / GOLSER, Markus / PAUL, Joachen / VAN UFFELEN, Christian (2001). Höhepunkte der Weltarchitektur. Ostfildern : DuMont Reiseverlag. BRAUN, Verlaghaus (2007). 1000 x European Architecture. GERM (2002α). ‘G E R M Groupe d'Etudes et de Recherches sur les Mondialisations’ dans le Dictionnaire critique de la mondialisation. Paris : Editions le Pré aux Clercs. UNIVERSITE PARIS 8 VINCENNES SAINT-DENIS; UFR ARTS, PHILOSOPHIE ET ESTHETIQUE ; DEPARTEMENT DE PHILOSOPHIE (2006-2007). Mention de master binational « Philosophie de la culture et de la Praxis culturelle », dans la Brochure Master Recherche « Philosophie et critiques contemporaines de la culture ». VAN UFFELEN, Christian (1995). ‘Eingangslösungen der Amsterdamer Schule’, dans le magazine Detail 6/1995, p. 1030–1033. VAN UFFELEN, Chris (2003). and: guide Berlin, architecture & design. Te Neues Publishing Group (édition multilingue). VAN UFFELEN, Chris/KUNZ, Martin Nicholas (2004). and: guide Paris, architecture & design. Te Neues Publishing Group (édition multilingue). VAN UFFELEN, Christian (2006α). Pläne - Projekte - Bauten. Architektur und Städtebau in Düsseldorf 2005 bis 2015. Verlaghaus Braun. VAN UFFELEN, Chris (2006b). 2 :0 0 :6 Die Stadien. Verlaghaus Braun. VAN UFFELEN, Chris (2007a). Offices. Verlaghaus Braun. VAN UFFELEN, Chris (2007b). 1000 x European Hotels. Verlaghaus Braun. VAN UFFELEN, Chris (2008a). Pure Plastic. New Materials for Today’s Architecture. Verlaghaus Braun. VAN UFFELEN, Chris (2008b). Malls & Department Stores. Verlaghaus Braun.
  37. 37. 37 Sources-Internet ARCHINFORM. Internationale Architektur-Datenbank, http://deu.archinform. net/?ga=xp; 27.08.2008. ARCHINFORM. ‘Christian van Uffelen’ dans http://deu.archinform.net/ arch/5212.htm; 25.08.2008. DATA BECKER. http://www.databecker.de/; 27.08.2008. DE BERNARD, François (2001). ‘Le GERM : un laboratoire de la diversité culturelle pour comprendre «la globalisation» et les mondialisations’ dans http://www.mondialisations.org/php/public/art.php?id=2218&lan=FR; 19.08.2008. BERTELSMANN, Media Worldwide. http://www.bertelsmann.de; 27.08.2008. BRAUN, Verlaghaus. ‘Chris van Uffelen’ dans Verlaghaus Braun: Authors, http://www.verlagshaus-braun.de/ index.php?id=135&L=1; 25.08.2008. Braun, Verlaghaus. ‘1000 x Landscape Architecture’ dans Verlaghaus Braun: Program, Books, Announced titles, http://www.verlagshaus-braun.de/ index.php?id=36&L=1&tx_ttproducts_pi1[backPID]=36&tx_ttproducts_pi 1[product]=149&tx_ttproducts_pi1[cat]=5&cHash=8f06d8ef2a; 04.09.08. Braun, Verlaghaus. ‘Paris – the Architecture Guide’ dans Verlaghaus Braun: Program, Announced titles, http://www.verlagshaus-braun.de/index. php?id=36&L=1&tx_ttproducts_pi1[backPID]=36&tx_ttproducts_pi1[prod uct]=99&tx_ttproducts_pi1[cat]=5&cHash=f1780a50dd ; 04.09.2008. DETAIL. ‘Eingangslösungen der Amsterdamer Schule (autor Uffelen, Christian van)’ dans Detail.de (das Architekturportal), http://www.detail.de/ rw_5_Archive_De_HoleArtikel_1102_Artikel.htm; 25.08.2008. GERM (2002b). ‘Publication du 1er volume du Dictionnaire critique de "la mondialisation" (en français)’ dans Le GERM, http://www.mondialisations.org/php/public/art.php?id=2907&lan=FR; 20.08.2008. GERM (2003). ‘Diversité culturelle, mondialisations et globalisation (4-5-6 juin 2003) - Présentation’ dans Le GERM, http://www.mondialisations.org/ php/public/art.php?id=6802&lan=FR; 20.08.2008. GERM (2005α). ‘Groupe d'Etudes et de Recherches sur les Mondialisations - Présentation succincte’ dans Le GERM, http://www.mondialisations.org/ php/public/art.php?id=60&lan=FR; 18.08.2008. GERM (2005b). ‘Le GERM annonce la création de l’Observatoire des Mondialisations’ dans Le GERM, http://www.mondialisations.org/php/ public/art.php?id=17808&lan=FR; 20.08.2008.
  38. 38. 38 GERM (2005c). ‘Publication de l’ouvrage Europe, Diversité Culturelle et Mondialisations’ dans Le GERM, http://www.mondialisations.org/php/ public/art.php?id=20621&lan=FR; 20.08.2008. GERM (2006α). ‘Membres d’honneur du GERM’ dans Le GERM, http://www.mondialisations.org/php/public/art.php?id=17154&lan=FR 18.08.2008. GERM (2006b). ‘Conseil scientifique du GERM’ dans Le GERM, http://www.mondialisations.org/php/public/art.php?id=13919&lan=FR 18.08.2008. GERM (2006c). ‘Conseil d’orientation’ dans Le GERM, http://www.mondialisations.org/php/public/art.php?id=14102&lan=FR 18.08.2008. GERM (2008). ‘Pourquoi ce site sur les mondialisations ?’ dans Le GERM, http://www.mondialisations.org/php/public/art.php?id=14433&lan=FR 20.08.2008. GOLSER, Markus. http://www.markusgolser.de/; 26.08.2008. GUFF (Golser – van Uffelen). http://www.guff.de/index.html; 26.08.2008. GUFF. ‘Guff-Projekte’, dans http://www.guff.de/PROJEKTE/projekte.html; 27.08.2008. GUFF. ‘Idencity’, dans http://www.guff.de/PROJEKTE/idencity/idencity.html; 02.09.2008. GUFF. ‘In-effigie’, http://www.guff.de/PROJEKTE/in-effigie/in-effigie.html; 02.09.2008. IDENCITY. ‘Amsterdam’, dans http://www.idencity.de/Demos/Amsterdam/ Amsterdam.htm; 27.08.2008. IN-EFFIGIE (2005). ‘In-effigie Bilddatenbank : Architektur, Topographie und Sonstiges’, dans http://www.in-effigie.de/Willkommen/willkommen.html; 02.09.2008. MEDEF (2007). ‘L’Université d’été du MEDEF, Campus HEC, 29, 30, 31 août 2007 - Ateliers et plénières : les intervenants’ dans le MEDEF, http://www.medef.fr/main/core.php?pag_id=112745; 22.08.2008. RED HAT ENTREPRISE LINUX. http://www.lexikonverlag.de/; 27.08.2008. RTL.FR (2007). ‘Oussama ben Laden réapparaît sur Internet’ dans RTL.fr (Radio généraliste française), http://www.rtl.fr/info/article.asp?dicid=560897; 22.08.2008. SITE Intelligence Group (2007). ‘The Solution – A Video Speech from Usama bin Laden Addressing the American People on the Occasion of the Sixth Anniversary of 9/11 – 9/2007’ dans COUNTERTERRORISM BLOG,
  39. 39. 39 http://counterterrorismblog.org/site-resources/images/SITE-OBL- transcript.pdf; 22.08.2008. TE NEUES Publishing Group. ‘and: guide Berlin, architecture & design’. Dans http://www.teneues.com/teneuesshop/view_product~id~84548.htm; 03.09.2008. TE NEUES Publishing Group. ‘and: guide Paris, architecture & design’. Dans http://www.teneues.com/teneuesshop/view_product~id~84573.htm; 03.09.2008. UNESCO (2005). ‘Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles’ dans UNESCO, http://unesdoc.unesco.org/ images/0014/001429/142919f.pdf; 22.08.2008. VEDRINE, Hubert (2007). ‘Rapport pour le Président de la République sur la France et la mondialisation’ dans IRIS France, http://www.iris- france.org/docs/pdf/rapport-mondialisation-2007.pdf; 22.08.2008. CD-ROM WULF, Cristoph (2003). ‘L’avenir de la diversité’ dans GERM (2005), CD-ROM Le son de la diversité, lors de l’Université des Mondialisations de juin 2003, Paris : Grande Halle de la Villette. ♦ ♦ ♦

×